• Guerre civile et knackis de volaille

     (avec mes excuses pour l'emprunt du titre à qui se reconnaîtra) "GCYA"

     

    Les maux de la peur et la peur des mots.

    Faire peur, pour un chef d'état soucieux de se présenter comme un ultime recours contre un probable chaos, et même sans ça, c'est bien...

    Rassurer, pour le même chef d'état, c'est montrer à ses sujets que, pour l'instant et grâce à sa présence à reconduire dès que possible, la situation est sous contrôle...

    Le président de la République se plait à nous faire peur en parlant d'"amalgames" et de "stigmatisation" qui vont nous mener à une guerre civile quasi inévitable.

    Le président de la République ne veut pas pour autant nous inquiéter outre mesure en ne parlant pas de guerre de religions.

    Et pourtant...

    Pourtant, les termes de "dérives communautaristes", de "radicalisation" et d'"intégrisme", de "laïcité" et de "loi de 1905", de "dialogue avec l'islam" et de "liberté de croire", ou encore d'"hydre islamiste" et surtout de "voile islamique/islamiste" sont les mots clés qui reviennent dans tous ses tout derniers discours les plus opportunistes, et dans toutes les (pseudos)analyses et tous les (pseudos)débats, sur fond d'attentats et de retour de djihadistes "français" et de d'arrivées sauvages et incontrôlables -ou incontrôlées- de migrants de toutes sortes.

    Les plus lucides, ou les plus courageux, ou les plus suicidaires parlent de "guerre de civilisations".

    C'est vrai que ça la foutrait mal au Pays des Lumières et des sectes maçonniques... et que, surtout, même nos curés semblent passés à l'ennemi, sans arme et sans bagage, à la suite et suivant l'exemple de toute la hiérarchie épiscopale apostolique et romaine. 

    Guerre civile et knackis de volaille

     

    Et pourtant...

    En France, en Ardèche, à Saint-Pierre-de-Colombier, des "associations citoyennes" s'opposent à la construction d'une église devant accueillir les pèlerins de Notre-Dame-des-Neiges sur un terrain appartenant à la congrégation porteuse du projet et dont le permis de construire a été accordé et validé malgré les requêtes des opposants auprès du Tribunal Administratif, projet qui a le soutien bienveillant du maire de la commune et des élus de la région, etc... mais à qui manque encore l’autorisation "formelle" de "monseigneur" Balsa, évêque du coin, tout occupé à ses organisations de camps de jeunesse à Vintimille pour l'accueil des migrants et qui confesse: "Je ne rêve pas d’une Église qui n’existe plus."

    En France, rien qu'en 2018, plus de 300 projets de construction de "grandes" mosquées ont été déposés, dont certains engagent un budget de plus de 10 millions d'euros ; le plus souvent avec des conditions d'attribution de terrains très avantageuses de la part des maires des communes concernées et des sources de financements internationales pas toujours très catholiques...  Et Reims, la cité du sacre des Rois de France s'enorgueillit de posséder la plus grande mosquée du pays... et Saint-Denis, ville de la basilique des tombeaux des Rois de France, et Poitiers haut lieu de la lutte contre l'islam "conquérant" ne sont pas en reste. Toutes mosquées inaugurées avec, et grâce à, la présence bienveillante de tout ce que compte la communauté catholique locale, de l’évêque au curé de la paroisse et une foule de fidèles extasiés.

    Et "on" parle de guerre "civile" ?

    Guerre civile et knackis de volaille

     

    Et pourtant...

    On n'évoquera pas la déclaration la porte-parole épatée du gouvernement selon laquelle le kebab est devenu le plat national préféré des français "halalisés" contre leur gré...

    On n'évoquera pas le fait que l'humoriste franco-marocain et, en même temps, "conseiller présidentiel", et accessoirement mis en examen pour menaces de mort, Yassine Belattar quitte les ors de la République en conseillant au président de "légaliser les musulmans avant la marijuana" et termine sa fatwa par un triomphant "Vive la République et vive la France. Notre France."... (imagine t-on un discours de Marion Maréchal (Le Pen...?) se terminant par un  "...vive la France. Notre France?" ?

    On n'évoquera pas le fait que quand Eric Zemmour semble avouer préférer le prénom Corinne à celui d'Hapsatou, toute la bien-pensance médiatique le lapide immédiatement (au sens figuré -(pour le moment ?)), mais quand un certain Karim Zerbi conseille à la députée, élue de la République, Nadine Morano en désaccord avec lui sur le port du voile islamiste en France de "changer de pays" et de choisir l'exil, ce doit être au nom de sa liberté d'expression... (ni Rokhya Diallo et son "La France, c'est-aussi une France de bronzés, de chevelures frisées et de noms difficiles à prononcer. Qui ne l'aime pas peut dès lors s'appliquer à lui-même une fameuse injonction : la quitter."... ni Houria Bouteldja: "Aussi douloureux que cela puisse être ressenti par les écorchés du drapeau et les thuriféraires d’une France éternelle et gauloise, nous transformons la France [...] La France ne sera plus jamais comme dans les films de Fernandel. Notre simple existence, doublée d’un poids démographique  africanise, arabise, berbérise, créolise, islamise, noirise, la fille aînée de l’Église, jadis blanche et immaculée..." toutes déclarations qui semblent moins critiquables pour la doxa à pensée-unique que l'évocation d'un "Grand Remplacement", imposé par la "division de la population des nations-Unies" [lien], théorisé par Renaud Camus [lien], crédibilisé par Jean-Paul Gourévitch [lien], validé par le général Christian Piquemal [lien], explicité par le général Christophe Gomart (ex. "renseignements militaires") [lien], raillé par les blogueurs de Libé et du "Bondy-Blog" [lien], et repris, défendu et popularisé par Eric Zemmour [lien]...).

    Guerre civile et knackis de volaille

     

    Et pourtant...

    On n'évoquera pas le fait que chaque semaine, ou presque, des lieux de culte ou des sanctuaires chrétiens sont profanés ou vandalisés dans une indifférence ricanante, tandis que la moindre tranche de jambon aux abords d'une mosquée provoque une envolée scandalisée d'envoyés spéciaux issus de toutes les chaines d'information...

    Ni que, par exemple, il y a quelques années, l'église catholique de Gironde a vendu à vil prix un terrain appartenant à son patrimoine religieux pour qu'il y soit construit une mosquée...

    Ni que "monseigneur" Barbarin, évêque de Lyon, a affirmé qu'un catholique pouvait très bien prononcer la "chahâda" (ou profession de foi musulmane: "Il n’est pas d’autre dieu qu’Allah et Mahomet est son prophète") et que lui-même la récite aux chevet des musulmans mourants...

    Ni que le pape a autorisé, en 2014, dans les propres jardins du Vatican une prière publique en arabe reprenant le verset 286 de la sourate "al bakarah" qui se termine par "[Allah...] Tu es notre Maître, accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles"

    Ni que les marchés de Noël sont devenus indésirables et les Crèches hors-la-loi. Mais ça, c'est "acté", comme on dit...

    Etc... Etc...

    Et "on" parle de guerre "civile" ?

    Et pourtant :

    petit rappel de certains faits: 

    liste des attentats islamistes commis en France depuis 2012, et nombre de victimes

     

    Mars 2012, Toulouse et Montauban / 7 morts

    Janvier 2015, Charlie Hebdo, Montrouge et l'hyper Cacher à Paris / 17 morts

    19 avril 2015, Vilejuif (Val-de-Marne) / 1 mort

    26 juin 2015, Saint-Quentin Fallavier (Isère) / 1 mort

    13 novembre 2015, Paris et Saint-Denis / 130 morts

    13 juin 2016, Magnanville (Yvelines) / 2 morts

    14 juillet 2016, Nice (Alpes-Maritimes) / 86 morts

    26 juillet 2016, Saint-Etienne du Rouvray (Seine-Maritime) / 1 mort

    20 avril 2017, Champs-Élysées à Paris / 1 mort

    1er octobre 2017, gare Saint-Charles à Marseille (Bouches-du-Rhône) / 2 morts

    23 mars 2018, Trèbes et Carcassonne (Aude) / 4 morts

    12 mai 2018, Paris / 1 mort

    11 décembre 2018, Strasbourg (Bas-Rhin) - Marché de Noël / 5 morts

    24 mai 2019, Lyon (Rhône) - attentat raté

    3 octobre 2019, Paris, préfecture de Police / 4 morts

       liste disponible sur internet jusqu'en 2018, mise à jour par mes soins
    annonce personnelle: recherche "liste des attentats islamophobes commis en France depuis 2012 + nombre de victimes"


    Et, pendant les préparatifs à la guerre "civile", les provocations communautaristes religieuses les plus flagrantes et les plus outrancières continuent de plus belle, perpétrées "innocemment" par des musulman(e)s "modéré(e)s", rapidement "stigmatisé(e)s" par la police, la presse d’extrême-droite, les partis néo-nazis, l'opinion publique zemmourisée,... etc..., permettant d'évoquer une "islamophobie" présentée comme de plus en plus ouverte et violente, et qui servira d'alibi victimaire aux nouvelles provocations à venir, dépôts de plainte et harcèlements médiatiques à l'appui, grâce à la complicité d'associations et de "collectifs" droit-de-l'hommistes "laïques", de cabinet d'avocats islamistes et de toute la bien-pensance boboïde, etc... etc... etc...

     

    Etc... Etc...

    Etc...

     

     

     

    « [Cornelis de Baellieur: 1607-1671]C'est une idée, ça... »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Octobre 2019 à 10:03
    Pangloss

    Un peu de patience et ils nous referont le coup de "la valise ou le cercueil". Par souci d'apaisement, il y aura une troisième solution: la conversion.

      • Lundi 21 Octobre 2019 à 18:45

        @ Pangloss... !

        Je crois qu'on n'aura pas le choix: "le cercueil... d'office !"....D'ailleurs, une valise pour aller ?

        Dès 2013, les gentils EELV défenseurs des ch'tits zoziaux et de la bonne herbe qui fait rire avaient déjà tout compris:

        Sinon, pour info. en vue d'une conversion, il suffit de dire "Ach-hadou an-la ilaha illa Allah, wa ach-hadou anna Mouhammadan-Rassoulollah", et hop... c'est fait... fastoche, hein... on peut pas dire qu'ils veulent nous compliquer la vie.

        ATTENTION....  Attention... pour ceux qui veulent réfléchir encore un peu, tous les savants musulmans sont unanimes sur ce point: "prononcer même une seule fois cette phrase à haute voix est une condition nécessaire et suffisante pour devenir un vrai musulman"

         

      • Souris donc
        Mardi 22 Octobre 2019 à 12:03

        Vous confondez, Bedeau. ...la ilaha illa, c'est le refrain de la chanson paillarde, Maman, qu'est-ce qu'un pucelage ?

      • Mardi 22 Octobre 2019 à 20:49

        @ Souris donc...!

        Heureusement pour vous, il semble y avoir très peu de fanatiques mahométans qui visitent ma page (je peux me tromper...)... Sinon, confondre la profession de foi de nos frères du Livre avec une chanson de cul... 

        Il y en a qui se déséquilibrent pour moins que ça...

         

        HS.: "Le père Dupanloup", version "Marrakech du rire" 

         

        précision : même en tant que "bedeau", je n'ai à priori rien à voir avec le prêtre de cette chanson

         

    2
    Lundi 21 Octobre 2019 à 10:17
    Carine
    Oui, avec beaucoup d'etc...
      • Lundi 21 Octobre 2019 à 20:31

        @ Carine...

        Ce qui est le plus "etc..", c'est ce que les médias ne peuvent pas recenser continuellement, sans éplucher patiemment toute la presse régionale... 

        Mardi 8 octobre - Saint-Hilaire-du-Harcouët (Normandie - 6 000 habitants): armé, il crie "Allah Akbar", menace de faire sauter une supérette et de tuer la gérante

        "Il m'a demandé ce que je pensais des attentats. Je lui ai dit que je n'avais pas à parler de ça ni à lui donner mon avis. Il m'a alors dit plusieurs fois qu'il viendrait me retrouver, qu'il allait me tuer et faire sauter le magasin […] Il m'a montré son couteau à la ceinture qui au départ était sous un vêtement. Au départ, je ne savais pas qu'il avait un couteau, je croyais qu'il se tenait le ventre. Je sais juste qu'il a toujours eu la main sur son couteau […] Si j'avais dit un mot de travers, il m'aurait plantée"

        Vingt minutes plus tard, les gendarmes l’interpellent et le placent en garde à vue Il sera examiné par un psychiatre

        etc... etc...

        Le reste de l'article ne précise pas si la gérante a déclaré que "sa vie a été détruite"

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mardi 22 Octobre 2019 à 10:42
    Pharamond

    Triste et terrible constat. Comme l'a dit Wilfried Van Liempd : "Réussir à faire croire à toute une civilisation que sa propre invasion est un progrès, restera, dans l'histoire de la propagande, un absolu."

    Pour le titre c'est tout excusé ; au contraire je considère cela comme un honneur cool

     

      • Mardi 22 Octobre 2019 à 21:22

        @ Pharamond...,

        Oui... ils sont très forts...

        Mais, justement, y aura t-il encore, dans six mois ou dans cinq ou vingt ans, une possible "histoire de la propagande" ? Même partielle ? Même clandestine ?

        Dans un autre domaine, Great Thunberg (and C°) ne se débrouille pas mal non plus...

        "50 nuances de green" ?

         

         

        (je n'ai pas pu résister à "actualiser" le titre de votre blog... ! )

         

    4
    Mercredi 23 Octobre 2019 à 17:10

    Le culot est tout de même hallucinant. Mais j'avoue que ce genre de slogans n'est bien visible que sur votre blog.

      • Mercredi 23 Octobre 2019 à 20:28

        @ Dr WO...!!

        ... On regrettera (on regrette déjà un peu...) le temps où seuls les cons osaient tout...

        and the winner is...

         

              rappel - mars 2019

        L'imam de la mosquée Ishbilia de Séville a publié un message destiné au Roi d’Espagne Felipe VI, lui demandant excuses et réparations pour la "Reconquista"

        "Monsieur, en tant que roi d’Espagne, je crois que le moment historique est arrivé de procéder à une reconnaissance de culpabilité dans les turpitudes, spoliations, expulsions et assassinats commis par ordre des Rois catholiques et de leurs collaborateurs les plus directs. Ils demandent donc un acte de repentance : En tant que descendant des rois cités pus haut, quelle occasion formidable vous auriez de montrer votre respect à la communauté et votre rejet des thèses islamophobes en demandant pardon à notre communauté pour tant d’atrocités et en intercédant pour la reconnaissance de la nationalité espagnole pour les descendants de Al Andalus."

         

        "Terre d'islam un jour, terre d'islam toujours...":
        Dans la tradition musulmane, le monde est initialement divisé en seulement deux parties : Dar al-Islam ou "domaine de la soumission à Dieu" et Dar al-Harb, le "domaine de la guerre".

                              

        "DAR AL-ISLAM", le revue francophone de l'état islamique...

        "... ce magazine ne s’adresse ni aux chercheurs, ni aux journalistes mécréants ou pseudo-musulmans qui veulent étudier l’État islamique et qui nous attaqueront de toute manière même si notre orthographe et notre syntaxe étaient parfaites. Nous ne nous adressons pas non plus aux pseudo-partisans du Djihad qui pensent qu’ils font quelque chose pour leur religion en passant leurs nuits sur les réseaux sociaux. Dar Al-Islam n’est qu’un outil d’incitation à la Hidjrah et au Djihad et une modeste contribution de frères francophones qui vivent dans le Califat et qui voient autour d’eux cet État se construire sur le sang de leurs frères. Il y a un temps pour tout, un temps pour vivre, un temps pour mourir, un temps pour pleurer, un temps pour rire, un temps pour aimer, un temps pour haïr, le temps est venu d’agir et de secourir la religion par la langue, le cœur, les membres, la plume et le sabre. "

         

      • Mercredi 23 Octobre 2019 à 20:55

        @ Dr WO...

        ça vient de sortir.. (23 octobre 2019) :

        Contre l’islamophobie : “Il n’est plus seulement question de résistance, il est question d’offensive !”

        voila... voila...

         

        (source: https://oumma.com/)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :