• dans "Le Courrier d'électeur..."

     

    Je n'ai pas suivi la campagne électorale pour les "Européennes" avec une attention excessivement soutenue, ayant depuis un certain temps la quasi-certitude de à qui ira mon bulletin de vote, aussi je me pose deux questions:

    Quel responsable politique, à part monsieur Emmanuel Macron, même pas candidat et théoriquement président de la République Française, présentant une liste à cette élection a pu accorder imposer un entretien, relu et validé mot à mot par ses services, à une quarantaine de journaux régionaux aux ordres ? Jordan Bardella ? François-Xavier Bellamy ? Renaud Camus ? Raphaël Glucksmann ? Nicolas Dupont-Aignan ? Benoît Hamon ? ou pourquoi pas Francis Lalanne ? ou encore Hadama Traoré ou Nagib Azergui ? Je ne vois pas...

    Quel chef d'état, à part monsieur Emmanuel Macron, seulement président de la République Française, s'est permis de donner son opinion, d’affirmer ses convictions personnelles et donc de suggérer des consignes de vote, précises et circonstanciées, à tous les électeurs des 28 pays de l'Union Européenne ? Matteo Salvini ? Victor Orbàn ? Mateusz Morawiecki ? Sebastian Kurz ? ou même Theresa May ? ou tout simplement Angela Merkel ? ou, tant qu'on y est, Sa Majesté le Roi Felipe VI ou Sa Majesté la Reine Elisabeth II ? Jamais entendu parler...

     

    Est-ce à des initiatives volontaristes comme ça qu'on reconnait un grand homme politique pour la France, comme pour l'Europe (éventuellement pour le canton d'Etaples, dans les Hauts-de-France ?)

    @ LaREM

     

    (PS.: une mauvaise et méchante femme politique, on la reconnait facilement: elle a été convoquée pour une expertise psychiatrique mais a refusé de s'y rendre, et elle est suspectée de "haute trahison" pour "intelligence avec une puissance étrangère", et pour la peine chaque fois qu'on parle d'elle, hop !... retenu sur son temps de parole, et toc !... -ceci ne se passe pas en U.R.S.S.)

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

    Il y a 350 ans, était créée l'"Académie Royale de Musique", devenue depuis un "établissement public français à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle du ministère français de la Culture", plus connu sous le nom de "Opéra National de Paris", dit "Opéra Garnier", du nom de l'architecte l'ayant conçu sous sa forme actuelle.

    Quat'sous, à peine...

    Plusieurs scandales ont nécessairement marqué son existence sur le nombre de spectacles qui y ont été donnés.

    Mais, s'il y avait scandales, c'est qu'il y avait passions, opinions tranchées, avis divergents et passionnés...

    Ça, c'était avant...

    Maintenant, chez ces gens-là, m'sieur, on ne s'offusque pas, on s'extasie, on exulte...

     

    Pour ce 350me anniversaire...

    Un plasticien a eu l'idée apparemment géniâle d'installer deux pneus de tracteur géants (toutefois dorés à l'or fin), de chaque côté du grand escalier central, dans le but d'établir "un dialogue constructif avec une architecture intérieure 'très structurée, chargée, mécanique, organique, autour de la symbolique du mouvement', imaginé dans une dialectique de lumière et d'obscurité, de contrastes et de dialogues entre arts contemporain et ancien", selon l'artiste, un certain Claude. Lévêque

    Quat'sous, à peine...

    Ce qui, bien sur, ne devrait échapper à personne douée d'un minimum de sens de l' esthétique et du symbolisme.

     

    Pour ce 350me anniversaire..

    A l'initiative de S. Lissner, directeur général de l'Opéra, un gala réservé à l'élite intellectuelle et artistique parisienne s'est tenu dans l'enceinte de l'édifice. Kiddy Smile (le fameux D.Jmixer "noir et pédé" cher au Président de la République depuis son inoubliable nuit de la Fête de la Musique 2018) a donc électrisé la scène en compagnie de ses danseurs androgynes sur des airs de voguing, un style de danse prisé dans des clubs gay latino-américains et afro-américains. 

    Quat'sous, à peine...

     

    Je ne donnerais pas quatre sous de tous ces opéras là, à moins que n'y revienne sans tarder le fantôme imaginé par Gaston Leroux...

     

    Pour être tout à fait honnête, il n'y a pas que l'Opéra de Paris à s'ouvrir profondément à ce zikos. La Mairie de Paris l'avait invité, en même temps que le représentant de la France au concours de l'Eurovision, le célèbre artiste franco-marocain trans-genre Bilal Hassani qui a présenté au tout Paris mélomane son dernier disque ainsi que sa troupe LGBT, "symbole de la France et nos valeurs communes..."

    Quat'sous, à peine...

     

    Et notre Lévêque, l'un des artistes plasticiens préférés des français, se devrait d'être sur ce coup-ci, après ça:

    Quat'sous, à peine...

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    19 commentaires
  •  

    "May you live in interesting times"

    ("Puissiez-vous vivre une époque formidable" *)

     * voir la mise au point en fin d'article.

    Le jeu:

    La coque ? C'est de la bonne !

    Cette coque de navire abandonnée sur un quai presque désert est:

    • ce qui reste d'un chantier naval après la délocalisation de ses activités en Moldavie septentrionale.

    • un bateau de pèlerins pour la Mecque après son attaque par des extrémistes chrétiens fanatiques.

    • le yacht d'un exploiteur du peuple incendié accidentellement par des black-blocs en gilets jaunes.

    • un navire de pêche intensive après son abordage par les vegans antispécistes amis des petits poissons.

    • le gros bateau monté par Greta T, victime de déshydratation à cause du réchauffement climatique.

    • une épave non identifiée échouée depuis quelques années non loin du fort de Brégançon.

    • une oeuvre d'art.

    • ...

     

    La solution: Une oeuvre d'art.

    D'après la presse internationale unanime dont "le Soleil"

    La Biennale d'art de Venise 2019 s'immerge dans le temps présent

    (questions pour des temps difficiles)

    La Biennale d'art de Venise fait le pari cette année de s'immerger dans le temps présent, aussi inquiétant soit-il, en invitant des artistes du monde entier prêts à rompre les schémas classiques.

    L'édition 2019, qui s'ouvre samedi et jusqu'au 24 novembre, ambitionne de décrire le monde "sans tomber dans le piège du marché"

    L'événement a choisi le mot d'ordre "May you live in interesting times" ("puissiez-vous vivre une époque intéressante"), expression faussement reliée à une malédiction chinoise que les Britanniques utilisent ironiquement pour souhaiter le pire à celui qui la reçoit. En l'occurrence, elle renvoie aux "temps difficiles" que la Biennale veut mettre cette année en valeur.

    Tradition oblige, la Biennale a décidé de récompenser d’un Lion d’or pour sa carrière le sculpteur et poète américain Jimmie Durham pour ses œuvres à la fois iconoclastes et "profondément humanistes", selon les organisateurs. À bientôt 79 ans, Durham, qui a du sang cherokee dans les veines, est surtout connu pour ses oeuvres politiques dénonçant, entre autres, le colonialisme.

    Ce grand rendez-vous mondial de l'art contemporain est aussi marqué cette année par la présence plus importante de femmes que d'hommes, et d'un plus grand nombre d'artistes provenant d'Amérique et d'Asie plutôt que de la vieille Europe.

    L'une des installations les plus percutantes, "Barca Nostra", se trouve à l'arsenal, où se trouve l'épave d'un chalutier ayant fait naufrage en 2015 en Méditerranée, entraînant dans la mort plus de 700 migrants qui tentaient la traversée vers l'Europe.

    L'artiste suisse Christoph Buchel est à l'origine de cette oeuvre, muette, sans aucune inscription ou ajout de la part de l'auteur, mais dont la seule présence glace le sang de celui qui connaît la tragédie.

    Une ligne de coque

    Autre artiste "politique" invitée, la Mexicaine Teresa Margolles qui présente un mur érigé de barbelés et constitué des blocs de ciment d'une école où l'on peut voir les impacts de balles là où quatre personnes ont été tuées.

    La coque ? C'est de la bonne !

     

    Dans un registre plus apaisé, Lorenzo Quinn, connu pour sa précédente installation qui a vu une paire de mains soutenir la célèbre ville italienne, dévoile une nouvelle sculpture monumentale (15 mètres de haut et 20 mètres de large) spécifique au site. Intitulée "Construire des ponts", elle est composée de six paires de mains se joignant à travers l’entrée de l’arsenal et symbolisant la rencontre des cultures.

    Une ligne de coque

     

     

    Et comme en Italie, encore plus qu'en France, tout finit par des chansons...

    ...ma modeste participation immergée dans le temps présent au rompement des schémas classiques:

     

     

     

     

    Légère mise au point,

    néanmoins dispensable:

    Il ne s'agit pas, ici, de (tenter de ?) (faire ?) rire stupidement sur le sort de 800 personnes mortes noyées en Méditerranée, même si les raisons et les conditions de leur départ, de leurs buts, de leur destination, de leur périple et de leur naufrage et de leur mort, posent toujours et encore les mêmes problèmes, les mêmes questions et les mêmes absences de réponse satisfaisante.

    Il s'agit plutôt et essentiellement de présenter la personnalité et les motivations de l'artiste ayant réalisé "Barca Nostra", cette "installation", comme on dit: Christoph Büchel est un artiste suisse-islandais connu pour ses œuvres d'arts conceptuelles. L'art conceptuel est un mouvement issu de l'art contemporain, apparu dans les années 60. Cet art ne prend pas en compte l'esthétisme de l'oeuvre mais en prend en compte l'idée et le concept de celle-ci, autrement dit on retient plus le fond que la forme. Il est des représentants majeurs d'un nouveau courant d'art politique et subversif apparu récemment en Suisse. Il est principalement connu pour ses installations contemporaines provocantes. Pour la Biennale de Venise 2015, Christoph Büchel avait présenté une œuvre d'art conceptuelle transformant l'église de l'abbaye de Misericordia datant du 10ème siècle en une mosquée générique intitulée "La Mosquée: La première mosquée dans la ville historique de Venise".... "Dump" est un autre projet de Christoph Büchel. pour ce projet, il s'agit d’empiler des détritus: journaux, magazines, canettes, bouteilles en plastique... forment alors une saturation visuelle, tous nos sens y sont déroutés et l'odeur de l'huile de graissage met le visiteur à l'épreuve qui a été exposé au Palais de Tokyo à Paris.

                                                                                                                                                  b.

     

    Une ligne de coque

     
       

    Une ligne de coque

     
        Une ligne de coque  
       

    Une ligne de coque

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  • excès de la société moderne... déshumanisation... uniformisation... destruction de l'environnement... envahissement de la publicité... insatisfaction permanente... surconsommation à outrance... folie destructrice... 

     © Steve Cutts

     

    du même auteur... 

    et aussi:

    A great again made wonderfull world

    A wonderfull world great again

    A wonderfull world great again

    A great again made wonderfull world

    A wonderfull world great again

    A wonderfull world great again

    A wonderfull world great again

     

     

     Ah... J'oubliais... Selon le W.W.F. (communiqué de presse du 09 mai 2019)

    À partir du 10 mai 2019, l’Union européenne entrera en déficit écologique 

    Alors que nous célébrons aujourd’hui la Journée mondiale de l’Europe, à partir de demain les Européens vivront à crédit: c’est le Jour du dépassement européen. Cela signifie que si le monde entier vivait comme les Européens, nous aurions consommé l’ensemble des ressources naturelles que la planète peut renouveler en un an. Cette date, dévoilée par le WWF en partenariat avec le Global Footprint Network, intervient à 17 jours des élections européennes et alors que les chefs d’Etats de l’Union européenne se réunissent aujourd’hui à Sibiu en Roumanie pour le Sommet sur l’avenir de l’Union européenne. 

    Le Jour du dépassement, c’est le jour à partir duquel nous avons pêché plus de poissons, abattu plus d’arbres et cultivé plus de terres que ce que la nature ne peut nous procurer au cours d'une année. Cela marque également le moment où nos émissions de gaz à effet de serre auront été plus importantes que ce que nos océans et nos forêts ne peuvent absorber. C’est demain que l’Union européenne franchira cette limite, alors que l’année n’est entamée que de cinq mois. 

    Si toute l’humanité consommait autant de ressources que les Européens, elle utiliserait l’équivalent de 2,8 planètes Terre pour subvenir à ses besoins. Un résultat bien au-dessus de la moyenne mondiale qui se situe autour de 1,7 Terre. En effet, alors que la population de l’Union européenne ne représente que 7% de la population mondiale, les Européens utilisent à eux seuls 20% de la biocapacité de la Terre. 

    alors, à moins d'un miracle...

    A great again made wonderfull world

    (hors-sujet... mais, bon !) 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    14 commentaires
  • Où l'on voit que le mâle blanc dominant devrait faire preuve de modestie. 

    Triple con (++)

     

    Je ne sais pas pourquoi, ce matin, en attendant d'écouter de prétendues informations sur une radio commerciale et périphérique, je me suis soudain rendu compte, par la grâce de quelques "pauses publicitaires", à quel point je pouvais (nous pouvions, messieurs...) être con(s). Triple exemple:

    D'abord, un animateur qui vante aux auditeurs attentifs une marque de jambon [...il marque un long silence...] d'excellente qualité, à un prix défiant toute concurrence, dans telle ou telle enseigne et jusqu'à telle date; une intervenante lui demande alors la raison de ce long silence, et il explique "Ben ! regarde... C'est marqué, là, du jambon 'blanc', qui... etc... J'ai marqué un blanc !". Quel con...

    Ensuite, une jeune femme très au courant de l'actualité explique à son compagnon#1 qu'en ce moment on peut trouver, chez un certain fabricant automobile, un véhicule neuf, avec toutes les options actuelles souhaitables à un prix jamais vu, etc... "Ah... C'st une occasion à ne pas rater" dit-il, avant qu'on lui réexplique calmement que, "Non... c'est un véhicule neuf ! Neuf..." ...Quel con !

    Enfin, c'est un client qui se lamente de ne pas pouvoir trouver de viande à la fois saine, goûteuse, respectueuse de l'environnement et du bien-être animal, élevée nourrie et abattue en France, d'un prix abordable pour le consommateur tout en étant achetée au juste prix à l'éleveur... jusqu’à ce qu'une cliente avisée lui explique patiemment que le "Label Rouge", c'est tout ça et même plus. Quel con...

    Il en existe des tas d'autres, même à la télé:

    Par exemple, ce vieux bonhomme cacochyme dont l'épouse sensiblement du même âge randonne, monte les escaliers, fait du vélo, etc. le tout comme une jeunette, alors que lui souffle comme un bœuf à essayer vainement de la suivre: évidemment, il ne connait pas le produit miracle contre les affres de la vieillesse en vente dans toutes les bonnes para-pharmacies. Quel con!

    Ou encore, ce vieillard bougon, aigri, ronchon et entêté, méprisant et à la limite de l'agressivité, à qui sa belle-fille d'une patience d'ange explique inlassablement que sa banque propose à tous ses clients des services inédits, indispensables et gratuits dont il a forcément besoin, même si il ne le sait pas encore et même si on le lui répète sans arrêt et en vain depuis une éternité. Quel con...

    J'ose à peine imaginer les réactions outrées et courroucées de notre secrétaire nationale aux égalités femmes/hommes si un dans un semblant d'égalité hommes/femmes un publicitaire non conformiste présentait un clip où une connasse blonde confondrait son savon pour toilette intime avec son liquide-vaisselle devant sa famille rigolarde mais affligée... 

     

     

    Pourtant, il ne faut pas croire que le mâle des publicités a toujours un mauvais rôle:

    Parfois, on découvre un homme plutôt jeune, tendre et attentionné qui initie sa compagne ravie et éperdue de reconnaissance et de bonheur aux joies inégalées du partage en amoureux d'une pizza livrée à domicile et d'une boisson festive pour les soirées avec ses copains et leurs copains, mais aussi au confort du tout dernier matelas climatisé et à mémoire de forme ou au prestige d'une automobile dernier cri, à la fois sportive, utilitaire et -surtout- généreusement familiale. 

    A signaler, toutefois et simplement pour info, que le jeune homme en question (et ses copains et leurs copains) est alors presque systématiquement de type sub-méditerranéen, pan-africain ou néo-exotique tandis que la compagne est tout simplement et ordinairement caucasienne. Aucun autre mâle ne saurait lui apporter tant d'euphorie et de félicité. Quels cons.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  

    vu et lu, à peu de choses près, dans la presse:

    Bonne nouvelle pour les alcooliques dans leurs bagnoles qui puent (*)

    * les bagnoles (**)

    ** quoi que...

    La Sécurité routière annonce que l’éthylotest antidémarrage va être autorisé sur la totalité du territoire. Le conducteur qui sera contrôlé en situation d'alcoolémie pourra, sur décision préfectorale, garder son permis si son véhicule est équipé de l'éthylotest antidémarrage.

    Après une période d'essai menée dans sept départements (Drôme, Finistère, La Réunion, Loiret, Manche, Nord et Vendée), l'éthylotest anti-démarrage (EAD) se généralise. Le ministre de l'Intérieur vient d’étendre son application à tout le territoire de l'Hexagone.

    Désormais, tous les préfets de France peuvent obliger les personnes contrôlées en situation d’alcoolémie (avec un taux supérieur à 0,8g/L) à ne conduire que des véhicules équipés d’un éthylotest anti-démarrage, pour une durée minimum de six mois, plutôt que de voir leur permis suspendu. L'installation de l'EAD sera à la charge de la personne en infraction pour la modique somme d'environ 1.300€ à l'achat ou 100€/mois à la location. Le tribunal pourrait décider de prolonger cette obligation pour une durée pouvant aller jusqu'à cinq ans. 

    Le lobby syndicat des fabricants d'EAD, contacté par nos soins, tout en nous faisant part de sa surprise devant cette décision inattendue, se félicite de participer à une grande cause nationale de santé publique et, en même temps™, de relance industrielle et commerciale tout en demandant aux pouvoirs publics de sanctionner sans pitié toute divulgation publique des techniques de contournement recensées:

    • Faire souffler une autre personne de même corpulence si on se souvient d'avoir dépassé le seuil légal d’alcoolémie.
    • Utiliser une "pompe à souffle" comme celle utilisée par les installateurs pour s’assurer du bon fonctionnement de l'appareil …(voire un banal gonfleur à matelas pneumatique)
    • Désactiver le dispositif grâce à la clé de déblocage fournie avec chaque appareil pour un démarrage en urgence éventuel.
    • Déconnecter manuellement l’EAD en débranchant momentanément les câbles dans la console de contrôle du véhicule.

      

    Sinon, pour les plus pauvres: comme neuf - éthylotest anti démarrage SIRAC V3 ALCOLOCK 

     

     

     

    Attention, plusieurs images ou séquences (machisme, patriotisme, etc...) pourraient choquer les spectateurs contemporains

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires
  • Aujourd'hui, 8 mars...   

    C'est la Saint Jean de Dieu, fondateur en 1539 de l'ordre des Hospitaliers - Frères de la Charité, mais tout le monde s'en fout.

    C'est aussi la Saint Apollonius, et les Saint Théophylacte, Humfrey et Pierre-Henri, mais ils sont moins nombreux, en France, que les Mohamed ou Amir.

    C'est encore, et surtout, la "Journée Internationale Pour Les Droits Des Femmes". Une fois par an... et on paie une secrétaire toute l'année, et à temps plein, rien que pour s'occuper de ça ! (oui.. "d'État", la secrétaire, bon, d'accord...). Et pourtant il y aurait encore beaucoup à faire pour l'Égalité entre les hommes et les femmes entre les femmes et les hommes, si on en croit la presse du jour. Exemple dans l'Obs:

    Égalité femmes-hommes, on a comparé les temps de parole dans les films français.

    "L'Obs" a visionné les productions les plus vues en 2018.

    En moyenne, les femmes n'y possèdent qu'un quart du temps de parole.

    Et le déséquilibre est parfois spectaculaire, comme le montre notre résumé en vidéo :

     

    ... et cela se vérifierait aussi dans le cinéma mondial, et jusque dans les films "oscarisés":

    Schiappa... au boulot !

    Un article de Louis Morice et Cyril Bonnet [*]

    Schiappa... Bon, alors ?... Au boulot !

     

    Mise à jour et question orale à madame Schiappa, concernant son rôle, et ses éventuelles positions et interventions à ce propos:

    Il est vrai que les héroïnes d'un film tiré de l'un de ses romans n'auraient pas non plus, pour des raisons diverses et variées, de longues tirades à débiter... mais elles n'en auraient certainement rien à foutre.

    Schiappa ? Alors... au boulot !

    (image pauvrefrance.)

    dont acte...

     

    [*] Elles sont où, les gonzesses de l'Obs ? on ne les croit pas capables d'écrire un article ? C'est quoi, "manterrupting" ou "bropropriating" ? Et pourquoi avoir précisé en ouverture de la vidéo "Dans les films, les femmes parlent moins que les hommes" ? Ligue du LOL ?

     

    PS.: des fois, on a comme des envies...

    Schiappa !... Bon, alors ? Au boulot !...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (... de rigoler. hein ?)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique