• Lettre à Nathalie

     

     (à la manière de...)

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    petit rappel des faits    : Lettre à Nathalie     Lettre à Nathalie

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

     Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

    Chémoit, le 27 juillet 2017,

     

     

    Nathalie,

     

    Je dois, avant tout, vous faire part du décès de Gilbert qui nous a quitté il y a plus de dix ans maintenant.

    C'est en tant qu'ami que je tiens à prendre la plume à sa place et à vous remercier encore une fois et en son nom pour l'accueil chaleureux qui avait été fait, si je l'en crois, à leur petit groupe de touristes occidentaux lors de cette visite... il y a combien de temps de cela ? Tout est longtemps resté gravé dans sa mémoire comme un de ses plus beaux souvenirs qu'il évoquait souvent, et s'il était intarissable sur votre passage au café Pouchkine, il est toujours resté très discret sur la fin de la soirée, dans "votre chambre à l'université"...!

    En vérité, je crois qu'il aurait été assez surpris de recevoir ce courrier de votre part, concernant un reportage que vous avez vu à la télévision russe sur la situation sociale et politique en France. Je pense qu'il s'agit là d'une vulgaire tentative de propagande de votre régime (sans vouloir être offensant, cela fait un peu partie des traditions de votre peuple, non ?) pour continuer à diaboliser l'occident.

    Non... Non... Non, il n'y a pas de cocotiers sur les rives de la Bièvre, il n'y a pas de box pour dromadaires dans la rue de l’Échaudé... pas de crocodile dans les rues du Marais, pas de marabout installé dans les sous-sols du Louvre, pas de cimetière d'éléphant rue de la Tombe-Issoire, pas de pygmée sortant des Catacombes un os en travers du nez... 

    Et pendant que j'y suis....

    Non, il n'y a pas de chars étrangers dans les rues de Paris, comme ce fut le cas en 1968 à Prague (mais c'étaient vos compatriotes, à ce moment là...)

    Non, les magasins d'alimentation ne sont pas dévalisés par des centaines d'indigents souffreteux et agressifs...

    Non, les campagnes ne sont pas livrées à un pillage systématique et le cheptel des éleveurs de porcs n'a pas été kidnappé pour faire de la viande à kebab !

    Non, les français et les françaises (ceux qui se disent "de souche") ne sont pas tous obligés de se barricader chez eux le soir tombé, pour se protéger des "hordes" de méchants immigrés...

    Non, toutes les femmes ne se font pas insulter ou agresser dans "certains quartiers", pourvu qu'elles s'habillent et se comportent avec décence et humilité.

    Non, rien de tout cela n'est vrai.

    Pour vous en convaincre, je vous fais suivre quelques photos sur divers les thèmes que vous avez abordés.

    En espérant avoir rétabli quelque peu la vérité, cordialement,

    Bernard-Henri

     

     - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

     

    Voici donc les éléments de preuves promis sur quelques uns des sujets en question,

    bonne réception.

     

     

    "l'agressivité des réfugiés dans les zones où ils sont accueillis et installés..."

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "le manque d'hygiène de certains quartiers (lavés régulièrement à grande eau !)"

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "la provocation et l'arrogance des musulmanes en tchador ou burka..."

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "le scandale des prières de rue..." (ce n'est pas ce qu'on croit ni ce qu'on dit...)

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "la furie dévastatrice des rassemblements de sans-papier (ou des lycéens, ou..."

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "la destruction des valeurs, des coutumes et des traditions 'françaises...'!"

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "le refus des musulmans de s’intégrer à la République et de respecter ses institutions..." Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "le soi disant racisme 'anti-français'... et son sous-produit la 'christianophobie'!"

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "les peurs et les angoisses des femmes européennes face à l'arrivée des migrants..."

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     (idem)

    Lettre à Nathalie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voila, vous êtes maintenant suffisamment informée pour forger votre propre opinion, au regard de ces quelques précisions  que j'ai voulu objectives.

    B.H.

      - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    En cherchant "Nathalie", sur l'internet (pour tenter d'en savoir plus sur le prénom de l'inspiratrice de cette chanson), j'ai trouvé une chose amusante:

    "Pendant la persécution déclenchée par le calife Abd al-Rahman II, comme de nombreux -habitants de Cordoue, Aurèle et sa femme Nathalie, ainsi que leurs cousins Félix et sa -femme Liliose, feignaient d’être musulmans. Or un jour, ils rencontrèrent un chrétien, -nu, juché à l'envers sur un âne, tandis que les deux bourreaux qui l’escortaient le -fouettaient.

    -Aurèle et Nathalie, dès lors, cessèrent de feindre et pratiquèrent ouvertement leur foi. -Nathalie et Liliose parurent dans les rues sans le voile sur leur visage. Un diacre -palestinien, saint Georges, fut aussi arrêté et tous cinq furent décapités un 27 juillet -(en 852 !)..."

    C'est curieux, non ? hasard des calendriers...

    En tous cas, s'il vous plait, pas un mot de cette anecdote, ou cette légende, aux "enquêteurs" de vos chaines de télé... ils risqueraient d'en tirer des 'conclusions' douteuses et d'en faire un 'reportage' nauséeux...

     

    « Orange et vert, et bleu-blanc-rougePortrait rabot (le jeu) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Juillet 2017 à 19:27

    J'ai lu ces derniers textes ironiques avec plaisir, mais le sourire un peu crispé.

      • Samedi 29 Juillet 2017 à 12:47

        Je ne suis pas sur que sur cet article, en particulier, j'ai vraiment forcé la dose ?

        Un peu... peut-être, mais pas tant que ça. Je crois que les propos de certains éditorialistes ne seraient pas très différents (sur le fond, en tous cas... à défaut de la forme)

        Merci pour ces passages et ces lectures...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :