• "SS" et perversions sexuelles

     

     les LGBTQQI2SAA+++

    et les SS

     

    Avant... avant, il y avait "les hommes" et "les femmes" (ou "les garçons et les filles", comme chantait François Hardy)

    Peu à peu le cercle s'est élargi aux homosexuel·le·s (pour rappel -ou pour info...) :

    "L" comme "lesbiennes"... honneur aux présumées dames, machisme et galanterie obligent

    "G" comme "gay" (c'est à dire "pédéraste" ou "inverti" en vieux françois homophobe, etc...)

    "B" comme bi-sexuel, simultanément ou successivement, marche à la voile et/ou la vapeur

    "T" comme "transexuel" ou "transgenre" (ça semble être kifkif bourricot) ayant été opérés pour

    "Q" comme "queers", c'est à dire celleux qui sont ni-masculin ni-féminin (queer = louche, suspect)

    "Q" encore, mais à ne pas confondre tout à fait, pour "en questionnitude" ou "en transition"

    "I" pour "intersexe" (rare) : ni-homme ni-femme de naissance (ne pas confondre avec "queers")

    "2S" "bispirutuel" hommes masculins, femmes féminines, hommes féminins et femmes masculines.

    "A" comme "androgyne", à mi-chemin entre homme et femme (différent de "hermaphrodite")

    "A" pour "asexuels" : qui n'éprouvent aucune attirance sexuelle, même pas envers eux-mêmes.

    "+", "++" ou "+++" pour dire les choses comme elles sont, ça va sans dire mais mieux en le disant.

    En clair, en image et en couleurs, pour expliquer aux vieux réacs et aux jeunes ignorants, ça donne ça :

    les LGBTQQI2SAA et les SS

     

     et, depuis peu sont intervenus les SS

    "SS" : "Super Straight" (ou "SuperStraight") personnes attirées uniquement par le sexe opposé...

    L'expression aurait été créée très récemment par un individu (mâle), insulté et traité de "transphobe" pour avoir avoué ne pas aimer sortir avec des femmes trans et préférer les femmes nées femmes...

    Les "SS" ("Super Straight") revendiquent leur appartenance à la communauté LGBT(etc.), en tant qu'orientation sexuelle finalement aussi réelle et respectable que n'importe quelle autre, ce que les membres historiques du mouvement refusent vigoureusement en les accusant de vouloir stigmatiser les personnes LGBT(etc.) et d'avoir recours à l'imaginaire viril et  nazi à travers les initiales de Super Straight

    les "LGBTQQI2SAA++" et les "SS"

    Ils ont leur drapeau et sont présents sur plusieurs réseaux sociaux.. Jusqu'à ce qu'ils soient définitivement bannis ("TikTok" et "Reddit"), progressivement, lentement mais surement, pour incitation à la haine, à la violence, à la discrimination, à la provocation, au harcèlement, etc...

     

     

     

     

     

    « Ne les oublions pas (IWD)16 mars... Quoi de neuf ? »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 11 Mars à 16:39

                       

                                     

     

                        

     

    intello

     

     

      • Jeudi 11 Mars à 21:02

        Tout ça est lumineux. SS...ça me rappelle quelque chose...

      • Souris donc
        Vendredi 12 Mars à 08:40

        Sécurité Sociale ?

      • Vendredi 12 Mars à 15:08

        @ Dr WO...!

        On a une nouvelle définition possible pour déterminer le QI...

        "en questionnitude" ou "en transition" étant ni-homme ni-femme de naissance.....

        C'est à la mode (ou c'est d'actualité)

         

         

      • Vendredi 12 Mars à 15:16

        @ Souris donc...? (=> Dr WO)

        .... ou sex-shop ?

    2
    Samedi 13 Mars à 11:11

    Dois-je comprendre que les hétérosexuels sont discriminés?

      • Samedi 13 Mars à 14:04

         @ Pangloss...!

        Vous devez...(ou, du moins, vous pouvez...!

        Et si les hétérosexuels (sans "·lles") sont quinquagénaires, occidentaux (et non convertis à la RATP), mâles et blancs (et, en plus, monogame et monogyne)... je vous dis pas !

    3
    Awaken
    Samedi 13 Mars à 18:38

    Les "wokes" devraient lancer une opération de nettoyage dans les milieux du cinéma, même récent. Ainsi, dans les suppléments (en néo-français : les bonus) du (mauvais) film "Gangster Squad" (titre évidemment intraduisible dans notre pauvre langue), plusieurs acteurs évoquent sans honte une époque lointaine où les femmes étaient des femmes et les hommes, des hommes : propos révoltants qui mériteraient sanction.

     

      • Samedi 13 Mars à 20:43

        @ Awaken...!

        "Je l'ai pas lu, je l'ai pas vu, mais j'en ai entendu causer..." wink2 !!

           

                            Un an après la démission collective de la précédente direction, un an après une cérémonie lunaire qui vit Aissa Maiga compter les noirs dans la salle, le banni Polanski rafler tous les prix et Adèle Haenel quitter la salle en criant très très fort, la « grande famille du cinéma » se réunissait ce vendredi à l’Olympia pour la 46e cérémonie des César. On ne savait pas trop à quoi s’attendre. On n’a pas été déçu.https://lincorrect.org/cesars-2021-adieu-les-cons/ )

        On n'a pas été déçu, côté hommages 

        .......aux intermittents du spectacle (ouch)

                     

        ...ou à la famille Traoré (frown):

                     

        ... ou à soi-même ("Je suis pas connu, c'est parce que je n'ai pas encore fait pas de cinéma")

                     

        etc...

         

        Ca semble bien parti, la Grande Lessive, dans le milieu du...."cinéma", (???)... et plus si affinité°

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :