•  

    Le "principe de précaution" semble le nec plus ultra -on dit maintenant "tip-top" ou "de la balle"-  des préoccupations politiques, sociologiques et associatives, officielles ou occultes, à l'égard des citoyens ordinaires mis sous curatelle de l'élite locale, nationale ou internationale, pensante et agissante.

    Principe de précaution

     

    A tel point que Monsieur Macron, Président Élu de la République Anti-Populiste simili-Française, a jugé bon de s’entourer de quelques "Conseillers Présidentiels des Villes" dont la liste nominative reflète à merveille ces minorités non visibles qui crèvent les yeux des souchiens et exprime bien ce besoin de "précautions" à prendre, par principe et "en-même-temps"™ et dont les avis éclairés devraient ramener une paix citoyenne jamais remise en cause dans les quartiers pas vraiment perdus de la république, mais toujours retrouvés.

    Précautions donc, je suppose (faut dire, si je me trompe !):

    1. pour prévoir et prévenir les revendications et donc les exactions et les mouvements d'humeur subséquents d'une partie de la population de l'Hexagonie (la partie la plus stigmatisée, humiliée et ghettoïsée ) afin d' aller au devant des désirs et des besoins ou des exigences de tous ces nouveaux compatriotes, présents ou à venir sur leur terre d’accueil.
    2. afin d'anticiper et favoriser la nécessaire évolution logiquement inévitable de toute la population dite "de souche" vers la "grande substitution" (pour ne pas employer le mot camusien qui fâche) et finaliser de préparer les institutions et les services administratifs et religieux à satisfaire leurs traditions et leurs us et coutumes ou leurs fantaisies.
    3. dans le but de trouver comment familiariser rapidement les derniers récalcitrants habitant certains territoires jusqu'alors non métissés à un nouveau mode de vie qui risquerait de ne pas être compris immédiatement malgré les efforts répétés des journalistes, des artistes et des intellectuels assermentés depuis près d'un demi-siècle.
    4. avec l'objectif d'asséner des arguments frappants et démocratiquement obtenus aux ultimes partisans encore libres d'une idéologie nauséabonde qui rappellerait les-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire, malgré les efforts répétés des journalistes, des artistes et des intellectuels assermentés depuis près d'un demi-siècle.

     

    Principe de précaution

    "Conseillers Présidentiels", donc parmi lesquels on retrouve, à plus de 70%, tout ce qui fait notre "richesse" et en reflète la diversité dans tous les domaines, depuis les "super grands frères et sœurs" des quartiers perdus jusqu'aux défenseurs des droits des prisonniers et des victimes, en passant pas des humoristes islamistes pas vraiment marrants et quelques représentants de la boboïtude indispensable à toute macronerie...

    • Saïd HAMMOUCHE
    • Mejda NADDARI
    • Sarah OURAHMOUNE
    • Nicolas ESCHERMANN
    • Zahia ZIOUANI
    • Yassine BELLATAR
    • Adile FARQUANE
    • Mohamed MECHMACHE
    • Majid EL JARROUDI
    • Patrick CURMI
    • Souad BELHADDAD
    • Clotilde BRÉAUD
    • Anne CHARPY
    • Aïsseta CISSÉ
    • Laëtitia NONONE
    • Catherine HERRANEY
    • Samia CHABBANI
    • Nawel AMIRI
    • Abdelkader HAROUNE
    • Allaoui GUENNI
    • Gérard LEGRAND
    • Fayçal KAROUI,
    • Sabri BOUMJRI
    • Daniel HIERSO,
    • Corinne VERSINI 

    (une recherche rapide sur votre site de propagande préféré vous fournira tous les pedigrees de chacun d'entre-eux-et-elles)

      

     Sinon...

    I have a dream... (me too !)

    dans toutes les Mairies...

    sur toutes les Églises...

    dans toutes les Écoles...

    tous les Commissariats,

    toutes les Gendarmeries,

    toutes les C.A.F. et les C.P.A.M...

    toutes les épiceries "24/24-7/7"...

    tous les quick-snacks-pizza...

     

    partout, cette même affiche:

     

     

     

    Au titre du

    "principe de précaution..."

     

    Principe de précaution

     

    Principe de précaution

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Je devrais être content, j'ai appris des mots nouveaux...

    Boffff... couci-couça...

    Boffff... couci-couça...

     

     

    ...des mots dont les spécialistes en tous genres  du "déséquilibre psychologique chez des individus fichés S mais sans antécédent judiciaire et appréciés de leur entourage" vont nous abreuver dans les jours et les semaines à venir, quand un incident inévitable aura ôté la vie à un ou plusieurs de nos concitoyens tricolores...

     

     

     

    quelques exemples:

    • Ricine: La ricine pourrait être facilement utilisée comme toxique de guerre ou de terrorisme en raison d'une production aisée, d'un mode de dissémination multiple et d'une toxicité très élevée. La ricine se trouve dans les résidus fibreux du tourteau obtenu après pressage des graines pour en extraire l’huile dont elle est absente en raison de ses propriétés non liposolubles. Sa propre extraction fait appel à des techniques simples et peu onéreuses. Elle peut être obtenue sous forme liquide, cristallisée ou encore lyophilisée. Ceci permet d’envisager des voies de dissémination multiples en particulier la contamination de l’eau et des aliments ou la dispersion d’aérosol de ricine liquide ou de poudre lyophilisée. Par ingestion, la ricine provoque une gastro-entérite souvent hémorragique évoluant vers une déshydratation sévère avec collapsus puis décès. L’inhalation de ricine est à l’origine d’une irritation oculaire et pharyngée initiale suivie d’un œdème pulmonaire hémorragique avec détresse respiratoire. Il n'existe pas de traitement préventif ou d'antidote spécifique.

    source

    • N.R.B.C.: L’évolution majeure des années 90 a été la prise en compte de la menace radiologique, issue de la décomposition de la menace nucléaire. Les rayonnements alpha et bêta pouvant être contenus avec une relative facilitée, seuls étaient considérés comme constituant la composante radiologique de la menace nucléaire les rayonnements de type neutron et gamma. L’exposition à une source radioactive n’entraîne aucun effet mécanique mais une irradiation et/ou une contamination par des matières radioactives. Les particules en suspension dans l’air peuvent être à l’origine de contaminations externes- dépôt sur la peau – et internes-  le radioélément peut passer à l’intérieur du corps par inhalation, ingestion ou passage transcutané. Les effets ne sont pas visibles immédiatement. Ce risque est lié au concept de bombe sale. Un engin explosif peut répandre autour de lui une source radioactive. Comment peut-on se procurer des  radio-isotopes ?  Des millions de sources sont utilisées dans le monde (industrie, hôpitaux, recherche). Il faut savoir qu’aux USA une source disparaît chaque jour (perte, abandon, vol) Dans la communauté européenne ce sont 70 sources qui disparaissent par an.

    source

    • E.E.I.: Les engins explosifs improvisés (EEI) ou engins explosifs de circonstance (EEC)  sont principalement employés lors de conflits asymétriques par les forces terroristes, de guérilla ou par des commandos. Un EEI est un engin positionné ou fabriqué de manière improvisée et incorporant des composants chimiques explosifs, incendiaires ou toxiques. Il peut incorporer des éléments provenant d'arsenaux militaires (par exemple une grenade), mais le plus souvent il est composé d'un assemblage de pièces non militaires. L'EEI consiste typiquement en une charge explosive, une charge d'amorçage, un détonateur et un système soit mécanique, soit électronique de mise à feu. Les experts soulignent également le recours à des méthodes de plus en plus sophistiquées, notamment pour contrer les dispositifs de contrôle dans les aéroports. Les artificiers des organisations terroristes ont ainsi mis au point des explosifs sans métal indétectables aux détecteurs de métaux ou des bombes cachées dans leurs sous-vêtements ou dans leurs chaussures. Les scanners des aéroports permettant de détecter ces explosifs, les artificiers ont mis au point des bombes corporelles (explosifs dans des implants mammaires  , bombes intrarectales dans des suppositoires, etc...).

    source

    • T.A.T.P. ou Maman du diable : Pas besoin d'être chimiste pour fabriquer ce composé explosif, aussi connu sous le nom de peroxyde d'acétone et appelé "mother of Satan" par les terroristes. Avec de l'eau oxygénée, de l'acétone et de l'acide sulfurique "on peut faire ça dans sa cuisine. Il faut juste être précautionneux afin d'éviter que la réaction s'emballe car elle dégage beaucoup de chaleur". Après purification, on obtient des cristaux blancs dont le stockage et la conservation s'avèrent plus dangereux que la synthèse elle-même. "Pour le stabiliser, le TATP est souvent mélangé à de la nitrocellulose, ce qui donne un mastic que l'on peut ensuite mouler selon la forme souhaitée".  Malgré tout, le produit reste très instable. "Le TATP est un explosif primaire, ce qui signifie qu'il est très sensible et peut détoner à la moindre sollicitation, comme un faible choc, une friction ou une étincelle par exemple. Il n'y a pas besoin de détonateur pour provoquer l'explosion, une simple décharge électrique déclenchée par un interrupteur branché à une pile suffit".

    source

    Alors, c'est vrai... enrichir son vocabulaire, c'est bien... On avait déjà kalach, couteau de cuisine, camion fou, etc... mais, bon, je vois pas comment les placer au Scrabble ® ?

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires
  • Banlieues : ce que contient le plan de Jean-Louis Borloo

    l'abus d'alcool est néfaste, etc...

    Je ne suis, ni spécialiste de la politique, ni de la ville, ni des banlieues, ni des petits plans, ni du Gros-Plant, ni du Bordeaux, ni du bordel, ni des grands crus, ni des grosses cuites, mais c'est pas une raison...

    Et j'ai quand-même un peu l'impression que les djeunes des banlieues sont plus dorlotés que les vieux des cambrousses?

    l'abus d'alcool est néfaste, etc...

     

    L’ancien ministre de la Ville, mandaté par Emmanuel Macron, a remis ce jeudi son rapport sur les banlieues françaises au Premier ministre Édouard Philippe.

    Une académie "des leaders"

    Le rapport souhaite la création d’une "nouvelle grande école", pour arrêter de passer à côté des "talents de notre jeunesse et notamment des quartiers populaires".

    Un milliard pour le RER

    Pour améliorer la mobilité et atténuer l’enclavement des habitants des quartiers, l’ancien ministre préconise d’organiser "rapidement" les états généraux des transports en région Ile-de-France

    "Les voyages forment la jeunesse"

    Dans sa partie intitulée à la "Rencontre de l’Autre", le rapport suggère que "chaque enfant et adolescent scolarisé en QPV (quartier prioritaire de la ville,) aura la possibilité de partir quatre fois dans sa scolarité à la rencontre de l’Autre, dans des conditions financières abordables pour leurs parents, jusqu’à la quasi gratuité".

    Des "Maisons Marianne" pour les femmes qui s’impliquent

    "Elèves ou étudiantes, mères ou grands-mères, salariées ou sans emploi […] les femmes tiennent une place primordiale dans la vie sociale des quartiers populaire […] Ce sont les nouveaux visages de Marianne !"

    Encourager la "co-production" de sécurité

    Le constat est clair : "Certaines bandes se servent en effet de certains quartiers comme base arrière. Les marchands de sommeil, prospèrent. Une petite délinquance par intimidation se développe parfois." En plus d’un renfort de la police, notamment de proximité, le rapport suggère le déploiement de 500 "correspondants de nuit" supplémentaires sur des postes d’adultes-relais, pour contribuer en lien avec la police municipale à une politique de "tranquillité publique" ou pour venir structurer les initiatives associatives.

    Des "coachs d’insertion"

    Le sport est selon le rapport une des clefs de l’apprentissage de la motivation, du dépassement de soi, de la confiance et du respect des règles en banlieue, d’autant plus si l’on joue sur l’ "image positive de grands sportifs issus des quartiers". Il suggère de former et recruter 5 000 "coachs d’insertion" par le sport

    200 campus numériques

    Le numérique "doit s’enraciner dans les quartiers avides de réussite", selon le rapport, qui préconise la création de 200 campus numériques. Ils proposeront des cours en libre accès, des formations professionnelles liées au codage ou encore des aides pour passer le permis.

    Des "clubs petit déj"

    Pour répondre "au défi éducatif des quartiers", le rapport propose de créer des "cités éducatives". Le but, intégrer des dimensions sociales et culturelles au système éducatif et scolaire. Pour être attentif à "la santé et aux bonnes conditions des enfants", le rapport propose d’organiser "club petit dej" gratuit dans les écoles et collèges des REP et REP +, le matin et rendre gratuite la cantine le midi.

    Un fonds de 5 milliards d’euros

    Enfin, "L’État se doit de redonner confiance en garantissant ses engagements, en mettant à l’abri de tout aléa budgétaire, une partie des financements. Il faut donc constituer un fonds à la Caisse des Dépôts et Consignations", préconise le rapport en conclusion.

    l'abus d'alcool est néfaste, etc...

    À la recherche d'"chef d'état-major" pour piloter le programme

    Les programmes "peuvent démarrer tout de suite", et sont "parfaitement réalisables, très rapidement", assure le rapport, à condition que chacun "soit piloté en tant que tel et par une ou deux personnalités reconnues". À condition, encore, que "chacune des institutions soit réellement et publiquement en responsabilité avec un chef de file", mais aussi que soit mis en place "un chef d'état-major avec "l'autorité suffisante donnée par le président de la République."

     

    Éléments de réflexion:

    Zemmour sur Borloo : "Ce type, sur une page entière d’interview, arrive à parler de la banlieue sans prononcer les mots immigration et islam, c’est très fort, je lui tire mon chapeau"

    l'abus d'alcool est néfaste, etc...

    Malek Boutih, ancien député PS de l’Essonne, ex-président de SOS-Racisme et récent auteur lui-même d’un rapport sur la radicalisation de la jeunesse des banlieues n’est pas connvaicu par le rapport Borloo sur les banlieues.: "il y a 'une erreur de diagnostic : dans ces territoires, c’est la République qui est en train de s’effondrer"...

    l'abus d'alcool est néfaste, etc...

    Mohamed Mechmache, Pour le porte-parole d' "AC le Feu" et président d’honneur de la coordination nationale "Pas sans nous", le rapport de Jean-Louis Borloo qui propose la création d’un fonds de cinq milliards d’euros est une bonne nouvelle pour éviter d'aller droit dans le mur"

    l'abus d'alcool est néfaste, etc...

    Ivan Rioufol : "Cette étude n’aborde pas les sujets tels que l’immigration de masse et la salafisation des quartiers..."

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    11 commentaires
  •  

    Faut vous dire, Monsieur,

    que chez ces gens-là...

     

     

     

     

      Chez ces gens-là...  

    ATTENTION... il s'agit, ici, du "selfie" historique et original, pris par Macron lui-même,

    pour remercier toute l'équipe d'En Marche au lendemain de son élection (triomphale)

     

    voir aussi

    voir encore

     

    Chez ces gens-là...

     

     

    ...on complote et on dissimule en laissant croire qu'un petit quart de électeurs, parmi les moins désenchantés et les plus manipulables par les médias, aurait donné carte blanche à un banquier inconnu mais disposant de moyens matériels, humains et publicitaires ou de désinformation jamais égalés dans le passé, et à sa horde de députés prétentieux mais incompétents, pour démolir la culture nationale et occidentale dans sa totalité, alors qu'on n'est qu'un larbin de financiers cosmopolites et insatiables.

     voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on fait mine de caresser les catholiques dans le sens du poil pour paraitre juste et équitable et on blasphème en prétendant vouloir recréer des liens que la loi de 1905 réprouve entre une république franc-maçonne de la "Fraternité Verte" et une église catholique paganisée depuis des décennies et offerte comme une putain babylonienne apocalyptique,  tout en n'oubliant pas de lui conseiller d'adopter une compréhension bienveillante envers les assassins qui égorgent les curés, les gendarmes et l'ensemble des mécréants de la planète

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on déconsidère le peuple des petites gens qui ne sont rien, sauf parfois illettrés, alcooliques, fainéants et/ou cyniques, en leur débitant laborieusement mais avec un effort professoralement méprisant de vagues bilans et de vagues projets, face au plus populaire (ou "populiste" ???) des journalistes de l'audio-visuel (mais, malheureusement pour lui, mâle, blanc et de plus de 50 ans), en direct depuis la salle de classe d'une école maternelle perdue à Berd'huis, au fin-fond des "territoires", un "reflet des communes françaises", avec une  morgue hautaine que même le président pétaino-socialiste de 1981, ni aucun de ses successeurs, bling-bling ou culbuto n'aurait pas osé afficher.

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on fait popot dans la colotte quand il s'agit de ne pas céder à quelques pouilleux ayant spolié des terres, alors que le premier cul-terreux venu les aurait foutus dehors à coups de fourches et de pieds au cul, ou ayant "libéré" des universités où ils se savent d'instinct incapables d'apprendre et de retenir la moindre chose, tout en se prenant pour des intellectuels de B.D., révolutionnaires engagés, responsables et citoyens... mais "en-même-temps"™, "on" souille son calbar de plaisir et de joie en envoyant des missiles sur le principal opposant chrétien à l'état islamique, une décision illégitime et illégale prise en dépit de toutes les règles de droit international

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on euthanasie hypocritement les vieux, les retraités "privilégiés" qui "ont connu les trente glorieuses", qui "sont plus nombreux que jamais" et qui "vivent de plus en plus longtemps", alors qu'il serait si simple et plus direct d'appliquer franchement l'une des recommandations de la résolution de l'O.N.U. concernant les populations "en déclin et vieillissantes"::

    Les nouveaux défis posés par des populations en déclin et vieillissantes exigeront le réexamen fondamental de beaucoup de politiques et de programmes établis, avec une perspective à long terme. Les questions cruciales qu’il faut examiner comprennent: (a) les ages appropriés pour la retraite; (b) les niveaux, types et natures des prestations de retraite et de soins de santé pour les personnes âgées; (c) la participation à l’activité économique; (d) les montants des contributions des travailleurs et des employeurs pour financer les retraites et soins de santé des retraités; et (d) les politiques et programmes ayant trait aux migrations internationales, en particulier aux migrations de remplacement et à l’intégration de grands nombres d’immigrants récents et de leurs descendants.

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chez ces gens-là...

     

    ...on déconsidère le peuple des gens bien comme il faut et/ Chez ces "Môsieu-Le-Président" là, On déconsidère le peuple des gens bien comme il faut et instruits et cultivés (le théâtre Chaillot, pour eux... pas l'Odéon trop prolétaire, ni populaire théâtre du Rond-Point...), et On les prend pour des quiches

    • en  ne faisant pas ce qu'On pense, en ne pensant pas ce qu'On dit, et en ne disant pas ce qu'On  fait (et réciproquement) -sauf "penser printemps"- par exemple prétendre vouloir assurer l'"Ordre Républicain", tout en laissant les zadistes se réinstaller dans leur zaderie ou en annulant les examens pour ne pas se mettre à dos les occupants des universités libérées...
    • en niquant (façon de parler) tous les efforts continus de sa secrétaire alégalitéfamom: quand On invite trois journalistes, trois mâles et qu'On fait une vague allusion à leurs "confrères féminines" ..
    • en agressant ceux qui croient entrevoir une... "coagulation de mécontentements" (??!!!),
    • etc...

    Pour résumer: "On a essayé de dérouler une pensée pédagogue, mais On n’a pas pu rentrer dans le fond des sujets"

    C'est ballot.

    • Sans compter qu'On avait promis la discrétion et la rareté de La Parole Présidentielle, si précieuse... mais en une semaine, On a cumulé autant d'heures de one man show que durant toute la première année du quinquennat! (sans compter le rôle et  l'interprétation magistrale de Pierre, dans "Pierre et le loup")

    Mais je n'en sais pas plus: c'est le soir ou ma télé est tombée en panne; j'ai regardé un vieux film comique que j'avais enregistré il y a quelques temps...

    je vous propose de le voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     Hé oui, Madame... Y a pas que des lumières...regardez autour de vous, sinon vous pouvez voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    Et puis, y'a l'épouse... l'épouse qui pourrait être la maman, mais qui s'attife et se bichonne comme si elle était la fille, et que même les favorites et les concubines des précédents squatteurs du palais élyséens paraissaient de pures et angéliques nymphettes, mais qu'on écoute toujours ce que ses vieilles ambitions commandent...

     

     

     

     

     

    voir aussi

     

    Chez ces gens-là...

     

    On aurait, parfois, presque envie de rejoindre, dans la rue, ces énergumènes ringards et défoncés qui vont jusqu'à bruler l’effigie de "ce gens-là"... Mais il est tard, Monsieur...

    Faut que je rentre chez moi....

     (y a un film historique à la télé)

       voir aussi

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  

     

    Les hommages incertains au lieutenant colonel Arnaud Beltrame

     

    Trois hommes sont dans un bateau, si les trois tombent à l'eau, je n'irai pas plonger pour les repêcher (sauf le chien, peut-être... qui est certainement le seul à mériter d'être sauvé.).

    Trois hommes dans un bateau...

     

     Mon premier, Eric Coquerel, fait preuve d'un patriotisme et d'un sens du devoir que peu de gens exprimeraient avec un tel semblant de sincérité

    Trois hommes dans un bateau

     Mon second, Stéphane Poussier, exprime une vérité pas bonne à dire devant tout le monde, mais ancrée profondément dans la déontologie ultra-gauchiste...

    Trois hommes dans un bateau

     Mon troisième, Jean-Luc Mélenchon, essaie de ménager la chamelle et les pois-chiches en se victimisant et supplie les médias:

     

    Trois hommes dans un bateau

    Et, en même temps ™

     

    Trois hommes dans un bateau

     

     Mon tout est un épisode tragi-comique d'une clique d' "Insoumis" qui ne savent plus à quel saint se vouer (si j'ose dire...)

     Bon, moi je m'en fous... je crois pas que quelque militant(e) méchanlonistes consulte mon blog... profitons-en:

    Trois hommes dans un bateau

    Trois hommes dans un bateau

    Et le meilleur pour la fin, en revenant à la victimisation habituelle:

    Trois hommes dans un bateau

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique