• AVERTISSEMENT :

    article certifié conforme

    100% mauvais esprit 

     

     

    Une bien belle résolution républicaine et citoyenne.

    Depuis le début de cette semaine, une compagnie entière de 130 C.R.S. est arrivée en renfort à Marseille pour appuyer les effectifs des polices nationales et municipales et des vigiles et agents-de-sécurité privés.

    Son objectif : lutter contre une nouvelle forme de terrorisme, silencieux mais implacable, qui menace la population de la cité phocéenne et, au delà, l'ensemble des territoires et de la planète.

    Les forces de l'ordre devront, malgré les risques énormes encourus, rechercher et neutraliser un nombre sans cesse croissant d'individus refusant le port obligatoire du masque anti-virus réglementaire dans le but -non avoué officiellement- de répandre au maximum l'épidémie.

    De source sûre il est rappelé que ces individus (dont certains seraient organisés en réseaux semi-clandestins) ne sont pas connus des services psychiatriques et agissent en toute connaissance de cause, et ne sauraient donc en aucun cas bénéficier de la juste indulgence réservée aux malheureuses personnes déséquilibrées.

    Il est bon de rappeler qu'une grande partie de la ville vit, depuis plusieurs mois, sous la coupe d'une sorte de gourou, mi-sorcier mi-marabout, se présentant auprès des naïfs comme "spécialiste -mondial !- des maladies infectieuses et en microbiologie" contestant à la fois la dangerositude de la maladie et les moyens mis en oeuvre par les grands laboratoires pharmaceutiques multinationaux pour l'éradiquer.

    On ne pourra plus, après cette heureuses décision gouvernementale se poser la sempiternelle question "Mais que fait la police ?", conformément aux ordres reçus, elle ouvre l’œil et le bon.

        Un exemple à suivre nous est donné par la police australienne :    
             
     

    Une Australienne de 21 ans a été arrêtée d’une manière un peu musclée par la police de Melbourne, parce qu’elle n’avait pas de masque dont le port est obligatoire dans la ville.

    A plusieurs reprise, la jeune femme aurait crié "I can't breathe" ("Je ne peux pas respirer") à l'instar de George Floyd, pendant que l'agent l'étranglait un petit peu.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires
  • "Élections Municipales" ou "Éjections Manucipales" ("si pâle"...) ?

    Si on en croit la Bonne Presse, les Élections Municipales risquent fort de ne pas être un succès franc et massif pour le parti (aussi bien au sens de "regroupement politique" que de "mouru un peu") dit présidentiel...

    Il devrait s'en suivre le Remaniement Ministériel, attendu tant par le petit peuple que par le Président lui-même et certains futurs ex-ministres et d'innombrables futurs ministres éventuels...

    Ne reculant devant rien... dévoué comme un Manuel Valls qui se dit paradoxalement prêt à aider la France en même temps que aider son Président... encore plus trop intelligent qu'un Gilles Le Gendre qui rêvait du casting secret idéal d'un Gouvernement Nouveau à la mesure de la Nation Nouvelle... voici, voila, ma modeste contribution pour sauver la France (et la république par la même occasion) :

     

    Premier Ministre

    Ministère de l'Intérieur

    Ministère de la Justice

    Ministère des Armées

    Ministère des Affaires Etrangères

    Ministère de l'Education Nationale

    Ministère de la Culture

    Ministère du Travail et de la Formation

    Ministère du Commerce et du Tourisme

    Ministère de la Santé

    Ministère du Temps Libre et des Loisirs

    Ministère de l'Histoire et du Patrimoine

    Ministère de la Jeunesse et des Sports

    Ministère de la Famille

    Porte-parole du Gouvernement

     

    monsieur Philippe de VILLIERS

    monsieur Laurent OBERTONE

    monsieur Michel ONFRAY 

    général Christian PIQUEMAL

    monsieur Renaud CAMUS

    madame Marion MARECHAL-Le PEN

    monsieur Eric ZEMMOUR

    général Didier TAUZIN

    monsieur Jean-Pierre PERNAUD

    monsieur Didier RAOULT

    monsieur Patrick SEBASTIEN

    monsieur Jean-Yves LE GALLOU

    monsieur Michel HOUELLEBECQ

    madame Brigitte AUZIERE-TROGNEUX

    monsieur Jean-Marie BIGARD

     (d)Éjections Manucipales

    "Et vous trouvez ça drôle...?"

     

    On me signale que monsieur Emmanuel Macron, Président de la République Française, s'est vu prescrire un arrêt de travail d'un mois, jusqu'à la date du 28 juillet inclus. Tous ensemble, nous lui souhaitons un prompt rétablissement auprès des siens.

     

     

     Mais, bon, rien n'est joué...

    On voit ça après le J.T. de 20 h.

    On en reparle lundi ou mardi.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    18 commentaires
  • TOP SECRET...

    Alors que de nombreux observateurs s'interrogent pour savoir pourquoi et comment des milliers de manifestants participent impunément à une "marche des solidarités" avec les migrants interdite par les autorités et se demandent "Que fait la police ?", je suis en mesure de vous donner des nouvelles du Préfet de Police, parti profiter du déconfinement, à plus de 100 km. de la capitale, dans une charmante petite station balnéaire des Hauts-de-France où il coulerait quelques jours heureux en bonne et charmante  compagnie...

    (archives)

    Le mardi (même ça), c'est permis [4]

    Mais...chuttt...! moi, je ne vous ai rien dit...

     

      Le mardi (même ça), c'est permis [4]

     

     Sauf si... =>

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Encore une fois, et pour quelques temps encore j'espère, dans la série "X'cusez moi", un petit article à prétention humoristique à dénoncer d'urgence...

     

     

    le mardi, c'est (peut-être ?) permis [3]

    Une visite inattendue... 

    par notre correspondant permanent dans ce Territoire

    Profitant du long week-end de l'Aïd-el-fitr et de l’Ascension réunis, notre célèbre concitoyenne et enfant du pays,  femme d'affaire et amateure d'art parisienne, politicienne française, présidente d'association caritative et jet-setteuse internationale, madame Brigitte M. est venue se ressourcer dans sa maison familiale, sans son mari retenu dans la capitale pour des raisons professionnelles. 

    le mardi, c'est (peut-être ?) permis [3]

    Elle a pleinement profité d'une météo particulièrement clémente pour se rendre sur la plage municipale, en respectant toutefois les gestes barrières et la distanciation physique, une distanciation par ailleurs appliquée spontanément et avec une rigueur exemplaire par toutes les personnes présentes. 

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires
  • C'est écrit dans Le Journal :

    Emmanuel Macron pose les jalons du futur plan pour l’hôpital

    "On ne peut pas redémarrer comme s’il ne s’était rien passé", souligne l’Elysée. Le président de la République a annoncé que des discussions allaient rapidement s’ouvrir.

    Sans donner plus d’indications sur le calendrier de la réforme ni sur les moyens supplémentaires qu’il entendait lui accorder, le chef de l’Etat a annoncé que des discussions allaient rapidement s’ouvrir sous l’égide du ministre de la santé.

    le lundi, c'est (encore) permis

    (image d'archives)

    Par ailleurs, madame Sibeth N'Diaye, porte-parole du gouvernement a annoncé d'ores et déjà plusieurs mesures concrètes : 

    La médaille de l’engagement face aux épidémies, créée en 1884, sera réactivée afin de récompenser individuellement ou collectivement les personnes qui se sont dévouées pendant la crise du Covid-19. Le prix en sera libre et les bénéfices de la vente iront à la Fondation Trogneux Pour Les Hôpitaux Parisiens.

    Le Président souhaite que la fête nationale soit une occasion supplémentaire symbolique de manifester l’hommage et la reconnaissance de la nation à tous ceux qui se sont engagés dans la lutte contre le Covid-19 : ministres, députés de la majorité et porte-paroles du Gouvernement (officielle et journalistes de "Libé", du "Monde" et de "BFM-TV")

    Les conjoint·e·s et les enfant·e·s des personnels soignants étant plus que d'autres soumis à des risques de contamination de la part de leurs parent·e·s, ils seront prioritaires pour recevoir des échantillons de vaccins gratuits et obligatoires, dans la limite des stocks de tests et de cobayes disponibles.

    L’entourage du Président réfléchit à l'idée d'un "Mémorial aux Victimes du COVID-19" mais le site n'en a pas encore été déterminé définitivement. Les rumeurs évoquant l'emplacement des futures ruines de Notre-Dame de Paris et le libellé du frontispice "Aux victimes de l'Incompétence et du Cynisme de la Macronie 2017-2020" sont infondées.

    Des "Cités d'Urgence Sanitaire" provisoires seront installées à proximité des établissements dits "de santé Publique" pour y héberger le personnel soignants (ainsi que leurs familles) afin de leur éviter de longs et pénibles trajets, en prévision des prochaines pandémies imprévisibles, réduisant ainsi le risque de contaminer des voisins innocents.

    A l'issue de ces déclarations, le président de la République a effectué une visite surprise dans un célèbre hôpital parisien pour y recueillir les impressions des personnes concernées :

    le lundi, c'est (encore) permis

     

     

    voir aussi : http://aumilieuduvillage.eklablog.com/le-mardi-c-est-toujours-permis-2 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Arrêtons de broyer du noir, de rire jaune et de voir rouge (en gros).

    La loi contre les contenus haineux sur Internet (dite "loi Avia") est une loi destinée à retirer, après dénonciation citoyenne, tous contenus inconvenants, haineux ou hostiles au "grand remplacement" des principaux réseaux sociaux, des plates-formes collaboratives et des moteurs de recherche, et d'en punir les auteurs, avec sévérité mais justice. Le texte avait été adopté par l'Assemblée nationale le 9 juillet 2019, puis par le Sénat le 17 décembre 2019. Le texte est maintenant définitivement adopté par l'Assemblée nationale le 13 mai 2020, date devenue "journée internationale française de la Mouche à l'rem".

    La législateure, dans sa grande mansuétude, a prévu qu'il sera néanmoins possible aux auteurs responsables de tels contenus (auteurs appelés parfois "haters", "trolls", "têtes d’œufs anonymes" en langage administratif) de retrouver -pour une période d'essai- l'usage de leur ordinateur et leur accès aux réseaux:

     

     

     

     voir aussi : http://aumilieuduvillage.eklablog.com/le-mardi-c-est-encore-permis-1

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique