• La France a peur...

     

    La France a peur…

    (On pouvait se permettre de dire ça, quand "Télé-Paris" n'était pas encore aux mains de l'occupant)

     

    La France a peur...Ce n'est pas encore, pas tout à fait, la grande panique qui lui ferait acheter et stocker pâtes alimentaires et huile, sucre, café et eaux minérales, sparadrap et piles électriques, savon et PQ, pour affronter une pénurie interminable.

    La France a peur, en voyant à qui, à quel chef et à quel gouvernement, elle a confié sa destinée. Un jeune premier, premier de la classe et classé top-jeune, qui a pu, volontairement ou pas, seul ou à plusieurs mains, dissimuler derrière un embrouillamini confus un équilibre inédit mais instable d'arrogance, d’incompétence, d'absolutisme et d'égoïsme, le concernant directement ou concernant ses compagnons de route, autant ce qui n'ont rien à dire que ceux qui préfèrent se taire ou ceux que l'on contraint à ne pas parler. (Par la même occasion le "Principe de Peter" s'en trouve relativisé: il semble que le "niveau d'incompétence" puisse être atteint presque instantanément, sans passer par tous les niveaux hiérarchiques intermédiaires.)

    La France a peur...

     

    La France a peur, car elle se rend peu à peu compte que tout ce qui fait ou faisait sa substance est en train de lui être volé ou dénié: ses racines, sa culture, son histoire, son patrimoine, ses traditions, sa souveraineté, etc...

    • ... Ses symboles, ses rites et ses monuments religieux, dans l'indifférence ou avec la complicité d'un hiérarchie catholique laïcisée ou sarrasino-compatible...
    • ... Ses héroïnes et ses héros glorieux du roman national français, désacralisés ou reniés par une nouvelle fine-fleur de nouveaux historiens cosmopolites.
    • ... Sa gastronomie, malgré ou grâce à ses excès rabelaisiens, n'en déplaise à nos gourous des cinq-fruits-zet-légumes......
    • ... Sa gouaille populaire mêlée subtilement à son raffinement aristocratique.
    • ... Ses ris et ses jeux populaires et ses folklores régionaux traditionnels, ringardisés ou transformés en nostalgie touristique déracinée.

    Elle a peur aussi, peur de devoir assurer de moins en moins pour ses propres fils et filles le minimum de confort matériel et financier, de sécurité, de prospérité et de santé, d'instruction, d'éducation et de loisirs qu'ils sont en droit d'attendre, contrainte qu'elle est de devoir concentrer ses efforts sur les demandes et les exigences de quelques voisins et amis et invités...

     

    La France a peur quand elle se rend compte que, dans certains quartiers ou certaines banlieues des grandes et moyennes agglomérations, tout autant que dans certains villages ou hameaux des "territoires" ruraux abandonnés, une nouvelle population plus ou moins exotique tend à remplacer la population "locale" découragée...

    La France a peur...

     

     

    La France a peur... et elle se  souvient... Elle fut la "fille ainée de l’Église", depuis le baptême de Clovis jusqu'il y a encore peu de temps... Elle était la France, "mère des arts, des armes et des lois" selon la si juste et si jolie expression de l'un de ses admirateurs... Elle a été l'égérie et l'exemple de nombreux peuples et états en quête de Liberté et d'Indépendance... Mais, aux yeux même de nombre de ses nouveaux potes, elle n'est plus maintenant,qu'une mégère haineuse, fétide et pernicieuse tout juste bonne à être égorgée ou, sinon, une tepu provocante destinée à être violée et niquée à mort... Par quelque déséquilibré fragile et manipulable ou par un sauvageon désœuvré et influençable... Dans tous les cas, défavorablement connus des services de police...

    La France a peur...

     

     

    La France a peur depuis que tout un chacun l'agresse ou la méprise et "lui crie dessus", comme à une gamine immature et bornée, pour un oui pour un non, pour ce qu'elle a fait et ce qu'elle n'a pas fait, dit ou pas dit, pour ce qu'elle pense ou ce qu'elle est supposé penser...

    La France a peur, malgré les efforts répétés et pathétiques de tous les docteurs Coué de la bisounoursosphère qui veulent la convaincre du contraire, et quand comprend à quel point les rares personnes honnêtes et lucides (éditorialistes ou chroniqueurs) qui osent affirmer que "la France a peur" et tentent d'en dénoncer le comment et le pourquoi se voient ostracisés et réduits au silence.

    La France a peur...

     

     

    France a peur d'un "grand remplacement" prophétisé... on se demande bien pourquoi ?...

    La France a peur

    La France a peur

     

     

     

     

     

    petits suppléments gratuits...

    Argumentaire:


    ...l'Allemagne devrait avoir un peu peur, elle aussi...(et la Belgique, et les Pays-Bas, et...)

     

     

    Poésie:

    Nique la France
    Et son passé colonialiste
    Ses odeurs, ses relents et ses réflexes paternalistes

    Nique la France
    Et son histoire impérialiste
    Ses murs, ses remparts et ses délires capitalistes
    X2

    Ça y est, c'est réglé
    Maintenant c'est formel
    Ça y est c'est confirmé
    Par voie ministérielle
    Les nazillons sont lâchés
    Les bidochons décomplexés
    Carte Blanche pour les gros beauf
    Qui ont la haine de l'étranger

    Petits bourgeois
    Démocrates républicains
    Ton pays est puant raciste et assassin
    Les lumières des droits de l'homme
    Soit disant universels
    Un mythe, un mirage, un mensonge officiel

    Petits donneurs de leçons
    Petits gaulois de souche
    Arrête ton arrogance
    Arrête d'ouvrir ta bouche
    Tu juges, tu critiques
    Les arabes et l'Afrique noire
    Mais balaye devant ta porte
    Regardes toi dans un miroir

    Nique la France
    Et son passé colonialiste
    Ses odeurs, ses relents et ses réflexes paternalistes
    Nique la France
    Et son histoire impérialiste
    Ses murs, ses remparts et ses délires capitalistes
    X2

    C'que j'en penseLa France a peur...
    De leur identité nationale
    De leur Marianne, de leur drapeau
    Et de leur hymne à 2 balles
    J'vais pas t'faire un dessin
    Ça risque d'être indécent
    De voir comment j'me torche
    Avec leur symbole écœurant


    Affligeant
    L'évolution en 60 ans
    Regarde à l'assemblée
    Il y a que des culs tous blancs
    Ils veulent l'intégration
    Par la Rolex ou le jambon
    Ici on t'aime
    Quand t'es riche et quand tu bouffes du cochon

    Quand t'adhère à leurs projets
    Quand tu cautionnes leurs saloperies
    Leurs lois, leurs expulsions
    Et leur amour de la patrie
    Certes ils adorent le couscous
    Et Cheb Khaled
    Mais ils flippent que leur fille leur ramène un Mohammed

    Fais pas ton étonné
    Ta vierge effarouchée
    Ta p'tite chochotte
    Qui fait semblant d'être choqué
    Genre tu découvres
    Que tu vis chez les gros cons
    Chez les rastos
    Qui n'ont jamais enlevé leur costume de colons

    Le racisme est dans nos murs et dans nos livres scolaires
    Dans nos souvenirs, dans notre histoire
    Dont nous sommes si fiers
    Omniprésent
    Il est banal et ordinaire
    Il est dans nos mémoires
    Et impossible de s'en défaire

    Nique la France
    Et son passé colonialiste
    Ses odeurs, ses relents et ses réflexes paternalistes
    Nique la France
    Et son histoire impérialiste
    Ses murs, ses remparts et ses délires capitalistes
    X2

    Et toi alors
    Petit socialiste hypocrite
    J'ai pour toi quelques rimes
    Amèrement écrites
    Tu nous as dit que ta cause
    Était celle des sans-papiers
    Qu'elle était anti-antiraciste
    Tu as promis l'égalité

    Tu nous as fait miroiter
    Rêver d'une France meilleure
    Mais tu triches
    Tu récupères
    Comme avec la « Marche des beurs »
    Manipulateur
    Tu coures après l'électeur
    On t'a démasqué
    Toi et ton parti d'usurpateurs

    Et y'a nos intellos
    Nos p'tits fachos à lunettes
    Notre tête à claques
    Comme la conasse de Fourest
    Qui propagent, alimentent
    La haine du musulman, du banlieusard
    Avec leurs discours stigmatisants

    Leurs discours arrogants, insultants et méprisants
    Omniprésente leur propagande dans les médias dominants
    C'est l'union sacrée
    Contre l'envahisseur
    Le barbare, le sauvage
    Contre l'ennemi intérieur

    Mais on va pas se laisser faire
    Se laisser bâillonner
    On va pas lâcher l'affaire
    Comme Elie du LKP

    C'est mon devoir d'insolence
    Mon devoir d'irrévérence
    Mon devoir d'impolitesse
    Mon devoir de résistance

    Nique la France
    Et son passé colonialiste
    Ses odeurs, ses relents et ses réflexes paternalistes
    Nique la France
    Et son histoire impérialiste
    Ses murs, ses remparts et ses délires capitalistes

     

    Ci-dessus, les... "paroles" de la chanson du groupe ZEP  défendues par la députée de "la France insoumise" Danièle Obono, au nom de la Liberté (d'expression) !!! (pour la zik et le "çon", vous avez Gooooogle et YouTube si le cœur vous en dit, je veux bien faire un peu de pub à sékonla, juste entre gens de mauvaise compagnie, mais quand même, de là à leur faire percevoir des droits d'auteur, NON!!! alors !...). Au nom de la même Liberté de non-expression, elle a ensuite refusé de dire "vive la France", malgré la cocarde, le ruban et les autres bibelots bleu-blanc-rouge qui font d'elle ce qu'elle devrait être, sans vouloir le devenir qu'elle doit pourtant être contente d'exhiber comme un trophée dans son quartier ?

    « "ch'sais pô koi fèr..."Vous pouvez acter que j'ai candidaté ! »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Août à 20:11

    Une question, comme ça, en passant...

    Si vous êtes abonnés à quelques chaines (forcément "irrecommendables"), sur YouTube, vous n'avez pas l'impression de voir de plus en plus souvent les petit bandeaux rouges:

     
    Ce compte a été clôturé en raison du non-respect du Règlement de la communauté YouTube.
     
     
    Ce compte a été clôturé, car nous avons reçu, à plusieurs reprises, des réclamations de tiers pour atteinte aux droits d'auteur concernant le contenu publié par cet utilisateur.
     
    ou alors c'est moi qu'a pas de chance !
    2
    Dimanche 6 Août à 18:11

    C'est un manifeste d'une vision apocalyptique. Sans doute exact pour ce qui concerne "les indigènes" mais ceux-ci sont tout de même minoritaires.

      • Lundi 7 Août à 13:44

        Apocalyptique, surement...  un manifeste entre paranoïa et dérision, surement aussi...

    3
    Lundi 7 Août à 10:49

    obono dites bonobo dans le quartier où elle a été élue, avec quelques questionnement sur la façon de comptabiliser les voix, mais bon, il est vrai qu'on a vraiment des envies de filer une bonne bastonnade dans la tronche de l'individu qui n'a rien d'humain qui nous explique les choses dans la vidéo, mais peut être que quelqu'un aura assez de " couilles " comme il dit si bien pour faire le job,et le renvoyer à coups de pompes dans son bled de merde , en tous les cas, il n'a pas tort hélas ! c'est une vue des réalités dans les pays d'Europe 

      • Lundi 7 Août à 13:50

        Je me rends compte que "l'individu en question" doit avoir ou espérer la nationalité allemande. Si c'est ça, je me demande s'il ne faut pas envisager d'aller re-pendre notre linge sur la ligne Siegfried, rebaptisée ligne Abdallah ? cry

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :