• Dans la presse...

    Si on en croit les journaux, et pourquoi ne les croirait-on pas:

    Dans la presse...

     

    Dublin: un croisé décapité par des vandales dans une crypte... (le Figaro) 

    Le "croisé" de Dublin, décapité huit cents ans après sa mort... (le Monde)

    Irlande : la momie d’un croisé, vieille de 800 ans, profanée et décapitée... (le Parisien) 

     

    "Le Figaro" insiste sur la personnalité iconoclaste des auteurs: "Des vandales ont dérobé la tête faisant partie des restes momifiés d'un croisé ... " et finit par préciser que "Le "croisé" est censé avoir péri pendant ou peu après une croisade pour reprendre Jérusalem", (avec des guillemets " " à croisé, pouvant paraître au mieux inutiles, voire même un tantinet ironiques).

    "Le Monde" aurait une légère tendance à minimiser les faits en rappelant d'un ton espiègle que "En 1996 des adolescents y étaient entrés par effraction et avaient sorti des corps de leur cercueil. (...) Ils les avaient traînés sur le sol et il semblerait qu’ils aient joué au football avec les têtes (...) Heureusement, la police avait extrêmement bien fait son travail, et les coupables avaient été attrapés."

    "Le Parisien" tient à signaler à ses lecteurs que "La situation, d’apparence cocasse, ne fait pas du tout rire l’Eglise catholique d’Irlande." et que ce serait  "Un coup dur pour cette attraction touristique de la capitale irlandaise"  d'autant plus que  "...une légende locale veut que cette crypte ait inspiré l’auteur de Dracula, Bram Stoker." et ajoute que "Plusieurs autres momies, dont celle d’une religieuse de 400 ans, ont également été abîmées"

    Rien, donc, sur une éventuelle ("éventuelle"...!) piste autre que celle de footballeurs espiègles ou d'amateurs de films d'épouvante.

    Rien, donc, sur une quelconque motivation communautaire et un peu revancharde visant un "croisé" qui "aurait péri" au cours d'une "croisade" pour "reprendre Jérusalem" aux mahométans, ainsi qu'une religieuse catholique de 400 ans dont "les os ont été brisés et la peau déchirée..."

    Rien, encore moins, sur la décapitation rituelle tout à fait légitime et recommandée, pour ne pas dire obligatoire, considérée comme l'un des beaux arts que chaque lecteur assidu et attentif d'un célèbre  Livre Sacré se doit de connaitre, à défaut de pratiquer:

    "Et ton Seigneur révéla aux Anges : "Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants [les non-musulmans]. Donc frappez-les au-dessus des cous [décapitez-les] et frappez-les sur tous les bouts des doigts [amputations]. Cela, parce qu’ils ont désobéi à Allah et à Son messager" (Sourate 8,12-13)

    "Lorsque vous rencontrez ceux qui ont mécru [les non-musulmans], frappez-en décapitez-les." (Sourate 47,4)

    "Quand l'apôtre d'Allah eut coupé les pieds et les mains de ce qui avaient volé ses chameaux et qu'il leur eut enlevé les yeux avec des clous chauffés au feu, Allah le gronda et il lui révéla la punition de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre (...) sera l’exécution par décapitation ou la crucifixion" (récit d'Abu Zinad Daooud XXXVIII 4357)

     

    A vrai dire, rien ne me permet d'affirmer ce que je sous-entends, même si les commentaires de certains lecteurs des journaux cités ci-dessus semblent aller dans le même sens, mais ce sont surement ceux de vulgaires complotistes, puisque la Presse ne semble pas évoquer cette possibilité, ni même celle d'un déséquilibré... que personne ne semble avoir entendu un vague "machin akhbar" dans la nuit de samedi... que je ne sais pas si la sainte parole de l'archevêque appelant les responsables "à faire leur examen de conscience" était la meilleure réponse à ces "dégradations"... et que je ne sais pas si une blessure au cou sur un cadavre (même momifié et même celui d'un croisé de 800 ans) à la même valeur de salut que sur un mécréant -jusque-là- bien vivant... et que je ne sais pas non plus si il y a à Dublin de nombreuses "Chances pour l'Irlande" pratiquant la religion d'Amour et de Paix... et que je ne sais encore pas si les profanations de lieux saints du catholicisme comptent comme telles pour leurs auteurs sur des terres apparemment plus celtiques qu'autre chose... etc... 

    (si on en croit les journaux...)

    ... ni même si la distillerie locale de Teeling avait été, elle aussi, profanée par des amateurs en goguette !

     

     

     

     

     

     

    « Sweet Little Sixteenun Sous-Préfet parano... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Jeudi 28 Février 2019 à 09:15

    Rassurez-vous, Bedeau, le Mahométan actuel n'a aucune idée des Croisades. Pour lui, plutôt pour elle avec qui j'ai eu l'occasion de discuter, le Croisé est celui qui porte une croix autour de cou. Comme son nom l'indique.

      • Jeudi 28 Février 2019 à 18:27

        Cette ignorance est-elle générale ou ponctuelle, ou encore feinte ? En tous cas, je trouve encore pire les insultes, agressions et assassinats qui en découleraient (un peu comme si le français moyen s'en prenait aux J**** de confession i*********, dans leur s********, en croyant que ce sont eux qui détiennent tout le pouvoir et l'argent )

        Tous les pays du monde libre ont-ils décidés de rayer de leurs programmes scolaires et culturels l'ensemble des personnages, des faits et des dates historiques stigmatisants pour ne pas mettre en colère leurs nouveaux compatriotes ?

         

         

    2
    Jeudi 28 Février 2019 à 09:55
    Pangloss

    La piste la plus probable semble avoir été perdue dans le pas d'amalgame. Un pas difficile à franchir par la presse.

      • Jeudi 28 Février 2019 à 18:17

        hors sujet et sans commentaire:

         

        Là-bas au Connemara
        On sait tout le prix du silence
        Là-bas au Connemara
        On dit que la vie, c'est une folie
        Et que la folie, ça se danse

        On y vit encore au temps des Gaëls et de Cromwell
        Au rythme des pluies et du soleil
        Aux pas des chevaux
        On y croit encore aux monstres des lacs
        Qu'on voit nager certains soirs d'été
        Et replonger pour l'éternité
        On y voit encore
        Des hommes d'ailleurs venus chercher
        Le repos de l'âme et pour le coeurà un goût de meilleur
        L'on y croit encore
        Que le jour viendra, il est tout près
        Où les Irlandais feront la paix autour de la Croix

         

         

    3
    Lundi 4 Mars 2019 à 17:14

    De l'art d'utiliser les restes (je parle aussi bien des cadavres que de la mosquée de Dublin)

      • Mardi 5 Mars 2019 à 14:41

        "Ils" sont trop forts...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :