• "J'en ai marre..."

    Non... Pas moi... bien que, des fois...

    Tiens, par exemple, rien qu’aujourd’hui: entre la venue prochaine -dans moins d'une semaine- de Greta Thunberg à la tribune de l'Assemblée Nationale pour y donner une conférence sur le réchauffement des océans et son influence sur la disparition annoncée des coquillages, fruits-de-mer et autres crustacés, et la démission précipitée de notre ministre d'Etat de la Transition Écologique et Solidaire, apparemment peu soucieux de débattre avec la petite pasionaria du climat... je me demande si on ne nous cache pas des trucs... 

     

    Mais sinon, à part ça...

    ...une découverte, au fil du web

    Jean-Paul Gavino

    "Nous nous battons contre une machine infernale "pot de terre contre pot de fer", contre la "pensée unique". Je doute de la victoire par rapport à l’inégalité des forces en présence, mais j’ai décidé pour mes fidèles amis, pour mon fidèle public, pour tous les gens bâillonnés, de chanter encore ce que je pense, ce qu’ils pensent. C’est pourquoi le combat continue !"

    J.P. GAVINO en 1999; ç'aurait pu être écrit ces jours-ci...

    "J'EN AI MARRE" - Jean-Paul Gavino - enregistré en 2006

    J'en ai marre de voir les cabots à la télé,
           faudrait un bon coup de balai
    J'en ai marre de leur suffisance étalée
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir ces gauchos écolos
           qui sont tous un peu mégalo
    J'en ai marre qu'on nous traite toujours de facho
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de tous ces donneurs de leçons
           qui nous insultent sans façon
    J'en ai marre qu'on nous prenne toujours pour des cons
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre...

    Je veux que ça pète, je veux que ça claque
    Je veux que ça saute, je veux que ça casse

    J'en ai marre de payer toujours des impôts
           qui partent en fumée aussitôt
    J'en ai marre de porter l'Etat sur mon dos
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir salir notre drapeau
           par les complices des cocos



    J'en ai marre de les entendre à tous propos
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir falsifier notre histoire
           par tous ces puissants au pouvoir
    J'en ai marre que l'on bafoue notre mémoire
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre

    (refrain)

    J'en ai marre qu'on insulte toujours notre armée,
           pour nous soldats à tout jamais
    J'en ai marre de les voir si mal aimés
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre de voir la France abandonnée
           à l'impuissance condamnée
    J'en ai marre de cette Europe assassinée
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre
    J'en ai marre d'entendre siffler la Marseillaise
           par ces jeunes à l'âme peu française
    J'en ai marre de voir toutes ces voitures en fournaise
    J'en ai marre, j'en ai marre j'en ai marre

    (refrain)

    Ça n'a pas vieilli...

     

    Gavino, un chanteur "pied-noir", tout comme Jean-Pax Mefret ("vous allez me traiter de réac", "Le vieux soldat", "Le chant des partisans"...). Les incontournables observateurs/enquêteurs sur l'extrême-droite contemporaine de "REFLEXes", hébergés comme "la Horde" sur  Samizdat ne s'y sont pas trompés qui les ont associés ensemble et avec Docteur Merlin (qui n'est pas pied-noir) pour dire tout le mal qu'ils en pensent, poursuivant l'amalgame jusqu'à placer Philppe Clay et Michel Sardou parmi les "rockers identitaires français"... (https://reflexes.samizdat.net/le-rock-identitaire-francais)

     

     

    à propos... 

    Niouze ou secret de Polichinelle ?

     
     

    Après les jugements portés par les critiques musicaux de REFLExe sur la musique qu'il n'aiment pas, et un précédent article "A quoi jouent les antifas"quelques précisions à propos de leur hébergeur commun "samizdat" (ainsi que de plusieurs autres sites ) "http://www.samizdat.net/"

     
     

    Samizdat: En URSS et dans les pays de l"ancien "bloc de l'est", ouvrage diffusé clandestinement sous forme ronéotypée, en raison d'une impossibilité de le faire éditer de façon légale et régulière du fait de son caractère politique ou social jugé dissident et subversif par le pouvoir communiste et des risques encourus par leurs auteurs

     

      Samizdat(.net): Plate forme numérique communiste libertaire "d'étude, de formation et de lutte contre l'extrême droite" offrant des hébergements de sites WEB et des messageries anonymisés, gérée par un "hacktiviste du net" employé du journal "Le Monde" en kollaboration étroite avec certains services la Police Nationale et de la magistrature.  
       

    Profession de foi de Aris Papathéoudorou "Samizdat.net - l’histoire d’un projet de médias alternatifs sur l’Internet" (Pour une communication alternative - L’appropriation militante du Net et des logiciels libres Samizdat et l’action politique Devenir acteur de sa propre communication -..) sur https://www.persee.fr/doc/

     

    Aris Papathéodorou, directeur artistique au Monde et ferme soutien des antifas

    Personne ou presque personne ne connaît le nom d’Aris Papathéodorou, directeur artistique du quotidien Le Monde depuis 2011. Rien d’étonnant à cela, le rôle du directeur artistique est de s’effacer derrière son œuvre. Plus surprenant de constater que Aris Papathéodorou est la cheville ouvrière des réseaux communément appelés antifas... Sous cette appellation générique se cache un réseau anonyme de délation, en relation étroite avec certains cercles de policiers et de magistrats. La constellation est variée avec les sites La Horde, RaDAR, Sud Education Paris etc... Ces sites partagent deux points communs, ils sont spécialisés dans la délation à caractère policier et ils sont administrés pour la plupart de manière anonyme mais sous la même bannière, samizdat.net... Les sites abrités par Samizdat sont du côté du chasseur de primes. Ils scrutent et dénoncent de très hypothétiques extrémistes supposés de droite, via leurs relations policières et judiciaires.

    (source "Observatoire du Journalisme")

    Les financiers du Monde, Pigasse et Niel, soutiens du site antifa de délation La Horde

    On sent chez Papathéodorou la frustration de l’idéologue fasciné par l’action, mais tranquillement cantonné dans l’intendance, moins exposée et plus lucrative. On le trouve en 1994 dans le soutien à Florence Rey et Audry Maupin, les deux tueurs de la Fusillade de Vincennes (5 morts, 6 blessés). Avec d’autres libertaires, il cosigne une déclaration attestant de leur proximité avec les terroristes : "Oui ce sont des camarades, oui nous avons milité ensemble". Ce ne sont pas les seuls car on découvre dans son orbite un ancien d’Action directe Claude Halfen dit “Casquette”. En 2015 et bien qu’il le récuse, Halfen a été clairement identifié comme étant l’administrateur de La Horde. Soupçonné d’avoir participé, le 31 mai 1983, à la fusillade de l’avenue Trudaine à Paris, dans laquelle deux policiers sont tués et un troisième grièvement blessé , il est acquitté faute de preuves.

    (source "Contre-info")

       
     

    Curieusement (ou pas), ni "Les Inrocks", ni "Libé", ni "Street-Press", etc.. qui voient dans les "antifas" un banal et presque salutaire "militantisme de veille" (contre l’extrême-droite) ne rapportent cette filiation discrète mais officielle....

     



     

    « DERNIÈRE MINUTE · SECRET DÉFENSE"-L'Algérie, elle était à nous !" »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Juillet à 17:01

    Comme ce Monsieur que je découvre, j'en ai marre aussi!

      • Mardi 16 Juillet à 18:08

        @ Liviaaugustae...

        Rassurez-vous, à part quelques petits millions de "français de papier", de "chances pour la France", etc...qui hurlent que "La France, elle est à nous..." et quelques dizaines de nantis de toutes sortes qui pensent que "La France, on s'en branle...", tout le reste de la population "en a marre" et elle le dit, et le répète, et l'écrit, et le chante, et le manifeste, et le fait savoir...

        Mais ça ne changera rien.

        Et bientôt, avec lois concernant la diffusion des fake-news et "contre la haine sur internet"  on ne     ou       êm      lu     exp        publ        damn    .

    2
    Mardi 16 Juillet à 23:40

    J'adore et je me désole de ce dessin si bien vu.

    Trop peu de gens en ont marre, mais ça vient, doucement mais ça vient.

      • Mercredi 17 Juillet à 10:18

        @ Fredi M.:

        J'EN AI MARRE...!

        J'en ai marre du mépris perpétuel que  la macronie nous balance continuellement à travers la gueule depuis plus de deux ans: ainsi, d'après la porte-parole franco-sénégalaise du gouvernement,"les français ne mangeraient pas du homard tous les jours, ils mangeraient plutôt des kebabs". NON, madame, tant qu'il y aura encore des boucheries non halal et des charcuteries dans mon pays, je mangerai du bœuf-bourguignon, de la blanquette de veau et, comble de l'horreur, des chipolatas et du rôti de porc. Ne vous déplaise, madame... et transmettez, madame, à votre patron que, entre vos comparses parasites qui se croient "en haut" qui mangent du homard et ceux que je considère plus bas que "en bas" qui viennent bouffer des kebabs dans ma rue (mais pas la vôtre) à votre invitation, il reste une très importante partie de "sa" population, celle qu'il prétend avoir découverte lors de l'itinérance de son "grand débat".

        Et bon appétit chez vous. 

         

        Par contre, je suis persuadé que beaucoup de gens en ont marre, mais que, dictature "progressiste" molle oblige... il n'est que de regarder à quel niveau déplorable de popularité se traîne le président brillamment élu qui ne peut déjà plus se déplacer jusque dans la plus petite ville de son royaume sans que soient barrées toutes les rues et sans mobiliser des compagnies entières de forces de l'ordre pour calmer sa légitime parano.

         

    3
    Mercredi 17 Juillet à 12:48
    Jacques Etienne

    On est très nombreux à en avoir marre. Seulement on n'en a pas toujoujours marre des mêmes choses...

      • Mercredi 17 Juillet à 16:42

        @ Jacques Etienne

        Je confirme, et le contraire aurait été étonnant... mais il semble quand-même se dessiner quatre ou cinq grands sujets récurrents de mécontentement général qui n'avaient pas cette ampleur il y a quelques années seulement, et dont "le ressenti" de l' importance peut varier selon les individus ou les groupes concernés et, surtout... dont les solutions proposées (quand il y en a) sont encore plus diverses et variées ; et c'est peut-être là le problème...

         

        ...et mon petit miquet traditionnel.

        ...

    4
    Mercredi 17 Juillet à 13:41

    La majorité des Français en ont toujours eu marre, quelle que soit la période, quelle que soit la situation, et quel que soit le gouvernement. Les seuls périodes où ils n'ont pas râlé, c'était pendant les guerres.

      • Mercredi 17 Juillet à 16:57

        @ Dr WO

         

        Si on s'en tient simplement aux paroles (faciles et un peu démago, j'admets) de la chanson qui doit bien avoir au moins une bonne quinzaine d'années, ça semble vous donner raison. Et donner raison aussi à Nicolas Bedos...ouch

         

        (la vidéo est ici...)

         

        avec toutes mes excuses pour l'amalgame apparent, involontaire, injustifié et injustifiable ... arf... 

         

         

    5
    Mercredi 17 Juillet à 16:28
    Pangloss

    Intéressantes informations sur les antifas. On se demande quel est l'intérêt de certains de leurs soutiens.

      • Mercredi 17 Juillet à 18:11

        @ Pangloss...

        ...effectivement, plus que la petite chanson de Gavino, ce qui était intéressant c'est à la fois l'analyse qu'en ont fait les  critiques musicaux et artistiques de "REFLEXes", leurs liens avec "la Horde" et toute la galaxie antifa ("No Passaram" -pas très à jour mais qui fut très actif-, etc...) , ainsi que leurs soutiens assez inattendus (ou pas...?) pour le lecteur moyen de "Le Monde"

        Si on s'en tient simplement à un article de RT-France datant de 2016 "Les autoproclamés antifas au service de l’ordre établi.", ou surtout celui de Polémia en 2018 "Black Blocs, Antifas, No Borders… L’extrême-gauche violente au service du Système", la réponse à votre question devient évidente et, et en se permettant une confusion pas si hasardeuse que ça entre "antifas" et "black-blocs", certains aspects de notre politique nationale très contemporaine y trouvent le même éclairage.

        Et si on ajoute à ça leur obsession d'un immigrationisme intensif et décomplexé, leur anti-racisme militant, leur haine des religions du catholicisme, leur rejet de ce qu'ils appellent "homophobie" et "sexisme", leur mépris des frontières, leur intérêt pour l'"antispécisme", etc... tout un programme qui peut évoquer un progressisme actuel bien connu, on peut presque s'étonner de leur prétendue neutralité politicienne.

        Au delà de leurs soutiens stratégiques apportés par le grand quotidien du soir de référence, comme on dit , on pourrait aussi se poser la question de leur financement... ni la vente de leur jeu des 7 familles présenté ici, ni celle de leur nouveau jeu de société "collaboratif" dont ils parlent  ne peut assurer leur fonctionnement... A moins d'imaginer un généreux donateur qui partagerait les mêmes idéaux... mais là, on entre dans la science-fiction, dans le complotisme, ou dans la propagation de fake-news... C'est de toutes façons démenti par "Libé"

        Mais il y a bien quelqu'un qui doit prendre grand soin de ces garnements...

         

         

        (PS. :oui... je sais... je suis comme Macron: on m'a dit -il y a longtemps- que je suis toujours trop long)

         

      • Souris donc
        Vendredi 19 Juillet à 06:49

        Ajouter aussi que de si vertueux personnages ont besoin de soupapes.

        C'est ainsi que les journaleux bienpensants de la presse Pigasse se défoulent dans la Ligue du Lol, comme de vulgaires Mehdi Meklat du BondyBlog, pris la main dans le sac à la Grande Librairie.

      • Vendredi 19 Juillet à 16:19

        @ Souris donc :

         

        Tout se passe comme si il y avait des principes, des règlements, des contraintes des lois, qui s'adressent à tous et que nul n'est censé ignorer... sauf quelques petits millions de "français de papier", de "chances pour la France" qui hurlent que "La France, elle est à nous..." et quelques dizaines de nantis de toutes sortes qui pensent que "La France, on s'en branle..." (voir ci-dessus) -dans des situations et pour des incivilités différentes-, le reste de la populace ayant intérêt à en connaître toutes les nouveautés en matière d'infractions et ne devant pas s'en écarter sous peine de sanctions...

         

        ...alors, bon, bien sur, on peut remarquer que ce n'est pas nouveau et que le fameux "Fais comme je dis, mais pas comme je fais" remonte à un tout petit peu avant le commencement de la nuit des temps, mais il fut rapidement suivi par le non moins célèbre "Et pi d'abord... c'est pas moi qu'a commencé..."

        (sacré Mimi...!)

        De temps en temps, pourtant, "on" épingle quelques uns de ces intouchables pour bien montrer au bon peuple que la justice est sévère mais juste... à propos, où en est-on avec le financement de la campagne électorale du candidat Macron, ses hypothétiques "irrégularités" concernant ses "frais de représentation" au Ministère des Finances, le rôle de ambigu de la métropole lyonnaise et des moyens mis à sa disposition, des tarifs de prestations étonnamment bas accordés à En Marche malgré une trésorerie aussi spontanée que prospère, etc... ?

        Comme on dit: "Y en a qu'on essayé, et ça Marche pas mal pour eux, merci..."

         

    6
    Souris donc
    Samedi 20 Juillet à 07:28

    Et voici l'affaire du kebab.

    Nadine Morano, qui n'a pas sa langue dans la poche, critique Si-Bête un peu vertement. Elle a raison. Tous ses arguments sont recevables.

    Réactions : racisme !

    Quelqu'un qui se permet de dire Yes, la meuf est dead, à propos de la mort de Simone Veil, une tache sur son CV, aurait pu refuser le porte-parolat, si elle avait eu un peu de pudeur.

    Crier au racisme vous rend intouchable. Ca culpabilise et intimide. Et Macron, il veut en venir où ? Être disruptif ? Casser les codes ? Il les cherche ou quoi ?

      • Samedi 20 Juillet à 11:25

        @ Souris donc...!

        mais le plus drôle (ou le plus triste...) , c'est qu"on" reproche à Nadine Morano l'aspect "raciste  d'ivrogne" du tweet emprunté au "bréviaire du Rassemblement National"...

        ...mais que personne ne remet en cause "grandes lacunes sur la culture française" et "indigne de cette fonction gouvernementale en France", comme si c'était des évidences incontestables...

         

        Où tout s'explique:

        (je n'ai pas trouvé de "homard bourbon")

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :