• C'est une coutume "citoyenne":

     

     

    Les 100 jours - Le bilan .

     

    Passé les 100 premiers jours, on arrête (presque) tout, et (presque) tout le monde examine, analyse, réfléchit.. et partage un jugement...

    C'est à mon tour de que je m'y colle...

    D'accord, pas d'accord ?

    Je pense qu'après des débuts un peu hésitants à cause d'une inexpérience évidente et de tâtonnements successifs, des progrès ont été rapidement accomplis, autant sur le fond qui se précisait (bien que les grandes lignes en furent annoncées dès le début, avec sincérité et précision) que sur la forme qui s'affirmait peu à peu (hésitant toutefois entre rigueur et fantaisies). La "comm." fut longtemps hésitante, sa réelle efficacité n'étant pas une évidence ni une nécessité en soi. Les soutiens et les encouragements arrivaient peu à peu... Certes, il y a encore de nombreux efforts à faire pour dissiper d'éventuels malentendus et pour séduire et attirer à nouveau un maximum de personnes ("qui ont réussi", de préférence)

     

    mieux qu'un longue démonstration hasardeuse...

    Les 100 jours - Le bilan .

     un camembert bien fait...

    fait mieux ressentir ce qu'on appelle l'état de grasses

     

     

     

    Mais, dans l'ensemble, je dresserais un bilan "globalement positif" des 100 premiers jours de ce blog, mis en ligne le 6 mai 2017 vers 09:00 h.

    Et merci de m'avoir suivi.

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • au début...

    "Il" commença par dire que la politique c'est mystique, voire cosmique, que les programmes n'ont guère d'intérêt et qu'il faut penser printemps, penser printemps, enser printemps, ser printemps, printemps, intemps...

    "Il" affirma sa certitude que les ouvrières des manufactures étaient en grande partie illettrées et qu'elles n'avaient jamais pris un autocar avant son règne..

    "Il" reconnut, à un certain moment, que la vie quotidienne des insulaires ne devait pas être tous les jours faciles, dans des iles comme celle de la Guyane (française)...

    "Il" fit entrer la célèbre philosophe Simone Weill au Panthéon, en même temps que André -son mathématicien de frère- pour son engagement sans faille pour la diffusion du prêt-à-porter féminin (mode et accessoires).

    "Il" informa certains de ses visiteurs que Napoléon 1er demanda au baron Hoffmann de lui faire des comptes pour rénover un Paris par trop moyenâgeux; Il demanda également à Violet-le-Duc de construire le Sacré-Cœur de Montmartre, en souvenir de toutes les victimes des crimes contre l'humanité perpétrés par la France ( en y incluant le kidnapping de Ben Barka et d'Abdelkader sur les pistes du vélodrome d'Yvert), et de choisir à sa place la couleur pour repeindre le Centre Pompidou..

     

    AU FOU !!!

    bientôt...

    "Il" rendra hommage à Charles de Gaulle pour son courage face à Jules-César d'Italie, auquel il rendit la jeune Alicia en 1952 avant Jésus Christ dans un endroit discret vers Saint-Jétorix.

    "Il" célèbrera le jeune "Léonard", employé d'une célèbre société de télépéage autoroutier et de parkings pour sa magnifique toile peinte à la main: "la Joconde de Milo", du nom de son modèle qui habitait ce village ou a été construit l'un des plus grands viaducs de France...

    "Il" va s'émouvoir de la disparition de Max Gallop qui, à sa connaissance, en plus d'un célèbre jockey fut un pronostiqueur hippique très perspicace...

    "Il" va se réjouir de la mise en disponibilité du capor général de Villiers, qui va enfin pouvoir se consacrer entièrement à ses activités de sourcier autour du puits du Fou et se remettre à la rédaction de ses romans d'aventures avec son fameux héros, le prince autrichien Malko Linge, connu sous le nom de code SAS 007...

    auparavant...

    "Il" avait déclaré n'avoir jamais rencontré la "culture française"... ça, je veux bien le croire, mais ça serait pas arrivé s'il avait suivi tous ses cours avec un tout petit peu d'assiduité et d'attention, au lieu de s'exciter sur la petite culotte de sa professeuse professtrice professienne prof...

     

    AU FOU !!!

     

    dernière minute

    "il" devrait exprimer son dépit que les articles de certains blogs (tels que "Remettre l’Église au milieu du village..." par exemple) recueillent aussi peu de commentaires.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  • frime

     

     

     Dites, vous êtes surs qu'il lui a refilé le "code" ?paranoïa

     paranoïa

     

     

    Petite histoire sans parole

    Ça a commencé comme ça:

    paranoïa

    suivi de...

    frime

     et ça a continué...

    frime

     encore,

    frime

     et encore...

    frime

    mais si ça se terminait comme ça ? 

     

     

     

     

     

    frime

     

     

     

     

    parce-que, dans le fond... hein ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Et d'abord...

    Qu'est-ce qu'il fait, qu'est-ce qu'il a, qui c'est celui-là ?

    • Mais, qu'est qu'il fout là ?

     

    Il est persuadé que les pauvres n'ont pas de costume, sont en majorité illettrés et n'ont jamais voyagé,

    Il n'a jamais vu ce qu'a produit la Culture Française mais en vante la "multiculturalité" diverse,,

    Il qualifie la colonisation ( en Afrique qu'on dit noire et en Algérie, comme dans l'ile de Guyane) de "crime contre l'humanité",

    Il veut nous convaincre que les clandestins rebaptisés (sic) "réfugiés" sont notre seul avenir et notre seul salut, et que les accueillir est un devoir...

    Il n'est pas loin de penser que le terrorisme (islamiste ?) est une chose normale à laquelle il faudra s'habituer et qu'il na pas, pour le moment, de solution,

    en même temps,

    Il avait assuré qu'un programme politique ne doit pas être nécessairement au cœur d'une campagne électorale...

    Il est persuadé que la politique c'est mystique et qu'il faut penser printemps...

    Il est persuadé que "passer par des élections est un cursus d'un ancien temps" (même Kim Jong-un ne l'avait pas osée, celle-là, depuis sa République Populaire et Démocratique))

    Il affiche un mépris hautain envers le monde des politiques (bon... ça, encore...) et envers l'univers des médias (alors, là, franchement !)...

    Il promettait un gouvernement sans peur et sans reproche, on a vu le résultat, ministres et députés confondus dans le même cloaque nauséabond (si ce mot veut encore dire quelque chose...)

    en même temps...

    Il n'oublie pas de relativiser, voire de démentir partiellement, ses déclarations précédentes, à la première occasion...

    en même temps...

    Il se hâte d'en remettre une couche en condamnant la France (et confondant joyeusement -ou faisant tristement confondre- "État Français" et "République Française"... dans certains cas, on se sert habilement des "amalgames"...!) dans la rafle du Vél' d'Hiv...

    en même temps,

    Il semble donc vouloir insinuer que la France de Vichy était, et est encore, la seule légitime,

    en même temps,

    Il veut faire comprendre que le Général De Gaule était donc un rebelle et les résistants des terroristes...

    Il va nous dire que toutes les entreprises françaises de cette époque sont des alliées des forces du mal... (et, donc, que le "made in France" est synonyme de "malfaisance", tant qu'il y est!, en plus les sonorités  sont jolies)...

    Il appelle, à l'occasion du 75 éme anniversaire de cette rafle, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, "mon cher Bibi" !

    en même temps,

    Il nous fait douter de tout... y compris de nos facultés intellectuelles (je ne parle pas de ceux qui ont voté pour lui, là le cas est désespéré)...

    la preuve:

    Les réponse délirantes de Macron à des questions pourtant simples !

    ou...

     du style: "Alôrs... comment ça va ça va, les petits n'enfants ??"

    Mais, qu'est qu'il fout là ?

     

    à moins que la vérité soit ailleurs...

     et qu'il n'y ait pas , ou plus, lieu de rire...

    Mais, qu'est qu'il fout là ?

     

    "Macron a le profil d'un narcissique, il n'aime ni la France, ni les français..." affirme le professeur Adriano Segatori psychiatre et psychothérapeute italien.

    Alors... Qu'est ce qu'il fout là ?

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique