•  "AUX GRANDS HOMMES, LA PATRIE RECONNAISSANTE"

    Parmi cette quinzaine de personnages (et couples) "ayant marqué l'Histoire de France", et objets de panthéonades passées, présentes ou futures (ici classés par ordre alphabétique, sans souci de chronologie ni de fonction ou de carrière), il en est un qui...

    ...non, rien.

    Je me suis trompé.

    J'ai failli me laisser aller à des instincts nauséabonds...

    Tout va bien maintenant.

     

    Cherchez l'intrus...

             

    Cherchez l'intrus...

     

    Cherchez l'erreur...

     

    Cherchez l'intrus...

    Joséphine BAKER

     

    Marcelin & Sophie BERTHELOT 

     

    Louis-Antoine de BOUGAINVILLE

    Cherchez l'intrus...

     

    Cherchez l'erreur...

     

    Cherchez l'erreur...

    Louis BRAILLE

     

    Pierre-Jean Georges CABANIS

     

    Pierre & Marie CURIE

    Cherchez l'intrus...

      Cherchez l'erreur...  

    Cherchez l'erreur...

    Maurice GENEVOIX

     

    Victor HUGO

     

    Jean JAURES

    Cherchez l'erreur...

     

    Cherchez l'erreur...

     

    Cherchez l'erreur...

    Jean LANNES

     

    André MALRAUX

     

    Jean MOULIN

    Cherchez l'erreur...

     

    Cherchez l'erreur...

      Cherchez l'erreur...

    Jean-Jacques ROUSSEAU

     

    VOLTAIRE

     

    Emile ZOLA

             

     

     


    8 commentaires
  •  

     

                 
           « Le geste central des sociétés contemporaines est le remplacement : le remplacement de tout par son double reproductible, plus pratique, plus économique, plus facile à produire et à remplacer. »            « Il faut conserver. On est en train de tout détruire ! Qu'il s'agisse des paysages, de la culture française, de l'âme du peuple, de sa composition ethnique, religieuse... Il faut le contraire. Le programme idéal c'est le conservatisme. »  
    Renaud Camus         Eric Zemmour  
           
    sur "Le Nouveau Conservateur" - N° 4 - été 2021

     

    "La tradition ce n'est pas la transmission des cendres, mais la préservation du feu." 

    (attribué à Gustav Mahler)

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    1er Juillet 1961 - 1er Juillet 2021

     

    «Le pire, c'est qu'on se demande comment le lendemain on trouvera assez de forces pour continuer à faire ce qu'on a fait la veille ? Où on trouvera la force pour ces démarches imbéciles, ces milles projets qui n'aboutissent à rien, ces tentatives pour sortir de l'accablante nécessité, tentatives qui toujours avortent et toutes pour aller se convaincre une fois de plus que le destin est insurmontable, qu'il faut retomber en bas de la muraille chaque soir, sous l'angoisse de ce lendemain toujours plus précaire, toujours plus sordide ?... C'est l'âge aussi qui vient peut-être et nous menace du pire... On n'a plus beaucoup de musique en soi pour faire danser la vie...»

    Louis-Ferdinand Céline - "Voyage au bout de la nuit"  

     

    Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline, est né le 27 mai 1894 à Courbevoie et mort le 1er juillet 1961 à Meudon, connu sous son nom de plume généralement abrégé en Céline, c'est un écrivain et médecin français, notamment célèbre pour "Voyage au bout de la nuit" publié en 1932 et récompensé par le prix Renaudot la même année.

    Il est (presque) unanimement reconnu comme l'un des plus grands novateurs de la littérature du XXème siècle "d’une stature exceptionnelle, au rôle décisif dans l’histoire du roman moderne.../... Céline introduit un style elliptique personnel et très travaillé, qui emprunte à l'argot et tend à s'approcher de l'émotion immédiate du langage parlé" estimait George Steiner. À propos de son style, Julien Gracq dira : "Ce qui m'intéresse chez lui, c'est surtout l'usage très judicieux, efficace qu'il fait de cette langue entièrement artificielle -entièrement littéraire- qu'il a tirée de la langue parlée." 

    C'est un des écrivains français le plus traduit et le plus diffusé dans le monde.

    Il est aussi connu pour son antisémitisme. Il publie des pamphlets virulents dès 1937 (année de la parution de Bagatelles pour un massacre) et, sous l'Occupation durant la Seconde Guerre mondiale, il est proche des milieux collaborationnistes et des services de sécurité allemands. 

    (d'après wikipédia)

    En 2011, "après mûres réflexions", le Ministre de la Kulture de l'époque un certain Frédéric Mitterrand avait estimé qu'"il était de son devoir d'exclure l'écrivain de la liste des célébrations nationales"... Son Président -Nicolas Sarkozy- avait pourtant déclaré quelques années plus tôt : "On peut aimer Céline sans être antisémite, comme on peut aimer Proust sans être homosexuel !..." (ou alors, le ministre avait fait une interprétation potentiellement erronée de cette déclaration...? je n'ose évoquer cette éventualité dictée par une basse rancune personnelle !) Quid de son successeur, ou de sa successeuse, en cette année 2021, 60ème anniversaire de la mort de l'écrivain et 4ème de la Macronie, toujours en quête d'une introuvable Culture française ?

     

    60 ans

    "Le nom de Céline appartient à la littérature, c’est à dire à l’histoire de la liberté. Parvenir à l’en expulser afin de le confondre tout entier avec l’histoire de l’antisémitisme, et ne plus le rendre inoubliable que par-là, c’est le travail particulier de notre époque, tant il est vrai que celle-ci, désormais, veut ignorer que l’Histoire était cette somme d’erreurs considérables qui s’appelle la vie, et se bercer de l’illusion que l’on peut supprimer l’erreur sans supprimer la vie. Et, en fin de compte, ce n’est pas seulement Céline qui sera liquidé, mais aussi, de proche en proche, toute la littérature, et jusqu’au souvenir même de la liberté."

    Philippe Muray - Céline

     

    «La dictature des larves est la plus étouffante, la plus soupçonneuse de toutes. Du moment où elles gouvernent tout peut se violer, s'engluer, se travestir, se trafiquer, se détruire, se prostituer... N'importe quelle croulante charognerie peut devenir à l'instant l'objet d'un culte, déclencher des typhons d'enthousiasme, ce n'est plus qu'une banale question de publicité, faible ou forte, de presse, de radio, c'est-à-dire en définitive, de politique et d'or.»

    Louis-Ferdinand Céline - "Bagatelle pour un massacre"   






    8 commentaires
  •  

     Petite liste (presque) spontanée des gens que j'aime bien (ou pas...) 

              A       ASSELINEAU, François  
              B       BASTIÉ, Eugénie  
                      BELTRAME, Arnaud
                      de BENOIST, Alain  
                      BOUSQUET, François  
                      BUISSON, Patrick  
              C       CAMUS, Renaud  
                      de CASTELNAU, Régis  
                      CLUZEL , Gabrielle  
              E       ENTHOVEN, Raphaël  
                      ESCADA, Alain  
                      d'ESCUFON, Thaïs  
              F       FINKIELKRAUT, Alain  
              G       GAVE, Charles  
                      GOLDNADEL, Gilles-William  
              H       HOUELLEBECQ, Michel  
              L       LE GALLOU, Jean-Yves  
                      LEVY, Elisabeth  
              M       MABROUK, Sonia  
                      MARÉCHAL, Marion  
                      MARTINEZ, Antoine   
                      MÉFRET, Jean-Pax  
                      MÉNARD, Robert  
                      MESSIHA, Jean  
              O       OBERTONE, Laurent  
                      ONFRAY, Michel  
                      d'ORNELLAS, Charlotte  
              P       PAGÈS, Guy  
                      POLONY, Natacha  
              R       RASPAIL, Jean
                      RIOUFOL, Ivan  
              V       VENNER, Dominique
                      de VILLIERS, Philippe  
              Z       ZEMMOUR, Eric  
                         

     

                            Légende 
                                très bien   he
                                bien   smile
                                pas mal   ouch 
                                mauvais    aww

     

    J'ai volontairement écarté de cette liste de personnalités de mon petit panthéon intime et confidentiel tous les spécialologues et spécialiciens divers et (a)variés officiels des audiovisuels hexagonaux et autres... J'ai omis aussi tous les politicardiciens unanimement reconnus (et adorés ou abhorrés) aux programmes 6.0... J'ai également négligé les blogueurs et autres youtubeurs influents, trop nombreux, mais que vous connaissez forcément (ou que n'avez pas envie de connaitre...)

    J'aurais pu en ajouter quelques autres, pris dans l'Histoire de France ou dans l'Antiquité, voire dans les mythologies ou la littérature... Mais bon, cette liste est (presque) instinctive et spontanée, alors...!?

    Et puis, oui, bon, je sais... Aucun de ceux qui figurent ci-dessus ne saura, ne pourra, endiguer ni même ralentir la chute de la maison France et celle de l'Europe et de l'Occident. Ni individuellement, ni même (et surtout) collectivement (et c'est bien là le drame)...

    Peut-être, dans le meilleur des cas en être un témoin privilégié et désabusé, si la fin tarde un peu, pour des raisons indépendantes de la volonté du chef d'orchestre et du maître de ballet....

     

     

     

     

     


    8 commentaires
  • Quand les mots "honneur", "courage", "patriotisme"... avaient (mais retrouvent parfois, quelque-part...) un sens, une signification...

    Alexandre Vassilievitch Koltchak

    Koltchak "l'Amiral"  

    Alexandre Koltchak était un officier de marine et océanographe russe. il a participé à plusieurs expéditions polaires pour l'Académie des Sciences de Russie. Après ses exploits militaires pendant la guerre russo-japonaise de 1904-1905, il participe à la rénovation de la flotte russe et est nommé vice-amiral en 1916, il est à 42 ans le plus jeune vice-amiral de l’histoire de la marine impériale.

    Le 4 novembre 1918, Koltchak devient ministre de la Guerre et de la Marine du Gouvernent d’Omsk, le gouvernement anti-bolchévique au pouvoir après la chute de la monarchie tsariste en 1917. Le 18 novembre de la même année il est nommé Commandant suprême de la Russie à la tête des "armées blanches" contre les "rouges". Il reçoit alors les délégations étrangères et est reconnu à l’échelle internationale comme le chef légitime de l’État russe.

    Le 15 novembre 1919, après de violents affrontements, l’armée Rouge entre à Omsk. Koltchak, démissionne le 4 janvier 1920. Trahi par ses alliés et abandonné par ses fidèles, il est livré  aux autorités "socialistes révolutionnaires" et "mencheviques" d’Irkoutsk et fusillé le 7 février 1920. 

      

    L'Amiral

    Réalisé en 2008 par Andreï Kravtchouk ; avec Constantin Khabenski (Amiral Alexandre Koltchak), Sergueï Bezroukov (général Vladimir Kappel), Elizaveta Boïarskaïa (Anna Timireva), Anna Kovaltchouk (Sofia Koltchak), Egor Beroïev (Mikhail Smirnov), Richard Bohringer (général Maurice Janin), Viktor Verjbitski (Kerenski), Nikolaï Bourliaïev (Nicolas II)...

    L'avenir d'une nation. Le choix d'un homme...

    «Ce film, produit avec l’aide du ministère de la culture russe illustre bien la renaissance du cinéma de ce pays et reflète le renouveau religieux, moral et politique entamé par M. Poutine. [...] Le film ne se limite pas à nous présenter comme souvent des morts et des blessés bien proprets ni ne tombe dans l’excès inverse des jets d’hémoglobine irréalistes qui tachent les plafonds sans cacher l’horreur des combats.[...] Le film est d’une grande richesse : vie dans les mess officiers, scènes épiques (une victoire historique à la baïonnette des blancs sur les mitrailleurs rouges), scènes de prière des soldats au combat, histoire d’amour entre l’amiral et l’épouse d’un de ses officiers traitée avec des aspects moraux inhabituels dans le cinéma occidental, description des massacres d’officiers par les rouges, de l’opportunisme de certains, du rôle douteux et faible d’officiers occidentaux engagés dans la guerre civile russe..»

    (Certains critiques ont trouvé que le film était autant un film dramatique autour d'une intrigue amoureuse qu'un film de guerre et d'action, dans lequel la guerre civile ne servirait que de cadre à l'histoire -et à l'Histoire...?-)

    (d'après "média-presse.info")

    Et, pour en savoir (beaucoup) plus... https://guyderambaud.wikia.org/fr/wiki/Alexandre_Vassilievitch_Koltchak

        N.B. il semble que -à ce jour- le monument à la mémoire de l'amiral Koltchak, près du monastère Znamensky à Irkoutsk, n'ait été ni "tagué", ni déboulonné... et qu'il soit même fleuri régulièrement. 
       

    Alexandre Koltchak, "l'Amiral"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P.S. : A mes débuts de blogueur, j'avais été à plusieurs reprises invité à rejoindre un petit groupe d'"infréquentables" qui se retrouvaient régulièrement dans quelque resto parisien pour y refaire le monde et -non accessoirement- se faire une petite bouffe entre "nauséabonds", tradition maintenant abandonnée... l'un d'eux, tendance "royaliste", avait choisi ce pseudo...

     

     

     


    33 commentaires
  •  

    Statues déboulonnées :

    Un monument en hommage à George Orwell situé devant la BBC bientôt retiré

    car les thèmes abordés par celui-ci "ne correspondraient plus aux valeurs" de la BBC ?

     

    Une (autre) statue à déboulonner...      

    Une (autre) statue à déboulonner ?

    Bien entendu, il s'agit d'une fausse capture d'écran, d'un "fake", publié en juin dernier sur les réseaux sociaux :

    Le tweet a rencontré un large écho alors qu’une statue de Churchill a été taguée à Londres le 7 juin et que celle d’un marchand d’esclaves a été renversée à Bristol le lendemain. Après la mort de George Floyd, la représentation dans l'espace public de figures historiques controversées fait l'objet de débats. 

    La BBC n’a pas prévu de retirer la statue de son emplacement actuel, confirme le groupe audiovisuel public britannique. La statue de l’auteur de 1984 se dresse devant un de ses bâtiments londoniens depuis 2017. George Orwell a travaillé pour "la Beeb" entre 1941 et 1943.

    L’auteur du tweet a lui-même reconnu avoir inventé la fausse affirmation. "J’ai essayé de rendre ce faux crédible, mais, en y repensant, il se pourrait que la BBC le fasse. écrit-il, Je donne cinq ans avant que cela n’arrive !"

      

    Et pourtant...(attention : il s'agit, ici, d'un "reportage-fiction", avec un acteur jouant le rôle de George Orwell, mais prononçant des phrases qui seraient authentiques -ou qui pourraient l'être...)

     
    "Les livres avaient été réécrits... Les statues, rues et immeubles avaient été renommés... Les dates avaient été modifiées... L’histoire s’est arrêtée."

     

     

     

    Parce-que, pendant les silences-radio, la fête à la clé-à-molette continue...

    Bref rappel de quelques uns des déboulonnages les plus marquants de ces 4 ou 5 derniers jours...

    Martinique : destruction de la statue de l’impératrice Joséphine, la plaque de la rue Victor Hugo arrachée à la hache

    Cayenne (Guyane) : une statue de l’abolitionniste Victor Schoelcher a été renversée

    Chicago : la maire démocrate fait déboulonner la statue de Christophe Colomb #BlackLivesMatter

    États-Unis : la Chambre vote le retrait des statues de personnalités confédérées du Capitole

     

     


    6 commentaires
  •  

    En-même-temps, Napoléon, de Gaulle, Pompidou, Clemenceau, Gambetta, Churchill...

    et Jeanne d'Arc et Saint-Louis :

                                        Archives personnelles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Souvenez-vous :

    France - Avril 2017... 

     

    Dans mes archives personnelles

    Que dire de mieux et de plus que ce qui a été dit et écrit ?

    3 ans déjà...

    ...tout était prévu, tout est sous contrôle :

    3 ans déjà...

    Et dire que certains d'entre-vous ont dû faire le mauvais choix...! 

    3 ans déjà...

     

     

     

    France - Avril 2017.

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique