• Elle avait décidé que, du haut de ses 16 petites années de gamine déscolarisée, autiste et dépressive, elle allait sauver la planète Terre de sa destruction manigancée par l'homme depuis la nuit des temps

    Elle nous faisait sourire ou nous agaçait avec sa prétention de donneuse de leçon aux politiciens, à une partie non négligeable des climatologues, aux journalistes et aux citoyens du monde entier, avec ses séances collectives internationales d'école buissonnière hebdomadaires et avec ses mésaventures habilement mises en scène par les milliardaires qui le sponsorisent.

    Pendant ce temps-là, elle se foutait bien de notre gueule avec ses nuages de gaz carbonique qu'elle voyait à l’œil nu s'échapper de nos automobiles et de nos poêles à bois...

    Plusieurs millions de gamines désœuvrées la suivent aveuglément depuis ses débuts modestes devant le parlement suédois, avec ses nattes, son bonnet et sa petite ardoise pour dire qu'elle n'ira plus à l"école, na, c'est comme ça...

    Et, ces mêmes gamines vont forcément la suivre dans son nouveau combat, plus universel et radical : "Pourquoi nous frappons encore" 

    "Cette action doit être forte et à grande échelle. Car la crise climatique ne concerne pas seulement l’environnement. C’est une crise des droits de l’homme, de la justice et de la volonté politique. Des systèmes d’oppression coloniaux, racistes et patriarcaux l’ont créée et alimentée. Nous devons les démanteler.

    Laurent Alexandre, à qui par ailleurs je ne porte pas une estime démesurée, analyse ce document

    "C’est un discours trotskiste, révolutionnaire au sens propre du terme et il est très étonnant de voir ce passage à l’acte car ils vendent la mèche alors que jusqu’à présent ils n’ont jamais dit quel était leur véritable agenda.[...] On est passé en réalité de la défense des coquelicots à la volonté de détruire l’homme blanc, hétérosexuel, chrétien et européen. Pour un peu, cela donnerait raison à Eric Zemmour. [...] Greta Thunberg est issue d’un milieu d’extrême-gauche et jusqu’à présent, elle n’avait jamais révélé le fait que son agenda n’était pas écologique mais révolutionnaire.  On se croirait sur le campus d’Evergreen"

    Bien vu, Greta...!

    Anti-racisme :  acceptation et encouragement de toutes les migrations non-contrôlées venant du Monde entier, de toutes les cultures et d'un Grand Remplacement effectif

    Anti-colonialisme : commencement et développement des repentances diverses et variées dans tous les domaines et de toutes les époques.... et validation du racisme anti-blanc

    Anti-patriarcat : apologie de son opposé le plus radical, un féminisme "de combat", avec ses dérives : théories du genre, condamnation de l'hétérosexualité, PMA, GPA; etc...

    Anti-christianisme : pas encore au programme; ça ne saurait tarder

    Tonton Soros content.  Enveloppe suit. Bien vu, Greta

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • "Vivian L., c'est une petite fille, elle est américaine elle a six ans et elle joue au foot. Vivian, elle n'est pas très poupée, pas trop dînette, ni fer à repasser rose. Non ce qu'elle aime, c'est faire la guerre pour de faux avec des soldats en plastiques..."

    "Et je suis tellement contente..."

    Aussi connes que les mecs...

    Une jeune américaine de 6 ans, Vivian L. (après "quelques recherches" personnelles concernant les adresses) a adressé une lettre -"visiblement" spontanée puisque pleine de fautes d'orthographe- à plusieurs fabricants de jouets pour leur demander "pourquoi il n’existait pas de figurine de "soldate" en plastique ?" : 

    "Brittany, la maman de Vivian a encouragé sa fille à prendre un stylo et du papier afin d’écrire une lettre. Pour Vivian, c’était un acte qui allait s’annoncer très prometteur, mais en faisant ça, Brittany voulait surtout montrer à sa petite fille qu’il ne faut jamais baisser les bras face aux choses de la vie que nous trouvons injustes."
    Aussi connes que les garçons...

    “Je m’appelle Vivian, j’ai six ans, et je joue au football. Pourquoi ne fabriquez-vous pas de femmes soldats ? La maman d’un de mes amis est dans l’armée aussi ! J’ai vu des petits soldats roses, mais ce n’étaient pas des femmes, et de toute façon, les militaires ne portent pas cette couleur.  En plus, certaines filles n’aiment pas le rose. Alors pourriez-vous faire des petites soldats qui ressemblent à des femmes, s’il vous plaît ? Je jouerais avec tous les jours, et tous mes amis aussi ! Je vous remercie. Vivian."

     

    Devant l'intérêt croissant suscité autour de cette demande, d'abord dans la presse locale, puis nationale, puis sur les réseaux-sociaux internationaux et devant la masse de courriers spontanément envoyés du monde entier, l’un d’entre eux (BMC-Toys) a décidé très complaisamment de réparer ce que le quotidien "le Monde" appelle une "injustice".

    Aussi connes que les garçons...

    Aussi connes que les mecs...  

    Peu importe, semble t-il, que ces nouvelles figurines représentent des militaires de la Seconde Guerre Mondiale au cours de laquelle les femmes n'étaient pas engagées dans des unités de combat... Un genre de "point de détail" de l'Histoire...Déconstruisons, déconstruisons, il finira bien par ne plus rien rester du tout.

    A priori, le fabricant n'a pas encore prévu de soldates américaines portant le voile musulman, ni -malgré son nom prédestiné- de jeunes, joli(e)s et accortes pensionnaires de BMC, et n'envisagerait pas non plus de commercialiser des soldates cantinières, lingères, secrétaires d'état-major, ou infirmières "Lèvres en feu" nymphomanes... par exemple.

    Par contre, il serait très ludiquement-correct d'envisager la fabrication de figurines soldatesques de "personnes de petite-taille" ou "en surcharge pondérale" pour les intégrer au sein des commandos d'élite...

     

    Si elle avait joué avec une poupée Barbie* comme toutes les petites filles normales de son âge, on n'aurait jamais entendu parler d'elle... 

    Aussi connes que les mecs...

    ...et j'aurais pu mettre un autre article en ligne aujourd'hui.

    Sur La décadence et la fin de nos civilisations et cultures occidentales, par exemple...

    Quoique... Même ça, ça peut faire l'affaire, en fait... (un peu comme si il y avait autre-chose qu'un caprice de salle gosse gâtée derrière tout ce battage... mais je dis ça, je dis rien... la preuve: aucun des journaux qui en parlent n'évoquent une quelconque arrière pensée de la part de la maman...)

    "Un tout petit pas pour la gamine, mais un grand pas pour la fémanité..."

    * des poupées Barbie, de toutes les carnations, de toutes les grandeurs, de tous les tours de hanches, etc... (image de Barbie "diversité" trouvée sur le site "Quand on est papa"), habillées en princesse, en fashion-victime, en baba-cool, en femme du monde ou en boubou et en hidjab... Y'a d'quoi faire, quand même, Vivian... There's plenty to do, isn't it, Vivian... ?

    Aussi connes que les garçons...

     

     

    Y'a pas de doute, c'était mieux avant...

    MUSIQUE...!

    "Le Soldat Rose"

    Les garçons n'aiment pas
    Ma couleur de danseuse
    Et les filles disent pouah !
    Devant ma mitrailleuse
         [...]
    On m'appelle le soldat rose,
    On m'appelle le soldat, le soldat rose

    Je me névrose, m'ankylose
    Me sclérose, quelle psychose
    Tout n'est pas vraiment rose
    Dans la vie d'un soldat, soldat rose

    Qui voudrait d'un soldat rose ?
    Qui voudrait d'un soldat, d'un soldat rose ?

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires
  •  

    Bientôt un(e) candidat(e) transsexuel(le) au concours de Miss France ?

    Bofff...!

     

    La directrice générale de la société Miss France, Sylvie Tellier, affirme qu’elle ne s’opposerait pas à la candidature d’une personne transsexuelle au prochain concours, le 14 décembre.

    "Si un garçon ayant changé de sexe, et ayant donc un état-civil féminin, se présente au concours Miss France, nous ne sommes pas la police, je ne vais pas lui faire passer de visite médicale. [...] Une candidature transsexuelle, ce n’est pas interdit dans le règlement, même si c’est compliqué dans les faits. Le règlement actuel est d'"être de sexe féminin", et non "né de sexe féminin", comme l’était le vieux règlement de Geneviève de Fontenay." 

    "Si une jeune femme transsexuelle se présente à Miss France et que le public l’élit, on ne s’y opposera pas, parce que nous suivons le choix du public... Mais, de toute façon, je ne pense pas que les Français soient prêts à élire une Miss transsexuelle."

    "Je suis évidemment contre une Miss France transgenre, une identité sexuelle psychique qui ne correspond pas au sexe biologique de la naissance !" a déclaré la vieille Geneviève de Fontenay (qui, entre parenthèses, a employé le terme de "transgenre", jugé moins stigmatisant que "transsexuel" par les "trans" eux(elles)-mêmes)

    photo : Grayson Perry, un artiste anglais qui nous interpelle sur toutes les questions universelles telles que l’identité, le genre, la classe sociale, la religion et la sexualité.


     

    Sinon, vous avez comme toujours: "la chasse au Zemmour", "Macron : ferme face aux retraités, attentionné avec les mamans voilées" ou "les musulmans n'ont pas pour objectif de s'assimiler (Y. Belattar)", "les abus du  climatotalitarisme et de l'écologisme punitif", "le retour de l'estrème-droâte en Europe", "la fin annoncée de l'hétérosexualité", "la porte-parole du pape et ses posters du 'Front de Gauche'", etc...

    Mais... bofff...

    Non, mais...bofff... quoi !

    On y reviendra quand même... forcément...

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires
  • La Résistance Magique

    C'est une idée, ça...

    Aux Etats-Unis et partout dans le monde, à l'occasion d'Halloween, des milliers d'occultistes et de sorciers envisagent de lancer un sort contre Donald Trump pour accélérer sa destitution et l'empêcher de "continuer à nuire au pays".

    Ce rituel est pratiqué régulièrement à chaque phase de lune décroissante depuis l'élection du président américain et serait (selon son initiateur le penseur magique activiste Michael Hugues et ses adeptes) en grande partie à l'origine des récentes procédures concernant le probable prochain empeachement de Donald Trump et considérées comme une récompense à leurs efforts, d'où un regain général de confiance, de motivations et d'activités en cette période de Halloween pendant laquelle le monde des vivants côtoie celui des Démons, des Dieux et des âmes des défunts auxquels ils peuvent faire part de leurs souhaits ou de leurs désirs...

    C'est une idée, ça...

     

    C'est une idée, ça...


    Le déroulement de la cérémonie nécessite: "une photo peu flatteuse de Trump, la carte "tour" d'un jeu de tarot, un morceau de bougie orange, une épingle pour écrire sur la bougie, un bol d'eau et un de sel, une plume et, si possible, quelques accessoires facultatifs pour renforcer l'efficacité du sortilège". Les participants invitent ensuite les "hôtes célestes, démons des royaumes infernaux et esprits des ancêtres" à "contraindre Trump 'pieds et poings liés' et ceux qui le soutiennent afin que ses travaux maléfiques échouent complètement.". 

    C'est une idée, ça...

    "A ce stade, je suis prêt à essayer ni'importe quoi..." affirme un anti-Trump convaincu.

    La formule aurait été créée par un membre d'un ordre magique privé qui souhaite rester anonyme.

    Selon les participants, même s'il s'agit d'un "sort contraignant", Trump ne serait pas réellement en danger: "Ce n'est pas l'équivalent de frapper magiquement (sic) un nazi (sic) au visage : c'est comme si on lui retirait son mégaphone, qu'on brisait son téléphone pour l'empêcher de tweeter, qu'on l'attachait et qu'on le jetait dans un sous-sol sombre pour l'empêcher de faire du mal à qui que ce soit."

     

     

    NB. le 25/10 à 22:17 : c'est à dessein que je publie cet article le 26 octobre au matin, soit le lendemain de la dernière cérémonie officielle agissante de "Résistance Magique" avant Halloween, pour ne pas inciter mes visiteurs anti-Trump (j'en connais...) à y participer.

    Malgré tout, ça reste une idée à creuser.

    Quoi que, je ne sais pas si la couleur orange de la bougie et le choix de la Tour comme lame de tarot, par exemple, sont spécifiques aux Etats-Unis, ou si c'est valable tel-quel pour n'importe quel autre pays... Au hasard.

    Enfin, je dis ça...

     

      

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  • C'est rien... Une 'tite info parmi d'autres, pas de quoi alarmer toute la fachosphère... C'est même quasiment anecdotique au regard d'autres problèmes actuels (l'immigration, l'insécurité, la bioéthique, etc... et même la parité femme/homme ou le réchauffement du climat..) qui intéressent une frange non négligeable de nos concitoyens.

    Mais ça donne une idée dont...

    1) le président

    2) le gouvernement

    3) le pouvoir

    4) le régime

    ...aborde les problèmes, en créée, les résout, les pose à nouveau autrement, s'en débarrasse, dit que y'a pas, etc... avec, toujours ce sentiment de dilettantisme, celui d'un qui s'occupe comme il peut en attendant des choses bien plus importantes à régler en temps utile mais qu'aime pas qu'on l'emmerde...

     

     A ceux qui roulent au diesel... (et aux autres)

     

    En juillet 2018, le gouvernement, dans le triple but de sauver des vies humaines, de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état et de montrer qui c'est qui commande depuis le palais de l'Elysée Central et Startupien, instaurait un abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h sur la plus grande partie des routes du pays, soulevant son lot d'interrogations sur le coût des nouveaux panneaux et les problèmes de reprogrammation des radars, etc... et sur l'efficacité réelle en baisse des accidents graves ou mortels de cette mesure, ainsi que moult mécontentements et protestations de la part des usagers et des professionnels de la route et des élus locaux. Une "clause de revoyure" était prévue pour juillet 2020.

    Mais, "Grand Débat Citoyen", colère des Gilets Jaunes et, surtout,  perspectives d'élections à venir aux résultats d'avance peu glorieux aidant, le Président, ses ministres et ses députés ont décidé d'abandonner vite fait cette réforme.

     

    Enfin presque.

    Car, en même temps™, les conditions de retour à une vitesse de 90 km/h s'annoncent assez ardues et coûteuses pour les autorités locales:

    • pas de retour aux 90 km/h sur des portions de route inférieures à 10 km.

    • absence, sur ce tronçon, d'arrêts de transports en commun...

    • absence d'habitations...

    • absence de traversée de chemins pédestres...

    • absence de passage d'engins agricoles...

    c'est pas tout:

    • obligation de présenter un audit préalable sur le niveau d'accidentologie...

    c'est encore pas tout:

    • matérialisation obligatoire de l'interdiction de dépasser par une "double bande blanche continue avec alerte sonore"...

    • mise en place d'un accotement d'une largeur minimale de 1,5 m.de chaque côté de la chaussée...

    • retrait de tout "objet accidentogène latéral non-protégé" sur une largeur de 4 m à partir de la chaussée...

    • interdiction totale bi-latérale de "traversée" et de "tourne-à-gauche"

    c'est toujours pas tout:

    • responsabilité pénale des présidents de départements ou des maires en cas d'accident corporel grave ou mortel... (sans réelle base juridique ou jurisprudentielle avérée)

    Certains départements ont déjà chiffré le coût de cette opération : jusqu'à plus de 300 millions d'euros, ou le risque de tomber dans l'illégalité...! Sans parler des problèmes et nuisances occasionnés par les travaux de mise en conformité...

     

    En tous cas, le président, le gouvernement et les députés de LaREM ont été très attentifs aux remarques et aux souhaits de la population. Si les petits élus locaux ne veulent pas en tenir compte, les mécontents sauront à qui s'en prendre.

    C'est qui qui commande ?

    "Et c'est ainsi que Macron est grand."

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  •  

        Tu préfères avoir des dents en bois, ou une jambe en mousse ?    

     

    Pierre Palmade avait montré l'exemple avec ses questions saugrenues...

    Tu préfères t'appeler "Glinglin" et on te souhaite jamais ta fête, ou "Nectaire" ce qui est plus joli mais t'as pas vraiment envie qu'on te la souhaite? money

    Tu préfères être alcoolique en Arabie Saoudite, ou hétérosexuel à San Francisco ? money

    Tu préfères avoir trois yeux sous les couilles, ou chaque fois que tu t’assois ça fait un bruit de klaxon ? money

    Tu préfères à vie avoir une tête de veau, ou deux bras de neuf mètres ? money

    Tu préfères avoir la grippe toute ta vie, ou que tu as trente canards qui te suivent partout ? money

    Tu préfères avoir un avant de Twingo greffé là comme ça, ou chaque fois que tu parles tu as un rat qui sort de ta bouche ? money

    Tu préfères être heureux toute ta vie, ou que tous les mois ta mère change de sexe ? money

    Tu préfères être un litre de lait, ou avoir Fernandel à la place de la jambe ? money

     

    J'ajoute, humblement, une question moins fantaisiste et plus pertinente:

    Tu préfères perdre la vie après une blessure létale faite à l'arme blanche au niveau du cou, ou crever dans ton sang égorgé comme un mouton à kebab ? he

    ...question subsidiaire:

    Tu préférerais avoir affaire à un demandeur d'asile déséquilibré mais inconnu des services psychiatriques, ou à un islamiste "fiché S" connu de la Police et de la Justice remis en liberté la veille ? he

    C'est toi qui vois... 

     

    Pour le journaliste qui relatera les faits, c'est tout vu...

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    7 commentaires
  • Depuis la nuit des Temps Anciens, un leitmotiv revient sans cesse dans les cours de récréation, les préaux, les dortoirs d'orphelinats, les sacristies et autres repaires de jeunes enfants: "Et pis, d'abord, on dit que c'est moi que je commande." où celui qui commandera n'est souvent pas plus intelligent, rarement le plus expérimenté, parfois le plus fort, souvent le plus âgé. On aurait pu espérer un changement des mentalités surtout depuis qu'une des plus anciennes républiques d'Europe occidentale a confié son avenir et son sort à un post-adolescent sans réelle expérience (mais bénéficiant des conseils avisés d'une ancienne professeur de littérature et de théâtre qui fut sienne) et devenu un modèle universel de modernitude .

    "Et pis, c'est moi que je commande, passeque je suis le plus vieux, d'abord..." (ou "la plus vieille"; ou "la moins jeune"...)

    C'est le cas d'une joyeuse bande de copines qui se retrouve temporairement au fin fond de la Nouvelle-Aquitaine, sans leur conjoint(·e) pour faire un peu de lèche-vitrine. Il y aura Brigitte, Melania, Akie, Cecilia, Sophie, Jenny et même Małgorzata (pour rester entre filles, Joachim, le seul garçon de la bande, est laissé en Germanie avec sa panoplie de petit chimiste).

    En tant qu'"aînée", c'est Brigitte qui a mis au point l'emploi du temps du week-end dans cette charmante station balnéaire et ses environs: pendant trois mois elle en a soigneusement organisé et fignolé tout le programme:

    itinérance villégiaturelle au cœur d'Espelette et shopping chez les marchands d'espadrilles et de chocolat (au piment)

    partie de pelote (annulée sur place au dernier moment par l'organisatrice: ce n'est pas du tout ce qu'elle croyait...)

    escapade gourmande à Biarritz à "l'Auberge  de Saint-Pée" (annulée à cause du trop grand nombre de policiers présents en ville: un tir de LBD est vite arrivé...)

    visite d'une manufacture de bérets (annulée à la demande expresse de M. Bernard-Henri Lévy)

    cure thermale éclair optionnelle à Cambo-les-Bains et visite de la maison de Cyrano de Bergerac

    thé-discussion à bâtons rompus sur l'avenir des océans et sur l'égalité entre les femmes les hommes et les autres sexes ou genres

    initiation à la langue basque: origines, traditions, spécificités, littérature et oralité, etc... (annulé par le formateur) [MàJ: formateur parti évangéliser soldats de Daesh]

    spectacle de corrida (annulé à la demande des propriétaires de taureaux et des aficionados )

    démonstration d'"hommes forts" ou "Aizkolariak" (annulée à la demande des épouses des sportifs)

    rencontre avec les jeunes surfeurs de la côte basque (annulée à la demande des maîtres-nageurs sauveteurs du club Mickey)

    On me rétorquera que c'est quand-même elle qui connait le mieux la région (elle y a été faire un bref passage au mois de mai) et, comme son papa était confiseur-chocolatier, c'est elle qui est le mieux placée pour marchander et discuter du prix chez les marchands de chocolat d'Espelette.

    C'est pas faux.

    Mais nul doute que toutes repartiront vers leur morne existence, toutes éblouies de ce court séjour chez leur correspondante française.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique