• En même temps..

     

    Albi - "Saint-Jean-Baptiste de Rayssac : acte de défiance"  

    "L’église catholique Saint-Jean-Baptiste, au cœur du quartier de Rayssac à Albi, a été utilisée par un groupe de jeunes dimanche 9 février pour poser un acte de défiance.

    "Le curé de la paroisse, le Père Paul de Cassagnac, a déposé plainte ce lundi 10 février.

    "Il exprime son soutien à ceux qui ont été heurtés par cette scène exécrable, en particulier les habitants du quartier."

    source https://albi.catholique.fr/actualite/

    L'acte de "défiance" signalé par le bon curé consistait au déploiement de "drapeaux maghrébins" (Maroc, Tunisie et Algérie) frappés du croissant islamique sur le toit et la façade de l'église...

    En même temps..

    ... mais, en même temps :

    "Il appelle à rechercher la paix et à réveiller le sens religieux "pour faire face aux tendances individualistes, égoïstes, conflictuelles, au radicalisme et à l’extrémisme aveugle sous toutes ses formes et ses manifestations", comme y invitaient le pape François et le Grand Imam d’Al-Azhar le 4 février 2019 à Abou Dhabi."

    "...comme y invitaient le pape François et le Grand Imam d’Al-Azhar..."

    "...comme y invitaient le Grand Imam d’Al-Azhar et le pape François..."

    Pour l’anecdote, la police locale a refusé d’intervenir…

     

    ...Construite à la fin des années 1960, l’église Saint-Jean-de-Rayssac prend place au cœur d’Albi, dans le département du Tarn. Œuvre des architectes Henri Avizou et Philippe Dubois, son architecture s’inspire du style mondialement connu de Le Corbusier, et se compose de briques et de béton.

    Inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, elle présente en son intérieur des vitraux imaginés par Albert Aymé, ainsi qu’un très beau Christ en bois de 1981. Les amateurs d’architecture apprécieront son style qui s’inscrit véritablement dans celui des édifices religieux du milieu du XXe siècle et s’intègre avec harmonie avec le reste du paysage...

     

    « Bon appétit bien sur...Affronter le deuil. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Février à 16:33
    Pangloss

    Si la police refuse d'intervenir, c'est qu'ilm'y a pas de quoi fouetter un chat. C'est normal, c'est même une manifestation sympathique de la part de ces jeunes qui veulent s'approprier un monument. "S'approprier", un mot à la mode.

      • Lundi 10 Février à 16:51

        @ Pangloss...?

        Bon, c'est vrai qu'avec ces problèmes de laïcité, c'est pas facile pour la police et la justice de savoir quoi et comment faire sans se faire tout le temps critiquer :

           

        pffffttt. ouch 

    2
    Lundi 10 Février à 17:21

    Un geste soi-disant de paix nommé "acte de défiance". Quel foutage de gueule. La police a la pétoche, tout simplement.

      • Lundi 10 Février à 18:20

        @ Dr WO...?

        ...Donc, il était une fois des autorités civiles qui avaient les foies et des autorités religieuses qui n'avaient plus la foi... Ils ne se marièrent pas mais vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants sans foi ni loi.

    3
    Mardi 11 Février à 08:20
    Carine
    Tu vois le mal partout.
    Ils croyaient planter leurs drapeaux sur une MJC.
    Heureusement que la police fait la part des choses !
      • Mardi 11 Février à 13:14

        @ Carine...?

        MJC...?

        MJC... "Mosquée Jésus-Christ" ?

         

        d'acc, pas d'acc ?

                               

         

    4
    Mardi 11 Février à 13:26

    Le blasphème ça ne marche que dans un sens, pauvre France

      • Mardi 11 Février à 14:01

        @ naturicious....

        Cette fois, ça va bien au delà du blasphème et ça devient une véritable annexion de nos valeurs et de notre culture et nos traditions, et un début de déclaration de guerre (on plante ses drapeaux sur un territoire conquis pour se l'approprier)

        Le curé, vaguement mal à l'aise, continue de ménager chèvre et chou 

        "Ce sont des 14-15 ans, donc il y a beaucoup de bêtise, mais cela ne veut pas dire pour autant que ces jeunes ne soient pas quelque part téléguidés [...] parce-que, pour faire ça, il y a un peu de bêtise d'adolescent, mais il y a aussi, je pense, un acte de malveillance, de provocation [...] Manifestement, les jeunes sont montés sur le toit juste le temps de se faire prendre en photo pour faire le buzz."

        "Ce ne sont pas des drapeaux de l’islam en soi, ce sont des drapeaux nationaux […] mais n’empêche quand même […]. Il y a certainement une dose d’inconscience au sein des ados, de grosse bêtise, mais il ne faut pas être naïf non plus. Je prends cet incident très au sérieux, même si je ne veux pas le majorer et en faire une affaire d’État"

        ...ajoutant quand-même:

        Qu'il s'agit d'"une symbolique très forte porteuse d'une grande violence dans cette manière quasi-militaire de mettre un drapeau sur un monument" et que "Le climat en France devient préoccupant et que enquête permettra de savoir ce que ces jeunes avaient en tête, et de faire la part entre la provocation imbécile et l'acte politique délibéré."

         

        Moi, j'aurais bien ma petite idée...

        Mais, bon... On n'en est pas encore là.. .

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :