• C'est "Valeurs Actuelles" qui aurait soulevé le lièvre... Un lièvre encore plus dingue mais beaucoup moins rigolo que celui d'Alice dans son pays des merveilles:

    Une journaliste de RMC en garde à vue pour soupçons de financement du terrorisme.

    Il ne s'agit pas de l'une de ces jeunes et jolies présentatrices vedettes des différents shows télévisés appelés "journal", une de celles ayant renvoyé les mâles blancs, cathos, hétéros et de plus de 50 ans soliloquer dans le placard à (+ de 50) balais

    Il s'agirait d'une journaliste de radio, considérée comme l'une des plus éminentes spécialistes des femmes djihadistes françaises qui aurait, pour les "besoins de ses enquêtes" fréquenté de très près ces femmes, avant leur départ ou après leur retour, eu de nombreuses conversations avec elles ou avec leurs parents ébahis et éplorés, au sujet de leurs motivations, de leur radicalisation militante volontaire ou des manipulations dont elles auraient été victimes, etc...

    Jusque-là, tout va bien comme on dit: une journaliste "d'investigation" qui s'investit dans sa mission...  et il était logique et inévitable qu'elle fasse quelques rencontres peu recommandables au cours de ses investigations... parfait !

    Où c'est plus curieux, c'est que les Services de l'anti-terrorisme et des renseignements français (qui connaissent certainement un peu leur travail, quoi qu'on dise) lui auraient adressé à plusieurs reprises mais en vain de nombreuses "mises en garde" à propos de ces fréquentations "suspectes" et "dangereuses"... Plusieurs écoutes téléphoniques de personnes "dans le haut du spectre" auraient mis en évidence des "échanges réguliers" entre la journaliste et plusieurs djihadistes.

    Jusque-là, tout va toujours bien: une journaliste "d'investigation" qui s'investit en prenant parfois des risques dans sa mission...pourquoi pas ?

    Où ça devient très bizarre et plus surprenant, c'est quand ces écoutes ont permis d'établir que "la journaliste a été impliquée dans au moins un transfert d’argent dans une zone de conflits, argent devant servir à permettre à des familles de terroristes de revenir en France" (selon une source judiciaire) -l'unique raison de sa garde à vue, selon la police-.

    La garde à vue est confirmée par les services de la DGSI. Et la direction de la rédaction de RMC qui ne souhaite pas s'exprimer sur le sujet apporte d'ores et déjà son soutien à sa journaliste.

    Alors...

    "Garde à vue" ne veut pas dire "mise en examen" qui ne veut pas dire "condamnation". On a vu certains policiers, parmi les plus brillants, rester en équilibre instable entre déontologie et efficacité; ils ont été rapidement cloué au pilori par la justice médiatique. Attendons la suite de cette affaire et les réactions dans l'une des prochaines émission des "Grandes Gueules".

    On peut quand-même, dès maintenant, s'étonner que le travail de journaliste soit plus ou moins compatible avec le fait d'éprouver une empathie visible pour des assassins et des égorgeurs qui ont déclaré une guerre sans merci à l'Occident ? (empathie: reconnaissance et compréhension des sentiments et des émotions d'un autre individu- syn.: sympathie).

    - Il s'agit peut-être d'une précaution inutile mais salutaire ...

    - Il s'agit probablement d'une erreur due à un excès de zèle et de précautions...

    - Il s'agit certainement, si ce n'était ni l'une ni l'autre des hypothèses ci-dessus, d'une exception qui ne confirmerait pas de règle connue: absolument aucun journaliste, aucun homme politique, aucun intellectuel, aucun artiste ni aucune personnalité publique civile ou religieuse ne ferait aussi cyniquement preuve d'un tel partisanisme islamophile frôlant, parfois, la propagande désintéressée ou la complicité béate...  Rassurez moi....

    "maintenant, quelques short news..."

    Rassurez moi ! Ça se saurait ?

    A l'heure où je poste ce papier, les rédacteurs du site de RMC ne semble pas avoir lu "Valeurs Actuelles": "Le PSG dévoile ses nouveaux maillots 'Air Jordan' pour la Ligue des champions"; "Immigration en France: Il n'y a pas de submersion"; "Vers un congé paternité obligatoire et plus long"...

    Aucun journaliste de "R.T.-France" ni de "Sputnik" ne semble mêlé à une affaire similaire de financement de groupuscule identitaire voulant acheter une ou deux banderoles.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  • Ils sont trop forts (ou pas)...

    ... dans leur manière de tourner casaque sans pour autant retourner leur veste !

    Un peu partout, en Europe,  et même au-delà, les "infâmes" partis populistes et les mouvements nationalistes "nauséabonds" commencent à montrer qu'ils existent ailleurs que sur la fachosphère et qu'ils ne sont pas aussi nauséabonds et infâmes qu'on le dit depuis des dizaines d'années, puisque c'est une majorité de citoyens qui comprend de mieux en mieux leur doctrine qui repose essentiellement sur "le refus de l'immigration, surtout venant de pays musulmans, une violente opposition aux institutions européennes et un certain conservatisme moral." et qui, presque tous "ont également une fascination notable pour Vladimir Poutime" (Alban Mikoczy).

    Un peu partout en Europe, c'est à dire en Autriche, en Hongrie, en Slovaquie, en Bulgarie, en Pologne, en Italie, en Finlande, en République Tchèque, et bientôt en Suède ou ailleurs... à mesure que les élections se suivent et finissent par se ressembler.

    Dans le reste de l'Europe, c'est la grande panique à tel point que toute la gauche humanitaire et mondialiste en est toute tourneboulée à force de chercher d'où peut bien venir ce vent mauvais...

    De J. Lanzmann & J. Dutronc...

    En France, Jean-Luc L'insoumis-Mélenchon s'entoure progressivement de d'avantage de drapeaux tricolores que Marine Le Pen,  Nicolas Dupont-Aignan, Laurent Vauquiez et la fanfare de l'Amicale des anciens du 110me d'infanterie réunis, pour affirmer sans rigoler que "Le drapeau tricolore et la Marseillaise sont des symboles révolutionnaires." pendant que son trotskiste jamais repenti de haut-parleur déclare péremptoirement que "La bonne conscience de gauche (...) empêche de réfléchir concrètement à la question migratoire."

    On avait auparavant entendu de grands précurseurs (ou "...seuses"):

    • la députée suédoise de gauche  Amineh Kakabavehqui qui semble découvrir que "Nous avons été naïfs, nous avons manqué de courage, nous n’avions aucun plan alors que la Suède connaît des problèmes d’intégration depuis 20 ans: la société multiculturelle a été mal construite pendant plus de deux décennies, ce qui a entraîné une séparation des communautés et le débat est tellement envenimé qu’il en est devenu tabou"  tout en avouant le fond de sa pensée "C’est la raison pour laquelle les Démocrates de Suède, un parti raciste, risque de devenir le deuxième parti."

    • l'allemande Sarah Wagenknecht, égérie de l’extrême gauche et longtemps admiratrice inconditionnelle de la RDA communiste qui reconnait, un peu plus honnêtement: "J’en ai marre de laisser la rue au parti d’extrême droite..." et tente d'en séduire une partie des électeurs, en faisant comme si elle s'était soudain convertie au discours du Ministre de l'Intérieur* qui annonce sans précaution oratoire que "l’immigration [est] la mère de tous les problèmes". *(allemand, le ministre...le nôtre croyait encore, il y a peu de temps qu'il n'y avait guère plus de 300 000 personnes "d'origine étrangères" en France)

     

    Avec tout ça, le Pape François qui plaidait pour un afflux toujours plus massif de migrants dont "la sécurité personnelle sur le continent européen passe avant la sécurité nationale" et son chanoine de Président Macron qui dénonce "la lèpre populiste qui monte en Europe et jusque dans des pays où nous pensions que c'était impossible de les voir réapparaître et chez les amis voisins qui disent le pire, et font les pires provocations" etc... etc... continuent d'avoir l'air cons dans la vraie vie.

    De J. Lanzmann & J. Dutronc...

     

     

     

     

     

     

     

     

    En attendant de se ressaisir et de "punir" financièrement et commercialement les peuples et les dirigeants des pays qui votent si mal... ? "Hein, Jean-Claude... George... Qu'est-ce qu'on attend ?"

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    13 commentaires
  •   La loi "sécurité et liberté" pour les nuls 

     

    Au nom de la sécurité de tous:

    L'exposition de l'auteur de bandes dessinées Marsault, programmée au mois de septembre à Paris à la galerie Art Maniak a été annulée par mesure de précaution pour ne pas risquer de troubler l'ordre public suite à des menaces contre le dessinateur "politiquement incorrect", jugé "raciste", "misogyne", "homophobe" et "islamophobe" sur les réseaux sociaux par un groupe antifasciste qui aurait déjà menacé par le passé de lui couper les mains ou de les lui détruire à coups de masse. Il se définit lui-même comme "patriote, droitard et réactionnaire".

     Au nom de la sécurité de chacun:

    La conférence de l'écrivain Laurent Obertone, prévue au théâtre de l'Atelier à Paris a été déprogrammée par mesure de précaution pour ne pas risquer de troubler l'ordre public suite à des menaces contre l'auteur des livres aussi "politiquement incorrects" et controversés que "La France orange mécanique", "La France big-brother" et son prochain "La France interdite", objet de cette conférence de présentation, suite à une mobilisation suscitée par un mouvement "antifa". C'est ce même éditeur qui avait publié "La France islamiste" de Alexandre Mendel.

    Au nom de la liberté de certains:

    Le concert de Médine, le rappeur djihadiste à la voix rocailleuse et aux textes d'une grande finesse au service de sa parole engagée aura bien lieu, à guichet fermé fautes de places encore disponibles, les 19 et 20 octobres à Paris malgré l'opposition de nombreux élus de droite et d'extrême-droite, dans la salle mythique du Bataclan qui fut le théâtre d'un attentat meurtrier en 2015, la loi garantissant la "liberté de réunion" en dépit d'éventuels appels à "troubles à l'ordre public" qui seraient alors réprimés conformément au Droit républicain à la Liberté d'Expression.

     

    "Sortir à Paris"

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Vert ou pas mûr ?

    Parasiticide du marronnier

    (séquence "émotions")

    C'est devenu, depuis quelques jours, la question qu'il faut se poser et poser dans tous les salons où on cause et où on (se) pose: un peu comme si, après avoir été traité encore tout dernièrement de lâche à la solde des empoisonneurs d'abeilles et de grives cendrées, d'incapable, de pantin, de sous-lobbyiste du sous-bio de super-marché, de pollueur terrestre à 4x4 et maritime en hors-bord et aérien avec hélicoptère, de jeune premier aventureux décati de la télé, de vendeur de shampoings et bains moussants sans scrupule, de communiquant à sa seule gloire, etc... le dernier en date des rafraichisseurs de climat et de sauveurs de planètes, encore tout préféré de tous et déjà regretté d'un encore plus grand nombre, était soudain le nec plus ultra existant dans sa spécialité, qu'après lui le (ou les) déluge(s) était inévitable, comme son meilleur successeur possible et pressenti (officiellement et publiquement non par le premier Ministre mais par le Président de la République en personne qui s'y connait en ex- soixante-huitard décomplexé ) l'a bien senti :

    Faut-il, ou pas, un Ministre exclusivement et spécialement chargé de "l’Écologie" ("Solidaire", ou pas) ?

    question subsidiaire:

    Faut-il, ou pas, que chaque Ministre se penche avec honnêteté et rigueur sur les problèmes ressortissant de ses responsabilités dans son domaine propre: agriculture, industrie, transport, énergie, etc... ?

    Mais...

    Les notions d’honnêteté et de rigueur sont-elle compatibles avec les attributions et, surtout, les ambitions d'un ministre ?

    Ensuite, si on élargit le débat (avec mauvaise foi, ou pas):...

    Faut-il, ou pas, un Ministre "des Sports", le sport, même amateur, étant depuis longtemps affaire de sponsors privés et de gros sous, ou encore un peu, parfois, dans certains endroits, de bénévolat désintéressé, ou pas ?

    Faut-il, ou pas, un Ministre "de la Culture" (et "de la Communication"), la culture, l'art et l'information étant des choses qui devraient échapper au contrôle d'une administration quelconque, même de bonne volonté ?

    Faut-il, ou pas, un Ministre "de la Justice", celle-ci se revendiquant indépendante de (presque) tout pouvoir, n'ayant donc aucune prise sur les magistrats, leurs activités et leur carrière ?

    Faut-il, ou pas, un Ministre "de la Cohésion des Territoires" (sic) et un ministère distinct "des Outre-mer" (territoires à part, donc, sans discrimination volontaire... mais à partir de quelle distance des côtes du continent) ?

    Ou encore..

    Faut-il, ou pas, un Ministre "des Comptes publics et de l'Action" si, une réforme dont le coût est estimée à 500 millions d'euros doit être abandonnée contre son avis circonstancié, pour des raisons de basse politique ?

    Faut-il, ou pas, dans ce même ministère un secrétariat d’État chargé "de la Fonction Publique" et, donc, des économies à réaliser sur son dos, qui ne cherche pas à appliquer certaines des suggestions proposées (sans aucun bon sens pratique) ci-dessus ?

    Ou aussi...

    Faut-il, ou pas, un "Premier Ministre", si il doit avaler des couleuvres, son chapeau et sa fierté pour entériner et se contenter d'annoncer un peu après 20 h. des décisions venues (plus ou moins anticonstitutionnellement) "d'en haut et un peu à droite" ?

    Parasiticide du marronnier

    Mais bien sur, et sans la moindre mauvaise foi, ou pas:

    Il faudrait conserver un Ministre "des Armées", ça peut toujours servir; peut-être un général 5 étoiles, chef d'état major, mais conscient que le chef, c'est pas lui...

    Il faudrait conserver un Ministre "de la Santé et des Solidarités", devenu indispensable depuis qu'une solidarité sub-saharienne correspondant aux traditions d'accueil des français influe négativement sur leur santé...

    Il faudrait conserver un ministre "de l'Agriculture et de l'Alimentation", à l'abri des influences croisées et contradictoires de lobbies de l'industrie phytosanitaire, de l'agro-alimentaire, du bio/halal et des consommateurs...

    Il faudrait conserver un Ministre "de l’Éducation Nationale" s'attaquant enfin aux inégalités de chances entre les élèves qui veulent apprendre leurs leçons et ceux qui préfèrent dealer ou organiser des tournantes.

    Il faudrait conserver un Ministre "de l'Intérieur", avec ou sans "et les Cultes", mais ce serait mieux si la très réelle "Police des cultes" veillait un peu "à ce que [certaines] pratiques ne remettent pas en cause l’ordre républicain ou qu’elles ne créent pas de troubles à l’ordre public".

    Il faudrait conserver un Ministre "du Travail", ne serait-ce que pour faire un chômeur de moins.

     

     

    Bon, mais j'ai pas dit qu'il fallait pas de gouvernement et pas de ministre et pas porter de culotte et à bas la calotte et vive l'anarchie et vive ma ZAD à moi... j'ai pas dit ça.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  • Paris, le 22 aout 2018 - à l'issue du 1er conseil des Ministres à la fin des vacances présidentielles.

        "Le président a rappelé que la rentrée du gouvernement devait s'inscrire dans la cohérence et la continuité de la transformation qui a été celle engagée depuis un an par notre pays.../...Nous allons donc continuer à déployer la cohérence du projet que les Français ont choisi. Nous ne devons pas dévier de stratégie mais au contraire poursuivre son déploiement." a déclaré Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. 

    "Nous allons donc continuer à déployer la cohérence du projet que les Français ont choisi." a rappelé Benjamin Griveaux... 

    Émile COUÉ (1857-1926)

    "Les Français veulent qu'on continue à réformer. Nous allons travailler, sans prendre en compte les piques de nos détracteurs." a déclaré un conseiller de Matignon...

    Émile Coué de La Châtaigneraie, né le 26 février 1857  et mort le 2 juillet 1926  est un psychologue et pharmacien français, auteur d’une méthode de guérison et de développement personnel (la méthode Coué) fondée sur l’autosuggestion.

    Il explora au sein de la psychologie moderne des voies originales et nouvelles et fut un précurseur de la psychologie comportementale et de la pensée positive, et un expérimentateur de l'effet placebo.

    Il y a effectivement un certain nombre de réformes très populaires, croient-ils, ou font-ils semblant de croire, ou veulent-ils nous faire croire, en cours pour célébrer l'An II de la Macronie Démocratique et Populaire d'Hexagonie...

    Rappel et évocations, précisions, propositions et suggestions dictées par une cohérence déployée:

    • une nième baisse des charges pour les entreprises pour, forcément, améliorer leur compétitivité et leur croissance, aussi bien dans les "territoires" qu'à "l'International", forcément une initiative qui satisfera les salariés, au détriment des actionnaires, n'en déplaise aux banquiers d'affaire supra-nationaux... Ou l'inverse ...

    • une réforme des retraites pour uniformiser les différents régimes en s'alignant, pas du tout forcément sur celui le plus favorable aux intéressés et, en même temps™, une réforme (bis, ou ter... etc...) des retraites repoussant l'âge de la retraite à un âge de plus en plus canonique rendant inutile et obsolète, forcément, l'existence des pensions de réversion...

    • une réforme de l'assurance chômage qui devra continuer de chercher et, dans l'idéal absolu, essayer de trouver des débuts de commencements de pistes pour se pencher à nouveau sur l'indemnisation des demandeurs d'emploi (actuellement limitée à ceux en activité réduite et aux chômeurs de longue durée), de prestations et de travail au noir.

    • un "plan pauvreté -" qui devrait permettre d'économiser tout un tas de pognon dingue qui coûte un max. pour aider des pauvres qui, forcément et obstinément, continueront à rester pauvres, et en même temps™, rester fainéants, cyniques et, souvent, alcooliques et illettrés, et ne votant pas pour les forces du progrès En Marche vers LE Monde Nouveau...

    • un "plan pauvreté +" qui envisagerait, sur le papier, d'apporter une aide accrue aux habitants les plus défavorisés des quartiers les plus défavorisés, allant jusqu'à offrir chaque matin un petit déjeuner (bio, local, équitable et citoyen, forcément) aux enfants les plus défavorisés, le tout sous les auspices bienveillants et concertés d'un "monsieur pauvreté" interministériel (ancien collaborateur de Najat Belkacem)

    • une réforme du système de santé dans le but, forcément, d'apporter des réponses au malaise des soignants, sans fermer aucune "petite structure" de proximité, tout en misant quand même sur la médecine de vile que les nouveaux diplômés boudent pour préférer une carrière hospitalière ou dans des régions ensoleillées et touristiques.

    • une transformation de la fonction publique dans le but "d'assouplir" le nombre et les rôles et compétences de fonctionnaires payés par les diverses collectivités; ce qui ne pourra se faire qu'après avis d'une ou plusieurs commissions d'étude et d'enquête dirigées par de hauts fonctionnaires compétents, forcément, et pas forcément bénévoles

    • une loi "agriculture et alimentation" qui ne fait pas encore trembler les industriels de l'agro-alimentaire, ni les patrons de la grande distribution, ni leurs agents infiltrés dans les différentes commissions européennes de Bruxelles, pas plus que les producteurs étrangers de viande et de fruits et légumes.

    et peut-être:

    • une loi sur la bio-éthique "révisée" et "revisitée", encore un peu floue, mais qui apportera des réponses modernes et contemporaines aux éternels problèmes de l'humanité: séquençage génétique, généralisation et élargissement de la PMA et de la GPA (pour les fillettes pré-pubères, uniquement sur demande du conjoint), fin de vie et euthanasie ou "suicide assisté", etc...

    • une loi "asile et immigration" améliorée et élargie pour satisfaire les Organisations Humanitaires  citoyennes et agissante mais dont les objectifs, à priori bisounours, vont dans le sens, à la fois, des objectifs religieux totalitaires pan-islamiques des adeptes de Mahomet et de ceux, plus terre-à-terre du "philanthrope" multimilliardaire Soros en lutte perpétuelle et dévastatrice contre l'Europe des nations et la culture et les sociétés occidentales.

    sans oublier:

    • une réforme constitutionnelle pour raffermir les pouvoirs d'un président de la République qui se croit encore élu par le peuple mais dont la pensée complexe et les actions novatrices et incomprises peuvent être remises en cause par des opposants irrespectueux, envieux et  butés.

    • une réforme de la présidence et du fonctionnement du palais présidentiel afin que nul ne sache ni ne dévoile le fonctionnement occulte de cette institution jugée archaïque par le plus jeune et le plus moderne des présidents français.

    et, pourquoi pas...

    • une loi "accueil et remplacement" , plus universelle et plus humaine que la loi "asile et immigration" prenant en compte les avis et exigences des associations humanitaires et même par le "Défenseur des Droits" qui estiment que:

    la crise migratoire n'existe que dans la tête d'une estrèm'drouâte paranoïaque puisque "les statistiques le prouvent", le solde migratoire français n'a pas bougé depuis des lustres...

    c'est pas juste de faire une distinction entre "bons", "moins bons" et "faux" demandeurs d'asile, tous égaux dans leur volonté de faire partager leur culture et leurs mœurs à la vieille Europe.

    • une loi sur l'inégalité et la dis-parité tenant compte des réalités d'usage observées dans la société civile, stigmatisant et discriminant définitivement "l'homme-blanc-catholique-hétérosexuel" en faveur de "l·e·a transgenre-transexuel·e-transracial·e-multiculturel·le"...

    • une loi de transition écologique et solidaire pour reboucher le trou de la couche d'ozone, stopper le réchauffement climatique et lutter contre le terrorisme présumé islamique entrainant des incidents isolés commis par des personnes fragiles psychologiquement ...

    • une loi "laïcité et tolérance" interdisant définitivement tout signe religieux dans l'espace public (apparence, attitude, comportement, expressions orale ou corporelle, etc) et de toute manifestation non autorisée par la Libre Pensée en dehors des lieux et des horaires qui seront précisés... (L'Islam ne sera pas concerné par cette mesure, n'étant pas considéré par la Loi comme une religion mais comme un système complet et complexe à la fois politique et socio-culturel).

     

    Vous, je ne sais pas, mais moi, ou je ne me souviens pas du projet que j'avais choisi, ou je suis un mauvais français qui change d'avis pour faire du tort à la république... ou il faut que je fasse une cure intensive avec la méthode à ç' t' Émile...

    Émile COUÉ (1857-1926)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique