•  

    "Starmania" revisited 

    "Capitale de l’Occident, Monopolis est le terrain de jeux des Etoiles Noires, le gang de Johnny Rockfort et de Sadia. Quand il ne met pas la ville à feu et à sang, le groupe se retrouve à l’Underground Café. C’est là que travaille Marie-Jeanne, serveuse automate qui nourrit un amour impossible pour Ziggy."

    "Loin des souterrains, Zéro Janvier, un puissant businessman, annonce sa candidature à la Présidence de l’Occident. "

    "Tandis que le businessman célèbre sa victoire électorale aux côtés de sa fiancée Stella Spotlight, une star de cinéma déchue, la bande de Johnny Rockfort pose des bombes. Prévenus du complot, les hommes de Zéro Janvier se lancent à leur poursuite."

    Divers événements "sociétaux", récents mais largement récurrents, parfois discrètement présents dans une certaine actualité, pourraient permettre d'en imaginer une actualisation pas trop nostalgique mais plus contemporaine... non ?

    Starmafias

    avec, dans les rôles principaux...

    Juke box

     

    Juke box

     Pierre, Paul et Jacques jeunes étudiants du 9.3 (les prénoms on été changés)

    "Quand on arrive en ville, tout l'monde change de trottoir...

    alors, préparez vous pour la bagarre quand on arrive en ville."

      Quand on arrive en ville...

     

     

     

    Juke box

     

    Juke box

     Monsieur Emmanuel, alias Manu, Président de la République (fait-il croire)

    "J'aurais voulu être un artiste pour pouvoir faire mon numéro

    quand l'avion se pose sur la piste à Rotterdam ou à Rio.

    Le blues du businessman.

     

     

    Juke box

     

    Juke box

    Marianne, (ancien) symbole de la France. Ou, comprend qui peut : Marie-Anne...

    "J'ai la tête qui éclate, j'voudrais seulement dormir, m'étendre sur l'asphalte et me laisser mourir..

    Laissez-moi me débattre, venez pas m'secourir, venez plutôt m'abattre pour m'empêcher d'souffrir."

    Stone.

     

     

    décors, costumes et mise en scène par:

    Juke box

     

    Juke box

     

    Juke box

     

    Juke box

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    Scopitone *

      Bon, il semblerait que la côte d'amour du plus jeune Président de la Vème République "Française", comme on dit à Bruxelles,  élu triomphalement il y a 18 mois (près des 2/3 des voix), soit en train de se fêler de façon assez significative: il y a une semaine, on le donnait à moins de 20% de satisfaits, il vient de perdre 6 points à cause de ces fainéants de gilets jaunes... et se retrouve à 26% . Y'aurait du Villani derrière tout ça...

    Mais si la majorité de ses compatriotes, ses concitoyens, comme on dit à Bruxelles, commencent à se lasser tout doucement de ses airs de pipeau, il en est quelques-uns qui semblent avoir trouvé une muse aux attraits inépuisables (peut-être Melpomène, "la chanteuse" - chant- tragédie ou toute poésie grave et sérieuse; cor, couronne de pampre de vigne, épée, masque tragique, sceptre à ses pieds ?)

     

    Petit best-of de "le meilleur de" trouvé sur internet 

    J'ai voté Macron

     

    Le loup, le riche et le président

     

    Chanson pour Macron

     

    Pauvre France

     

    La France

     

    Les Nantis

     

    Leur couper la tête

     

    PS.: Pour le dernier titre, faut voir... On sait ç'qu'on perd mais on sait pas ç'qu'on trouve, alors on va quand même pas se priver d'une telle source de divertissement ? Si ?

     

     

    Scopitone *

     

     

    * Pour les gamins de moins de 70 ans: 

    Le Scopitone était un jukebox associant l'image au son qu'on trouvait dans tous les "milk bar" qui se respectaient au début des années 1960. On pouvait y voir et écouter, en même temps™ tous les artistes de l'époque classés "artistes de l'époque préférés des français des sixteens" par Chouchou et Yéyé.

    Scopitone *

    Un peu comme avec un clip vidéo, quoi... 

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

    Lettres d'un soldat des tranchées de 14-18 à sa marraine de guerre.


    2 commentaires
  •  

    "Le Père la Victoire" par PAULUS


    votre commentaire
  • La Madelon (dédicace à Marlène S.)


    votre commentaire
  •  

    OUVRARD - le soldat sportif


    votre commentaire