• chez les Cons Cons...

     

    Janvier 2017 :

    Le "Conseil Constitutionnel" recadre les contrôles d'identité dits "au faciès" par les forces de police et de gendarmerie à l'encontre de personnes pouvant être suspectées de crime ou de délit, "en dehors de tout indice avéré d'infraction commise ou projetée", au détriment de leur "liberté d'aller et venir".

     

    Janvier 2022 :

    Le "Conseil Constitutionnel" valide la possibilité d'un contrôle d'identité ("concordance de documents") par les cafetiers et les restaurateurs à l'encontre de tout client pénétrant dans leur établissement et présentant un "pass-vaccinal" complet et à jour, au nom de l'objectif de la "protection de la santé"

     

     

     

    « Longue vie à Président Macron !France - mai 2022 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Janvier à 20:25
    Ça ne mar-che-ra pas !!! La France n'est pas un pays de collaborateurs...
      • Vendredi 21 Janvier à 20:52

        @ Fredi M... !

        Les sanctions encourues en cas de fraude au passe sont aussi durcies. Les personnes présentant un passe appartenant à quelqu'un d'autre ou prêtant leur passe, de même que les professionnels ne contrôlant pas le passe, risqueront une amende forfaitaire de 1 000 euros dès la première infraction.

        Je suppose qu'on peut (on doit) lire "les professionnels ne contrôlant pas la régularité ou la fiabilité du passe..."

        Après quelques amendes de 1 000 €, même le bistro en bas de chez vous où vous prenez votre petit jaune tous les midis depuis 20 ou 30 ans hésitera à vous ouvrir sa porte.

         

    2
    lavalliere
    Vendredi 21 Janvier à 23:09

    Hors sujet : je vous souhaite plein de petits billets bonheur pour 2022. C'est toujours un plaisir de vous lire. 

      • Samedi 22 Janvier à 11:08

        @ lavallière...!

         

        ...la "Bonne Année" pourrait commencer cette fois à partir de la deuxième quinzaine d'avril (ou pas) !

        En attendant je vous retourne très volontiers tous mes vœux.

         

        PS & HS (ou pas) : merci de me donner à votre tour (et le plus souvent possible) le plaisir de vous lire !

         

    3
    Samedi 22 Janvier à 12:05

    Les cafetiers, buralistes et caissières de supermarché sont censés contrôler une pièce d'identité si un présumé mineur veut acheter de l'alcool ou jouer au loto.

      • Samedi 22 Janvier à 14:45

        @ Pangloss...!

        ...et aussi quiconque souhaite payer par chèque à la caisse d'un supermarché, aller jouer au casino, entrer dans un cinéma porno ou justifier d'une réduction dans les transports en commun, etc... mais ça reste assez marginal si vous avez déjà fait la queue à Carrefour ou chez Leclerc, ou si vous avez voulu taquiner le bandit manchot...

        A titre égoïstement personnel, je m'en bats l’œil n'étant pas allé depuis lurette sans que ça me manque effroyablement (comme vous je crois ?) manger au restau ou boire un canon à la terrasse d'un bistro. Mais rien ne dit que ça va s'arrêter en si 'bon' chemin et ne pas être étendu (après les élections, par exemple, et face à l'inévitable nouveau variant) aux salles de spectacles, aux stades, aux foires et salons, aux musées, aux lieux de culte et autres lieux accueillant du public (même si, à titre... etc.. etc...) mais aussi aux centres commerciaux, et aux commerces de détail, et aux marchés alimentaires de plein-air ("il faut affamer les non-vaccinés"), et...

        Et puisque l'on sait maintenant que le vaccin même couplé à tous les gestes-barrière in-imaginables a une efficacité très (très (très)...) relative si j'en crois des témoignages dignes de foi rapportés et multi-confirmés sur un blog tiers, on peut douter de la pertinence de ces mesures uniquement dans le but avoué de la "protection de la santé". Avec ou sans perfusion d'une quatrième (en attendant 'mieux') ration d'ARN messager...

         

    4
    Dimanche 23 Janvier à 21:00

    On n'en est plus à une contradiction près, le conseil constitutionnel n'est plus qu'une coquille évidée de son "q".

    Stan

      • Lundi 24 Janvier à 11:29

        @ Stan...!!!

        Il ne faut pas perdre de vue que le "conseil" "constitutionnel" est présidé par papa Lolo Fabius (vaguement impliqué dans un vague scandale économico-sanitaire) et que fifils Totor Fabius du précédent est le directeur de la société McKinsey qui... "conseille" (?) le "gouvernement" en matière de politique de santé et de "stratégie vaccinale".

                              

        Mais c'est les hasards de l'existence, et l'intégrité des un·e·s et des autres ne saurait être remise en question pour un si infime détail...

         

    5
    Souris donc
    Lundi 24 Janvier à 08:21

    Con Con, habituellement c'est le CC de la DGCCRF.

    De bons bureaucrates qui ne contrôlent pas grand chose et ne produisent pas grand chose.

    Ne vous fatiguez pas à leur signaler de la fraude, du type hôtel plutôt bas de gamme, qui va se servir de son passe numérique (qui remplace votre cryptogramme) pour se ponctionner une réservation de palace grand luxe genre Ritz, Relais et Châteaux, dès que vous lui aurez ingénument communiqué votre numéro de CB.

    Vous n'aurez que vos beaux yeux pour pleurer, la Con-Con dort. 

      • Lundi 24 Janvier à 12:43

        @ Souris donc...

        ...dans des notions de cours de Droit constitutionnel que j'avais suivis pour espérer une promotion professionnelle, le conS-conS était bien ce 'cher' (dans plusieurs sens du terme) Conseil Constitutionnel...

        Mais à quelques mots près, votre remarque peut s'adresser à l'un comme à l'autr·e...

        ela concon dort, et iel passa (c'est du pipeau !)

                      

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/* Fleche haut et bas */ /* Fin Fleche haut et bas */