• "Le Testament d'un Européen."

     

    Ce texte visionnaire a été écrit il y a une soixante d'années.

    Il n'a pas évidemment pas vieilli, et son actualité est même de plus en plus visible quotidiennement.

    Son auteur, Jean-Nicolas Marcetteau de Brem, avec son prénom à rallonge et son nom à particule fleurant mauvais la vieille France catholique, est considéré par les critiques littéraires de "le Monde", comme l'un des fondateurs de l'ultradroite violente, aux côtés de Jean-Jacques Susini, Pierre Sergent, Dominique Venner ou Pierre Sidos. 

     

    "Chacun de nous est le dernier des Européens."

    "Je sens peser sur mes épaules misérables le poids démesuré du plus glorieux des héritages. A moi, qui ne suis rien et qui n’apporte rien, la civilisation fait un cadeau gigantesque : le patrimoine de l’Europe. Il est fait de trésors et de souvenirs. Chacun de nous, je crois, à Londres et à Vienne, à Berlin et à Madrid, à Athènes et à Varsovie, à Rome et à Paris, à Sofia et à Belgrade, doit ressentir le même drame.

    "Chacun de nous est le dernier des Européens.

    "Je suis le prince débile issu d’une lignée de colosses et qui va peut-être clore une race. Je mourrai sans postérité, stérilisé par l’atome ou égorgé par un fanatique. Et mes frères auront le même sort. Des géants nous précèdent, des héros et des savants, des explorateurs de la terre et des explorateurs de l’âme, des César et des Antoine, des monarques et des capitaines, des silhouettes sévères en robe de bure, de belles courtisanes ou des brutes implacables. Tout un cortège de grandes figures, resplendissantes de splendeur et de puissance, se déroule à nos yeux, immense fardeau pour nos contemporains dérisoires

    "Voici que s’amassent à l’Orient les nuages sinistres de la ruée païenne et barbare. Je vais mourir. Je meurs. Et la race Europe avec moi. Avec nous. Je ne laisserai rien. Depuis cinquante ans j’ai dispersé l’héritage. Et laissé le royaume du ciel en friche. Je n’aurais pas d’héritiers dans ce monde hostile et chaotique.

    "Je ne puis laisser qu’un message : l’histoire, la très belle histoire d’une civilisation mortelle, qui se croyait invincible. Une civilisation pour laquelle des milliards d’hommes ont lutté et vaincu pendant trente siècles. Personne ne sera là pour me lire.

    "Qu’importe.

    "Voici comme un dernier cri de rage et d’amertume.

    "Taxez-moi de romantisme, qu’importe !

    "Pour moi, le trésor du monde, c’est une infante de Vélasquez, un opéra de Wagner ou une cathédrale gothique. C’est un calvaire breton ou une nécropole de Champagne.

    "C’est le Romancero du Cid, ou le visage hugolien de “l’enfant grec”.

    "C’est un tombeau des Invalides, ou le Grand Aigle de Schönbrunn, l’Alcazar de Tolède, ou le Colisée de Rome, la Tour de Londres, ou celle de Galata, le sang de Budapest ou le quadrige orgueilleux de la Porte de Brandebourg devenue le poste frontière de l’Europe mutilée.

    "Pour toutes ces pierres, pour tous ces aigles et pour toutes ces croix, pour la mémoire de l’héroïsme et du génie de nos pères, pour notre terre menacée d’esclavage et le souvenir d’un grand passé, la lutte ne sera jamais vaine.

    "Frêle Geneviève de Paris, patronne de l’Europe, seule contre les hordes mongoles, tu symbolises notre esprit de résistance. Et toi, vainqueur blond au visage de dieu, Macédonien aux dix milles fidèles, Alexandre, toi qui conquis le monde oriental avec ta foi et ton épée, dressé contre le destin et le sens de l’Histoire, tu symboliseras peut-être un jour le triomphe de l’Europe impériale”.

    Il est extrait d'un monumental ouvrage éponyme en deux volumes, publié en 1964, reprenant l'histoire du continent européen, de l'Antiquité au milieu du XXme siècle : "J’ai voulu dans ce livre, d’une part exalter les martyrs et les grands capitaines qui ont installé sur le monde la domination de l’Europe, d’autre part dénoncer les apprentis sorciers qui ont provoqué le recul de l’Occident et préparent maintenant son écrasement total. J’ai voulu, de plus, en expliquant ce qu’est l’Europe d’aujourd’hui et ce qu’elle pourrait devenir, rendre à mon lecteur des raisons de se battre, c’est à dire une chance de gagner. Il s’agit désormais de maintenir coûte que coûte l’héritage grandiose d’un monde dont les feux ont brillé sur tous les continents, tous les océans..." (*)

    Jean Nicolas Marcetteau de Brem, dit Jean de Brem

     

    Testament d'un européen.
    Vézelay. La "colline éternelle". Un des points de départ traditionnels sur les Chemins de St Jacques de Compostelle qui était considéré -jusqu'à il y a peu de temps encore- comme le premier "itinéraire européen" et le principal pèlerinage chrétien.

     

    (*) ce qui est fort politiquement incorrect

     

     

    en complément : "Les nations et l'Europe" (Comment faire le lien entre nos patries charnelles et l'Europe ?)

     

     

     

    « [Les nations et l'Europe]ILS-NE-PA-SSE-RONT-PAS ! »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Rex
    Samedi 24 Octobre à 17:14

    Prenez garde, bedeau, vous allez attirer l'attention de castavia ou d'aviex. Pour un peu, vous alliez rappeler l'existence de l'Appel aux jeunes européens écrit par Léon D. !

      • Samedi 24 Octobre à 20:09

        @ Rex (et -surtout- @ Castavia et Aviex !)...

        Je rappelle que mon modeste blog prétendait modestement, dès sa naissance, "remettre l'église au milieu du village"... "l'église", et non tel ou tel temple dédié à telle ou telle divinité pas très catholique... Qu'il était censé rappeler, selon certains chagrins "les siècles les plus sombres de notre histoire", et non "les heures" du même métal.

        En tant que bedeau titulaire, chargé donc d'assurer un certain ordre matériel et spirituel dans ladite église, j'ai voulu porter à la connaissance des ouailles de Monsieur le Curé deux documents poussiéreux retrouvés dans la sacristie...

        sarcastic ...oops !

    2
    Pangloss
    Samedi 24 Octobre à 18:59

    Déjà pessimiste à l'époque!

      • Samedi 24 Octobre à 20:36

        @ Pangloss...!

         

        J'ai lu quelque-part, en en-tête d'un blog si ma mémoire est bonne, que "UN PESSIMISTE N'A QUE DE BONNES SURPRISES"...

        Bon, moi je veux bien... mais si l'auteur de ce texte revenait sur Terre, 80 années plus tard et en pleine période macroniste etcætera, quelles seraient les bonnes surprises qui s'offriraient à ses yeux émerveillés ?

                               

        ...ou pas !

         

    3
    Dimanche 25 Octobre à 10:56
    Jacques Etienne

    Cher Bedeau, je crois que votre pessimiste revenant 80 ans plus tard n'aurait PAS DE SURPRISES car ses pires prédictions se sont réalisées. Le pessimiste n'a que de bonnes surprises, c'est indéniable mais elles sont rares voire inexistantes et ne sauraient provenir que de ses erreurs de pronostic. 

    Il y a trente ans de cela, en Angleterre, ma compagne d'alors, consciente de mon scepticisme quand à l'évolution de nos sociétés, m'offrit un petit recueil de citations pessimistes intitulé "Expect the worst (you won't de desappointed)" (Attendez vous au pire (vous ne serez pas déçu). La formule me paraît heureuse, car si le pire advient, vous vous y attendiez et s'il manque à se produire la surprise est bonne.

    Je vais de ce pas relire ce petit bijou d'Eric Marcus, hélas non traduit. 

      • Dimanche 25 Octobre à 14:31

        @ Jacques Etienne...!

        Je crois que, parmi les erreurs de pronostic les plus inattendues, mais les plus néfastes, celle qui révélerait l'une des plus mauvaises surprises serait la trahison de nos "compatriotes" (je n'ai pas d'autre mot) : tous partis gauche-droite-milieu(x) confondus, journaleux et "artistes" et "intellectuels" de plateau-télé, Souverain Pontife Evêque de Rome et crapauds de bénitier inclus.

        Par conséquent, exit les calvaires bretons et les cathédrales gothiques, exit les Ste Geneviève de Paris et les chevalier Bayard ou les Bertrand du Guesclin... et vive Bouboule 1er roi du Wakanda dans sa case en feuilles de bananier.

         

      • Warning !
        Dimanche 25 Octobre à 15:22

        @bedeau : Pas d'autre mot, mais un développement ayant le mérite d'être descriptif et inclusif au point d'englober la planète entière (voire le système solaire, la galaxie et plus encore) : "Cotitulaires d'une eurocarte d'identification et d'accès aux allocs dans l'eurorégion encore appelé France et bientôt Francarabia heureuse, forcément heureuse".

        Attention ! J'ai cru comprendre que le Wakanda était un pays où les sciences et techniques étaient, selon la formule d'Arthur C. Clarke, si avancées qu'elles étaient indiscernables de la magie, en tout cas d'un niveau très supérieur à tout ce que l'Occident a pu produire (il y aurait même des "documents historiques"* pour le prouver aux incrédules : "romans graphiques" et films). Dans le même registre, je me souviens d'un épisode de Stargate où des "aliens" baba-cools écolos au look zadiste avaient des pouvoirs divins. Mesurez vos propos, Avitex et Castavia veillent ! ;-)

        (moi, j'dis ça, c'est pour vous : j'aimerions pas qu'on fermât votre blog)

        * Allusion à un grand moment du film Galaxy Quest.

         

      • Lundi 26 Octobre à 13:00

        @ Warning !...

         

        Dans un souci d’Équité, de Solidarité et de Laïcité, je partage à nouveau fraternellement ce lien sur "les Miracles du Coran"  https://www.islamweb.net/fr/articles/34/Les-miracles-scientifiques-dans-le-Coran.

         

        Si nous devons beaucoup à l'ami noir plus ou moins foncé comme il a été démontré dans une chronique dénonçant les avantages indus que s'approprient les nains occidentaux que nous sommes, nous devons tout autant, sinon plus, non "tout autant" à nos frères bistres (ou hâlés, ou gris, marron clair...?) et à ce merveilleux petit Livre Vert ouvert à celles et ceux qui ont le cœur et l'esprit pareil ("ouvert") qu'est le Saint Coran dans lequel tout avait été révélé par Allah et Mohamed comme par exemple : les atomes vivants, la relativité de l'espace et du temps, le langage des fourmis et les bienfaits des fruits du palmier-dattier et de l'urine de chamelle, et toutes les autres concordances entre les sciences modernes et la parole du Tout-Puissant  (avec des mises au point capitales concernant des erreurs généralement et malheureusement admises et répandues concernant la rotondité de la Terre et l'existence des dinosaures)

        On y trouve aussi quelques informations et réflexions IN-CON-TES-TAB-LES sur Noël, la fête de mères, Halloween ou la Saint Valentin

         

         

        (@ Avitex et Castavia c'est mieux, comme ça ?)

    4
    Dimanche 25 Octobre à 16:49

    Concassons l'Europe en principautés afin de multiplier les guerres comme jadis. L'Union et la Paix sont deux idées distincts mais il se trouve que l'une découle naturellement de l'autre.

      • Lundi 26 Octobre à 13:11

        @ Dr WO... !

         

        Sur le fond, je rappellerais, encore et toujours, le livre de Philippe de Villiers concernant la naissance de l'U.E., ses raisons profondes inavouées, les personnalités insolites voire ambiguës des vrais "pères de l'Europe" et les moyens mis en œuvre, et donc sa réelle finalité : "J'ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu", largement argumenté et documenté. On apprécie mieux ensuite l'ironie goguenarde du choix de "l'Ode à la Joie" comme hymne européen !...

        Sur la forme, le manque de coordination, de convictions et de solidarité des états membres dans des domaines aussi divers et importants que la politique agricole, la (dés)industrialisation et les délocalisations, l'immigration officielle et "de remplacement" ou sauvage et clandestine, les communautarisme-séparatisme et terrorisme islamistes, la gestion matérielle et stratégique et sociale et économique chaotique de la crise sanitaire, etc... où les égoïsmes et les intérêts nationaux et politicards l'emportent de loin sur l'intérêt commun. Les fonctionnaires de Bruxelles ayant à faire respecter la normalité de la courbure des bananes, la présence du nom latin des poissons et fruits de mer chez votre mareyeur habituel et le diamètre maximum des pizzas, sans compter le respect universel des droidlommes.

        Sans oublier l'humiliation ultime de toute une "Union" "Européenne", incapable de riposter ou même de résister aux provocations et aux exigences d'une poignée de délinquant négro-américains, redéfinis comme anticolonialistes-antiracistes sous le nom de code "blacks live matter", qui diabolise à tout-va les grands hommes occidentaux, blancs, catholiques et leurs travaux et leurs œuvres... Une "Union Européenne" obligée de s'agenouiller au sens figuré et surtout au sens propre devant eux, et anticipant même leurs demandes de repentance.

        Je passe les particularités spécifiques à la France.

         

        Il n'est pas certain qu'une autre forme d'union donne de meilleurs résultats, mais il est presque sûr qu'elle aurait du mal à faire pire.

    5
    Souris donc
    Lundi 26 Octobre à 08:14

    Dénoncer les apprentis sorciers qui ont provoqué le recul de l'Occident et préparent maintenant son écrasement total.

    Par la propagande victimaire, où la véritable victime n'est pas celle qui s'accapare bruyamment du concept. Mais la victime consentante de "l'islamo-gauchisme" (n'ayons pas peur des mots).

    Consentante par la technique de la grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite

      • Lundi 26 Octobre à 13:31

        @ Souris donc... !

        Et encore...

        En 1964, à la sortie du livre de Jean de Brem : Tariq Ramadan avait 2 ans, Edwy Plenel 12, Jean-Luc Mélenchon 13, Benjamin Stora 14, Danièle Obono et Clémentine Autain n'étaient pas né·e·s.

        Le pape Francois 0 avait 28 ans

        Jean-Marie Le Pen avait 36 ans.

          

         

        Mais, en même temps...

        … Guevara dit "le Che" entame une tournée publicitaire en Afrique : Mali, Congo-Brazzaville, Guinée, Ghana, Dahomey, Algérie, Tanzanie...

        … la Cour de justice des Communautés européennes prend un arrêt qui fait primer le droit européen sur le droit national des états membre

        … François Mitterrand publie chez Plon son best-seller "Le Coup d’État permanent"

        …Waldeck Rochet est élu secrétaire général du Parti Communiste Français et s'ouvre aux socialistes...

        et...

        ... Claude François chante "Si j'avais un marteau", Hugues Aufray "Dès que le printemps revient" et Sheila "Le sifflet des copains"...

        ... Jacques Anquetil gagne pour la 5me fois le Tour de France...

        ... sortie du premier film de la série des gendarmes, "Le Gendarme de St Tropez"

        ... célébration du 800me anniversaire de Notre-Dame de Paris

        ... les cendres de Jean Moulin sont transférées au Panthéon

        ...

         

        C'était quand-même une bien belle époque comme on aimerait en rencontrer plus souvent.

                                       

         

        ...Il fallait une certaine lucidité pour discerner et annoncer ces éléments.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :