•  

    ceci n'est pas un "fake" !!!

    Message ahurissant d’un policier...

     

    Chers collègues....voici ma journée d aujourd’hui...
    HONTEUX
    En déplacement à Valenciennes ce jour
    Rassemblement 4h30 pour une éviction du camp de migrant de Grande Synthe... plusieurs migrant interpellés et mis dans des bus pour les acheminer sur des hôtels...
    Fin de service et retour hôtel de valenciennes

    18h30 soit 14h de service. mais là, stupeur on apprend qu’un bus de migrants interpellés par nos soins arrive dans notre hôtel, dans nos chambres.il nous est demandé de quitter nos chambres. oui oui les amis..on se fait virer par les migrants. nous somme dans l attente d’un hôtel.. …
    Faites tourner l info au maximum les amis...cela ne doit pas rester secret. merci a tous....

     

     

    "Hôtel" de Police !!!

     

    Les mêmes infos, vues par...

     

    Les estimations donnaient entre 350 et 400 personnes vivotant dans la boue du campement sauvage de Puythouck, à Grande-Synthe (Nord). Mardi 19 septembre, le lieu a été évacué par les forces de l’ordre. A la fin de la journée, ce sont 557 personnes, dont 60 enfants, principalement des Kurdes irakiens, qui avaient été acheminés vers des centres d’accueil et d’orientation
    Une douzaine de bus ont été affrétés pour acheminer les migrants vers des centres d’accueil et d’orientation (CAO), a dit Claire Millot. Selon l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), "l’opération a été préparée en amont" et "plus de 400 hébergements ont été dégagés dans les CAO pour les mises à l’abri."
    La rencontre prévue vendredi entre le maire de la ville et le préfet de région afin d’imaginer une solution plus pérenne reste à l’agenda.

    Le Monde

     

     

     

     

     

     

    "Ce jour, 564 réfugiés vivant sur ma ville dans des conditions honteuses ont été mis à l’abri dans le calme et la dignité. Ils étaient exténués, transis de froid. Ils n’en pouvaient plus et sont partis volontairement." a réagi Damien Carême, maire de Grande-synthe, sur Twitter.

    "Forcément, quand il pleut autant sur la bande littorale (que ces derniers jours, NDLR), les conditions de vie sont compliquées, les gens sont dans la boue, il y a des gens qui sont en situation d’extrême fragilité, des enfants, des personnes âgées donc on ne peut pas les laisser dans ces conditions-là", a expliqué le sous-préfet.

    Libération

     

     

     

     

     

    Le campement de Grande-Synthe, dit du Puythouck, était en cours d'évacuation ce mardi matin. "Une opération de police est en cours", a indiqué de son côté la préfecture du Nord, sans précision. Environ 200 CRS et policiers étaient mobilisés pour cette évacuation, a précisé la source policière.A proximité de Grande-Synthe, le trafic sur l'A16 était perturbé en raison de la présence sur la voie de migrants, qui tentaient de fuir l'opération d'évacuation, a rapporté la source policière. Selon une bénévole d'Emmaüs Grande-Synthe, la police a encerclé le campement et fermé le secteur, laissant les associatifs à l'extérieur.

    Une douzaine de bus ont été affrétés pour emporter les migrants vers des centres d'accueil et d'orientation (CAO), a précisé Claire Millot. Selon l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii), "l'opération a été préparée en amont". "Plus de 400 hébergements ont été dégagés dans les CAO pour les mises à l'abri".

    FR3 région

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Quoiqu'on en dise... peut-être...

    Une révolution se prépare.

     

     

    Une révolution se prépare.

     

     

    Les Français sont lucides et très critiques sur les méfaits et les coûts de l’immigration.

    article du 17/09/2017 de Pascal Célérier sur boulevardVoltaire

    Les élites ont beau multiplier le matraquage idéologique qui, par sa stupidité, se retourne souvent contre elles (voir ces manuels d’histoire présentant les "invasions barbares" comme des "arrivées de migrants"!), les Européens et les Français sont lucides et donc très critiques sur les méfaits et les coûts de l’immigration.

    Enquête après enquête, une majorité de Français le dit et le redit. Il y eut l’enquête internationale révélée en juin dernier qui montrait un divorce entre les peuples et les élites sur l’immigration, il y eut en juillet un sondage IFOP pour Atlantico. Et voici que l’enquête menée annuellement depuis 2011 dans vingt-cinq pays par Ipsos paraît.

    Premier enseignement : quand et là où l’immigration augmente, les Européens le voient. Ainsi, ils sont 74 % à le dire en Italie, 65 % en Allemagne et "seulement" 58 % en France. Et 53 % des Français trouvent qu’il y a trop d’immigrés en France. Cela veut dire que le premier mensonge des élites sur les chiffres de l’immigration ne passe plus auprès des peuples européens.

    Second enseignement : sur l’aspect qualitatif de l’immigration, les Européens ne croient plus, mais plus du tout, aux bienfaits et aux "chances" que l’immigration représenterait pour leur pays. En Europe, ils ne sont que 21 % à voir l’immigration en rose. En France ? 14 %. Oui, 14 % : si l’on ajoute à nos élites quelques gauchistes et quelques aveugles fâchés avec la réalité, on doit arriver à ce petit club de 14 %. Le problème, c’est que c’est ce club-là qui impose son idéologie et sa politique. Cela pose un réel problème démocratique. Et pas que chez nous, car en Allemagne aussi, seulement 18 % de la population estiment l’immigration bénéfique.

    Troisième enseignement : les Français ne croient pas non plus à l’idéologie angélique qu’on leur assène sur les "pauvres réfugiés". 53 % d’entre nous doutent que les réfugiés soient des réfugiés, et 64 % pensent que des terroristes se font passer pour des migrants.

    La France serait-elle redevenue le pays de Descartes, du doute et du bons sens, "chose du monde la mieux partagée" ?

    Un jour ou l’autre, cette majorité de Français hostile à l’immigration massive et destructrice qui lui est imposée s’exprimera ailleurs que dans des sondages. Elle a, d’ailleurs, commencé à le faire : Marine Le Pen, malgré ses limites et la concurrence d’un Fillon qui essayait de se positionner sur le même créneau, a tout de même accédé au second tour et plus de dix millions d’électeurs ont voté pour elle.

    Mais l’idéologie pro-immigration se radicalisant au fur et à mesure que les Français découvrent l’ampleur de ses mensonges, cette expression prendra un double aspect. La revendication d’une politique claire et ferme mettant enfin un coup d’arrêt au Grand Remplacement. Mais aussi le renvoi des élites mettant en œuvre depuis quarante ans cette politique immigrationniste. Le "dégagisme" que M. Macron a su habilement capter à son profit en est une première manifestation. Mais cette enquête a été réalisée deux mois après son élection et alors que sa popularité chutait déjà. Cela signifie que, pour les Français, le compte n’y est pas, que le dégagisme ne suffit pas s’il ne s’accompagne pas d’un changement radical de politique migratoire. Or, ils veulent et ils voudront les deux.

    Et l’événement historique qui traduira cette double volonté populaire, si longuement mûri, si longtemps retardé, et avec tous les soubresauts qu’il pourrait entraîner, porte un nom. Cela s’appelle une révolution. Reste à savoir comment le pays de Descartes opérera cette révolution.

     

     

     

     

    Une révolution se prépare.

    source UCLAT (2015)

     

     

    Une révolution se prépare.pour agrandir cliquer sur la carte ou sur ce lien

     

    Choses vues sur le Boulevard

    pour agrandir cliquer sur le tableau ou sur ce lien

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  •  

    EN ROUTE POUR DE NOUVELLES AVENTURES ?

     

    Souvenez-vous... on croyait avoir tout vu, hein? ben non...

    SO-LI-DA-RI-TÉ.....

     

    SO-LI-DA-RI-TÉ.....

     

    EN ROUTE POUR DE NOUVELLES AVENTURES...!

    ramassé -avec des pincettes- sur:  paris-luttes.info    (vous n'êtes pas obligé de leur fournir un "clic" supplémentaire !)

    "Rassemblement en solidarité avec les inculpé-e-s de la keufmobile brûlée."

    À la veille de leur procès, exprimons dans la rue notre solidarité avec les 9 personnes accusées de l’attaque d’une voiture de flics quai de Valmy à Paris l’an dernier. Rassemblement le 18 septembre, avec infokiosque, prises de parole, boissons. Rendez-vous à 19h Place des Fêtes (ligne 11).

     

    Du 19 au 22 septembre 2017, 9 personnes passeront en procès, accusées de l’attaque d’une voiture de flics quai de Valmy à Paris le 18 mai 2016. Deux attendent toujours en taule, dont l’une depuis maintenant plus d’un an, tandis que six autres sont sous contrôle judiciaire et que la dernière est encore recherchée.Ce jour-là, en plein mouvement contre la « loi travail », des policiers se rassemblent place de la République pour geindre contre la « haine anti­-flics ». Une vrai provocation après deux mois de manifestations réprimées à coup de lacrymos, de grenades, de matraque, d’arrestations.

    La justice frappe souvent fort quand ses larbins en bleu sont attaqués. C’est que justice et police sont toutes deux au service de l’État et des puissant-e-s de ce monde, pour perpétuer l’ordre des choses basé sur l’exploitation, le racisme, le sexisme, l’homophobie,... et qu’il ne faudrait pas avoir l’impression de pouvoir changer les choses. Alors il faut mettre sous contrôle par la menace de la prison ceux et celles qui, par choix ou par nécessité, sortent des chemins balisés du travail, de la consommation, de la soumission au pouvoir. Les moyens à leur disposition sont toujours plus nombreux. Que ce soit l’annonce de la construction de dizaines de nouvelles prisons pour enfermer toujours plus, la légalisation à venir de l’état d’urgence permanent, ou encore la nouvelle loi sur la légitime défense des flics.

    C’est dans ce contexte que le procès va se dérouler, certainement sous une forte pression médiatique où il s’agirait d’en faire un procès exemplaire, celui du mouvement contre la loi travail et plus généralement d’une hostilité diffuse contre la police particulièrement palpable ces derniers temps. Face à ça, à nous de ne pas nous laisser museler. Exprimons notre solidarité avec celles et ceux qui subissent la répression pour des actes de révolte qu’on partage. Ne laissons pas la salle d’audience aux journalistes et aux parties civiles dont Alliance, syndicat de police ayant appelé à la manifestation du 18 mai 2016, toujours prompt à s’afficher dans les médias pour des campagnes racistes et sécuritaires.

    Faisons vivre notre solidarité également dans la rue. Ici ou ailleurs, ne laissons pas la justice condamner dans l’indifférence, sabotons la chaîne du contrôle et de l’enfermement, opposons-nous au flicage de nos vies et aux diverses mesures qui visent à le rendre total et permanent.

    Liberté pour les inculpé-e-s de la voiture de flics brûlée le 18 mai 2016 !

    Liberté pour tou-te-s !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     on croyait avoir tout vu, hein? ben non... (moi, je pourrai pas, j'ai tennis; avec Sandrine Josso)

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Alors que, quand il s'agit de commémorer une action qui s'inscrirait dans..., ou qui préfigure...  ou qui "rappelle les heures les plus sombres de notre histoire", je n'ai pas eu l'impression que beaucoup de journalistes se soient souvenus qu'on était aujourd'hui le 11 septembre (bonne fête aux Adelphe).

    Le 11 septembre...  ne stigmatisons personne avec une histoire vieille de 17 ans...

    Pas de "I'am Twin Towers", de "not afraid"... il ne s'est rien passé...

    Silence radio (et TV)

    Silence radio (et TV)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "Le dicton du jour "Nuées de septembre, pluies de novembre, gel en décembre."

     

    À la une ce lundi 11 septembre 2017

    Il est midi, l'heure de faire le point sur l'actualité de ce lundi 11 septembre à la mi-journée. Par 

    Livry-Gargan : la famille juive séquestrée raconte son calvaire

     

    VIDÉOLa violente attaque s'est déroulée dans la nuit de jeudi à vendredi en Seine-Saint-Denis. Plusieurs institutions juives dénoncent un «acte antisémite». Sur RTL, le couple a évoqué un événement «très traumatisant».

    Irma: l'exécutif accepte de se soumettre à une enquête

    LE SCAN POLITIQUEInterrogé sur les propos de Jean-Luc Mélenchon et Éric Ciotti, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a dit être «pour l'évaluation». «Ils verront combien les équipes étaient mobilisées», jure-t-il.

    L'ouragan Irma balaie la Floride, il devrait faiblir aujourd'hui

    EN DIRECT - Après avoir longé la côte, Irma devrait pénétrer plus avant dans les terres en direction du nord de l'Etat américain puis du sud-ouest de la Géorgie cet après-midi.

    Hillary Clinton ne sera plus candidate à une élection

    VIDÉOSDans une interview télévisée pour la promotion de son livre, l'ex-candidate à la présidentielle américaine est revenue sur l'immense déception connue après sa défaite. Un épisode «très douloureux», qu'elle ne veut plus revivre.

    Catalogne: ce lundi, les indépendantistes font monter la pression avant le référendum 

    Plusieurs milliers d' indépendantistes vont manifester à Barcelone avant le référendum d'autodétermination du 1er octobre.

     

    L'actu du jour. Par Le Point.fr (avec AFP)

     

    Irma. Le gigantesque ouragan, rétrogradé en catégorie 3, longe la côte ouest de la Floride. L'État est pilonné par des vents de près de 200 km/h et menacé par de brutales montées des eaux. Irma a déjà fait trois morts en Floride en plus des 27 qui ont été tuées au cours de son passage dans les Caraïbes.

    États-Unis. Le pays célèbre le 16e anniversaire des attentats du 11 Septembre. Donald Trump doit faire un discours au Pentagone.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Silence radio (et TV)


    Le 11 septembre est le 254ème jour de l’année. C’est aujourd’hui la Journée mondiale de lutte contre le terrorisme... "

    ... et basta !

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Le "goûter présidentiel" des policiers ne passe pas..

    "Lundi, jour de la rentrée des classes, Emmanuel Macron était en visite dans une école primaire de Forbach. Un voyage officiel (VO) qui nécessitait un important dispositif de sécurité. Les fonctionnaires de la Direction départementale de la sécurité publique de Moselle (DDSP) avaient reçu des renforts extérieurs à l’instar des hommes de la Section d’intervention (SI) de Nancy, à en croire les réseaux sociaux des différentes organisations syndicales.

    "En poste sur les lieux du VO avant 6 h du matin pour certains, les policiers recevaient, vers 10 h, un petit sachet repas. À l’intérieur : une pomme, une bouteille d’eau de source 50 cl, une mini-brique de jus d’orange et un sachet de 4 biscuits. Un encas dans l’attente d’un repas de midi qui tienne l’estomac ? Que nenni !

    "Ce sera la seule et unique collation - un « goûter d’écolier » plaisantent certains - distribuée aux forces de l’ordre chargées d’assurer la sécurité autour du déplacement présidentiel. Autant dire qu’il fallait avoir de la réserve pour tenir une vacation sur le terrain d’une durée de près de 10 h. « Quand on a su qu’il s’agissait du seul et unique repas auquel nous aurions droit, on a cru à une blague », note un policier. « C’est un manque criant de considération pour des économies de bout de chandelle. S’il y avait eu au moins un sandwich dans le colis, la pilule aurait peut-être pu passer mais là… D’autant que, bloqués sur le dispositif, on ne pouvait pas aller acheter de quoi se restaurer ».

    "Un raté de cantine qui amenait nombre de policiers extérieurs au département de la Moselle, à se précipiter vers la première enseigne de restauration ouverte à la fin du VO. A priori, l’administration devrait tout de même rembourser le ticket à hauteur du forfait : 15,25 €."

     L'est Républicain

     

    Honteux, Scandaleux ... 

    Unité SGP Police FO 54 dénonce à nouveau les conditions de travail des fonctionnaires de police de la Section d'Intervention de NANCY lors de leur déplacement à Forbach (57) ce matin pour la venue du président de la République de 03h30 à 17h00. En effet la photo ci dessous illustre une fois de plus la considération de l'administration car le repas tant attendu s'est avéré être un simple goûter ... Sachant que ceux ci ont passé la journée entière sur un service d'ordre épuisant physiquement et psychologiquement.

    Unité SGP Police Fo 54 n'accepte pas de pareilles conditions de travail et alertera le préfet délégué (encore..) et nous saisirons aussi le C.H.S.C.T .
    Unité SGP Police Fo 54 le seul et unique syndicat au plus proche de vos préoccupations.

    Diététique et forme physique et mentale

    UNITE SGP Police FO 54

     

    En même temps ™, (d'après FranceBleue) l'empereur "s'est également rendu dans une classe qui accueille des enfants en situation de handicap. Les élèves ont notamment parlé de leurs activités sportives "pour faire comprendre aux gens qu'on est tous pareils, y'a pas de différences". Sa visite s'est terminée par le déjeuner partagé avec des élèves, des parents et des enseignants à la cantine. Au menu : carottes râpées, tomates au thon, émincé de volaille ou encore tarte aux quetsches, mais pas les cordons bleus qu'affectionnerait Emmanuel Macron,

    La rentrée 2017 a été placée également sous le signe de la musique. Le ministre Jean-Michel Blanquer a incité les établissements à faire chanter les enfants Emmanuel Macron a chanté "Quand on n'a que l'amour", de Jacques Brel, avec des élèves.

     

     

    Diététique et forme physique et mentale 

    (Sarcelles: le défis facebook pour aider les migrants)

    On a vu des migrants mieux servis... (et n'hésitant pourtant pas, on se souvient, à jeter ou refuser leur repas non halal ou "pas assez épicé"..)

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique