•  

     

    Chez Camus...

     

      


    10 commentaires
  •  

    Chez Camus

     

     


    4 commentaires
  •  

    Quelques éléments de réflexion, livrés en vrac (ou presque)

     

    27 janvier 2023, à l'occasion de la Journée Internationale des Victimes de la Shoah, le président ukrainien Volodymyr Zelensky déclare que "l'Ukraine honore la mémoire des millions de victimes de la Shoah" et rappelle que "l'indifférence et la haine tuent". Il allumera une bougie devant le mémorial de Babi Yar où les  les nazis ont exécuté plus de 30 000 Juifs en 1941.

    Volodymyr, Stepan... et Simone.

     

    18 avril 2019, 'l'ancien comique et futur président', interrogé par la radio ukrainienne sur la personnalité du héros national Stepan Bandera, collaborateur nazi aux ordres de la Wehrmacht et agent de la gestapo : "Il y a des héros indéniables. Stepan Bandera est un héros pour un certain pourcentage d’Ukrainiens, et c’est normal et c’est cool. C’est l’une de ces personnes qui ont défendu la liberté de l’Ukraine." Des rues et des avenues portent toujours son nom, des monuments lui sont dédiés, un timbre à son effigie a été émis en 2009 et des hommages continuent de lui être rendus régulièrement dans la liesse populaire. 

    Volodymyr, Stepan... et Simone.   Volodymyr, Stepan... et Simone.

     

     

    12 mars 2008, Simone Weil, présidente d'honneur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah déclarait sur FR3 : "On a découvert des fosses communes considérables. Les Ukrainiens ont massacré des dizaines de milliers de juifs, bien avant l’occupation allemande, ensuite ils ont continué avec les nazis…" et ajoute que "le chiffre généralement retenu par les historiens de 1,5 à 1,8 million de Juifs exécutés sommairement en Ukraine, de 1941 à 1944, et jetés dans des fosses communes improvisées, est certainement encore pour le moment sous-estimé..."

     

     

     

     

    5 mai 2014, l'ultranationaliste Andriy Biletsky -qui par la suite n'a jamais caché son passé néo-nazi et a été élu député de 2016 à 2019- fonde le Bataillon Azov (objet de nombreuses polémiques depuis le début de la guerre en Ukraine) largement financé par le puissant oligarque ukrainien Ihor Kolomoisky. Il prend comme emblème la "Wolfsangel" aux couleurs de l’Ukraine, qui fut le logo du parti ukrainien fasciste Svoboda et qui n’est autre qu’un symbole utilisé par la deuxième division SS pendant la Seconde Guerre mondiale. Un porte-parole de Asov a déclaré en 2022 : "cette idéologie ne rassemble que 10 à 20% du bataillon [...] Je sais que "X..." est un nazi, mais c'est son idéologie personnelle. Cela n'a rien à voir avec l'idéologie officielle de la Brigade Azov"

    Volodymyr, Stepan... et Simone.

     

     

     

    25 janvier 2023. "Faut-il, comme le demande avec insistance le président Zelinsky, que les Occidentaux livrent encore davantage de chars d'assaut et de pièces d'artillerie lourde (et une provision mensuelle de quelques milliards de dollars...), mais aussi maintenant des avions de combat et des missiles longue portée à l'Ukraine ?"

    Volodymyr, Stepan... Simone et les autres

    C'est vous qui voyez...

    ...à moins que, "Circulez, y'a rien à voir... !"  :

    Volodymyr, Stepan, Simone et les autres

    (image cliquable)

    20 janvier 2023 : Le président de la République française, chef des Armées, monsieur Emmanuel Macron, a proposé une augmentation de 100 milliards d'euros pour la 'loi de programmation militaire 2024-2030' "afin de préserver la souveraineté française dans un monde de plus en plus dangereux [...] sans tomber dans le trauma ukrainien..." portant ce budget à plus de 413 milliards... Concrètement, le budget moyen des armées devrait donc s'élever à 57 milliards par an soit l'équivalent d'un tiers en plus. En comparaison, le budget s'élève cette année à 44 milliards, contre moins de 33 en 2017, quand Pierre de Villiers l'ancien chef d'Etat-major présentait sa démission pour protester contre la faiblesse des moyens accordés à une armée engagée sur tous les fronts.

    Rassurez-vous, tout va bien se passer, tout va bien se passer... 

     

     

     

     

     

     

    NB. Pour les plus sceptiques : Les éléments rapportés ici ne proviennent pas de quelque site ou blog conspirationniste douteux ou discutable, mais de médias 'sérieux' essentiellement 'hexagonaux', entre autres : france24, heidi-neews, actu.orange, lexpress, euronews, leséchos, latribune, theconversation, lemedia.4-4-2, tf1.info, 20minutes, ina.mediaclip, tv5monde, libé, bfm-tv, ladepeche, france3, europe1, etc... et wikipédia.




    12 commentaires
  •  

     

    SCOOP...

     

     

    étonnant, non ? 

     


    6 commentaires
  • Chansons à boire "médiévales" (ou presque...)

    Amys, boivons...

     

    "Quand nous sommes à la taverne"

    "in tabernum", extrait de Carmina Burana de Carl Orff (1895-1982), par Arte Factum

     

    "Qui veut chasser une migraine..."

    "Qui veut chasser une migraine...", de Gabriel Bataille (1575-1630), par Tri Tann

     

    Quand nous sommes dans la taverne

      Qui veut chasser une migraine...

    Quand nous sommes dans la taverne
    que nous importe de n'être que poussière ,
    mais nous nous hâtons pour les jeux ,
    qui nous mettent toujours en sueur
    Ce qui se passe dans la taverne
    où l'argent est le roi
    ça vaut le coup de demander
    et d'écouter ce que je dit.

    Certains jouent , certains boivent ,
    d'autres vivent sans pudeur
    De ceux qui jouent ,
    certains se retrouvent nus
    certains sont rhabillés
    d'autres sont mis à sac .
    Personne ici ne craint la mort
    mais ils misent le sort pour Bacchus .

    Le premier est pour le tournée ,
    puis les affranchis boivent ,
    une autre fois pour les prisonniers ,
    une troisième pour les vivants ,
    une quatrième pour les Chrétiens ,
    une cinquième pour les fidèles défunts ,
    une sixième pour les sœurs légères ,
    une septième pour la troupe en campagne .

    Une huitième pour les frères pervertis ,
    une neuvième pour les moines dispersés ,
    une dixième pour ceux qui naviguent
    une onzième pour les plaideurs ,
    une douzième pour les pénitents ,
    une treizième pour les voyageurs ,
    une pour le pape une pour le roi
    tous boivent sans loi .

    La patronne boit , le patron boit ,
    le soldat boit , le prêtre boit ,
    celui-ci boit , celle-ci boit ,
    l'esclave boit avec la servante ,
    l'agile boit , le paresseux boit ,
    le blanc boit , le noir boit ,
    le pondéré boit , l'inconstant boit ,
    le fou boit , le sage boit ,

    Le pauvre et le malade boivent ,
    l'exilé et l'étranger boivent ,
    l'enfant boit , le vieux boit ,
    l'évêque et le doyen boivent ,
    la sœur boit , le frère boit ,
    la vieille boit , la mère boit ,
    celui-ci boit ,celui-là boit ,
    cent boivent , mille boivent .

    Six cent pièces filent
    vite , quand , sans retenue
    tous boivent sans fin .
    Mais ils boivent l'esprit gai ,
    ainsi nous sommes ceux que tous méprisent
    et ainsi nous sommes sans le sou ,
    Ceux qui nous critiquent iront au diable
    et avec les justes ne seront pas comptés .

      Qui veut chasser une migraine
    N'a qu'à boire toujours du bon
    Et maintenir la table pleine
    De cervelas et de jambon
     
    L'eau ne fait rien que pourrir le poumon (le poumon)
    Boute, boute, boute, boute compagnon
    Vide-nous ce verre et nous le remplirons
    L'eau ne fait rien que pourrir le poumon (le poumon)
    Boute, boute, boute, boute compagnon
    Vide-nous ce verre et nous le remplirons
     
     
    Le vin goûté par ce bon père
    Qui s'en rendit si bon garçon
    Nous fait discourir sans grammaire
    Et nous rend savants sans leçon
     
    L'eau ne fait rien que pourrir le poumon (le poumon)
    Boute, boute, boute, boute compagnon (compagnon)
    Vide-nous ce verre et nous le remplirons
    L'eau ne fait rien que pourrir le poumon (le poumon)
    Boute, boute, boute, boute compagnon (compagnon)
    Vide-nous ce verre et nous le remplirons
     
     
    Loth buvant dans une caverne
    De ses filles enfla le sein
    Montrant qu'un sirop de taverne
    Passe celui d'un médecin
     
    L'eau ne fait rien que pourrir le poumon
    Boute, boute, boute, boute compagnon
    Vide-nous ce verre et nous le remplirons
    L'eau ne fait rien que pourrir le poumon
    Boute, boute, boute, boute compagnon
    Vide-nous ce verre et nous le remplirons
     
     
    Buvons donc tous à la bonne heure
    Pour nous émouvoir le citron
    Et que celui d'entre nous meure
    Qui dédira son compagnon
     
    L'eau ne fait rien que pourrir le poumon
    Boute, boute, boute, boute compagnon
    Vide-nous ce verre et nous le remplirons
    L'eau ne fait rien que pourrir le poumon
    Boute, boute, boute et boute compagnon
    Vide-nous ce verre et nous le remplirons
         

     


    8 commentaires
  •  

    Quand j'ai la terre et mer avironnée... 

    Quant j’ay la terre et mer avironnée,
    Et visité en chascune partie
    Jherusalem, Egipte et Galilée,
    Alixandre, Damas et la Surie,
    Babiloine, le Caire et Tartarie,
    Et touz les pors qui y sont,
    Les espices et succres qui s’i font,
    Les fins draps d’or et soye du pays,
    Valent trop mieulx ce que les François ont :
    Riens ne se puet comparer à Paris.

    C’est la cité sur toutes couronnée,
    Fonteine et puis de sens et de clergie,
    Sur le fleuve de Saine située :
    Vignes, bois a, terres et praerie.
    De touz les biens de ceste mortel vie
    A plus qu’autres citez n’ont;
    Tuit estrangier l’aiment et ameront,
    Car, pour deduits et pour estre jolis,
    Jamais cité tele ne trouveront :
    Riens ne se puet comparer à Paris.

    Mais elle est bien mieulx que ville fermée,
    Et de chasteaulx de grant anceserie,
    De gens d’onneur et de marchans peuplée,
    De touz ouvriers d’armes, d’orfaverie ;
    De touz les ars c’est la flour, quoy qu’on die :
    Touz ouvraiges a droit font ;
    Subtil engin, entendement parfont
    Verrez avoir aux habitans toudis,
    Et loyaulté aux euvres qu’ilz feront :
    Riens ne se puet comparer a Paris. 

    Eustache Deschamps dit Morel (~1340-1406)   

     

    Mergituri te salutant

    ( détail du "Livre d'Heures d'Étienne Chevalier" enluminées par Jean Fouquet )

     

     


    21 commentaires
  • " Caroline Du Sud, 1852. Théodore est un esclave américain qui est parvenu à échapper à ses propriétaires. Malheureusement pour lui, ils ont retrouvé sa trace…"

     

    Je vous laisse imaginer la joyeuse moraline de cette étrange fabulette... 

     

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires