• L'énigme du samedi (08)

    niveau : facile (je crois...)

    Je te hais... moi non plus...

    Parmi ces quelques déclarations, une seule vous vaudrait un long article élogieux dans "Libé", les autres... mieux vaut ne pas y penser !

    Saurez-vous retrouver laquelle ? (les autres, c'est juste pour rire...)

     

    1- Détester les noirs, les blacks et les négros et tout ce qu’ils représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans le racisme ?

    2- Détester les juifs et tout ce qu’ils représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans l'antisémitisme ?

    3- Détester les femmes et tout ce qu'elles représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans la misogynie ?

    4- Détester les hommes et tout ce qu’ils représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans la misandrie ?

    5- Détester les muzz et arabes et tout ce qu’ils représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans l'islamophobie ?

    6- Détester les gouines et les pédés et tout ce qu’ils représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans l'homophobie ?

    7- Détester les "migrants", "réfugiés" et autres clandestins et tout ce qu’ils représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans la xénophobie ?

     

    Besoin d'aide ? Retrouvez un indice : https://www.liberation.fr/debats/2020/10/01/pauline-harmange-elle-les-hommes-elle-les-deteste

     

     

     

    « Emmanuel ♥ Angela" -Et j'ai vu la lumière..." »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Orage
    Samedi 3 Octobre à 05:47

    Aucun besoin d'aide: quand on a vu une fois la tête de cette harpie hystérique et lu ses propos délirants, on ne l'oublie pas.

      • Samedi 3 Octobre à 14:44

         @ Orage...!

        "Les hommes sont des ordures", ouvre l'article de "Libé" qui prévient aussitôt qu'il est vain et prétentieux de protester "mais pas tous les hommes".

        Il faudra que je recherche sur ce... "journal" (?) s'il avait les mêmes prudences quand les doux musulmans voulaient se désolidariser des vilains islamistes par un sentencieux "Not in my name" ?

         

    2
    Orage
    Samedi 3 Octobre à 05:50

    Les déclarations 5 et 7 me plaisent bien sans compter que cette joie est largement partagée.

      • Samedi 3 Octobre à 14:48

        @ Orage...!

        vous avez noté que j'ai évité le :

        "Détester les mineurs isolés, à l'occasion voleurs, violeurs, assassins ../... autant de joie dans la zemourophilie"

         

        (pas fou, quand-même...!)

    3
    Pangloss
    Samedi 3 Octobre à 09:51

    Pour avoir un article élogieux dans Libé, que ne ferait-on pas?

      • Samedi 3 Octobre à 15:17

        @ Pangloss...?

        En plus la réaction d'un obscur chargé de mission au ministère de l'Egalité entre les Hommes et les Femmes qui voulait poursuivre l'éditeur pour "provocation à la haine" ("initiative personnelle et totalement indépendante du ministère...") a relancé la machine : 400 puis 2 500 exemplaires réédités en urgence vendus en quelques jours... une réédition annoncée par une "grande" maison d'édition nationale... et des droits achetés par des éditeurs anglais, allemands, américains, etc...

         

    4
    Samedi 3 Octobre à 10:05
    Encore un grand succès de librairie en perspective...
      • Samedi 3 Octobre à 15:30

        @ Fredi M...!

        C'est chose faite, vite et bien...

        Sur le blog de l'auteur, sans "e", c'est mon choix... (https://uninvincibleete.com/) on peut lire à propos de la sortie de "Moi, les hommes, je les déteste" 

        Ce livre est pour vous si .../... "l’expression *men are trash* vous fait tiquer, mais la dernière fois vous avez vu un mec pisser contre un mur en plein jour et vous vous êtes quand même dit 'mais punaise les mecs quoi !!! ' "

        Sans en avoir lu d'avantage ("...si vous êtes un homme, vous pouvez me donner votre argent, je le prends, y a pas de soucis, vous pouvez aussi vous taire et apprendre quelques petites choses que, peut-être, les femmes de votre vie n’ont pas l’énergie de vous expliquer."), je crois que l'essentiel de sa philosophie est là...

    5
    Quis crederet ?
    Samedi 3 Octobre à 10:13

    8. Détester les écolos, les zékollabos, les khmers verts, et tout ce qu’ils représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans l'expression du bon sens ?

    9. Détester les journalopes, les milichiens, et tous les soutiens du régime, et tout ce qu’ils représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans un sentiment naturel ?

    10. Détester Foutriquet 2.0, et tout ce qu’il représente est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans une aversion justifiée ?

      • Samedi 3 Octobre à 15:48

        @ Quis crederet...!!!

        Quel joyeux fêtard...! A vous lire, parfois, je ne vous imaginais pas toujours comme ça...!

        Je crois qu'on a fait à peu le tour des détestations citoyennes possibles.

        Si vous en avez d'autres, n'hésitez surtout pas...

         

         

        MàJ. : le pape François Zéro et ses haut et bas clergés, peut être ?

         

      • Quis crederet ?
        Samedi 3 Octobre à 16:14

        11. Détester les cyclistes, les skaters, les patineurs, les trottinetteurs et tout ce qu’ils représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans l'allergie aux "nouvelles mobilités citoyennezédurables" ?

        12. Détester les celzéceux, les zinclusivistes, les massacreur.euse.s (?) de la langue française, et ce qu’ilèlles représentent est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans la détestitude et la méprisance envers les illettrés de l'oligarchie ?

        13. Détester les cathos conciliaires soixante-huitards droidlomistes apôtres de la modernitude préférant la religion de l'ennemi à la leur sans avoir le courage de s'y convertir franchement, et le peu qu’ils représentent encore est notre droit le plus strict. C’est aussi une fête. Qui aurait cru qu’il y aurait autant de joie dans le dégoût pour les incohérents qui ont inventé le Chrislam ?

        Y'a de quoi faire un pipotron sur le patron "Détester les $ et tout ce qu'ils représentent est notre droit le plus strict. C'est aussi une fête. Qui aurait cru qu'il y aurait autant de joie dans la haine de $.", que j'aurais pour ma part formulé un peu autrement, sur l'air d'une célèbre chanson des Blues Brothers et en hommage au Droopy de Tex Avery : "Everybody hates somebody, everybody has the right to hate anybody. O joy !"

      • Samedi 3 Octobre à 16:37

        @ Quid crederet...???

         

        Y'a de quoi faire un pipotron sur le patron "Détester les $ et tout ce qu'ils représentent est notre droit le plus strict. C'est aussi une fête. Qui aurait cru qu'il y aurait autant de joie dans la haine de $."

        Là, tout à coup, vous m'instillez le poison du doute... Y aurait-il, dans ce monde, une ou plusieurs personnes pour qui ?

        "Détester les nauséabonds et les populisses et tout ce qu'ils représentent est notre droit devoir le plus strict et le plus sacré. C'est aussi la fête. Qui aurait cru qu'il y aurait tant de jouissance dans le génocide des crypto-néo-fachos?"

         

      • Quis crederet ?
        Samedi 3 Octobre à 17:21

        @bedeau : J'entends qu'on puisse exprimer toutes les idées, même gauchistes, à deux conditions : d'une part, qu'on ne me force pas à en prendre connaissance, directement ou non ; d'autre part, qu'on ne tente pas de me les imposer, directement ou non. Ne pas respecter l'une ou l'autre de ces réserves, que je pense raisonnables, constituerait une agression entraînant une riposte.

        Dans le même esprit, je conçois parfaitement qu'on éprouve de la haine et qu'on l'exprime, mais si on passe aux actes, on doit en assumer toutes les conséquences, et s'attendre à de légitimes représailles, qui ne seront pas nécessairement "proportionnelles" -- la loi du talion, qui est un minimum, serait souvent trop douce. Dans un monde idéal, celui qui tente de me porter un coup au cou avec un argument théologique aiguisé doit s'attendre à ce que je sorte un Equalizer... que je n'ai hélas pas, puisque nous ne vivons pas dans un monde normal où chaque homme libre devrait avoir le droit de se *défendre* contre toutes les attaques. Comme le disait l'excellent Van Vogt, "Etre armé, c'est être libre". Et comme nous sommes en tyrannie... (voir La Boétie, qui a dit tout ce qui convenait sur le sujet.)

        "Oderint dum metuant", "Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent", ce n'est pas une si mauvaise devise. La haine doit savoir qu'on peut répliquer, et pas seulement par des arguments, puisque la raison n'est pas la caractéristique du monde la mieux partagée.

        La future loi Euro-Avia (Euravia ?) qui menace m'interdit de développer.

        Bref, que toutes ces kronnes délirantes haïssent les hommes tant qu'elles le veulent, mais dans leurs petits cercles de (autocensuré), et qu'elles n'aillent pas s'imaginer que c'est d'une originalité décapante, encore moins que c'est défendable. Aux têtes des deux (autocensuré) qui font l'actualité de la journée, on opposera les visages de Gene Tierney et d'Ava Gardner. C'est quand même autre chose.

         

      • Samedi 3 Octobre à 18:28

        @ Quis crederet ?

        Entièrement d'accord, bien sûr...

        Aujourd'hui ce sont deux névrosées s'abritant derrière les alibis modes et commodes du "féminisme" et du "lesbianisme" qui font l'actualité et sont encensées par la Bonne Presse ("Libé" ou "les Inrocks", etc...) avec la complicité sournoise et servile de la presse dite féminine ("Mme Figaro" ou "Marie-Claire", etc...) et des échos inévitables et nécessaires dans la mauvaise presse ("Valeurs Actuelles" ou       )

        Demain ce sera les adeptes des vélos atomiques mais opposés aux courses cyclistes... les grévistes en faveur de l'arrêt du changement climatique... les partisans de l'arabe obligatoire appris à l'école de Charlemagne et de Jules Ferry... les végétariens de choc laudateurs des labos fabricants de nourritures et de viande synthétiques, les adeptes de la procréation artificielle et de l'euthanasie naturelle... les ennemis jurés du Petit Jésus et du Père Noël, etc... et tous ceux évoqués ci-dessus ou ailleurs....

        Après-demain... je n'ose pas y penser !

         

      • André
        Samedi 3 Octobre à 19:54

        M'sieur, m'sieur, je peux essayer aussi?

        "Détester les gauchards, leur bonne conscience, leur terrorisme intellectuel et tout ce qu'ils représentent est notre droit le plus strict. C'est aussi une teuf. Qui aurait cru qu'il y aurait tant de joie dans la sinistrophobie?"

      • Samedi 3 Octobre à 21:17

        @ André...!

        ...mais si on a (encore un peu et pour encore quelque temps) ce droit, en guise d'alibi de bonne foi et d'objectivité apparentes de la part de qui vous savez, il ne mène malheureusement à quasiment rien de concret... 

        Non seulement les choses sont irréversibles, mais elles s'accélèrent à chaque minute.

        Profitons de ce qui nous reste...cry !

         

    6
    Samedi 3 Octobre à 11:07
    Jacques Etienne

    Je crois, avec l'aide de votre indice, avoir trouvé la réponse mais n'en suis pas certain. Quoi qu'il en soit, j'ai eu le bonheur de découvrir ce délicieux petit bout de femme. L'intelligence de ses propos m'a séduit au point que j'aurais été tenté de lui demander sa main, si, malheureusement, elle n'avait pas tant ressemblé à un homme.

      • Samedi 3 Octobre à 14:50
        On ne naît pas homme, on le devient.
      • Samedi 3 Octobre à 16:05

        @ Jacques Etienne...!

        ...je crois que vos kangourous, girafes, diables de Tasmanie, capybaras, wombats, pandas, pangolins, homards, et autre animaux de basse-cour comme votre teckel à poil ras vous apporterons plus de bonheur et de joie (en tout bien tout honneur)...

      • Samedi 3 Octobre à 16:17

        @ Fredi M....!

        Il va bientôt falloir toute une bibliothèque pour tous les "On ne nait pas... femme/féministe/père/noir/blanc... on le devient"

        Mais (peut-être ?-)que certain(e)s naissent con(ne)s et le deviennent aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain ?

        Allez savoir...

    7
    André
    Samedi 3 Octobre à 16:27

    Je croyais que Libé avait atteint le fond quand , je l'ai appris, il faisait l'apologie de la pédophilie. Je me trompais. Ces gauchards  et tous leurs séides, avec leur revendication au "droit de" et à leur haine de tout ce qui peut résister à leur terrorisme intellectuel se sont coupés eux-même de la société et, j'ose le dire, du genre humain. Je n'arrive pas à comprendre comment j'ai pu me laisser berner comme ça. Je ne les supporte plus!

      • Samedi 3 Octobre à 16:59

        @ André...!

         

        J'ai une mauvaise nouvelle   (intello) : A voir l'évolution des... comment qu'on dit... "mentalités, mœurs, " (?), c'est vous, moi, et les quelques personnes qui nous ressemblent plus ou moins par quelque point commun qui sont coupés, qui ont été coupés, de la Société de Progressismes qui vient (qui est déjà largement là) et du genre Humain tel qu'il nous est proposé imposé...

                           

         

    8
    Samedi 3 Octobre à 19:10

    Et la critique est élogieuse...les bras m'en tombent. Sacré séparatisme.

      • Samedi 3 Octobre à 20:43

        @ Dr WO....!

         

        Je crains que, cette fois comme à propos de cet autre article : SCUM manifesto (et dans le lien que vous aviez proposé à l'époque), la critique soit plus indulgente et laudative que pour les (tristes ?) partisans du (fade) "un papa une maman".  

        Une idéologie qui se retrouve dans le célèbre et présidentiel, donc quasi officiel : "Votre problème, c'est que vous croyez qu'un père est forcément un mâleet qui se vérifie puisque grâce à la future inévitable GPA "une maman ne sera pas forcément la personne qui porte l'enfant et qui accouche"

         

    9
    Nemo Auditur
    Dimanche 4 Octobre à 16:52

    Pourquoi être négatif ? Ne pourrait-on pas plutôt aimer ? Zemmour, par exemple ?

      • André
        Dimanche 4 Octobre à 17:05

        Peut-être, mais ça vous attirerait la haine de ces braves gens, (qui,  bien sûr, sont tout amour pour leur prochain); ils vous accuseraient d'aimer un personnage détestable à leurs yeux, de propager la haine, et ils vous signaleraient à qui de droit au nom de leurs hautes valeurs morales. Et puis ça n'est pas être négatif, mais réaliste, que de montrer l'incohérence de leurs positions. Autrement dit, vous aurez beau dire et beau faire, vous serez toujours le "vilan 'rominet" de ces braves et gentils Titi là.

        La solution: cultiver le recul, et une certaine ironie à  l'instar de Bedeau ou de Pangloss

      • Dimanche 4 Octobre à 20:05

        @ Nemo Auditur...

        A ce propos : dans la réponse à un des commentaires précédents, je parlais des "joies de la zemmourophilie"... (je me rends compte avec une certaine gène que je voulais parler de "zemmourolâtrie

         

      • Dimanche 4 Octobre à 20:18

        @ André...!

        .... mais comme (je suppose)  il y a en général assez peu de braves gens, au sens où vous l'entendez, qui visitent mon blog je peux me permettre :

                    

         (voir, cependant, ma réponse à Nemo, ci-dessus ; merci.) 

    10
    André
    Dimanche 4 Octobre à 18:43

    Additif à mon précédent commentaire:  toujours pour rester dans l'idée du bien et de la bonne conscience, j'ai déniché cette petite perle en cliquant sur un des liens situés sur la gauche:

    La bonne conscience

    "Le progressiste prétend s'émouvoir de toutes les injustices et de tous les malheurs dans le monde. Il n'en prospère pas moins sur leur dos comme des asticots sur un cadavre. Son but n'est certainement pas le bonheur de l'autre. Le but de la bonne conscience n'est pas la vérité. C'est de jouir de soi. Du pouvoir que cette morale supérieure procure. C'est de mettre bien en règle ses papiers vis-à-vis de sa classe sociale. La bonne conscience ne s'interroge pas. Sinon elle détecterait son hypocrisie, et s'autodétruirait instantanément."

    Laurent Obertone

    La France interdite

    Je vous mets la page pour les commentaires:

    http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2020/05/22/la-bonne-conscience-6240597.html#comments

      • Dimanche 4 Octobre à 20:26

        @ André...!

        C'est effectivement un de mes blogs de référence, entre-autre -effectivement- pour la qualité des commentaires.

         

         

      • doppelgänger
        Dimanche 4 Octobre à 23:08

        @bedeau : C'est mon blog préféré pour l'ambiance et pour la qualité des billets, qui suscitent presque toujours des commentaires rarement instructifs mais parfois divertissants -- même si je me dis qu'en règle générale, je pourrais écrire les mêmes. ;-)

      • Lundi 5 Octobre à 11:05

        @ doppelgänger...?

        1. moi aussi...
        2. pas moi...

        wink2...!

         

    11
    jean-marc
    Dimanche 4 Octobre à 21:32

    ce billet,ses commentaires et leurs liens sont une mine inépuisable,sauf Pauline qui a eu le culot de faire un blog pour présenter son bouquin(à oublier très vite).

      • Dimanche 4 Octobre à 21:42

         @ jean-marc...!

        En fait je suis assez (agréablement) surpris du (relatif) succès de ce billet : plus de 30 commentaires, c'est assez inattendu et tout à fait exceptionnel...

        Je ne comprendrai jamais rien aux "pourquoi" et "comment" du nombre de visites, de consultations et de réactions à propos d'un article...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :