• # L'Aveu

     

    Le think tank américain "Atlantic Council" a inauguré son centre "Europe", installé à Washington. Le 4 février, le Président de la République française s'est longuement entretenu en anglais avec ses dirigeants depuis l'Elysée.

    Interview du Président Macron au think tank américain "Atlantic Council"

    Le Président de la République Emmanuel Macron a accordé un entretien au think tank américain "Atlantic Council", spécialisé dans les affaires internationales et basé à Washington, au sujet de l’Europe et de l’avenir des relations transatlantiques.

    Sous la modération de Benjamin Haddad, directeur du Centre Europe de l’Atlantic Council, le Président Emmanuel Macron a répondu aux questions de plusieurs personnalités américaines et européennes

    Il a ainsi développé sa vision d’une Europe forte et souveraine, et a abordé les points de convergence avec la nouvelle administration américaine sur les grands défis mondiaux. 

     

     

     

    Revoir l'entretien (intégralité)

     

     

    « La poisse..."SPECIAL (no) COMPLOTISTES" (vidéo) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Février à 19:04

    Pourquoi postez vous des vidéos qui ne font rien que m'agacer?

      • Dimanche 7 Février à 10:19

        @ Pangloss...!

        Parce que ça m'agace moi le premier et que y'a pas de raison que je sois le seul à me faire bouillonner la rate.... !

         

        Et pi, quand je poste des trucs divertissant ("le blues de la poisse", p. ex.) on me snobe... !

         

    2
    Samedi 6 Février à 19:42

    Noble ambition !

      • Dimanche 7 Février à 10:27

        @ Dr WO...!

        "Une Europe forte et souveraine"... !

        Mais sous le contrôle sous le patronage de l'"Atlantic Council", un think-tank libéral basé à Washington -et financé lors de sa création par (entre-autres) les Émirats Arabes Unis-, qui est associé aux progressistes GAFAM comme FaceBook pour "lutter contre les désinformations et les ingérences étrangères" et qui, (en France, par exemple) aide financièrement Libération dans sa chasse aux fakes news... qui détiennent et diffusent La Vérité vraie, quoi !...

        Et dont le "centre Europe" est dirigé depuis les États-Unis par l'ancien représentant local du "Comité En Marche" à Washington, celui qui servait de "modérateur" dans l'échange entre Président et ses... "partenaires" (?) étasuniens.

        Le tout dans la continuité des révélations de Ph.de Villiers dans son livre ("délirant, mensonger, dégoûtant, et entre contre-vérités et complotisme") sur les débuts de la construction européenne par ses altruistes et obligeants papas fondateurs.

    3
    Samedi 6 Février à 22:52
    Jacques Etienne

    is accent is vairi goude ! 

      • Orage
        Dimanche 7 Février à 06:23

        Indeed! Dès le début de son mandat, tous les journalistes ont célébré son accent et sa maîtrise de l'anglais.

        Voire...Un bel accent français et une syntaxe approximative. "My willingness from the very first days...". Aucun

        anglo-saxon ne s'exprimerait ainsi. Il doit consulter une traduction par Google.

      • Dimanche 7 Février à 10:34

        @ Jacques Etienne...?

        ...ande zi youropéanne programm fore France itou !

                            

         

         

         

      • Dimanche 7 Février à 10:43

        @ Orage...!

        "Dès le début de son mandat, tous les journalistes ont tout célébré en Lui et en Madame..."

        En tout cas, en anglais, "Emmanuel Macron, President of the French Republic, gave an interview to the American think tank Atlantic Council" (https://www.elysee.fr/en/) ça pourrait prêter à confusion et prendre un sens plus critique que "Emmanuel Macron, président de la République française, a accordé une interview au think tank américain Atlantic Council"

         

    4
    Souris donc
    Lundi 8 Février à 11:14

    Selon Alain Chabat des Nuls, Macron a promis de faire de la France une Start-up Nichon, n'est-il pas ?

      • Lundi 8 Février à 11:38

        @ Souris donc...!

        Oui...

        ...Mais "au sein" de l'empire colonial étasunien d'Occident.

    5
    Le Page
    Lundi 8 Février à 15:02

    I don'know if my taylor is rich, but I know my république is..., fauched? rinced?;;; poor, yes, poor. And it's a problem because I don't want that, Me, I would have (c'est comme ça qu'on dit? may be...) a république rich and it's not possible, because with all the billions of euros we put out of the windows it's difficult to put some of them at side.

    So , I change my gun of shoulder and I take another pass. The army, the army of Europe! Here is a big project at the height of my person. Then, as the General de Gaulle did, I want to create an European army, and I'll be the chief. I am the only one able in Europe to do that.

    I hope the big Merkell shall be ok; the others are shit.

    I am very tired, then I stop.

    (putin, si j'avais su j'aurais jamais dit que je parlais Anglais couramment. "Brigitte , deux doliprane, j'ai mal à la tronche!"

     

      • Lundi 8 Février à 17:39

        @ Le Page oh !

        It is not sa republic to him, but the republic of the drinkers and smokers children of Astérix.

        He prerered his imperatorium. 

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :