• Ne les oublions pas (IWD)

    Journée internationale des droits des femmes

    La Journée internationale des femmes (selon l'appellation officielle de l'ONU ; en anglais, International Women's Day ou IWD), également appelée journée internationale des droits des femmes dans certains pays comme la France, est célébrée le 8 mars. C'est une journée internationale mettant en avant la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes.

    Ne les oublions pas...

    Ne les oublions pas. 

    best-of des commentaires :

    Pas un jour dans les médias sans un parallèle nauséabond entre le voile et une abjection... Propos orduriers venant souvent des mêmes, omniprésents dans les médias-complices de la #HaineAntiMusulmans.

    Et pour ceux qui vont me faire un parallèle douteux avec l’Iran qui "oblige les femmes à le porter." : si la France "oblige" les femmes à ne pas le porter, quelle serait la différence avec l’Iran ?

     

     

     

    « Méchant bébé"SS" et perversions sexuelles »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Le Page
    Lundi 8 Mars à 20:21

    Perso, je suis assez favorable à ce que certaines personnes mettent les voiles.

      • Lundi 8 Mars à 21:00

        @ Le Page...!

        On est au moins deux !

         

        oui, mais, il était dit... 

         

                                            

                                            

         etc...

                                            

        etc...

         

         

    2
    Très las
    Lundi 8 Mars à 23:00

    Count me in.

     

      • Mardi 9 Mars à 11:27

        @ Très las...!

        (c'est fait)

        Cependant, si "certaines personnes" parmi nos néo-concitoyen·ne·s n'ont aucune raison ni aucune envie de "mettre les voiles", les gaulois réfractaires ou non devront bientôt se mettre "al-Harâm" -et à (va) peurs-....

         

         

        Il va falloir apprendre à vivre ce qui nous reste à vivre avec ce qui nous reste encore un peu de son temps

                    

                                (ici : "gentil bébé", n'ayant rien de commun avec ceux de mon article précédent)

    3
    Mardi 9 Mars à 11:34

    Elles ont choisi d'afficher les signes d'une religion qui ne s'est pas faite connaître pour sa tolérance.

      • Souris donc
        Mardi 9 Mars à 11:53

        C'est de la provocation basique, bête et conne. Ce qui ne les empêche nullement d'aller aux allocs et autres aides sociales. De faire la queue pendant des heures à tous les guichets, par exemple pour avoir le certificat de non-imposition qui assure la gratuité de tous les services, comme la cantine des enfants.

        Leurs mères affichaient leur volonté de s'assimiler et imitaient les autochtones en amplifiant les signes et indices : ultra-maquillées, mini-jupes, cheveux peroxydés (qui donnait une teinte un peu orange avec le henné).

      • Mardi 9 Mars à 16:09

        @ Pangloss...!

        Des (faibles) femmes, "insultées, discriminées, stigmatisées"... C'est à nous, à vous, à moi... de faire preuve de tolérance (mais sans tomber dans le suprématisme mâle, blanc et judéo-chrétien qu'est pas bien...)

        Afin que demain, que nous puissions reprendre en chœur avec ilelles :

                        "Des femmes insultées, discriminées, stigmatisées... mais des femmes libérées !"

         

        Plus jamais ça :

        J’en ai marre d’avoir peur",  elles portent le voile en France et nous racontent : Elles ont de 19 à 55 ans, habitent aux quatre coins de la France et ne se connaissent pas. Sarah, Zouna, Sabrina, Hind, Safia et Inès ont pour point commun d’assister, souvent lasses, au retour d’un débat qui les concerne mais auquel elles ne sont presque jamais invitées à prendre part. https://www.leparisien.fr/societe/ )

         

         

        (qu'est-ce qu'il faut pas faire pour tenter de retrouver le doit chemin de gauche...!)

         

      • Mardi 9 Mars à 16:48

         @ Souris donc...!

        Elles auraient bien tort de se priver... On ne leur demande ni ne leur reproche rien tant qu'elles refusent tous les séparatismes et les communautarismes musulmans ou islamiques pour     tant qu'elles s'engagent à respecter les principes et les valeurs de la France qui      les principes de la république

         

         

        ...et pendant ce temps-là, chez les Helvètes :

                                       Après les minarets, les Suisses bannissent aussi la burqa

                    

         

         

         

    4
    Mardi 9 Mars à 17:32

    Le féminisme est plein de ressources : "Et s'il me plait à moi d'être battue" comme disait déjà Molière

      • Mardi 9 Mars à 18:07

        @ Dr WO...?

        féminisme ?

        islamisme ?

        islamo-féminisme ?

               

         

                

         

        C'est une bonne question 

         

    5
    Le Page
    Mardi 9 Mars à 18:02

    Le rejet de la burqa par les Suisses, résultat inquiétant, majorité de 1% seulement avec il est vrai une abstention de près de 50%. La Charia n'est pas loin tout de même. 

      • Mardi 9 Mars à 18:33

        @ Le Page...!

        Ben oui... Mais tant qu'on peut la retarder un peu, c'est toujours ça de pris...

         

        Au fait, on ne parle plus de ça :

        Le Conseil central islamique suisse (CCIS) a organisé fin septembre 2019 un stage réservé aux hommes, avec initiation à la survie dans la nature, apprentissage de l'utilisation du couteau et étude de la" psychologie en situation d'urgence" (source, entre-autres)

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :