• France Gall, Black-M. & Booba ???

    C'est pas triste, les commémorations de décès chez les socialistes...

    France Gall, Black-M. & Booba ???

    Tonton, pourquoi tu tousses pu?

     

     

    Vu, lu, sur... (et copié et collé depuis...) "Le Parisien" du 10 janvier:

    (pas le p'tit dessin, ni les photos des gens...)

     France Gall, Black-M. & Booba ???

    Du rap et Montebourg pour le dîner des     fidèles de Mitterrand

     

     

     

    France Gall, Black-M. & Booba ???

    France Gall, Black-M. & Booba ???

    France Gall, Black-M. & Booba ???

    France Gall, Black-M. & Booba ???

    Les fidèles de l'ancien président se sont retrouvés, comme chaque 8 janvier, au jour anniversaire de sa mort, dans le restaurant parisien qu'il affectionnait.

    Chaque année, ils sont une vingtaine à se retrouver pour dîner le 8 janvier, jour de la mort de François Mitterrand, à la Cagouille, un discret restaurant de poissons de Montparnasse (Paris XIVe) au décor sobre où l'ancien président avait ses habitudes.

    Il y a ceux qui, depuis vingt et un an, n'ont jamais manqué une seule édition de ce rendez-vous du dernier carré de la mitterrandie. C'est le cas d'Anne Lauvergeon, ancien sherpa de l’Élysée, qui dirigea ensuite Areva, de Mazarine Pingeot, la fille longtemps cachée de François Mitterrand, ou encore de Fodé Sylla, ex-président de l'association SOS Racisme, aujourd'hui ambassadeur itinérant du Sénégal.

    Coques, huîtres, colin et Paris-Brest

    Évidemment, comme chantait France Gall, décédée la veille, dont les convives ont beaucoup parlé, il y a ceux qui ont tiré leur révérence : l'acteur et beau-frère Roger Hanin, l'ex-première dame Danielle Mitterrand ou encore Pierre Bergé, décédé le 8 septembre dernier. L'ancien PDG d'Yves Saint Laurent était, avec Anne Lauvergeon, le grand ordonnateur de cette cérémonie devenue un rituel de mémoire autant que d'amitié. "Avant, ceux qui, pour une raison ou pour une autre, ne payaient pas leur repas pouvaient compter sur Pierre pour régler la note finale", raconte avec un sourire Fodé Sylla. "Signe des temps, maintenant, on paye avant de se mettre à table." Soit 55 € pour un menu déclinant coques, huîtres, colin et un Paris-Brest pour terminer.

    Les vingt-six convives (parmi lesquels l'ancien ministre Jean Glavany, le biographe Pierre Favier, Caroline Lang, fille de Jack, la sénatrice Hélène Conway ou le diplomate Bruno Delaye) se sont répartis entre les trois tables dressées au milieu du restaurant où avaient pris place respectivement Michel Charasse, ancien ministre et membre du Conseil constitutionnel, Mazarine Pingeot (qui s'éclipsera pour participer à une émission télé sur... France Gall) et Anne Lauvergeon.

    Montebourg en forme

    C'est autour de cette dernière que la soirée aura été la plus animée. Atomic Anne — son surnom lorsqu'elle dirigeait le géant français du nucléaire — avait invité en guest star un certain Arnaud Montebourg. Très en forme et à son aise au milieu des mitterrandistes, l'ancien ministre de l’Économie de François Hollande n'a rien perdu de sa verve, apostrophant sur un mode faussement ingénu l'ancien fidèle de Mitterrand, Louis Mexandeau, "pour savoir ce qui se passe au PS".

    La soirée s'est terminée sur des reprises par Anne Lauvergeon, devenue fan de rap, des chanteurs Black M et Booba. Étonnante postérité pour le mitterrandisme...

    © Philippe Martinat 

     

    France Gall, Black-M. & Booba ???

     

    France Gall, Black-M. & Booba ???

     

    France Gall, Black-M. & Booba ???

     

    France Gall, Black-M. & Booba ???

     

     

    ...A priori, une information de ce tonneau, on devrait être nombreux à s'en battre l’œil avec un tibia de langouste.

    Pourtant, à la réflexion, on se rend compte qu'il y a plein de renseignements précieux dans ces quelques lignes:

    • la petite vingtaine de derniers survivants de l'époque tontonnienne se retrouve "régulièrement" mais "discrètement" depuis 1996 dans un sobre petit restaurant de Montparnasse où le grand homme avait son rond de serviette. Sans la présence malencontreuse d'un grand reporter qui dinait par hasard à une table voisine, la discrétion aurait été de mise pour une autre bonne vingtaine d'années!

    • les Anciens Présidents d'Association Anti-Racistes se voient accorder des promotions proportionnées à leurs mérites: avant (ou après ???) que "Harlem" Jean-Philippe Désir se soit vu confier le rôle tant justifié de "représentant de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe pour la liberté des médias", un autre s'est donc vu accorder une promotion de V.R.D. (voyageur-représentant diplomate) par l'ensemble des pays civilisés.... l'actuel chef de file (dont le nom m'échappe, Taricq Ramhadan ? Georges-Louis Tin ?...) espèrerait le poste d' "ambassadeur plénipotentiaire chargé de la négociation internationale pour les tropiques du Cancer et du Capricorne" (les pôles étant déjà en charge d'une autre éminente personnalité).
    • avant la disparition de Pierre le Mécène, en septembre 2017 (R.I.P.), tout un chacun pouvait participer à ce diner commémoratif autant que cordial et prestigieux: chaque convive -tel un président d'association-citoyenne-à-but-non-lucratif désargenté- qui aurait oublié son porte-feuille ou avouerait "être un peu raide en ce moment"  se voyait offrir l'addition, le gîte et le couvert...

    • la fifille du disparu-prématurément-à-l'affection-des-siens s'autorise de sortir de table avant la fin du repas (malheureusement, "maintenant, on paye avant de se mettre à table"!...), certainement en emportant son dessert dans un doggy-bag pour offrir aux pauvres de sa paroisse, dans sa hâte de s'en aller confier à Michel Drucker (ou n'importe quel autre journaliste de talent) et à tous les français attentifs et impatients l'entière admiration qu'elle portait à l’œuvre de France Gall, disparue-prématurément-à-l'affection-des-siens...

    • un ancien ministre mais futur nouveau jeune premier du septième art avec le film "Neuilly sa mère - le retour", et producteur de miel français à la tête de sa société "les équipes du made in France", et vice-président du comité stratégique du groupe Habitat, et... guest-star de l' ordonnateuse en chef, arrive en souriant de toutes dents blanches et longues, histoire de raconter des histoires d'ancien ministre avec un ancien ministre d'un autre ancien ministre, ancien ministre des pétété, ancien conseiller régional auprès des bas-normands et toujours co-fondateur du Club de la chanson paillarde...  et lui demander ce qu'il se pouvait bien se passer d'intéressant en ce moment dans la rue de Solférino ! 

    • une sexagénaire classieuse et distinguée, ancienne secrétair·e général·e adjoint·e de l’Élysée, ex-présidente du Conseil de Surveillance de Libération, ex-présidente d'une indispensable Commission sur l'Innovation, ex-présidente d'Areva (où elle n'aurait été soumise à aucun rayonnement nocif) grâce à l'intervention amicale de Dominique Strauss-Kahn, ex-mise en examen pour "diffusion d’informations trompeuses et présentation de comptes infidèles'", etc... s'émoustille à la fin du repas (55 € pour quelques fruits de mer, un filet de colin et un Paris-Brest, sans compter l'apéro, les vins, le café et le pousse-café !..) et grimpe sur la table pour reprendre les longs tubes musicaux de ses rappeurs blacks préférés !

     

    On en rigole, hein...?

     

    @ Ana María Hidalgo Aleu, ép. Germain

    FACULTATIF...

    On rigole encore, donc...

    ...dans la joie et la bonne humeur, en attendant le nom du prochain à tirer sa révérence..

    Évidemment...

    France Gall, Black-M. & Booba ???

    Faites comme Atomic Anne:

    Parmi les trois chansons ci-dessous, l'une d'elle n'appartient ni au répertoire de Black-M ni de Booba; si vous la reconnaissez, envoyez 1,2 ou 3 à l'ambassade itinérante du Sénégal.

    Les gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses.

     

    1

     

    Il n'y a pas de loi ici, c'est la Sinaloa
    Il fait beaucoup trop noir ici, viva la vida loca
    Ils ne veulent pas nous voir ici, j'suis ce nègre au fond du wagon
    J'ai un cœur tombé du camion, le sourire au bout du canon
    J'aime l'argent mais je préfère avoir le temps
    Tu as l'arme, encore faut-il avoir le cran
    Pour le trône, tout se règle par le sang
    Sur le macadam, les mômes ne respectent pas les grands

    Sombre histoire, triste mélo'
    Dinero, où es-tu dimelo
    Je ne suis plus très far away
    J'suis prêt pour le Main Event
    Baisse les yeux, c'est pas la fête
    Mon Dieu est tombé sur la tête
    Équipe adverse n'a que la schneck
    Sur l'billet vert, marque de la bête

    J'vais bien t'baiser et t'auras pas à lâcher une thune
    T'es témoin d'un mariage entre une Kalash' et une plume

    T'en as deux une dans la bouche et l'autre dans le croissant de lune
    Depuis 0.9, ils critiquaient mais ont tous saigné l'autotune
    On nous remettra pas les chaînes, non
    J'baise la vie comme une chienne qu'a pas de prénom
    Gros spliff entre les babines j'fume mes démons
    On ira tous en taule si tu donnes des noms
    Gun est dans le froc, oh
    J'crache fumée épaisse de white weedo vers la window
    Faudra m'passer sur le corps, impossible sur les réseaux
    Un G ne meurt jamais, étoile brillera dans le bando
    Et j'n'en suis pas resté là, sombre pirate, je n'ai jamais ché-lâ
    Qu'il tombe bombe ou rafale, donne moi la main mets toi sous mon umbrella

    Sombre histoire, triste mélo'
    Dinero, où es-tu dimelo
    Ils n'sont plus très forts, ouais
    J'suis prêt pour le Main Event
    Baisse les yeux, c'est pas la fête
    Mon Dieu est tombé sur la tête
    Équipe adverse n'a que la schneck
    Sur l'billet vert, mate la tête

    Il n'y a pas de loi ici, c'est la Sinaloa
    Il fait beaucoup trop noir ici, viva la vida loca
    Ils ne veulent pas nous voir ici, j'suis ce nègre au fond du wagon
    J'ai un cœur tombé du camion, le sourire au bout du canon
    Laisse moi rêver, laisse moi rêver
    Laisse moi rêver, laisse moi rêver

     

    @ Ana María Hidalgo Aleu, ép. Germain

     

    2

     

    Ma rue est bourrée de vices, À chacun ses délices, à chacun sa 8.6.
    Dans ma rue, les lascars se serrent la main, Ce n'est pas comme dans le show biz, ou les mecs se font la bise.
    Dans ma rue, les chinois s'entraident et se tiennent par la main,

    Les youpins s'éclatent et font des magasins,
    Et tous les lascars fument sur les mêmes joints.
    Dans ma rue, c'est un pub pour Benetton,
    Et tout le monde écoute les mêmes son à fond,
    Mangeur de cacher ou de saucisson.
    Dans ma rue, je suis posé, je marche tranquille dans la ville,
    J'esquive les civils et reste patron du style.
    À chacun sa banlieue, la mienne, je l'aime,
    Et elle s'appelle le 18ème.

    Dans ma rue, pour communiquer il faut être trilingue,

    Et faire attention quand on marche sur des seringues,
    Se méfier des dingues, qui sortent leurs flingues.
    Dans ma rue, les péripatéticiennes craquent pour du crack,
    Les pompiers les réveillent en leur mettant des claques.
    Personne ne veut tenter le bouche à bouche,
    Les clodos s'échappent, pour ne pas prendre de douche.
    Dans ma rue, le vendeur de grec veut nous empoisonner,
    Sa viande est bizarre, son huile est périmée.
    Comme moi l'épicier fait ses courses à ED,
    Il me revend les mêmes produits que j'achète l'après midi,
    Quatre ou cinq fois plus cher, la nuit.
    Dans ma rue, ça vole, ça viole,
    Mais qu'est ce que tu veux, à chacun sa banlieue,
    La mienne je l'aime et elle s'appelle...

    Porte de la Chapelle, ou terminus,
    Tout le monde descend reste ou prend son bus.
    Bienvenue dans ma rue ou la crasse colle à tes pieds
    Sur le trottoir comme de la glu.
    Bienvenue dans ma rue, ou les pigeons meurent dans le caniveau,
    À force de manger du dégueulis de toxico.
    Dans ma rue, autant de flics que de mecs cocus.
    Le coiffeur raconte des blagues au dealer,
    Les policiers donnent des planques aux voleurs,
    Le facteur aide le maquereau à relever les compteurs.
    J'ai été élu président de ma rue,
    J'ai placé mes ministres, tout le monde est corrompus.
    À chacun sa banlieue, la mienne je l'aime,
    Et elle s'appelle le 18ème, Dans ma rue big Black m les yeux plus gros que le monde dans ma rue.
     
     

     

     

     

     

     

     

     

     

    @ Ana María Hidalgo Aleu, ép. Germain

     

    3

     

    [E]
    We're no handy silver lining
    We're no crime to make the headline news
    If it's a matter for decision
    You and I can be the ones to choose
     
    [F]
    Je te donne mes espoirs cachés
    Je te donne mes incertitudes
    Je te donne mes plus grands secrets

    [D]
    La vie c'est déjà si compliqué
    Donner pour donner
    Tout donner
    C'est la seule façon d'aimer
    Donner pour donner
    C'est la seule façon de vivre
    C'est la seule façon d'aimer

    [E]
    Pas la peine de vivre enfermé

    [F]
    C'est pas la peine

    [E]
    Pas la peine de rester couché

    [F]
    Non c'est pas la peine

    [E]
    Je te donne sans rien demander

    [D]
    La vie c'est déjà si compliqué..

    [F]
    Je te donne mes sourires moqueurs
    Je te donne ma force ma douceur
    Je te donne mes secrets fragiles

    [D]
    La vie c'est déjà si difficile
    Donner pour donner
    Tout donner
    C'est la seule façon d'aimer
    Donner pour donner
    C'est la seule façon de vivre
    C'est la seule façon d'aimer

    [E]
    Oh ! donner pour donner
    Tout donner
    C'est la seule façon d'aimer

    [F]
    Donner pour donner
    C'est la seule façon de vivre
    C'est la seule façon d'aimer

    [D]
    Donner pour donner
    Tout donner
    C'est la seule façon d'aimer
    Donner pour donner
    C'est la seule façon de vivre
    C'est la seule façon d'aimer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « N.D.D.L.: "LA" solution ?Es-tu un "extrémiste" ? »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Janvier à 17:22

    Les réunions d'anciens combattants sont habituellement mortelles.

      • Vendredi 19 Janvier à 22:50

        Cette réunion-ci fut peut-être "mortelle", dans un de ses nombreux sens figurés parfois contradictoires mais , heureusement/malheureusement, pas au sens propre du terme (ou j'en ai pas entendu parler)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :