• Une information capitale pour l'avenir du Pays, de la Nation, de la République et des chers citoyens, et peut-être même de l'Europe et du Monde Nouveau... hélas passée totalement inaperçue en raison d'une actualité politico-socio-religieuse chargée lors du dernier week-end islamophile :

    authentique :

    D'après la presse spécialisée, de "Voici" à "Gala" en passant par "le Journal des Femmes (people)":

    "Brigitte Macron ne veut plus vivre un deuxième mandat..."

    "On apprend que la Première dame de France espère que son mari ne sera pas candidat à sa réélection en 2022. Souhait qu'elle aurait exprimé clairement à maintes reprises en privé, et avoue ne rêver que d'une chose: "Retrouver une vie normale, bien loin du Palais présidentiel." 

    Soutien à Brigitte Macron

    "Comme Emmanuel Macron, marqué physiquement par l'exercice du pouvoir, Brigitte accuse elle aussi le coup. Fatiguée, éreintée et lassée.."

     

    Un reportage vidéo exclusif, poignant d'émotion retenue et de pudeur

      

    Sont-ce les premiers symptômes d'un Alzheimer foudroyant ?

    Est-ce un "ras-le-bol" légitime vis-à-vis de son ancien chouchou excité du lycée d'Amiens ?

    Est-il humainement possible de laisser une vieille dame dans l'incertitude et la peur du lendemain ? 

    Ne pouvons-nous pas faire en sorte que se réalise ce qui sera peut-être une de ses ultimes volontés ?

    Faut-il y voir une diversion pour cacher au public la naissance d'un deuxième enfant du couple présidentiel ?

    Soutien à Brigitte Macron

     

     

    Dernière minute : Certains blogueurs membres clandestins de la réacosphère suggèrent qu'il s'agirait d'une manœuvre politicienne visant à déstabiliser Notre Président, Sa majorité et Ses partisans pour offrir un boulevard vers l'Elysée à Marine le Pen en 2022... Brigitte Macron serait alors un agent en sommeil de l'ex "Front National" au plus haut sommet de l'état...

     

     Mise à jour : en fait, tout simplement,  "Brigitte a les pétoches : le couple Macron redoute une insurrection"

    16/11/2019 17:15

    "À 11 mois et 30 jours du début du mouvement social [novembre 2018], les gilets jaunes n’ont pas fini de se soulever contre le gouvernement." [...] "Parmi les manifestants, certains s’en sont directement pris au couple Macron, en se rendant devant la maison de Brigitte, au Touquet, ou en menaçant de mort le chef de l’État. Face à la montée des grognes , Emmanuel Macron a fait part de son exaspération."

    " 'Bibi, il en a déjà assez pris', a récemment lancé le président cité par Le Parisien."

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  

    Rencontre littéraire.

    "Nous (aussi) sommes la Nation"

    Marwan Muhammad - Paru le 30 mars 2017 - Essai - 18 €

    Face aux nostalgiques qui érigent le passé en projet d'avenir, Marwan Muhammad propose de travailler à une société plus juste, plus optimiste, dans laquelle celles et ceux qui sont toujours mis au ban de la société sont sommés de rassurer les autres en répétant chaque jour : "Nous (aussi) sommes la Nation !"
    Une société où il ne viendrait plus à personne l'idée d'en douter.

     

    Rencontre littéraire.  

    Rencontre littéraire.

     

     

    Quelques jours après une "marche nationale contre l'islamophobie", le "militant associatif français" (d'origine égyptienne et algérienne) proche de Tariq Ramadan et des "milieux radicaux musulmans intégristes" à tendance "néo-salafistes", Marwan Muhhamad, l'un des instigateurs de cette marche ayant réussi à faire scander publiquement à des milliers de participants le cri de guerre des islamistes "Allahu Akbar", sera à Magnanville le 23 novembre pour y dédicacer un livre et animer une conférence, "ouverte à toutes et à tous": 

    "Nous (aussi) sommes la Nation"

    (J'ignore où se trouve la "rue des Pierrettes", à Magnanville,et à quelle adresse habitaient Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider...) 

    Pour mémoire, à Magnanville, il y a trois ans...:

    Attentat contre un policier et sa compagne à Magnanville, le 13 juin 2016

    L’État Islamique revendique l’assassinat d’un couple de policiers en banlieue parisienne

    Deux fonctionnaires de police ont été assassinés près de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines. Leur enfant de trois ans est indemne. L'État Islamique a revendiqué les deux meurtres.

    Rencontre littéraire.

    " Un commandant de police de 42 ans, Jean-Baptiste Salvaing, en poste aux Mureaux a été frappé à mort de neuf coups de couteaux lundi soir, devant son pavillon de Magnanville dans les Yvelines, alors qu’il rentrait en civil chez lui vers 20h30. L'agresseur s’est ensuite retranché au domicile de sa victime pour prendre en otage sa compagne Jessica Schneider et son fils. Les forces de l’ordre dépêchées sur les lieux avaient alors entamé des négociations, longues et difficiles dans une atmosphère très lourde. Des collègues des deux victimes ont assisté à la prise d’otage, puis à l’assaut donné lundi soir par les policiers du RAID quelques minutes avant minuit, au moment même où le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henri Brandet, s’exprimait auprès des journalistes, à quelques mètres des lieux."

    " L’agresseur a été tué dans l'assaut, et le corps de la compagne du policier assassiné, une femme de 36 ans, secrétaire administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie, a été découvert sur place avec une plaie au cou, selon une source proche de l'enquête. Le petit garçon du couple, âgé de trois ans, a été retrouvé choqué mais indemne."

    Le tueur déjà fiché S

    Rencontre "littéraire".

    " Le jeune homme de 25 ans, Larossi Abballa a créé en avril une entreprise de restauration rapide, Dr Food, dont le siège social est installé à son domicile à Mantes-la-Jolie, selon des documents du tribunal de commerce de Versailles. Larossi Abballa, était déjà surveillé pour radicalité, et avait déjà été condamné en 2013 pour participation à une filière djihadiste entre la France et le Pakistan. Jugé avec sept autres prévenus, il avait écopé de trois ans de prison dont six mois avec sursis pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes". Il avait été également placé tout récemment sous écoute judiciaire, sans résultat."


     

    "François Hollande a rendu un hommage national aux policiers Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, assassinés lundi 13 juin à leur domicile de Magnanvile (Yvelines). Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider ont été cités à l'Ordre de la Nation et le président les a faits Chevaliers de la Légion d'Honneur à titre posthume. Plusieurs centaines de policiers en uniformes, ainsi que des gendarmes et des pompiers assistaient à la cérémonie qui s'est tenue face à la cour d'honneur de la préfecture des Yvelines."
    "Lors de l'hommage à Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, les deux policiers tués à Magnanville, un policier a refusé de serrer la main à François Hollande, qui présidait la cérémonie, puis à Manuel Valls."

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est tout pour aujourd'hui.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires
  •  

    "Halloween"...

    A l'origine, une cérémonie païenne vieille de plus de 2 500 ans chez les peuples celtes, sensée célébrer le passage à une Année Nouvelle et réconcilier les vivants avec les Esprits et avec les âmes des défunts et des ancêtres...

    Avant d'être exportée en Amérique vers 1850 par les colons irlandais, puis vulgarisée et "désacralisée" un demi-siècle plus tard... mais encore loin des clowns cruels et grimaçants, ou des rituels pseudo-sataniques, voire simili-gothiques (!...?) et mercantiles qu'on lui octroie depuis une vingtaine d'année.

    Citrouilles et autres courges...

    "Halloween"...

    Il parait que les enfant l'adorent, surtout aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et dans tous les pays où la publicité et le commerce, le conformisme et l'ennui, prennent le pas sur la culture et la tradition...

    Mais...

    ...D'après les écologistes et depuis cette année, ce serait un véritable désastre pour l'environnement, avec ses montagnes de déguisements de vampires édentés souriants, de gentils fantômes, de zombies dépaysés, d'aimables sorcières, de diables rigolards ou autres sympathiques squelettes, et de fausses toiles d'araignée, etc. le tout en plastique ou en matières premières non-biodégradables (on parlerait de 2 000 tonnes ?), fabriqué par des petites-mains chinoises surexploitées, et importées par containers entiers sur des cargos polluant autant que des milliers de 4x4 diesel... avec ses orgies de sucreries ("Tricks or treats"...) emplies de colorants artificiels, d'acidifiants synthétiques et d'autres gélatines nocives et avec leurs sur-emballages quasi-imputrescibles... avec ses excès de produits dits "de maquillage" souvent toxiques... avec ses débauches d'éclairages électriques jusque tard dans la soirée... et avec le nombre incalculable de citrouilles -parfois bio et locales- sacrifiées sauvagement et inutilement au grand dam des végans.

    Y'a citrouille et citrouille...

    "Halloween"...

    Il parait que les enfant l'adorent, oui, d'accord... Mais c'est pas une raison, et qu'est-ce qu'elle fout Greta, pendant ce temps-là, au lieu d’alerter ses copines catastrophistes et grévistes scolaires sur ce véritable et authentique danger menaçant bien réel, scientifiquement démontré ? (si j'en crois le nombre de sites qui abordent ce sujet sous cet angle et en suggèrent une approche individuelle, citoyenne et responsable "D.I.Y"...)

    Y'a citrouille et citrouille...

     

    Mais est-ce réellement beaucoup plus grave que la sécularisation ou la ridiculisation de toute spiritualité ou de tout mysticisme ancien et traditionnel, quel qu'il soit, celtique ou gréco-latin ou judéo-chrétien, face à un matérialisme et un laïcisme triomphants et fallacieux ?  

     

     

     

    (Concernant d'éventuelles "purges" anti-flic comme l'an dernier, revoir "Pomponnettes et curcurbitacées")

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  •  

    Un nouveau scandale de pédophilie dans la religion...

    ...en Irak

    En 2014, en Irak un projet de loi abaissant l'âge de la majorité sexuelle à 9 ans pour les filles, a été abandonné, à la fois pour des raisons du "droit des femmes", et à cause de "problèmes de droit et de doctrine". L'Allemagne a même confirmé en 2017 l'interdiction sur son sol du mariage pour les "mineures" venant de Syrie, d'Afghanistan ou d'Irak.

    Mais une institution tout ce qu'il y a de quasi-officielle et haram peut servir d’exutoire... petit rappel ethno-culturel :

    En Islam, pour éviter à l'homme de succomber à une tentation diabolique et de recourir à des prostituées en cas de long voyage (pèlerinage, guerre sainte, etc...), le musulman qui souhaite éviter coups de fouets ou lapidation peut avoir recours au "mariage de plaisir" (ou misyah) un mariage "à durée déterminée" qui peut varier de plusieurs semaines à quelques heures, contre une somme d'argent, parfois modique, qui n'est pas considérée une rémunération de la prostitution (interdite et sévèrement réprimée) mais comme un genre de "dot" que tout époux doit à sa bien-aimée.

    Or, plusieurs religieux chiites semblent penser et professer, pour l'avoir pratiqué, que ce genre de mariage peut être contacté avec des fillettes de 12 ans, voire moins. 

    Quelques restrictions sont toutefois à respecter: 

    "Faites attention à ce qu'elle ne perde pas sa virginité. Tu peux avoir des préliminaires avec elle, coucher avec elle, toucher son corps, ses seins... Tu ne peux pas la pénétrer par le devant. Mais le sexe anal, c'est bien..." et "...à partir de neuf ans, il n'y a pas de problème du tout. Selon la charia, il n'y a pas de problème..."

    Religion et pédophilie.

    https://www.bbc.com/ et https://www.bvoltaire.fr/

    Tout amalgame serait mal venu.

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  •  

    hors-sujet (ou pas) : En dehors des dons faits par les militants et les sympathisants ou des résultats de collectes issues des "cagnottes" citoyennes-participatives, comment sont financées les nombreuses et spectaculaires actions, à l’échelle nationale et  internationale, du mouvement "spontané, autonome et décentralisé" "Extinction-Rebellion"? Doit-on prendre en compte aussi les généreuses subventions accordées par la discrète "Open Society" du philanthrope milliardaire George Soros... ?

     

    "Tous les problèmes surgissent en même temps. La chute de l'Empire romain ou de la civilisation maya, c'était limité dans le temps et l'espace. Maintenant, les problèmes sont planétaires et nous devons apprendre à mourir ensemble."

    Yves COCHET - Collapsologue

    ATTENTION: Planète en danger. 

    Et si les plus radicaux des écologistes, c'est à dire les végans, les animalistes ou les antispecistes étaient plus dangereux pour l'Homme, pour la Nature et pour la Planète, que les plus inconscients des citoyens-moyens qui font 50 ou 60 bornes avec leur bagnole pour aller presque chaque week-end picoler et se goinfrer à un barbecue chez leur beau-frère  ?

    Si demain les théories et les pratiques véganes devenaient majoritaires dans Le Pays, la planète serait définitivement foutue... Ça prendrait certainement un peu plus de temps qu'avec le "réchauff.. changement climatique" (culpabilisateurement anthropique), mais ça serait aussi nettement plus radical....

    ... alors, le Vert Paradis Terrestre espéré ressemblerait d'avantage à un Enfer pavé de très, très mauvaises intentions.

    je m'explique...

    Les animaux sauvages (renards, fouines, sangliers, etc. mais aussi loups et ours "réintroduits") ne voyant plus leur population régulée par la chasse entreront dans une lutte sans merci pour la survie entre-eux ou contre les autres animaux, carnivores, herbivores et granivores, et jusque contre les hommes.

    Les animaux des zoos, des ménageries ou des animaleries, "libérés" par les plus activistes des animalistes compteront parmi les premières victimes qui devront, soit essayer de s'adapter à une improbable existence autonome jusqu'alors inconnue pour tenter de survivre, soit crever. (mais crever libres.)

    Les animaux de compagnie (répudiés ou abandonnés) : chiens devenus errants et chats redevenus sauvages, relâchés dans la nature survivront comme ils pourront et deviendront, pour les plus forts d'entre-eux, des prédateurs inattendus et restés "sympathiques", mais non moins impitoyables.

    Les animaux d'élevage crèveront doucement mais surement et le plus souvent dans de grandes souffrances : les vaches laitières non traites, les moutons non tondus, les chevaux les ânes et les mulets non ferrés... mais aussi les volailles ou les porcs, incapables de se nourrir par eux-mêmes (même ceux "élevés en plein air") et deviendront des proies faciles pour tous les carnassiers du coin, etc...

    Les poissons d'élevage, les coquillages et les crustacés crèveront également par la force des choses, faute de nourriture et de soins, et pourriront le long du littoral ou dans des bassins rendant algues et plancton nocifs pour les survivants.

    Tous ces cadavres ne manqueront pas d’empuantir et d'infecter l'environnement par virus ou bactéries interposés, avec tous les risques sanitaires pour les humains, mais aussi pour l'ensemble de tout ce qui vit, mange, bois et respire...

    Dans les villes, avertis par leur instinct ou alertés par des changements subtils d'odeurs et de sons dans l’atmosphère, les rats s'enhardiront de plus en plus jusqu'à aller s'opposer aux humains sur leur propre territoire dans leur lutte pour la vie.

    Les parasites de toutes sortes, puces et poux, mais aussi les mouches et les moustiques de diverses espèces se feront un devoir de transmettre et répandre toutes sortes d'épidémies et d'épizooties dans le pays puis à toute la planète.

    Dans les prairies désertées par les animaux d'élevage, la diversité des fleurs des champs sera remplacée par des "mauvaises herbes" ou par des broussailles ou des maquis, entraînant la disparition de tous les insectes pollinisateurs qui y vivaient et, par voie de conséquence, des oiseaux qui s'en nourrissaient et des petits carnivores qui les chassaient. Evidemment, de par leur nature ou leur situation, la grande majorité de ces anciennes pâtures ne pourront pas être reconverties en terrains agricoles ou maraîchers suffisamment fertiles, et un nouveau type de végétation découlant d'un nouveau paysage rural risque de perturber le circuit de l'eau et de provoquer, selon le relief et la nature de sols, sécheresses ou inondations. 

    Le comble sera atteint quand, par manque de moyens efficaces comme par manque de volonté pour lutter ou pour simplement ne pas vouloir "rivaliser" avec les habituels petites bêtes "ennemies du jardinier": moineaux et taupes, limaces et pucerons, mulots et lapins sauvages, etc... les récoltes (qui se voulaient "éthiques", "bio" et "locales") deviendront de plus en plus maigres et aléatoires... en dépit des tonnes de compost et de résidus de toilettes sèches épandues généreusement entre deux saisons de jachères !...

    Tout ça, sans parler des innombrables problèmes économiques qui frapperont l'ensemble de la société, depuis les professions directement liées à l'élevage et à la transformation et la distribution des produits alimentaires "carnés": viande, poisson, laitages et crèmerie, œufs ou miel, par exemple, jusqu'aux métiers qui tirent leur travail du cuir, de la corne, de la laine, de la soie, etc... et les drames humains qui en résulteront. Mais ce sera certainement considéré par les végans comme le résultat le plus positif de leurs actions.

    ATTENTION: Planète en danger.

    Dans les tous premiers temps, et au niveau local, tout ça pouvait apparaître comme des aléas collatéraux sans grande importance, d'autant que le "Ministère de la Transition et du Redressement" publiait régulièrement de nombreux communiqués dans ce sens et promettait d'organiser plusieurs Grands Débats pour "lutter contre l'angoissitude d'une partie des concitoyens"

    Par la suite, l’extrême gravité de la situation devint d'une évidence flagrante, mais... il était trop tard pour s'en rendre compte quand tous les moyens de transport et de communication furent devenus inutilisables... les routes et les voies de chemin-de-fer étaient partout coupées ou paralysées par des troupeaux de bœufs ou de cochons sauvages qui n'hésitaient pas à s'attaquer aux véhicules et à leurs occupants... les pistes d'atterrissage et d'envol des rares aérodromes autorisés à fonctionner occasionnellement ainsi que les moteurs des avions étaient envahis de nuées d'oiseaux rendant tout trafic impossible et périlleux... Seuls, quelques rares et coûteux voiliers "zéro carbonne" permirent, pendant quelques temps, des traversées trans-océaniques inutiles.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  •  

    Tout va bien...

    Tout va bien...

    Tout va bien, les complotistes néo-fachistes qui décrivaient il y a encore une semaine une atmosphère de guerre civile dans l'Hexagone en sont pour leurs frais :

    Tout va bien, la manifestation communautariste de soutien au "musulman radicalisé" qui a tué quatre policiers a été annulée (in-extremis) par les autorités et le calme semble régner à Gonesse dans le respect des institutions. (C'est moins le cas à Saint-Denis où, lors d'une fête communale, un couple de "présumés" salafistes locaux -soutenus par quelques "gardes de l'espace public" municipaux-  auraient quelque-peu chahuté le stand d'une association laïque.)

    Tout va bien, les commissariats de la région parisienne ont cessé de recevoir des appels menaçants où on pouvait entendre le chant de guerre de Daesh. Extraits: "Ma kalash est armée, les civils désarmés, j’élimine des Français... Ceintures "C4" branchées, dans une foule déclenchées, j’explose des Français... Couteaux bien aiguisés, cibles localisées, je décapite des Français... Gros calibres chargés, les koufars en danger, j’élimine des Français..."

    Tout va bien, c'est sans violence avec le soutien démocratique de La Cimade, de la Ligue des Droits de l’Homme, du Groupe d'Information et de Soutien des Immigrés, du Secours Catholique, etc...  et dans le calme et dans le plus pur respect du droit républicain, qu'une cinquantaine de migrants sans papier ont déposé des recours en référé contre l'Etat français devant le tribunal administratif pour dénoncer les difficultés à obtenir des rendez-vous dans les préfectures de la région parisienne pour régulariser leur situation.

    Sinon, si on veut pinailler, on peut déplorer qu'un rappeur ait menacé de mort ("Ce sont des gens comme toi qu’il faut assassiner") un membre du bureau national du" Rassemblement National" devant témoins à la sortie d'un débat télévisé... qu'un imam, par ailleurs chroniqueur sur BEUR-FM et "guide du hadj", trouve que "la Marseillaise" n'a rien à envier aux appels au djihad du Coran question violence... que le représentant officiel de la "Délégation Interministérielle  à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT" et son conseiller Smaïn Laacher ait déclaré que "Le discours d’Eric Zemmour arme les bras de certains assassins "...

    Tout va bien... et laisser supposer le contraire ou faire planer le doute, ce serait démontrer un mauvais esprit, "nauséabond et profondément contraire à l'idée que l'on peut se faire de la France et de la République"

     

    Tout va bien... enfin pas tout à fait: pendant plusieurs jours les militants du mouvement "extinction-rebellion" nous ont expliqué que la fin du monde est proche en nous démontrant que la pollution faisait chaque année d'avantage de victimes que le terrorisme, même islamiste..  Je suis au courant : ATTENTION, planète en danger...

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • MAKE AMERICA GRETA AGAIN

     

    "Greta Thunberg accueillie comme une star a New York"

    un titre commun au Figaro et à Paris-Match (et plus, si affinités)

    Comme une Star...

    Où l'on apprend que "la jeune égérie du climat" est arrivée épuisée mais soulagée au terme de son voyage, prélude à son intervention à la tribune de l'Assemblée Générale de l'O.N.U., avec son petit seau à caca en plastique bleu et son petit lapin joujou fétiche.

    Escortée par une flottille officielle, multicolore et hautement symbolique, et émerveillée devant les lumières de Long-Island au petit matin, elle a été accueillie par un comité de bienvenue (plusieurs "centaines" de personne dont "de nombreux enfants et adolescents") au son de "Frère Jacques" avant de réagir illico-presto à l'actualité en regrettant amèrement que Donald (Trump... forcément, je crois) n'écoute pas la Science et en dénonçant sans attendre un incendie "désastreux" en Amazonie qui, d'après elle, est signe qu'il faut cesser de détruire la Nature.

    Comme une Star...

    Tiens, je ferais bien une petite fake-new iconoclaste, moi...

    En attendant le 23 septembre, date de sa conférence internationale, et selon des personnes autorisées et de sources bien informées, Greta s’apprète à faire  un rapide aller-retour au Brésil, pour gronder monsieur Bolsonaro qui aurait joué avec des allumettes (suédoises ???) dans les bois. En deltaplane, bien sur, pour laisser une empreinte de zéro carbone.

     

    PS.: une autre fake-new (ici... LOL he !.. )

    P.P.S.: plus sérieux, ici (pas LOL...) et là...  (le "syndrome Samantha Smith", à lire)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique