• vu dans la presse... *

     

    Jérôme Salomon licencié de l'Institut Pasteur en 2012 dans des circonstances troublantes...

    Le Parisien révèle que le Pr Jérôme Salomon a été licencié "pour cause réelle et sérieuse" de l'Institut Pasteur dans d'étranges conditions en octobre 2012, sur fond de lettre anonyme et d'accusations calomnieuses

    Officiellement, il s'agissait de mettre un terme à un cumul de fonctions après sa nomination en tant que professeur au Conservatoire national des arts et métiers. Officieusement, l'actuel directeur général de la Santé était soupçonné d'avoir calomnié un haut responsable de l'Institut Pasteur par le biais d'une lettre anonyme lourde d'accusations. Dans ce courrier dactylographié [envoyé simultanément à deux chercheuses de l'établissement] que Le Parisien a pu consulter, l'auteur [anonyme] se dit victime de harcèlement sexuel, de corruption et de menace de mort de la part du dirigeant. Il l'accuse de pédophilie, de zoophilie et de sadomasochisme et menace de se suicider.  

    Sur ces fondements, une enquête préliminaire est ouverte par la Brigade de répression de la délinquance contre les personnes, et classée sans suite en novembre 2012. Le haut responsable en question porte plainte contre X pour dénonciation calomnieuse, plainte également classée.  

    Mais entre-temps, Jérôme Salomon, soupçonné par deux personnes (dont le responsable) d'être le corbeau, quitte son poste à l'Institut dans des circonstances étranges : à l'issue d'un entretien, il aurait été prié de remettre immédiatement ses clés, badge, chéquier et carte de paiement, avant d'être raccompagné à la sortie par un agent de la sécurité. Des mesures "d'allure disciplinaire" prises "de façon inexpliquée et particulièrement brutale" dont il se serait ému dans un courrier à Alice Dautry, la directrice générale de l'Institut Pasteur. Dans un mail, William Dab, ancien directeur général de la Santé et alors directeur de l'école du Cnam, aurait également dénoncé le traitement réservé au médecin. "Je ne peux pas rester sans réagir à la manière dont vos collaborateurs ont chassé le professeur Jérôme Salomon comme s'il s'agissait d'un délinquant", écrit-il à la directrice de l'Institut. Des courriers que Le Parisien affirme avoir consultés.  

    Contactés par le quotidien, les protagonistes de cette affaire n'ont pas souhaité s'exprimé. Interviewé par le Parisien, l'avocat de Jérôme Salomon assure que son licenciement s'est transformé "en un départ convenu" et que le médecin a conservé de bonnes relations avec son ancien employeur. "Personne ne l'a jamais mis en cause, ni à Pasteur ni ailleurs", et la "lettre anonyme n'a rien à voir avec Jérôme Salomon", assure Me Pierre-Olivier Sur. 

    https://www.egora.fr/actus-pro/ et https://www.leparisien.fr/faits-divers/

    * Egora.fr est un site d’informations médicales et professionnelles qui s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé.

     

     

    Mais bon, moi, je dis ça... mais en fait, j'en sais rien.. j'attends le journal de BFM ce soir, pour en savoir plus, en espérant que le couvre-feu n'empêchera pas les journalistes d'investiguer comme il se doit.

     Moi, je dis ça... mais j'en sais rien..

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Vive la République, vive la France...

    Après la récente décision de monsieur Jean Castex, Premier Ministre de la France, de laisser les stations de ski françaises ouvrir pendant la saison d'hiver, mais sans y autoriser le fonctionnement des remontées mécaniques -et donc sans possibilité d'y faire du ski- monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, demande au gouvernement d'envisager des mesures restrictives et dissuasives pour empêcher les français d'aller skier à l'étranger à Noël.

     

    Je critique pas, hein...!

     

    Emmanuel Macron a indiqué ce mardi que le gouvernement envisageait de prendre "des mesures restrictives et dissuasives" pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger, notamment en Suisse, à Noël alors que les remontées mécaniques seront fermées en France. 

    "S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français" et pour "ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France", a expliqué le chef de l’Etat.

    https://www.larepubliquedespyrenees.fr/

     

    Trop fort, le chef... Ça me rappelle une de ses dernières précautions sanitaires, républicaines et citoyennes : il ferme -entre-autres- les petites librairies et les merceries, sources de clusters (on dit bien comme ça ?) bien connues et absolument pas essentielles, et du coup pour ne fâcher personne et montrer que c'est qui qui commande ici, il interdit à la grande distribution de vendre des livres et des chaussettes. Trop fort, il pense vraiment à tout, le chef !... (faire fermer toutes les remontées mécaniques de toutes les stations de ski européennes était tentant mais aurait pris trop de temps)

     

     


    11 commentaires
  •  

    Une fois n'est pas coutume...

    Habituellement, quand je prends connaissance d'un sondage ("effectué au sein d'un échantillonnage représentatif de la population française"), je suis le plus souvent du côté des "CONTRE" ou des "NON".

    Exemples :

    • Pensez-vous que Omar Sy est un meilleur artiste que Jean Gabin, Alain Deleon ou Clint Eastwood ?
    • Estimez-vous le bilan politico-socio-économico de Emmanuel-Président Macron globalement positif ?
    • Croyez-vous que la Laïcité à la Républicaine est compatible avec l'Islam 2me religion de France ?
    • Êtes-vous d'accord avec le fait que deux papas puissent se faire faire un bébé par deux mamans ?
    • Êtes-vous partisan d'un généreux accueil à bras zouverts de toute la misère enrichissante du monde ?

     

    Cette fois ci, la question était du genre :

    • Êtes-vous favorable au rétablissement de la peine de mort en France ?

    OUI: car je suis un facho populiste - NON: car je suis progressisse - S.Opinion: j'ai pas encore vu les résultats au J.T.

    ...et j'avais tout bon :

    Ben, OUI... aurais-je dit... (mais je n'ai jamais été sondé, sauf pour me demander si je savais que grâce au ministre de l'écologie je pouvais isoler ma maison pour moins de 1€)... Ben, OUI, aurais-je dit, donc... Mais attention, peut-être pas forcément sans exception pour tous les fauteurs de "sentiment d'insécurité", comme on dit. On n'est pas des sauvages.

    - C'est pas la peine pour certains djeunes des quartiers kulturellement anti-gaulois et/ou anti-souchiens qui, de toute façon, vont se viander la gueule tout seul dans le premier bec-de-gaz qui passe avec un scooter volé pour épater Zoubida, ni pour cet autre qui ne va pas tarder à morfler une rafale de kalach dans la tronche sur fond présumé de règlement de compte lié à un présumé trafic de drogue.

    - C'est pas la peine non plus pour ce nouveau concitoyen ne possédant pas nos codes qui, après avoir violé à dix reprises et à quelques jours d'intervalle une ou deux jeunes fillettes pré-pubères, et sortant de sa onzième garde-à-vue conscient de ses fautes, viole une retraitée octogénaire avant de l'étrangler machinalement. Ça sert à rien, la vengeance est encore plus aveugle que la justice...

    En plus, un vice de procédure ou la plaidoirie d'un bon avocat peut tout remettre en cause à n'importe quel moment, et si on peut indemniser une incarcération d'erreur judiciaire, après c'est plus compliqué pour la ressuscitude de la même erreur...

    - Mais, par contre, pour les djihadistes et autres terroristes (qu'ils soient musulmans, coranistes, islamistes ou mahométans, peu importe, il ne s'agit pas de stigmatiser une seule communauté), c'est pas pareil : "hardi-petit", "à la casserole", "et qu'ça saute !" ! Eux, revendiquent haut et fort leur geste et semblent prêts à recommencer avec le sourire malgré une tentative de déradicalisation citoyenne et républicaine pas tout-à-fait complètement au point, même si un expert spychiatre auprès des tribunaux et une assistante sociale suggèrent qu'il ait été commis dans un moment d'égarement ou sous l'influence de substance psychotrope encore plus ou moins illicite... (Devrait-on faire exception pour ceux qui ont honte de ce qu'ils ont fait et se repentent de leurs incivilités... ce n'était pas dans la question, mais "faute avouée étant moitié pardonnée"...?)

    En plus, ce serait leur rendre un sacré (pardon) un halal bon service car ils pourraient se présenter sans rougir devant Allah (lpssl) en se prévalant d'une mort héroïque -quoique un peu tardive- au combat face aux mécréants et exiger 72 vierges de la meilleure qualité qui soit...

     

    Je sens que je suis encore trop bon, tiens...

     

     


    10 commentaires
  • Drame en deux actes... 

     

    acte 1 :

    "L'Occident va disparaître". C'est le triste mais banal constat que fait Michel Onfray...

    Il détaille en évoquant...

    la fin du christianisme. «Il faut mettre l’Europe en relation avec le judéo-christianisme, ce qui a rendu possible l’Occident... mais ce qui fait le fond de notre civilisation est épuisé».../... «Le christianisme ne fonctionne plus chez les chrétiens : ils ne croient plus au purgatoire, à l’enfer, à la parousie, à Satan, à l’eucharistie, à la virginité de Marie. Tout ce qui était dogmatique, tout ce qui supposait une foi a disparu.../... On a un pape qui est un boy-scout, qui nous dit qu’il “faut aimer ceci ou aimer cela“, “sauver la planète”...c’est Greta Thunberg sans la transcendance.» 

    l’appétence contemporaine pour la déconstruction. «Nous sommes dans une civilisation de l’épuisement. Nous n’aimons que ce qui nous déteste, tout ce qui nous détruit est perçu comme formidable.../...Il y a une passion pour la déconstruction. Il faut détruire la vérité, l'Histoire.../... l’Histoire n’existe plus. Il n’est plus question de savoir qui a fait quoi, comment les choses ont pu fonctionner, etc. Par exemple,  Il n’est plus question de savoir ce qu’ont été les traites négrières. Il y a une “méchante traite” : celle assurée par les blancs. Et il y a une “bonne traite” : celle assurée par les musulmans».../... «La France en est à un stade de coma et de mort avancé, l’état de barbarie  dans lequel nous vivons actuellement est en phase de générer une autre civilisation.»

    le transhumanisme décadent. «La disparition des Etats rend possible l’apparition de certains individus qui sont des richesses planétaires qui peuvent tout acheterLa seule chose qu’ils ne peuvent pas acheter, c’est la santé, la vie. Que disent ces gens-là ? “Je veux vivre toujours”. C’est le symptôme du narcissisme absolu.../... Les altermondialistes, les anticapitalistes et les antifascistes sont des gens qui travaillent pour le Capital, puisqu’ils veulent détruire toutes les identités, la nature et que les femmes pauvres vendent leurs utérus. Quand ces gens descendent dans la rue en disant “le fascisme ne passera pas”, ils sont en train de faire le nécessaire pour que Google, Facebook et Elon Musk puissent parvenir à réaliser ce projet transhumaniste : le transhumanisme, ce sont les GAFAM.".../... "Le transhumanisme suppose la marchandisation de tout ce qui existe : Nature, air, eau, animaux… On s’en va vers une mécanisation généralisée de la planète, première civilisation véritablement universelle.»

    On peut discuter longuement de la personnalité et des convictions du philosophe auto-médiatique, on peut penser qu'il a négligé certains arguments tels que les tyrannies des diverses minorités : "raciales", pour ne pas dire ********, "religieuses", pour ne pas dire ********, "genrées" pour ne pas dire *******, etc... et, évidemment, de la majorité médiatique, influente et progressiste... Mais si quelqu'un a un seul argument pour démontrer que l'Occident ne va pas disparaître, je suis preneur.

     

    acte 2 :

    ...pendant ce temps-là, Finkielkraut lance l'appel "Touche pas à mon histoire"

    Selon le philosophe préféré des français pour la 6me année consécutive, «La France serait actuellement traversée par une crise très grave qui verrait certains s’en prendre aux signes visibles de notre histoire -en particulier aux statues- et militent pour leur disparition violente de l’espace public.». Pourtant, le philosophe nous informe opportunément «qu'il faut relire l’Histoire dans son contexte et ne pas projeter dans le passé nos obsessions présentes. sinon, nous serions conduits à faire de l’histoire un procès où défile une liste interminable d’accusés et, avec ce type de discours et de pratiques, nous n'aurions aucune chance de résorber les fractures françaises. Au contraire : nous allons les aggraver, et attiser les rancœurs.» Ce qui, dans le fond, n'est pas totalement faux et, en lisant ces réflexions qui m'avaient un temps traversé l'esprit, je me sens l'âme et l'esprit d'un grand intellectuel, voire d'un possible académicien de renom.

    Et pourtant... la solution existe... Il suffit de conforter citoyennement "la République" dans sa courageuse décision de ne rien vouloir renier du passé de la France et même de l''assumer (y compris ses crimes contre l'humanité, je suppose) et de s'opposer au déboulonnage des statues ; ce qui semble être pour l'auteur de l'Appel, avec des accents presque zemmouriens, d'une audace folle pour un chef-d'état, surtout un qui n'a jamais rien vu qui ressemblerait à la culture de "son" pays. Pour ce faire : c'est fastoche : Signez nombreux l'appel en question et confortez le président, au cas où il serait saisi d'un dernier doute, qu'il aurait oublié sa décision, ou qu'il hésiterait encore un peu -craignant de "brusquer les décoloniaux".

    Et si après ça, les anti-racistes, les décoloniaux, les suprématistes ou les séparatistes de toutes sortes continuent leurs exactions, c'est à désespérer de la philosophie et des agences de pub réunies... 

    En tous cas, aux Etats-Unis, personne ne semble avoir eu cette idée pourtant simple... Après avoir déboulonnée pratiquement toutes les statues du pays, des dizaines de milliers de miliciens racisés et anti-racistes défilent avec des armes de guerre à la main dans plusieurs grandes villes, brûlent les drapeaux et des Bibles pour lutter contre les violences policières...

    Heureusement, dans l’Hexagone apaisé, on va certainement échapper à ces incivilités, grâce à une bien belle initiative comme on aimerait en voir plus souvent et quelques milliers de signatures.

     

     


    2 commentaires
  • Y'en a, là-d'dans...!

    Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, a eu bien raison de céder aux exigences de son nouveau premier Ministre... au moins concernant le choix du Ministre de la Justice (appelé aussi Garde des Seaux et des Wassingues)

    Il aura ainsi sous la main, et gratuitement, les conseils avisés d'un célèbre avocat à propos de quelques menus problèmes qui pourraient (éventuellement...) entacher la fin de son premier quinquennat...

    Prochaines interventions attendues (à huis-clos) de Maître Eric Dupond-Moretti, avocat franco-italien des causes désespérées, surnommé "acquitator" (et à travers) :

    • une affaire d'intervention illégale et de problème de séparation des pouvoirs concernant une présumée lettre du Chef de l'Etat disculpant son Secrétaire Personnel Général de l'Elysée Alexis Kohler à propos de quelques présumés trafic d'influence, prise illégale d’intérêts et corruption passive...

    • quelques problèmes visant différents ministres (et anciens ministres, comme ce Gérard Edouard Philippe) tels que divers Ministres de la Santé (Agnès Buzyn et Olivier Véran, dit-on) pour leur gestion présumée discutable, à divers points de vue mais de détail) de la gestion de la pandémie du codiv-19...

    • une vieille histoire (qui mériterait une prescription anticipée pour services rendus) à propos d'emplois présumés fictifs ou "douteux" dont aurait bénéficié Pauline épouse monsieur Bruno Le Maire, Ministre des Economies et des Relances, en tant que "assistante parlementaire" auprès de différents députés, entre 2007 et 2013...

    • une sombre machination de viol présumé, et violence et harcèlement sexuels et abus de pouvoir et abus de faiblesse (présumés), à l'encontre de l'ancien Ministre du Budget devenu Ministre de l'Intérieur et des Cultes, ayant reçu à l'époque le soutien spontané de l'ancienne Ministre de la Justice...

    • diverses broutilles telles que l'utilisation des fichiers de son ministère par Marlène Schiappa pour la promotion d'un livre qu'elle aurait signé... et quelques maladresses indélicates de Nicole Belloubet ou Elisabeth Borne ou Laura Flessel ou encore Richard Ferrand... éventuellement du nouveau dans les dessous de l'affaire Alexandre  -Benalla, bien sûr- (et Vincent Crase et Patrick Strzoda, sait-on jamais de part ces temps qui courent aux côtés de En Marche ?)...

    ...sauf erreurs ou omissions

     

    Vraiment, Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, il a eu bien raison de céder sur ce point aux exigences de son nouveau premier Ministre.

    A part cette utilité indéniable pour Notre Président, Sa réélection promise et donc, selon Lui, pour l'Hexagone et ses territoires et ses concitoyens... à titre personnel, je m'interroge sur les autres actions ou réformes que va entreprendre un homme de Loi de loi, avocat pénaliste partisan idéologue acharné d'un élargissement sans condition des "droits de la défense" et opposant farouche à la "privation de liberté" envers les condamnés... se présentant lui-même comme "Ministre de l'Anti-racisme et des "Droitsdelhomme" réunis... et qui souhaitait sérieusement, en 2015 -c'était hier- interdire (de mettre hors-la-Loi, donc...) le Front-National, un parti politique parfaitement légal et légitime mais qui lui déplaît.

    TAUBIRA... reviens ! Ils sont devenus encore plus fous qu'avant...

     

    Un choix malin...

    ...l'avenir nous dira si, à la Culture, à l'Egalité femmes-hommes, à la Citoyenneté... monsieur Jean Castex aura fait les bons choix et les bonnes suggestions de présentation au Chef de l'Etat (à moins que ce ne soit l'inverse) afin de mettre "the right woman at the right place"...?

    Un choix malin...

     

     

    à suivre...

     


    12 commentaires
  • (j'aurais voulu mettre cet article en ligne hier, mais ça reste d'actualité aujourd'hui, et même pour demain, et après demain... hélas, ou tant pis.)

     

    Premier couac (quoi-que...)

    les mauvaises langues :   "Le nouveau Premier Ministre est un fantoche, un 'collaborateur' entièrement 'à la main' (et, même temps 'à la botte') du Président de la République, et destiné à ne pas lui faire de l'ombre dans les sondages avant les présidentielles de 2022"
         
    le premier ministre :   "Il n’entre pas dans les intentions du chef de l’État de faire de moi un subordonné voué aux tâches secondaires [...] Quand vous aurez appris à me connaître, vous verrez que ma personnalité n’est pas soluble dans le terme de 'collaborateur'"
         
    le premier ministre :   "On ne peut pas perdre du temps à choisir des personnes, et je ne tarderai pas non plus à clarifier mes intentions, en prononçant mon discours de politique générale avant la mi-juillet."
         
    les services de l'Elysée :   "Emmanuel Macron s'exprimera le 14 juillet, probablement dans le cadre d'un entretien télévisé, et son premier ministre s'exprimera quelques jours après..."
         
    le premier ministre  

    ...

         
    les mauvaises langues  

     money clown he intello ...!

    cool


    On se marre déjà...

     


    4 commentaires
  •  

    ALERTE INFO

    ReManument mini-stériel

    - 3 juillet 2020 : Un nouveau gounervement Cramonien est appelé à régner...

    - "Araignée"... quel drôle de nom pour un vouguernement ! Pourquoi pas "bousier" ou "mouche à miel" ?

     

     

    Exit les "Pieds-Nickelés"...

    enfin, du sérieux !

     Gounervement acte 3

     "Une équipe restreinte mais homogène, à l'écoute des concitoyen·e·s du Pays."

     

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique