•  

    Omar Sy, chiffon rouge du "Beauvau de la sécurité"

    Le président de la République, souhaitant calmer les polémiques sur les "violences policières" ("Je peux vous dire 'Il y a des violences policières' si ça vous fait plaisir que je le dise..." - E. Macron, le 4 décembre dernier devant les journalistes de "BRUT"), avait promis un "Beauvau de la Sécurité" devant réunir les syndicats de policiers et des membres de la société civile afin d'améliorer les conditions d’exercice des forces de l’ordre et consolider leurs liens avec les Français.

    Communiqué de presse du 12-01-21 : Beauvau de la sécurité.

    Le ministre de l'Intérieur propose aux organisations syndicales de la police nationale et aux représentants de la gendarmerie nationale une réunion le 25 janvier prochain pour leur présenter le détail de la démarche du Beauvau de la sécurité annoncé par le Président de la République le 8 décembre dernier.

    Plusieurs séances de travail seront organisées autour des thèmes évoqués par le ministre de l'Intérieur en commission des lois le 30 novembre 2020 : formation (initiale et continue), encadrement, conditions matérielles, captation vidéo, contrôle interne (inspections), effectifs de maintien de l'ordre, lien police / population.

    Ces séances se dérouleront tous les 15 jours à partir de la fin janvier, et cela jusqu'au mois de mai. Celles-ci réuniront des experts français et internationaux ainsi que des maires et des parlementaires.

    Toutes les semaines par ailleurs, le ministre de l'Intérieur se rendra dans les territoires pour échanger directement, sous la forme de grands débats, avec les policiers et les gendarmes, ainsi que des débats citoyens (jeunesse, maires, agriculteurs, etc.).

    Ces travaux permettront de dessiner des réponses de court terme mais également de poser les bases de la future loi de programmation de la sécurité intérieure pour 2022.

    Parmi les représentants de la société civile, invité par le président lui-même, on noterait (selon l'hebdomadaire "Le Point") le nom de Omar Sy, membre du  comité "vérité pour Adama Traoré" et exilé (fiscal ?) en Californie.

    Après la mort de George Floyd aux USA, l'acteur avait lancé un appel dans "L'Obs" : "J’ai marché pour George Floyd aux Etats-Unis. Le nom de George Floyd en charriait bien d’autres en écho dans ma tête, celui d’Adama Traoré, en France.../... Réveillons-nous. Regardons devant nous, ayons le courage de dénoncer les violences policières qui sont commises en France. Engageons-nous à y remédier. Ne soyons plus spectateurs d’un système violent, qui enterre les mémoires de ces morts dans l’oubli, qui jette systématiquement leurs noms dans la fosse aux non-lieux.../... J’appelle au changement, à la remise en cause d’un système qui ne peut prétendre à la justice sans mettre fin à l’impunité organisée qui sévit depuis des décennies. Cet ordre établi n’est plus tenable."

    Beauvau, etc...

      Beauvau, etc...

    D'après l'hebdomadaire, pour certains syndicats de policiers, la présence de l'acteur, si elle était confirmée représenterait un casus belli.

    Doit-on se demander pourquoi ?

     

     

     


    16 commentaires
  • Quand je pense que certains malfaisants se gaussent des décisions prises par les organisations internationales.

    Une décision tant attendue

     ...ce 15 décembre 2020, une décision historique a été accueillie à l'unanimité :

    L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré 2021 "Année internationale des fruits et des légumes".

    L’occasion de sensibiliser le public à leur rôle important dans la nutrition, la sécurité alimentaire et la santé humaines, ainsi que dans la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies.

    Une décision mondialement attendue

    "Les fruits et légumes sont le fondement d’une alimentation saine et variée.  Ils apportent à l’organisme une abondance de nutriments, renforcent le système immunitaire et contribuent à réduire les risques de maladies.  Et pourtant, malgré ces avantages considérables, nous n’en consommons pas assez.

    "En proclamant 2021 Année internationale des fruits et légumes, nous entendons examiner de plus près un secteur essentiel et réclamer l’adoption d’une approche holistique de la production et de la consommation, qui soit bénéfique pour la santé humaine et pour l’environnement.

    "Le Sommet mondial sur les systèmes alimentaires sera un moment charnière de l’Année internationale des fruits et légumes: il sera l’occasion d’inviter toutes les parties prenantes à redoubler d’efforts pour rendre les systèmes alimentaires plus inclusifs, plus résilients et plus durables. 

    "Dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030, nous soulignons le rôle que jouent nos systèmes alimentaires dans la lutte contre la faim, l’élimination de la pauvreté et la protection de notre planète.

    Or, aujourd’hui, l’augmentation démographique, l’urbanisation croissante, la raréfaction des ressources naturelles, la pollution agricole et le changement d’affectation des terres, les pertes et gaspillages considérables de nourriture et les effets des changements climatiques sont autant de facteurs qui mettent en évidence la fragilité de nos systèmes alimentaires.

    "Alors que la pandémie de COVID-19 continue de mettre en péril la santé et la subsistance des populations de la planète, nous devons nous unir pour assurer aux plus vulnérables, sans laisser personne de côté, un apport d’aliments nutritifs, y compris de fruits et légumes."

    M. António Guterres, Secrétaire Général de l'ONU

    Il est précisé: 

    "On définit les fruits et légumes par les parties comestibles des végétaux (par exemple, les structures porteuses de graines, les fleurs, les bourgeons, les feuilles, les tiges, les pousses et les racines), qui sont cultivés ou récoltés à l’état sauvage, dans leur état brut ou sous une forme peu transformée."

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    On m'explique ? ou pas !...

     

    Je suis tombé sur cette ancienne info, presque par hasard :

    Coronavirus : un premier décès dans le Tarn-et-Garonne

    "L'homme était domicilié à Montauban. C’est d’ailleurs chez lui qu’il a été victime d’une grave chute dimanche dernier.../...Victime d’un traumatisme crânien, il aurait ensuite subi un épanchement sanguin fatal.../...C’est officiellement le premier décès dans le Tarn-et-Garonne provoqué par le Covid-19."

    Ça date du 21 mars dernier et c'était dans "La Dépêche du Midi".

    Ça ne provient pas d'un site satirique, et ce n'est pas daté du 1er avril.

    L'auteur, Laurent Benayoun, semble être un journaliste sérieux et crédible.

     

    Je suis con, ou quoi ? Y'a un truc que je ne comprends pas bien, comme un détail important qui m'échappe... 

    Si quelqu'un peut m'expliquer ? Docteur Véran ? Professeur Salomon ? Un autre membre du corps médical...

     

    rappel des titres...

    rappel des titres...

    rappel des titres...

     

     

    L'article et les commentaires des lecteurs sont sur :  

    https://www.ladepeche.fr/2020/03/21/tarn-et-garonne-covid-19-le-premier-deces-est-confirme

     

     


    11 commentaires
  •  

    Je ne sais pas exactement où ça en est, concrètement et précisément, législativement et constitutionnellement, (devant ou derrière l'Assemblée Dite Nationale et/ou au Conseil des Présumés Ministres, et/ou au Conseil de Défense Macronesque des Principes, et/ou à la Commission des Délégations Républicaines, et/ou au Comité Citoyen des Confortements, etc...) mais...

     

    Président a eu une royale idée :

    Faire voter une loi visant à "conforter les principes républicains"

    D'après mon dictionnaire personnel et intime des synonymes:

    conforter      confirmer
    principe      loi
    républicain      de la République

     

    Je reprends : 

    Je ne sais pas exactement où ça en est, mais...

    Président a eu une royale idée...

    ...faire voter une loi visant à "confirmer les lois de la république"

     

    C'est pas la moitié d'un con, Président...

    Je serais quelqu'un (dans la mesure où ça existerait) qui, par exemple, mettrait La Loi de sa Religion bien au dessus des lois de la République, je me ferais des soucis...

    On aurait tort de ne pas insister pour que Président se représente en 2022.

     

    D'ailleurs, Premier a profité de cette date symbolique du 9 décembre, jour anniversaire de la loi de 1905, actant la séparation de l' Église et de l'État pour discourir télévisuellement que "Ce projet de loi n'est pas un texte contre les religions, ni contre la religion musulmane en particulier... C'est à l'inverse, une loi de liberté, c'est une loi de protection, c'est une loi d'émancipation, face au fondamentalisme religieux." 

     

    On en reste là ?...

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    Il faut les arrêter!...

    Mais, il faut les arrêter, bordel ...

    Il faut les arrêter avant qu'il soit trop tard !

    Samedi 28 novembre, la BI ("Brigade d’Intervention"), des hommes surentrainés physiquement et techniquement qui, entre-autres, étaient intervenus lors de l'attentat du Bataclan a été appelée "sur astreinte", en renfort à Paris dès 8 heures du matin, alors qu'ils étaient chez eux...

    Ni terroriste, ni forcené, ni déséquilibré en cause...

    ...mais pour nettoyer la place de la République, ramasser les papiers gras et effacer les graffitis après l'évacuation de plusieurs centaines de migrants clandestins d'exilés en quête d'hébergement.

    IL FAUT LES ARRÊTER !...

     

    En même temps, les groupuscules ultra-gauchistes, les associations d'aide aux réfugiés, les "journalistes" de gôche... pouvaient donc continuer tranquilement leur grasse matinée avant de porter les... "croissants" à leurs chers petits protégés d'amour.

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    (notez que ça peut très bien être "le vaccin et ça", sans exclusive d'aucune sorte.)

     

    Bouclier purificateur d'air personnel VYZRTech

    Protégez votre espace personnel des polluants avec la barrière à 360° de ce bouclier, les filtres KN95 et la technologie de purification d'air motorisé.

    Le BioVYZR est un bouclier purificateur d'air personnel révolutionnaire conçu pour fournir un degré de protection inégalé contre les dangers aériens dans nos environnements quotidiens. Sa conception exclusive fournit un joint à 360 degrés pour protéger votre espace personnel de tous les côtés. Il dispose également d'un système de purification d'air intégré pour filtrer les agents pathogènes, les allergènes et les polluants de l'air que vous respirez. Il utilise la technologie de purification de l'air motorisé pour créer un environnement à pression positive qui empêche l'air extérieur d'atteindre le porteur.

    • Le grand bouclier en plastique transparent à 360 degrés laisse votre vision dégagée tout en permettant de voir votre visage en entier, ce qui facilite la communication.
    • Le design est léger, il ne pèse que 1,2 kg, est lavable et peut être facilement adapté à presque tout le monde. Il est même doté d’une poche pratique à l’avant et à l’arrière, ce qui permet de garder facilement des objets à portée de main tout en restant hors de votre espace personnel.
    • La source d’énergie rechargeable offre huit heures de fonctionnement continu, ce qui signifie que vous pouvez vaquer à vos occupations en toute confiance et que vous serez protégé.
    • Le système de purification de l’air, entraîné par un ventilateur silencieux à moteur, filtre l’air à travers un filtre KN95 pour arrêter les germes en suspension dans l’air, les particules, les polluants et tout ce que vous ne voulez pas voir dans vos poumons. Chaque filtre dure jusqu’à 60 heures de fonctionnement.
    • Des gants réversibles intégrés permettent d’ajuster facilement vos lunettes, de sortir vos écouteurs et de toucher votre visage sans compromettre vos voies respiratoires.

    le site : https://www.vyzrtech.com/  

     

    Sinon, vous avez toujours d'autres options à votre disposition, depuis le masque "grand public" jusqu'au casque respirant intégral.

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

    On nous répète (mais pas trop souvent et pas trop fort) que les confinements sanitaires, interminables et à répétition, ne sont pas sans graves répercussions sur la santé mentale des français...

     

    Il a donc été décidé par des personnes certainement en grandes souffrances psychiques de :

    - obliger papy et mamie à s'enfermer dans la cuisine pour y bouffer en toute tranquillité et loin de leurs enfants potentiellement gériatricides leur part de dinde moulinée et de bûche de Noël...

    - limiter à 30 (curé y compris ?) le nombre de catholiques ayant le droit d'entrer, aussi bien dans la cathédrale de Chartres ou de Reims que dans la petite chapelle de Bécon-la-Bécasse, pour y suivre la messe... 

    - se méfier du virus pangolin jusqu'au 24 décembre, puis du 26 au 31 décembre, et enfin du 2 janvier à une date non-communiquée. Le virus ayant certainement décidé d'appliquer à sa façon la trêve des confiseurs

    - aller aux sports d'hiver, mais sans avoir la possibilité de skier, ni le droit d'aller manger une raclette au restau ni de prendre un grog au bar, juste pour "profiter de l'air pur de nos belles montagnes"...

    - autoriser les commerçants non-essentiels à installer des tréteaux de vente sur les places de parking situés en face de leur boutique : juste pilepoil là où les clients potentiels avaient l'intention de se garer...

    - obliger certains restaurateurs au bord de la liquidation et du suicide à vendre leurs couverts et leur batterie de cuisine pour tenter de survivre, en lieu et place des commerces spécialisés fermés pour faillites...

     Allo... les urgences psychiatriques ?

     

    Et j'ai dû en oublier...

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique