• après une tentative déjouée de manipuler les résultats des élections municipales pour mieux manipuler les sénatoriales, retour aux fondamentaux : les élections législatives :

    Proportionnelle aux législatives : une promesse électorale que Macron est en train d’enterrer

    Peut-être (je dis bien peut-être) légèrement inquiet pour le sort et le nombre de ses futurs députés aux prochaines élections législatives face aux élus des autres formations politiques ou de ce qu'il en reste encore dont, par exemple... non, je ne vois pas... la "meilleure représentation du pluralisme politique" promise par le candidat Macron risque très très fort d'être enterrée par le président du même nom... et d’attendre (au moins) le prochain quinquennat :

    "C’est enterré à 85%" [...] "Techniquement, c’est toujours possible, mais si Emmanuel Macron engage cette réforme, ce sera un exercice assez violent pour sa majorité, car même si c’est l’exécutif qui aura les ciseaux en main, il faudra bien faire passer à la trappe certains élus de La République en marche. C’est mort... Comment dire à quelqu’un : 'Hey, merci pour tout, par contre dans deux ans c’est fini pour toi... Mais on reste mobilisés, hein !'"

     

     


    3 commentaires
  •  

    Merde... raté...

    Municipales : la circulaire Castaner attaquée en justice, le Conseil d’État saisi.

    "...deux élus, conseillers municipaux de deux communes exclues du dispositif, ont formé un recours en référé devant le Conseil d’État. Il sera examiné vendredi prochain, en vue d’une éventuelle suspension du texte controversé."

    Mise à jour : 18 janvier - 18h012

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Maison "Macron, Castaner & C°" - Charcuterie en gros et demi-gros depuis 2017

    "Forte progression de LREM"

    Pour les prochaines élections municipales le ministre de l'Intérieur a donné ses instructions aux préfets :

    Jusqu'alors les candidats, investis par un parti ou sans étiquette, se voyaient attribuer par les préfectures une "nuance" politique : divers-gauche, socialiste, républicains, régionaliste, écologiste, divers-droite ou extrême-droite, etc.. par exemple (une vingtaine au total). Ce qui permettait, après avoir additionné tous les résultats, d'estimer le poids de chacune de ces formations à l'échelle nationale.

    Ça, c'était avant...

    Maintenant, seuls les résultats des villes de plus de 9 000 habitants seront comptabilisés dans cette estimation.

    D'après le politologue Pascal Perrineau, "Cette France de plus de 9 000 habitants, c’est la France le plus macroniste, c’est la France le moins lepéniste...", ce qui avait été longuement analysé et démontré par Jérôme Fourquet dans "L'archipel français"  

    Selon France-Info, ce sont 96% des communes françaises, et 54% des électeurs qui vont disparaître des statistiques post-électorales, qui ne compteront donc pas dans la moyenne nationale globale... et qui ne refléteront donc pas le vote complet des électeurs...

    Le même site a fait une simulation explicite à partir des chiffres de la dernière élection connue:

        élections européennes 2018   élections municipales 2020

    Rassemblement National

      23,3 %   19,4 %
    République en Marche   22,4 %   24,2 %

     

     

    la même chose en vidéo :

     

     

    En bref, donc, en à peine 3 ans, la macronie :

    - a siphonné la plus grande partie des responsables des partis traditionnels et discrédité ou décrédibilisé les autres...

    - a fait savoir que tout maire, élu sans l'appui de LREM ou du MODEM, serait un ennemi du président et donc du Pouvoir...

    - s’apprête à effacer des écrans-radars 54% des électeurs dans 96% des communes, des présumés "opposants" politiques...

     

     

     

     


    16 commentaires
  • Bientôt les élections municipales...

    Ni une grande partie des maires sortants (essentiellement des "petites communes"), ni une majorité des électeurs ne semblent exceptionnellement motivées. Mais...

    Mais l'Islam de France s'en préoccupe déjà activement.  ("projet Tamkine" : "L'accès au pouvoir passe par des alliances pragmatiques avec des partis politiques plus classiques et la subversion des valeurs démocratiques, au niveau local, communal, régional, national et, aussi et surtout, en dehors des pays musulmans." )

    Abstention, piège à cons...

    - A Goussainville, un musulman (présumé...) fiché S, précédemment élu conseiller municipal sur une liste "Divers Gauche" avant de passer à l'opposition en cours de mandat, se présenterait sans étiquette sur la liste "Audace du Renouveau" (sic). Il dément (du verbe "démentir" et nom du mot "démence") se présenter comme proche du mouvement fondamentaliste "Tabligh" (impliqué dans la filière djihadiste de Lunel), mais pépèrement en tant qu'ancien directeur du foot-ball-club de la ville, au sein duquel il déclare ne jamais avoir mélangé sport et politique. Ou ça lui aurait échappé. Il n'a pas, comme certain de ses proches, observé deux jours de jeûne de pénitence au moment de la mort de Mohamed Merah.

    - A Nice, une pétition initiée par l'"Union des Démocrates Musulmans de France" (re-sic) qui se définit comme "anti-impérialiste, anticolonialiste et antisioniste" a pour ambition de faire exclure une liste "d'estrème-droate" des prochaines élections. Morceaux choisis : "Le néo-nazi Philippe Vardon [...] vice-président au conseil régional de Provence-Alpes-Côtes d'Azur au sein du Rassemblement national (RN), était initialement responsable local du Bloc identitaire et avait été condamné pour discrimination envers les musulmans. [...] Cet adepte de la théorie du grand remplacement prône aussi la remigration, qui consiste à un retour forcé des immigrés non Européens dans leurs pays d'origine. [...] Ce personnage est incontestablement un danger pour le vivre-ensemble et un pyromane de la république." Lancée en juillet, elle ne compte à ce jour pas plus de 430 signatures, mais c'est l'intention qui compte et Inch'Allah.

    - A Vaux-en-Velin (et peut-être aussi à Villeurbanne et dans une partie de l'agglomération lyonnaise) une liste UDMF devrait être menée par un ancien conseiller municipal communiste, une liste "pour une laïcité respectueuse" qui accepterait femmes voilées et candidats non-musulmans. Ses priorités avouées officiellement ?  "la jeunesse, la sécurité, la propreté et les retraités."

    - A Nantes ou à Rennes (autre aspect du même problème)... Elections municipales : une alliance avec l’UDMF, un débouché pour l’UDB ? .../... "L’UDMF (L’Union des démocrates musulmans français) et l’UDB (Union démocratique bretonne) pourraient s’entendre aux prochaines élections municipales [...] Compte tenu de l’importance de la population immigrée dans les métropoles nantaise et rennaise, on ne voit pas ce qui interdirait à l’UDMF d’y présenter des listes aux prochaines élections municipales. Une liste commune UDMF–UDB serait même dans l’air du temps, puisque les dirigeants du parti breton raisonnent "citoyenneté bretonne" ; en clair, toute personne résidant en Bretagne est bretonne… Au programme, on pourrait inscrire l’enseignement de l’arabe et du breton…"

    - Ce même parti musulman et (en même temps) démocratique et son dernier faux-nez en date, l'"Union pour une Europe au service des peuples" (re-re-sic) "non confessionnel, laïc et profondément républicain" a récemment dépassé la barre des 7% dans plusieurs "quartiers sensibles" et l'un des ses dirigeants a tweeté (mais pour rire...!) que "Le grand remplacement est en marche dans les urnes de la république" en affirmant l'intention de son parti d'être présent aux municipales de 2020 

    Abstention, piège à cons...

    Un peu partout ailleurs (la liste serait longue...), on trouve des municipalités, toutes tendances confondues, qui se hâtent de donner des gages supplémentaires de bonne volonté aux musulmans, soit en cherchant à s'attirer la sympathie des électeurs par quelques ultimes "accommodements raisonnables" de dernière minute, soit en faisant une place sur leur liste à des candidats issus de la oumma ou connus pour être "islamocompatibles".

    Des personnalités très peu zemmourolâtres, loin des théories complotistes ou nauséabondes, de Gérard Larcher, président du Sénat, à Gérard Collomb, ancien ministre de l'Intérieur (et des Cultes) ont récemment abordé ce thème et fait part de leurs craintes à qui voulait entendre.

    On doit pouvoir trouver d'autres exemples sur n'importe quel moteur de recherche respectable avec des critères comme "islam"  "musulmans" "france" "election" "2020". C'est vous qui voyez.

    Où se situeront-ils dans la galaxie macronienne pour qui "Un maire qui sera élu avec l’apport de LREM et du MoDem sera un allié pour 2022. Un maire qui sera élu sans leur apport sera un ennemi du président." ? Les "musulmans démocrates" ou pas, intégristes ou pas, "fichés S" ou pas, seront-ils les partenaires ou les adversaires du président ? ...et donc, de la République ?...et des Français "de souche" ?

     

     

     

     

     

     

     
     

    10 commentaires
  •  

     

    Pourquoi devrais-je étudier pour un avenir qui pourrait bientôt ne plus exister, alors que personne ne fait rien pour sauver cet avenir ? Et quel est l'intérêt d'apprendre des faits quand les faits les plus importants ne signifient clairement rien pour notre société ?

    Greta Thunberg (décembre 2018)

    Encore un vendredi qui passe...

     Alors, les feignasses !

     

     

     

    Alors, les feignasses !

    Encore une nouvelle journée où vous avez décidé d'en foutre encore moins que d'habitude dans vos lycées, collèges ou autres écoles (assez) primaires pour aller défendre le climat !

    Bon, donc, ce jour là, pas de cours de français ou d'histoire de France (qui d'ailleurs vous sont distribués avec parcimonie et précautions pour ne pas stigmatiser nos nouveaux compatriotes)... pas de cours de mathématiques, ou plutôt d’arithmétique (ne parlons pas d'algèbre !) puisque votre smartphone possède l'application calculatrice (et même calculatrice "scientifique" et "logarithmique" ?)... pas de cours de géographie, ni de sciences naturelles (ce qu'on appelle maintenant S.V.T. pour faire moins scolaire) et qui seraient pourtant bien utiles pour aborder qui vous préoccupe tant... mais vous allez faire bravement comme si la Vie de la Terre était votre principale préoccupation existentielle (voir ce mot) et dépendait réellement de votre petite balade hebdomadaire rigolarde.

    C'est généreux de votre part, un tel renoncement volontaire sacrificiel à un savoir qui, de toute façon, ne vous servirait à rien pour passer et obtenir vos examens au rabais sous peine de grognes estudiantines. Mais il n'est pas sur que vos "grèves des cours", vos "écoles buissonnières" vintage systématiques soient un bon moyen d’accéder à des connaissances scientifiques et technologiques qui vous permettraient de modeler le monde que vous espérez. A moins que ces connaissances ne soient innées.

    Le pire, c'est que des personnes sensées être douées de raison semblent accorder un certain intérêt à vos délires boutonneux et à ceux de votre égérie médiatique préfabriquée, alias "pasionaria du climat", "prophétesse du Futur", "femme de l'année" et "future Prix Nobel de la Paix"... autiste à peine pubère et un chouia trisomique, mais conseillère avisée de certains "Chefs" (sic) d'"Etat" (re-sic) -dont un certain Macron Emmanuel... intervenante incontournable et respectée de toutes les Organisations Internationales de  Défense de l’Environnement...  et marionnette du Capitalisme Vert... (suivez mon regard)

    Mais la lutte pour sauver la Terre et ce qui habite dessus et qui y vit pour de vrai, ici et maintenant, c'est aussi le quotidien vulgaire que vos selfies ne sauraient pas immortaliser...

    Il y a, en ce moment, un gros bateau qui vient de faire naufrage au large de La Rochelle (Googlemap vous donnera toutes les précisions utiles à ce sujet): ça veut dire que plusieurs milliers de tonnes d’hydrocarbures (Wikipedia vous donnera toutes les précisions utiles à ce sujet), d'acide chlorhydrique et sulfurique, de white-sprit et même (pour les scientifiques de terminale S) de "5-chloro-2-méthyl-2H-isothiazol-3-one+2-méthyl-2H-isothiazol-3-one", etc... vont bientôt s'échouer sur les côtes de l'Atlantique et que, même si vous n'avez qu'une vision assez superficielle de la chose, ça aura une répercussion certaine sur l'activité professionnelle, et donc sur les revenus des pêcheurs et des ostréicult     des producteurs de coquillages, même si certaines convictions végétariennes et anti-capitalistes vous poussent à négliger un peu de la situation financière de ces bourreaux des zanimaux zinnocents.

    Mais il n'y a pas que ça, cet hydrocarbure -le plus gros du chargement- (du "pétrole", disons, pour faire simple...) va aussi se déposer, sous formes de boulettes, gorgées d'eau de mer et de sable, puantes et nauséabondes sur les plages et polluer tout autour et on ne peut pas les laisser comme ça jusqu'à la fin du réchauffement climatique.

    Et aussi, il y a surtout, tous ces zanimaux zinnocents de la Maman Nature (sans parler des poissons qui viennent crever idiotement, les ouïes encore palpitantes et le ventre en l'air) je citerai simplement ces oiseaux mazoutés, hagards d'étonnement et de souffrance devant leurs ailes engluées et paralysées, à sauver dans l'immédiat, si possible, et qui attendent votre aide, encore plus urgemment que le nounours blanc de la banquise ou le lézard à pattes bleues d'Australie.

    Alors, les feignasses !

    Alors, les feignasses !

     

    Alors, les feignasses !

    Alors, les feignasses !

     

    Alors, les feignasses !

        Alors, les feignasses !

    Avec 40 000 paires de bras aussi motivés et juvéniles pour nettoyer quelques kilomètres de côtes, ça devrait pouvoir se faire... merci à vous de leur part...

    Ah... Il faut vous dire que ça risque d'être assez salissant et un peu fatigant...

    Alors, les feignasses !

     

    Alors, les feignasses !

        photo: Alfred Yaghobzadeh 

    C'est vous qui voyez...

    mais j'ai ma petite idée...

    Alors, les feignasses !

       

     

     

     

     


    8 commentaires
  • gaulois réfractaire... gilets jaunes... sédition... gilets jaunes... factieux... gilets jaunes... atteinte à la république... gilets jaunes... violences policières... gilets jaunes... dissolution Assemblée Nationale... gilets jaunes... referendum d'initiative citoyenne... gilets jaunes... destitution du président de la République... gilets jaunes... démission du président et du premier ministre... gilets jaunes... grand débat national... gilets jaunes... 

    et, en même temps...

    Le "pacte de Marrakech" de l’ONU sur les migrations largement approuvé (...)

    Pacte de Marrakech: "de l'information a été cachée intentionnellement" (...)

    Pacte de Marrakech : Emmanuel Macron accusé de "trahison" par des généraux (...)

    et, en même temps...

    La France prête à accueillir des migrants bloqués au large de Malte (...) (...)

    et, en même temps...

    Loi de 1905 : pour Castaner, priorité à l’"islam de France" (...)

    La réforme de la loi de 1905 inquiète l'islam de France (...)

    Le CFCM s’insurge : "Stop à la gestion coloniale de l’islam de France !" (...)

    Réforme de la loi de 1905 : Castaner joue l'apaisement (...)

    Nicole Belloubet : "Il faut que l'on travaille sur un islam de France apaisé"  (...)

    Camille Pascal : "La loi de 1905 n'est pas sacrée et indépassable" (...)

    Loi de 1905: les responsables du culte musulman reçus par Macron (...)

    Macron rassure les responsables du culte musulman (...)

    Loi de 1905 : le Conseil français du culte musulman "rassuré" par Macron (...) (...)

    Emmanuel Macron veut réformer la loi de 1905 ? Les Frères musulmans n’attendent que ça ! (...)

    L'Élysée poursuit la réforme de l’islam de France (...)

     

    et, en même temps...

    gaulois réfractaire... gilets jaunes... sédition... gilets jaunes... factieux... gilets jaunes... atteinte à la république... gilets jaunes... violences policières... gilets jaunes... dissolution Assemblée Nationale... gilets jaunes... referendum d'initiative citoyenne... gilets jaunes... destitution du président de la République... gilets jaunes... démission du président et du premier ministre... gilets jaunes... grand débat national... gilets jaunes... 

     

    G.D.N. - R.I.C. Etc...

     

     

     

     


    6 commentaires
  • Chers Gilets Jaunes,

    J'ai entendu sur BFM-tv (ou CNews, ou LCI: je confonds toujours) que votre première et principale revendication concernant la taxe sur les carburants avait été entendue et satisfaite. Bravo et merci à notre chef de l'État, toujours à l'écoute des jérémiades des doléances de ses concitoyens. 

    Par ailleurs, il est fort peu probable qu'une autre de vos revendications soit actée, comme on dit sur LCI (ou CNews, ou BFM-tv...), telle que sa propre relégation, en compagnie de quelques-uns de ses principaux ministres, à l'ile d'Yeu ou à Ste Hélène.

    Alors, si vous pouviez insister vraiment sur une nouvelle demande qui vient de s'ajouter récemment à la liste déjà longue et variée de vos propositions, je vous suggérerais bien de causer un peu plus souvent et plus fort de la signature imminente du "Pacte Mondial pour les Migrations", aussi appelé "Pacte de Marrakech" pour lui conférer un petit air club de vacances ou pour évoquer dans un inconscient collectif le célèbre festival de rigolades initié par Jamel.

    Makach à Marrakech.

     

    Makach à Marrakech.

    Pour ceux qui n'auraient pas bougé de leur rond-point depuis le 17 novembre et ne seraient pas au courant, petit rappel à partir d'éléments de réflexion et d'explication trouvés sur divers sites forcément factieux:

    Initié par l’ONU, ce Pacte de Marrakech vise à rendre impossible toute opposition à l’immigration, légale ou illégale, en la présentant comme un fait inéluctable.

    Les États signataires s’engagent à “recadrer le discours sur les migrations” afin d’en montrer le “rôle positif”.
    Les médias sont incités à modifier leurs “reportages” et la “terminologie” sur les immigrés, (c’est-à-dire tordre le vocabulaire et la réalité, afin de répandre un discours pro-immigration.)

    Selon ce "Pacte pour les Migrations", les médias qui s’opposent à la submersion migratoire pourront se voir couper les fonds publics. 

    Ils étaient déjà passés de “clandestin” à “sans-papiers” et de “sans-papiers” à “migrant” pour nommer les illégaux. A terme, il s’agira de ne plus pouvoir différencier étrangers et citoyens français.

    Approuvé avec "l’autorité morale des Nations unies", reposant sur le dogme de la liberté absolue de circuler, ce texte constituera à coup sûr une base politique et juridique qui invitera mécaniquement les pays à abattre leurs frontières pour accueillir les migrations internationales.

    Ce pacte est une menace pour l’intégrité des États de ce monde qui sont appelés à renoncer ainsi aux particularismes de leurs peuples pour ne plus entraver les grands déplacements de populations présents et avenir.

    La plupart des pays démocratiques européens tel que la Belgique, l’Allemagne, les Pays-Bas ont engagé un débat public sur les enjeux de ce pacte mondial. République tchèque, Croatie, Bulgarie, Slovénie, Hongrie, Autriche, Estonie, Danemark, Pologne, Italie, Suisse, États-Unis, Israël, Australie… préférant privilégier la protection de leurs identités nationales, de nombreux pays ont annoncé leur décision de ne pas signer ce pacte.

    Emmanuel Macron a fait part de sa volonté d’engager la France en signant ce document, sans consulter quiconque, ni les Français, ni les corps intermédiaires de ce pays.

    Makach à Marrakech.

    C'est vrai que les sites sérieux, de "LCI" et "BFN" au "Hufpost"  en passant par "le Monde" et "Libé" suggèrent le contraire, mais ils ont peut-être mal lu, occupés qu'ils étaient à chercher partout des saluts nazis [1] et des drapeaux royalistes [2] ou des activistes de la peste brune [3] et ne voient pas du tout le rapport qui existerait entre ce "pacte" et une vague théorie du "grand remplacement". Ils n'ont pas lu ce "rapport",(texte fondateur), rédigé par la Division de la population de l'ONU, il y a un ou deux ans et qui annonçait franchement en conclusion que...

    Les nouveaux défis posés par des populations en déclin et vieillissantes exigeront le réexamen fondamental de beaucoup de politiques et de programmes établis, avec une perspective à long terme.

    Les questions cruciales qu’il faut examiner comprennent: (a) les âges appropriés pour la retraite; (b) les niveaux, types et natures des prestations de retraite et de soins de santé pour les personnes âgées; (c) la participation à l’activité économique; (d) les montants des contributions des travailleurs et des employeurs pour financer les retraites et soins de santé des retraités; et (d) les politiques et programmes ayant trait aux migrations internationales, en particulier aux migrations de remplacement et à l’intégration de grands nombres d’immigrants récents et de leurs descendants.

    Makach à Marrakech.

     

    Pendant que vous y êtes, vous pourriez aussi relayer ce message [4] qui n'a rien à voir (ou qui a un peu quand même...)

    Nous sommes en décembre et je veux pour Noël des crèches, des Pères Noël, des sapins de Noël et des décorations de Noël partout où le peuple français, chrétien depuis 2000 ans, en a envie.

    Je veux des "marchés de Noël" et non pas "des marchés d’hiver", comme des forces obscures et lugubres, ne se plaisant que dans l’obscurité, ont voulu nous contraindre à les nommer, car ce sont effectivement des marchés de Noël et rien d’autre.

    Je veux que Noël soit célébré par toute la France chrétienne et les autres aussi, si cela leur fait plaisir, dans toutes les villes, les villages et le moindre petit hameau.

    Vous voyez ce que vous pouvez faire ?

    Cordialement,

    Bedeau

    PS. pour vous remercier et vous détendre pendant ces longues soirées à fumer vos clopes autour de vos braseros, cadeau:

     

    scopitone bis

    B8 - Guy Bedos et Sophie Daumier: "Vacances à Marrakech"

     

    A3 - Gérard Lauzier: "Tranches de vie" (Paris xxxx)

     

     

     


    7 commentaires
  • Droit dans ses bottes, mais avec ses gros sabots ?

    Droit dans... ses gros sabots.

    Il y a quelques jour, j'écrivais dans un commentaire, à propos de l'inefficacité de Macron (président de la République Française):

    "...je doute que même les "soutiens" (grands patrons et banquiers, responsables politiques français et étrangers et hauts fonctionnaires, intellectuels et journalistes -la différenciation n'est pas de moi...-, artistes, sportifs et autres personnalités nationales et internationales) à Macron(...) lui trouvent maintenant l'efficacité qu'ils en espéraient. "

    aujourd'hui, je me rétorquerais, au risque de passer pour indécis:

    @bedeau "méfiez-vous des premières impressions (et des deuxièmes, des troisièmes, des... etc...)"

    On peut lire dans la presse, ces derniers jours, à propos du mouvement des "gilets jaunes" et des prévisibles et prévus débordement qui s'en suivent (dans la presse correctement politique, puisque puisés directement dans les éléments de langages gouvernementaux).

    insurrections... guérillas urbaines...

    scènes de guerre...

    retours de la peste brune...

    mouvements factieux...

    violences inégalées...

    menaces sur les institutions...

    insultes à la République...

    avec force allusions répétitives aux années 30, les "plus sombres de notre histoire" et avec force détails concernant

    le montant des dégâts et leur nature,

    le nombre de victimes parmi les "insurgés" et les forces de l'... "ordre" (?),

    le nombre d'interpellations et de gardes à vue,

    la quantité de munitions tirées par la police, les CRS  et la gendarmerie,

    le désarroi du bon peuple face à ces violences jamais vues depuis 1968...

    Alors, bien sur, "La presse internationale parle de Révolution et d’un Macron qui a perdu la main (Jean-Christophe Gallien, Fondateur et dirigeant de l’agence JCGA)" – LCI, 2 décembre 2018,

    Oui... Mais... imaginons...

    ...des violences inégalées, jamais vues depuis 1968 ? 

    Et alors...

    Et si ce même Macron, était un vilain méchant petit Prince (pas saint-exupérien, mais machiavélique...). 

    On pouvait lire dans la presse, mais dans la presse politiquement incorrecte, au tout début du règne jupitérien:

    "...il n'est pas exclu que la lecture de Machiavel ait aidé Macron à se comprendre lui-même. Machiavel est lui aussi arrivé au pouvoir par effraction: c'était en 1498, après l'exécution de Savonarole, lorsqu'il s'est engouffré dans l'action politique avec une brigata , une brigade de jeunes gens affamés de pouvoir et d'amitié. Chassé du pouvoir par le coup d'État des Médicis en 1512, Machiavel s'exile et entame la rédaction du "Prince", tentant de théoriser ses échecs politiques. Macron est un Machiavel à l'envers, ou du moins a-t-il fait le chemin inverse : il a abandonné la philosophie politique avant d'aller à la politique tout court. Dans "Le Prince", Machiavel démontre que l'enjeu du pouvoir n'est pas sa conquête mais sa conservation. Conquérir le pouvoir, rien de plus simple: il suffit d'un peu de culot et de beaucoup de chance. (...) On sent qu'il (Macron) a réfléchi à ses prédécesseurs. Sa présidence a pour le moment des airs de best-of de la Ve République. Il ressemble à Pompidou par l'ambition littéraire, à Giscard par l'exaltation insolente d'une jeunesse, à Mitterrand par la capacité à tuer ses adversaires d'un coup, à Chirac par l'art de se faire sous-estimer… Enfin, de Sarkozy et Hollande, il a surtout retenu à leurs dépens que gouverner est un art du rythme."

    Il aurait même écrit un mémoire de maitrise sur Machiavel. Par ailleurs, il a eu une carrière fulgurante comme jamais vue à la banque Rothschild, qui n'a pas la réputation d'engager, de garder et de vouloir retenir le premier branquignol venu à des postes de responsabilité internationales qui furent les siens (le Mozart des finances), sans oublier, en même temps™, "l'enfant étonnamment précoce" et "l'élève incontestablement surdoué", ni l'inoubliable rôle de l'épouvantail dans la pièce "La comédie du langage" (sic) mise en scène par sa professeuse de langue et de théâtre favorite...

    Alors...

    ...des violences jamais vues depuis 1968... dit-on ?

    Et si il y avait un esprit pourri et tordu à l'extrême machiavélique à souhait derrière ces 

    insurrections... guérillas urbaines,

    scènes de guerre,

    retours de la peste brune,

    mouvements factieux,

    violences inégalées,

    menaces sur les institutions,

    insultes à la République...

    ...qui permettraient à un jeune chef d'état, inexpérimenté mais avide de gloire, de pouvoir et de puissance, après avoir "réfléchi à ses prédécesseurs", d'instaurer un climat de guerre civile larvé, à force de mépris affiché de la nation et des citoyens ( rejet insolent de la culture et de l'histoire de la France, fête de la musique obcène, dépenses somptueuses de "prestige", selfies vulgaires et offensants, conseils arrogants et dédaigneux à ses "concitoyens"...) et de violences institutionnelles (migration sauvage et clandestine imposée, insécurité grandissante, pouvoir d'achat en baisse constante, dégradation des services publics, insultes et humiliations sournoises des français, impôts et taxes inédits, mises en chantier de réformes "sociétales" rejetées par la majorité des citoyens, opposition politique bafouée et piétinée...) puis, la coupe étant pleine et le chaos inévitable, de se présenter en Sauveur Suprême de la Nation, avec l'aide bienveillante et intéressée des marionnettistes, décideurs internationaux aux moyens humains, technologiques et économico-financiers illimités et journalistes dociles qui l'ont fait élire, face à un péril populiste et fascisant à côté duquel les révoltes soixante-huitardes menées par son copain Cohn-Bendit feraient figure de monômes estudiantins tous justes bons à inquiéter, occuper et contrarier le premier général de Gaulle venu.

    Droit dans ses... gros sabots.

    Chacun sait combien il est louable, pour un prince, de garder la foi et de procéder rondement et sans finesse. Mais l'expérience de ces temps-ci nous montre qu'il n'est arrivé de faire de grandes choses qu'aux princes qui ont fait peu de cas de leur parole et qui ont su tromper les autres ; alors que ceux qui ont procédé loyalement s'en sont toujours mal trouvés à la fin.
    Gouverner, c'est faire croire.... Gouverner, c'est mettre vos sujets hors d'état de vous nuire et même d'y penser.
    Il est plus sûr d'être craint que d'être aimé... Car il est vrai de dire que tous les hommes sont ingrats, inconstants, dissimulés, timides, intéressés.
    Il ne faut rien céder, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni à ceux qui foutent le bordel. Il ne faut en rien s'intéresser aux alcooliques et aux illettrés, à ceux qui ne sont rien mais qui ont décidé d'être contre tout, ces gaulois réfractaires atteints de la lèpre populiste qui n'ont comme objectif et comme ambition que leur fin du mois, leur clope et leur diesel,.

     

    On espère une dissolution de l'Assemblée nationale, on demande une démission du président de la République, on souhaite un changement de premier ministre et le remaniement qui va avec... on va avoir une entré triomphale du prince dans un Paris... Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré...!

    Le rêve de Manu...

    Droit dans ses... gros sabots.

     

    Droit dans ses... gros sabots.

    Droit dans ses... gros sabots.

      Droit dans ses... gros sabots.

    Droit dans ses... gros sabots.

    Droit dans ses bottes, mais avec ses gros sabots...

     

     

     

         

     

     

     

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique