•  

    C'est au mois d’août, le 21 août plus exactement, en plein milieu des vacances, que l'ONU a décrété, dès 2017, une "Journée internationale de souvenir en hommage aux victimes du terrorisme"

    "C'est au mois d'août..."

     

    France-Inter s'y associe à sa façon :

    Pour l'ONU, rendre hommage aux victimes du terrorisme à travers cette journée, c'est une façon de réduire la souffrance des personnes touchées par l'horreur. Selon la Fondation pour l'innovation politique, le terrorisme islamique a fait 16 000 victimes dans le monde. Elles ont été recensées lors des 35 000 actes terroristes perpétués partout sur la planète entre 1979 et 2019. Dans ce triste bilan, on trouve aussi bien les 2 977 victimes du 11 septembre aux États-Unis que les 317 victimes tués en France. On y compte aussi les morts en Angleterre ou en Espagne.

    82% des victimes sont musulmanes

    Dans la réalité, il y a beaucoup plus de victimes, et ces chiffres sont largement sous-estimés. Certains attentats ne sont jamais revendiqués, et donc jamais comptabilisés. Et bien évidemment, il n'y a pas que le terrorisme islamique.

    Les actes terroristes de ces dernières années ont une particularité : ils sont moins nombreux, mais ils s'étendent cependant dans de plus en plus de pays. L'Afghanistan reste le pays le plus touché. on retrouve ensuite le Nigeria, l'Irak, la Syrie, la Somalie, le Pakistan, le Mali, l'Inde et le Yémen. De nouveaux pays, jusque-là épargnés, sont eux aussi concernés, tels que le Mozambique ou le Burkina Faso. Quant aux victimes, elles sont à 82% musulmanes. C'est la communauté la plus touchée par le terrorisme.

    Si le nombre d'attentats lié à l'intégrisme religieux a légèrement baissé dernièrement, il est une autre source d'inquiétude pour les autorités politiques. Les actions terroristes de l'extrême droite ont triplé en Occident dans les cinq dernières années. Ce 21 août, lui, s'adresse à toutes les victimes de terrorisme.

    https://www.francetvinfo.fr/

     

    Le GIGN aussi...

    Aujourd'hui c'est la journée internationale du souvenir, en hommage aux victimes du terrorisme.

    Ludo, opérateur du GIGN adresse un message à leurs familles

     

    Depuis l'Elysée, le président Emmanuel Macron s'est          

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires
  • AVERTISSEMENT :

    article certifié conforme

    100% mauvais esprit 

     

     

    Une bien belle résolution républicaine et citoyenne.

    Depuis le début de cette semaine, une compagnie entière de 130 C.R.S. est arrivée en renfort à Marseille pour appuyer les effectifs des polices nationales et municipales et des vigiles et agents-de-sécurité privés.

    Son objectif : lutter contre une nouvelle forme de terrorisme, silencieux mais implacable, qui menace la population de la cité phocéenne et, au delà, l'ensemble des territoires et de la planète.

    Les forces de l'ordre devront, malgré les risques énormes encourus, rechercher et neutraliser un nombre sans cesse croissant d'individus refusant le port obligatoire du masque anti-virus réglementaire dans le but -non avoué officiellement- de répandre au maximum l'épidémie.

    De source sûre il est rappelé que ces individus (dont certains seraient organisés en réseaux semi-clandestins) ne sont pas connus des services psychiatriques et agissent en toute connaissance de cause, et ne sauraient donc en aucun cas bénéficier de la juste indulgence réservée aux malheureuses personnes déséquilibrées.

    Il est bon de rappeler qu'une grande partie de la ville vit, depuis plusieurs mois, sous la coupe d'une sorte de gourou, mi-sorcier mi-marabout, se présentant auprès des naïfs comme "spécialiste -mondial !- des maladies infectieuses et en microbiologie" contestant à la fois la dangerositude de la maladie et les moyens mis en oeuvre par les grands laboratoires pharmaceutiques multinationaux pour l'éradiquer.

    On ne pourra plus, après cette heureuses décision gouvernementale se poser la sempiternelle question "Mais que fait la police ?", conformément aux ordres reçus, elle ouvre l’œil et le bon.

        Un exemple à suivre nous est donné par la police australienne :    
             
     

    Une Australienne de 21 ans a été arrêtée d’une manière un peu musclée par la police de Melbourne, parce qu’elle n’avait pas de masque dont le port est obligatoire dans la ville.

    A plusieurs reprise, la jeune femme aurait crié "I can't breathe" ("Je ne peux pas respirer") à l'instar de George Floyd, pendant que l'agent l'étranglait un petit peu.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires
  • Vu sur le Web...

    "FrenchLivesMatter", le site identitaire qui recense les crimes et alerte sur l’ensauvagement...

    Scandalisé par l’insécurité persistante et l’ensauvagement de la société, un collectif patriote et identitaire recense les crimes commis contre les “Français de souche” et veut insuffler une prise de conscience à leurs concitoyens, avec une ligne éditoriale simple et sans détour : "Prendre clairement le parti des victimes de l’ensauvagement de la France."

    Le projet est de recenser les victimes des meurtres et d’attentats terroristes "commis sur des Français, dans l’objectif d’honorer leur mémoire".

    Au départ, les militants voulaient répertorier non seulement les meurtres, mais aussi les agressions et les viols, mais ils ont dû renoncer à répertorier ces derniers, beaucoup trop nombreux.

    https://www.valeursactuelles.com/

     

     

    "Parce que nos vies comptent aussi"

    Si les “bavures policières” ou les “actes islamophobes” sont comptabilisés, sur-médiatisés et intensément exploités, personne ne s’intéresse aux victimes françaises ou plus largement n’appartenant à aucune minorité.

    C’est pourquoi le collectif #FrenchLivesMatter a décidé de trier, cartographier et comptabiliser les victimes de ces crimes, en commençant par les plus emblématiques d’entre-eux

     

     

      https://frenchlivesmatter.fr et https://twitter.com/FrenchLivesM

     

     

    NB.: Souhaitons longue vie à ce site, en espérant que monsieur Google ne s'avisera pas que ces recensements de crimes puissent consister une stigmatisation, un amalgame, et un appel à la haine envers les présumés "ensauvagés".

     

     mes dernières volontés 

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    6 commentaires
  •  

     

     

     

    Je sais, l'"insécurité" est plus un phénomène ressenti sociologiquement par une partie la moins diplômée (CSP--) de la population, un "sentiment" entretenu par certains médias de droite et repris par les réseaux sociaux, qu'une réalité vécue quotidiennement...

    Je sais, les actes de violence envers les personnes et les biens n'ont pas ou peu augmenté depuis ces 40 dernières années, grâce à des efforts constants et acharnés de nos Gouvernement et leur soutien sans faille aux forces de l'Ordre avec l'appui de la Justice ...

    Je sais, tout ceci n'a rien à voir avec la présence sur le sol national ancestral de nouveaux venus issus d'une culture différente, et qui la revendiqueraient haut et fort...

     

    mais...

     

     

     

                             
               

     

     Si je devais perdre la vie suite à une incivilité provoquée par l'ensauvagement d'un de mes nouveaux concitoyens, présumé psychologiquement déséquilibré, en perte de repères et ne maîtrisant pas nos codes...

     ...je veux que cet incident soit récupéré par l'estrème-droâte.

               
                 bedeau         

     

     

    http://aumilieuduvillage.eklablog.com/frenchlivesmatter  

     

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  •  

    Si vous avez le souvenir bien vivace et un peu ému d'avoir dansé comme une bête sur cette chanson, vous faites malheureusement maintenant partie des personneuzarisques.

    Si vous ne vous souvenez vraiment pas, pas du tout... Ben, euh, ça arrive à tout le monde, la chaleur, la fatigue... N'oubliez pas (si possible) de faire mixer votre tranche de jambon pour aller avec. N'essayez pas la chorégraphie.

    Si vous ne connaissez pas, c'est que vous êtes trop jeune... Vous voyez à quoi vous avez échappé...! (mais non, c'était bien quand-même.)

    La chorégraphie commence par un pas en arrière d'une jambe, avec le talon tourné vers l'intérieur. L'autre pied est alors légèrement positionné en arrière par rapport à l'autre, lors de la première pause. On s'appuie ensuite sur la plante du pied de départ, talon tourné alors vers l'extérieur. Il convient de répéter ces pas en changeant de pied et ainsi de suite. source ↵

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  • comprenne qui pourra...  

    l'ABC du port du masque (et le "D", aussi)

    J'ai enfin tout compris sur le port du masque..

    Quand on m'explique calmement comme l'a fait monsieur Véran, qui est ministre de la Santé, hier ou avant-hier, je ne suis pas plus bête qu'un autre (ou alors pas beaucoup plus)

    Je vais sauver des vies...!

    Je dois mettre un masque: 

    A... quand on est A risques,

    B... quand on est dans un lieu Bondé,

    C... dans les endroits Clos

    D... quand la Distance est impossible à gérer

     

    C'est facile...

    En plus, j'ai un moyen pas difficile pour m'en rappeler, et j'ai encore la cassette :

    PS.: J'aurais bien vu Sibeth Ndiaye, en tant que porte-parole du gouvernement, adapter cette chanson en conférence de presse... Dommage.

    PPS.: Pas de panique.. Je rigole... Et j'espère être presque aussi rigolo que Monsieur le Ministre croyait avoir l'air sérieux en faisant cette déclaration essentielle... La preuve, cet article est classé dans la rubrique "Et on peut plus rigoler, m... alors !"... Je me moque, mais c'est pas moi qu'a commencé, d'abord...

    d'après un article de "boulevard Voltaire"

     

    Et, dans la foulée...
    le ministre de l'intérieur conseille   le ministre de la justice conseille
    je dois appeler la police :   tu peux échapper à la prison :

    A... si je suis responsable d'un Accident,

    B... quand je rencontre un Bandit,

    C... quand je suis victime d'un Crime,

    D... quand je commets moi-même un Délit.

     

    A... si tu as choisi le bon cabinet d'Avocats,

    B... quand tu as fait Bobo sans le vouloir,

    C... si tu retournes te cacher dans ta Cité,

    D... si la juge ne te trouve pas Dangereux.

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    20 commentaires
  •  

    "L'obsolescence de l'homme"...

    ...c'est un texte qui, depuis quelques jours, circule assez abondamment sur certains blogs et réseaux sociaux...

    Il s'agit d'un extrait (certainement jugé le plus représentatif) d'un livre de Günther Anders, paru en 1956, "L'obsolescence de l'homme" (1) et publié en français pour la première fois il y a seulement quelques années par l'éditeur "Encyclopédie des nuisances".

    J'avoue que je ne connaissais pas cet auteur, et encore moins son œuvre, ni cet éditeur...

    J'ai appris par wikipedia que Günther Anders (2) a été l'époux de Hannah Arendt (3).

    ...

    Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes.

    L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.

    Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux.

    En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur –qu’il faudra entretenir– sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

    L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels.

    Il va de soi que "toute ressemblance avec une actualité ou des situations existantes, ayant existé ou appelées à exister ne pourrait être que l'effet d'une clairvoyance certaine de l'auteur, une certaine constance dans l'esprit de nos dirigeants et une forme de déni dans celui de la plupart de nos concitoyens". Certains vont, bien sûr, hurler à la paranoïa complotiste... ce qui par ailleurs ne les empêche pas de trouver "Le meilleur des mondes" ou "1984" de bons romans de détente.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    36 commentaires