•  

     

    "Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes... Je l'ai souvent dit. D'aucuns faisaient semblant de découvrir cette forme de provocation que j'assume. La France n'est pas un pays qui se réforme... Il ne se réforme pas, parce qu'on se cabre, on résiste, on contourne..."

    "Il faut mater les séditieux, les factieux, les émeutiers, les représentants de l'ultra-droite, les chemises brunes se cachant sous les gilets jaunes et protéger les institutions de la République..."

    "Qui gouverne et ne commet pas d’erreur ? Je ne connais pas. Surtout quand on gouverne pour reprendre un pays qui était tout de même en très mauvaise posture et avoir ouvert un nombre de chantiers incalculables. On nous reproche souvent d’avoir trop fait trop vite. Je n’accepte pas ce reproche... il y a une erreur qui a été faite et dont nous portons tous la responsabilité, moi y compris: c’est le fait d’avoir probablement été trop intelligents, trop subtiles..."

     

     

    Une odeur d'œillets   

    Une odeur d'œillets 

    26 novembre - SGP Police dénonce une absence d’ordre d’arrêter les Black Blocs : "Il suffirait de prendre des décisions et ça éviterait que nos collègues CRS servent de torche humaine"

    26 novembre - Des "policiers en colère" appellent leurs collègues à enfiler un gilet jaune et à se prendre en photo de dos sur leur lieu de travail.

    3 décembre - Aurore Bergé déclare que "la République sera plus forte que les factieux"

    3 décembre - "Policiers en colère" dénonce le risque possible d’une dérive autoritaire à la Pinochet pour museler la voix du peuple en colère et maintenir l’ordre public

    5 décembre - Le syndicat de policiers "Vigi Ministère de l'Intérieur" a déposé un préavis de grève illimité à partir du samedi 8 décembre.

    11 décembre - Comparés à des soldats nazis de la Waffen-SS, des policiers veulent que Castaner porte plainte contre la page Facebook d'"Insoumis France"

    11 décembre - Des CRS en colère sur la prime de Macron : "Il nous a pris pour des putes ou quoi "

    12 décembre - Policiers en colère saisit Madame La Garde des Sceaux suite aux pressions subies par certains Officiers de Police Judiciaire lors de la manifestation des Gilets jaunes

    16 décembre - Après les Gilets jaunes, les Gilets bleus ? Le syndicat Unité  SGP Police-Force ouvrière annonce "l'acte I de la colère des policiers"

    17 décembre - Les maires doivent palier aux déficiences de l'état: policiers en burn-out et commissariats obligés de fermer la nuit: NOTRE SÉCURITÉ N'EST PLUS ASSURÉE

    19 décembre (appel) - Le syndicat de police Alliance appelle à la grève le 19 décembre. Dans un communiqué, il exhorte les policiers à bloquer et à rester dans les commissariats et à ne répondre qu’aux appels d’urgence.

    20 décembre (annonce) - Après les Gilets jaunes, les "GyrosBleus"? Des policiers en colère veulent faire entendre leur mécontentement sur les Champs-Élysées 

     

    Une odeur d'œillets 

    et, en même temps ™

    19 novembre - Général Soubelet : "Les gendarmes et les policiers ont besoin de faire leur métier sereinement en sachant qu’ils ne seront pas “lâchés” en cas de coup dur"

    5 décembre - un porte-parole des gilets jaunes a réclamé la démission du gouvernement Édouard Philippe et la nomination du général de Villiers à sa place.

    14 décembre - Général Dubois:  "France cherche président désespérément" "Petit papa Noël, s’il te plait, apporte  nous un président français ; un clone français de Trump, Poutine, Orban, Salvini par exemple."

    15 décembre - Un ex-général charentais qui avait déjà tenté de rassembler 500 parrainages pour l’élection présidentielle de 2017 se dit prêt, avec d’autres officiers, à remplacer Emmanuel Macron

    16 décembre - Emmanuel Macron accusé de déni de démocratie ou de trahison contre la nation par 11 généraux, un amiral, un colonel et l’ancien ministre de la Défense Charles Millon "Vous êtes responsable de vos actes devant les Français. Votre élection n’est pas un blanc-seing."

    Une odeur d'œillets 

    " Bon, oui, d'accord, tout ça... mais le rapport avec le titre de l'article ?

    " Eh... yé né chais pas... ch'est vénou commé cha, tout cheul... va chavoir !  Ch'est mychtère...

    Une odeur d'œillets 

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  •  

    Ça se complique, mais...

    y'a des choses, à force, on finit par s'y faire...

    Les mœurs évoluent. Et Plus personne n'est choqué, en 2018 de notre ère, par les trans-genres, par exemple, qui comme nous en informe (à peu de chose près) wiki sont des personnes normales, tout comme les cis-genres, mais dont "l'identité de genre diffère du sexe assigné à la naissance", et qu'il ne faut pas confondre avec les travelos. L'exemple le plus parfait en est le célèbre et non-binaire Arnaud Gauthier-Fawas qui n'a rien d'un pédé.

     

    "Je ne sais pas ce qui vous fait dire que je suis un homme mais je ne suis pas un homme..."

    "Je suis non binaire, donc ni masculin ni féminin."

    Il semblerait que bien d'autres évènements aussi rigolos soient en voie de banalisation. Aux États-Unis, une femme trans-genre ( donc né ou née ou né·e homme) aurait allaité son bébé avec des vrais seins et du lait pratiquement bio... Je crois aussi, en parlant de ça, me souvenir d'avoir lu quelque-part les aventures d'une famille dont tous les membres ont trans-genré presque simultanément: le "papa" devenant une "maman" pendant que la "maman" se métamorphosait en "papa" (d'où l'avantage de "parent 1" et "parent 2" -et/ou "3" ?- réflexion faite !) tandis que le petit John se réveillait dans le corps de sa sœurette "Mary" (en tout bien toute horreur) et vice-verso (les prénoms ont été changés et échangés). Ou alors, j'ai confondu avec ça...

     

    Plus récemment on a assisté à une arrivée massive de trans-raciaux qui, comme wiki à qui je n'ai rien demandé ne le dit pas, sont certainement des personnes dont la race la couleur de peau ressentie diffère de la couleur de peau assignée (par qui ?) à la naissance et sans vouloir en changer véritablement (ça doit être onéreux, long et douloureux et pas encore pris en charge) déclarent l'avoir fait mentalement, spychologiquement et virtuellement. A ne pas confondre avec les black-faced qui font ça pour se moquer, eux font ça par amour et par respect pour la race les personnes racisées prises comme modèle. Ou par excès de repentance et de mortification. Ou dans un but ou un buz un peu réseau-socialisé sur le web. Ou pour montrer à quel point elles ne sont pas racistes, puisqu'elles n'hésitent pas à s'abaisser à de telles conditions physiologiques, et donc intellectuelles qui vont avec.

                                    Ça se complique.       

    Croyant bien faire, une journaliste hongroise blanche grimée en négresses de différentes ethnies

    aurait provoqué une levée de protestations dans toute l'Afrique...

    Ce qui prouve bien qu'ils ne comprennent rien à notre compassion envers eux, ces gens-là.

    Ou parce-que c'est la mode dans certains milieux. Ou par clonerie pure (?) et simple (?)

     

    A noter que la transgenritude n'exclut pas la transracialité et inversement:

    "Adam Wheeler est né homme, blanc et américain, or ce n’est pas du tout comme cela qu’il se voit. D’ailleurs, il a révélé à ses parents qu’il était transsexuel et qu'il voulait changer de sexe. Mais il leur cache encore une chose : Adam, qui souhaite désormais qu’on l’appelle Ja Du, va plus loin dans son désir de transformation. Comme il l'a expliqué à la chaîne WTSP mi-novembre, Ja Du se définit comme "transracial" : il estime que sa couleur de peau n’est pas la bonne et souhaite en changer. Pour lui, il n’est pas blanc mais d’origine philippine." 

     

    Mais il y a encore plus nouveau et, partant, un peu plus inattendu:

    Emile Ratelband, un brave et tranquille habitant des Pays-bas fait actuellement figure de pionnier de la trans-quelquechose. Ce monsieur, comme wiki ne le dit pas encore, serait une personne dont "l'âge réel de l'état-civil ne correspond pas, mais pas du tout, avec l'âge de ses artères et son âge ressenti": ses papiers officiels lui prêtent et l'obligent à accepter 69 ans au compteur, il attaque en justice pour qu'on ne lui en alloue que 49 afin de ne plus être "discriminé sur le marché du travail et de l'amour" et de ne plus percevoir son minimum vieillesse (qu'il a fini par accepter par esprit de bonne volonté et d'apaisement). Avec une certaine logique, il argumente qu'on peut changer de tout, d'adresse, de sexe, de nom, de travail, d'opinion politique et de Kelton, alors pourquoi pas de date de naissance, il possède dans son dossier un certificat médical rédigé pour valoir ce que de droit estimant qu'il présente un état de santé générale voisin de celui d'un homme de 20 ans plus jeune.

    Ça se complique.

    explications du GaBuZoMeu (vidéo)

     

    Ceci dit, en dehors de tout jugement moral ou philosophique, je plains un peu les D.R.H. de toutes les entreprises ou sociétés publiques ou privées à qui on demande de placardiser les hommes blancs, hétérosexuels et de plus de 50 ans: ça se compliquerait méchamment pour eux si le vieil Éric arrivait soudain devant eux métamorphosé·e en jeune et jolie Fatoumata ?

     Ça se complique.     Ça se complique.

    "Vous n'allez pas mett'e à la po'te une pauv'e femme sans wessou'ces, pwésentement ? Wacistes, va..."

     

    PS:  par respect pour leur vie privée, mais aussi pour la paix de mon âme et par prudence envers mon hypertension artérielle, je n'ai pas osé faire de recherches internet pour savoir si les végans et les antispécistes comme-on-dit ressentaient plus qu'une empathie platonique et désintéressée envers les animaux ou si il y avait parfois une sorte d'identification passionnelle entre l'espèce rêvée (veau, vache, cochon, couvée, etc...) mais différente de l'espèce assignée à la naissance par des parents bêtement humains ?

    Ça se complique.

    "bêtement humain"... c'est rigolo, hein, Marguerite...?

     

     

     

    intello  

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  • En rédigeant ce billet, il y a trois jours, je ne pensais pas devoir y revenir ce 31, jour "fatidique".

    Dans un commentaire, j'avais signalé un appel à une "purge" (càd un massacre de flics) diffusé sur les réseaux sociaux le même jour, sans que les grands médias ne s'en préoccupent.

    L'auteur de cet appel au meurtre a, depuis, "reconnu sa bêtise" (J.J. Bourdin sur RMC le sur-lendemain) et regrette sa "mauvaise blague" (Libé du même jour) en déclarant que c'était pour rigoler (le clip "Pendez les Blancs" de Nick Conrad, c'était pour rigoler... le "bon élève" deu lycée de Créteil qui menace son professeur avec une arme, c'était pour rigoler... etc. qu'est ce qu'on se marre) et en publiant un autre message du style "faizez rien lé gas, sétait pour rigollé et fau pas faire de purge contre la polices, étais une blague". Il a été brièvement placé en garde à vue, puis rapidement remis en liberté, pour pouvoir participer aux réjouissances prévues...

    Mais le second message n'est apparemment pas aussi bien passé que le premier, à tel point que dans presque  tous les départements et dans la plupart des grandes villes (Brest, Lyon, Rennes, Le Mans, Orléans, Paris etc... ) des mesures dignes d'un plan d'état d'urgence ont été prises pour éviter les "incivilités" et les "débordements".

    Pomponnettes et cucurbitacées

     

    Pomponnettes et cucurbitacées

      Retour à l'article...

     Chrysanthèmes, potiron et bonbons acidulés...

    Pomponnettes et cucurbitacées

    Qui se souvient, à part les plus vieux et les plus réacs que le 1er novembre est censé être la "Toussaint", le jour de l'année au cours duquel les catholiques honorent tous les saints, ceux dont le nom figure au calendrier et tous les autres, ceux qui ont été canonisés et ceux qui auraient du ou auraient pu l'être. C'était, à priori et théoriquement, une journée de Joie et d'Espérance. 

    Ce sont ces prénoms qui, jusque il y a peu, servaient de référence aux papas et aux mamans, aux parrains et aux marraines, à Monsieur le curé et à la secrétaire de Mairie chargée de l'état-civil, avant que ne s'impose la mode des prénoms en vigueur chez nos amis et voisins européens (Boubakar ou Mustapha, par exemple...) ou carrément fantaisistes (monsieur et madame Dubois ont un fils, Comment l'appellent-t'ils ?... "Vaphandre" !) et dont le jour de la fête était annoncée clairement et distinctement à la France entière qui n'aurait pas consulté son calendrier des P.T.T., par toute présentatrice de la météo qui se respectait à la fin de son bulletin bi-quotidien;

    Toussaint=fête des jardineries ?

    On sait que, pour cause de perte de repères, de sens et de laïcisation de la société (ex-judéo-chrétienne), mais aussi pour des raisons pratiques et bassement matérielles: le 1er novembre étant (encore, ici et maintenant ?) un jour férié, beaucoup de personnes ont fini par confondre "Toussaint" et "Défunts", le lendemain surnommé le "jour des Morts", particulièrement envers nos proches, ceux qui "sont au ciel", comme ceux qui n'iront peut-être jamais ou ceux qui n'y croient pas , mais qui méritent tous une petite attention, voire une rapide prière annuelle (certains parlaient de "témoignage de la Foi" ou de "solidarité spirituelle"...). On va donc, le jour de la Toussaint (ou un peu avant, ou un peu après, selon la météo et la date des congés scolaires), et non celui des Défunts, déposer rapidement un pot de chrysanthèmes ou de bruyères sur les tombes de nos disparus, en en profitant pour y passer un coup d'éponge rapide et machinal...

    Mais ça, c'était avant... 

    Depuis les années 1990, une nouvelle "tradition festive" est venue enrichir et américaniser notre culture... Peut-être un peu pour contribuer à faire oublier nos propres traditions archaïques ?

    "Halloween"...

    Dans la culture celte, c'était le jour où le monde des morts s'ouvre au monde des vivants, dans une nuit hors du temps humain, entre le 31 octobre et le 1er novembre, et qui n'avait rien du macabre grand-guignolesque qu'on lui attribue maintenant, mais qui permettait aux humains de côtoyer les esprits de la nature et les ancêtres disparus...

    Pourquoi pas ?

    Dans une culture "celte" (et donc un peu "gauloise"), où se trouvent aussi quelques parcelles de notre identité et de nos traditions, certains n'auraient rien de véritablement contre... Surtout que ca ne serait pas la première et la seule date que le catholicisme naissant aurait emprunté à ses prédécesseurs et christianisé, un peu comme certains sites ou lieux sacrés remis au goût du jour... 

    Mais qui croit, croirait ou voudrait faire croire à un renouveau du paganisme celte en 2018 comme en 1990 ?

    Halloween=fête des marchands de bonbons ?

    Toujours, et encore, pour cause de perte de repères, de sens et de laïcisation de la société, etc ... l'ancienne fête ("fête") de Samain, sorte de 1er de l'An nouveau et journée d'offrande aux forces surnaturelles a bien perdu de ses significations magiques.

    Malgré un désintérêt public évident, "on" continue de nous l'imposer dans un esprit quasiment pervers et sans rapport avec la réalité:

    à Hidalgoville,

    dans tous les endroits où il faudra avoir été vu

    HALLOWEEN BOAT PARTY @ NOTRE DAME de PARIS... Déguisement, maquillage, masque ou tenue HORRIBLE sont appréciés (mais pas obligatoires). Loup-garou, gentil vampire, diablesse SM, sorcière, catwoman, monstre, religieuse délurée, dracula gourmand... Lâchez-vous !

    LE BAL DES FOUS DE L' HORREUR...Cette année, la nuit du 31 octobre, le YOYO va vous transporter dans les catacombes des sous-sols de Paris, vanités, crânes et squelettes, scapulaires et mémento mori, réunis pour danser dès le crépuscule tombé.

    LE CHALET DE L'HORREUR vs LE BAL DIABOLIQUE DU RAP... Des hordes de stars du rap, zombies, fantômes, sorcières, tueurs assoiffés de sang, morts vivants et de créatures terrifiantes envahissent le cadre démoniaque du Chalet du Lac : faire la fête toute la nuit et s'abreuver de mixtures diaboliques au bar...

    Dans l'Hexagone,

    dans tous les parcs d'attractions et autres lieux consacrés à une ratonnade contre les zombies

    LE MUSÉE GRÉVIN SE TRANSFORME EN HÔPITAL DE LA PEUR... Confiés à des médecins sans scrupule et des professeurs avides d’expériences nouvelles, des marginaux vont subir l’inimaginable dansun musée devenu l'hôpital de l'horreur... Oserez-vous venir les aider ? Saurez-vous échapper à la folie ?

    LA SOIRÉE HALLOWEEN DISNEY... Cette année, Mickey et les Méchants Disney seront plus que jamais à l’honneur, bien décidés à vous faire frissonner de plaisir. Méfiez-vous, ils pourraient sortir de l’ombre et déambuler à la recherche d’intrépides visiteurs... Oserez-vous venir à leur rencontre ? 

    HALLOWEEN AU PARC ASTÉRIX "MAXI-PEUR SUR LE PARC"... La Maison de la Peur : amateurs de sensations fortes, laissez-vous hypnotiser par le Dr Cérébrus. Psychiatre et Alchimiste à ses heures, qui vous entraîne dans un parcours initiatique jonché de vampires, morts-vivants et autres monstres pour affronter vos pires cauchemars !

    Chez vous (mais pas que: ailleurs aussi...)

    Une bande criarde et rigolarde de gamins déguisés et maquillés en créatures de cauchemars, qui ne savent pas ce qu'est un celte ni un gaélique et qui croient que Vercingétorix est un personnage d'Uderzo, mais qui viennent vous déranger en plein J.T. du 20H., à la lueur d'une citrouille en plastique, en vous harcelant: "Des bonbons ou la mort..." A craindre, pourtant que Mustapha, Rachid ou Moktar (par exemple...) ne prennent cette menace au pied de la lettre en cas de refus ou de présence de gélatine porcine dans leurs boules de gomme...

    Je vais prévoir des dattes fourrées à la pâte d'amande pour les jours qui viennent.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  • Je viens d'apprendre, tardivement, que ce sont les africains qui, après avoir été les initiateurs de l’Égypte pharaonique et de l'empire Aztèque, ont créé le royaume de Paekche (noir et kémit) à l'emplacement de la Corée actuelle, entre le IVme et le VIIIme siècles, le royaume fondateur du Japon contemporain. (https://www.facebook.com/humanites.classiques.africaines)

    J'ai pensé que ça valait bien un petit best-of des effets méconnus de la discrimination positive universelle.

     

    C'est paru en 2015 dans toute la presse nationale (et internationale et africaine) du "Figaro" à "Libération" en passant par "Paris-Match", après avoir été publié une première fois dans "Courrier International" reprenant un article de "The Independent"...

    (article du "Figaro Étudiant" du 12/06/2015)

    Un étudiant nigérian résout une équation insoluble depuis 30 ans

    "Ufot Ekong, étudiant nigérian à l’université de Tokai au Japon, a résolu une équation mathématique insoluble depuis 30 ans. Le petit génie réserve pourtant bien d’autres surprises à la hauteur de son dernier exploit.

    "Ufot Ekong est un étudiant peu commun. Il a récemment résolu une équation mathématique insoluble depuis plus de trente ans pendant son premier semestre à l’université Tokai, au Japon. Mais le jeune prodige ne s’est pas arrêté là dans ses performances quotidiennes.

    "Cet étudiant nigérian de l’université de Tokai au Japon cumule les performances académiques et les brevets d’invention. Déjà diplômé en génie électrique, le jeune homme continue ses études pour se spécialiser en robotique. Mais l’étudiant nigérian ne s’est pas arrêté là. En effet, il a reçu les meilleurs résultats des cinquante dernières années de son université japonaise, l’université Tokai à Tokyo. Université par ailleurs très prestigieuse au Japon.

    "Pour continuer sur le chemin de l’excellence, Ufot Ekong a remporté de nombreux prix. Au total, l’étudiant cumule 6 prix d’excellence académique depuis le début de ses études. Pour augmenter la difficulté et le challenge, le jeune homme occupe également deux emplois à côté de ses cours pour pouvoir financer ses études.

    "Ekong parle par ailleurs quatre langues: anglais, français, japonais et yoruba, sa langue maternelle. Puisqu’il ne semble pas faire les choses à moitié, le jeune homme a remporté le prix du meilleur étudiant en langue japonaise pour les étrangers. Concernant les brevets, Ekong en a déjà deux à son nom pour la conception de voitures électriques."

     
    Étonnant, non ?... pour un si jeune homme !...
    Surtout "nigérian", comme chacun s'empressait de le préciser comme si c'était étonnant, de la part d'un "nigérian" t'es sur ? ("Un étudiant hollandais résout une équation insoluble depuis 30 ans..." - Non, coco, ça le fait pas ton titre...qu'est-ce qu'on en a à foutre de ton étudiant hollandais ?...) 
    Et c'est le même article, recopié presque mot-pour-mot, qu'on retrouve dans chaque journal (avec la mention "reproduction interdite" dans "Paris-Match" !)
     
    En fait, on apprenait par quelques curieux ayant fouiné un peu sur internet que cette "équation insoluble depuis 30 ans" était en fait une sorte de jeu, d'énigme qui amuse les mathématiciens et leurs élèves entre deux travaux sérieux et qui n'avait plus suscité leur intérêt depuis une trentaine d'année... et que les 7 (et seulement 7) problèmes considérés effectivement insolubles répertoriés n'ont pas encore été résolus...
    On apprenait aussi que Ufot avait eu un chat dans sa jeunesse, qu'il aime le café, qu'il a participé à un concours de mode, qu'il aime toutes sortes de musiques, et qu'il a déjà goûté à la nourriture brésilienne, qu'il cumulait deux emplois en plus de ses études pour pouvoir financer sa formation, qu'il a été crédité des meilleurs résultats dans une université japonaise sur les cinquante dernières années, qu'il aurait remporté six prix d’excellence académique, et un multitude de détails assez peu opportuns sur sa vie, sa famille, etc...
    On apprenait surtout que l'origine de cette "info" n'était pas un communiqué de l'université Tokai mais d'un simple message publié sur un blog par son frère tout content de partager leur joie avec quelques followers !
     
    Par la suite, aucune mise au point, aucune précision n'a été publiée, nulle part dans la presse.
    On n'allait pas priver l'Afrique d'un génie digne des plus grands mathématiciens occidentaux.
     

    Mathématicien nigérian de génie

     
    Différent, mais pareil...
    Différent, mais pareil, le cas du jeune génie de 16 ans d'origine indienne Shouryya Ray pour qui les problèmes insolubles pour Newton (et depuis) ne sont pas plus complexe que de monter un meuble Ikéa...!                     
    "A 16 ans, il a résolu un problème de physique posé par le savant Isaac Newton au XVIIe siècle! Shouryya Ray a bluffé les mathématiciens du monde entier lors de la remise de son prix au concours national des jeunes chercheurs le 20 mai dernier.
    "Comment j'en suis arrivé là? Je ne m'en rappelle plus vraiment", ironise-t-il. Lors d'un projet de recherche en classe, Shouryya Ray a été chargé de se pencher sur la problématique des trajectoires (d'une balle par exemple). En fouillant dans les archives de l'université technique de Dresde (Allemagne), il a découvert que certaines équations étaient restées irrésolues dans la dynamique des particules.(...) Depuis, tous les mathématiciens avaient abandonné l'espoir de percer l'énigme. Shouryya Ray, lui, a cru qu'il trouverait une solution! (...). A force de volonté, le génie a répondu à toutes les équations nécessaires. "Ce n'est pas plus compliqué qu'une notice de montage Ikea", assure-t-il.
    Shouryya Ray est plus qu'un modèle d'intégration. C'est un génie de l'intégration. Arrivé à l'âge de 4 ans en Allemagne, cet Indien parle aujourd'hui couramment la langue de Goethe. Mieux, il a déjà sauté deux classes. Si bien qu'il est en train de passer son bac à 16 ans. Costumes trois pièces, montures de lunettes dorées, moustache…
     
    Tout faux, là aussi, car il ne s'agissait pas d'un problème insoluble, parce-que... ce n'était pas un problème ! mais de l'exposé d'une simple théorie exposée dans tous les manuels scolaires et approfondie dès la 2me année d'université...  
    On n'allait pas priver le sous-continent Indien d'un génie digne des plus grands physiciens occidentaux.
     
    Ces deux... erreurs rédactionnelles, plaisanteries, fake-news, propagandes étaient signalées dans le livre "La France Interdite" de Laurent Obertone, dans le chapitre consacré à la "discrimination positive", et avaient été décryptées minutieusement et objectivement par John Philip C. Manson  sur son blog  dans deux articles consacrés à Ufot Ekong et à Shouryya Ray .               
     
     
    Pas différent et pas pareil.
    Pas pareil, parce-que là, les résultats obtenus sont visibles et concrets, preuves à l'appui, il y a aussi l'apport du célèbre ingénieur spatial congolais à la conquête de l'espace (toujours selon l'excellent et indispensable "Courrier International"):

    "Voilà dix ans que le plus célèbre ingénieur spatial du Congo, Jean-Patrice Keka, lance des fusées depuis des champs d’igname en périphérie du village de Menkao, à deux heures de piste de la capitale, Kinshasa. Dans le centre de contrôle qu’il s’est lui-même construit - un abri en plaques de tôle ondulée surmonté d’une girouette -, on trouve une série de vieux postes de télévision 11 pouces et d’ordinateurs avec lecteurs de disquette.

    "Il y a également des reliques de vols passés, comme cette boîte d’Ovomaltine dans laquelle un rat a bien failli devenir le premier animal congolais à atteindre la stratosphère. Aucun des cinq astronefs conçus par cet ingénieur de 45 ans n’est sorti de l’atmosphère, mais sa dernière création baptisée Troposphère VI est plus perfectionnée. Surnommée Soso Pembe ou “coq blanc”, cette fusée à trois étages doit pouvoir grimper à près de 200 kilomètres d’altitude, soit deux fois plus haut que la ligne de Karman généralement considérée comme la frontière entre l’espace et l’atmosphère terrestre."

    vidéos (retransmises par "France Ô", sans un seul sourire) à l'appui...

     

     2010    2014

     On ne va pas priver l'Afrique d'un futur génie digne des plus grands ingénieurs occidentaux.

     

     

     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Ils ne vont pas s'emmerder les parisiens, ce week-end...

    Si j'osais, j'irai acheter un billet de train, et hop... direction Hidalgogoville, la ville-lumière reine-du-monde !

    Il parait que "Les rues de Paris se transforment en musée à ciel ouvert ce samedi 6 octobre, dans le cadre de la 17ème édition de la Nuit Blanche. L'opportunité pour les visiteurs de découvrir les talents émergents de l'art contemporain gratuitement. Au total, plus de 180 projets sont visibles dans les rues de la capitale", sous le haut patronage du célébrissime (je crois) Gaël Charbau (commissaire et critique d’art indépendant) à travers "4 Constellations" (?)

    Bonne nuit, les bobos, les gogos...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Constellation des Invalides ...un bar éphémère sera installé sur le Pont Alexandre III, Cette structure éphémère modulable en bois mettra en lumière un réverbère. Elle est soutenue par Le Perchoir qui organise sur place une collecte géante d'objets culturels.

    Constellation de la Villette ...les promeneurs pourront admirer les derviches tourneurs de Syrie et un geyser d'eau et d'argile rouge devant la Cité des sciences !

    Constellation de l'Ile Saint-Louis ...un œil ouvert sur le monde arabe avec une œuvre réalisée en direct par l'artiste marocaine Houda Terjuman.Dans la nef centrale du Collège des Bernardins, les visiteurs pourront admirer l'installation monumentale "Echo de la naissance des monde" d'Abdelkader Benchamma. L'oeuvre, troublante, s'inspire de "réflexions sur l'espace et sa réalité physique, ses limites et ses zones de contact avec des espaces mentaux"

    Constellation de la Porte Dorée  ...le programme s'installe au Musée de l'Immigration, sur les berges du lac Daumesnil (avec des structures en paille insolites) ou au Palais de la porte Dorée où il sera possible d'admirer une installation du plasticien Benjamin Loyauté: L'expérience de l'ordinaire, réalisée à partir d'un bonbon mystère,

     

    Heureusement il y a internet qui va m'éviter un voyage aventureux dans certaines zones peu sures du territoire national pour un mâle blanc de plus de 50 ans.   

    best of of the web (que je vous recommande chaudement, mais je ne serai malheureusement pas des vôtres cette nuit ! Vous me raconterez ?)

    Last Yearz Interesting Negro au Théâtre de la Ville: Pour la Nuit Blanche, la danseuse Jamila Johnson-Small investit le Théâtre de la Ville avec sa troupe Last Yearz Interesting Negro, pour une performance entre danse et états de transe, afin d’explorer les stéréotypes des corps noirs, queers ou minoritaires.

    Bonne nuit, les bobos

     
    Des métros transformés en jungle: Pour la Nuit blanche 2018, la RATP a laissé Florian Viel introduire la jungle dans des métros de la ligne 1. Ne soyez pas surpris si vous vous accrochez à une liane plutôt qu'a une barre de métro, ce samedi 6 octobre 2018 soir.

    Le jardin Nelson Mandela transformé en marché de babioles pour EMMAÜS Solidarité: Le jardin Nelson Mandela va être transformé en marché de babioles ce samedi 6 octobre 2018, pour la Nuit Blanche ! Si l'idée semble farfelue, Bertille Bak souhaite y vendre des oeuvres babioles dont les bénéfices iront à EMMAÜS Solidarité.

    Corps de lumière, exil à l'Église Saint-Eustache: Profitez de la Nuit Blanche 2018 pour visiter l'Eglise Saint-Eustache, samedi 6 octobre 2018 de 19h à 5h. Toute la nuit, on pourra découvrir les installations de 7 étudiantes de l'ENSAD, sur le thème de la lumière et de l'exil. Une forêt crépusculaire, un tapis virtuel et des housses de coussin vidées de leur substance, un beau parcours à faire !

    Bonne nuit, les bobos

     
    Un orchestre éphémère à la Canopée des Halles: A l'occasion de la Nuit Blanche 2018, un orchestre pas comme les autres va se produire sous la Canopée des Halles : 100 amateurs inconnus vont se réunir pour joue le Boléro de Ravel, l’Hymne à la joie de Beethoven et une œuvre contemporaine de Imsu Choi sous la direction de la cheffe d’Orchestre Alexandra Cravero !
     
    Écho de la naissance des mondes, Abdelkader Benchamma au Collège des Bernardins: Pour la nuit Blanche 2018, le collège des Bernardins va ouvrir ses portes samedi 6 octobre 2018 en nocturne pour nous laisse profiter de l'installation Echo de la naissance des mondes, signée Abdelkader Benchamma. Pour les 10 ans de la réouverture du collège des Bernardins, Abdelkader Benchamma a décidé de modifier la nef centrale avec d'immenses formes profuses, abstraites et dynamiques. (L’œuvre, troublante, s'inspire de "réflexions sur l'espace et sa réalité physique, ses limites et ses zones de contact avec des espaces mentaux")

    Bonne nuit, les bobos

     
    Une procession sur l'Île Saint-Louis pour la protéger des crues: Pour la Nuit Blanche 2018, 300 parisiens vont réaliser drôle de performance sur l'Île Saint-Louis. Le temps d'une nuit, ils vont réaliser des objets pour remercier les cieux que l'île ne soit pas touchée par une crue !

    Des défilés Andrea Crews toute la nuit à l'Hôtel de Ville: Pour la Nuit Blanche 2018, Maroussia Rebecq investit la Salle des fêtes de l'Hôtel de Ville pour des défilés ouverts à tous ! Pour cette performance, Maroussia Rebecq, pionnière de l’upcycling avec sa marque Andrea Crews, a déniché de vieux vêtements sur Le Bon coin et les a retravaillés pour en faire des pièces uniques. Cette collection 99 vêtements populaires sera portée toute la nuit par des inconnus, des parisiens trouvés via un casting sauvage.

    Bonne nuit, les bobos

     
    Nuit Blanche 2018 aux Invalides - musée de l'Armée: Ce samedi 6 octobre 2018, le musée de l'Armée fait sa Nuit Blanche et invite les parisiens à déambuler dans les allées de l'Hôtel des Invalides, investi par chanteuse syrienne, Waed Bouhassoun, accompagnée par l'orchestre Orpheus XXI.
     
    Le street artist ZEVS va "liquider" la Tour Eiffel: A l'occasion de la Nuit Blanche, la Tour Eiffel se transforme le temps d'une soirée, le 6 octobre 2018, et invite le street artist ZEVS à réaliser une performance de mise en lumière, "liquidant" la Dame de Fer. Intitulée Eiffel Phoenix, l’œuvre est au prolongement des parcours Constellations des Invalides et de Super Kilomètre.

    Un geyser à la Cité des Sciences ! Ce samedi 6 octobre 2018, la Cité des Sciences va être en effervescence toute la nuit, avec la venue de Fabien Léaustic, un artiste-ingénieur qui va transformer les jets d'eau en geysers extraterrestres ! Pour l'occasion, la cité des sciences sera ouverte (et gratuite) jusqu'à 22h.

    La Première nuit du temps humain au Palais de la Découverte: Pour la Nuit Blanche 2018, le compositeur Zad Moultaka a reproduit les sons de la Première Nuit du Temps humain il y a 300 000 ans, ainsi que ceux de la Nuit de l’Histoire des hommes, en partant de l’astronomie des Sumérien ! A découvrir samedi 6 octobre 2018 de 19h à 2h.

    Bonne nuit, les bobos

     
    Les oiseaux de passage à l'école Armand Rousseau: Pour la Nuit Blanche 2018, Anthony Carcone nous fait écouter des oiseaux aujourd'hui en voie de disparition à l'école Armand Rousseau, samedi 6 octobre 2018 de 19h à 4h.
     
     
     Sacrés veinards de parisiens... et on dit "Merci qui ? "

     

    "Merci, madame Hidalgo..."

    Bonne nuit, les bobos

    (ceci n'est ni une œuvre de porn'art, ni une "performance" exhibitionniste, ni une ébauche de cours d'éducation sexuelle)

    Bonne nuit, les bobos, les gogos...

    "Et encore, merci pour tout."

     

     

     


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique