•  

     

    À Orléans, une Jeanne d'Arc 2018 plus universelle que jamais

    Mathilde Edey Gamassou, 17 ans, incarnera cette année la Jeanne d'Arc d’Orléans. Une jeune fille souriante et sûre d’elle, dont la nomination bouscule déjà, et bien malgré elle, le microcosme local. Voire au-delà...

    Ce lundi midi, quelques minutes avant que l’association Orléans Jeanne d’Arc ne dévoile aux médias le nom de la lycéenne qui allait endosser l’armure lors des 589è Fêtes johanniques, les salons de l’hôtel Groslot bruissaient de "la nouvelle" : Jeanne d’Arc 2018 est métisse.

    De fait, Mathilde Edey Gamassou, 17 ans, tient ses origines béninoises de son père et entretient également des racines polonaises, héritées de sa mère. Née à Paris, elle habite Orléans depuis 2003 et se révèle parfaitement bilingue.
    De quoi faire parler un peu (beaucoup) dans le microcosme orléanais (voire au-delà) puisque la situation ne s’était jamais présentée.

    La République du Centre du 19/02/2018

     

    Jeanne... au secours !   lien

     

    Bravo, donc, et félicitations (réelles) à cette jeune Mathilde (qui est cheftaine de patrouille aux Guides d’Europe, et cumule les engagements religieux: au sein de l’association 'Sainte Jeanne hier, aujourd’hui et demain', dans la préparation des sacrements au collège Ste-Croix et est également membre du Cercle d’escrime orléanais et apprend le chant lyrique) et à propos de qui Bénédicte Baranger, présidente de l'association Orléans Jeanne d'Arc, déclarait. "Qu’est ce qui est important ? Elle est catholique, cultivée. Nous n’avions aucune raison de refuser sa candidature. L’excellence morale n’est pas liée à la couleur de peau. Nous assumons cette décision. Et ce n’est pas de la discrimination positive" et les réactions de la frange conservatrice orléanaise ne l'inquiètent pas. "Ce n’est pas mon problème. Mathilde aime sa ville, son histoire, elle va vers les autres. Elle répond à tous les critères. En revanche, si cette désignation permet à une autre partie de la population de se tourner vers les fêtes, c’est gagné".

    Pourtant... Moi, en tant que membre d'une frange conservatrice bien que non-orléanaise, je me demande ce qu'il faut entendre par: "plus universelle que jamais" et "si cette désignation permet à une autre partie de la population de se tourner vers les fêtes, c’est gagné!"... Mais je dois avoir mauvais esprit...

    Je note pourtant que les choses semblent avoir quelque peu changé en quelques années: le même journal se montrait moins "universel", plus "discriminant" et pas du tout "tourné vers une autre partie de la population" en titrant en 2016 "Une ex-Jeanne d'Arc d'Orléans -en 2002- est devenue une plume de l'extrême droite en France". Mais je dois avoir mauvais esprit...

    Il s'agissait de Charlotte d’Ornellas, "la journaliste préférée de la fachosphère de Gollnisch à Ménard", qui "pourfend le mariage gay, défend les racines chrétiennes de la France", et appelle à "l'instinct de survie d'un pays menacé par la vague migratoire", elle a aussi "co-fondé l'association SOS Chrétiens d'Orient" et "aime bien Marion Maréchal Le Pen"... et "multiplie les signatures dans des revues franchement marquées à l’extrême droite comme Boulevard Voltaire ou Présent -le canard des catho-tradis- quand elle n’intervient pas sur Radio Courtoisie ou sur TV Libertés. " etc, etc... (dixit Street-Press) Mais vous devez avoir mauvais esprit...

     

     

     

    Jeanne... au secours !   lien

     

    Jeanne... au secours !

     

     

    Quelques anecdotes qui, bien sûr, n'ont rien à voir avec ce qui précède...

     

     Un photographe-(forcément)artiste:

    J'avais souri (jaune, si cette expression n'est pas encore taboue) en découvrant le "Travail" (avec une majuscule) de  Nicolas Demeersman qui réunit des clichés où s’entrechoquent les genres : l’élégance et le trash, le sérieux et l’absurde, la réalité et la fiction... Considérant qu’il est aussi important de plaire que de  déplaire, il aborde des sujets contemporains pour se jouer des valeurs, des aprioris et des codes visuels. Au-delà de l’esthétique, il met en scène le "convenu" poussé à son extrême, aspirant à nous questionner sur nos prises de positions et sur leur logique interne, par exemple, cette Jeanne d'Arc un peu inattendue:

    Jeanne.   lien

    (quoique non... plus rien ne devrait nous surprendre dans le domaine de l'Ârt Suuubversiiif, puisque moi-même, je publie ici une photo inédite de Madiba Nelson Rolihlahla Mandela lors de la soirée d'arrosage de son Prix Nobel:: 

    Jeanne... au secours !

    lien

     — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —

    Un metteur en scène théâtral:

    J'ai aussi découvert que Broadway, souhaitant immortaliser certains faits, gestes et personnages de l'histoire du "vieux continent", et voulant mêler la tradition avec l'Âvant-Gââârde, avait eu l'idée de monter un spectacle sur Jeanne d'Arc un peu inattendue

     

    Jeanne...   lien

     ... mais bon, les affaires étant les affaires et le show-business le chaud business, on va nous demander de pardonner facilement cette liberté prise avec l'Histoire, même si l'on ignore le nombre de réfugié·e·s subsaharien·e·s qui avaient trouvé l'hospitalité dans les années 1400-1420 en Lorraine, et que l’actrice prend bien soin de saluer les humains de toutes formes qui iront voir ce spectacle "Cher humain, quelle que soit la forme que tu as prise, peu importe comment tu marches dans la vie, peu importe ce que tu crois ou non, j'ai quelque chose que j'aimerais t'offrir. Il y a une histoire à laquelle je me prépare pour te la dire. Qui que tu sois, j'ai quelque chose pour toi..."

      — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —

    Un blogueur facétieux:

    Chaque année depuis le Moyen-Age, Orléans commémore sa libération par Jeanne d'Arc avec un défilé. Au cours du XXe siècle, on a pris l'habitude de mettre en tête du cortège une jeune fille déguisée en Jeanne d'Arc, choisie selon des critères pas très clairs. la présidente de l'association Orléans Jeanne d'Arc dissipe la rumeur selon laquelle la jeune fille doit être vierge, elle dit aussi que "les raisons de la sélection doivent rester secrètes". Elle précise quand-même: "elle doit être baptisée, être dans une démarche de foi, et donner "bénévolement de son temps au service des autres" .c'est immanquablement une jeune fille de bonne famille, et le temps qu'elle accorde bénévolement "au service des autres"est généralement au bénéfice du catéchisme, ou des Scouts.

    Autant vous dire que l’idée d’une Jeanne d’Arc Noire a dû passer à l'époque pour une provocation farfelue, et n'a probablement pas été prise au sérieux, et je me souviens que moi-même l'idée m'avait semblé absurde. Et pourtant, pourquoi pas une Jeanne d’Arc Noire?

    Jeanne... au secours !   lien

    (1) Je dis "Noire" pour simplifier, je veux dire non-blanche, quoi. Une Jeanne d'origine maghrébine ou asiatique ferait aussi l'affaire.   — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —

     Un chanteur pygmalioniste ...

    Jeanne... au secours !   lien

    ...et éjaculateur précoce, mais dont le nom ne viendra pas salir ce billet

     — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —

    Une historienne et artiste "performeuse"

     Jeanne... au secours !

    Jeanne d’Arc associée aux saint-e-s transgenres

     

    Jeanne d’Arc est-elle une des premières icônes queer de l’histoire occidentale ?

    C’est ainsi qu’elle a été revendiquée ainsi depuis les années 90 par les militants queer. Et cela s’est fait sans qu’une partie des conservateurs qui continuaient à enregistrer cette figure comme un modèle de sainteté catholique ne soit au courant. La rencontre de ces deux conceptions s’est faite en 2010, avec le «scandale» de Lille, quand des militants ont rhabillé une sculpture de Jeanne d’Arc avec un écriteau disant qu’elle était asexuée, queer et transgenre.

    Cela peut surprendre que ce modèle des saint-e-s transgenres soit à son époque accepté…

    En effet. Si l’Église, au Moyen Age, reste extrêmement misogyne, elle ne s’oppose pas pour autant à des constructions complexes en matière de genre. C’est alors le comportement qui fait le genre et non pas le sexe assigné à la naissance. La construction aujourd’hui défendue par l’Église, qui naturalise le sexe et le genre, est assez récente.

    © Chloé Maillet

    Si j'ai bien compris: un catho nationaliste ne doit pas se réclamer de Jeanne d'Arc, mais un travelo, oui... Et quand on est un travelo nationaliste et catho, on fait comment, ma chère Chloé ?

      — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —

    Un scénographe d'avant-garde:

    présentation (officielle) de:

    Jeanne au bûcher... Nouveau moment historique pour Jeanne d’Arc. Le metteur en scène Roméo Castellucci allonge d’une bonne demi-heure le bref chef-d’œuvre d’Arthur Honegger et tient en haleine aussi bien les réfractaires à son style qu’à celui d’un compositeur pour qui l’adjectif populaire était un compliment. Castellucci envoie au bûcher les oreilles du bestiaire claudélien, les poulaines et les drapés d’un Moyen-Âge d’opérette (clin d’œil des saluts excepté) mais aussi l’imposante masse chorale. Jeanne entendait des voix : le spectateur entendra des voix. "Je suis seule" clame Jeanne dans la scène finale. Jeanne était seule au bûcher. Jeanne sera seule dans… une salle de classe ! Formidable idée, et si riche de sens, que de placer l’icône française, écartelée entre les idéologies les plus funestes, dans le temple de la laïcité, dans ce théâtre du savoir où, génération après génération, sa belle et triste histoire fut contée à tant de têtes blondes !

    Jeanne... au secours !   lien

     

     — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — 

     Mais, aussi...

     Quelques cinéastes, heureusement, même s'ils ne sont pas très rockandroll...

     

     

     

    Jeanne... au secours !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  

    Jawad Bendaoud, qui avait logé à Saint-Denis deux des auteurs des attentats jihadistes du 13 novembre 2015, a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris.

    "Il n'est pas prouvé que Jawad Bendaoud a fourni un hébergement à des terroristes", a déclaré la présidente du tribunal. Jawad Bendaoud, qui était jugé depuis le 24 janvier pour "recel de malfaiteurs terroristes", a levé les bras, tapé sur l'épaule de gendarmes et embrassé son avocat à l'annonce du jugement. "Il faut souligner que vous avez été constant dans vos déclarations. Vous avez eu instantanément des doutes sur les personnes que vous alliez héberger", a précisé la magistrate. Dans l’une des salles de retransmission du procès, le public se presse: on vient "écouter Jawad", pour se marrer un bon coup.

      Jawad comedy club.

     

    Jawad comedy club.

    Retrouvez ses meilleurs sketches, coécrits avec Mes Xavier Nogueras et Marie-Pompéi Cullin, sur le site qui lui est consacré:

    Jawad comedy club.

     

    "On m’a dit, t’as hébergé un mec, le croque-mort de Daech (…). Personne m’a mis au courant. On m’a vendu un bourguignon, j’ai fini avec un couscous”.

    "Je me suis dit 'comment j'ai pu être aussi con?'. Y avait des signes, Madame, mais je les ai mal interprétés. Imaginez, j'aurais dormi avec eux. Je me serais réveillé et j'aurais entendu 'Allah Akbar', 'police'".  

    "Posé sur mon balcon, avec vue sur le Stade de France, en train de me fumer un gros joint de beuh. J'ai mangé un sandwich escaloppe-boursin -j'en ai même donné un morceau à mon chien- et j'ai regardé un film sur Netflix. Vous pensez vraiment que je savais que je venais de laisser des terroristes dans mon appartement ?"

    "J’étais en train de danser sur ' Les magnolias ' de Claude François quand il y a eu les attentats du Stade de France. Un pote me dit il y a un attentat au Stade de France… "

    “Dans ma tête, c’était des Pakistanais, des Hindous, là, comme les mecs du 11 septembre. Je pensais pas que c’était des mecs de mon âge avec une casquette du PSG”.

    "Je suis fini. Je suis fini. Que je mente ou pas. J’avais un projet de faire un nouveau point de vente de cocaïne. Qui va vouloir s’associer avec moi, maintenant?”.

     "Je sais pas si quelqu’un prend de la cocaïne dans la salle, La cocaïne, je sais pas si vous connaissez... Enfin chez les avocats, il y en a qui consomment.. Mais c’est terrible. Tu prends un gramme, deux grammes et pic et pic et colégram."

    "On essaie de me faire passer pour un clown, mais moi ça fait 14 mois que je suis dans ma cellule sans promenade, y'a de quoi devenir fou. Y'a des gens à ma place, ils se seraient coupé les couilles et les auraient mis dans une barquette. Sérieux."

    "Madame, j'en étais à sept ans de détention. Y'en a combien des mecs à Fresnes qui crient Allah Akbar tous les jours et qui veulent tout péter à la sortie. Qu'est-ce qu'ils font ? En sortant, ils se pètent un mojito et une escort-girl..."

    "Vous avez l'air d'une gentille dame. Je vous fais pas de la lèche comme certains avocats."

    "Aujourd'hui, tout le monde me prend 'pour un abruti fini'. Mais au moment des faits, c'est comme si vous me disiez, JoeyStarr va s'engager dans Daech, c'est impossible. Ou comme si Snoop Dogg faisait des soirées avec Ben Laden. Comment je peux me dire que des kamikazes vont venir dormir chez moi par l'intermédiaire d'un ami avec qui je fais du trafic de drogue?" 

    “Je suis content d’être jugé en France. Si j’étais aux États-Unis, je serais déjà en tenue orange en train de m’accoupler avec des chiens”.

     

     

     Un spectacle hallucinant...

    Jawad comedy club.

    ...dans une mise en scène de Omar Ismaïl Mostefaï, Samy Amimour , Foued Mohamed-Aggad, Brahim Abdeslam, Abdelhamid Abaaoud, Bilal Hadfi, Hasna AitBoulahcen, etc... et avec la participation exceptionnelle de Salah Abdeslam

    Jawad comedy club.

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  

    "guerriers mahométans" ,

    "cavaliers de la foi islamique",

    à l'insu de leur plein gré...

     

    Petites bites et couilles molles

    Si j'aurais su que ça soye ça, j'aurais pas venu...

    Petit Gibus

     

    "Il faut se départir de toute naïveté,

     On est face à des gens qui sont plus déçus que repentis"

    François Molins, procureur de la République de Paris

     

     

    Petites bites et couilles mollesLes djihadistes français, c'est notre échec, c'est notre histoire (avocats)

    "Au début, quand ils décapitaient des gens, ça allait... mais quand ils ont commencé à manger des pizzas à l'ananas, j'ai compris que c'était des malades." (anonyme);

    ...ça, c'est une plaisanterie relevée sur les réseaux sociaux...

    Mais ça, c'est les arguments développés par les "présumés" (selon la formule consacrée...) djihadistes "français" (selon la formule consacrée...) retenus en Syrie et en attente de jugement par les kurdes :

    "J'ai combattu pour Dae'sh pendant quatre ans. Quand j'ai compris que c'étaient des criminels, alors, j'ai essayé de les quitter" (Thomas Barnouin - recruteur pour dae'sh)

    "Je suis venu en Syrie, pas par idéal, mais pour retrouver mon petit frère... Ce n’est pas des gens comme moi, je n’ai rien à voir avec eux, moi je n'ai pas pris les armes... Je veux juste rentrer chez moi et oublier" (Yassine-dont-le-prénom-a-été-changé)

    ...et certains sont même un peu plus prolixes pour montrer leur bonne volonté

    "C’est normal qu’il y ait beaucoup d’opérations en France: la France, c’est le jackpot.. La France commence à devenir la tête de Turc parce qu’elle montre qu’elle a peur. En montrant sa fermeté, on voit qu’elle a peur. Elle ne montre pas qu’elle maîtrise.Ce que tout le monde sait, c’est qu’il y a beaucoup de cellules dormantes là-bas. C’est sûr, les gens discutent. J’ai connu des gens haut placés qui venaient à la maison. Je ne peux pas tout vous dire. C’est confidentiel. Après, je tiens à dire que je n’ai pas été un combattant". (Abdel, dit "le légionnaire")
    Faut pas déconner quand même... si l'islam cépassa, la culture souchienne cépassanonplu...

     

     

    Petites bites et couilles mollesCes enfants, privés de l'amour maternel, pris en charge par l'Aide Sociale à l'Enfance. (avocats)

    Il y a aussi, bien que n'entrant pas dans le cadre prévu par le titre de l'article (au moins morphologiquement, quoi que...), ces malheureuses "mères de famille" (selon la formule...), "éplorées" (selon etc...) à l'idée d'être séparées de leurs enfants dont elles ont fait l'éducation entre deux égorgements et qui, depuis leurs cellules, portent plainte contre la France pour "détention arbitraire" et "abus d'autorité", selon leurs avocats ( maîtres Marie Dosé, William Bourdon, Martin Pradel et Marc Bailly... rien que ça ? l'Aide Juridictionnelle semble avoir eu droit de nouveaux crédits !), en évoquant un texte de loi:

    Code pénal, l’article 432-5.

    Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public ayant eu connaissance, dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions ou de sa mission, d'une privation de liberté illégale, de s'abstenir volontairement soit d'y mettre fin si elle en a le pouvoir, soit, dans le cas contraire, de provoquer l'intervention d'une autorité compétente, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

    Le fait, par une personne visée à l'alinéa précédent ayant eu connaissance, dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions ou de sa mission, d'une privation de liberté dont l'illégalité est alléguée, de s'abstenir volontairement soit de procéder aux vérifications nécessaires si elle en a le pouvoir, soit, dans le cas contraire, de transmettre la réclamation à une autorité compétente, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende lorsque la privation de liberté, reconnue illégale, s'est poursuivie.

    ...un peu connement, je me demande où est la "privation de liberté" prétendument "illégale" ?

     

    De son côté, Patrick Baudouin, président d'honneur de la Fédération internationale des droits de l'homme tente d'expliquer que "Il est interdit d'extrader un Français vers un pays qui applique cette sentence. Le rapatriement de nos ressortissants qui risquent cette condamnation devrait donc s'imposer...", sans vouloir contredire cette éminente personnalité, je ferai simplement remarquer qu'il n'est pas question d'extrader un français (sans "F"), mais de ne pas accueillir un soldat qui a mis ses armes au service d'une puissance ennemie... Je crois sentir une nuance

    Petites bites et couilles molles

    Faut pas déconner quand même... en tant qu'orphelins de guerre, on pourrait aussi les faire Pupille de la Nation, non? Ca coûte rien c'est l’État qui paie...

     

     

    Petites bites et couilles mollesRetour des djihadistes: attentats terroristes, état islamique, kamikaze  ? (heuuu... personne ?..)

    Du vrai côté du miroir, Jean-Charles Brisard, président du Centre d'analyse du terrorisme déclare, (après avoir fait remarquer que les "revenants" ont été condamnés à une peine moyenne de six ans de prison, le maximum possible étant de dix ans): "Cela veut dire que d'ici 2020, 60 % de ces condamnés seront libérables. Pour le seul mois de novembre, sur 13 individus jugés, sept sont théoriquement libérables d'ici deux ans" et un policier ajoute "Les enjeux sont énormes. On sait qu'ils sortent encore plus radicalisés qu'ils ne l'étaient en y entrant et en plus ils ont eu le temps d'établir des contacts avec des détenus de droit commun..." Cependant, les ministères concernés tentent de rassurer en affirmant "Tous les détenus radicalisés quittant la détention ont vocation à faire systématiquement l'objet d'une 'note de signalement' diffusée aux services de renseignement partenaires" et "On essaie d'anticiper chaque sortie.../...Pour chaque individu, un service leader est désigné. A charge pour lui de 'lever le doute' ou de confirmer la dangerosité avant de faire le nécessaire : écoutes, surveillance, fiche S…". Assurance tempérée par le souvenir des propos hésitants d'une sous-ministresse quelconque auprès du ministre de l'Intérieur révélant que "La majorité des adultes est actuellement incarcérée. Les autres, et notamment ceux qui n’ont pas pris un rôle direct aux combats, font l’objet d’un suivi soit au travers d'un contrôle judiciaire renforcé soit par un service de renseignement. "

    Petites bites et couilles molles

    En juin 2017, les responsables des forces de sécurité irakienne étaient très explicites: "Nous arrivons à une phase de combat où il est hors de question que des hommes de Daech puissent fuir et arriver dans un autre pays. Nous éviterons, autant que faire se peut, qu’un Français puisse sortir vivant de Mossoul. Notre objectif est encore une fois de les tuer afin qu’aucun homme de Daech ne puisse s’enfuir.".../... "Aucun djihadiste ne doit revenir en France après avoir combattu dans les rangs de Daech. D’autant que l’EI, au bord de l’effondrement est déterminé à poursuivre la guerre par le terrorisme sur le sol des  pays qui les combattent. Au premier rang desquels, la France."

    Faut pas déconner quand même.."Il faut se départir de toute naïveté, on est face à des gens qui sont plus déçus que repentis", disent certains experts, et pas spécialement des réacs plus ou moins "nauséabonds"...

     

     

    Petites bites et couilles mollesBorgo: Attaque terroriste, il lacère le visage du surveillant en criant "allahu Akbar"

    Guéret: "Vous méritez de vous faire égorger, vous n’avez pas à faire grève…"

    Nice: Une voiture fonce sur une manifestation de surveillants de prison

    Tarascon: Un détenu radicalisé agresse une surveillante de la prison

    Mont-de-Marsan: sept surveillants blessés par un détenu radicalisé

    Vendin-le-Vieil: L’agresseur des surveillants est un ancien lieutenant de Ben Laden

    (les journaux, fort discrètement)

    Autre argument, peu ou pas développé, concernant des incarcérations futures de "djihadistes français" (selon, etc...): à propos des agressions multi-quotidiennes et des fréquentes tentatives d'homicide (Allahu akbar oblige...!) dont sont victimes les gardiens de prison: Jean-François Forget, secrétaire général de l'Ufap-Unsa pénitentiaire, a évoqué la santé menacée des surveillants de prison: "Ce dont on ne parle jamais, ce sont les conséquences de toute cette violence carcérale.[qui conduit] à  une destruction psychologique à petit feu des personnels pénitentiaires en France..../... Nous avons la profession d'Europe, tous corps et métiers confondus, privés et publics confondus, qui avons le taux de suicide le plus élevé, et ça ne chahute personne.../...Vous savez quelle est l'espérance de vie d'un surveillant ? C'est 64 ans" (bonne chance, les gars !!!)

     Faut pas déconner quand même: contrairement à ce que veulent faire croire certains "organes" "d'information", les gardiens de prison préfèrent travailler dans une certaine sérénité, plutôt que de percevoir une prime de risque que leur veuve ne toucheront pas ! c'est pas des ouvriers de chez Renault..

     

     

    Petites bites et couilles molles"Avec intransigeance et fermeté mais, 'en même temps'™, au cas-par-cas" (président-macron)

    Mais, moi (et je ne sais pas si cette fois je suis en adéquation avec mon titre !), ce qui m'inquiète le plus, c'est que président-macron a déclaré -novembre 2017- à qui voulait (ou pas) l'entendre que  "Il y en a qui peuvent revenir sans qu'ils soient rapatriés, il y en a qui peuvent être rapatriés, et il y en a qui seront jugés avec leurs familles, dans certaines circonstances, dans les pays où ils sont, en particulier l'Irak... Et tout ce qui a été commis fera l'objet d'un jugement, parce que c'est aussi la juste protection que nous devons à nos concitoyens". comme il a rarement tenus ses engagements (nouveaux impôts, projet de Notre-Dame-des-Landes, etc..), on peut s'attendre à un autre déni de paroles et à un retour discret et compassionnel des ennemis d'un pays qui n'a ni art, ni culture, et qui n'a jamais existé comme le fantasme le Front National... mais peut-être, à forces de sacrifices demandés à ceux-qui-ne-sont-rien, présente quelques potentialités financières et industrielles.

    C'est pas comme si on n'avait jamais été prévenus...

    Petites bites et couilles molles

       

    Petites bites et couilles molles

    A l'occasion d'un "off" mal maîtrisé sur Beur FM, Emmanuel Macron a donné matière à la droite pour relancer la polémique autour de Mohamed Saou, référent d'En marche mis au ban pour une série de posts Facebook dénoncés par certains comme ambigus sur l'islamisme....

    Petites bites et couilles molles

     

    Faut pas déconner non plus...un employé de chez Rothschild comme Président de la République Française, à l'égal d'un De Gaulle ou même d'un Pompidou, faut pas rêver... (pour les deux ou trois derniers présidents, je dis pas.)

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

     

     

    macron

      Make our country small again...

     

    konk

     

     

     

    28 novembre 2017 - Ouagadougou - Burkina Fasso ... selon un article du journal "Le Monde":

    Pour son premier déplacement en Afrique depuis son élection, Emmanuel Macron souhaitait s’adresser à la jeunesse africaine. Arrivé au Burkina Faso, mardi 28 novembre, avant d’aller en Côte d’Ivoire puis au Ghana, le chef de l’État a prononcé un discours de près de deux heures à la mi-journée devant 800 étudiants, à l’université de Ouagadougou.

    M. Macron a commencé par affirmer que même si la colonisation européenne avait été marquée par "des grandes choses et des histoires heureuses, les crimes commis à l’époque étaient incontestables"..

    A la fin de son discours, M. Macron a longuement évoqué la francophonie. "Il y a bien longtemps que la langue française n’est plus uniquement française. Elle est d’autant, voire davantage africaine que française. Elle a son point d’équilibre quelque part entre Kinshasa et Brazzaville, bien plus qu’entre Paris et Montauban."

     

    ...à peine deux mois plus tard:

    L'écrivain·e franco-marocaine Leïla Slimani, conseillère d'Emmanuel Macron sur la francophonie et récipiendaire du prestigieux  prix Goncourt "spécial discrimination positive" en 2016 se propose de déringardiser la langue française...

    Au moment où les personnalités artistiques, scientifiques, etc... "non racisées" voient leurs renommée remise en cause au nom de la "diversité" et de la "non stigmatisation", et après que Macron lui-même ait renié la culture française en déclarant en février 2017: "Il n'y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse..." avant de renchérir quelques jours plus tard en affirmant (ou en avouant naïvement ?...): "L'art français... je ne l'ai jamais vu", on peut s'attendre au pire.

    Exit les Hugo, les Montaigne, les Voltaire, les Gide et les Céline ... qui ont le tord de pratiquer une "une langue de boudoir, de lettrés mais pas .. une langue pragmatique.", car "il faut sortir d'une vision jacobine du français où le bon français serait ici, en France" et d'être un peu trop français "de souche"

    C'est vrai que c'est pas trop mal parti: la copie d'un tweet circule actuellement sur les réseaux sociaux (réacs), émis puis corrigé par l'AFP (Agence France Presse... la seule habilitée à fournir "une couverture rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie des événements qui font l'actualité internationale", d'après leur propre présentation sur leur propre site !):

     

    AFP

    difficile de faire plus "cool, qui est rentré dans la langue française"...

    et si Le français qui est actuellement la 4me langue parlée dans le monde,

    derrière l'anglais, l'espagnol et... l'arabe! doit devenir la 2me à ce prix là, merci...

     

    Après l'Histoire de France revisitée, on pourra bientôt dire à propos de l'ex-langue de Molière: "Nadia Vallaud-Belkacem l'a souhaité, Leïla Slimani l'a réalisé...", de réformes en réformes, d'ouvertures en ouvertures et de concessions en concessions aux minorités ethniques, religieuses, sexuelles, nos zélites zélées, politiques et intellectuelles, continuent leur travail de sape avec la bienveillance extatique de l'ensemble des médias qui n'en peuvent plus d' étaler une ignorance crasse et prétentieuse... exemple chez l'inénarrable "Libé" :

    libé

    (A noter, le "avant notre  ère"...

    et remarquons que le... journaliste (?) aurait précisé

    "avant l'hégire" n'aurait pas changé grand chose à la datation !)

     

     

     

    On a sur la page Youtube de Francetv-Éducation tous les éléments pour comprendre le pourquoi et le comment en un peu moins de 2 mn.

    1 jour, 1 question propose de répondre chaque jour à une question d'enfant, en une minute et trente secondes. Le commentaire explicatif est toujours drôle, le dessin est léger et espiègle. L'intention est d'aider l'enfant à construire son propre raisonnement et à obtenir les clés qui lui permettront de se forger sa propre opinion.

     

     @ Ana María Hidalgo Aleu, ép. Germain

     Une piste, peut-être, qui contenterait tout le monde ?

    wesh

     

     @ Ana María Hidalgo Aleu, ép. Germain

      Ou alors, c'est moi qui fait un mauvais procès d'intention...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires
  • Une bien bonne idée ?...

     

    Oui, bofffff!Dans une lettre datant du 20 octobre et envoyée aux "présidents de fédération", la ministre des Sports Laura Flessel a appelé les fédérations sportives à faire chanter la Marseillaise "avant chaque compétition relevant de championnats de France". Les présidents contactés ont également la possibilité de "décider d'une diffusion plus large de cet hymne à l'occasion d'autres compétitions.

    La lettre a été co-signée avec Denis Masseglia, président du Comité national olympique (CNOSF) et Emmanuelle Assmann, présidente du comité paralympique. Il est également écrit qu'il appartient aux présidents de fédération "de faire apprendre cet hymne national, notamment aux plus jeunes compétiteurs, afin qu'ils soient à même de le chanter lors de leurs premières compétitions et de mettre en place un dispositif qui leur permet véritablement de s'en approprier le sens".

     

    .oOo.

     

    mais si ça doit finir COMME-ÇA...

    marseillaise(avril/mai/juin 2016)

    Le ministère de la Défense a annoncé jeudi 21 avril le lancement du concours « Chante Ta Marseillaise » . Ce jeu destiné aux 18-25 ans est ouvert du 9 au 22 mai 2016. Il propose d’interpréter à sa façon et en vidéo le premier couplet de la Marseillaise, sans en changer les paroles. Tous les styles musicaux sont acceptés ! La proclamation des gagnants et la remise de prix aura lieu le 21 juin 2016, lors de la Fête de la musique.

    Pour participer, rien de plus simple. Il suffit de :

    - se filmer en 60 secondes maximum ;

    - chanter sa Marseillaise ;

    - poster sa vidéo sur sa propre chaîne Youtube en titrant [#ChanteTaMarseillaise – titre de ton choix]

    Sources : Ministère des Armées
    Droits : Ministère de la Défense

     

     .oOo.

    petit florilège:

    (mais ne vous rassurez pas, il y en a plein d'autres)

    CHANTE LA MARSEILLAISE AVEC PAMELA

     

    JE CHANTE LA MARSEILLE

     

     L'Étendard Sanglant

     

    DSL pour la qualité du micro ! Je veux juste le cadeau lol

     

    Une voix d'ange pour la patrie...

     

    Emma FOUCAUD

     

    Savonnette

     

    Version Pop Folk

     

    20160514 concours ma marseillaise final

     

    GAGNANT du concours #ChanteTaMarseillaise - Onklac

    Triste, tout ça, non???

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique