• On rigole, on rigole...

    ?

    on avait déjà eu ça:

    ??? (non... rien...)

    et après on dira qu'ils ne veulent pas s'intégrer !

     

    sources

    ??? (non... rien...)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • (à ne pas confondre avec l'article: Quelle fête...! )

     

    Quelle fête ?

     

     

    Quelle fête ?

         

     

    Le pasteur Martin Niemöller écrirait-il, aujourd'hui:

    "Quand ils ont ajouté un croissant musulman sur les emballages de poulet halal, je n'ai rien dit: je préfère la viande de porc"

    "Quand ils ont supprimé les croix des églises sur les pots de yaourt, je n'ai rien dit: je ne mange que de la compote "

    Suppression en ayant entrainé d'autres sur d'autres produits, sans que l'on sache vraiment si cette décision venait des fabricants, des distributeurs, des publicitaires ou d'une fatwa de consommateurs

     ♥

    Et puis, après le poids des photos, on assiste au choc des mots que l'on ne doit plus prononcer ni écrire. Les catalogues gratuits de nos boites aux lettres nous proposent des "bûches festives", des "gâteaux d'hiver" et des "décors et illuminations de fin d'année"... Je crois me souvenir qu'un terme plus générique englobait ces différents articles proposés à notre tentation (ça m'échappe, pour le moment) et aussi des joujous (c'est mon droit !) par milliers :

    • pour Arthur, une jolie poupée (peut-être, même, la toute nouvelle Barbie bâchée avec son cortège de chances-pour-la-France et/ou sa panoplie de djihadiste repentie...)
    • pour Zoé, le coffret jeu/panoplie du "camionneur qui boit de la bière en se grattant les couilles" ou celui de la "militante anarcho-gouino-végan et sa pince à castrer les mâles"...

    ...et encore une profusion de produits alimentaires "de luxe", depuis le foie gras polonais et la dinde ou la pintade turque, en passant par le saumon fumé marocain, et jusqu'au Champagne chinois et les chocolats indonésiens...

    (mais...éviterdemangertropgrassalésucréetmangercinqfruitetlégumesparjouretboireavecmodération carlalcooltueetmangerbouger)

      ♥

    Et ensuite le même "oubli" lexical par un anonymat méprisant pour les "Marchés de Décembre" de plus en plus rares qui -certes- proposent souvent des merdouilles fabriquées en Chine par de jeunes esclaves philippins, et de toute façon indignes des places, rues et boulevards de nos jolies villes et de nos ravissantes banlieues, ou interdits car "les mesures de sécurité" "nécessaires à un bon déroulement des festivités" "n'ont pas pu être réunies".

    Quelles "mesures", quelle "sécurité", contre quel "danger" ? Des risques de verglas ? Une évasion massive de dromadaires solitaires et déséquilibrés ? L'arrivée inopinée et discrète devant les photographes d'une bonne douzaine de magazines d'un ancien argentier gérontophile et de son ex-professeuse de théâtre ?  Une manifestation d'intégristes religieux venus chanter "Minuit Chrétien" ou "Mon beau sapin" en face de la barak à frites du "Royal-Kebab" ?

      ♥

    Et encore, l'interdiction dans "l'espace public" de tout élément de décor, non culturel, "représentant un abri sommaire avec des figurines d'un couple dont la femme vient d'accoucher, entouré de quelques animaux de la ferme et d'un trio de nobles voyageurs richissimes et extasiés". (prions, mes frères pour que cet élément de décor reste encore toléré dans les bâtiments réservés aux cérémonies religieuses et dans les lieux d'habitation privés -même si cet article brille par son absence dans catalogues gratuits etc... et dans la plupart des magasins, sans que l'on sache vraiment si cette décision vient des industriels, des distributeurs, des publicitaires ou d'une fatwa de consommateurs... etc...)

      ♥

    Et, pendant ce temps-là, les "Chrétiens des Alpes" continuent de vendre leur album célébrant malgré tout la Nativité, mais à leur façon:

    Quelle fête ?

     

    Et, encore, pendant ce temps-là, une chaine de grands magasins britanniques diffuse une publicité pour Noël dans laquelle " Elle (Taesco) montre des  sikhs , des gays et des musulmanes en Hijab mais pas de chrétiens":

     

    et, toujours, pendant ce temps-là, une autre entreprise alimentaire du même pays présente une crèche ou Jésus a laissé sa place à un friand à la saucisse:

    Quelle fête ?

     

    et, enfin, pendant ce temps-là, la poste Canadienne continue de publier des timbres célébrant les fêtes musulmanes:

    Quelle fête ?

     

     

    Et, en France... depuis trois ans:

    Un citoyen, qui n'habite pas la commune, demande depuis 2014, la suppression, au nom de la loi de 1905, d'une croix ornant le portail d'entrée du cimetière municipal d'un village de la Vienne de 250 habitants... Le tribunal administratif de Poitiers doit rendre sa décision prochainement.

    Quelle fête ?

     

    et, pendant ce temps là, en France, un grand débat continue:

    Quelle fête ?

                                                                           (cliquez sur l'image pour lire la vidéo)

    Lors d’un débat entre "youtubeurs" musulmans, Maamar Metmati se base sur la sourate IX verset 29 pour rappeler que les relations avec les chrétiens doivent être basées sur l’alternative "conversion ou paiement d’un impôt avec humiliation" . Les associations anti racistes comme le Mrap, la LDH, SOS Racisme oseront-elles l’attaquer pour incitation à la haine et à la discrimination, que le code pénal punit à 45000 euros d’amende et un an de prison ?

     

    sans oublier que... 

    Et maintenant, l’EI veut décapiter le pape !L’EI veut décapiter le pape

    Après avoir menacé le Vatican d’un bain de sang pour Noël, la Wafa Media Foundation (agence de propagande de l’État Islamique) vient de diffuser une affiche montrant le pape François décapité. Ce photomontage montre un djihadiste masqué tenant un couteau de la main droite et posant la gauche sur la tête décapitée du pape François, sur un fond de bâtiments en ruines et de véhicules transportant des djihadistes armés. Pour qu’aucun doute ne subsiste, un cartouche noir porte la légende "Jorge Maria Bergoglio".

    Quelle fête ?

     

     

     

    Mais, pourtant...

    En 1993, un certain Karol Józef Wojtyła, annonçait: "Je vois l’Église du troisième millénaire affligée d’une plaie mortelle, qui, comparée à celles de ce millénaire (le communisme et le nazisme) sera plus profonde, plus douloureuse: elle se nomme "islamisme". Ils envahiront l’Europe. J’ai vu les hordes surgir de l’Orient à l’Occident, du Maroc à la Libye, de différents pays orientaux à l’Égypte. Ils envahiront l’Europe et cette dernière sera semblable à une cave, remplie de reliques, de vieux souvenirs de famille et de toiles d’araignées. Vous l’Église du troisième millénaire devrez endiguer l’invasion. Mais non pas par les armes, car les armes ne suffiront pas, mais avec votre foi, vécue dans son intégrité."

    Il est plus connu sous le nom de Jean-Paul II, pape de 1978 à 2005, objet de deux attentats en 1981 perpétré par un jeune turc aux motifs flous (on ignorait, à l'époque la notion de "fragilité psychologique" et la "solitude de canidés sauvages" de certains assassins) et 1982; canonisé en 2013 par la Congrégation pour les causes des saints de l’Église catholique apostolique et romaine, mais oublié, méprisé et conchié depuis, par le haut, le moyen et le bas-clergé "œcuménique" et parjures à leur foi et caricaturé jusqu'à l'humiliation par les artistes "engagés"..

    Quelle fête ?

    Un avertissement lucide et prémonitoire mais pour lequel il avait toutefois oublier de compter avec la collaboration active et militante des féroces alliés que sont les gaucho-bobos laïcistes et "libre-penseurs". Qui se vengent sournoisement et amèrement de sa clairvoyance

    Quelle fête ?

    Quelle fête ?

    (photo-montage)               

     

         
     

     

     

    Et, tiens, puisque "c'est fête", cadeau:

    Quelle fête ?

    Quelle fête ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Une association belge (jusque là peu ou pas connue en France) de défense des animaux, après avoir édité les années passées des affiches contre le gavage des oies à foie gras, contre l'abattage des animaux de boucherie ou des animaux à fourrure, vient cette année de s'attaquer au dernier sujet tabou de nos sociétés occidentales:

     

    L' abattage rituel sans étourdissement...

     

    extraits de lacapitale.be

    L’association de Michel Vandenbosch, au nom de la protection des animaux, a lancé une opération pour protester contre l’abattage rituel sans étourdissement. Celle-ci intervient à quelques jours de la grande fête de l’Aïd el-Kébir. Des affiches avec un mouton pleurant une larme de sang sont présentes à plusieurs abri-bus de la capitale. Nombre de musulmans y voient une stigmatisation.

    Stigmatisation, piège à...

    La fête musulmane dite du sacrifice, ou l’Aïd el-Kébir, doit avoir lieu ce 1er septembre. Comme chaque année, autour de cette période, l’association de défense des animaux Gaia y est allée de sa campagne contre l’abattage sans étourdissement, avec des affiches dans les rues de Bruxelles..../... On y voit un joli mouton blanc pleure une larme de sang. Aucun texte, juste le logo de l’association dans un coin de l’affiche. Ramal Trip, jeune Bruxellois qui fait des vidéos sur internet, a posté ce mardi 29 août l’image d’un arrêt de bus avec une affiche de Gaia, avec comme légende : "à l’approche de la fête de l’Aïd al-Adha, Gaia a décidé de placer des affiches […] mais pourquoi ?" Il a également ajouté les mots-clés [#NotreSeulGrandeFete] (sic et sniff...) et [#NousNeSommesPlusLesBienvenusABxl]. Une publication qui a fait réagir, puisque plus de 250 personnes l’ont partagée en quelques heures. Le sentiment général, dans les commentaires, est l’exaspération : encore une fois, les Musulmans, à quelques jours de leur grande fête, se sentent attaqués dans leurs rites par Gaia.

     

     

    Stigmatisation, piège à...

     

    On les sent énervés par cette campagne d'affichage, ces 250 personnes ! de quoi justifier ces quelques anciennes histoires belges, une fois :

    Stigmatisation, piège à...

     

    Bruxelles. Un terroriste avoue une décapitation et reste en liberté

    Bruxelles. Policiers blessés au couteau : le parquet envisage la piste terroriste

    Bruxelles. Un homme se fait "arracher" les yeux en pleine rue

    Bruxelles. Explosion à la gare centrale, le terroriste a crié «Allah Akbar»

    Un commissariat a été attaqué avec un cocktail Molotov à Bruxelles

    Bruxelles. L’attaque au couteau contre les militaires est considérée comme terroriste

    L’Etat Islamique revendique l’attaque des militaires à Bruxelles

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique