• Mé-du-sé...!

    New-York, 13 octobre... Les féministes du mouvement #MeToo, détournant la mythologie grecque et l'histoire de Persée décapitant Méduse suite à des histoires compliquées comme seuls les Dieux ou les Héros ("Déesses et Héroïnes", pardon madame) de l'Antiquité savaient en inventer, avec les célébrités incontournables préférées de hellènes -Zeus ou Poséidon par exemple- pour les faire raconter à la veillée par les plus grands  poètes de l'époque... Mais bon... 

    Les féministes du mouvement MeToo, donc, installent la statue d'une femme, un sabre dans une main et une tête d'homme coupée dans l'autre face aux bâtiments de la Cour Pénale, un clair symbole de la rage féminine, parait-il parait-elle...

    Et, pendant ce temps là... 

    Médusé, je suis...! 

    Mais parmi les féministes, cette statue fait débat : elle a été réalisée par un artiste mâle et blanc,  alors que #MeToo, comme chacun(e) sait, est à l'initiative d'une femme racisée. Et, en outre, certaines craignent que les passants n'y voient qu'une statue de femme à poil de plus... pas très "empouvoirant", tout ça, comme on dit.

     

    On me dit que Alice Coffin en aurait commandé une miniature à son effigie dans une boule en verre avec la neige qui tombe dessus quand on la retourne *.

    * la boule en verre, qu'on retourne.

     

     

     


    8 commentaires
  • Lu sur la presse on-line pour les djeunes:

    "Depuis le début de la pandémie, l’idée traînait dans la tête de Wayne Coyne, le chanteur de The Flaming Lips. Pour éviter de dépérir dans un monde où il n’y aurait pas de concert, le groupe a donc décidé de mettre en place sa folle idée : faire un concert dans une bulle géante en plastique ! Après testé l’idée sur un plateau de télévision avec du public, The Flaming Lips est passé aux travaux pratiques lors de leur concert à Oklahoma City..."

    "Le public, comme le groupe, s’est enfermé dans des bulles de plastique gonflées, permettant de bouger et de danser, sans aucun contact avec les autres. Exit le masque et la distanciation sociale est là, imposée par le diamètre de la sphère. Le son n’avait pas l’air altéré. En tout cas, la perf de Wayne Coyne ne l’a pas été du tout. Il a pu même se jeter dans la foule, en toute sécurité, dans sa propre bulle.

    On rigole, on rigole...

    Il reste à adapter cette foutue bonne idée à toute autre forme de spectacles, de réunions publiques ou privées, de manifestations et rassemblements de toutes sortes, de congrès, de séminaires ou de métingues...

    En attendant que le vaccin soit disponible ça va de soi... Mais du coup rien ne presse.

     

    Disgression.

    Tout le monde il serait satisfait : les scientifiques attentionnés et désintéressés, les politiciens scrupuleux et bienveillants, les journalistes tatillons et intègres et, aussi, tous les incrédules, les sceptiques et les mécréants, jamais contents, qui ne pourront trouver aucun inconvénient notable à cette innovation à grande échelle qui viendra compléter agréablement et utilement ce qui était jusque-là essentiellement du domaine de l'individualisme chic (et choc) -sans être encore obligatoire- et qui renvoie à la préhistoire du Monde Nouveau, les gestes barrière, la distanciation physique, les masques, les autorisations de sortie, le confinement et le couvre-feu :

    Kiffer la teuf... (a donf !)

    Kiffer la teuf... (a donf !)

    L'est pas belle, la vie, même (ou surtout) avec le virus ?

     

     

     

    2 commentaires
  • Notre-Dame de Banneux, "la Vierge des Pauvres"

    Notre-Dame de Banneux

    "Du 15 janvier au 2 mars 1933, la Vierge Marie est apparue huit fois à une fillette de 11 ans, Mariette Beco.

    "Le message qu’elle lui a laissé est toujours d’actualité.

    "Chaque année, des centaines de milliers de pèlerins, viennent, seuls ou en groupe, notamment lors de Triduums de malades, confier à Notre-Dame leurs pauvretés, leurs souffrances, leurs peines, leurs recherches. Ils viennent se confier à la Mère du Sauveur, et dire leur confiance et leur espérance en Celui qui est la Source de toute grâce, Jésus-Christ.

    "Aujourd’hui encore, comme elle l’a fait pour Mariette, la Vierge des Pauvres conduit chaque pèlerin de Banneux sur la route de l’existence. Elle l’invite à *pousser les mains dans l’eau* de la Source, pour puiser en Jésus la vraie Vie.

    Notre-Dame de Banneux

    https://banneux-nd.be/

     

    Certains semblent avoir pris au pied de la lettre le message marial :

    Un commentaire de la vidéo précise : "Tranquillement, cette personne profane et dépouille de ses pièces, la fontaine de la vierge à Banneux"

     

     

    (Maintenant, moi, je vous livre ça tel que je l'ai reçu...)

     

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    Bienvenue dans le Monde d'Après...

    La société américaine "Hall Labs" vient de mettre au point le casque "MicroClimate *AIR*" qui serait la première des applications de ce groupe dans le domaine de la vie quotidienne, de l'éducation, du travail et de la santé...

    A BREATH OF FRESH

    (une bouffée de fraîcheur)

    Finis les masques FFP2... 

    Finis les masques FFP2...

     

    Finis les masques FFP2...

    D’après l’entreprise à l’origine de ce casque anti-coronavirus, ce masque intégral possède bien des qualités : en premier lieu sa facilité d’utilisation. Conçu en verre et en tissu, son poids est léger et il s’enfile facilement. Le casque, baptisé tout simplement "air", serait donc très confortable.

    En enfilant le "MicroClimate air", vous pouvez vaquer à vos activités quotidiennes sans avoir à supporter le port du masque tout contre votre visage. La visière du masque étant suffisamment éloignée de votre bouche, vous pouvez discuter facilement avec collègues.

    Autre point positif du casque intégral contre le Covid-19 : sa visière en verre qui ne s’embue pas. En effet, le casque est équipé de filtres permettant de respirer sans gêne.

     

     

    8 commentaires
  •  

    Ca date de Noël 2018, mais il n'est jamais trop tard pour faire des découvertes...

     

    Si vous pensez que pour cuisiner vous avez absolument besoin de tous ces instruments dangereux tels que couteaux, râpes ou hachoirs, ou sophistiqués comme les robots ménagers et autres gadgets coûteux et inutiles, cette vidéo n'est pas faite pour vous...

    La cordonne-bleue Riva Godfree (en dehors de toute aichmophobie pathologique) y explique comment préparer une farce pour la traditionnelle dinde de Noël sans autre instrument que sa bouche, sa langue et ses dents. L'idée lui en serait venue en voyant les mamans zoiseaux préparer la becquée pour leurs bébés et se veut un hommage aux techniques rudimentaires employées par l'homme des cavernes...

    Oignons, carottes, céleri, pain, beurre, œuf, épices et condiments, etc... sont, selon le cas, énergiquement ou délicatement mastiqués, hachés, fouettés ou râpés entre ses maxillaires avant d'être régurgités dans un bol, puis façonnés en forme de grosse boulette à introduire où il se doit dans la dinde.

    Les promoteurs de ce nouvel art culinaire argumentent que si on savait par où sont passés tous les ingrédients qui servent à préparer notre repas quotidien (sans parler des plats cuisinés ou des repas de cantines) on ferait moins les difficiles.

     

    Si vous avez été convaincu, vous pouvez essayer aussi d'autres recettes :

    L'eau à la bouche

     

    L'eau à la bouche

     

    L'eau à la bouche

    Le steak tartare  

    Les pancakes à la betterave

      Le "smoothie" végan
    ...entre-autres !        

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bon appétit, bien sûr.

     

     


    8 commentaires
  •  

    On l'appelait "la plus noble conquête de l'Homme"...

    chevaux

    Depuis la fin du mois de juin, c'est plus de 150 "délits" d'un genre particulier qui mobilise la police judiciaire et la gendarmerie..

    Depuis la fin du mois de juin, dans près d'une trentaine de départements, partout sur tout le territoire national, ce sont plus de 150 chevaux, poneys, pouliches et juments ou ânes et ânesses qui sont mis à mort -poignardés au cœur ou laissés à l'agonie- torturés ou mutilés : oreilles coupées, yeux arrachés, gorges tranchées, museaux découpés, cranes fracassés, organes génitaux lacérés, anus arrachés, abdomens déchirés, etc... sans parler, évidemment, de plusieurs chiens de garde de haras retrouvés morts ou blessés

    Tout ça ne semble pas émouvoir outre mesure les défenseurs de la cause animale qui grognent comme des gorets chaque fois qu'un porc ou un bœuf est abattu mais somnolent comme un agneau à chaque égorgement de mouton

    - Serait-ce parce-que les propriétaires de chevaux sont censés être d'ignobles bourgeois plein de fric et d'arrogance et que tout ce qui les touche est justice ?

    - Serait-ce parce-que le cheval, animal "anthropomorphisé" comme disent les gens savants est considéré comme un "vendu" à la race humaine pour s'être laissé domestiquer (ainsi que le chien) ?

    En attendant, les propriétaires et les éleveurs s'organisent sur les réseaux sociaux, parfois en "groupes privés" et en associations locales de surveillance, d'alarme et d'auto-défense. Le ministre de l'Intérieur a mis en place un numéro vert pour les rassurer et a donné des recommandations précises et fort utiles (..."effectuez une surveillance quotidienne", "signalez aux autorités tout comportement suspect", "portez plainte le plus rapidement possible"...) ; il a déclaré aussi "ne pas comprendre les revendications des auteurs...", moi non plus.

     

     

     


    10 commentaires
  •  

    Si une image vaut mieux qu'un long discours, que dire de deux images...?

     

    ...sans légende.

    ...sans espoir.

    ...sans commentaire.

    ...

    L'Illustration

     

    L'Illustration

     

    Mais c'est peut-être tout simplement dû au fait que Toulon n'est pas en Bretagne...

     

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique