• D'après la presse qui suit tout ça de près pour nous informer objectivement:

     

    Suite à la demande pressante et unanime des "Gilets jaunes" telle qu'elle a été entendue par Monsieur le Président de la République à l'issue de son itinérance dans le cadre du "Grand débat", aujourd'hui lundi 26 août 2019, et conformément aux promesses présidentielles:

    Mise en place de la "Grande Convention Citoyenne sur le Climat", ou la "Dernière Chance de l'Ultime Espoir pour la Planète"

    En es-tu ?

    Cette convention réunira, à partir du mois d'octobre, lors de six week-ends de travail, 150 volontaires défrayés quotidiennement d'environ 86.€ (plus quelques indemnités et remboursements de frais divers) tirés au sort parmi une pré-sélection de près de 300 000 personnes contactées par téléphone ("85% sur portable, 15% sur fixe"). Mais, "en même temps" ™, tirage au sort ne veut pas dire au petit bonheur-la-chance:

    Des critères conformes à la population française seront utilisés pour choisir les 150 citoyen·ne·s pour recréer une "mini-France": 

    • Le sexe : 52% de femmes, 48% d'hommes 
    • L'âge : 6 tranches d'âge, conforme à la pyramide des âges de la population française (Des jeunes âgés de 16 ou 17 ans pourraient également participer.)
    • Le diplôme : 28% des participantes et participants seront sans diplôme ou détenteurs d'un niveau brevet 
    • Le métier : diversité des catégories socioprofessionnelles (CSP)
    • Le territoire : le poids des régions sera pris en compte, avec quatre représentants pour les Outre-Mer, et la répartition urbaine entre les pôles urbains, leurs couronnes et les zones rurales.
    • Il y aura également des représentants des quartiers populaires et des personnes en situation de grande pauvreté.

    En es-tu ?

    Rien ne sera laissé au hasard:

    Avant les séances de travail proprement dites, une "formation" de trois jours sera offerte aux participants: "On va les former à la question climatique, leur faire rencontrer un certain nombre d’experts, et les trois semaines espaçant les week-ends de travail devront être mises à profit pour nourrir la réflexion avant les délibérations." nous informe le célèbre militant-activiste écologiste collapsologue Cyril Dion, l'un des garants officiels (indépendants et impartiaux) de la bonne tenue de la Convention et de la neutralité des débats, sous l'autorité du "Comité de Pilotage" (présidé par le directeur-général de Terra-Nova...) dont le but est de faciliter le travail et de guider la réflexion des gens...

    Des "lettres de mission" seront adressées à chacun (et... ·cune) des tirés au (coquin de) sort pour leur interdire tout tabou et leur laisser une grande liberté de propositions et de "leviers d'action" comme, par exemple, le retour de la taxe carbone (selon les déclarations d'un ancien ministre de la Transition écologique et solidaire), quitte à ainsi revenir sur une décision importante de l'exécutif. Les conclusions et les décisions de cette convention (exactement et fidèlement représentative de la population française, donc...) seront transmises directement au Parlement, soumises à référendum ou mises directement en oeuvre par des "règlements", sans autre intervention du Gouvernement, des ministères concernés ou de quelques lobbys intéressés aux divers projets.

    En es-tu ?

    Le "tirage au sort" devrait se terminer fin septembre après un mois de longues négociations citoyennes.

    Je me demande quand-même un peu pourquoi 300 000 appelés pour 150 élus (soit 0,05 %) , comme si les organisateurs s'attendaient à une

     

    désolé...

    y'a mon portable qui sonne dans la pièce à côté..

    je reviens...

    à tout de suite...

     

    peut-être...

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    17 commentaires
  • Western catastrophe inconvenant

    Il était une fois un "petit âge glaciaire" qui s'installa sur notre planète: une période relativement froide (moins de 1°C. d'écart avec les "moyennes saisonnières") mais couvrant approximativement la période du début du XIVe jusqu'à la fin du XIXe siècle.

    Très longtemps, les causes ont été mal connues ou imprécises: activités volcaniques intenses réduisant l'ensoleillement... perturbations répétitives et prolongées de l'activité solaire... changement de direction ou d'intensité du Gulf-Stream... etc... Un refroidissement favorisant l’extension des glaciers et des banquises qui reflètent alors d'avantage de lumière solaire vers l’atmosphère, aggravant ainsi le refroidissement en un cercle vraiment vicieux...

    Rien que de réellement inévitable mais difficilement explicable, un peu comme l'extinction des dinosaures, les grandes famines du Moyen-Âge, la disparition de l'homme de Neandertal, l'élection présidentielle française de 2017, le cycle des moussons en Asie, les périodes caniculaires de ces dernières semaines ou l'attrait soudain des jeunes élites sub-sahariennes pour l'Europe.

    Mais ça, c'était avant...

    Apocalypse cow-boys  

    Selon le chercheur britannique Mark Maslin, la colonisation de l'Amérique par les européens serait à l'origine de cette catastrophe écologique mondiale ayant duré près de 600 ans: "Quand les Européens sont arrivés en Amérique, ils ont causé tellement de morts et de maladies qu’ils ont changé le climat mondial."

    L’arrivée des Européens sur le continent américain aurait fortement participé à un déclin des températures au 16e siècle

    56 millions de morts amérindiens causés par l’arrivée des Européens sur le Nouveau Continent à partir de la découverte du continent en 1492, ainsi que par l'arrivée plus tardives d'aventuriers, d’évangélistes et de nombreux "colons" et "pionniers" chers à nos illustrés d'aventures juvéniles... 90 % de la population autochtone a donc été décimée par les massacres, l’esclavage, les guerres et les maladies importées. Ce génocide aux impacts historiques et sociétaux encore présents aujourd’hui aurait également eu un effet décisif sur le climat mondial en modifiant profondément les modes d'exploitation des ressources naturelles et en réduisant les surfaces agricoles cultivées au dépend d'une reforestation sauvage anarchique (la nature "recouvrant ses droits") impliquant une absorption accrue du CO2 présent dans l’atmosphère et réduisant d'autant l'effet de serre nécessaire pour maintenir un climat tempéré. (librement mais fidèlement adapté de MétéoMédia)

    Si j'ai bien tout compris, quand la nature recouvrait ses droits, c'était pas bon pour la nature... Mais il faudrait croire par ailleurs que Buck John, Kit Carson ou Hopalong Cassidy ne coupaient jamais d'arbres pour bâtir leur ranch ou clôturer leur pelouse et qu'ils ne cultivaient même pas un petit carré de maïs bio pour leur pop-corn ou quelques plants de tabac à chiquer...

    Par contre, je crois comprendre mieux la frénésie des Etats-Uniens contemporains à détruire obstinément toutes les statues et autres images de Christophe Colomb, de Buffalo Bill ou du général Lee, et des colons en général et de leurs descendants jusqu'à la 50me génération, ou des hommes blancs en particulier... 

    En revanche, je ne comprends pas que le premier venu des profs d'histoire-géo anti-fasciste mais pro-écolo n'ait pas fait de rapprochement entre les fumées et tout le gaz carbonique dégagés par les fours crématoires pendant les années les plus sombres de notre histoire entre 1930 et 1940 de notre ère, et le réchauffement climatique actuel...

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    18 commentaires
  • Pas nouvelles de France :

    • Menus halal ou sans porc dans les cantines scolaires, quelques prisons et hôpitaux et de nombreuses sandwicheries...

    • Abattage "rituel" encadré par l'état français à l'occasion de l'Aïd El Kébir (10 dhû al-hijja -ce 12 août prochain-)...

    • "Mode" islamiste, adoptée et promotionnée par les grandes marques de prêt-à-porter et de sportswear...

    etc... parmi les plus futiles et les plus familières de nos vieilles nouvelles habituelles.

     

    "Le cochon n’est pas dans son assiette..."

    je répète: "Le cochon n’est pas dans son assiette !"

    F.L.C. vaincra

    Fondé en 2010, le F.L.C. a très peu fait parler de lui, excepté dans les premiers mois qui ont suivi sa création grâce à quelques articles sur des sites aussi divers que Fdesouche ou Mediapart qui apportèrent chacun leur vision de ce mouvement revendicatif. Le F.L.C. pour "Front de Libération du Cochon" s'est donné pour but de lutter contre le halal et tout ce qui représente l'islam en France et en Europe.

    A l'époque, un journaliste avait rencontré et interviewé le "Cochon en Chef", extraits:

    "Nous pensons que dans la société française, il y a un vrai problème avec une islamisation de plus en plus importante. Pourquoi le cochon ? C’est devenu un symbole de lutte contre l’islam, et contre le halal pour commencer. C’est donc le premier cheval de bataille du F.L.C., qui considère l’abattage rituel musulman comme un acte politique, et non religieux."

    "L’Islam est une religion de guerre et c’est un danger pour les futures populations européennes. Selon le Front, le halal n’est que la partie visible de l’iceberg d’une religion qui veut tout contrôler avec les dérives qu’on connaît : lapidation, charia, etc... ". Et quand on évoque avec lui une possible distinction entre Islam modéré et Islam radical, le militant rétorque : "C’est de la poudre aux yeux tout ça, il y a juste des musulmans plus intelligents que d’autres. (...) Au contraire, l’Islam modéré est presque plus pernicieux, plus dangereux."

    Le F.L.C. annonce sa création lors d’une conférence de presse (clandestine) en région lilloise…

     

    Bon... d'accord... vidéo de secours, alors... en attendant la suite

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le "Front de Libération du Cochon" noue des alliances

     

    Si le "Cochon en Chef" jugeait bon de préciser: "Nous ne sommes pas islamophobes, nous sommes des 'islamo-résistants' [qui faisons] quelque chose de sympa, de potache (...) pour dédramatiser le combat...", le fondateur du C.C.I.F., lui, dramatisait à l’extrême mais au nom de la société toute entière: "Ce genre de collectif peut prêter à sourire mais derrière ces actions clownesques, il y a un message très dangereux pour la société toute entière (...) on utilise délibérément la fanfaronnade, pour mieux infiltrer les esprits."

     

    liens dramatisants pour visiteurs islamo-résistants: 

    Notre pays connaît un processus d’islamisation qui pourrait être fatal

    "... Rien n’est fait pour arrêter ou freiner l’islamisation de notre pays. La laïcité, qui aurait pu être utilisée pour contenir l’islam, continue de servir prioritairement comme par le passé à combattre le catholicisme, en s’attaquant à ses crèches, ses cloches ou ses croix. Plus grave encore, la manière dont ce principe est interprété par le Système en fait un instrument de promotion de la religion musulmane."

    David Engels: "Le déclin de l’Occident n’est pas un accident de parcours"

    " Taire volontairement la réalité des processus culturels qui se déroulent actuellement - que ce soit l’immigration de masse, le vieillissement de la population, l’islamisation, l’intelligence artificielle, la dissolution des États Nations, l’auto-destruction du système scolaire et universitaire [...] la transformation de la démocratie en technocratie - revient, à mon avis, à un acte de haute trahison avec des conséquences durables."

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  •  

     

    "J'ai des questions à toutes vos réponses."

    Woody ALLEN

     

    Alors qu'on voit de plus en plus dans les rues commerçantes de nos villes et villages des "boucheries musulmanes", pourquoi n'y a t-il nulle part des "charcuteries catholiques" ?

    Les femmes étant, selon certaines enquêtes, d'avantage intéressées et plus convaincues de l'efficacité de l'homéopathie que les hommes, pourquoi ne pas la rebaptiser feméothérapie ?

    En France, il est maintenant interdit aux parents (1 et 2) et aux éducateurs de gifler ou fesser les enfants turbulents et désobéissants. Cette loi est-elle applicable pour les "mineurs isolés" délinquants violents âgés de 11 à 38 ans de Barbès, et pour les orphelins djihadistes français de retour chez pépère et mémère souchiens ?

    Dans une société de plus en plus basée sur les productions et consommations locales pour limiter la pollution, les véhicules électriques seront-ils aussi fabriqués et distribués selon un court-circuit ?

    On décompte maintenant plus de 50 "identités de genre" regroupant autant d'orientations sexuelles, allant de "cisgenre" à "neutrois" en passant par "gender-fluid" ou simplement "trans" et "intersex", dans ce cas la banale recherche de l'égalité et de la parité homme/femme n'a t-elle pas quelque relent populiste et nauséabond ?

    Si le réchauffement climatique est à l'origine de nombreuses migrations d'"écoréfugiés" vers les pays accueillants et de climat tempéré, pourquoi concernent-elles d'avantage d'africains-subsahariens habitués à la chaleur que d'inuits qui voient fondre leurs territoires ?

    Est-ce qu'un végan peut devenir chèvre quand il a une faim de loup ?

    Si, dans les années 1990 au lycée d'Amiens, le jeune Emmanuel Macron avait eu comme professeur de français un vieux barbon grisonnant, acariâtre et près de la retraite, la face de l'Union Européenne en aurait-elle été changée 30 ans après ?

    Est-ce que l'un ou l'autre ou plusieurs des problèmes évoqués ci-dessus peuvent ou doivent être signalés aux autorités compétentes comme participant à la diffusion de haine sur internet ?

     

     En vrac (mais, vraiment...!)

     

     

     

     

     

     

     

    "Trop de questions restent sans réponse et trop de réponses doivent être remises en question..."

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  • La date de la fin du Monde serait maintenant connue: 2050 au plus tard, ou peut-être même dès 2020, mais de toute évidence certainement avant 2030, d'après les experts en collapsologie.

    Collapsologuez-vous ?

    "La planète et l'humanité auront atteint un 'point de non-retour' avant la moitié du siècle, dans laquelle la perspective d'une Terre largement inhabitable entraînerait l'effondrement des nations et de l'ordre mondial, et il n'est pas sur que l'année sabbatique de Greta Thunberg suffise à sauver l'humanité." (Marianne)

    "Les scientifiques étudiant les catastrophes naturelles souffrent face à leurs découvertes, comme les populations voyant leur environnement se dégrader. Ces catastrophes provoquent de nombreuses émotions : la colère, la peur, l’anxiété, la tristesse le désespoir ou la honte. Les mauvaises nouvelles du futur ont en effet le pouvoir de rendre insupportable le présent." (La Croix)

    "...Il est déjà trop tard, trop de facteurs se combinent: des basculements sont à l'œuvre, des effets domino rendent les catastrophes possiblement plus graves, plus globales que ce que l'on pourrait croire, déstabilisant gravement nos sociétés, voire l'espèce humaine et la majorité des espèces sur terre, d'autant que l'on fait face à des verrouillages dans notre société, des systèmes politiques et financiers [qui] ne veulent pas changer... Il serait donc sain de se préparer au pire" (France Info)

    Collapsologuez-vous ?

    La collapsologie est l'étude de l’effondrement de la civilisation industrielle et ce qui pourrait lui succéder ; elle se définit comme un exercice transdisciplinaire faisant intervenir l’écologie, l’économie, l’anthropologie, la sociologie, la psychologie, la biophysique, la biogéographie, l’agriculture, la démographie, la politique, la géopolitique, l’archéologie, l’histoire, la futurologie, la santé, le droit et l’art... (wiki). Elle est représentée en France par Pablo Servigne, "chercheur in-terre-dépendant", "chercheur es-entraide", auteur et conférencier (presque aussi jeune, beau, souriant et médiatique que Aymeric Caron) actif et infatigable sur de nombreux sites: "Barricades", "Imagine Demain le Monde" ou "Terr'éveil"... autour de tous les thèmes actuels incontournables et très porteurs ("coco...") tels que la transition (?), l’économie sociale et solidairel’imaginaire de gauche, et les féminismes.

    Elle possède son propre portail internet dont le but n'est rien moins que "Faciliter la recherche citoyenne et académique sur les risques d'effondrement de la société", en présentant plus de 3000 documents (livres, articles, fiches pédagogiques, liens, vidéos, etc...) et plus de 3000 rapports de travaux (souvent en anglais) discutant de travaux liés à la collapsologie... Je suppose qu'on ne peut qu'être d'accord avec ses animateurs après avoir pris connaissance de cet argumentaire assez peu objectif. Elle possède aussi depuis peu sa propre revue, conçue comme un être vivant (?), le "mook" (entre magazine et book) "Yggdrasil le dernier magazine avant la fin du monde" . (A ne pas confondre, enfin je crois, mais on peut s'attendre à tout... avec le festival lyonnais du même nom...)

    Le collapsologue nous prédit "une fin [1] du monde [2], suite à un déluge [3]..". et nous propose un "survivalisme" soft et universel, altruiste, citoyen et inclusif, "fait de cheminements intérieurs".   

    • [1] "...possible autant qu'envisageable"
    • [2] "...tel que nous le connaissons"
    • [3] "...de mauvaises nouvelles"
       

     

     

     

    Pour des explications plus complètes et plus précises: "Une dernière bière avant la fin du monde - Pablo Servigne et François Ruffin", vidéo facultative de 1h. 10mn. mais plus de 800 commentaires à survoler et à apprécier......

    La preuve qu'il a raison: au salon du livre, les jeunes se pressent pour faire dédicacer son dernier livre "Une autre fin du monde est possible" (19 € - éditions du Seuil - 336 pages)

     

    A voir aussi, pourquoi pas,  "La fin de l'humanité commence en 2030" sur le blog Mediapart de Jean-Paul Alonso et son "Guide de la révolution non-violente"... Mais bon, après 2020, si c'est pour voir réélu le mari de madame Macron à la Présidence de la République, pour subir une nouvelle coupe du Monde de "football féminin" ou pour assister au retour des enfants djihadistes français... faut voir.

     

     

    Hors-sujet... (ou pas)

    Sinon, pour la petite histoire et pour les moins de cinquante ans, dans les années (19)70, était publiée dans "Charlie" (hebdo et mensuel) la B.D. de Gébé (d'où a été tirée un film): "L'An 01", sous-titrée "On arrête tout, on réfléchit, et c'est pas triste", qui proposait un abandon utopique, consensuel et festif de l'économie de marché et du productivisme.Bon, d'accord, ça n'a rien changé à la course du monde, mais c'était drôle, poétique et sans prétention, contrairement à la plupart des discours alarmistes contemporains qui franchement me.....

    Collapsus et collusions.cliquez pour agrandir

    Mais c'est pas tout...

    Collapsologuez-vous ?

     

    Il y avait aussi les "manuels de survie" que personne n'appelait comme ça, comme le paisible et superbe "Savoir revivre" de Jacques Massacrier dans lequel la boboïtude révoltée germanopratine contemporaine (re)découvre avec fascination les recettes ancestrales du D.I.Y. ("do it yourself", ou "comme faisaient nos grands-parents")

    Ceci est une sorte de "bible du hippie". Comprenez que sous ce terme peu flatteur, vous trouverez une foultitude de conseils et de réalisations pratiques pour... beaucoup de choses ! de la cuisine, en passant par la médecine, la construction d'habitations, l'entretien du jardin et j'en passe... "Savoir Revivre" est un excellent outil d'autonomisation des individus et des collectifs.

    A consulter "en ligne", page après page ou par thèmes (maison, cuisine, couture, jardinage, santé...) sur:

    https://savoir-revivre.coerrance.org/savoir-revivre.php

     

    C'était vraiment pas triste, la fin du monde, vue depuis ces années-là...

     

    Et ça fait plaisir de voir que les jeunes cons de la dernière averse sont assez cons pour faire croire à tous les cons, caducs ou débutants, qu'ils espèrent réussir là où les vieux cons des neiges d'antan ont échoué... Et aussi ou surtout, avec l'aide précieuses des médias, à part parler pour ne rien dire, il s'agit aussi de déresponsabiliser, d’infantiliser la population, de la déshabituer à réfléchir... ça pourra toujours servir un de ces jours, pour les prochains sondages et aux prochaines élections...

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    22 commentaires
  • Europe... chômage... pouvoir d'achat... immigration... insécurité... islamisme... gauche... écologie... féminisme...

     Loin des problèmes incontournables et des questionnements essentiels...

    Le coût d'un S.M.S.

    ...une interrogation personnelle qui m'interpelle,

    mais qui reste sans réponse ! 

       Je n'ai jamais compris, et je crois que je ne comprendrai jamais pourquoi bon nombre d'auditeurs (et -trices) de la plupart des stations de radio périphériques se sentent obligés, à toute heure du jour et peut-être même de la nuit, d'aviser par SMS interposé l'animateur (ou -trice) du créneau horaire du moment pour l'informer, et à travers lui, une grande partie de la population, de la température ambiante et du temps qu'il fait, a fait ou fera, dans leur petit coin et de ce qu'ils vont faire ou ne pas faire et quand et où et comment et pourquoi, et grâce ou à cause ou indépendamment de la météo...

    Est-ce qu'ils font ça dans un irrésistible souci de partager une information jugée essentielle et pour grappiller quelques brèves secondes de gloire nationale quasi anonyme ? 

    Est-ce qu'ils attendent avec angoisse, l'oreille collée au transistor, plus anxieux qu'un résistant des années de guerre écoutant Radio-Londres sur son poste de TSF, pour savoir si leur message aura été retenu par le jury des standardistes et diffusé sur les ondes dans son intégralité ?

    Est-ce qu'ils enregistrent la radio à ce moment précis pour faire écouter plus tard à leurs petits enfants et preuve à l'appui qu'on a causé d'eux dans le poste: "Paul, habitant Villeneuve-la-Vieille nous signale qu'il fait 18° et que le ciel est bleu et qu'il va sortir pour acheter son journal et une baguette pas trop cuite à la boulangerie juste en bas de chez lui..." ou que "Germaine, de Vaud-sous-L'Amaire, ira promener 'Hercule' son chihuahua nain de 18 ans malgré la petite pluie fine qui commence à tomber."...?

    Est-ce que les contributeurs les plus fidèles ou les contributions les plus originales permettent de gagner un stylo 4-couleurs, un porte-clés, un mug ou un T-shirt avec le portrait de l'animateur (ou -trice) imprimé dessus ?

    Est-ce qu'on peut réécouter tous ces témoignages en replay ou en podcast sur le site web de la station, et même ceux qui n'ont pas été diffusés, et pendant combien de temps ?

    Est-ce que les interventions les plus plébiscitées par l'ensemble des auditeurs feront l'objet d'une compilation sur un CD comme témoignage de la vie quotidienne des gens qui n'ont presque que ça à foutre, au jour le jour, dans les territoires ?

    Autant de mystères à jamais non élucidés, comme l'existence controversée du nombril d'Adam, ou la véritable identité du Masque de Fer ...

    Si vous avez une explication...

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  • AVERTISSEMENT

    La lecture de cet article ainsi que le fait de suivre les liens proposés vers des sites traitant du même sujet sont fortement déconseillés à toutes personnes atteintes de progressisme chronique ou aigu, ainsi qu'à celles ayant été exposées récemment à des rayonnements BC/BG (bobo-coco-blabla-gaucho).

     

    La presse en parle, les états-majors politiques en frémissent, certains Français en rêvent. Éric Zemmour, candidat à l’élection présidentielle en 2022 ?

    Bouhhh...!

    Ça fait peur, hein...?

    La droite se meurt .. La droite est morte !... Mais dans l’ombre, on s’agite … On cogite !

    La droite dite "de gouvernement" est morte, phagocytée par les métastases d'un macronisme insatiable et centripète qui a séduit et séduit encore, ou aime à croire et faire croire qu'il continue de séduire tous les politiciens qui, il y a quelques semaines comme il y a deux ans, avant chaque élection, européenne, présidentielle ou législative n'avaient pas, n'ont pas, et n'auront pas assez si le cas se présentait de mots et de petites phrases assassines. Pareil pour la gauche.

    Chez les extrémistes de droite, les "identitaires", les réactionnaires et autres populistes racistes, tout le monde sait, sauf Marine Le Pen elle-même, que l'actuelle présidente de l'ex Front National ne pourra pas porter à nouveau sans faire rire la France entière les couleurs d'une opposition à Emmanuel Macron lors des prochaines élections présidentielles...

    Alors...

    Alors, certains "idolâtres" de droite (forcément islamophobes, selon la presse bien-pensante...) ont eu l'idée de reprendre ce qui ne fut qu'une plaisanterie lancée deux ans avant la présidentielle de 2017: mettre, cette fois, effectivement et concrètement en place une plateforme d'idées neuves pour une nouvelle alternative "Zemmour Président", qui pourrait rassembler les déçus des "Républicains", ceux du "Rassemblement National" et une frange de ceux de la "France Insoumise"... sans compter une partie plus ou moins importante des abstentionnistes et des déçus de la politique politicienne de ces 40 dernières années.

    En 2015, un sondage lui accordait 12% des voix après la parution de quelques articles dans la presse mal-pensante suite au roman de Geoffroy Lejeune "Une élection ordinaire, dont la présentation reste encore d'une chaude actualité:

    Mai 2016. La France s'apprête à élire son nouveau président. L'hostilité du peuple envers ses élites n'a jamais été aussi vive, la panique gagne toute la classe politique, les sondages se succèdent, catastrophiques. Minée par ses querelles personnelles, la droite est en lambeaux, et face à un Hollande qui espère être réélu, Marine Le Pen accentue son virage à gauche. Dans l'ombre, les couteaux s'aiguisent ; l'heure des changements de ligne et des trahisons a sonné. Dans ce jeu de massacre, un outsider émerge. Sa candidature à la présidence recueille les sarcasmes mais très vite, Eric Zemmour devient le porte-voix d'un peuple prêt à faire sécession. Chaque petit point grappillé dans les intentions de vote fait affluer vers lui revanchards, déçus et révolutionnaires. Cette coalition hétéroclite venue des quatre coins de la droite va tenter un coup d'Etat démocratique.

    Alors, oui, c'est vrai, Eric Zemmour n'a pas d'expérience d'élu de terrain... Mais un certain Emmanuel Macron n'en possédait pas plus, ce qui n'a pas empêché son élection "triomphale" selon ses adeptes... En revanche il possède une bonne et érudite connaissance de la sociologie populaire et historique de la France.

    Alors, oui, c'est vrai aussi, Eric Zemmour  n'a pas d'équipe de militants dévoués et aguerris pour porter sa parole... Mais un certain Emmanuel Macron... etc... Par contre, il n'est guère douteux qu'il ne soit rapidement entouré d'un nombre impressionnant de sympathisants bénévoles issus de la masse des "subissants", comme disent maintenant les "sachants" auto-définis comme trop intelligents pour être compris des fainéants et des illettrés alcooliques qui ne sont rien...

    Alors, oui, c'est encore vrai, Eric Zemmour ne dispose pas d'une trésorerie lui permettant de faire face au coût d'une campagne électorale... Mais un certain Emmanuel Macron... etc...  Pourtant, ceux qui travaillent à ce projet affirment que l'argent ne sera pas un souci, tant les donateurs pourraient être nombreux parmi les mêmes "gaulois réfractaires" à tout progressisme européiste (et donc loin de certains circuits obscurs ou occultes de la haute finance internationale -suivez mon regard...).

    Mais, oui, et c'est surtout vrai, ce serait l'un des seuls, et depuis longtemps, qui pourrait présenter un programme cohérent qui ne soit pas dicté par une démagogie hypocrite (ses mésaventures médiatiques et judiciaires disent assez sa bonne foi et sa sincérité), ni par des intérêts personnels et partisans. Il n'est en effet pas certain que, malgré une unanimité politico-médiatique la "transition écologique" et les humeurs de Greta soit un sujet plus préoccupant que la possibilité d'un "grand remplacement", d'une "invasion migratoire" évidente ou de "l'islamisation" avancée de la France, pour de nombreux français.. 

    "- Rendez-vous compte, mon cher Edwy : derrière Eric Zemmour, les ministres Marion Maréchal, Philippe de Villiers, François Xavier Bellamy, et comme dans l'hypothèse du livre de Geoffroy Lejeune: Henri Guiano, Laurent Wauquiez, Nicolas Bay et Eric Ciotti... tout ce monde au gouvernement !"

    "- Le Prophète P.S.L. nous en garde, al Hamdoulillah, mon cher Laurent."

    Les mêmes qui vont hurler à priori à l'incompétence présumée d'un tel gouvernement seront ceux qui se plaignent continuellement aujourd'hui de celle des actuels politiciens toutes tendances confondues, et qui applaudissaient avec un sourire entendu à celle de Coluche en 1981, crédité du même pourcentage de voix... Les européens ont élu Jean-Claude Juncker et les italiens et les ukrainiens respectivement Beppe Grillo et Volodymyr Zelensky... Eric Zemmour ne saurait pas être pire...

    "Je savais où je voulais vivre, avec qui je voulais vivre, et comment je voulais vivre. À mes yeux médusés d'enfant, le mot France brillait de tous les feux : histoire, littérature, politique, guerre, amour, tout était rassemblé et transfiguré par une même lumière sacrée, un même art de vivre mais aussi de mourir, une même grandeur, une même allure, même dans les pires turpitudes. La France coulait dans mes veines, emplissait l'air que je respirais..." (E. Zemmour - Destin Français) Tout le monde n'a pas ces mots, ces élans du cœur et de l'âme,

    Il est bien sur peu probable que cette candidature aboutisse et qu'elle puisse déboucher sur une victoire, mais rien que pour imaginer les réactions (dans tous les sens du terme) des Jean-Jacques Bourdin, Jean-Mimi Apathie et autres Ruth Elkrief, Christophe Barbier, Laurence Ferrari ou Nicolas Domenach... je suis prêt à soutenir financièrement cette équipe éventuelle !

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique