•  

    Chapitre 1

    Barcelone : les nouveaux travaux de la Sagrada Familia relancent la polémique

    La Sagrada Familia, la cathédrale de Barcelone (Espagne), est toujours en construction et les derniers travaux relancent la polémique sur la légalité de l’édifice, conçu par Gaudi.

    La Sagrada Familia est à Barcelone (Espagne) ce que Notre-Dame est à Paris. Déjà 135 ans de travaux ont été nécessaires, 8 tours ont déjà été construites, alors que 10 autres doivent encore sortir de terre, presque deux fois plus hautes. L’œuvre inachevée de Gaudi attire 4,5 millions de touristes par an. L’architecte est mort bien avant la réalisation de la nef de l’église.

    Il ne reste plus grand-chose du projet initial de Gaudi. Ses maquettes et ses dessins ont brulé dans un incendie. Il ne reste qu’un seul plan. Certains architectes estiment que l’œuvre de Gaudi a été dénaturée par les architectes contemporains. Sauf que personne ne peut influer sur le cours des travaux, car il n’existe aucun permis de construire en règle! Et certains riverains s’opposent à l’extension de l’édifice.

     

    Chapitre 2

    horaire prière à barcelone

     
     
           
    Environ 418 000 résultats (0,55 secondes) 
     
     
    Résultat de recherche

    Horaires de prière : Barcelona - Espagne. Consultez les horaires de prière - salat à Barcelona - Espagne. Heures des prières du fajr, dhor, asr, maghreb et isha.

    Barcelona: Horaires des prières | Muslim Pro

    www.muslimpro.com/fr/Horaires-prieres-Barcelona-Spain-3128760
    Obtenez les horaires de prières à Barcelona. Calculez l'horaire de Fajr, Dhuhr, Asr, Maghrib et Isha à Barcelona, Spain. - Muslim World League (MWL)

    √ Horaires de Prière BARCELONNE 26120 - Le Guide Musulman

    www.guidemusulman.com/horaires-prieres/mensuel/ville/9791/barcelonne-26120
    Ne cherchez plus ! Les horaires de prière pour Barcelonne | 26120. ✅ Très grande précision. Créez votre calendrier mensuel et même annuel.
    jeu. 17 août
    ✅ Salat Subh → 05:29
    jeu. 17 août
    ✅ Salat Zhur → 13:49
    jeu. 17 août
    ✅ Salat Asr → 17:36

    Horaire Priere Barcelone 08011 - Calendrier Heure Salat Barcelone ...

    https://www.al-hamdoulillah.com/horaires-prieres/monde/europe/.../barcelone.html
    Heure de prière à Barcelone en Espagne pour l'année 2017 - Calendrier salat et horaires de prières précises pour la ville de Barcelone (08011) et ses environs.

    Heures de prières Barcelone - Quelle-Heure

    quelle-heure.org/heure-priere/barcelone-espagne
    Heures de prières musulmanes pour la ville de Barcelone, calendrier Ramadan.

    Horaires des prières à Barcelone

     
    https://heures-prieres.org ›
    Horaires des prières musulmanes Barcelone, Fajr, Dhuhr, Asr, Maghrib et Isha'a. Quelle est l'heure de prière aujourd'hui à Barcelone
     

     

    Chapitre 3

    Ramblas de Barcelone :

    Une fourgonnette fonce dans la foule, au moins 13 morts

     http://md0.libe.com/photo/1047597-plan-barcelone-infographie-big.png?modified_at=1502985458

     

    Vivir el Mediterráneo en Barcelona

    Attaque terroriste à Barcelone: au moins 32 blessés et un mort  ( Le Figaro )

    Attentat à Barcelone, en direct : un véhicule fonce sur la foule et tue au moins deux personnes ( Le Monde )

    "Attaque terroriste" à Barcelone : au moins un mort et 32 blessés ( Le Parisien )

    Attentat à Barcelone: "La fourgonnette faisait des zigzag pour atteindre un maximum de piétons" (BFM-TV)

    Attentat terroriste à Barcelone : une camionnette percute la foule, au moins 13 morts  ( Le Point )

    Attaque à la fourgonnette à Barcelone, un mort confirmé et plusieurs dizaines de blessés (L'Obs)

    Attaque à la fourgonnette à Barcelone, un mort confirmé et plusieurs dizaines de blessés  ( Libé )

     

     

    Vivir el Mediterráneo en Barcelona

     

    Sinon, on ignore à peu près tout de cet attentat... les militants de l' E.T.A.tenteraient-ils des percées dans le reste de l'Espagne ? ou le F.L.B.? ou le F.N.L.C. ? ou des suprématistes pro-corida ???

    La suite de l’enquête devrait nous le dire.


     

     

    Chapitre 4

     
     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • nouvelles du 12 aout 2017...

     Charlottesville : un mort et 19 blessés lors d'un rassemblement d'extrême droite

    "Un rassemblement controversé de groupuscules de l’extrême droite américaine, samedi 12 août, à Charlottesville en Virginie, a viré au drame : une voiture a foncé sur des contre-manifestants antiracistes, faisant au moins un mort et des dizaines de blessés. L’état d’urgence a été décrété." (le Monde)

    "Une manifestation néonazie a dégénéré samedi soir à Charlottesville, en Virginie, faisant un mort et plusieurs blessés. Donald Trump se retrouve en porte-à-faux, refusant de condamner clairement l'action de ces suprémacistes blancs qui ont voté pour lui à l'élection présidentielle." (le JDD)

    "Un rassemblement de groupes d'extrême droite américains a tourné au drame ce samedi 12 août à Charlottesville, en Virginie. Une personne est morte après qu'un véhicule a foncé dans un groupe de militants anti-racistes, blessant au moins 19 autres personnes.

    "Le rassemblement d'extrême droite avait été interdit et l'état d'urgence décrété." (L'Obs)

    "Des premiers heurts avaient éclaté entre manifestants et contre-manifestants avant même le début du rassemblement, avec des échanges de coups et des bouteilles projetées. Dans la journée, une voiture a roulé sur une foule de contre-manifestants, faisant au moins un mort. La ville est sous état d'urgence et la manifestation a été interdite par la police." (Libé)

    "Une personne est décédée et 19 autres ont été blessées après qu'une voiture a foncé dans la foule des contre-manifestants antiracistes. Le gouverneur de Virginie a déclaré l'état d'urgence.

    "Un rassemblement controversé de groupuscules de l'extrême-droite américaine ce samedi en Virginie a viré au drame quand une voiture a foncé sur la foule des contre-manifestants antiracistes, faisant un mort et 19 blessés. Cet accident apparemment intentionnel est survenu peu après que le gouverneur de l'État a déclaré l'état d'urgence et la police décidé l'interdiction du rassemblement." (le Figaro)

    "Drame à Charlottesville, en Virginie (États-Unis). Une voiture a foncé samedi sur un groupe de manifestants antiracistes venu s'opposer à un rassemblement de groupuscules de l'extrême droite, faisant un mort et dix-neuf blessés. Cet accident, apparemment volontaire, est survenu peu après l'interdiction de cette manifestation émaillée de violentes échauffourées. Une situation qui a conduit le président Donald Trump à dénoncer la « haine » exprimée, mais sans vouloir pointer la responsabilité sur la droite radicale." (le Point)

    "Etats-Unis : rassemblement mortel d’un parti d’extrême-droite;"

    MAIS RE-MERDE, A LA FIN ! (V 2.0)

     

     

    Des dizaines de blessés pour une manifestation raciste (Info.RE)

    MAIS RE-MERDE, A LA FIN ! (V 2.0)

    Bien sur... il n'est pas question de vouloir justifier ce geste, ni même tenter d'expliquer...

    Mais pourquoi ces différences de  traitement de l'information pour des faits apparemment similaires?

    Un peu au hasard et en vrac:

     

    Les attentats à la voiture folle se multiplient. Plus compliqué à déceler, ce procédé parfois très meurtrier pose la question de l'aménagement urbain.

    Londres le 22 mars, Berlin et Nice en 2016... et Stockholm ce vendredi. C'est un scénario tristement connu qui refait surface coup sur coup ces dernières semaines : l'utilisation d'une voiture ou d'un camion lancé à toute allure pour semer terreur et mort. (le Parisien)

    .../...

    Amsterdam: une voiture fonce dans la foule, la piste terroriste pas privilégiée

    Une voiture folle a percuté plusieurs passants, ce samedi, à Amsterdam dans le quartier de la gare ferrovière. Au moins huit personnes sont blessées selon la police.

    L'accident a eu lieu samedi en début de soirée, près de la gare centrale d'Amsterdam, aux Pays-Bas. Une voiture folle a percuté des passants, comme le montre la chaîne de télévision néerlandaise NOS. Au moins huit personnes ont été blessées dont deux gravement, selon un premier bilan de la police néerlandaise. 

    .../...

    New York: une voiture fonce dans la foule à Times Square faisant un mort et plusieurs blessés

    "Sur la base de l'information dont nous disposons pour l'instant, il n'y a aucune indication qu'il s'agissait d'un acte de terrorisme", a déclaré le maire de New York lors d'une conférence de presse sur la célèbre place, visiblement soucieux de rassurer les New-Yorkais dans un contexte de multiples attentats à la voiture-bélier en Europe.

    .../...

    une voiture a percuté la foule sur Times Square, provoquant la mort d'une personne et en blessant 19 autres selon les premiers bilans provisoires.

    Les autorités new-yorkaises assurent qu'il ne s'agit pas d'un acte terroriste. C'est, à ce stade jeudi soir, la piste d'un conducteur sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants qui est privilégiée. L'homme au volant a d'ailleurs immédiatement été arrêté.

    .../...

    Un homme a été arrêté le 24 mars à Anvers après avoir traversé la foule d'une artère commerçante, au lendemain d'un attentat similaire qui a fait cinq morts. Le parquet belge a abandonné aujourd'hui les charges liées au terrorisme.

    L'homme qui a traversé la foule jeudi 24 mars à Anvers, en Belgique, n'est plus mis en examen pour des faits à caractère terroriste. Le parquet a annoncé aujourd'hui abandonner les chefs de «tentative d'assassinat à caractère terroriste et tentative de coups et blessures à caractère terroriste».

    .../...

    Une voiture a foncé sur des passants en Allemagne samedi, faisant un mort et deux blessés. Le conducteur a été neutralisé par la police.

    Un homme au volant d'une voiture a foncé sur des passants samedi après-midi, devant une boulangerie, à Heidelberg, dans le sud-ouest de l'Allemagne. Une personne est décédée et deux autres ont été blessées, a indiqué la police allemande. "Un homme fonce sur un groupe de personnes, trois personnes blessées, le suspect arrêté et blessé par balle", avait dans un premier temps fait savoir la police de Mannheim, la ville voisine, sur son compte twitter, sans dire s'il s'agissait d'un acte intentionnel ou d'un accident. Mais il n'y a aucune raison pour l'heure de penser qu'il s'agisse d'une attaque terroriste, selon la police.

    MAIS RE-MERDE, A LA FIN ! (V 2.0)

    Dans les articles datés des 12 et 13 août, il n'est plus question de "motivation inconnue", de "voiture folle", de  "déséquilibré", "sous l'emprise de..." ou "ayant des antécédents psychiatriques", de "bon garçon travailleur et sympathique et gentil avec tout le monde et pas du tout impliqué dans des actions radicales " ...

    La "presse" est unanime et connait déjà tous les tenants et aboutissants de l'affaire et n'hésite pas à suggérer que le président Trump, "élu avec les voix des suprématistes blancs" a sa part de responsabilité évidente mais inavouée dans cet attentat raciste...  

     

    "Après avoir semblé renvoyer dos à dos l'extrême droite et les antiracistes qui se sont affrontés, Donald Trump a refusé de condamner explicitement les groupes néo-nazis et provoqué un tollé.

    Donald Trump met-il sur le même plan les suprémacistes blancs et les antiracistes qui se sont affrontés samedi en Virginie? Après les très violentes échauffourées qui ont eu lieu samedi à Charlottesville et qui se sont conclues par la collision entre une voiture et une foule de manifestants opposés aux groupuscules d'extrême droite, le président américain a été contraint de réagir."  (l'Express)
     
    "Donald Trump a condamné les violences de Charlottesville, sans se prononcer sur la responsabilité de l’un ou l’autre des camps en présence. « Nous devons TOUS nous unir et condamner tout ce qui représente la haine. Il n’y a pas de place en Amérique pour ce type de violences », a-t-il écrit sur Twitter. En semblant renvoyer dos à dos les deux camps, le président américain a provoqué l'indignation chez les Démocrates mais aussi un malaise chez les Républicains, son propre parti."  (20minutes)
     
    ...et n'hésite pas, comme cette obscure feuille de*, à afficher une photo d'un pseudo membre présumé du Ku-Klux-Klan  et ajouter un lien vers un autre article "Etats-Unis : multiplication inquiétante des croix gammées après l’élection de Donald Trump"

    Je me demande si on nous prend pas un peu pour des cons, de temps en temps ?

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires
  •  

    STOP !!!

    "Un peu avant 8h., ce 9 aout, un véhicule a foncé sur  huit militaires de l' "Opération Sentinelle", à Levallois-Perret. Le véhicule est activement recherché. Ainsi que son conducteur..." Réellement entendu ce matin sur un poste périphérique...

    "Nous ne pourrons sortir de cette situation qu' en renforçant l'autorité de l'école, en améliorant les conditions de détention dans les prisons et en luttant efficacement contre le chômage..." Réellement entendu ce midi sur un poste périphérique...

     

    ET MERDE, A LA FIN !!! (maj)

     

    ET MERDE, A LA FIN !!! (maj)QUAND ALLONS NOUS CESSER ENFIN D'ACCEPTER QUE L'ON EXCUSE LES CRIMES COMMIS AU NOM DE "ALLAH", EN DÉRESPONSABILISANT LES ASSASSINS ET EN COMPARANT LEURS ACTES A DES INCIDENTS OU DES GESTES INCOMPRÉHENSIBLES COMMIS PAR DES DÉSÉQUILIBRES FRAGILES ET MANIPULÉS,  ET ARRÊTER UNE BONNE FOIS POUR TOUTES DE DISSÉMINER SUR NOS TOMBES NOUNOURS EN PELUCHE, FLEURS BLANCHES ET BOUGIES COMMÉMORATIVES EN SIGNE DE PAIX PARTAGÉE ET D'AMOUR UNIVERSEL COMME DES GOSSES PLEURNICHARDS ET REPENTANTS POUR LEURS "FAUTES PASSÉES"?

    ET MERDE, A LA FIN !!! (maj)

     

     

     

       avertissement: ci-dessous, images "non censurées"   

       pouvant être "choquantes"  

       (dans la mesure  où des images divulguées seraient plus choquantes qu'une réalité occultée.) 

     

     

    mais, avant cela, un petit montage vidéo, pour sourire un peu dans ce monde de brutes...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En attendant... (pour combien de temps encore...) ailleurs que dans notre beau pays de France...

     

    ET MERDE !!!

     

     

    ET MERDE !!!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MAIS MERDE, A LA FIN !!! (maj)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MAIS MERDE, A LA FIN !!! (maj)

     

    MAIS MERDE, A LA FIN !!! (maj.2)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Vous pouvez acter que j'ai candidaté !

    Titre original:Expérimentation d’un catalogue d'interfaces documentaires entre un propagandiste officiel de certitudes confirmées et des requérants d'herméneutique basique et embryonnaire. (mais ça tenait pas dans la case)

     

     

     

     

     

    vu (en partie) dans la presse:

    Curriculum-vitae

     

    Julien Dray, (ancien militant trotskiste à la Ligue Communiste Révolutionnaire et co-fondateur de S.O.S. Racisme) vient de confirmer qu'il intégrera la chaîne info LCI à la rentrée.

    L'ancien député participera à un débat le mercredi. Pendant ce temps, son ex-compagnon  (en tout bien tout honneur),  Harlem Désir s'occupera de la "Liberté de la Presse et des Médias" au sein de l'OSCE...

    Julien Dray a tenu à préciser qu'il ne tiendra pas un rôle de chro/niqueur et il a révélé le jour de la semaine où il interviendra sur LCI : "Je ne suis pas chroniqueur. Je suis un élément du débat politique. Je vais faire un débat le mercredi." Avant de clore son entretien, l'ancien député de l'Essonne de 62 ans a tenu à préciser qu'il ne serait "pas rémunéré" lorsqu'il viendra commenter l'actualité politique au cours de ce débat du mercredi.

     

     

    Et moi, alors... j'aimerais bien, aussi, faire de la télévision...

    Ça y est, j'ai candidaté !

     Mme Ermotte, si vous passez par ici et lisez ce blog, voila ce que je peux faire ou dire ou montrer : (je dois quand même avouer pour être honnête, que je suis un homme, blanc, hétérosexuel, de un tout petit peu plus de 50 ans, français de souche depuis plusieurs générations, et de confession catholique (non pratiquant), mais je suis prêt à quelques efforts et concessions pour faire de la télé... -comme ont du en faire tous les autres, journalistes, présentateurs, animateurs, etc... je suppose-)

    Alors, je commencerai mon émission comme ça : "mesdames, mesdemoiselles et messieurs,  (non, c'est trop typé, n'est-ce pas ?) "Bonjour !!!!!. " (un peu comme faisait Yves Mourousi, vous voyez...Je pense que "Salam alikoum", d'entrée, ce n'est pas nécessaire, qu'en pensez-vous ? On est sur la même longueur d'onde, je vois ça...!)

    Et, ensuite, j'enchaine sur les titres et les actus, sans oublier une page de publicité...

     

    Terrorisme :

    Curriculum-vitaeLe cycliste présumé déséquilibré qui a éraflé la vitrine et renversé la pancarte du Restaurant-Kebab connu sous le nom "chez Momo" sur l’avenue Jamel Beydouzze à Sevran (9.3) n'a toujours pas reconnu les faits. Il semblerait qu'en outre il ait envisagé un attentat contre la NTN (Notre-Télévision-Nationale) et qu'il soit un des derniers militants anti-mariage pour tous ayant échappé aux déradicalisations populaires, encore libre de ses mouvements, il aurait en effet déclaré "J'ai cru que la chaîne avait sauté... comme d'habitude, c'est à cause des pédales."

     

    Religion :

    Curriculum-vitaeL’enquête avance dans le démantèlement de la secte à tendance anthropophagiste qui sévissait dans plusieurs bâtiments appartenant à l’église catholique. Rappelons que plusieurs individus y distribuaient ouvertement des petits gâteaux aux visiteurs en leur disant : "Prenez et mangez, ceci est mon corps…" et "Prenez et buvez, ceci est mon sang…".

    De nombreux autres suspects certifiés coupables sont activement recherchés, mais aucun ne semble être connu des services spécialisés pour avoir eu des antécédents musulmaniques.

     

    Environnement :

    Curriculum-vitaeToutes les personnes autorisées des milieux bien informés sont unanimes : seule une arrivée massive de réfugiés venant d’Afrique sub-saharienne dans tout l’hémisphère nord pourrait endiguer le réchauffement climatique. On sait que le noir absorbe les rayonnements solaires, au lieu de les refléter comme par exemple le blanc, donc une large population à la peau sombre réduirait ces radiations calorifiques dans l’atmosphère, ce qui réparerait aussi la couche d'ozone ; de plus, ces peuplades étant déjà habituées à la chaleur, elles ne seraient pas indisposées…

     

    Emploi :

    Curriculum-vitaeL’État français rappelle à tous les employeurs de très petites, petites, moyennes, grandes et très grandes entreprises que pour tout licenciement d'un travailleur blanc de plus de 50 ans, il sera possible de recruter deux travailleurs noirs de 25 ans, le salaire et la totalité des charges sociales du second étant intégralement prises en charge par la CROA (caisse de retraite des ouvriers autochtones).

     

    Société :

    Curriculum-vitaeUn sympathique couple homosexuel et transgenre vient de mettre au monde un.e sympathique.e bébé.e conçu.e par GPA/PMA. Nous voyons ici Camille, le maman souriant.e, à gauche sur la photo, tandis que Camille, la papa (également souriant.e) tiens le/la petit.e Camille sur ses genoux.. Souhaitons beaucoup de bonheur à cette sympathique famille comme on aimerait en voir plus souvent...

     

     

    PUBLICITÉ ♥: 

    Candidature

    Comme tes compagnes de ton harem, reste féminine et élégante sous tes plus beaux atours... Le fard à paupière "Shéhérazade"  t'accompagnera tous les jours de la semaine en toutes occasions et soulignera ton regard et te rendra sure de toi en toutes occasions, même  lors d'un contrôle de police... (garanti sans graisse animale) 

     

     

    Ça y est, j'ai candidaté !

    Soldat ! retrouve dès maintenant chez ton épicier du coin habituel (7/24), la gamme de produits de toilette et d'hygiène "Djidji le jihadiste" qui feront de toi un homme encore plus beau et propre que les kouffar qui ne mériteront jamais les 72 vierges qui t'attendent au Paradis... Pas cher: dentifrice, shampoing, lotion après-rasage, déodorant, crème épilatoire, etc...

     

     

    Sciences et techniques :

    Curriculum-vitaeLe célèbre uléma et érudit musulman Al Huilda Rachid vient de confirmer les deux théories qu'il s'attachait à démontrer depuis de nombreuses années, à savoir:

    1) ce sont bien les arabes qui ont inventé les chiffres arabes et les romains qui avaient créé les chiffres romains, et surtout, 2) en comptant les doigts de ses deux mains, on arrive généralement à un total de dix.

     

    Sport :

    CandidatureElles étaient fort nombreuses et dynamiques, les ravissantes candidates au premier concours de "pole-dance" halal organisé à la sale paroissiale œcuménique "Jean Ferrat". Souhaitons bonne chance à toutes et profitons en pour faire remarquer une fois de plus que "islam" n'est pas synonyme de "pudibonderie" et de "contraintes sexistes"...

     

     

     

     Météo
    CandidatureDemain, et les jours et semaines qui suivent,
    ce sera mektoube et inch'Allah, mes frères et mes sœurs

    Alors, hamdoulillah, mes frères et mes sœurs...

    Et maʿa s-salamah et lailah saʿīdah, mes frères et mes sœurs...

     

     


    j'espère avoir tout bon, comme on dit !

     

    Vous pouvez acter que j'ai candidaté !


     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • C'est écrit dans Gala...

    Instal­lée depuis 2 mois à l'Elysée, Brigitte Macron prend ses marques.

    A sa manière, elle entend peser en tant que Première Dame

    et essaye de répondre à ce que les Français attendent d'elle. 

    Vaut mieux être sourd...

     

     

    Alors que le statut de première dame est en voie de défi­ni­tion légale par le gouver­ne­ment, et qu'un budget offi­ciel a été annoncé (même si on n'en connait pas encore le montant exact), Brigitte Macron semble prendre la tache qui lui a été attri­buée par la force des choses avec beau­coup de gravité : « Rien ne s'impro­vise. Il faut beau­coup de sérieux, de la proxi­mité sur le terrain. J’en­tends ce que disent les gens et j'apprends »

    Selon des propos rappor­tés dans le maga­zine Paris Match en kiosque ce jeudi, Brigitte Macron aurait confié à ses proches : "C'est un 'job' que je fais avec plai­sir en essayant de répondre à ce que les Français attendent de moi" Lorsque par exemple la femme du président colom­bien accom­pagne son mari, elle me parle de l’Amé­rique latine, je comprends mieux alors ce qui s’y passe. Rien de cela n’est anec­do­tique, c’est un vrai “job” que je fais avec plai­sir en essayant de répondre à ce que les Français attendent de moi. ». 

    Il est déjà sûr que la première dame s'inves­tira dans la culture, l'éduca­tion et le handi­cap. Sa noto­riété certaine, avec le public, les person­na­li­tés poli­tiques et les instances offi­cielles, devront sans aucun doute être un atout dans la réus­site de ses objec­tifs. 

    En atten­dant, Brigitte Macron reste un soutien certain, voire un argu­ment de poids, dans la poli­tique de son mari. Et la moindre de ses appa­ri­tions est large­ment commen­tée (sic !). Elle rece­vrait déjà plus de cour­rier que l'ex-première dame Carla Bruni.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Les foudres de mini-Jup...iter

     

    Pour rappel des événements, un petit montage, avec différentes coupures de presse, choisies un peu au hasard... et assemblées pour un maximum de clarté...

    Les foudres de mini-Jup...iter

     

    Lors de sa campagne, Emmanuel Macron avait promis d'augmenter le budget de la Défense. Mais mardi, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin a expliqué que la Défense devrait réduire ses dépenses de 850 millions d'euros, dans le cadre d'un plan de 4,5 milliards d'euros d'économies en 2017. Des économies confirmées par le Premier ministre Edouard Philippe dans Les Echos

    Le chef d'état-major des armées, Pierre de Villiers, n’a pas mâche ses mots et a annoncé mercredi 12 juillet à une cinquantaine de députés, réunis au sein de la commission de la Défense à l'Assemblée nationale, qu'il ne se laisserait pas "baiser" par Bercy, racontent Les Echos. Il a menacé de démissionner, à deux jours du défilé du 14 Juillet, si le gouvernement ne renonçait pas à son projet

    Emmanuel Macron a cependant rappelé à l'ordre le général de Villiers, rappelant qu'il était le chef des armées : "Les engagements que je prends devant nos concitoyens et devant les armées, je sais les tenir et je n'ai à cet égard besoin de nulle pression et de nul commentaire".

    "Je suis votre chef.". C’est ce qu’a rappelé Emmanuel Macron aux militaires le 13 juillet au soir, lors du traditionnel cocktail dans les jardins de l’hôtel de Brienne, résidence du ministre des Armées. Comme si un seul militaire pouvait en douter un seul instant ! "Je suis votre chef" : une phrase de trop et qui évoque ces propos lorsque la virilité fait son apprentissage dans les cours de récréation : "C’est moi le chef !"

     

    Le général Vincent Desportes a fustigé “l’amateurisme” de cette annonce gouvernementale: “Cette affaire est une maladresse profonde. Le problème de fond, c’est probablement un problème de tenue du gouvernement

    Les foudres de mini-Jup...iter“Quand le chef état-major demande qu’on ne vole pas aux armées 850 millions d’euros, les Français doivent savoir qu’il ne se préoccupe pas des armées mais de la défense de la France. (…) Il sait que ces 850 millions d’euros retirés vont avoir des conséquences immédiates sur la préparation des armées, l’arrivée de nouveaux équipement, etc. (…) On retire à la défense de la France, en permanence, des masses budgétaires. Nous pensions avoir un nouveau président, et l’on reprend les vieilles manières ; c’est à dire que, quand on ne sait pas faire, on considère les armées comme une variable d’ajustement.”

    “Qui peut défendre les militaires et les armées ? Ce n’est probablement pas notre ministre qui, quelles que soient ses énormes qualités, est surement beaucoup trop faible aujourd’hui, qui ne connait pas ce ministère. Il faut bien que le militaire en chef fasse valoir son point de vue. Le rôle du chef d’État-major des armées c’est de le dire. Il est garant du présent et du futur des armées pour la défense des Français.”

    Vendredi prochain, le général de Villiers sera reçu par Emmanuel Macron. L'occasion pour les deux hommes de s'expliquer directement sur la polémique actuelle qui secoue la tête du pays. Le chef d'état-major des armées avait été sèchement recadré après ses réserves sur les économies demandées à la Défense. Des propos pourtant tenus à huis clos devant la représentation nationale. Le président de la République revient sur ce différend dans Le Journal du dimanche du 16 juillet. « Si quelque chose oppose le chef d'état-major des armées au président de la République, le chef d'état-major des armées change », a confié Emmanuel Macron. S'il comprend la réaction du général de Villiers, il se dit outré par l'écart de langage du chef d'état-major qui ne voulait pas être "baisé" par Bercy, écrit le JDD.

    Le président de la République s'insurge contre les lobbies de l'industrie militaire. "Je dis ce que je fais et je fais ce que je veux", ajoute-t-il. "Moi, j'ai des soldats sur des théâtres d'opérations, des gens qui attendent beaucoup, je les respecte, je leur dois la protection : l'intérêt des armées doit primer les intérêts industriels " rapporte ensuite le Journal du dimanche en citant Emmanuel Macron. Au quotidien, le président rappelle qu'il a reconduit le général de Villiers, 61 ans, dans ses fonctions le 1er juillet dernier pour une année entière. "Il a donc toute ma confiance" à condition de "savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la République comme dans l'armée ". Si le maintien du chef d'état-major des armées dans ses fonctions avait été confirmé, la question de la démission s'est tout de même posée. Une interrogation vite balayée par le Premier ministre. Édouard Philippe avait assuré, vendredi 14 juillet, que le militaire pouvait, "bien entendu", rester en fonction.

    Soutien aussi du président Les Républicains de la région Provence-Alpes-Côté d'Azur. Sur Twitter, Renaud Muselier écrit qu'en "aucun cas le général de Villiers ne doit démissionner. C'est un militaire exceptionnel". "Le général Pierre de Villiers doit pouvoir compter sur le soutien de l'ensemble des Français soucieux de préserver nos capacités de défense et donc notre sécurité", a réagi dans un communiqué le vice-président du Front national, Florian Philippot. Ce dernier critique un "arbitrage budgétaire (...) aussi irresponsable qu'incompréhensible".

    Emmanuel Macron doit recevoir vendredi 21 juillet le général Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées. Un rendez-vous a priori banal mais qui intervient dans un contexte quelque peu tendu.

    Les deux hommes vont-ils apaiser leurs relations ? Ou bien le président de la République va-t-il sanctionner le chef d'état-major ? Une chose est sûre : la question du maintien de Pierre de Villiers à son poste se pose. Même s'il vient tout juste d'être reconduit pour une dernière année.

    Emmanuel Macron, en tant que chef des armées, pourrait en décider autrement. Tout comme Pierre de Villiers pourrait mettre sa menace à exécution en choisissant lui-même de partir…

     

    Les foudres de mini-Jup...iter

    Ce que l'on nomme "révolution  des œillets" est un coup d'État organisé par des militaires (Mouvement des Forces Armées) . Ce coup d'État, massivement soutenu par le peuple portugais a débouché sur une révolution qui a duré deux ans, marquée par de profondes divisions sur la façon de refonder le Portugal, mais qui, au final, a profondément changé le visage de celui-ci.

    La révolution des Œillets a la particularité de voir des militaires, porteurs d'un projet démocratique (mise en place d'un gouvernement civil, organisation d'élections libres et décolonisation), renverser un régime, sans pour autant instaurer un régime autoritaire.

    Cet événement est le début de la démocratisation du sud de l'Europe, celui-ci étant suivi par la chute des dictatures espagnole et grecque.

    (excusez-moi... une illustration et un document qui n'ont visiblement rien à voir avec le sujet... revenons à nos moucrons)

    ....................................................

    En fait, deux ou trois petites vidéos résumront bien l'ensemble de la situation...

     

    voila le travail ! et terminons par les dernières déclaration en date du Général de Villiers:

    Évoquant d’abord la figure du général Charles Delestraint, héros de la Résistance, premier chef de l’armée secrète, De Villiers enjoint dans son message à « refuser toute mentalité de chien battu ou d’esclave.  » Il poursuit ensuite, exhortant son lecteur à ne pas endosser de responsabilités seul : « Choisissons donc d’agir comme si tout dépendait de nous, mais sachons reconnaître que tel n’est pas le cas.  » Difficile de ne pas y percevoir une critique voilée à l’encontre d’Emmanuel Macron, qui, lors de son recadrage jeudi soir, avait rappelé son statut de chef des armées.

    De Villiers semble justement se faire l’écho du « Je suis votre chef », prononcé jeudi soir par le président de la République. Il insiste sur la nécessité de « la vraie confiance en soi » qui « réconcilie en soi et en l’autre.  » Une confiance qu’il estime capitale au bon fonctionnement des armées, réclamant une action conjointe entre chef et subordonnés : « La confiance dans le subordonné, est, particulièrement, féconde (…) Comme chef d’état-major des armées, je mesure chaque jour davantage à quel point je suis dépendant de l’action de chacune et de chacun d’entre vous. Seul, je ne peux rien. Ensemble, rien n’est impossible!  » Le Général De Villiers conclut enfin sa lettre par une recommandation : « Méfiez-vous de la confiance aveugle. Parce que tout le monde a ses insuffisances, personne ne mérite d’être aveuglément suivi (…) Elle doit être nourrie jour après jour, pour faire naître l’obéissance active, là où l’adhésion l’emporte sur la contrainte.  » […]

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le célèbre défilé ne fait pas référence à la prise de la Bastille...ni même à 1789.

     Jour de Fête

     

     

    Quelques petites choses trouvées sur Internet, 

    en ce 14 juillet ensoleillé...

    (en partie grâce à la présence époustouflante de Mme MACRON-TROGNEUX sur la prestigieuse avenue la plus belle du monde -l'avenue...!-)

     

     

     

    (je ne dis pas que je cautionne tout, mais tout n'est pas inintéressant...)

     

    14 juillet

     
     
    Le 14 juillet une imposture partisane devenue une pseudo-fête nationale
     
    Il faut démystifier la révolution, dite française, en commençant par signaler ses mensonges symboliques en premier lieu celui du "14 juillet", anniversaire de "la prise de la Bastille, symbole de l'arbitraire" selon la version officielle faussement établie.
    Il n'y a pas eu prise de la Bastille
    mais entrée autorisée par la porte ouverte, vers cinq heures du soir. Précédemment, une délégation des émeutiers avait pris son déjeuné à l'intérieur de la forteresse, sur invitation et en compagnie de son gouverneur Bernard de Launay.
    La Bastille était un vieux bâtiment militaire
    dont la destruction était prévue. C'était une ancienne forteresse, édifiée quatre siècles auparavant pour la protection de Paris et devenue prison d’État en voie de désaffectation. Du 1er janvier 1789 au 14 juillet, il n'y était entré qu'un seul prisonnier. "Le Grand Larousse du XXème siècle", en six volumes précise : "D'autre part, à cause du confort dont les prisonniers étaient entourés et à cause des traitements élevés des officiers de l'état-major, la Bastille coûtait cher au gouvernement..."
    Le 14 juillet il y avait sept incarcérés en tout
    mais aucun prisonnier politique. Quatre détenus de droit commun furent libérés par les émeutiers fanatisés au milieu des réjouissances, et réincarcérés par la suite. Deux fous, dont un Anglais qui fut porté en triomphe puis renfermé à l'asile de Charenton ; l'autre fou étant transféré cinq jours plus tard dans le même asile d'aliénés. Le septième interné était un jeune noble du Languedoc, dévoyé et débauché, enfermé provisoirement à la demande de sa famille, qui s'empressa de disparaître.
    La garnison était composée de 82 invalides de guerre, avec un renfort récent de 32 soldats.
    Le soir du 14 juillet, ces militaires sont menés sous escorte à l'Hôtel de Ville proche. En chemin, les menaces et les injures pleuvent sur eux. Le gouverneur de la Bastille est assassiné en cours de route. On confie le soin de décapiter son cadavre à un boucher, qui s'escrime d'abord avec un sabre qu'on lui a tendu, mais doit finir à l'aide de son couteau de poche. La tête fixée au bout d'une pique est promenée à travers la ville pendant deux jours. Trois officiers et trois Invalides sont également mis à mort par les émeutiers. Les auteurs de ces forfaits se déclarèrent "vainqueurs de la Bastille".
    Près d'un siècle après, la IIIème république décide d'en faire la fête nationale de la France
    que les Américains appellent le "Bastille Day" (le jour de la Bastille). A partir du 14 juillet 1880 cet épisode particulièrement sanguinaire de la révolution - cette émeute dont l'anniversaire fut déjà stupidement célébré en 1790 sous le nom de Fête de la Fédération - devient la fête nationale avec la paradoxale obligation de service pour les militaires de parader à cette occasion.
    Il convient de fixer une autre date plus convenable comme fête nationale française.
    A la place d'un anniversaire de guerre civile, dont le symbolisme est plus que douteux, le choix de la date du 15 août, fête de l'Assomption de la mère du Christ, patronne principale de la France, paraît le plus opportun. Au XIXème siècle, sous le premier et le second Empire, le 15 août était le jour de le fête nationale. Aujourd'hui, les français conscient de la réalité historique, culturelle et religieuse de la France, se doivent de reconnaître le 15 août comme leur véritable fête nationale.
     
     

    Jour de Fête

     

     

     
    Je ne fêterai pas votre révolution.
     
    texte de Pierre d’ANGLES

    Je ne fêterai pas votre révolution.
    On ne célèbre pas le vol, le viol, le crime.
    Mais je prendrai le deuil de vos pauvres victimes.
    Elles seules ont droit à ma vénération.

    Je ne fêterai pas l’espérance trahieJour de Fête
    Du peuple demandant l’arbitrage royal
    Jusqu’alors rendu juste, équitable et loyal
    Mais au nom d’une foi par votre orgueil haïe.

    Je ne célèbrerai pas votre intolérance.
    Ni vos sacrilèges, ni vos profanations.
    Ni les grands mots ronflants de vos proclamations
    Prônant la liberté dont vous priviez la France.

    Je ne fêterai pas l’infâme Cordelier
    Faisant assassiner, par sa triste colonne,
    En l’Eglise du Luc, près de six cents personnes
    Dont cent cinquante enfants réunis pour prier.

    On ne pardonne pas les Oradours-sur-Glane
    Et vous seriez fondés d’en tarer les nationaux-socialistes
    Si vous n’aviez, chez nous, fait pire aussi
    Vous êtes précurseurs, Messieurs, et non profanes.

    Quand vous jetiez aux fours, par vous chauffés à blanc,
    Les mères, les enfants, les vieillards, les mystiques,
    Vous disiez faire le pain de la République…
    Mais Amey, mieux qu’Hitler, les y jetait vivants !

    Car c’est bien cet Amey, de sinistre mémoire,
    L’un de vos généraux prétendu glorieux,
    Qui fut l’instigateur de ce supplice odieux…
    Vous avez, aussi vous, eu vos fours crématoires.

    Et Turreau trouvait tant de plaisir à ces jeux
    Qu’il faisait ajouter, quand manquaient les dévotes,
    Et malgré tous leurs cris, les femmes patriotes…
    Votre fraternité les unissait au feu.

    Je ne fêterai pas vos tanneries humaines
    Dont votre chirurgien, Pecquel, fut l’écorcheur,
    Ni son ami Langlois, de Meudon, le tanneur…
    Ni votre grand Saint-Just disant qu’en ce domaine

    Peau d’homme vaut bien mieux que celle du chamois
    Que celle de la femme plus souple et plus fine…
    Vous étiez sans culottes, alors ça se devine
    Vous vous en fîtes faire en peau de villageois.

    Quand vous abominez les gardiens sataniques
    De l’affreux Buchenvald écorchant de leur peau
    Nos morts, les laissant nus en leurs chairs en lambeaux
    Avez-vous des remords ou restez-vous cyniques ?

    Je ne fêterai pas les enterrés vivants
    Dans les puits de Clisson et ceux de mon bocage
    Ni du fameux Carrier les célèbres mariages
    Voulus républicains mais surtout révoltants.

    Attachant l’un à l’autre, une fille et son père,
    Une mère et son fils, un prêtre et une sœur,
    Et nus, bien entendu, pour que leurs massacreurs
    Aient, humiliant leur mort, à rire et se distraire.

    Quand, en les entassant dans barques à sabords
    On les faisait sombrer dans les eaux de la Loire.
    Et le fleuve royal garde encore leur mémoire,
    Il apparaît plus triste à l’approche du port.

    Je ne fêterai pas, non plus, la guillotine,
    Ce symbole attitré de la révolution.
    Ce moyen fraternel d’abreuver nos sillons,
    Comme vous le chantez d’un sang que moi j’estime.

    Je ne chanterai pas votre révolution.
    Elle a fait trop couler de sang, de pleurs, de larmes.
    De notre vieux royaume elle a rompu le charme
    Et fait perdre, au pays, sa noble vocation.

    Vous avez tout brûlé, chez nous, châteaux, chaumières,
    Étables et clochers. Vous traîniez les enfers
    Pour faire du bocage un immense désert
    Sans une âme qui vive et sans pierre sur pierre…

    Vous n’aviez pas pensé que tout le sang versé
    Au terroir de l’amour serait semence vive.
    Il germe en attendant nos prochaines métives ;
    Il fleurira, demain, épi de liberté.

    La liberté de croire en un Dieu qui pardonne.
    En un ordre qui met, au sommet, le devoir
    Le courage et la foi. Qui veut que le pouvoir
    Ne dépende jamais du nombre et de la somme…

    Aujourd’hui nous pouvons vous juger à vos faits.
    Votre révolution a incendié notre terre.
    Elle a porté, partout, la misère et la guerre,
    Quand le monde a jamais plus désiré la paix…

    Je ne peux pas fêter votre révolution.
    On ne célèbre pas le vol, le viol, le crime.
    Je porterai le deuil de toutes ses victimes.
    Elles seules ont droit à ma vénération.

    Pierre d’ANGLES
     
     

    Jour de Fête

    Le 14 juillet, fête maçonnique ?

    Le 14 juillet devient fête Nationale en 1880, sous la IIIème République. Après un oubli de près de 100 ans depuis la prise de la Bastille.

    La République encore toute nouvelle à l’époque, se cherche des symboles. Là encore, comme souvent en cette période de notre Histoire Nationale, l'action des francs-maçons sera importante.

    C'est le frère Benjamin Raspail, député de la Seine pour la gauche républicaine (fils aîné de François-Vincent Raspail, candidat malheureux à la présidence de la République en 1848, carbonaro et franc-maçon au sein de la célèbre loge parisienne Les Amis de la Vérité du Grand Orient de France), qui dépose le 21 mai 1880 la loi faisant du 14 juillet la fête nationale. Ce projet de loi, signé par 64 députés, sera adopté par l'Assemblée le 8 juin et par le Sénat le 29 juin. Elle sera promulguée le 6 juillet 1880.

    Mais qu'est-ce qu'on commémore au juste ? La loi a eu bien du mal à passer car nombre de députés ne souhaitaient pas commémorer la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, épisode historique jugé trop violent.

    Le frère Benjamin Raspail propose donc de commémorer... le 14 juillet 1790, jour de la Fête de la Fédération, 1er anniversaire de la prise de la Bastille.

    Il faut savoir qu'à partir de la prise de la Bastille, dans tout le pays, des hommes se fédèrent pour défendre la liberté, à l'image de la Garde Nationale parisienne dirigée par le frère et Marquis de La Fayette. Une garde est donc créée par département.

    C'est La Fayette qui a d'ailleurs l'idée d'une grande fête populaire regroupant l'ensemble des fédérés autour du Roi et de la Constitution.

    La décision officielle est prise en juin 1790 par l'Assemblée Nationale. La fête se déroule donc en grande partie dans l'improvisation mais surtout dans une grande ferveur populaire.

    Le 14 juillet 1790 ce sont 14 000 fédérés venus de province (chaque garde nationale a été chargée de choisir parmi ses membres 2 hommes sur 100), rangés par départements sous 83 bannières, qui partent de l'emplacement de la Bastille, empruntent les rues Saint-Antoine, Saint-Denis, Saint-Honoré et se rendent par le Cours-La-Reine par le pont de bateaux qui leur permet d'accéder au Champ de Mars.

    Ils sont plus de 60 000 fédérés avec ceux de Paris qui les ont rejoint.

    Plus de 400 000 parisiens assistent à la Fête.

    C'est le frère La Fayette qui le premier jure fidélité à la Constitution et au Roi. Louis XVI lui-même fait ensuite serment de respecter la Constitution.

    Puis une grande Messe est célébrée par l'Evêque constitutionnel d'Autun, le frère Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord.

    Enfin le "Te Deum de la Fraternité" pour 3 voix, chœur d'homme et orchestre d'harmonie, composé et dirigé par le frère François-Joseph Gossec(membre de la Loge "La Réunion des Arts" à l'Orient de Paris) est joué devant la foule.

    Pour la première fois le drapeau de la jeune République américaine est déployé hors des Etats-Unis. Une délégation menée par le frère John Paul Jones (fondateur de la Marine Américaine) et par le frère Thomas Paine (qui sera plus tard élu à la Convention) se joint au cortège des fédérés. Elle comprend également James Swan, Georges Howell, Benjamin Jarvis, Samuel Blackden, Joël Barlow, William Henry Vernon. Elle arrive au Champ de Mars avec son drapeau et est acclamée par la foule des patriotes.

    La Fête de la Fédération sera un grand moment d'Union Nationale (peut-être même le seul…) et de ferveur citoyenne comme notre pays en a rarement connu.

    C'est pourquoi en 1880, la jeune République veut retrouver autour de ses valeurs cet élan populaire et choisit de célébrer la Fête de la Fédération. Elle a d'ailleurs fait les choses en grand. Le ministre de l'Intérieur prescrit aux préfets de veiller à ce que cette journée "soit célébrée avec autant d'éclat que le comportent les ressources locales".

    Un défilé militaire est organisé sur l'hippodrome de Longchamp devant 300 000 spectateurs, en présence du frère Président de la République Jules Grévy (membre de la loge La Constante Amitié du Grand Orient de France à Arras). Il s'agit de montrer le redressement de l'armée française après la défaite contre la Prusse en 1870.

    Ce défilé militaire, toujours en vigueur aujourd'hui le 14 juillet, s'inspire aussi du défilé des gardes fédérés de 1790.

    En 1880 on inaugure également le monument surmonté de la statue de la place de la République, et partout sont donnés concerts et feux d'artifices.

    "La colonne de Juillet" qui surplombe la place de la Bastille, elle, ne se réfère pas au 14 juillet 1789. Elle porte le nom des victimes des journées révolutionnaire de juillet 1830, les « Trois glorieuses », journées au cours desquelles Charles X fut renversé au profit de Louis-Philippe 1er « roi des français », fils de Philippe-Egalité, cousin du Roi Louis XVI et régicide qui fut également Grand-Maître du Grand Orient de France (voir plus bas).

    Nous nous rappelons aussi que le 14 juillet 1789 n’aurait certainement pas eu lieu si le Roi, après avoir convoqué les Etats-Généraux, n’avait pas , le 11 juillet 1789, renvoyé son ministre le plus populaire, Necker, tenu pour responsable du désordre qui règne à paris.

    La nouvelle du renvoi de Necker, dès qu’elle est connue dans la Capitale provoque une consternation générale.

    On craignait – probablement à juste titre que- sans ce ministre, ce soit la banqueroute de l'état, la disette générale et peut être une dissolution de l'assemblée.

    C’est au Palais Royal, cœur de l’agitation, propriété de Philippe Duc d'Orléans, cousin du Roi et Grand-Maître du GODF, où la police ne pouvait évidemment pénétrer, que des orateurs agitaient le peuple par des harangues enflammées.

    Parmi eux le frère Camille Desmoulins, (initié à 16 ans à la Loge des Maitres du Grand Orient de France à l’orient d’Amiens), proche du frère Mirabeau, debout sur une table, devant le café de Foy, appelle les Parisiens à l'insurrection "Aux armes, ... M. Necker est renvoyé: ce renvoi est le tocsin d'une St Barthélemy des patriotes ...courrons aux armes ! Prenons tous des cocardes vertes, couleur de l'espérance ...".

    Le mouvement est lancé… il ne s’arrêtera plus…

    Jean-Laurent Turbet

    14 juillet

    à suivre...



     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique