• Non... Pas moi... bien que, des fois...

    Tiens, par exemple, rien qu’aujourd’hui: entre la venue prochaine -dans moins d'une semaine- de Greta Thunberg à la tribune de l'Assemblée Nationale pour y donner une conférence sur le réchauffement des océans et son influence sur la disparition annoncée des coquillages, fruits-de-mer et autres crustacés, et la démission précipitée de notre ministre d'Etat de la Transition Écologique et Solidaire, apparemment peu soucieux de débattre avec la petite pasionaria du climat... je me demande si on ne nous cache pas des trucs... 

     

    Mais sinon, à part ça...

    ...une découverte, au fil du web

    Jean-Paul Gavino

    "Nous nous battons contre une machine infernale "pot de terre contre pot de fer", contre la "pensée unique". Je doute de la victoire par rapport à l’inégalité des forces en présence, mais j’ai décidé pour mes fidèles amis, pour mon fidèle public, pour tous les gens bâillonnés, de chanter encore ce que je pense, ce qu’ils pensent. C’est pourquoi le combat continue !"

    J.P. GAVINO en 1999; ç'aurait pu être écrit ces jours-ci...

    "J'EN AI MARRE" - Jean-Paul Gavino - enregistré en 2006

    J'en ai marre de voir les cabots à la télé,
           faudrait un bon coup de balai
    J'en ai marre de leur suffisance étalée
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir ces gauchos écolos
           qui sont tous un peu mégalo
    J'en ai marre qu'on nous traite toujours de facho
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de tous ces donneurs de leçons
           qui nous insultent sans façon
    J'en ai marre qu'on nous prenne toujours pour des cons
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre...

    Je veux que ça pète, je veux que ça claque
    Je veux que ça saute, je veux que ça casse

    J'en ai marre de payer toujours des impôts
           qui partent en fumée aussitôt
    J'en ai marre de porter l'Etat sur mon dos
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir salir notre drapeau
           par les complices des cocos



    J'en ai marre de les entendre à tous propos
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir falsifier notre histoire
           par tous ces puissants au pouvoir
    J'en ai marre que l'on bafoue notre mémoire
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre

    (refrain)

    J'en ai marre qu'on insulte toujours notre armée,
           pour nous soldats à tout jamais
    J'en ai marre de les voir si mal aimés
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir la France abandonnée
           à l'impuissance condamnée
    J'en ai marre de cette Europe assassinée
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre d'entendre siffler la Marseillaise
           par ces jeunes à l'âme peu française
    J'en ai marre de voir toutes ces voitures en fournaise
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre

    (refrain)

    Ça n'a pas vieilli...

     

    Gavino, un chanteur "pied-noir", tout comme Jean-Pax Mefret ("vous allez me traiter de réac", "Le vieux soldat", "Le chant des partisans"...). Les incontournables observateurs/enquêteurs sur l'extrême-droite contemporaine de "REFLEXes", hébergés comme "la Horde" sur  Samizdat ne s'y sont pas trompés qui les ont associés ensemble et avec Docteur Merlin (qui n'est pas pied-noir) pour dire tout le mal qu'ils en pensent, poursuivant l'amalgame jusqu'à placer Philppe Clay et Michel Sardou parmi les "rockers identitaires français"... (https://reflexes.samizdat.net/le-rock-identitaire-francais)

     

     

    à propos... 

    Niouze ou secret de Polichinelle ?

     
     

    Après les jugements portés par les critiques musicaux de REFLExe sur la musique qu'il n'aiment pas, et un précédent article "A quoi jouent les antifas"quelques précisions à propos de leur hébergeur commun "samizdat" (ainsi que de plusieurs autres sites ) "http://www.samizdat.net/"

     
     

    Samizdat: En URSS et dans les pays de l"ancien "bloc de l'est", ouvrage diffusé clandestinement sous forme ronéotypée, en raison d'une impossibilité de le faire éditer de façon légale et régulière du fait de son caractère politique ou social jugé dissident et subversif par le pouvoir communiste et des risques encourus par leurs auteurs

     

      Samizdat(.net): Plate forme numérique communiste libertaire "d'étude, de formation et de lutte contre l'extrême droite" offrant des hébergements de sites WEB et des messageries anonymisés, gérée par un "hacktiviste du net" employé du journal "Le Monde" en kollaboration étroite avec certains services la Police Nationale et de la magistrature.  
       

    Profession de foi de Aris Papathéoudorou "Samizdat.net - l’histoire d’un projet de médias alternatifs sur l’Internet" (Pour une communication alternative - L’appropriation militante du Net et des logiciels libres Samizdat et l’action politique Devenir acteur de sa propre communication -..) sur https://www.persee.fr/doc/

     

    Aris Papathéodorou, directeur artistique au Monde et ferme soutien des antifas

    Personne ou presque personne ne connaît le nom d’Aris Papathéodorou, directeur artistique du quotidien Le Monde depuis 2011. Rien d’étonnant à cela, le rôle du directeur artistique est de s’effacer derrière son œuvre. Plus surprenant de constater que Aris Papathéodorou est la cheville ouvrière des réseaux communément appelés antifas... Sous cette appellation générique se cache un réseau anonyme de délation, en relation étroite avec certains cercles de policiers et de magistrats. La constellation est variée avec les sites La Horde, RaDAR, Sud Education Paris etc... Ces sites partagent deux points communs, ils sont spécialisés dans la délation à caractère policier et ils sont administrés pour la plupart de manière anonyme mais sous la même bannière, samizdat.net... Les sites abrités par Samizdat sont du côté du chasseur de primes. Ils scrutent et dénoncent de très hypothétiques extrémistes supposés de droite, via leurs relations policières et judiciaires.

    (source "Observatoire du Journalisme")

    Les financiers du Monde, Pigasse et Niel, soutiens du site antifa de délation La Horde

    On sent chez Papathéodorou la frustration de l’idéologue fasciné par l’action, mais tranquillement cantonné dans l’intendance, moins exposée et plus lucrative. On le trouve en 1994 dans le soutien à Florence Rey et Audry Maupin, les deux tueurs de la Fusillade de Vincennes (5 morts, 6 blessés). Avec d’autres libertaires, il cosigne une déclaration attestant de leur proximité avec les terroristes : "Oui ce sont des camarades, oui nous avons milité ensemble". Ce ne sont pas les seuls car on découvre dans son orbite un ancien d’Action directe Claude Halfen dit “Casquette”. En 2015 et bien qu’il le récuse, Halfen a été clairement identifié comme étant l’administrateur de La Horde. Soupçonné d’avoir participé, le 31 mai 1983, à la fusillade de l’avenue Trudaine à Paris, dans laquelle deux policiers sont tués et un troisième grièvement blessé , il est acquitté faute de preuves.

    (source "Contre-info")

       
     

    Curieusement (ou pas), ni "Les Inrocks", ni "Libé", ni "Street-Press", etc.. qui voient dans les "antifas" un banal et presque salutaire "militantisme de veille" (contre l’extrême-droite) ne rapportent cette filiation discrète mais officielle....

     



     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  •  

     

    COMMUNIQUÉ DE M. LE CHEF DES ARMÉES

     13 juillet 2019

     

    (revue de presse)

     

     

     

     

     

    DERNIÈRE MINUTE - SECRET DÉFENSE

     DERNIÈRE MINUTE - SECRET DÉFENSE

     

    Le président Macron confirme que l’armée de l’Air va changer de nom pour devenir "de l'Air et de l'Espace" et qu’elle sera chargée des opérations spatiales...

    Il s'agit de tenir compte des "nouvelles zones de confrontation" dont on viendrait de découvrir l'existence et la menace qui va avec que seraient "l'espace cyber" et "l'espace exo-atmosphérique" et constitueraient "un véritable enjeu de sécurité nationale, par la conflictualité qu'il suscite", la "stratégie spatiale de défense" est donc désormais prête selon les mots de Notre Président de la République lors de son Discours aux Armées dont il est le Chef et devant des militaires fascinés, des téléspectateurs admiratifs et des journalistes subjugués par tant de clairvoyance et tant d'audace présidentielles... petit (tout petit) florilège :

    La France va se doter d’un "commandement de l’espace". Espionnage, brouillage, attaques cyber, armes antisatellites... L’espace, indispensable aux opérations militaires, est devenu un champ de confrontation entre nations, mettant la France au défi de muscler ses capacités dans ce théâtre hautement stratégique et de plus en plus militarisé. (Libé)

    Création d'un commandement militaire de l’espace : la France sur le point de devenir "leader sur ce domaine d’avenir". (Europe 1)

    Armées : Macron annonce la création d’un commandement militaire de l’espace Le chef de l’Etat a décrit, samedi, le domaine spatial comme un "véritable enjeu de sécurité nationale. (Le Monde)

    Le président français Emmanuel Macron a annoncé samedi la création d'un commandement militaire dédié à l'espace, devenu un champ de confrontation, lors d'un discours à la veille du défilé du 14 juillet, la fête nationale.(RTL)

    Emmanuel Macron a annoncé samedi la création en septembre d'un commandement de l'espace. Basé à Toulouse, celui-ci rassemblera les moyens consacrés au spatial de défense et jusqu'ici disséminés dans les trois corps de l'armée. (le JDD)

    La France muscle sa stratégie spatiale avec un commandement dédié. La France, qui affiche un retard stratégique et technique face à la militarisation croissante de l'espace, se dotera en septembre d'un "grand commandement" spatial avec notamment l'objectif de mieux protéger ses satellites, "y compris de manière active", a annoncé samedi Emmanuel Macron. (l'Indépendant)

    Ce qui peut être une bonne chose en soi, pourquoi pas.

    Mais, en même temps ™...

    Notons simplement qu'il y a tout juste un peu plus d'un an, l'annonce de la "space-force" voulue par le Président américain avait été loin de susciter le même enthousiasme:

    La Space Force, un joujou qui s’annonce coûteux pour Donald Trump. La lubie de Donald Trump pourrait coûter très cher aux contribuables américains… Le président américain souhaite mettre sur pied un nouveau corps d’armée : la Space Force. (Presse-citron)

    Les réactions à l'annonce de la création par les Etats-Unis d'une "Force de l'espace" sont partagées entre l'ironie et l'inquiétude, avec néanmoins quelques manifestations de soutien: "La Force de l'espace jusqu'au bout !", a tweeté jeudi un Donald Trump enthousiaste (Paris-Match)

    Trump précise son projet de force spatiale: Cette nouvelle armée, qui s’ajoutera aux forces aériennes déjà existantes, devra notamment protéger les satellites américains et permettre de développer des capacités offensives. (Le Parisien)

    Trump, le côté obscur de la "Space Force": Malgré sa volonté de ne pas être le "gendarme du monde", le président américain avait réaffirmé en juin sa volonté de dominer l’espace. (Libé)

    Avec la Space Force, Trump bouscule la neutralité spatiale Il n'y aura pas demain une guerre des étoiles, mais l'armée spatiale annoncée remet en cause le traité de 1967 sur la neutralité de l'espace. (le Point)

    Création d'une Space Force américaine : une surenchère symbolique et politique: Le 18 juin 2018, à l’occasion d’un conseil spatial national, le président Donald Trump a annoncé vouloir constituer une sixième branche des forces armées américaines, la "Space Force" ou "Force spatiale", indépendante des autres forces militaires. Info ou intox ? (Science & Avenir)

    Il est vrai que les malheureux Etats-Majors américains n'avaient certainement pas dû, ou pas su, ou pas pu... examiner avec autant de rigueuritude ou de sériosité que nos brillants Etats-Majors hexagonaux le projet, la préparation et la réalisation de cette ambitieuse nouveauté :

    Le ministère des Armées va recruter des auteurs de science fiction et des futurologues pour plancher sur les technologies "disruptives"

    DERNIÈRE MINUTE - SECRET DÉFENSE  

    "Appelée "Red Team" [1], cette cellule, composée de 4 à 5 personnes aura la tâche d’échafauder des hypothèses stratégiques valides, de nature à bouleverser les plans capacitaires. Il s’agira ainsi d’apporter une réflexion sur les conséquences stratégiques de l’arrivée de technologies disruptives et de définir les usages asymétriques possibles des technologies par des éléments malveillants étatiques ou non étatiques." selon le site de l'OPEX.; imaginez-vous un collaborateur de Trump s'exprimer avec autant de finesse et de subtilité, au lieu de marteler bêtement et agressivement : "Nous ne pouvons pas nous contenter d'une présence américaine dans l'espace, nous devons établir la domination américaine de l'espace !"

    Espérons, chers concitoyens (pense très fort notre Manu présidentiel) que ni les Russes ni les Chinois [2] ne viendront tenter de dérober les plans de cet organisation "dont les travaux devraient rester totalement confidentiels, compte tenu de leur sensibilité et pour se prémunir d’inspirer de potentiels adversaires", selon des sources proches du Ministère des Armées. 

    [1] Qu’est-ce qu’une mission Red Team ?

    [2] ni les pays européens soumis à "la lèpre populiste", d'ailleurs.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    18 commentaires
  • Laurent SAILLY est est politologue, juriste et historien; il est membre fondateur de "La France Libre TV", membre de l'Association française de Science Politique, du Centre d'Histoire de Sciences Po, de l'Institut Méditerranéen de Défense et de Sécurité, de l'Association Française de Droit Constitutionnel, de l'Association Française de Soutien à l'Armée française; il participe à de nombreux sites et blogs dont "Agoravox", "Boulevard Voltaire", "Contrepoints", "La Gauche m'a tuer" et "Méchant réac". 

    Il a dressé le "portrait-robot du prochain dictateur de la France".

     

    "ELLE"

    Peu à peu, les libertés reculent. La presse se voit convoquer par la DGSI afin d’y dévoiler ses sources. Le politiquement correct règne dans la plupart des média audio-visuel et particulièrement à France-Télévision et Radio-France. Le législateur multiplie les lois restrictive à la liberté d’expression. La liberté de circulation est limitée par la simple volonté d’agitateurs minoritaire ou parce que votre voiture est trop vieille. La culpabilisation règne en maître afin de clouer au pilori les contradicteurs de la bien-pensance : "vous mangez trop gras, trop salé, trop sucré, pas assez bio" ; "vous consommez trop de viande" ; "fumer tue" ; "vous avalez trop de médicaments" ; "vous devez boire avec modération" ; "vous ne bougez pas assez" ; "vous triez mal vos déchets" ; "vous polluez votre planète" ; etc. Je vous laisse compléter la liste. La liberté de penser ou d’opinion est également attaqué. Plutôt que de contre-argumenter, on interdit : "le racisme n’est pas une opinion" ; "vous ne devez pas avoir de pensées homophobes, sexistes, islamophobes…". Soyez ainsi et vous serez heureux ! Vivez oisif et l’Etat s’occupera de tout !
    Cette société apocalyptique est en marche (sans allusion aucune). Le prochain dictateur de la France n’est pas issu des rangs du mouvement présidentiel. Ce n’est pas Emmanuel Macron. Alors qui sera-t-il ? ou plutôt qu’elle sera-t-elle ?


    UNE FÉMINISTE
    "Elle", en effet ! Car il s’agira d’une femme. Oui, une femme ou plus exactement une féministe dont la haine des hommes (mâles = porcs) l’amène à faire de ceux-ci des "êtres" de seconde zone. Après les épisodes de lynchage médiatique des hashtags "Balance Ton Porc" ou de "Me Too" plus question d’égalité homme-femme (je veux dire Femme-homme…). Le mâle blanc est relégué à l’arrière-plan. Car dans un premier temps, seul le mâle blanc est considéré comme néfaste. Pourquoi ?


    UNE ISLAMO-GAUCHISTE
    Parce qu’"Elle", dans un premier temps, n’a pas fait le deuil de ses théories gauchisantes multiculturalistes (exception faite de la culture occidentale et judéo-chrétienne). Ainsi, "Elle" est attachée à l’application de la loi coranique et tolère même les comportements sexuels déviants (agressions sexuelles, viols) des hommes de confession musulmane au motif des écarts de civilisation entre l’Europe et l’Islam. Puis, après une période plus ou moins longue de "rééducation", le "bon musulman" rentrera dans les rangs de cette société féminisée.


    UNE ÉGALITARISME-COLLECTIVISTE
    Pas question de différence de revenus entre femmes. Aussi, "Elle" impose le bon vieux collectivisme stalinien. Un seul mot d’ordre pour une seule tête : "toutes pauvres mais toutes égalitaires". C’est la fin du capitalisme, maux de toutes les discordes. "Elle" interdira même qu’il y soit fait référence même pour le diffamer.


    UNE PROPHÈTE DE L'ÉCOLOGISME
    L’écologisme, c’est la version extrémiste de l’écologie. A force de restriction, tous les véhicules à moteur finissent par être interdit. Les usines nucléaires sont fermées, ainsi que les usines hydrauliques et les éoliennes à cause de leur consommation d’huile et de béton. "Elle" interdit toute production d’électricité.


    UNE VEGANE
    "Elle" interdit de consommer de la viande ou des produits d’origine animale. Même pour se nourrir ! "Les animaux sont des êtres humains comme les autres" pour reprendre une phrase mémorable d’une célèbre actrice françaises. Les droits de l’Homme ont été supplantés par les droits et libertés fondamentaux de tous les animaux. Rapidement, la question des droits des animaux entre eux se pose et, en premier lieu, le droit des carnivores à dévorer leurs proies.


    UNE ÉCOLOGISTE-MALTHUSIENNE
    Les enfants étant des facteurs de production de gaz carbonique, "Elle" instaure une politique draconienne de droit à l’enfant : un enfant par couple. Peu à peu, pour "sauver la planète" les plus fidèles de "Elle" (et les plus extrêmes) se feront stériliser. 


    "THE LAST GENERATION"
    L’économie s’effondre. La production industrielle disparaît ainsi que la production agricole. Les administrés de "Elle" deviennent de simples cueilleurs. Les scènes de cannibalisme se multiplient. La famine, le manque d’eau potable, les maladies ne laissent que 10% des plus jeunes et des plus vaillants des contemporains de "Elle" en vie.
    La politique "anti-enfant" et la hausse de la mortalité infantile n’ont pas permis le renouvellement de la génération. 
    "Elle" disparaît, touchée par la maladie, avec SA dernière génération !

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    15 commentaires
  • Un article trouvé sur le blog "A moy que chault !", concernant, au-delà des menaces sur la liberté d'expression sur internet et ailleurs, ce que l'auteur appelle à juste titre: "la grande machine à décérébrer et à émasculer", représentant un danger plus grave et plus insidieux...

     

    La fin de la récré...

     

    La liberté d’expression dans l’espace public est en voie d’éradication. Ce n’est pas un nouveau fantasme complotiste mais un simple et froid constat que tout un chacun peut faire en se penchant notamment sur la loi dite "contre la haine en ligne" actuellement en cours de vote au Parlement … Entre autres sympathiques facéties, celle-ci transfère à des opérateurs privés des pouvoirs qui jusque-là étaient octroyés aux juges…  Nous entrons donc aujourd’hui dans l’ère du contrôle à priori, de la censure "de précaution", et de la soumission automatique et désormais "légitime" à toutes les délations et les dénonciations "citoyennes"… "L’incitation à la haine" étant un concept si vaste, si fumeux, si subjectif, si imparfaitement défini, il apparaît d’évidence  qu’à peu près tout et n’importe quoi pourra être soumis à cette infamante définition. C’est bien d’ailleurs en ce sens que la loi a été pensée et écrite.

    Cette disparition programmée d’une liberté pourrait être terrible et tragique… Ce n’est finalement qu’anecdotique. Car en effet à quoi bon légiférer contre la liberté d’expression dans une société où plus personne n’a rien à exprimer, où plus personne bientôt n’aura même les moyens intellectuels de former et  de formuler une idée ?

    Le vrai drame n’est en effet pas le nouvel épisode de la grande saga des lois liberticides, qui, si scélérates soient-elle, ont toujours produit leurs propres contestations, oppositions et remises en cause…  Non, la véritable –et sans doute définitive– défaite, c’est la disparition généralisée, générationnelle, de l’intelligence, de la culture et du sens critique… Ce ne sont ni les députés vendus ni les juges larbins qui assassinent de façon rédhibitoire la pensée dissidente et la liberté d’expression, c’est bel et bien l’Education nationale. Priver les gens de leurs capacités de réflexion et de d’expression est un moyen d’asservissement beaucoup plus efficace, d’un point de vue radical et totalitaire, que chercher à sanctionner ou réprimer la dite pensée.

    Nos politiciens, leurs cornacs oligarchiques comme leurs domestiques magistrats, ne sont en fait que des gens trop pressés. Ils pondent encore des lois pour accélérer l’avènement d’une situation qu’encore deux générations de "citoyens" obligatoirement  lobotomisés de 3 à 20 ans leur apporteront inéluctablement… L’observation du bac 2019 est à ce sujet particulièrement révélatrice… Le niveau n’est même plus affligeant, il est d’une certaine façon sublime de nullité… Et quoi de plus facile que de régner sur une population de crétins de cet acabit ?Aux trois quarts illettrés, incapables de placer Napoléon et Charlemagne dans le temps, déstructurés, accrocs à Insta et aux écrans, n’aspirant qu’à une réussite purement matérielle, s’amusant de leur propre sottise, curieux de rien, veules et drogués…  Encore mieux que des esclaves puisque nos néo-bacheliers sont pour leur part satisfaits et volontaires…  Aucun mépris d’ailleurs  dans ce constat car ce ne sont bien sûr que des victimes d’un plan organisé mis en place depuis des décennies, et dont  tous les adultes ou parents que nous sommes sont partiellement complices…  

    La grande machine à décérébrer et à émasculer intellectuellement qu’est l’Education Nationale depuis 40 ans est en tout cas aujourd’hui en phase de pouvoir se prévaloir d’avoir atteint l’objectif pour lequel des milliards lui ont été versés : créer une nouvelle race "d’hommes", la grande armée des zombies consuméristes, gigantesque dégueulis d’abrutis vulgaires et hautains, aussi prétentieux que geignards et pleurnichards, ayant le caractère au même niveau que leur bagage intellectuel, bloqué au début de la petite enfance, pour ne pas dire au stade anal.

    Avec eux, plus besoin de lois, de juges, de condamnations, de mitards et de matons… Leur vide est leur plus  efficace geôlier et ils ne pourront jamais être tentés par une quelconque pensée divergente puisque –faute d’instruments, de connaissances, de vocabulaire, de lectures, d’entraînement…-  le concept même de penser leur sera devenu inaccessible. Au mieux (au pire) - en cas d’échec social ou de cassure psychologique- ils aboieront des slogans simplistes et caricaturaux, glapiront une "haine" pour le coup bien réelle, seul sentiment désormais à leur portée, sombreront dans une violence nihiliste et seront alors le repoussoir idéal tout autant que le matériau parfait de toutes les manipulations…

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  •  

     

    "J'ai des questions à toutes vos réponses."

    Woody ALLEN

     

    Alors qu'on voit de plus en plus dans les rues commerçantes de nos villes et villages des "boucheries musulmanes", pourquoi n'y a t-il nulle part des "charcuteries catholiques" ?

    Les femmes étant, selon certaines enquêtes, d'avantage intéressées et plus convaincues de l'efficacité de l'homéopathie que les hommes, pourquoi ne pas la rebaptiser feméothérapie ?

    En France, il est maintenant interdit aux parents (1 et 2) et aux éducateurs de gifler ou fesser les enfants turbulents et désobéissants. Cette loi est-elle applicable pour les "mineurs isolés" délinquants violents âgés de 11 à 38 ans de Barbès, et pour les orphelins djihadistes français de retour chez pépère et mémère souchiens ?

    Dans une société de plus en plus basée sur les productions et consommations locales pour limiter la pollution, les véhicules électriques seront-ils aussi fabriqués et distribués selon un court-circuit ?

    On décompte maintenant plus de 50 "identités de genre" regroupant autant d'orientations sexuelles, allant de "cisgenre" à "neutrois" en passant par "gender-fluid" ou simplement "trans" et "intersex", dans ce cas la banale recherche de l'égalité et de la parité homme/femme n'a t-elle pas quelque relent populiste et nauséabond ?

    Si le réchauffement climatique est à l'origine de nombreuses migrations d'"écoréfugiés" vers les pays accueillants et de climat tempéré, pourquoi concernent-elles d'avantage d'africains-subsahariens habitués à la chaleur que d'inuits qui voient fondre leurs territoires ?

    Est-ce qu'un végan peut devenir chèvre quand il a une faim de loup ?

    Si, dans les années 1990 au lycée d'Amiens, le jeune Emmanuel Macron avait eu comme professeur de français un vieux barbon grisonnant, acariâtre et près de la retraite, la face de l'Union Européenne en aurait-elle été changée 30 ans après ?

    Est-ce que l'un ou l'autre ou plusieurs des problèmes évoqués ci-dessus peuvent ou doivent être signalés aux autorités compétentes comme participant à la diffusion de haine sur internet ?

     

     En vrac (mais, vraiment...!)

     

     

     

     

     

     

     

    "Trop de questions restent sans réponse et trop de réponses doivent être remises en question..."

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  • On a eu (très) chaud...

    ...et, en plus "on a eu chaud".

    Il y a quelques jours, au plus fort de l'"épisode caniculaire" (prélude et signe avant-coureur du Grand Réchauffement Climatique, ai-je entendu dire, je crois), la carte des prévisions des températures semblait vouloir convaincre les incrédules et les climatosceptiques de la réalité des prédictions et des conseils de sainte Greta, entre Cri d'angoisse munchien et tête-de-mort ensanglantée... 

    On a eu chaud...

     rapprochement fait par korben_météo

     

    pour info: 

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    18 commentaires
  •  

    404 diesel et Gitanes maïs

    A Benjamin Griveaux

    IN MEMORIAM

    Jean Constantin - "Le Français moyen" 

    Il n'a pas trouvé le moyen
    Le moyen d'avoir des moyens
    Car son train de vie est moyen
    C'est un vrai Français (moyen)

    Il habite le Nord, le Midi
    Saint-Brieuc, Strasbourg ou Paris
    Très rarement Neuilly ou Passy
    Mais plutôt à Saint-(Denis)

    Il s'appelle Durand ou Dupont
    Il vote pour un oui, pour un non
    Car il aime la Constitution
    Et la famille Du(raton)

    Dans le train, le métro ou chez lui
    Il s'instruit, il lit et relit
    La Fontaine, Verlaine et Vigny
    Mais surtout Chéri-(Bibi)

    Cinéma, question nouvelle vague
    Ses idées seraient plutôt vagues
    Lui, c' qu'il aime ce n'est pas Truffaut
    Mais l' dos de Brigitte (Bardot)
      Il dit qu'on est mal dirigé :
    Les Français, faudrait les mater
    Un régime de poigne, vous verriez
    Et vive la li(berté)

    Gagarine ça le laisse froid
    L' major Glenn, il ne l'envie pas
    Mais depuis longtemps il connaît
    Kopa et Louison (Bobet)

    De nature il est musicien
    La musique, la vraie, il l'aime bien
    "Boléro de Ravel", "Veuve joyeuse"
    Et "Clair de lune à (Maubeuge)"

    Débrouillard, un peu rouspéteur
    Pas méchant, fleur bleue ou blagueur
    Oui, il a trouvé le moyen
    D'être un vrai Français (moyen)

    On le dit et on le redit
    Il est faible en géographie
    Mais on sait que depuis toujours
    Il s'y connaît en... voiture

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires