•  

    "Dattes et café sont le rituel d’accueil" :

    Le suivi des "radicalisés" et des "revenants" hors des prisons.

     vu dans "Le Monde " du 19/02/2018.

    Face à la multiplication des profils d’individus susceptibles d’être sensibles aux thèses djihadistes en milieu ouvert, l’administration pénitentiaire s’organise.

    Ce n’est pas un parloir, mais un discret appartement du centre-ville de Marseille. Un deux-pièces lumineux, avec d’un côté, un coin salon aux murs bleus agrémenté d’une plante verte, et de l’autre, une grande table entourée de chaises sur du carrelage blanc, surplombée d’un grand lustre clair. Sous ce toit a priori hospitalier, situé à deux pas des mouettes et de la mer, on sait mettre à l’aise. Dattes et café sont le rituel d’accueil pour tous les nouveaux arrivants. Mais ici, depuis quatre mois, on parle surtout Syrie, organisation Etat islamique (EI), religion et radicalisation.

    Depuis octobre 2018, c’est dans ces locaux anonymes, dont l’emplacement exact ne peut être dévoilé pour des raisons de sécurité, que la direction de l’administration pénitentiaire (DAP), en partenariat avec l’association Artemis [1], membre du Groupe SOS [2], a ouvert une nouvelle antenne d’un dispositif atypique. Il est destiné à la prise en charge hors prison des condamnés ou prévenus pour terrorisme, y compris éventuellement des "revenants" de la zone irako-syrienne. Ce dispositif a été lancé à Paris dans le plus grand secret à l’automne 2016 sous le nom de "Rive" [3] ("recherche et intervention sur les violences extrémistes") et rebaptisé récemment "Pairs", pour "programme d’accueil individualisé et de réaffiliation sociale" (en relation avec une association, l' Apcars, spécialisée dans le suivi socio-judiciaire. [3])

    Le défi s’avère sensible politiquement à l’heure où la France s’apprête à reprendre ses djihadistes actuellement aux mains des Kurdes. Sur le papier, la plupart des "revenants" sont promis à l’incarcération dès leur arrivée sur le territoire. Mais en pratique, un certain nombre d’entre eux pourraient avoir des dossiers judiciaires peu étayés -en particulier les femmes- et bénéficier, à terme, de remises en liberté sous contrôle judiciaire, ou de peines relativement courtes. C’est déjà le cas pour certains "revenants" partis avant 2014, à une époque où n’existait pas encore l’EI.

    Pour l’heure, à Marseille, ils sont cinq -bientôt dix- âgés de 22 à 35 ans, à bénéficier des attentions de la petite équipe de "Pairs", composée d’éducateurs spécialisés, d’une médiatrice interculturelle et religieuse, d’un conseiller d’insertion et de deux psychologues. Dans ce groupe, où tous sont étiquetés "terroriste islamistes" (TIS) car mis en cause dans des dossiers d’association de malfaiteurs terroriste, on compte quatre femmes, dont une "revenante" de la zone irako-syrienne. Les autres sont ou seront des hommes. Parmi eux, un futur sortant de prison sous bracelet électronique, et bientôt trois individus considérés comme des détenus de droit commun suspectés de radicalisation (DCSR).

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • NIKE LES REBEUS

    "JUST DO IT... " *

    * "simplement, fais le..."

    (slogan de la marque Nike)

    C'est vrai que, pour leurs prières privées ou publiques pluri-quotidiennes, les mahométans doivent se plier à de nombreux rites contraignants et inexplicables...

    Nike les rebeus

    • ne pas rater les heures de al-sobh, adh-dhouhr, al-'asr, al-maghrib et al-'icha...
    • envoyer la fatma (ou les fatmas) du côté des moukères avec les sources d'Alloc...
    • trouver la direction de la Mecque (une fois que c'est fait, il suffit de faire un petit trait par terre)...
    • enlever ses chaussures et les ranger soigneusement pour ne pas se les faire voler, avec tous ces arabes...
    • se prosterner un certain nombre de fois en récitant diverses salamalecs adaptées à la situation...
    • sans compter tout un tas de précautions vestimentaires, morales, sexuelles, hygiéniques, etc... à prendre, avant, pendant et après...

     

    Je veux bien admettre que c'est chiant à la longue... tous les jours, cinq fois par jour, hiver comme été, et surtout le vendredi veille du week-end...

    ...mais est-ce une raison pour faire chier le pauvre petit peuple des mécréants en l'accusant sans cesse de vouloir exprès profaner le nom d'Allah (la paix soit sur lui, évidemment, etc... etc...) jusque sous la semelle de nos godasses (des "Nike", une marque pourtant appréciées des jeunes rebeus de nos banlieues miséreuses...)

    Sidi Saiqa Noreen, a mis une pétition en ligne (change.org -15 000 signatures au moment de publier cet article), se disant choqué que le nom de Dieu soit inscrit sur la semelle de ses chaussures de sport "Nike Air Max 270" en affirmant qu'il s'agit d'un acte “irrespectueux et extrêmement offensant pour les musulmans et insultant pour l’islam (...) Allah sera piétiné et souillé de boue et de salissures, alors que l’islam enseigne la compassion, la fraternité et le respect envers chaque individu.” ... Et ce ne serait pas la première fois que la marque se livre à de telles "provocations": en 1997, un logo en forme de flamme situé au dos d'un modèle de baskets nommé "Nike Air Bakin" rappelait de façon irrévérencieuse et provocatrice  le nom d'"Allah" (d'après les savants musulmans qui se sont penchés sur cette question hautement existentielle dans ce qui fut un temps un Occident aux racines judéo-chrétiennes, jusqu'il y a encore une ou deux décennies)

    Nike les rebeus

    Nike les rebeus

    "Nike Air Bakin" (1997) "Nike Air Max 270" (2019)

    Les preuves annoncées irréfutables de l'ignominie des chiens d’occidentaux vis-à-vis de l'islam...

    (amour, tolérance et paix)

     

    Après ça, il y aura encore des souchiens réfractaires, islamophobes et xénophobes pour ne pas accorder le qualificatif de "déséquilibré" à un (présumé) terroriste un peu en colère qui aurait voulu laver l'humiliation de ce pauvre Allah qui s'est trouvé nez à nez avec une crotte de chien ou une couenne de jambon... Allah qui, comme chacun devrait le savoir, est le plus grand (au moins du 48)

    Nike les rebeus

     

    Au fait...

    Selon la presse, "Dans les prochaines semaines, 150 djihadistes français actuellement détenus dans des camps en Syrie vont être rapatriés sur le territoire national...", mais selon les autorités compétentes: "Tous ceux qui rentreront en France seront judiciarisés et confiés aux juges. Lorsque le juge estimera qu’il faudra les mettre en prison, et ce sera l’essentiel des cas, ils seront mis en prison."

    J'espère que les autorités compétentes se sont fournies chez "Adidas" ou "Asics": mais, surtout, ne pas choisir "Le Coq Sportif", ça serait pris pour de la provocation.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires
  • Long feu

    "situation d'incident"... attaque meurtrière... plan Vigie-Pirate... niveau "urgence attentat"...

    et puis, plus tard, quand on ne peut plus taire les mots ni cacher les images......

    islamiste... radicalisation... mosquée sous surveillance... terrorisme... fiché "S"...

    mais, en même temps ™:

    incertitude... pas d'amalgame... 

    Le train-train quotidien reprend son cours, peut-être légèrement stimulé par l'approche des Fêtes de Noël. Peut-être...

    Après la dernière (en date...) attaque contre des civils (présumés) innocents par un musulman (présumé) criminel, place aux commentaires (présumés) judicieux et aux explications (présumées) objectives... 

    Bref échantillon (présumé) très personnel:

    Le fléau islamiste est hélas le même partout en France (...) on ne peut pas tout imputer au malaise social: il s’agit d’un délinquant qui a basculé dans la radicalité. C’est un classique

    Au lendemain des attentats commis vraisemblablement par un jeune se revendiquant de l’islam, la coupe est pleine, pour les musulmans (de Strasbourg).

    Là où il y a comme un (présumé) gravissime problème, c'est que la première déclaration a été faite par l'imam de Strasbourg, (plusieurs fois menacé de mort par l'état islamique) et que la seconde est tirée du titre d'un article de "La Croix", censé être un média catholique, qui nous parle de "Kanita... les larmes aux yeux" et de Halima, qui craint qu'ils soient "encore mal vus", avant d'avoir un mot pour les victimes

    Les plaidoiries habituelles seront encore de sortie:

    • "Pierre se sentait rejeté, négligé... Oublié par l'Education Nationale, par les Services Sociaux, par le marché du travail... Stigmatisé par ses voisins. Il avait trouvé sa voie et son salut dans la religion, l'Amour et la Tolérance... Il s'est certainement laissé influencer par de mauvais maîtres qui avaient une mauvaise lecture du Coran et qui ont dévoyé sa Foi en Allah...

    • "Paul a commencé par de petits larcins, de petits vols de bonbons et de bandes-dessinées, puis a glissé sur la pente d'une délinquance de plus en plus grande. Il a été condamné pour vol à main armée et pour homicide involontaire. C'est pendant ses deux années de prison qu'il s'est converti, puis radicalisé..."

    • "Jacques était un bon musulman qui venait régulièrement à la mosquée. Il parait qu'il avait des problèmes spychologiques de déséquilibré disaient les journalistes, mais on n'a jamais rien vu de différence avec les autres fidèles... Gentil mari, les coups et blessures sur ses fem sur son épouse, ça n'a rien à voir avec la violence, comme dit le mufti..."

    (* les prénoms ont été modifiés)

    Tout ça sent un peu le réchauffé. A fait long feu est ne va bientôt plus être crédible. Même par des illettrés, alcooliques...

    Il va falloir, messieurs les intellectuels, passer à des arguments plus en rapport franc et direct avec le (présumé) problème.

    • "Rachid était, en fait, un mauvais musulman depuis que šhayṭān s'est introduit dans son âme par un orifice naturel à l'occasion d'une ablution au cours de laquelle il n'avait pas respecté les règles révélées par Mahomet (lppsl) en ayant des pensées impures et le geste qui va avec. Ce fut le début de l'influence néfaste que les djiins venus en renfort exercèrent sur son esprit et sur son corps, le poussant, contre sa volonté, à boire de l'alcool, à fumer la drogue, à copuler avec des très jeunes filles ou garçons, à crier "allahou Akbar" en égorgeant des infidèles, etc... quitte à nous faire remarquer.

    "Tous les savants vous le diront."

    Long feu

     

    preuve de l'existence de šhayṭān 

    ... et, au moins, vous aurez l'air de croire à ce qu'ils disent, au lieu de les faire passer pour des cons avec des excuses presque humiliantes qui devraient vous valoir une fatwa.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  • Assalamu alaykum, bordel...

     

    Une découverte récente © bedeau: "Sarrazins"... un site à consulter avec modération...

     

     

    Éditorial du site

    Assalamu alaykum, bordel...

    Sarrazins est un webzine indépendant, crée en 2016, qui a pour vocation d’apporter un regard musulman sur l’actualité, le monde et son histoire.

    Enthousiastes à l’idée de voir la diffusion des sciences religieuses se banaliser, nous ne pouvons néanmoins que s’alarmer des lacunes qu’ont encore les musulmans à comprendre et à se positionner par rapport aux réalités du monde moderne qui les voit évoluer.

    Manque de repères historiques et de vision globale, méconnaissance du réel, divisions internes, adhésions à des concepts incompris et étrangers, les causes sont diverses et facilement identifiables.

    Malgré ce douloureux constat, les tentatives de palier ce manque, dans l’espace médiatique et intellectuel, sont en France encore assez rares, et pourtant, Dieu sait que le besoin se fait pressant.

    Évoluant dans un contexte qui ne cache pas son hostilité à l’égard du monothéisme originel, il convient aux musulmans, eux-mêmes, de trouver les moyens de sortir de ce long coma dans lequel depuis des générations ils se sont laissés empêtrer.

    Nous espérons ainsi, à travers notre travail, apporter notre modeste contribution à cette entreprise qui nécessite l’attention et l’adhésion de tous, en proposant articles et analyses que nous essaierons de rendre le plus abordable et concis.

    S’engageant sur une ligne islamique que nous espérons être des plus orthodoxes, et plaidant pour l’unité des musulmans au détriment de nos divergences de forme, nous essaierons de ne faire preuve d’aucune forme de partisianisme quelconque. Ce afin que le lecteur puisse trouver matière à réfléchir et agir quelque soit sa grille de lecture ou l’obédience dont il se sentirait proche.

    Il s’agira ainsi de comprendre les idéologies contemporaines, de démythifier les concepts dominants, de renouer avec un patrimoine islamique fort à travers de courtes anecdotes historiques ; d’analyser l’actualité, de dénoncer l’apathie intellectuelle et politique des faiseurs d’opinions et de repérer les terrains d’investiture possible.

    Ceci dans l’unique objectif d’aider à revivifier l’idée d’une identité musulmane cohérente et pérenne, forte et plus que nécessaire.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     

     

     

     

     

    De la logique et l'inéluctabilité de promouvoir l'islam de France,

    (transition nécessaire avant la création de la France de l'islam) 

    selon quelques articles peut-être fallacieux et/ou tendancieux proposés par

    "le magazine de l'Islam et de sa civilisation":

    "Sarrazins"  ), sus-cité...

    Assalamu alaykum, bordel...

     

    La France: évidente, incontournable et principale terre d'Islam...

    Francs et Français, premiers sur l’islam ?

    Fait pour le moins étonnant, la France est la première terre non-islamisée à avoir eu son Coran et sa Sira en latin (via Pierre Le Vénérable), à recevoir les chiffres arabes (via le pape Gerbert d’Aurillac) et les œuvres d’Ibn Rushd, al Khwarizmi et Ibn Sina. Elle fut la première à avoir occupé une partie du monde musulman (États latins lors des Croisades) et fut encore la première à contracter une officielle alliance avec un État musulman (avec Harun al Rashid puis avec l’empire ottoman). La France fut aussi la première parmi les terres non-islamisées à disposer de chaires de langue arabe dans ses universités et à avoir été touchée par l’orientalisme (Les Mille et une nuit..) et les turqueries. La France fut encore la première à bénéficier d’ ouvrages de droit musulman (al Muwatta, al Akhdari..), à s’intéresser au hanbalisme (H. Laoust), à avoir ses encyclopédies sur l’islam (La Bibliothèque orientale de Barthélémy d’herbelot), recueils de hadiths (Al Bukhari) et ouvrages du genre du miroir des princes (Ibn Taymiyya et al Mawardi).
     
    Renaud K.
     et de façon plus générale, mais tout autant, sinon d'avantage, essentielle:
     

    L’islam, religion d’Europe ?

    Le 1er siècle de l’hégire n’était même pas terminé que l’islam et ses hommes s’étaient déjà installés sur un continent européen pas encore totalement christianisé (la Scandinavie, la Corse ou l’Islande étaient encore païennes). 

    Par la biais de l’Espagne, les Musulmans avaient ainsi habité et cultivé un plus ou moins conséquent bout d’Europe sur près de 800 ans, ceci de 92 à 897 de l’hégire (711-1492), occasionnant la conversion à l’islam de nombreux ibériques et Goths. Plus tôt, si les califes Othman ibn Affan et Mu’awiya avaient déjà envoyé leurs hommes en Sicile, les Musulmans vont aussi occuper l’île à partir de 337 H (949) et pendant près de 150 ans. Dominant les Îles Baléares de 290 H à 626 H (903-1229) et Malte de 256 H à 484 H (870-1091), ils seront encore présents en Crête de 209 H à 350 H (824-961) où des immigrés andalous s’étaient établis faisant de la Mer Egée et ses îles le chef-lieu de leurs activités de corsaires.

    Débordant encore en France, d’abord autour de Narbonne en 100 H (719), puis en Provence jusqu’en 362 H (973) de manière sporadique sur près de 3 siècles, les Musulmans occupent aussi à plusieurs reprises et avant même l’Espagne, la Corse, entre 85 H (704) et 483 H (1090) et la Sardaigne, de 89 H(707) au début du 5ème siècle hégirien (11ème siècle chrétien). L’Italie régulièrement visitée par les forces navales musulmanes depuis le 1er siècle de l’hégire va voir des Musulmans poser le pied en elle un quart de siècle durant dès 232 H (847) en un Émirat nommé Bari. Après la chute de la Sicile, une autre enclave composée de déplacés aura durant 75 années pu permettre à l’installation de Musulmans à Lucerna, avant qu’ils n’en soient aussi expulsés en 699 H (1300). En Europe de l’Est, dès le 13ème siècle, l’on voit arriver et s’installer aussi par milliers des Tatars, venus d’Asie centrale, dans ce qui est aujourd’hui la Pologne, la Lituanie ou la Crimée. S’islamisant peu à peu tout en intégrant les mœurs locales, ils ne repartiront plus jamais, s’intégrant dans le paysage européen, faisant d’eux les plus anciens Musulmans encore présents en Europe..../...                                                                                      Avec ses Berbères, Arabes et Africains sub-sahariens investissant le monde latin, ses Tatars gagnant l’Europe orientale, ses Turcs dominant l’espace balkanique et ses nombreux Européens blancs ayant gagné l’islam de l’Espagne à la Pologne, la présence de Musulmans en Europe aura non seulement été une constante dans l’histoire du continent "judéo-chrétien", mais une banalité comme d’autres.Ils étaient en certaines régions parfois là même avant que le christianisme ne s’y officialise. L’idée de deux civilisations distinctes, aux frontières religieuses et démographiques figées et rompues qu’il y a peu, est finalement davantage une construction mentale qu’une réalité historique, tant l’islam est finalement, historiquement et démographiquement aussi européen qu’il est asiatique ou africain. 

    Renaud K

     (lire la totalité de l'article)

     

    et encore (mais pas "enfin"), à propos d'un point particulier:

    De la Corse et de l’islam

    Sur une île qui a vu passer Vandales, Goths, Lombards, Romains, Francs, Génois, Italiens, Britanniques et Allemands ; il serait tout aussi dur que pour le reste de la France de définir ce que pourrait être un corse de souche tant les mouvements sur la bien nommée île de beauté furent nombreux. C’est aussi, sans compter les milliers d’Arabo-musulmans qui peuplèrent à un moment donné l’île.

    Nous ne parlons ici des milliers de Maghrébins venus apporter leur aide pendant la seconde guerre mondiale afin de libérer l’île des Allemands soumis au Führer, ou de ces milliers d’autres venus, comme ailleurs, aider à la reconstruction du pays ensuite. .../...

    Une Corse alors encore majoritairement païenne adorant arbres et feuillages, que Charlemagne ou plus tard Ugo Colonna tenteront de christianiser par la force ou en y chassant les barbaresques maures sous la bénédiction de l’Église romaine.

    Les références corses quant à cette présence musulmane de plusieurs siècles largement occultée des manuels scolaires sont nombreuses. Si plus aucun vestige n’est encore présent, détruits notamment par les armées chrétiennes, de nombreux lieux, Monts et cols contiennent encore dans leur toponymie des terme de type mauresques: Campomoro, Morsiglia, Morosaglia, Moriani, Moriccio. On peut citer aussi "la moresca", une chanson très présente dans la culture corse. Des patronymes tels que Moreschi, Morachini, Morazzani suscitent aussi quelques interrogations. Certains Corses auraient-ils du sang arabo-berbère dans leurs veines ?.../...

    Désormais française, la Corse a en son sein encore aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers de musulmans. Une présence, à en croire les faits divers et réactions, par certains très discutée et parfois sujettes à de violentes manifestations.

    Renaud K.

    (lire la totalité de l'article)

      

    On y apprend aussi, au fil des rubriques et des articles, tous signés par le prolixe "Renaud K" (pour Renaud KLINGLER (1)), mais avec un certain étonnement, tout ce que le monde contemporain occidental doit aux savants, aux médecins, aux philosophes, aux artistes, aux poètes, aux géographes (2), aux navigateurs et explorateurs (3), aux historiens (4), aux mathématiciens, aux astrologues (5), aux ingénieurs (6), aux soldats et aux diplomates mahométans qui ont devancé de plusieurs siècles toutes les découvertes et les inventions revendiquées par les occidentaux, ainsi que le rôle essentiel joué de tous temps par la femme musulmane dans tous les domaines de la vie publique, politique et intellectuelle.

     

    (1) http://www.desdomesetdesminarets.fr/

    (2) le premier atlas mondial et les cartes de Piri Reis.

    (3) dont Abu Abdallah Muhammad Ibn Muhammad Ibn Abdallah Ibn Idrissi al-Qurtubi al-Hassani.

    (4) la vérité sur Charles Martel... sur Vasco de Gama... sur Christophe Colomb et les vrais découvreurs de l'Amérique... sur Renaud de Chatillon... sur les similitudes entre les vikings et les musulmans... sur les vraies causes profondes de la Renaissance italienne...

    (5) la supernova découverte par Al Misri en 998 de n.e.... Ibn al Shatir le précurseur de Copernic... l'influence des sages et des savants calculant les heures de prière sur la conquête de la Lune et de l'espace...

    (6) Abbas ibn Firnas, le premier homme à s'élever dans les airs... Ibn al'Haytham, à la fois mathématicien, ingénieur, physicien, astronome et  philosophe, le premier scientifique de l'humanité, auteur de plus de 200 livres... Jabir ibn'Hayyan, universellement reconnu comme le père de la chimie ayant rédigé plus de 4000 traités... (*)

    (*) plus quelques oublis de taille: le premier sous-marin... les premières fusées (améliorées de celles des chinois)... les prémices de l'appareil photo... la physique nucléaire... le principe du moteur thermique... les prototypes des robots et automates... le stylo à bille et l'imprimerie... les vêtements ignifugés et les liquides réfrigérants... la greffe de cornée et les appareils dentaires.... sans oublier les locaux pour sans abri, les allocations familiales et le revenu minimum en cas de chômage et la retraite des vieux travailleurs. Et la brosse à dents.. 

    sans parler des premières universités ouvertes à tous, sans distinction de race, d'âge, de sexe ou de religion.

    (source)

     

     Assalamu alaykum, bordel...

     

    Sans oublier, bien sur, quand la tradition rejoint la modernité:

    Assalamu alaykum, bordel...

    (sans vraiment pouvoir vous dire si cette annonce est plus sérieuse ou plus fantaisiste que les articles mentionnés au dessus)

    Ou, finalement, pour se remettre la tête à l'endroit...

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    14 commentaires
  • - Alors...?

    - Tout va bien...

    - Bon, d'accord.

    Hé...! Ho?... Bon, d'accord...

    Bon, d'accord, l'équipe de France de football, championne du monde, est un peu à majorité africaine mais c'est pas grave, et représente finalement fidèlement ce que le pays est devenu... Tout va bien...

    Bon, d'accord, le jeune Alexandre B. n'est pas l'amant du président de la (soi-disant) République (soi-disant) Française. Ni de la (soi-disant) 1re Dam ...Tout va bien...

    Bon, d'accord, le chef de la milice privée du chef de l'état ne connait pas les numéros secrets pour atomiser nucléairement et simultanément la Russie, les États-Unis et la Chine...Tout va bien...

    Bon, d'accord, le racisme et l'islamophobie continuent leur travail de détricotage du vivre-ensemble, et des mesures discrètes mais radicales devront être prises pour renforcer l'assimilation des autochtones face aux demandeurs d'asile, pétris de reconnaissance, que l'immense majorité des français souhaite et réclame. Tout va bien...

    Bon, d'accord, les hommes blancs catholiques et homophobes de plus de 50 ans continuent de harceler sexuellement toutes les femmes qui n'ont pas la décence de se couvrir d'un hijab...Tout va bien...

    Bon, d'accord, une certaine violence parfois meurtrière semble animer certains de nos jeunes, âgés de 9 ans à 45 ans, des quartiers sensibles jusque, de plus en plus souvent, dans les centres villes les plus tranquilles des agglomérations... mais ne serait-ce pas le seul langage que notre société aurait appris à ces sauvageons ?Tout va bien...

    Bon, d'accord, il fait chaud et il va devenir nécessaire de lever un nouvel impôt "canicule et réchauffement de la planète réunis" pour essayer de tenter de vouloir commencer à lutter contre la canicule et le réchauffement de la planète réunis. Tout va bien...

     

    Mais à part ça ? Ben, tout va bien aussi...!!!

    Tout va bien et de mieux en mieux. Même qu'un problème qui faisait la Une de tous les médias il y a encore à peine 6 mois semble avoir disparu des tablettes des salles de rédaction...

    exemples:

    Djihadistes français arrêtés en Syrie : la question du retour tourne au casse-tête...

    Quel cadre légal pour le retour des djihadistes français ?

    En France, un suivi renforcé pour les djihadistes français de retour.

    Retour de djihadistes en France : Macron parle de "rapatriement".

    Les djihadistes prêts à "poursuivre le combat en France".

    Pourquoi le retour des djihadistes inquiète...

    avec cette question particulière et plus spécifique:

    Terrorisme : la France doit-elle rapatrier les enfants du djihad?

    Le difficile retour en France des enfants de jihadistes.

    Comment sont pris en charge les enfants des jihadistes français de retour de Syrie.

    Le retour en France des enfants de jihadistes pose question et inquiète.

    Hé...! Ho?... Bon, d'accord...

     

    Donc, tout va bien apparemment, si on n'en cause plus dans le poste ni dans les journaux depuis les alentours du mois de février, la question du retour des jihadistes "français" ne tournerait plus au casse-tête, leur "rapatriement" (action de faire revenir quelqu'un dans sa "patrie" d'origine) serait acté (comme on dit) par les plus hautes autorités et même par un certain monsieur Macron, les plus hautes autorités et même un certain monsieur Macron sauraient comment prendre en charge les enfants (des) jihadistes et leur retour en France ne poserait plus question et n'inquièterait plus personne...

    On aurait pu nous le dire !

    Hé...! Ho?... Bon, d'accord...

    dernière minute:

    Bon, d'accord, on nous signale une recrudescence de blessures par arme blanche au niveau du cou  sur plusieurs passants dans diverses agglomérations du pays, ainsi qu'un multiplication de débuts d'incendies dans plusieurs lieux de culte catholiques du territoire. La chaleur due au réchauffement serait, selon certains experts assermentés par la presse, à l'origine de ces incidents passagers pour lesquels, s'ils se renouvelaient jusqu'à alerter l'opinion publique, une enquête serait diligentée. Tout va bien...

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique