•  

    Le 13 septembre, vers 20 h., j'ai rajouté un "?" au titre : je pense que ce sera moins clivant pour les prochains  visiteurs...

    Le pire ennemi de la France, c'est E. Macron...

    On s'en doutait...

    On le savait...

    L'ennemi de la France, c'est E. Macron

    Monsieur Emmanuel Macron, qu'on nous présente habituellement comme étant le "Président" de la "République" "Française" n'aime ni la France, ni les français, fainéants, alcooliques, illettrés, réfractaires... Il en est même le pire ennemi :

    On se souvient, peu de temps avant les dernières élections municipales, le patron de la République en Marche et ancien conseiller politique du premier ministre avait averti les électeurs on ne peut plus clairement "Un maire qui sera réélu avec l’apport de LaREM et du MoDem sera un allié pour 2022. Un maire qui sera élu sans leur apport sera un ennemi du président"... "ennemi" du président, le mot était lâché.

    Cette fois, il y a quelques jours, c'est le "Président" de la "République" "Française" Soi-même en Personne, avec l'autorité qui sied à sa fonction,  qui reprend le mot à son compte en évoquant les partis politiques, les associations et les simples gens pour qui l'insécurité n'est pas simplement un "sentiment", un "ressenti" mais une réalité quotidienne, quoique veuille nous faire croire son "Ministre" de la "Justice"... Plus précisément, en évoquant les partis politiques, les associations et les simples gens qui constatent quotidiennement  un "ensauvagement" -comme ils disent- de la société et, en précisant du haut de sa fonction de "Président" de la "République" "Française" à propos de ce mot jugé par Lui stigmatisant, qu'"Il est préférable de ne pas utiliser les mots de l'ennemi"..."ennemi", nous y revoilà...

    Me voici donc catalogué, ainsi que environ 60 à 70% de mes compatriotes, comme "ennemi du président", moi qui ai voté pour un maire ni LaREM ni MODEM et qui suis témoin des "incivilités" de plus en plus fréquentes, de plus en plus abjectes et de plus en plus barbares... de plus en plus sauvages, quoi... C'est trop d'honneur qui m'est fait et trop d'importance qui m'est donnée, mais j'accepte cette distinction avec grand plaisir et grande fierté.

    Qu'il me soit permis d'ajouter que, par voie de conséquence -juste retour des choses- je considère monsieur Emmanuel Macron, qu'on nous présente habituellement comme étant le "Président" de la "République" "Française", ses disciples, ses complices, ses suppôts, ses partisans et ses électeurs comme autant d'ennemis personnels et ennemis de ce pays qui fut, il n'y a pas si longtemps encore, la France.

    De par sa fonction de "Président" de la "République" "Française", des pouvoirs et des privilèges qui y sont attachés, il en est même le pire ennemi.

    Reste à savoir quand et par quels moyens il compte exterminer, anéantir, liquider ces ennemis, avec l'appui et les conseils de quelle "cellule de crise" ou de quel "conseil de sécurité".. ou plus prosaïquement -plus honnêtement- "réduire de façon drastique les effectifs de Sa Start-Up-Nation" ?

    Je n'insisterais pas sur ce qu'il pense être un clin d’œil populacier et graveleux quand il dit qu'"Il faut arrêter de couper les nouilles au sécateur."... J'en pouffais et je pétais de joie quand mon copain Gégé me la racontais tous les jeudis quand j'avais 12 ans ; mais là, çui kildi, c'est le personnage qu'on nous présente habituellement comme étant le "Président" de la "République" "Française", chanoine de Latran, co-prince d’Andorre, et possesseur de la clé de la valise nucléaire.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  •  

    Et quelques traces dans l'Histoire de France...

     

    Reprenant une tradition initiée par les Rois de France, soucieux de marquer la magnificence de leur règne en édifiant palais et châteaux, certains Présidents de la République ont entrepris de "grands travaux" destinés à immortaliser leur présence dans les livres d'Histoire et dans le paysage urbain, essentiellement dans les rues et sur les places de la capitale...

     

    Georges Pompidou (1969-1974) : le "Centre 'Beaubourg' d’art contemporain" et l'"Arche de la Défense"...

    Traces historiques

     

    Giscard d’Estaing (1974-1981) : le "Musée d'Orsay" ou musée de l'art et de l'architecture au XIXme siècle...

    Traces historiques

     

    François Mitterrand (1981-1995) : l'"Opéra Bastille", la "Grande Bibliothèque nationale de France", la "bibliothèque Mazarine" et la "Pyramide du Louvre"...

    Traces historiques

     

    Jacques Chirac (1995-2007) : le "musée des Autres Cultures et des Arts Premiers" du quai Branly...

    Traces historiques

     

    Nicolas Sarkozy (2007-2012) et François Hollande (2012-2017), surpris par le mandat présidentiel amputé de deux années n'ont pas vu le temps passer.

    Traces historiques

     

    Emmanuel Macron (2017-2032) : un "Nouveau Louvre" (mais aux Emirats Arabes Unis) et une restauration-reconstruction "revisitée" et "plus-bellisée" -mais compromise- de la cathédrale Notre-Dame de Paris. On lui doit surtout la "Boutique -officielle- de l'Elysée" : source -officieuse- d'argent de poche pour Première Vieille-dame de France, ses travaux, ses amis, ses amours, ses pompes et ses œuvres . ( https://boutique.elysee.fr/fr/ )

    Traces historiques

    Traces historiques

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    20 commentaires
  •  

     

    Le père Christian Venard évincé du diocèse aux armées...

    Le goupillon et le sabre

       https://www.fdesouche.com/le-pere-christian-venard-evince-du-diocese-aux-armees/

    Le goupillon et le sabre

    Certains diront qu'il l'avait bien cherché, après avoir fait des déclarations telles que :

    Le goupillon et le sabre

     

     

     

     

     

     

      

    ou :

    Le goupillon et le sabre

     

     

     

     

     

     

     

    ...et qu'il ne respecte vraiment rien.

    https://twitter.com/ChristianVenard

    https://www.facebook.com/pretrealaguerre

    Chroniqueur pour AleteiaFR et paroleetpriere - 

    Blogueur : http://blogdupadrevenard.wordpress.com

     

    C'est tout...

    Doit-il en avoir des regrets...?

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires
  •  

    L'Île Saint-Louis...

    "Une des plus belles chanson de Jean-Pax MEFRET, journaliste et auteur/compositeur, sur la désillusion éprouvée par ceux qui ont pu croire aux paradis marxistes vantés par les élites des années 60/70 ... dont ne subsistent que les charniers un peu partout dans le monde. Des millions de morts ... URSS, Cambodge...." (extrait d'une des présentations de la chanson)

     

    L'Île Saint-Louis 

    Elle fume toujours des Camel

    Quand elle remonte Saint Michel.

    Elle a les yeux qui s'ennuient

    Aux reflets de l'île Saint-Louis.

    "Sous les pavés, y'a la plage"...

    Elle aimait bien cette image

    Quand elle désertait la fac

    Pour courir rue Gay-Lussac.

     

    Elle ne chantait que des chansons de Dylan,

    Elle ne parlait que de la guerre du Vietnam,

    Elle transformait les restos en amphis,

    La nuit, sur l'île Saint-Louis.

     

    San Francisco, Katmandou,

    Woodstock, Hanoï et Moscou,

    C'était sa géographie,

    Ses frontières, toute sa vie,

    Quand les maisons bleues accrochées aux collines

    La faisaient planer jusqu'au mont de Palestine...

    Manipulation sur fond de mélodie,

    La nuit, sur l'île Saint-Louis.

     

     

     

     Je l'ai rencontrée hier,

    Elle marchait en solitaire,

    Elle avait un peu vieilli,

    Elle avait beaucoup compris.

     

    Fini, le temps du Népal,

    Plus d'œillets au Portugal...

    Là-bas, en Mer de Chine,

    Les boat-people sont nés sous Ho Chi Minh.

     

    Elle a tout raté, elle revient de Corrèze.

    Elle a tout laissé, elle n'écoute plus Joan Baez.

    Certaines chansons ont perdu leur magie,

    Fait gris sur l'île Saint-Louis.

     

    Paradis artificiel,

    Elle s'en va de Saint Michel.

    Elle veut d'autres harmonies...

     

    Mai 68, c'est loin d'ici...

     

     

    "Elle a un peu vieilli, elle a beaucoup compris..."

    combien croient ne pas avoir vieilli et n'ont encore rien compris ?

    ...ou font semblant.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires
  •  

     

    Mon soutien (dérisoire) à "Valeurs Actuelles"

    C'est l'histoire d'un court récit de fiction satirique comme la revue en a publié une demi-douzaine avant celui-ci...

    C'est l'histoire d'une député indigéniste racisée et insoumise de la République qui en est l'héroïne, une députée qui soutenait le mouvement "Nique la France" et refusait catégoriquement de prononcer les mots "vive", "la" et "France", mais qui a subitement mal à sa France. Et se pleurniche "victimisée" par l’estrême-drouate blanche et raciste, salie d'une souillure qui ne s'effacera pas.

    C'est aussi l'histoire d'un troupeau de moutons panurgiens médiatico-politiques qui se métamorphose spontanément et sur ordre en une meute de chiens pavloviens enragés pour dénoncer dans cet article un racisme qui n'y existe pas pour qui l'a lu ou simplement parcouru...

    C'est encore l'histoire d'une vilaine unanimité politique, de l'ultra-gauche à l’extrême-droite, en passant par un président de la République, habituellement plus réservée quand il s'agit de dénoncer de véritables attaques parfois mortelles à la personne...

    C'est, surtout, l'histoire d'une vérité pas bonne à dire et à ne surtout pas écrire : l'existence de négriers et marchands d'esclaves arabes dont nombre de ses frères et sœurs de race ont été victimes et à côté de qui les colons européens faisaient figure (non sans raison) de grands humanistes :

    L’un de ses geôliers arabes lui avait cité quelques phrases de l’écrivain Ibn Khaldoun, qu’elle se souvenait avoir entendu célébrer, au XXIème siècle, comme un grand humaniste arabe. Écrits au XIVème siècle, ces mots gardaient selon lui leur pertinence:

    “Les seuls peuples à accepter l’esclavage sont les nègres en raison d’un degré inférieur d’humanité, leur place étant plus proche du stade animal. Quelquefois, ils se mangent entre eux. On ne peut les compter au nombre des humains.“

     

     

    Bonne lecture. 

    Obono, l'Africaine

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    38 commentaires
  •  

    Si une image vaut mieux qu'un long discours, que dire de deux images...?

     

    ...sans légende.

    ...sans espoir.

    ...sans commentaire.

    ...

    L'Illustration

     

    L'Illustration

     

    Mais c'est peut-être tout simplement dû au fait que Toulon n'est pas en Bretagne...

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires
  •  

    Ah, non... pas elle... pas "encore" elle !

    source

    Selon la presse internationale :

    Greta Thunberg retourne à l’école !

    Pour la jeune militante écologiste aussi, c’est la rentrée des classes.

    On le lui a assez reproché : déscolarisée depuis un an, la militante écologiste suédoise Greta Thunberg va enfin reprendre le chemin de l’école. 

    Après avoir pris une année sabbatique à la fin du collège pour défendre de façon fracassante la cause du climat à travers le monde, l’adolescente de 17 ans, souriante, a tweeté lundi 24 août, sac sur le dos et vélo à la main : "Mon anée sabathique et terminé, et je me sans tellemant bien d’hètre anfin de retourne a l'ècolle !".

    source

    Ah, non... pas elle !

     

     

     

    D'après quelques médisants, elle se serait demandé :

    "Mais, oh, putain de merde, je reconnais pu rien, moi, par ici... c'est par où qu'on va, bordel ? Saloperie d'école à la con...!

    Ah, non... pas elle, pas encore "elle" !



     

      Dernière minute :  
      L’animateur de "Fox News", Tucker Carlson, a déclaré lundi que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les élites mondiales tentent de relier le coronavirus au changement climatique.  

    source

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires