• Petites bites et couilles molles

     

    "guerriers mahométans" ,

    "cavaliers de la foi islamique",

    à l'insu de leur plein gré...

     

    Petites bites et couilles molles

    Si j'aurais su que ça soye ça, j'aurais pas venu...

    Petit Gibus

     

    "Il faut se départir de toute naïveté,

     On est face à des gens qui sont plus déçus que repentis"

    François Molins, procureur de la République de Paris

     

     

    Petites bites et couilles mollesLes djihadistes français, c'est notre échec, c'est notre histoire (avocats)

    "Au début, quand ils décapitaient des gens, ça allait... mais quand ils ont commencé à manger des pizzas à l'ananas, j'ai compris que c'était des malades." (anonyme);

    ...ça, c'est une plaisanterie relevée sur les réseaux sociaux...

    Mais ça, c'est les arguments développés par les "présumés" (selon la formule consacrée...) djihadistes "français" (selon la formule consacrée...) retenus en Syrie et en attente de jugement par les kurdes :

    "J'ai combattu pour Dae'sh pendant quatre ans. Quand j'ai compris que c'étaient des criminels, alors, j'ai essayé de les quitter" (Thomas Barnouin - recruteur pour dae'sh)

    "Je suis venu en Syrie, pas par idéal, mais pour retrouver mon petit frère... Ce n’est pas des gens comme moi, je n’ai rien à voir avec eux, moi je n'ai pas pris les armes... Je veux juste rentrer chez moi et oublier" (Yassine-dont-le-prénom-a-été-changé)

    ...et certains sont même un peu plus prolixes pour montrer leur bonne volonté

    "C’est normal qu’il y ait beaucoup d’opérations en France: la France, c’est le jackpot.. La France commence à devenir la tête de Turc parce qu’elle montre qu’elle a peur. En montrant sa fermeté, on voit qu’elle a peur. Elle ne montre pas qu’elle maîtrise.Ce que tout le monde sait, c’est qu’il y a beaucoup de cellules dormantes là-bas. C’est sûr, les gens discutent. J’ai connu des gens haut placés qui venaient à la maison. Je ne peux pas tout vous dire. C’est confidentiel. Après, je tiens à dire que je n’ai pas été un combattant". (Abdel, dit "le légionnaire")
    Faut pas déconner quand même... si l'islam cépassa, la culture souchienne cépassanonplu...

     

     

    Petites bites et couilles mollesCes enfants, privés de l'amour maternel, pris en charge par l'Aide Sociale à l'Enfance. (avocats)

    Il y a aussi, bien que n'entrant pas dans le cadre prévu par le titre de l'article (au moins morphologiquement, quoi que...), ces malheureuses "mères de famille" (selon la formule...), "éplorées" (selon etc...) à l'idée d'être séparées de leurs enfants dont elles ont fait l'éducation entre deux égorgements et qui, depuis leurs cellules, portent plainte contre la France pour "détention arbitraire" et "abus d'autorité", selon leurs avocats ( maîtres Marie Dosé, William Bourdon, Martin Pradel et Marc Bailly... rien que ça ? l'Aide Juridictionnelle semble avoir eu droit de nouveaux crédits !), en évoquant un texte de loi:

    Code pénal, l’article 432-5.

    Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public ayant eu connaissance, dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions ou de sa mission, d'une privation de liberté illégale, de s'abstenir volontairement soit d'y mettre fin si elle en a le pouvoir, soit, dans le cas contraire, de provoquer l'intervention d'une autorité compétente, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

    Le fait, par une personne visée à l'alinéa précédent ayant eu connaissance, dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions ou de sa mission, d'une privation de liberté dont l'illégalité est alléguée, de s'abstenir volontairement soit de procéder aux vérifications nécessaires si elle en a le pouvoir, soit, dans le cas contraire, de transmettre la réclamation à une autorité compétente, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende lorsque la privation de liberté, reconnue illégale, s'est poursuivie.

    ...un peu connement, je me demande où est la "privation de liberté" prétendument "illégale" ?

     

    De son côté, Patrick Baudouin, président d'honneur de la Fédération internationale des droits de l'homme tente d'expliquer que "Il est interdit d'extrader un Français vers un pays qui applique cette sentence. Le rapatriement de nos ressortissants qui risquent cette condamnation devrait donc s'imposer...", sans vouloir contredire cette éminente personnalité, je ferai simplement remarquer qu'il n'est pas question d'extrader un français (sans "F"), mais de ne pas accueillir un soldat qui a mis ses armes au service d'une puissance ennemie... Je crois sentir une nuance

    Petites bites et couilles molles

    Faut pas déconner quand même... en tant qu'orphelins de guerre, on pourrait aussi les faire Pupille de la Nation, non? Ca coûte rien c'est l’État qui paie...

     

     

    Petites bites et couilles mollesRetour des djihadistes: attentats terroristes, état islamique, kamikaze  ? (heuuu... personne ?..)

    Du vrai côté du miroir, Jean-Charles Brisard, président du Centre d'analyse du terrorisme déclare, (après avoir fait remarquer que les "revenants" ont été condamnés à une peine moyenne de six ans de prison, le maximum possible étant de dix ans): "Cela veut dire que d'ici 2020, 60 % de ces condamnés seront libérables. Pour le seul mois de novembre, sur 13 individus jugés, sept sont théoriquement libérables d'ici deux ans" et un policier ajoute "Les enjeux sont énormes. On sait qu'ils sortent encore plus radicalisés qu'ils ne l'étaient en y entrant et en plus ils ont eu le temps d'établir des contacts avec des détenus de droit commun..." Cependant, les ministères concernés tentent de rassurer en affirmant "Tous les détenus radicalisés quittant la détention ont vocation à faire systématiquement l'objet d'une 'note de signalement' diffusée aux services de renseignement partenaires" et "On essaie d'anticiper chaque sortie.../...Pour chaque individu, un service leader est désigné. A charge pour lui de 'lever le doute' ou de confirmer la dangerosité avant de faire le nécessaire : écoutes, surveillance, fiche S…". Assurance tempérée par le souvenir des propos hésitants d'une sous-ministresse quelconque auprès du ministre de l'Intérieur révélant que "La majorité des adultes est actuellement incarcérée. Les autres, et notamment ceux qui n’ont pas pris un rôle direct aux combats, font l’objet d’un suivi soit au travers d'un contrôle judiciaire renforcé soit par un service de renseignement. "

    Petites bites et couilles molles

    En juin 2017, les responsables des forces de sécurité irakienne étaient très explicites: "Nous arrivons à une phase de combat où il est hors de question que des hommes de Daech puissent fuir et arriver dans un autre pays. Nous éviterons, autant que faire se peut, qu’un Français puisse sortir vivant de Mossoul. Notre objectif est encore une fois de les tuer afin qu’aucun homme de Daech ne puisse s’enfuir.".../... "Aucun djihadiste ne doit revenir en France après avoir combattu dans les rangs de Daech. D’autant que l’EI, au bord de l’effondrement est déterminé à poursuivre la guerre par le terrorisme sur le sol des  pays qui les combattent. Au premier rang desquels, la France."

    Faut pas déconner quand même.."Il faut se départir de toute naïveté, on est face à des gens qui sont plus déçus que repentis", disent certains experts, et pas spécialement des réacs plus ou moins "nauséabonds"...

     

     

    Petites bites et couilles mollesBorgo: Attaque terroriste, il lacère le visage du surveillant en criant "allahu Akbar"

    Guéret: "Vous méritez de vous faire égorger, vous n’avez pas à faire grève…"

    Nice: Une voiture fonce sur une manifestation de surveillants de prison

    Tarascon: Un détenu radicalisé agresse une surveillante de la prison

    Mont-de-Marsan: sept surveillants blessés par un détenu radicalisé

    Vendin-le-Vieil: L’agresseur des surveillants est un ancien lieutenant de Ben Laden

    (les journaux, fort discrètement)

    Autre argument, peu ou pas développé, concernant des incarcérations futures de "djihadistes français" (selon, etc...): à propos des agressions multi-quotidiennes et des fréquentes tentatives d'homicide (Allahu akbar oblige...!) dont sont victimes les gardiens de prison: Jean-François Forget, secrétaire général de l'Ufap-Unsa pénitentiaire, a évoqué la santé menacée des surveillants de prison: "Ce dont on ne parle jamais, ce sont les conséquences de toute cette violence carcérale.[qui conduit] à  une destruction psychologique à petit feu des personnels pénitentiaires en France..../... Nous avons la profession d'Europe, tous corps et métiers confondus, privés et publics confondus, qui avons le taux de suicide le plus élevé, et ça ne chahute personne.../...Vous savez quelle est l'espérance de vie d'un surveillant ? C'est 64 ans" (bonne chance, les gars !!!)

     Faut pas déconner quand même: contrairement à ce que veulent faire croire certains "organes" "d'information", les gardiens de prison préfèrent travailler dans une certaine sérénité, plutôt que de percevoir une prime de risque que leur veuve ne toucheront pas ! c'est pas des ouvriers de chez Renault..

     

     

    Petites bites et couilles molles"Avec intransigeance et fermeté mais, 'en même temps'™, au cas-par-cas" (président-macron)

    Mais, moi (et je ne sais pas si cette fois je suis en adéquation avec mon titre !), ce qui m'inquiète le plus, c'est que président-macron a déclaré -novembre 2017- à qui voulait (ou pas) l'entendre que  "Il y en a qui peuvent revenir sans qu'ils soient rapatriés, il y en a qui peuvent être rapatriés, et il y en a qui seront jugés avec leurs familles, dans certaines circonstances, dans les pays où ils sont, en particulier l'Irak... Et tout ce qui a été commis fera l'objet d'un jugement, parce que c'est aussi la juste protection que nous devons à nos concitoyens". comme il a rarement tenus ses engagements (nouveaux impôts, projet de Notre-Dame-des-Landes, etc..), on peut s'attendre à un autre déni de paroles et à un retour discret et compassionnel des ennemis d'un pays qui n'a ni art, ni culture, et qui n'a jamais existé comme le fantasme le Front National... mais peut-être, à forces de sacrifices demandés à ceux-qui-ne-sont-rien, présente quelques potentialités financières et industrielles.

    C'est pas comme si on n'avait jamais été prévenus...

    Petites bites et couilles molles

       

    Petites bites et couilles molles

    A l'occasion d'un "off" mal maîtrisé sur Beur FM, Emmanuel Macron a donné matière à la droite pour relancer la polémique autour de Mohamed Saou, référent d'En marche mis au ban pour une série de posts Facebook dénoncés par certains comme ambigus sur l'islamisme....

    Petites bites et couilles molles

     

    Faut pas déconner non plus...un employé de chez Rothschild comme Président de la République Française, à l'égal d'un De Gaulle ou même d'un Pompidou, faut pas rêver... (pour les deux ou trois derniers présidents, je dis pas.)

     

     

     

     

     

    « O.L.R.A. vous connaissez ?Écwan noiw... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Janvier à 16:56

    Merci pour cette synthèse documentée, et le moins que l'on puisse dire est qu'elle n'est pas rassurante...

      • Mardi 23 Janvier à 20:35

        Je ne pense pas avoir trop forcé les traits, tout juste braqué un éclairage personnel là où j'en avais envie...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :