• En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

     

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

     

     

    La dédicace d'un mois à une dévotion particulière est une forme de piété populaire relativement récente dont on ne trouve guère l’usage général avant le XVIII° siècle.

    Le "mois de Marie" qui est le plus ancien de ces mois consacrés, vit le jour à Rome, peut-être autour du collège romain des Jésuites, d'où il se diffusa dans les États Pontificaux, puis dans le reste de l'Italie et enfin dans toute la catholicité. La promotion du "mois de Marie" doit beaucoup aux Jésuites.

    il ne s'agit pas de méditer seulement la vie, les vertus et les privilèges de la Sainte Vierge, mais, de s’en inspirer pour sanctifier la vie quotidienne en pratiquant chaque jour une vertu. Ainsi, chaque jour du mois du mai, les fidèles méditent une vérité de la vie chrétienne en fonction de laquelle ils s’imposent une pratique particulière, puis font une invocation et chantent un cantique à Marie.

     

    Missel

    Ça, c'était avant...

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

    ...maintenant, le mois de Mai, c'est le mois des ponts et des longs départs en week-end et "des difficultés de circulation à prévoir, alors retrouvons tout de suite notre envoyé spécial au péage de Quissonrien ..."

    "Difficultés" encore aggravées en cas de "conflit (social)" ou de "bras de fer (avec la direction)"

    Alors, pas facile de caser quelques jours de grève, même perlée, en ce mois de mai qui arrive; pensez donc, avec tous ces événements à célébrer, à commémorer, à arroser, à chichonner... ou à conchier......

    Petit rappel à l'usage des travailleurs syndiqués (les syndiqués "travailleurs" préfèreront se rendre au boulot plutôt que d'aller crier famine aux péages d'auto-routes "libérés" pour l'occasion), des gauchistes  désœuvrés venus "libérer" des universités occupées par des enseignants consciencieux et des étudiants assidus, des anarcho-écolos ébouriffés venus "libérer" des terrains occupés par leurs propriétaire légitimes, des altermondialistes pacifistes et humanitaires venus "libérer" les migrants eux-mêmes venus "libérer" leurs instincts basiques et leurs mœurs coutumiers en quelques endroits choisis, entre la vallée de la Roya et les plages de Calais...

    • 1er mai  (1941) Fête du travail, des camarades travailleurs·euses et de la Concorde Sociale
    • 3 mai (1968)  Meeting dans la cour de la Sorbonne
    • 4 mai (1968) Suspension des cours à la Sorbonne
    • 6 mai (1968) Comparution de Daniel Cohn-Bendit et autres devant la commission disciplinaire de l’université
    • 6 mai (1968) Nouvelles manifestations à Paris et affrontements violents avec la police
    • 6 mai (2017) Mise en ligne du blog "Remettre l’Église au milieu du village", sur eklablog, par Bedeau
    • 7 mai (1968) Manifestations à Paris
    • 7 mai (2017) Élection triomphale du plus jeune Président de la Vème République française
    • 8 mai (1945) Fête de la Victoire contre les ennemis grâce à les alliés
    • 8 mai (1968) Manifestation commune CGT-CFDT-FO-FDSEA-CDJA-UNEF
    • 8 mai (1968) Création du journal Action.
    • 9 mai (1968) Le mouvement s’étend et s’intensifie chez les étudiants en province,
    • 10 mai (1968) Les lycéens se joignent aux manifestations
    • 10 mai (1981) Tonton le pétainiste (repenti ?) sur le trône de la République Française
    • 10 mai (2018) Ascension: montée du Christ au Ciel après sa Résurrection (pour info et pour les cathos)
    • 10-11 mai (1968) Première "Nuit des Barricades"
    • 11 mai (1968) La CGT, la CFDT et la FEN appellent à la grève générale
    • 13 mai (1917) 1ère apparition de Notre-Dame de Fatima, au Portugal (pour info et pour les cathos)
    • 13 mai (1968) Grève générale, et manifestations ouvriers-enseignants-étudiants dans toute la France.
    • 15 mai (1968) Occupation à Paris du théâtre de l’Odéon, et de l’École des Beaux-Arts transformée en "atelier populaire"
    • 16 mai (2018) Début de la grande Fête annuelle du Ramadan chez nos amis Mahométans
    • 17 mai (1968) Grève à l’ORTF et organisation des états généraux du cinéma français
    • 18 mai (1968) Le général de Gaulle dénonce la "chienlit", début des rassemblements d’extrême-droite !
    • 19 mai (1968) Jean-Paul Sartre s’exprime dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne
    • 20 mai (2018) Pentecôte: Célébration du Saint Esprit descendant sur le Apôtres (pour info et pour les cathos)
    • 21 mai (1968) Daniel Cohn-Bendit est interdit de séjour en France
    • 21 mai (1968) Forte extension du mouvement de grève: entre 8 et 10 millions de grévistes
    • 22 mai (1968) Manifestations contre l’interdiction de séjour de Dany.
    • 24 mai (1968) Le général de Gaulle annonce l’organisation en juin d’un référendum
    • 24 mai (1968) À Lyon, un commissaire de police est tué par un camion lancé par les manifestants.
    • 25-26-27 mai (1968) "Accords de Grenelle, entre les syndicats, le patronat et le gouvernement : augmentation du SMIG et des bas salaires, suppression des abattements de zone, réduction progressive de la durée du travail en vue d’aboutir à la semaine de 40 heures, abaissement de l’âge de la retraite, révision des conventions collectives, reconnaissance de la section syndicale d’entreprise et augmentation des droits syndicaux… etc, etc...
    • 28 mai (1968) Conférence de presse de François Mitterrand qui, considérant qu’il y a vacance du pouvoir, annonce sa candidature à la présidence de la République.
    • 29 mai (1968) Pierre Mendès France se déclare prêt à former un gouvernement de gestion
    • 30 mai (1968) Le président de la République annonce la dissolution de l’Assemblée nationale
    • 31 mai (2018) Fête de la Visitation de la Sainte Vierge (pour info et pour les cathos)

    source (partiellement):  mai-68.fr

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

    On se rend facilement compte que beaucoup des jours remarquables en ce mois de Mai sont liés à l'année 1968 (mais pas que -). Ce qui tend à confirmer l'importance que la presse, la radio et la télé accordent à ces évènements et aux trublions excités qui tentent de se faire peur dans les ZAD, les FAC et autres lieux de récréation avant de devenir notaire ou patron de presse... Autre preuve, plus "sérieuse": Amazon recense plus d'une centaine de titres sur mai 68 ! tous (ou en tous cas, ce que j'ai pu en voir) plus apologétiques et dithyrambiques les uns que les autres

    Quelques exemples de titres trouvés sur ce site de vente en ligne: (ICI)

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

     

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

     

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

     

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

    De Sartre à Cohn-Bendit   Roman historique (7ans +)   "Jouissez sans entrave"   Mai 68 raconté aux enfants

     

    Quoique je me demande si la juxtaposition de ces 4 couvertures n'est pas un peu osée et risquée et malvenue

                mais, peut-être...
                ou peut-être pas ?

     

    La logique purement arithmétique aurait voulu que je recherche quelques chansons hautement révolutionnaires, loin de toute récupération mercantile ("Abat la sosiétée de consomassion") comme cette compil. S.L.C. ("salut, les camarades" ?), par exemple:

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai !!!

    En ce qui me concerne, j'ai choisi ailleurs et autrement: (quoique ?... 6 ou 8 petits liens, ici ou là...)

    En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

    Se fut en may - Instrumental XIIme siècle

    Ensemble Anonymus

     

     Voici le mois de Mai - Traditionnel

    Honneur aux ainés

    Marie, la première en chemin - Chant marial

    Raymond Fau

     

    Joli mois de Mai - Traditionnel

    La Bamboche

    Marie du mois de Mai - Chant marial

    Jean-Claude Gianadda

     

    Voici venir le joli Mai - Traditionnel

    Malicorne

       

    En may, fleurit le hêtre, chante le geai

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  •  

    Allahu Akbar (version musicale)

    Allahu Akbar (version orchestrale)

     

    "Allahu Akbar" est le cri que pousse tout musulman plus ou moins radicalisé et respectueux des enseignements de son prophète, que l'on annoncerait médiatiquement présumé déséquilibré, quand il envoie dans l'enfer des mécréants un ou plusieurs infidèles à sa religion.

    "Allahu Akbar" d'après mes impressions personnelles et au vu des actualités récentes, signifierait tout simplement "crève ordure",  et pourrait venir de "aqbar" (syn. razzia), un appel au départ des conducteurs de dromadaires, signifiantdans leur langage "massacre, pogrom, génocide, courage-les-gars" et de "allah (daeshèterie)" qui signifierait "fange, étron, excrément, pitain-d'ta-mère" dans le langage des éleveurs et des fervents passionnés de chèvres, boucs et autres biquettes

    "Allahu Akbar", par ailleurs,  est souvent improprement orthographié "Allah Akbar", nous enseigne et nous prévient cordialement Wiki, "chacun devrait savoir que Dans la grammaire arabe, le mot "Allah", comme tous les substantifs, se prononce différemment selon sa fonction dans la phrase (notion de ʼiʻrāb). Ici, "Allah" étant sujet de la phrase, il doit être décliné au nominatif en ajoutant le son "ou" à la fin du mot ; la transcription correcte de l'expression est donc "Allahou akbar" ou "Allahu akbar". Dans les textes dit vocalisés (c'est-à-dire qui notent les voyelles brèves), cela se manifeste par un ḍammah sur la dernière lettre du mot. Et, de plus, pour aggraver encore notre cas, l'expression est souvent mal traduite par "Dieu est grand" qui se dit en arabe  "Allahu kabir" (ﺍﻟﻠﻪ ﻛﺒﻴﺮ). Ici "akbar" est la forme élative de l'adjectif "kabir", qui peut être traduite "plus grand" (comparatif) ou "le plus grand" (superlatif) selon le contexte."

    Allahu Akbar (version longue)

    "Allahu Akbar", nous explique t'on pourtant sur certains sites soucieux de promouvoir le "vivre ensemble", à partir du moment où c'est selon et uniquement selon leurs propres conceptions du "ensemble" et de "vivre", "est couramment utilisé par les musulmans pour se rappeler de l'immensité et de la puissance de Dieu . Cela signifie littéralement "Dieu est plus grand" ou "Dieu est le plus grand ." Tout au long de leur journée et dans la prière en particulier , les musulmans utilisent ce terme pour se rappeler que Dieu est plus grand que la beauté et la laideur de ce monde. Malheureusement, certains extrémistes utilisent cette phrase avant d'effectuer les actes de terreur , qui conduit beaucoup à associer "Allahu Akbar" avec la violence et la destruction...". La preuve: La princesse saoudienne Ameera al-Taweel, s'exprimant en mai 2016 à l'Arab Media Forum, a tenté de rappeler le vrai sens de cette phrase, trop souvent associée selon elle au terrorisme islamiste, Hein..?

    "Allahu Akbar", malgré tout ça, ne semble donc pas du tout du tout être un équivalent à "Deo Gratias", ni à "B’Ezrat Hashemni", ni même encore  à "Hare Krisnha".... C'est le cri traditionnel et la profession de foi d' haschischins revenant à des méthodes d'assassinat d'une barbarie incroyable au XXIe siècle... un genre de "Heil Mahomed", en quelque sorte...

    Allahu Akbar (version longue)

    "Allahu Akbar" c'est aussi un hymne nationaliste appelant à la création d'un grand état impérialiste pan-arabe, régi par une charia efficace. Et, pour preuve, la phrase est inscrite sur un certain nombre de drapeaux musulmans. Dans ce cas, il est plus facile de deviner quelle est la signification la plus probable...

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

     

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

     

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

     

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

     

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

     

    Est-ce que tu le sais ? Allahu Akbar...

    Franchement, j'ai oublié de noter à quel pays correspondait chacun des drapeaux ci-dessus... Tant pis ?

     

    Aux amateurs de belles harmonies et de jolies paroles, je conseille de passer directement à l'autre chanson, plus pacifiste, en bas de page de cet article. Les autres peuvent écouter quelques mesures de celle-ci, sous leur seule responsabilité.

     
    لله أكبر الله اكبر
    والله أكبر فوق كيد المعتدي
    الله للمظلوم خير مؤيد
    أنا باليقين وبالسلاح سأفتدي
    بلدي ونور الحق يسطع في يدي
    قولوا معي قولوا معي
    الله الله الله أكبر
    الله فوق المعتدي

    يا هذه الدنيا أطلي واسمعي
    جيش الأعادي جاء يبغي مصرعي
    بالحق سوف أرده وبمدفعي
    فإذا فنيت فسوف أفنيه معي
    قولوا معي قولوا معي
    الله الله الله اكبر
    الله فوق المعتدي

    الله أكبر الله اكبر
    قولوا معي الويل للمستعمر
    وﷲ فوق الغادر المتجبر
    الله أكبر يا بلادي كبري
    وخذي بناصية المغير ودمري
    قولوا معي قولوا معي
    الله الله الله أكبر
    الله فوق المعتدي
     

    Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand !
    Il est au-dessus des complots des agresseurs,
    Et il est le meilleur allié de l’opprimé.
    Avec la foi et avec les armes je défendrai mon pays
    Et la lumière de la vérité brillera dans ma main.
    Chantez avec moi ! Chantez avec moi !
    Dieu, Dieu, Dieu est le plus grand !
    Dieu est au-dessus des agresseurs.

    Ô Monde, lève les yeux et écoute !

    L’armée de l’ennemi est en chemin, souhaitant me détruire.
    Avec la vérité et avec mon pistolet je le repousserai.
    Et si je devais être tué, je le tuerais avec moi.
    Chantez avec moi ! Chantez avec moi !
    Dieu, Dieu, Dieu est le plus grand !
    Dieu est au-dessus de n’importe quel agresseur.

    Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand !
    dites avec moi "Malheur aux impérialistes" !
    Et Dieu est au-dessus du tyran déloyal.
    Dieu est le plus grand ! Par conséquent glorifie-le, Ô mon pays,
    Et saisis le front du tyran et détruis-le !
    Chantez avec moi ! Chantez avec moi !
    Dieu, Dieu, Dieu est le plus grand !

    Dieu est au-dessus de n’importe quel agresseur.

     

    Allahu Akbar (version longue)

    image "d'archive"

    "Allahu Akbar" ou "Allahu Akbar", la seule question en suspens est: lequel de ces "Allahu Akbar" allons nous entendre le plus dans les semaines ou les mois qui viennent ? Le "Allahu Akbar" de l'égorgeur fanatique imbibé de Captagon, ou le "Allahu Akbar" des troupes mahométanes défilant dans Paris ? Alors, en attendant, et comme nous aurons bientôt l'obligation de le reprendre tous en chœur: "Al hamdoulillahi rabbil 'alamine" (*)

    Allahu Akbar (version longue)

     

    Allahu Akbar (version orchestrale)

    (*) "Louange à Allah, Seigneur de l'univers"

     

     Mais nous pourrons, encore et toujours, écouter ce merveilleux hymne à l'Amour, à la Paix et à la Tolérance:

    Allahu Akbar (version longue)

    Allahu Akbar (version musicale)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  •  

    (exceptionnellement, je vous propose un bref billet sur l'actualité du jour, des semaines et des mois qui viennent)

    Triste S.N.C.F. ...

     

    dans les journaux du 22/03/2018:

    La grève du 22 mars 2018 bien suivie à la SNCF, plusieurs milliers de manifestants à Paris

    ...

    La SNCF annonce au moins 35,4% de grévistes au niveau national.

    ...

    Plus de 25 000 personnes ont commencé à défiler, jeudi 22 mars à Paris pour défendre un service public ferroviaire, selon des chiffres fournis par la CGT. Le cortège unitaire, leaders syndicaux en tête, s'est élancé de la gare de l'Est, vers 14h30, en direction de Bastille où il doit retrouver celui des fonctionnaires, qui partent eux de Bercy.

    ...

    A Paris, en marge de la mobilisation des cheminots et de la fonction publique, la préfecture de police a fait état de heurts entre des jeunes cagoulés et des policiers, ainsi que des dégradations sur des vitrines.

    ...

    Triste S.N.C.F. ...

    Triste S.N.C.F. ...

    Triste S.N.C.F. ...

    Triste S.N.C.F. ...

    ... et une petite chanson de circonstance:

    souvenirs, regrets ou vœux pieux:

     

    Je signale toutefois à tous les mélenchonistes, à tous les cégétistes, à tous les cheminots et toutes les cheminotes,  et à tous les pionnier(e)s du chemin de fer, à tous les abonné(e)s à "La vie duraille"... que je ne me moque pas de leurs revendications ni de leurs actions.

    Je suis pas complètement con, quand-même...!

     

     

    Même si je suis presque sur qu'on doit vouloir nous faire marcher...

    Triste S.N.C.F. ...

    non ?

    Triste S.N.C.F. ...

    au fait, Macron sait-il que "la France En Marche!", était un slogan collabo, en 1940 ?

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires
  • Bon, admettons... deux ou trois de mes précédents billets étaient peut-être l"gèrement déprimés/déprimants: quelques petits inventaires de sites, de pages ou de vidéos christianophobes, pro-migrants, anti-flics ou franchouillards... mais y'en aura d'autres.. 

    Alors revenons à des choses plus saines, pas nécessairement plus gaies mais plus joyeuses, forcément un peu oubliées, mais qui revivent parfois grâce à quelques passionnés.

    Je tiens à préciser -malgré tout- que le thème de cet article a certainement une ou deux petites choses à voir avec différents faits relevant d'évènements à la fois actuels et récurrents, et que toute ressemblance avec des idées, des opinions ou des aspirations existant ou ayant existé ne serait pas entièrement fortuite... mais rien ne semble moins sur (voir: Inch-Allæluja...)

    Juste histoire de "remettre (un peu) l'église au milieu du village"...

     

     

     
     

     

    POURQUOI LES CROISADES ONT-ELLES EU LIEU ?

     

     

      A l’époque, on ne parlait pas de "croisé", de "croisade", mais de pèlerins... d’expéditions de Jérusalem, de route du sépulcre.

      La présence chrétienne en Terre Sainte est bien antérieure à ces expéditions. Elle remonte évidemment au temps du Christ. A cela s’ajoute les pèlerinages dont la trace la plus ancienne est datée à 333. Au IVème siècle, il existe déjà un nombre important de monastères, d'églises et d'hospices pour accueillir les pèlerins à Jérusalem.  Des régions voisines, comme l’Égypte, l’Afrique du Nord, la Turquie et la Syrie sont par ailleurs des chrétientés très prospères.

      Progressivement, à partir du VIIème siècle, avec l’arrivée de l’islam, les chrétiens vont avoir à subir des exactions. Lorsque celui-ci apparaît, le bassin méditerranéen est en grande partie chrétien depuis plusieurs siècles sans que cela soit dû à la guerre. L’islam en revanche, dès la révélation coranique, part en guerre contre ceux qu'ils considèrent comme infidèles à la nouvelle religion. A la mort de Mahomet en 632, les musulmans contrôlent la moitié de l’Arabie Saoudite. Tombent successivement la Syrie (634-637) Jérusalem (638) l’Égypte (642), les provinces des empires perses et byzantins. L’Afrique du Nord qui compte de très nombreux diocèses est entièrement conquise en 701. Puis, c’est le tour de l’Espagne avec le franchissement de Gibraltar en 711 et des Pyrénées en 717. Suivent encore la Provence (719) et la Bourgogne (725). Partout ce sont destructions d’églises, d’abbayes, pillages de villes, enlèvement de populations livrées à l’esclavage.

     Les pèlerins qui se rendent en Terre Sainte vont être rançonnés, dépouillés, vendus comme esclaves ou massacrés par les sarrasins. Il faudrait aussi parler de la dhimmitude, situation d’infériorité et de contraintes diverses imposée sur leurs propres terres aux chrétiens vaincus. En 1009, le calife Hakim se met à pourchasser chrétiens et juifs et fait détruire toutes les églises et tous les monastères en Palestine. Le Saint Sépulcre est rasé en 1010.

      C’est par rapport à tous ces évènements qu’il faut comprendre la décision du Pape Urbain II, au Concile de Clermont, en 1095, de lancer un appel  pour la reconquête de la Terre Sainte. La cause des croisades est d’abord humanitaire. C’est un acte de légitime défense. C'est la réponse à un problème humain lié à des circonstances historiques précises. Elles ne sont pas dans leur principe une manifestation d’intolérance ni une guerre sainte dans le but d’imposer la foi aux infidèles, mais bien plutôt une solidarité avec des personnes innocentes opprimées. Que feraient les musulmans si les chrétiens occupaient La Mecque, en interdisaient l’accès aux pèlerins et détruisaient les mosquées?

       vu sur Église, vérité et humanité  du 30 juillet 2015

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En 1239, le pape Grégoire IX appelle à une nouvelle Croisade en Terre-Sainte, appelée Croisade des Barons.

    "S'en iront cil vaillant bacheler..."

    De nombreux seigneurs répondent à l’appel, parmi lesquels Thibaud IV (qui prendra le commandement de l'expédition) et, parmi foule d'autres, les comtes de Nevers et de Forez, de Bar, de Macon, de Robert de Courtenay, du connétable Amaury de Montfort, etc...

    Au retour de Croisade, Thibaut rapporta un morceau de la Vraie Croix qu'il offrit à une église de Provins, devenue Église Ste Croix.

    Surnommé Thibaut IV "le Chansonnier", il a laissé une œuvre poétique remarquable: Dante lui-même le classait parmi les plus illustres de son époque 

    Il a écrit et composé cette chanson à l'occasion des préparatifs de la Croisade, dans le but de gagner à sa cause croisés et gens d'arme.

     

    "Seigneurs, sachiez qui or ne s'en ira."

    Chant de croisade, interprété par René Zosso accompagné par le Clémencic Consort.

     

     Texte (partiel) chanté en français modernisé    Texte original, en français du 13e siècle
     

    Seigneurs, sachez : qui point de s'en ira

    En cette terre où Dieu fut mort et vif,

    Et qui la croix d'outre-mer ne prendra,

    A dure peine ira en paradis;

    Qui n'a en soi pitié ni souvenance,

    Au haut Seigneur doit chercher sa vengeance,

    Et délivrer sa terre et son pays.

     

    Tous les mauvais resteront à l'arrière

    Qui, n'aimant Dieu, ne l'honorent, ni ne le prient.

    Et chacun dit : "Ma femme que fera ?

    La laisserai à nul, fut-il ami",

    Serait tomber en bien trop folle errance;

    Il n'est d'amis hors celui, sans doutance,

    Qui pour nous fut en la vraie croix mis.

     

    Or, s'en iront ces vaillants écuyers

    Qui aiment Dieu et l'honneur de ce mont,

    Qui sagement veulent à Dieu aller;

    Et les morveux, les cendreux resteront.

    Aveugle soit - de ce, ne doute mie -

    Qui n'aide Dieu une fois en sa vie,

    Et pour si peu perd la gloire du monde.

     

    .../...

     

    Douce dame, reine couronnée,

    Priez pour nous, Vierge bienheureuse !

    Et après nul mal ne nous peut échoir.

       

    Seignor, sachiés : qui or ne s'en ira

    en cele terre ou Dex fu mors et vis,

    et qui la crois d'Outremer ne penra,

    a paines mais ira en Paradis.

    Qui a en soi pitié ne ramembrance

    au haut Seignor doit querre sa venjance

    et delivrer sa terre et son païs.

     

    Tuit li mauvés demorront par deça

    qui n'aiment Dieu, bien, ne honor, ne pris.

    Et chascuns dit " Ma feme, que fera ?

    Je ne lairoie a nul fuer mes amis".

    Cil sont cheoit en trop fole atendance,

    qu'il n'est amis fors de cil, sans doutance,

    qui por nos fu en la vraie crois mis.

     

    Or s'en iront cil vaillant bacheler

    qui aiment Dieu et l'ennor de cest mont,

    qui sagement vuelent a Dieu aler,

    et li morveux, li cendreux, demorront;

    avugle sont, de ce ne dout je mie,

    qui j secors ne fait Dieu en sa vie,

    et por si pou pert la gloire dou mont.

     

    Diex se lessa en crois por nos pener

    et nos dira au jor que tuit vendront :

    "Vos qui ma crois m'aidastes a porter,

    vos en irez la ou mi angles sont;

    la me verrez et ma mere Marie.

    Et vos, par cui je n'oi onques aie,

    descendrés tuit en Enfer le parfont."

     

    Chacuns cuide demorer toz haitiez

    et que ja mes ne doie mal avoir;

    ainsi les tient anemis et pechiez

    que il n'ont sen, hardement ne pooir.

    Biax sire Diex, ostés leur tel pensee

    et nos metez en la vostre contree s

    i saintement que vos puissons veoir.

     

    Douce dame, roïne coronee,

    proiez por nos, Virge bien aüree !

    Et puis aprés ne nos puet meschoir.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires
  •  

    8 mars

      

     

     

     

     

     

    tags: je, t', aime, moi, non, plus

    "TOURNÉE" INTERNATIONALE

    DU (DIRECT DU) DROIT

    ET DE LA FEMME ?

       

    photos de Francis Giacobetti pour "Le Magazine de l'Hômmeuh Modernœud "

    Avertissement: certains éléments peuvent être perçus comme anti-féministes, selon la presse rock n' roll !

    Je t'aime...

    Je t'aime...

    Je t'aime...

    Je t'aime...

    Humoristiques ou graphiques, les photos de charme de Francis Giacobetti sont truffées de références à ses icônes : Helmut Newton, Art Kane, ou Irving Penn...une œuvre riche et éclectique dont certains éléments peuvent être perçus comme anti-féministes car proposant une vision de la femme au travers du prisme du désir masculin

    "Les Inrocks" _ 08/10/2017

     

     Vos commentaires :
     Bonjour bedeau,
     Bertrand C. vient de réagir à l'article "8 mars":

    8 mars

    le 08/03/2018 à 13:17
     
     Bonjour bedeau,
     Marlène vient de réagir à l'article "8 mars":

    8 mars

    le 08/03/2018 à 14:53
     
     Bonjour bedeau,
     Abdoulah vient de réagir à l'article "8 mars":

    8 mars

    le 08/03/2018 à 19:03

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Vieille canaille...

    Miracle... non seulement "Jésus est un hippie",

    mais il peut jouer de la guitare même les bas cloués

    "Laura, Laura, Oh oh oh, Laura Je n'attendais rien de toi, qu'une raison d'être là Juste une trace avant de partir. Oh oh oh, Laura. Oh oh oh, Laura. Oh oh oh, Laura. "
    Au-delà de nos différences, Des coups de gueule, des coups de sang À force d´échanger nos silences Maintenant qu´on est face à face On se ressemble sang pour sang"

     

    Je crois qu'on n'avait pas été nombreux, lors de la mort du héros Johnny franco-belge-étazunien Hallyday, à ne pas succomber à la vague d'émotions qui a submergé la France, les concessionnaires Harley-Davidson et les salles de rédaction trop heureuses d'échapper à un hommage posthume à un écrivain de droite.

     

    http://aumilieuduvillage.eklablog.com/je-me-moque-pas-hein

    Vieille canaille...

     

    Bien sur, j'ai quand même éprouvé un léger pincement du côté gauche de la poitrine: quand quelqu'un de sa propre génération "perd la vie", on s'interroge brièvement sur son devenir, d'autant plus quand cette personne a plus ou moins marqué votre adolescence par ses chansons, mais à peine plus que Dick Rivers ou Lenny Escudero, Georges Chelon et Adamo, ou Marcel Amont et Sacha Distel... (je n'ai pas mis de chanteuse, pour taquiner les féministes)

    J'avais souri en découvrant l'ampleur de la procession organisée à cette occasion, encore plus fastueuse que celle dédiée au sacre de Macron 1er, regroupant quelques hells-angels mêlés à plusieurs millions d'admirateurs passionnés et au gotha parisien, politique, artistique et culturel, civil ou religieux (si le chanteur n'avait pas exhibé aussi ostensiblement sa foi catholique, même monsieur Lepape de Rome aurait certainement crié, urbi & orbi, sa douleur...)

    J'ai presque éclaté de rire en découvrant l'entourloupe qu'il a réservé à ses fans en allant se faire enterrer à Saint-Barthélémy, où il aimait se retrouver loin du show-biz dans sa villa de 500 m², à plusieurs mois de S.M.I.C de distance de Vierzon ou La Bourboule, en faisant ainsi un superbe humérus-radius-cubitus d'honneur aux admirateurs prêts à aller déposer des bougies en cuir clouté ou des motos en peluche sur sa tombe.

    J'ai continué de rire, mais un peu jaune, en découvrant que l’idole des jeunes de 70 à 77 ans, profitant de sa position de réfugié fiscal en Californie, avait entièrement déshérités ses propres enfants comme le permet la loi américaine (-geste éminemment  chrétien-) et en truandant le fisc français sur les droits de succession !

    Chapeau l'artiste !

    (en parlant d' "artiste", je ne pense pas forcément au chanteur, mais plutôt à son/sa/ses conseiller·e·s fiscal·e·aux)

    "wild thing..."

     

    €£$€£$€£$€£$€£$€£$€£$€£$€£$€£$€£$€£$€£$€£$€£$€£$

    Ah... j'oubliais...

    1) on n'est pas une petite souris pour voir ce qui se passe dans les familles que ce soient des célébrités ou des gens qui ne sont rien...

    2) le rebelle a la loi internationale pour lui et pour ses ayant-droits, comme pour tant de présumés fraudeurs fiscaux, l'honneur est sauf.

    Vieille canaille...

    ATTENTION: image sortie de son contexte et détournée de son sens premier !!!

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  

    Mercy pour ce moment !!!

     

    Mercy pour ce moment !!!

     

    EUROVISION: pendant les préparatifs, la propagande continue.

     

     

    Fini les "transgenres" ou autres femmes à barbe, fini la "diversité" imprécise et indéfinissable, place aux migrants:

     

     

     

     

    Mercy: une bouleversante histoire derrière la chanson de la France à l'Eurovision

    Mercy pour ce moment !!!

    Mercy est un bébé nigérian né à bord de L'Aquarius, un bateau humanitaire qui vient en aide aux migrants naufragés en Méditerranée...

    ...et, comme l'a prophétisé France-Inter: "La France a enfin les moyens de gagner, à condition que tout le monde vote pour Mercy"

    "Une chanson qui n'est pas moralisatrice, pas politique, mais met un visage sur ceux qu’on appelle les migrants" (selon les propos des auteurs-compositeurs-interprètes).  En effet, parler des migrants devant quelques millions de téléspectateurs conditionnés par la presse correcte n'a rien de politique, rien de moralisateur !... tout ce que raconte monsieur François Lepape (Rome-Italie), n'est ni moralisateur, ni politique, tout ce que préconise la G.G.T. d’accueillir tous les migrants n'a rien de moralisateur, rien de politique... ni les affirmations de la Croix-Rouge, ni de France Terre d'Asile, ni de Emmaüs France, ni de Association Salam, ni de Médecins sans Frontière, ni du Secours Catholique, ni du Secours Populaire, ni de la Cimade... et quelques dizaines d'autres C'était juste pour faire une chanson et émouvoir le bon peuple qui va courir acheter le disque et les produits dérivés: baigneur poupon en bakélite noire, modèle réduit de l'Aquarius à monter soi même, bouées de plage en forme de bateau de sauvetage, etc...

    "Quand on a écrit, on ne pensait pas à l'Eurovision. Mais on s'est dit que ce serait un acte magnifique de porter ce titre le plus loin possible, dans plusieurs pays d'Europe"

    La preuve: "Le règlement de l’Eurovision stipule que les paroles des chansons, ainsi que leur présentation, ne peuvent porter atteinte, ni au concours, ni à l’UER. Il est interdit d’inclure tout mot ou tout geste de nature politique ou assimilable.", alors, hein ? Même simplement aborder ce thème, qui préoccupe toute l’Europe peut être considéré comme un tout petit peu politique sur l'un des bords ( même si le groupe dit "non, non, non...")

    Et le fait que "Madame Monsieur" vont donner un concert caritatif en faveur de S.O.S. Méditerranée n'a rien de moralisateur, rien de politique... juste une heureuse coïncidence... Mais  Delphine et sa France-Télévision sont peut-être un peu derrière ce choix tant attendu...?

    Après Lisbonne, retrouve les aventures de Monsieur-Madame à Calais...

    Mercy pour ce moment !!!

       

    Mercy pour ce moment !!!

     

    Mercy pour ce moment !!!

    Et comme, en même temps™, l'histoire du petit Aylan était un peu oubliée avec tout ce qu'on a vu et entendu depuis plus de deux ans et que, en même temps™, madame Taubira (vous vous souvenez ?) avait déjà écrit un début de paroles pour une charmante béguine-mazurka: "Son prénom avait des ailes, son petit cœur a dû battre si fort que les étoiles de mer l'ont emporté sur les rivages de nos consciences...tchipo, tchipa, tchitchi..."

     

    Revenons à nos moutons (de Panurge):

    Les yeux écarquillés, les mains sur la bouche et la mine stupéfaite. Émilie Satt et Jean-Karl Lucas, un duo réuni sous le nom de Madame Monsieur ont mis plusieurs secondes à réaliser.

    lu dans les pages "culture" de l'Express


     

     

     "Mercy", paroles et musique Madame-Monsieur (ou l'inverse)

    Je m’appelle Mercy
    Au milieu de la mer
    Entre deux pays, Mercy

    C’était un long chemin et Maman l’a pris
    Elle m’avait dans la peau, huit mois et demi
    Oh oui, huit mois et demi

    On a quitté la maison, c’était la guerre
    Sûr qu’elle avait raison, y’avait rien à perdre
    Oh non, excepté la vie

    Je suis née ce matin
    Je m’appelle Mercy
    On m’a tendu la main
    Et je suis en vie
    Je suis tous ces enfants
    Que la mer a pris
    Je vivrai cent mille ans
    Je m’appelle Mercy

    Si il est urgent de naître,
    Comprenez aussi
    Qu’il est urgent de renaître,
    Quand tout est détruit
    Mercy ...

     

     

    Et là devant nos yeux y’avait l’ennemi
    Une immensité bleue peut-être infinie
    Mais oui, on en connaissait le prix

    Surgissant d’une vague, un navire ami
    A redonné sa chance à notre survie
    C’est là, que j’ai poussé mon premier cri

    Je suis née ce matin

    Je m’appelle Mercy
    On m’a tendu la main
    Et je suis en vie
    Je suis tous ces enfants
    Que la mer a pris
    Je vivrai cent mille ans
    Je m’appelle Mercy

    Derrière les sémaphores
    Serait-ce le bon port ?
    Que sera demain ?
    Face à face ou main dans la main
    Que sera demain ?

    Je suis née ce matin
    Je m’appelle Mercy

     

    Merci, merci, je vais bien merci
    Merci, merci, je vais bien merci
    Merci, merci, je vais bien merci
    Merci, merci, je vais bien merci

     

    Moi, je sais pas, mais à défaut d'un Grand Prix de l'Eurovision, je verrai bien un Prix Nobel de Littérature

     

     

     

    En marge de tout ça, deux petites nouvelles qui ont peut-être un lointain rapport avec notre sujet:

      Italie : les musulmans jettent les chrétiens à la mer !
     

     

       Ajoutée le 8 janv. 2018

    Et, paradoxalement, on montre du doigt les "sous-humains": les nouveaux "Untermensch", nouveaux "sous-hommes", éternels "souchiens"

     

    Migrants à Langourla (22).

    Réunion publique tendue : les opposants qualifiés de "sous-humains"

     

    Plusieurs centaines d’habitants, mais aussi de militants politiques ou de citoyens d’autres communes, se sont donc rendus à cette réunion. Elle était animée par les maires du Mené et de Langourla… mais aussi par un "arsenal  associatif" très favorable au projet .

    Après les discours des deux maires deux militantes du collectif "Les gens heureux d’accueillir des réfugiés à Trégastel et à Trébeurden" ont été sollicitées pour animer la réunion. Venues avec des "migrants" de leur secteur, elles ont fait la morale aux opposants

    Étaient également à la table des élus deux militants d’extrême gauche : un membre de l’ASTI (Association de Solidarité avec Tous les Immigrés) et  un médecin. Ce dernier a choqué l’assistance en qualifiant de "sous-humains" ceux qui s’opposeraient à l’immigration

    Après une heure d’intervention de la part des élus et des associatifs pour vanter le "vivre ensemble", le "devoir d’accueil", la "France terre d’immigration depuis des siècles" et autres poncifs , le public était invité à se présenter et à prendre la parole.

     

    [cc] Breizh-info.com du 28/01/2018,

     


     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique