• Vite fait, un billet pour parler d'un truc qui me gonfle un peu... En vrac:

    ... une messe rassemble un millier de personne

    ..."ils" sont de plus en plus nombreux à retrouvent la foi...

    ... toujours plus nombreux à prier pour soulager leur désespoir...

    ... un hommage a été rendu en la cathédrale d'Orléans

    ... un ténor alsacien à l’église de La Madeleine

    Souvenirs

    Un Christ, orné de diamants, à l'effigie de ma gueule de l'Idole des Jeunes... 

    ...y'a de quoi chialer, avec en plus le "pape" François qui se prend pour une rock-star 

    Souvenirs

    Le Pape François va sortir un album pop-rock intitulé "Wake Up !"

    (le Figaro)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le Ramadan et Halloween, tous les gaulois de souche connaissent, maintenant...

    Noël également, aussi appelé Fêtedefindannée: pour fixer les idées, c'est à peu-près entre la Rentrée des Classes et la Saison du Blanc (sans référence stigmatisante: c'est le linge dit de maison), si on en croit les prospectus et les spams délivrés dans nos boites à lettres réelles ou virtuelles.

    L'Avent (avec un "e"), c'est moins connu. 

    Ça vient du latin adventus = avènement, et à l'origine c'était une cérémonie officielle dans la Rome antique au cours de laquelle l'empereur était accueilli dans une ville, au cours d'une itinérance mémorielle, par exemple.

    Sinon, de façon tout aussi inconnue pour bon nombre de nouveaux habitants de la macronie, c'est aussi une période d'une durée variable, de quelques semaines, avant les Fêtedefindannée. Ça commence le 4me dimanche avant et se termine le soir de la Messe de minuit (voir ce mot), le 24 décembre.

    On peut aussi dire, sans vouloir froisser personne, que c'est le début de l'Année liturgique (voir ce mot) pour tous les chrétiens du monde ou ce qu'il en reste... un temps qu'ils qualifient "de conversion, d'attente et d’espérance", pour "célébrer le triple avènement du Christ: sur Terre, dans le cœur de Hommes et à la fin des Temps".

    Depuis le XIXme siècle, en Allemagne, il était de coutume, pendant cette période, d'offrir chaque jour une image pieuse aux enfants pour tempérer leur impatience de célébrer la Nativité (voir ce mot). Progressivement, ces images s'inscrivirent dans une sorte de "calendrier" avec des cases à découvrir qui, par mesure de simplicité, commençait le 1er décembre pour finir le 24, en apothéose, avec la découverte de l'image la plus attendue de la série.

    C'était mieux "Avent"   C'était mieux Avent

      

    Le "calendrier de l'Avent" se répandit peu à peu dans toute l'Europe et les images pieuses ou les phrases bibliques (voir ce mot) vont laisser la place à des jolies petites images d'animaux rigolos ou à des petites friandises (mangez/bougez) ou de vrais petits cadeaux destinés aux enfants pour tempérer leur impatience de célébrer la Nativité pour qu'ils ne fassent pas chier les parents en leur demandant tous les jours et toute la putain de journée c'est quand qu'il passe le papa noël hein dis c'est bientôt.

    Et la mode aux calendriers de l'Avent (avec un "e") ne fait que croitre d'année en année. Tout comme le début du Ramadan, Halloween et la Saison du Blanc (voir ci-dessus). Et se diversifier. Et le Petit Jésus a laissé la place à d'autres figures plus emblématiques de nos années 2000 et quelques de Notre Ère...

    Le commerce et le marchandising s'en sont emparé... pour le récupérer, le banaliser ou le désacraliser  ?

    Les pauvres pourront aisément et très économiquement fabriquer le leur ...

    C'était mieux "Avent"

     

    C'était mieux "Avent"

    * Pour ceux qui auraient pu se payer un ordinateur et qui savent plus ou moins s'en servir, ils trouveront plein d'idées faciles à réaliser en fonction de leurs moyens matériels, manuels et intellectuels.

     

    Ou alors, encore mieux,aller admirer gratuitement et en silence ceux que proposent Jean-Paul Gaultier ou la maison Dior, par exemple...

    C'était mieux "Avent"

     

    C'était mieux "Avent"

     

    On trouve ainsi des calendriers de l'Avent pour tous les gouts et toutes les occasions...

    ♦ pour nos amis à quatre pattes, chiens, chats, lapins nains ou autres, etc

    ♦ remplis de confiseries qui niquent les dents (Carambar ou Haribo..)

    ♦ avec de quoi se prendre une murge: bières, whiskies, et divers autres alcool forts...

    ♦ "spécial" weed (ou herbe qui fait rigoler) -uniquement (?) chez nos cousins canadiens-.

    ♦ garnis de sex-toys et d'aphrodisiaques  (plaisanterie douteuse avec petit jésus, s'abstenir !)

    et même 

    ♦ adaptés au ramadan (à moins que les chrétiens n'aient piqué aussi cette idée aux musulmans ?)

    ♦ adaptés au ramadan (je répète, au cas où vous croyez que je blague sur des sujets pareils.)

    Bon, l'Avent commence cette année le 2 décembre et il est peu probable que vous ayez le temps de faire votre choix et votre achat avant cette date. Tant pis... Vous ne célébrerez donc pas l'Avent comme il se devrait cette année. Mais comme de toute façon vous ne pourrez certainement pas fêter convenablement un Noël chrétien traditionnel car vous n'êtes pas près de trouver une Crèche dans votre magasin habituel ("Article interdit à l'exposition et à la vente aux mineurs même accompagnés") -on en reparlera sur ce blog dans quelques semaines et un peu dans l'esprit de cet article- ... Consolez-vous en célébrant, dès le 26, et de façon très anticipée l'Épiphanie (voir ce mot) grâce aux galettes frangipanes allégées en sucre et en matières grasses et sans gluten que vous trouverez au rayon surgelés depuis déjà plusieurs semaines.

    Il y a aussi la couronne de l'Avent. Que "Amazon" classe dans la catégorie "jeux et jouets"... Encore plus "revisitée" et oubliée dans sa symbolique, sa forme, ses matériaux et ses couleurs traditionnelles, ainsi que dans la façon d'allumer successivement, à chaque dimanche de l'Avent, et de laisser se consumer les bougies:

    C'était mieux "Avent"

     

    AVERTISSEMENT: Cet article n'est pas le prêche d'un extrémiste chrétien radicalisé: j'ai cessé de fréquenter "religieusement" nefs, transepts, déambulatoires, chœurs et autels à la suite de quelques différents (dont ils se fichent comme de leur premier surplis...) avec quelques derniers souverains pontifes apostoliques et romains (sauf Jean-Paul 1er que j'ai très peu connu). Il faut y voir l'évocation d'un des vestiges d'un monde déjà ancien, selon les nouvelles normes, dans lequel le curé avait au moins autant d'importance et de capacités que, aujourd'hui le conseiller bancaire, le psycho-sociologue, le nutritionniste, les amis Facebook et l'esthéticienne réunis. Et la présentatrice météo au journal de 20 H. en supplément.

    Y'a pas à dire, c'était peut-être quand même pas plus mal, avant... (avec un "a") non ?

     

     

     

     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires
  • ça va t'y mieux que sans l'dire ?

     

    Dans la continuité de mon article d'hier, je voulais argumenter en parlant des "scènes de guerre" menées par les gilets jaunes par les "factieux et les séditieux qui en appellent à la violence contre les parlementaires" selon Darmanin, qui "font partie de l'ultradroite, [et] rappellent les heures sombres de l'histoire de France.../... ça rappelle furieusement ce que l'on a appelé en France la peste brune", d'après  Griveaux (à moins que ce ne soit le contraire...?). et dénoncées comme telles par le Présid par le Chef des Arm par l'inénarrable  Macron... ou en évoquant les infox largement relayées par BFM à propos des pavés arrachés sur plusieurs centaines de mètres sur les Champs-Élysées et des saluts nazis, "tranquilles", effectués devant tout le monde, en plein jour !...

    Dans cette même continuité, j'aurais évoqué les mesures proposées par le gouvernem par l'inénarrable Macron... Je renonce... il annonce le gouvernement ne recevra pas les représentants des contestataires sauf "dans les trois mois qui viennent... une fois qu'ils seront organisés, qu'il n'y aura plus de contestation " Dans sa grande mansuétude, il en envoie quand-même deux ou trois d'entre-eux discutailler d'un bout de gras inattendu mais absolument indispensable assurément, avec le ministre de l'écologie transitoire, qui doit être vert de rag un peu déçu de ne pas être reconnu comme en étant (du gouvernement... qui ne reçoit pas...). Il (l'inénarrable Macron) a quand même fait quelques propositions d'apaisement, certaines ayant fait chuté les cours d'EDF tout en inquiétant les ONG "écologistes"; les autres promesses vont certainement avoir raison de la colère du peuple: ré-instituer un crédit d'impôt de 100 € pour chaque fenêtre à double vitrage installée et demander aux banquiers philanthropiques (en leur mettant la pression, éventuellement) de mettre en place des crédits spécifiques pour l'achat d'une auto neuve, dont le prix aura été revu à la baisse par des fabricants philanthropiques (en leur mettant la pression, éventuellement).

    mais, bon... assez parlé du Présid du  Chef des Arm de l'inénarrable  Macron... 

    Si, quand même, un dernier mot. Rigolo..

    Emmanuel Macron et le gouvernement visés par une plainte d’un "gilet jaune" pour "racket"

    Sur fond de tensions accrues en France à la suite des manifestations des "gilets jaunes", l'un des membres de ce mouvement est venu déposer une plainte au commissariat de police de Saint-Malo, a communiqué le quotidien Ouest-France lundi 26 novembre.

    Dans sa plainte, le partisan du groupement des "gilets jaunes" s'en prend au gouvernement français ainsi qu'à Emmanuel Macron en personne, les accusant de "faits de racket, dilapidation de l'argent public, préjudice moral et mise en danger de la vie d'autrui, violences volontaires avec arme, usage abusif de la force publique sur personne vulnérable, atteinte au droit de manifestation..."

    Dans le même temps, il a fait part de son espoir que d'autres collectifs viennent soutenir son initiative en adressant leurs demandes aux bureaux de magistrats.

    ... ce qui avait donné des idées saugrenues à certains internautes

    Si tous les #GiletsJaunes portaient plainte contre le @gouvernementFR plutôt que de manifester hum? Pas que les GJ, nous tous devrions le faire.

    ... on rigole, hein ? mais...

    ...même si c'est pas rigolo, c'est plus fort que moi...

     

     Lire aussi:

    Un petit marquis apprenti chef d’état

     

     

    Dans la continuité de mon article d'hier, je voulais...

    bof... si, quand même, et c'est pas rigolo:

    C'est quoi, cette manie qu'il a de parler de ses "concitoyens" au lieu de ses "compatriotes" ? Brizitte, fais quelque-chose, esplique lui... le laisse pas passer pour un con !

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires
  • Cinoque ou cynique ?

    On entend dire, assez régulièrement, qu'Emmanuel Macron serait un pitoyable président de la République, au vu de son comportement immature et schizophrène et d'une incompétence, au mieux juvénile pour ne pas dire pathologique...

    Mais, si tout était parfaitement maitrisé:

    Le mépris des classes moyennes, de ceux qui ne sont rien: un mépris de classe, "ordinaire et normal" de la part de quelques parvenus égoïstes... ou le désir de les pousser, à force de mécontentements et de vexations (déni de la culture et des racines, immigration imposée, multiplication des taxes, accroissement de l'insécurité, baisse du pouvoir d'achat, dégradation des services publics) vers les partis extrémistes dont il sera [peut-être ?] facile de se (re)débarrasser le moment (re)venu, pour la plus grande gloire du monde nouveau ?

    Le risque politique est minime, les partis "de gouvernement" étant définitivement hors-jeu depuis que leurs élites ont rejoint LaREM, ministres et secrétaires d'état, tout content de servir enfin un maitre exposant fièrement son cynisme et son hypocrisie et l'Assemblée étant verrouillée par une foule d'incapables n'ayant jamais lu un seul petit articulet d'"instruction civique", inaptes au moindre poste de secrétaire de mairie, simples figurants gonflés d'une importance et de responsabilités qu'en fait ils n'ont pas... à demi illettrés, fainéants ou alcooliques comme leurs électeurs (qui ne sont rien !), sortis d'un juste anonymat pour mieux servir le prince à qui ils doivent tout, fidèles jusqu'au sacrifice malgré ses reniements, ses mises au point et ses démentis successifs...

    L'arrogance envers les "petits" élus locaux, maires des petites communes rurales en particulier (et aussi des présidents d'associations locales difficilement contrôlables): désintérêt parisiano-parisien pour la France "périphérique"... ou volonté cachée de les dégouter de leur fonction jusqu'au découragement et à l'abandon, et en profiter pour imposer des communautés de communes contre le souhait des intéressés, et/ou en confier la gestion à des technocrates gérants de tutelle désignés par un préfet, lui-même aux ordres?

    La dégradation programmée des services publics dits "de proximité" (pléonasme ?) et des transports en commun ajoutée au rançonnement des automobilistes n'a peut-être pas d'autres objectifs. Sauf celui de faire de la place pour les migrants clandestins soucieux de nous apporter leur richesse, leurs mœurs, leurs coutumes et leurs lois.

    Une fête de la musique scandaleuse en compagnie de noirs, pédés et camés dans la grande cour de déshonneur du Palais de l'Élysée... des danseuses en string, le soir de son avènement devant la pyramide du Louvre, quelques minutes avant son intronisation solennelle (authentique)... un garde du corps et homme à vraiment tout faire sans compter le reste et plus si affinité, découvert au hasard d'un matraquage sauvage, mais dont un secret d'état/secret défense en a fait un quidam ordinaire et en-même-temps™ une barbouze indispensable, dans tous les domaines, à la république française et au couple présidentiel... etc...: maladresses, erreurs de comm'... ou signaux subliminaux envoyés aux français incapables de décoder la "pensée complexe" du premier de la classe: "Je vous emmerde tous... Vous m'avez élu... alors, regardez ce que j'en fais de votre République et de votre pays de populistes nauséabonds... Si vous n'avez toujours pas compris, regardez encore une fois la photo de mes jeunes ami·e·s des Antilles qui vous suggèrent de retourner vous le faire mettre, avec mon consentement et mon contentement bienveillant". avec l'avantage collatéral non négligeable de faire le Jeu des Extrêmes, c'est encore ça de pris pour la prochaine simulation officielle de Consultation Électorale du Peuple de France (dans sa Diversité).

    ... "le peuple de France dans sa diversité..." il faut entendre (en-même-temps™) les premiers de chaque cordée et éventuellement les seconds, et aussi tous ces nouveaux venus qui n'hésitent pas à braver la mort pour nous apporter le renouveau, d'un point de vue "économique, culturel et social" (E. Macron, le 28 février 2017) -voire, à terme, religieux et législatif-, en échange d'Aide Médicale, d'Allocations Familiales et autres cadeaux de bienvenue...  à l'exclusion de ces petits propriétaires, blancs, hétérosexuels, et vaguement catho., attachés à leur minable pavillon de banlieue à leur vieux chien sans pedigree, à leur bagnole puante et brinqueballante, à leurs congés payés et à leurs Gitanes maïs.

    Sans parler, bien sur, d'autres petites réformettes jugées maladroites ou malvenues:

    La "réforme territoriale" (un peu antérieure aux réformes macroniennes mais s'inscrivant par anticipation dans le même processus) et les nouvelles limites et appellations des régions: une occasion prétendument et initialement destinée à faire des économies, mais superbement ratée de ce point de vue,.. ou le désir de casser le tissu social, historique et culturel des "territoires" tout en effectuant un grossier et flagrant essai de découpage électoral qui pourra toujours servir ?

    Mais ne nous plaignons pas trop... dans une grande majorité des cas, c'est une "consultation citoyenne" qui a permis à ces régions de trouver leur nouveau nom. (Ce qui, à la limite, donne raison aux casseurs du patrimoine: accepter un "Grand-Est" qui vient presque jusqu'à Provins ou une "″Nouvelle″ Aquitaine" qui englobe Niort, Poitiers et Brive-la-Gaillarde et Bayonne -par exemple- qui ne semblent pas posséder la même identité géographique, ni sembler devoir affronter les mêmes problèmes structurels ou logistiques appelant les mêmes solutions, sociales ou technologiques, ils auraient eu tort de se gêner; j'espère au moins que ça les a fait un peu rigoler ...)

    La mise au pas de ce qui reste de presse indépendante par l'adoption d'une "loi contre les fausses informations et la manipulation de l'opinion publique". En période électorale seulement... Selon Mounir Mahjoubi, inventeur du Camembert à languette et secrétaire d'état au numérique. Qui n'a pas du lire l'article en question qui prévoit que les opérateurs de plate-forme en ligne doivent mettre à tout instant des "outils de signalement" permettant de "dénoncer" (!) toute fausse (?) information qui "porte atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation, dans le fonctionnement régulier de ses institutions" et que les mêmes opérateurs doivent être, à tout moment, capables de renseigner sur les origines des visiteurs de leur plate-forme (abonnement, accès direct ou moteur de recherche, etc...), et surtout de désigner "un représentant légal exerçant les fonctions d’interlocuteur référent sur le territoire français (certainement avec le gouvernement, même si cela n'est pas explicitement précisé)" ... Ou interdiction programmée et progressive des médias non-gouvernementaux et/ou trop ouverts à l'investigation et à la liberté d'expression, essentiellement sur le web (pour les chaines télé, c'est fait depuis longtemps et ça marche assez bien; merci)?

    Bien entendu... le fait d'expliquer aux retraités qui se sont saignés pour offrir à leurs enfants et petits-enfants une situation dont ils ne pourront jamais tirer parti pour trouver un travail qui n'existe pas, qu'ils doivent fournir un dernier effort financier pour pouvoir payer leurs allocations chômage... le fait d'affirmer qu'en taxant encore et encore l'automobiliste français, les brillants  écologistes hexagonaux vont stopper le réchauffement climatique planétaire... le fait de vouloir faire passer un travailleur excédé venu manifester pour tenter de défendre un peu son bifteck  hebdomadaire pour un allié objectif du terrorisme international et un suppôt de la "peste brune"... ne sont pas des "fausses informations". Puisque "officielles"...

    C'est vrai que certains journalistes n'hésitent pas à enjoliver une vérité qui se voudrait véritablement vraie et acceptée, comme le fait de "changer le prénom" des auteurs de certains crimes et délits, ou de constater avec un semblant d'impartialité que (j'exagère à peine) "pour la 172ème fois consécutive en trois semaines, la côte d'Amourrr de Monsieur le Président de La République baisse de 12 points, la ramenant à seulement 38% de satisfaits"

    Et bien sur...

    La "réforme constitutionnelle": une façon de "faire évoluer intelligemment" le microcosme politique français... ou une tentative à peine dissimulée de réduire la représentativité nationale en réduisant le nombre de députés et de sénateurs (ou en supprimant carrément ces derniers), en autorisant le Président à assister et participer aux débats parlementaires, en changeant les règles d'appartenance au Conseil Constitutionnel, en supprimant la Cour de Justice de la République, etc...

    ... en donnant les pleins pouvoirs, quoi... pour dire les choses clairement, au chef de l'État actuel, avant les prochaines élections présidentielles où il sera le seul candidat auto-qualifié de "crédible" (si elles ne sont pas annulées ou reportées pour ne pas porter préjudice à un ordre public chancelant.)

    ça va t'y mieux que sans l'dire ?

     

    Mise à jour:

    Certains semblent croire que le mouvement des "Gilets Jaunes" pourrait, par son ampleur et son originalité, marquer le début du commencement de la fin de ce régime, sa "phase ultime"...

    Si ils veulent... Pourquoi pas ?

    Je pense que certains peuvent croire que le flot des migrants clandestin va bientôt se tarir... que l'islam "de France" va cesser sa progression numérique et idéologique... 

    Si ils le peuvent... Pourquoi pas ?

    On peut aussi imaginer, tant qu'on y est, que le couple présidentiel, comme on dit, va organiser un Noël Minuit Chrétien dans la cour d'honneur du palais de l'Élysée, avec Crèche géante, chœurs grégoriens et Petits Chanteurs à la Croix de Bois...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

    Emmanuel Macron (président de la République dite encore française) avait promis, juré, craché, lors du précédent Congrès des Maires de France qu'il viendrait régulièrement assister aux autres congrès en justifiant "Je m’engage à une chose, si vous l’acceptez, c’est venir chaque année rendre compte des engagements que je viens prendre parce que c’est cela l’esprit de responsabilité dans la République : J’ai besoin de vous. Nous avons la République en partage.". Bon, mais, bien que cela n'ait rien à voir, depuis les choses ont peut-être un peu changé et certains maires n'ont peut-être pas apprécié quelques réformes fiscales et budgétaires concernant leur commune, au point de démissionner en masse en cours de mandat ou d'envisager largement de ne pas se représenter aux prochaines élections municipales. Au lieu de ça, il en recevra une petite poignée triée sur le volet en Son Palais Élyséen...

    Emmanuel Macron (président du groupe la REM à l'assemblée nationale et chef du gouvernement) est officiellement, largement et majoritairement favorable à la P.M.A. appliquées aux lesbiennes et aux femmes célibataires (donc un tout petit peu hors du champ du "médicalement") et attend impatiemment de passer à à la phase 2 du projet de la loi... "bioéthique" (?), vient de remettre ce... "débat" (?) à plus tard... après les élections européennes de 2019. Pour des raisons de... "calendrier" (?)... Ou peut-être, un peu, quand même, sur les bords, pour "éviter un débat lourd et potentiellement clivant" en reconnaissant du bout des lèvres que "Politiquement, ça pourrait arranger la majorité...". Qui semble pourtant sure d'elle au delà du raisonnable. On se demande à quoi rimeraient de telles précautions superfétatoires...

    Emmanuel Macron (ministre de la transition écologique et solidaire, ancien inspecteur des finances  et ancien ministre de l'économie) ne veut pas se fâcher avec les pétroliers, ni avec les marchands d'électricité atomique, ni avec les défenseurs des fleurettes et de oiseaux... alors, il crée une taxe sur tous les carburants -que la première dame qui s'y connait qualifierait de "fossiles"-, mais comme il ne veut pas trop se fâcher avec les pauvres, fainéants et alcooliques, accrochés à leur clope et à leur diesel qui ne pensent qu'à mettre le bololo partout, il crée une taxe citoyenne pour les aider et leur faire miroiter une belle voiture toute neuve et toute propre. Si avec ça il ne se maintient pas au-dessus des 15% d'opinions favorables, on n'y comprend plus rien.

    Emmanuel Macron (haut commissaire à la réforme des retraites et à l'euthanasie active) ne tient pas plus que ça à se mettre encore une fois de plus les syndicats cyniques ("c'est une question de respect") ni les personnels des E.H.P.A.D. et souhaite entamer des négociations supplémentaires qui repousseront juste après les élections européennes les négociations sur une bonne cinquantaine de points très très très délicats et plutôt casse-gueule d'où qu'on les regarde qui restent à définir concernant la réforme des retraites et l'abattage rituel et budgétaire des derniers retraités, dont les éventuels survivants pourraient manifester quelque rancune lors des prochaines présidentielles...

     

    Macron, Emmanuel

    Alors ? Imbu de sa personne, arrogant et condescendant, Emmanuel Macron (ancien élève du lycée catholique d'enseignement général et jésuitique d'Amiens) ? Ou à l'écoute de l'opinion publique, pour des raisons classifiées secret d'état poussé par un immense  altruisme démocratique ?

     

    Imbuvable: tapez [1]

    Altruiste:     tapez [2]

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  • Il y a cent ans...

    L'adieu à Jeanne-Françoise...

     

    L'adieu à Jeanne-Françoise...

     

    Jeanne-Françoise vivait à Rethondes. 

    C'était l'une des deux cloches de l'église de la modeste ville de province où fut signé l'armistice du 11 novembre 1918, à 11h.11... et elle fut l'une des premières à annoncer la fin de la guerre à laquelle elle avait survécu tant bien que mal pendant quatre longues et effroyables années.

    Elle est effectivement et définitivement oubliée... même si certains idéalistes pensent pouvoir faire revivre son souvenir en souhaitant que toutes les cloches de toutes les églises de France sonnent à l'unisson, le 11 novembre prochain, à 11 heure, pendant 11 minutes... Qui peut croire que les laïcards pacifistes et supra-nationalistes habituels permettront une telle intrusion de la religion (catholique) dans un événement civil et militaire, qui n'est même pas un "événement majeur", selon Monsieur le Président de la République Française, par ailleurs chef des Armées, qui n'a pas daigné donner de réponse officielle à cette modeste demande, pourtant peu revendicatrice et peu communautariste.

    Monsieur le Président de la République Française, par ailleurs chef des Armées, ne connait donc certainement pas Jeanne-Françoise, et ne doit pas d'avantage connaitre Jean-Corentin: le plus jeune poilu de France, engagé volontaire à 15 ans, sous une fausse identité, mort à 18...  Il n'y avait personne pour lui faire remarquer qu'il semblait "costaud comme tout..." et lui recommander très doucettement de "ne pas faire des bêtises, hein ?..."

    Adieu, Jeanne-Françoise...

     

    Une honte absolue.

    Monsieur le Président de la République Française, et par ailleurs chef des Armées, a jugé inutile sinon offensant de célébrer militairement le centenaire de la fin de la première guerre mondiale. Il a décidé de réécrire l'Histoire de sa France en fonction des désirs ou des exigences d'une poignée d'historiens crypto-staliniens et d'envoyer aux poubelles de l'histoire l'existence de tous ces anonymes "Morts pour la Patrie" et surtout, les faits d'armes de celui qu'il ne faut pas nommer et qui fut le vainqueur de la bataille décisive, à Verdun, avec des "civils que l'on avait armés"... c'est à dire les militaires de cette époque-là, monsieur le chef des Armées, et dont le sacrifice en est d'autant plus méritoire, il y a exactement un siècle, monsieur le chef des Armées... 

    Monsieur le chef des Armées et accessoirement Président de la République Française qui, quelques mois après son installation à l'Élysée encore tout bouffi de son orgueil, traita son chef d'état-major comme un simple deuxième classe ne veut pas de célébration, pas d'honneurs, pas d'hommage, ni de défilé militaire... car il "ne s'agit pas de célébrer la victoire" pour, semble-t'il aussi, ne pas faire de gros chagrin au fragile peuple allemand et à leur cheffe Angela, pour qui ce serait presque un jour de défaite, donc de deuil et de tristesse si elle ne s'en foutait pas comme de son premier convocation au bureau des jeunesses communistes de RDA.

    Monsieur le Président des Armées et accessoirement chef de la République Française a découvert le principe et les avantages d'une... "itinérance mémorielle" pour (selon le service de comm' macronien et sans rigoler): "aller à la rencontre de nos 'ancêtres les poilus', renouer avec des racines que nous risquons de perdre", "donner du sens au combat du poilu, ouvrier, paysan, instituteur tombé au champ d’honneur, rappeler de qui nous sommes les héritiers et de partager cette mémoire.", "entretenir le rapport avec le monde combattant" et "saluer l'extraordinaire capacité du peuple français, qui ne se dément jamais, à reconstruire et à repartir après une guerre" !!! (17 villes en 6 jours, dont Strasbourg, Morhange, les Éparges, Reims, Charleville-Mézières, la Flamengrie, Maubeuge, Lens, Notre-Dame-de-Lorette, Albert, et Rethondes où, à chaque étape, il donnera un spectacle gratuit accompagné par Frank-Walter Steinmeier, Ibrahim Boubacar Keïta ou Theresa May et sa partenaire favorite Angela Merkel...)

    Monsieur le chef des Armées et accessoirement Président de la République Française qui n'hésite jamais à dénoncer toutes les offenses, les insultes et les stigmatisations n'a jamais manifesté le moindre sentiment devant les dégradations de cimetières militaires et de monuments aux morts, pourtant ouvertement revendiqués par leurs auteurs, dont les élèves de la prestigieuse Normale Sup', l'élite du pays de demain... Monsieur le chef des Armées a même fait des émules, ici et là, incitant des pacifistes d'opérette à lacérer ou piétiner quelques innocentes silhouettes de poilus destinées à rappeler leur existence dans les rues où ils avaient vécu...

    Monsieur le président de la République Française et par ailleurs chef des Armées, viole l'Histoire de la France avec tous les progressistes mondialistes de la planète et la cocufie "en même temps", sans joie ni remord...

    mais :

    Monsieur le Président de la République Française, et par ailleurs chef des Armées (?) ne sait pas que depuis 2012, le 11 novembre est la date de commémoration de la fin de la Grande guerre et aussi et surtout de "tous les morts pour la France"! Et c'est peut-être ça, la honte absolue...

       

     C'est pourtant pas compliqué, un petit mot sympa, sauf quand on n'a pas l'habitude...!

     

    GUEULES CASSÉES par MANNICK

     

    © Texte : Mannick, musique: Charles Gancel

    Tous les champs de blé, champs de batailles 
    Ou champs d'honneur sont en fleurs,
    Les champs fauchés par la mitraille et la douleur ...

    Toutes les gueules cassées sont aux cimetières
    Ou aux musées des misères.
    Gueules émiettées perdues en terre de sang mêlée ...

    Les champs de colza sous le soleil 
    Font le berceau des tombeaux, 
    Ceux des soldats couchés pareil sous les drapeaux !


    DORMEZ, PETITS PÈRES, 
    SOUS LES TOMBES OU DANS LES CHAMPS 
    C'ÉTAIT UNE GUERRE DE BOUE ET DE SANG. 
    DORMEZ, PETITS FRÈRES, 
    ELLE AURA BIENTÔT CENT ANS 
    C' ÉTAIT VOTRE GUERRE, VOUS AVIEZ VINGT ANS.

     

    Les corps éclatés, Chemin des Dames
    Nourrissent encore le décor. 
    Les corps broyés fondus aux arbres ensemencés !

    Restent les poilus sur les images 
    Regards éteints, à Verdun. 
    Pauvres poilus cloués sans âge à leur destin.

    Et des deux côtés de la frontière,
    On lit le nom des soldats. 
    Tous empilés le long des pierres et sur les croix !


    DORMEZ, PETITS PÈRES, 
    SOUS LES TOMBES OU DANS LES CHAMPS ...

    DORMEZ PETITS PÈRES
    DANS NOS MÉMOIRES

     

    Adieu, Jeanne-Françoise...

    INFINIMENT 
    ULRICH OU JEAN PIERRE, COUCHÉS DANS LES CHAMPS. 
    DORMEZ COMME DES FRÈRES ET L'ON NE DIRA PLUS JAMAIS 
    QU'IL FAUT FAIRE LA GUERRE POUR GAGNER LA PAIX !

     Adieu, Jeanne-Françoise...

     

     

     

    Pendant que j'y suis, je me permets de vous rappeler ces deux articles "en chanson" et de (re)découvrir:

    Le vieux soldat (Jean-Pax MEFRET)

    Les larmes du drapeau (Francs Tireurs Patriotes)

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  • Ne croyez pas que je m'auto-complais dans la relecture de mes anciens billets, ni que je fasse une fixation morbide sur les origines et l'avenir de la langue française (rien ne me permettrait d'avoir une quelconque prétention à une compétence à vouloir me mêler de ça...) mais quand même !

    J'en étais resté à ça, qui semblait frappé d'un certain coin de bon sens, mais on veut me persuader que j'ai tout faux :

       Le français est une langue romane, c'est-à-dire une langue issue du latin vulgaire. Elle est parlée en France, ainsi qu'en Belgique, au Canada, au Luxembourg, en Suisse et dans 51 autres pays, principalement localisés en Afrique, ayant pour la plupart fait partie de l’ancien empire colonial français.

       Issu de l’évolution du bas latin vers le gallo-roman au cours du premier millénaire de l'ère chrétienne, le français, langue royale, devient une langue juridique et administrative avec l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539. Par la suite le français, toujours autour du noyau parisien, se diffusera en France, en Europe et dans le monde. S’ensuit une longue réforme de la langue promue par les académiciens, pour la régulariser et y réintroduire des vocables latins. Le français classique des XVIme et XVIIme siècles devient le français moderne du XVIIme siècle, langue véhiculaire de l’Europe. Avec la colonisation, le français se répand en Amérique du Nord au XVIIme siècle, en Afrique au XIXme siècle, ce qui en fait une langue mondiale.

       Claude Hagège distingue trois périodes de rayonnement du français : la période du Moyen Âge qui s'étend de la fin du XIme au début du XIVme siècle, la période qui s'étend du début du règne de Louis XIV à la fin du XVIIIme siècle, et la période allant de la fin du XIXme au début du XXme siècle [au profit de l'anglais].

       La langue française a cette particularité que son développement a été en partie l’œuvre de groupes intellectuels, comme la Pléiade, ou d’institutions, comme l’Académie française. C’est une langue dite "académique". Toutefois, l’usage garde ses droits et nombreux sont ceux qui malaxèrent cette langue vivante, au premier rang desquels Molière : on parle d’ailleurs de la "langue de Molière".

    d'après un article de wikipedia qui devrait certainement être profondément remanié sous peu

     

    Un rapide coup d’œil dans le rétroviseur sur mes pompes et mes œuvres:

    Je peux vous appeler François ? (juin 2017)

    "...faire rayonner l’identité du Maroc et concourir à la diffusion de la langue arabe et de l’islam...."

    On avait cru comprendre dès le début... (janvier 2018)

    "Il n'y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse..."

    Vers une kaïllra-pride ? (mars 2018)

    "Pour une vision nouvelle, décomplexée, de la francophonie et du multilinguisme"

    Maman, la plus belle du Monde (mai 2018)

    "La langue Arabe est la mère de toutes les langues" et "l'une des plus belles de France"

    Pétain, grand patriote ?.. (septembre 2018)

    "...promouvoir et redonner du prestige à la langue arabe.../...une très grande langue littéraire..."
     

    Bon, en gros, 5 articles consacrés en totalité ou en partie à notre langue maternelle, sur un total d'environ 450, on ne peut pas dire que ça frôle la monomanie, surtout sur un blog pas très très korrect...

    Le dernier date de tout juste un mois, je croyais pouvoir passer à autre chose. Mais non... "Il" remet ça...Lors du tout dernier Sommet de la Francophobie Francophonie:

    Pour Macron, la langue française n’a plus de "lien" avec la France

    ...ou, dit autrement:

    Pour Macron, le français s'est émancipé de son "lien" avec la nation française

    ...soit, en clair et en langage de start-uper mondialiste:

    "La langue française n'appartient à aucun d'entre nous mais est la propriété de tous. Elle s'est émancipée de son lien avec la nation française pour accueillir tous les imaginaires..."

    "Quand je parle de langue française, je parle de nos langues françaises. Son épicentre n'est ni à droite ni à gauche de la Seine. Il est sans doute dans le bassin du fleuve Congo ou quelque part dans la région..."

    "Le premier combat de la francophonie dans les années à venir, c'est particulièrement la jeunesse en Afrique..."

    Il insiste....

    (j'aime bien l'image des deux moustachus, presque cachés par le dessin qui sont les seuls à ne pas sourire de toutes leurs dents !)

    ...car, en-même-temps™, le "président" de la "République Française", continue de vouloir "réinventer la langue française" (trop "institutionnelle") en souhaitant ou exigeant la nomination de la ministre anglophone des Affaires Étrangères rwandaise à la tête de l’Organisation internationale de la francophonie, pour succéder à la canadienne Michaëlle Jean, candidate à sa succession...

    Louise Mushikiwabo: "une ministre de Kagamé qui est violemment anti-française, d'un pays qui a choisi de faire de l'anglais sa langue d'enseignement, sa langue d'administration, qui a tourné le dos au français" et qui avait estimé "que l’anglais est une langue avec laquelle on va plus loin que le français" et "fait raser au bulldozer le centre culturel français de Kigali" et qui avait tenu "des propos qui sont presque insultants" envers la France... selon les rares personnalités politiques qui ont osé prendre position contre ce soutien. 

    A moins que le Rwanda du "roi" Kagamé ne constitue le modèle de dictatu de démocratie et de pays des droits de l'homme que Macron aimerait voir appliquer dans son pays d'illettrés alcooliques et fainéants.

    Il insiste....

    Ce qui n'est pas impossible.

    Mais de deux (ou trois ou quatre) choses l'une:

    1) Macron m'en veut personnellement et fait tout son possible pour me contrarier et m'énerver...(mais je ne crois pas qu'on se soit croisés quelque-part et, au cas où, je me demande pourquoi cet acharnement contre moi.)

    2) Macron en a plein le cu.. le dos des discours que lui écrit son nèg sa plume (???) en employant des mots désuets et archaïques qu'il doit regarder dans un vieux dictionnaire ce que ça veut dire et qui le font passer pour un schnock auprès des meufs et des autres, au lieu des bons franglicismes branchouillés.

    3) Macron est le pire ennemi de la France, de la République et des français qu'on n'ait jamais connu, même depuis les heures les plus sombres de notre histoire...  ("bête" ou "méchant" ? l'avenir nous le dira peut-être..."panouille" ou "gougnafier"...)

     

    4) autre hypothèse, Macron aurait un compte personnel ou sentimental à régler avec un·e ancien·ne enseignant·e de lettres françaises qu'il voudrait exorciser comme une catharsis par cette haine de la langue et sa volonté de la détruire

    tapez 1 ou 2 ou 3 ou 4

     

    Ceci dit, c'est vrai que la défense et l’illustration de la langue française n'est pas forcément ou obligatoirement l'affaire d'un mâle blanc catholique et hétérosexuel natif de Montauban, Hazebrouck ou La Garenne-Colombes...  mais quand même !

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique