• un Sous-Préfet parano...

    "En Marche" vers la disparition annoncée de la France

    Habitué des "lettres ouvertes" et des réunions publiques, dans un troquet de village lors de son itinérance mémorielle comme dans des salles de classes d'écoles primaires ou dans des gymnases ou des salles des fêtes des territoires périphériques, un des anciens élèves de madame Trogneux, ex-professeuse de français dans un lycée du Nord de la France vient donc de se fendre d'une longue lettre destinée "directement" à tous les "citoyens d'Europe" qui devaient n'attendre que cet événement inouï avant de prendre une décision pour les prochaines élections "européennes". Il n'est pas recommandé, sous peine de poursuites pour une offense ou un délit quelconque envers le chef de l'état, d'y voir un début de campagne électorale clandestine et, en même temps™, une ingérence dans les affaires de nations (encore pour quelques temps) libres de leurs choix.

     

    Plus à l'aise pour diriger virtuellement une Europe fantasmée selon les désirs d'une finance mondialiste que pour assurer la prospérité, la tranquillité et la sécurité du pays qu'il est censé "présider", sa prose rédigée "en solo" -moyennement appréciée et accueillie avec une indifférence polie frôlant l'agacement ou l'hostilité par ses partenaires "progressistes"-, est accessible en libre service et disponible en une vingtaine de langues différentes, dont le français, sur les sites de tous les journaux respectables de l'Hexagone et repris, spontanément semble t-il, par "de prestigieux quotidiens européens"

     

    J'en ai retiré, certainement aveuglé par mes préjugés, un grand sentiment de malaise à la lecture répétitive des mots employés, comme un leitmotiv obsessionnel par le personnage mégalomaniaque que l'on nous présente comme président de la République ("démocratiquement élu", me dit-on...!) française: "piège", "mensonges", "irresponsabilité", "fausses informations", "manipulations", "stratégies agressives", "influence de puissances étrangères sur nos votes", etc... Personnage qui pourrait paraître quelque peu  paranoïaque ou complotiste. Ou opportuniste.

    Sans oublier, bien sur: les rappels autoritaires à la solidarité et à l'accueil des migrants... la nécessité d'un pacte d'avenir pour un destin commun avec l'Afrique... l'évidence même que la planète ne peut être sauvée d'une menace écologique que par les experts bruxellistes... la nécessité de lutter contre les nationalismes repliés sur eux-mêmes... la possibilité de revoir tous les traités antérieurs qui ne correspondraient pas à Son projet ("ce que je vous demande... c'est de le faire gagner...!")

    Sans oublier, mais c'est très étonnant ou un peu hypocrite de la part d'un ancien banquier international de haut niveau et très influent, la lutte contre le capitalisme financier et contre les "lobbies" et la nécessaire défense et amélioration des progrès et des droits et acquis sociaux (qui coûtent pourtant un pognon de dingue)...

    Sans oublier, bizarrement ou pas, l'oubli, volontaire ou pas, de toute référence au terrorisme, aux attentats, à l'insécurité: mots totalement absents du texte et donc à peine plus intéressants que des galimatias de carabistouilles populistes.

    Sans oublier la nécessité d'une police commune européenne... d'une armée commune européenne... d'une politique économique,  industrielle, agricole, environnementale, et même culturelle européenne commune, etc... etc...

    un Sous-Préfet parano...

    Ce qui risque, à terme, de faire que celui qui se prendrait pour un grand homme à la tête d'une grande nation, deviennent par sa propre grâce, un petit gouverneur, un modeste sous-préfet, sans autre pouvoir que protocolaire et honorifique d'une vague province européenne sans âme, sans histoire, sans culture (mais ça, c'est vrai, "il" ne l'a jamais vue), un inutile sous-préfet parano, effrayé par les méchants, les cyniques, les extrémistes et les factieux qui rodent autour de son logement de fonction...

    Mais le pire, c'est l'intitulé de son programme pré-électoral "Pour une renaissance européenne" qui résonne de façon insultante et fallacieuse (comment "renaître" avec des racines coupées, broyées, calcinées...?)  en échos aux engagements et aux efforts que déploient certains "vrais" européens, soucieux des racines authentiques (et théoriquement éternelles) du "vieux continent"

    par exemple, certains éditoriaux de "Ligne Droite"

    Une Europe qui défend ses frontières et se protège de l’immigration

    À l’heure du choc des civilisations, affirmer la dimension européenne de notre identité

    Comprendre que le choc des civilisations est une menace pour l’Europe

    Orgaiser l’Europe pour promouvoir son indépendance, son identité et sa puissance

    Le groupe des cinq grands pays européens pour remplacer le couple franco-allemand

    Une Europe confédérale libérée de la bureaucratie et dirigée par les États

    et aussi quelques articles sur "Polémia"

    L’identité européenne, une réalité et une richesse

    "Européen d’abord": l’union par la civilisation

    Européen d’abord : Jean-Yves Le Gallou appelle au Grand Ressourcement des Européens

    ou encore la presque totalité des textes de l' "Institut Iliade"

    Ce que nous sommes : Aux sources de l’identité européenne

    L’Europe, une civilisation plutôt qu’un espace

    Pour une préférence civilisationnelle

    Le pape et le suicide de la civilisation européenne

    Jean de Brem, sentinelle de l’Europe

    Avec Dominique Venner

     

    On peut s’intéresser aussi, pour démonter mon argumentaire sur la paranoïa présidentielle, à

    Cet étrange Monsieur Monnet (de Bruno Riondel )

    "Cet étrange Monsieur Monnet" fossoyeur de l’Europe et modèle de Macron:

    Monnet fut très tôt un idéologue de la construction européenne. Mais était-ce par conviction ou par adhésion – intéressée – à un mondialisme qui le rétribua au centuple ? Monnet fut-il le "père de l’Europe", appellation flatteuse qui justifia sa panthéonisation, ou bien plutôt son parrain, son "padrino", au sens mafieux du terme ? (Polémia)

    Monnet l’Européen aurait-il été Monnet l’Américain, le cheval de Troie de l’impérialisme financier en marche ? L’homme que Marie-France Garaud qualifia d'”agent de la CIA” fut-il le fossoyeur de l’Europe ? (Média-Presse.Info)

     

     

     

    « Dans la presse...Schiappa !... Bon, alors ? Au boulot !... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Mars 2019 à 15:29
    Pangloss

    Cette idée de lettre aux européens est si bête qu'elle en est inquiétante.

      • Mercredi 6 Mars 2019 à 17:07

        TOUT (ou presque ?) ce que fait ou dit Macron est potentiellement inquiétant... y compris, par exemple mais pas que, la personnalité parfois inquiétante des collaborateurs officiels ou fantaisistes dont il s’entoure avec une délectation inquiétante...

        Au fait, que devient ce brave toutou de Némo ? parti avec Alexandre ?

         

    2
    corto
    Mercredi 6 Mars 2019 à 16:41
    corto

    @Pangloss: inquiétante... perso, ça fait bien deux ans que ce Macron m inquiète, en fait depuis: " C'est noooooootre projet ! "

     

    @Bedeaau: j aime beaucoup l'Institut Illiade, font du beau boulot. Il n ya que leur coté un peu trop "païen" qui me g^ne

      • Mercredi 6 Mars 2019 à 17:32

        - Effectivement, tout est inquiétant dans le Macron, sa campagne électorale, son élection, son programme enmêmetempiste, ses déclarations contradictoires, son équipe prétentieuse de bras-cassés incompétents, ses crises d'autorité et ses atermoiements... et bien sur, mais pas que, ses fréquentations officielles ou discrètes, publiques ou privées. A priori, on en a pour encore trois ans minimum d'un quinquennat pratiquement reconductible par accord tacite.

        - Dans la ligne de l' "Institut Iliade", j'aurais pu (j'aurais du ?) signaler "Terre et Peuple - Résistance Identitaire Européenne", un peu plus engagé politiquement et militant, tout aussi "païen" (bien plus "indo-européen" que "judéo-chrétien" ou même "gréco-latin"...) mais il m'a semblé que mon article était assez long comme ça, et il est certainement déjà connu de tous les européens nauséabonds...

        lien vers le site

        Sinon, exemple de vidéo sympa, dans la rubrique "Arts Culinaires"

        "Pourquoi, nous fêtons le cochon"

        https://dai.ly/xcyl0k

         

    3
    corto
    Mercredi 6 Mars 2019 à 22:12
    corto

    je connais pas cette revue. On la trouve ou?

    4
    Jeudi 7 Mars 2019 à 20:58

    Je n'ai pas lu cette lettre. Vos critiques me semblent a priori sensées. Pour ma part, je trouve que la création de l'UE fut un évènement historique exceptionnel après les boucheries que l'Europe a vécues. Mais je crains que cette création unique risque d'éclater et si c'était le cas, les pays européens ne seront que de petites régions que d'autres avalerons aisément, ce qui se fait déjà.

      • Jeudi 7 Mars 2019 à 22:21

        Certes, "la création de L'Union Européenne fut un événement historique exceptionnel..." mais dont une partie semble ("semble...") être moins glorieuse ou honorable que la version généralement admise et racontée

        A la fin de mon article, je faisais allusion au livre de Bruno Riondel sur "Cet étrange Monsieur Monnet".

        Depuis, j'ai découvert quelques articles qui diffèrent dans leur analyse ("Le Point" , "Valeurs Actuelles" et "Le Figaro", par exemple) concernant le dernier "livre choc" de Philippe de Villiers: "J'ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu" (mais que je n'ai pas encore lu)

        Je n'ai, bien sur, aucun moyen de contrôler ou vérifier les sources et les affirmations de l'auteur, mais ni Philippe de Villiers, ni les éditions Fayard ne sont réputés pour leur manque de rigueur ou leur acharnement aveugle contre les institutions en général, ni leur complotisme international forcené. En suivant quelques liens à partir des mots clefs (Monet, Schumann, Hallstein, Bilderberg, etc... -présents dans le livre et repris dans les différents articles ), on s’aperçoit que plusieurs autres ouvrages sur le même sujet ont déjà été publiés, avec peut-être moins de rigueur et de précisions, mais sans l'impact provoqué par la personnalité incontournable et relativement respectable du créateur du Puy du Fou.

        La date de sortie de ce livre, à quelques mois des élections européennes n'est peut-être pas un hasard (surtout quand ressort le fait que Paul Ricœur, le soi-disant mentor de Macron, avait des sympathies pétainistes) mais c'est en tous cas un synchronisme assez habile ...

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :