•  

    C'est qui qui commande en Union Européenne...?

    le 9 août :

    C'est qui qui commande ?

    ... et dès le lendemain :

    C'est qui qui commande ?

     

    C'est quelqu'un comme ça qu'il nous faudrait à la tête de la France, non ? 

     

     

     


    6 commentaires
  • Pour la bonne compréhension de la vie et l'œuvre des époux Zelensky, il faut garder à l'esprits que Wolodymyr, avant d'être le président qu'on sait, avait débuté sa carrière en tant que comédien doté d'un humour irrésistible et que Olena était -et est encore- une scénariste et auteur de comédies réputée et a créé pour la télévision une émission populaire où des humoristes s'affrontent dans des concours d'improvisation.

    " Elle a rencontré M. Zelensky dans leur ville natale dans le sud-est du pays, alors qu’ils étaient tous les deux lycéens, et ils ont commencé à sortir ensemble à l’université, avant de mener une vie bien remplie dans le monde du spectacle." précise l'article de "Vogue"

     Aidons l'Ukraine...! 

     

     

    Dans un entretien exclusif réservé à Vogue, Olena Zelenska , la première dame d'Ukraine se confie. 

    " Portrait de bravoure : la première dame d'Ukraine, Olena Zelenska "

    " La guerre a commencé tôt, un matin de février. Olena Zelenska était à Kyiv dans le palais présidentiel, aux côtés de son mari Wolodymyr Zelensky et de leurs deux enfants : Oleksandra, 18 ans, et Kyrylo, 9 ans. Depuis des mois déjà, les services de renseignement de l’administration Biden tentaient d’avertir l’Ukraine et l’Europe qu’une invasion russe se préparait. Pourtant, personne, pas même Wolodymyr Zelensky, ne s’attendait à ce que celle-ci se produise réellement.

    " Lorsque l’invasion commence, le président passe un costume, se rend à son bureau et proclame la loi martiale. Puis alors que les chars russes fondent sur Kiev, il revêt un uniforme militaire, gagnant le soutien indéfectible des Ukrainiens et l’admiration du monde entier en refusant de quitter son pays -contrairement à l’un de ses prédécesseurs, le président pro-russe Viktor Ianoukovitch, qui en 2014 avait fui face au soulèvement populaire de la place Maïdan... "

    (l'article en entier, pour ceux qui veulent une bonne raison de vomir https://www.vogue.fr/culture/...)

    Quelle connerie, la guerre... 

    "Bien sûr, c' est mon amour.

    "Mais elle est aussi véritablement ma meilleure amie

    "C'est aussi une patriote, elle aime profondément l'Ukraine.

    "C'est vrai..."

    Volodymyr Zelenskyy

     

      

     


    1 commentaire
  •  

    Bizarre, vous avez dit bizarre ?

    Des policiers agressés, blessés voire assassinés, insultés et humiliés quotidiennement, dans le cadre ou en marge de leurs missions et jusque dans leur vie privée et familiale...

    Chaque jour, 120 attaques le plus souvent 'gratuites" au couteau ou à la machette, de plus en plus fréquentes et nombreuses se terminent de plus en plus souvent par mort d'homme.

    mini revue de presse (synthèse) : 

    • Le bilan d’Emmanuel Macron en matière de lutte contre l’insécurité est jugé "négatif" à 69%, tandis que son action en matière de justice est jugée négativement à 73%.

    • Dans un récent entretien, le ministre de l'Intérieur refuse d’accréditer la thèse d’une hausse de l’insécurité, et dénonce une "dramatisation" orchestrée par l’opposition.

    • Deux ans après son arrivée au gouvernement, moins de 30% des personnes sondées jugent "positive" l'action du ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti 

    Cherchez l'erreur 

    (pour rappel, les détenus de la prison de Fresnes avaient acclamé bruyamment et fait un triomphe à l'ancien avocat pénaliste, plus connu dans ce 'milieu' sous le nom de "Liberator") 

     

    Disgression forcément hors-sujet. Ou pas. Ou peut-être un peu

    Le ministre de la Justice confie à la tévé : « Moi, aux dernières législatives, j'ai voté pour quelqu'un de 'la Nupes' qui appartenait à la gauche démocratique, dans ma circonscription. » 

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    Dernières nouvelles du front ! 

    Depuis le début de la guerre contre la Russie, les dirigeants des pays occidentaux ont décrété un embargo sur la plupart des produits russes.

    Parmi ces produits, le titane et certains métaux rares.

    Les pays occidentaux commencent donc à manquer sérieusement de ces matériaux, or :

    • le titane est indispensable pour la fabrication du blindage des tanks - et dans l'aviation, y compris et surtout militaire...

    • les métaux rares sont nécessaires dans l'informatique embarquée et pour divers moyens de télécommunication...

    ...ah, les cons !

    Les pays occidentaux ne peuvent donc pratiquement plus fabriquer (utiliser, vendre, donner...) de matériels de guerre lourds, ni d'accessoires électroniques qui sont livrés avec, de série ou en option...

     

    Mais, quoi qu'on puisse penser, de façon générale, de cette guerre Ukraine-OTAN-U.E. et le reste du monde contre la Russie, il faut bien reconnaitre qu'on  est dirigés par de sacrés cadors !

    Ah, les cons !

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    En début de semaine, je suis tombé presque par hasard sur ces deux brèves infos, proches tant géographiquement que symboliquement, et qui n'ont pas fait grand bruit. On doit pouvoir et devoir s'habituer à tout.

    "L'horreur à domicile", titrait l'un des articles

     

    Mèze (34) : Un homme de 79 ans est resté seul pendant plus d’une journée avec le corps de sa femme récemment décédée qu'il avait découvert après s'être inquiété de son silence, assise sur une chaise, dans leur salle de bain. Pompiers, urgences, Agence régionale de santé, médecin de ville... personne ne put venir constater le décès, étape obligatoire avant de pouvoir faire appel aux pompes funèbres. Il lui a juste été strictement signalé qu'il ne devait ni toucher ni déplacer le corps de son épouse sous peine de poursuite. La Gendarmerie s'est engagée à intervenir dès le lendemain matin.

     

    Mandelieu (06) : Une habitante de Mandelieu qui assure une présence permanente auprès sa mère malade de 89 ans afin de la surveiller, l'a découverte morte en se réveillant vers 4 h. du matin. La police municipale se déclare incompétente et la redirige vers le SAMU qui déclare ne pas avoir de médecin disponible avant vingt-quatre heures. Le médecin traitant de sa mère lui annonce ne pas pouvoir se déplacer, tout comme d'autres généralistes et les pompiers ne sont pas aptes à déclarer un décès. La Gendarmerie, finalement, interviendra avec un de leurs médecins légistes attitrés...

     

     

    ...et combien d'autres cas similaires, dans l'anonymat et l'indifférence de la société smartphonisée et connectée, dans l'incompréhension et la souffrance et la colère des proches, et dans ce qui n'est même plus un désert médical où il faut des semaines voire des mois pour consulter un médecin généraliste ou un spécialiste (quand on a la chance d'en trouver dans un rayon raisonnable), et où même les morts sont victimes d'une politique sanitaire aussi ubuesque que kafkaïenne...? (disons "libérale" et "bureaucratique", en même temps... ou encore, Macronienne, mais pas que, si vous y tenez...)

    ...et combien d'autres ?

     

     


    12 commentaires
  • avec Wilfried et Cie

    Parmi ce qu'il est convenu d'appeler les "informations", on peut retenir celle-ci, répétée depuis deux ou trois jours sur tous les tons :

    • Ukraine : Un premier soldat français mort sur le champ de bataille
    • Guerre en Ukraine : un soldat français tué au combat
    • Guerre en Ukraine : un premier combattant français serait mort dans la région de Kharkiv
    • Guerre en Ukraine : un Français mortellement blessé "dans des combats"

    Alors, de deux choses l'une :

    - soit la France (et d'autres pays ?) en plus d'envoyer des armes et des munitions au régime de Zelensky (mais curieusement, ni nourriture, ni médicaments...), envoie aussi des militaires sur le sol même de l'Ukraine...

    - soit il s'agit d'une (plus ou moins...) habile fake-new de propagande destinée à dresser (sic !)  l'opinion publique française contre les exactions perpétrés par l'armée russe, après l'assassinat d'un journaliste 'de guerre'... 

    La première hypothèse devrait théoriquement sembler hasardeuse, en effet, ni le Président de la République -par ailleurs Chef Suprême des Armées-, ni le tout nouveau tout beau Ministre de la Paix n'auraient pris l'initiative d'engager directement les soldats français dans un conflit sans, au moins, en référer à ce qu'on désigne comme "la représentation nationale".

    La seconde laisserait supposer qu'il s'agit en fait de ce qu'on appelle vulgairement un mercenaire (Mercenaire : soldat à la solde d'un gouvernement étranger), une activité légalement interdite par une convention internationale de 1989. L'Ukraine a (avait ???) d'ailleurs prévu contre eux des sanctions pénales allant jusqu'à dix ans d'emprisonnement...

    Si on s'en tient donc à cette dernière hypothèse on peut trouver, ici ou là, diverses précisions non négligeables...

    1) le jeune français, prénommé Wielfried (le prénom n'a pas été changé) est un jeune habitant de Bayeux d'une trentaine d'année père d'une petite fille, habitué de "petits boulots"...

    2) rêvant d'aventure, il aurait prévenu sa famille et ses proches qu'il partait en "mission humanitaire" afin d'aider les ukrainiens qui fuyaient l'avancée des troupes russes...

    3) Il a, peu de temps après, rejoint une des multiples "unités internationales" créées par les autorités ukrainiennes (a priori peu confiantes dans l'efficacité ou la loyauté de leurs propres troupes ?)...

    4) cette unité s'appelle la "division misanthrope", une organisation internationale néo-nazie en lutte contre la Russie fondée en 2013 pour instituer un état national-socialiste en Europe...

    Un soldat français est mort

    5) elle entretient des réseaux essentiellement en Europe, aux États-Unis, au Canada, en Amérique du Sud et en Australie, chargés de recruter et former des combattants...

    6) ses membres, réputés racistes et violents, servent d'unité de combat au sein du régiment Azov, glorifient les Waffen-SS et sont accusés de graves violations des droits de l'Homme...

    Un soldat français est mort

    Voilà, c'est tout.

     

    Mes condoléances à la famille, aux voisins et amis, de ce jeune soldat français, ainsi qu'à ses frères d'armes. (je ne peux pas faire moins, mais je ne peux pas faire mieux.)

     Un soldat français est mort

     

     

     

    Dernière minute, d'après "Libé", "..le volontaire français 'aurait'* eu des liens avec l'extrême-droite française." , mais... précise qu'il existe une cagnotte en ligne, ouverte par "les camarades  de Will"  et se fait, sans gène, l'écho de son éloge funèbre : "...légionnaire français, homme qui a combattu contre les antifascistes toute sa vie... Notre frère d’armes est mort le 1er juin en défendant l’Europe et l’Ukraine des hordes asiatiques. Il est mort en homme avec un AK dans les mains lors d’un bombardement russe dans la région de Kharkiv... Il a vécu comme un vrai homme, il s’est battu comme un guerrier et est mort comme un héros. Souvenir éternel. Gloire aux héros..."

    (PS. notez le "qui a combattu toute sa vie", portrait surprenant pour un "humanitaire" spontané et improvisé à la suite de l'"énorme choc ressenti lors de l'invasion russe en Ukraine"..!)

    * "aurait eu des liens..." (ben voyons !)

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    les mots me manquent...

    vu dans la presse :  

    Capitale européenne de la culture : Saint-Denis obtient le soutien de Jack Lang...

    « C'est un soutien de poids pour la candidature de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) qui postule pour devenir capitale européenne de la Culture 2028. Le président de l'Institut du Monde Arabe et ancien ministre de l'Education et de la Culture, Jack Lang est venu ce mercredi 1er juin soutenir l'association "Periféeries 2028", qui porte le projet de Saint-Denis.

    « Ce soutien officiel a d'autant plus de poids que Jack Lang est à l'origine du label de capitale européenne de la culture, dont il avait émis l'idée en 1985 avec la ministre de la Culture grecque Melina Mercouri. Concrètement, ce label permet chaque année à deux villes européennes d'être sous les feux des projecteurs, d'améliorer leur image et même d'attirer des touristes... »

    https://twitter.com/perifeeries2028 

     

    "Cette ville a tous les atouts pour incarner ce qui doit être un rêve européen"

    Logique, dans le fond...

     

    Logique, dans le fond...

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
/* Fleche haut et bas */ /* Fin Fleche haut et bas */