• Michèle versus Michel

    Michel contre Michèle...

    Deux chansons...

    Un même thème...

    Deux interprètes différents...

    Deux manières d'aborder le thème...

    Elles ne sont plus très diffusées mais je crois que l'une aurait davantage les faveurs des médias que l'autre...

         
     Michèle Arnaud   Michel Sardou 

    Ne vous mariez pas les filles, ne vous mariez pas

    (1958)

     

     Bonsoir Clara ("Te marie pas")

    (1972)

    Avez-vous vu un homme à poil
    Sortir soudain d'la salle de bains
    Dégoulinant par tous les poils
    Et la moustache pleine de chagrin ?
    Avez-vous vu un homme bien laid
    En train d'manger des spaghetti
    Fourchette au poing, l'air abruti
    D'la sauce tomate sur son gilet


    Quand ils sont beaux, ils sont idiots
    Quand ils sont vieux, ils sont affreux
    Quand ils sont grands, ils sont feignants
    Quand ils sont p'tits, ils sont méchants
    Avez-vous vu un homme trop gros
    Extraire ses jambes de son dodo
    S'masser l'ventre et s'gratter les tifs
    En r'gardant ses pieds l'air pensif ?

     

    Ne vous mariez pas, les filles, ne vous mariez pas
    Faites plutôt du cinéma
    Restez pucell' chez vot' papa
    Dev'nez serveuse chez un bougnat
    El'vez des singes, él'vez des chats
    Levez la patte à l'Opéra
    Vendez des boît' de chocolat
    Prenez le voile ou l'prenez pas
    Dansez à poil pour les gagas
    Soyez radeuse av'nue du Bois
    Mais ne vous mariez pas, les filles
    Ne vous mariez pas

    Avez-vous vu un homme gêné
    Rentrer top tard pour le dîner
    Du rouge à lèvres sur son col
     

    Du flageolant dans la guibole
    Avez-vous vu au cabaret
    Un monsieur qui n'est plus très frais
    Se frotter avec insistance
    Sur un' petite fleur d'innocence


    Quand ils sont bêtes, ils vous embêtent
    Quand ils sont forts, ils font du sport
    Quand ils sont riches, ils gard'nt l'artiche
    Quand ils sont durs, ils vous torturent
    Avez-vous vu à votre bras
    Un maigrichon aux yeux de rat
    Friser ses trois poils de moustache
    Et se redresser, l'air bravache

    Ne vous mariez pas, les filles, ne vous mariez pas
    Mettez vos robes de gala
    Allez danser à l'Olympia

    Changez d'amant quat' fois par mois
    Prenez la braise et gardez-la
    Cachez la fraîche sous vos matelas
    À cinquante ans ça servira
    À vous payer des beaux p'tits gars
    Rien dans la tête, tout dans les bras
    Ah, la belle vie que ça sera
    Si vous n'vous mariez pas, les filles
    Si vous n'vous mariez pas...
      Marie-toi, mon vieux, marie-toi,
    Puisque tu l'aimes, puisque tu l'dis,
    Puisqu'elle est la moitié de toi
    De ton travail et de ta vie,
    Marie-toi, mon vieux, marie-toi,

    Mais tu n'm'empêcheras pas de penser,
    Et je n'suis pas célibataire,
    Qu'une fois qu'la fougue t'aura passé,
    Ta flame ne s'ra pas passagère.

    Si tu n'veux pas si tu n'veux pas
    Si tu n'veux pas que ta femme t'embête,
    Te marie pas.
    Si tu préfères ta liberté,
    C'est pas l'moment d'avoir des chaînes à  tes souliers :
     
    Fais ta valise.
    Bonsoir Clara.
    Fais bien la bise
    A ton tonton à  ta tata.
    Si tu n'veux pas si tu neveux pas
    Si tu n'veux pas que ta femme t'embête,
    Bonsoir Clara.

    Marie-toi, mon vieux, marie-toi.
    C'est la plus jolie chose au monde.
    Puisque t'es sûr, puisque tu crois
    Que t'as la plus belle des blondes,
    Marie-toi, mon vieux, marie-toi.

    Mais tu n'm'empêcheras pas de penser,
    Même si ta femme c'est une affaire,
    Qu'une fois qu'la fougue t'aura passé
    Tu regarderas pas celle de ton frère.
     

    Si tu n'veux pas si tu n'veux pas
    Si tu n'veux pas que ta femme t'embête,
    Te marie pas.
    Si tu préfères ta liberté,
    C'est pas l'moment d'avoir des chaînes à  tes souliers :
    Fais ta valise.
    Bonsoir Clara.
    Fais bien la bise
    A ton tonton à  ta tata.
    Si tu n'veux pas si tu n'veux pas
    Si tu n'veux pas que ta femme t'embête,
    Bonsoir Clara.

    Souviens-toi c'qui est arrivé,
    Pendant trente ans, à  ton pauv'père.
    T'auras pas besoin d'la pousser
    Pour qu'ta femme ressemble à  ta mère.

    Si tu n'veux pas si tu n'veux pas
    Si tu n'veux pas que ta femme t'embête,
    Te marie pas.
    Si tu préfères ta liberté,
    C'est pas l'moment d'avoir des chaînes à  tes souliers :
    Fais ta valise.
    Bonsoir Clara.
    Fais bien la bise
    A ton tonton à  ta tata.
    Si tu n'veux pas si tu n'veux pas...

    Si tu n'veux pas que ta femme t'embête,
    Bonsoir Clara.
    Si tu n'veux pas si tu n'veux pas
    Si tu n'veux pas que ta femme t'embête,
    Te marie pas.

     

     

    « France 2030...Vivement demain !... (ou pas ?) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Try&LiveFreeThenDie
    Samedi 16 Octobre à 19:49

    Y'a aussi cette chanson que les moins de 60 ans ne sauraient apprécier, selon toute probabilité :

    https://www.youtube.com/watch?v=W1_mSD5QVNk

    Une découverte grâce aux suggestions : Clay posait déjà la célèbre question qui fâche : kicéti ? :

    https://www.youtube.com/watch?v=FZoD8nAVBlI

     

      • Samedi 16 Octobre à 20:49

        @  Try&LiveFreeThenDie...!

        Ah... Philippe Clay...! 

                                     

        Je lui ai consacré quelques rares et modestes papiers sur ce blog.

        Echange de commentaires sur un précédent article :

               - "Entendre Philippe Clay, c'est comme plonger dans les archives de l'I.N.A. pour consulter des reportages sur la France d'avant (d'avant 80, et peut-être d'avant encore) : une souffrance." 

               - "Philippe Clay... c'est une autre époque, presque un autre pays. Quasiment un autre monde...."

         

        Je ne miserais pas lourd sur sa carrière artistique en ces temps déraisonnables, mais je prendrais bien des parts dans le cabinet de son avocat...

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :