• Au point où l'on en est...

    Au point où l'on en est...

     

    Syncrétisme : une statue mélange les images de la Vierge de Guadalupe et de la déesse Coatlicue-Tonantzin au Mexique – les "simples catholiques" protestent

    On peut ne pas être un bigot forcené ou même être agnostique, on peut ironiser sur le style employé, mais peut-on accepter, ailleurs ou ici, aujourd'hui comme hier et demain, tous les blasphèmes, toutes les railleries ou toutes les insultes ?

     

    Je cite:

    Une sculpture d’Ismael Vargas s’élève depuis peu au centre de la ville de Guadalajara au Mexique. Elle porte le titre révélateur de Sincretismo (syncrétisme) et montre en effet un télescopage d’une divinité aztèque, Coatlicue-Tonantzin, avec l’image de la sainte patronne des Amériques, la Vierge de Guadalupe, cette image non faite de main d’homme que vénèrent des millions de pèlerins chaque année à Mexico. Indigné, un groupe de catholiques qui se sont appelés le "Pueblo Catolico Sencillo" (le simple peuple catholique) a lancé dès la mi-août une campagne de protestation pour dénoncer le blasphème et demander le démantèlement de l’œuvre qui non seulement blesse les chrétiens, mais qui porte atteinte à l’honneur et à la vérité de la très Sainte Mère de Dieu, la plus magnifique des créatures, confondue avec l’idole d’une religion sanguinaire.

    Installée au carrefour de l’avenue du Fédéralisme et de la rue Herrero y Cairo, la statue de 9 m de haut est constituée par le croisement de deux plaques d’acier colossales et ouvragées, où se superposent l’image si connue de Notre-Dame de Guadelupe et l’horrible déesse avec ses têtes de mort et son rictus cruel.

    Coatlicue est l’exact contraire de la Vierge Marie : idole de pierre et non créature la plus pure qui soit, figure d’une croyance païenne qui exige le sacrifice humain, effrayante invention démoniaque dont la représentation rappelle la tristesse et la violence du panthéon précolombien. Coatlicue signifie littéralement : "Celle qui a une jupe de serpents." Cette charmante déesse de la Terre portait en outre un collier de mains coupées, de cœurs et de crânes humains. Elle se rassasiait de cadavres d’hommes et ses mains et ses pieds étaient griffus.

    Aussi est-elle représentée avec la tête coupée et des flots de sang coulant de sa gorge.
     
    On comprend que de nombreux catholiques de Guadalajara, de toutes conditions, se soient précipités dans la rue pour manifester et proclamer leur amour de la véritable patronne des Amériques...

    Au point où l'on en est...

    Au point où l'on en est...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    explications des catholiques de Guadalajara :"Tout le monde sait que le serpent est une représentation du démon, et même pour les cultures antiques, il représentait divers aspects opposés, le chaos, la confrontation, la guerre, la domination, la sagesse de ce monde, etc. Tous ces concepts peuvent être attribués au démon .../... Pour quiconque possède une culture catholique, cela représente clairement que le démon est au-dessus de la Vierge et bien évidemment, une telle expression est en conscience inacceptable pour tout catholique."

    « SO-LI-DA-RI-TÉ.. (ben, voyons !)COUCHÉ.....! »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :