• 15 décembre: soirée télé... (bis)

    charme et volupté

     

    Ce samedi 15  décembre, jour de la Ste Ninon et acte V de la grogne des gilets jaunes -même heure, même endroit-, rendez-vous au Zénith de Lille ou devant vos écrans de télé, vous pourrez assister à l'élection de Miss France 2019, pour la plus grande satisfaction de madame Martine Aubry, mairesse de la ville, qui s'en réjouit d'avance: "C’est une grande fierté d’accueillir une nouvelle fois l’élection de Miss France à Lille. L’organisation de cette grande soirée populaire dans notre ville est aussi la reconnaissance de la qualité de l’accueil lillois.".

    Cette superbe fête sera présidée par la toujours sémillante madame Line Renaud, mais le Jury ne devrait être constitué que de femmes (pour éviter tout comportement machiste et tout jugement influencé par la culasse ou les nibars l'aspect physique des concurrentes à moitié à poil dans des tenues légères). Même monsieur Jean-Paul Gaultier, présent l'an dernier, n'a pas été retenu cette fois-ci.

    Sinon, rien d'autre et d'important à signaler pour cette belle cérémonie...

    Ah... si ! (j'oubliais)

    Miss France 2019: La moitié des miss noires ou métisses, une avancée pour le concours ?

    15 décembre: soirée télé... (bis)

    L’avez-vous remarqué ? Cette année, la moitié des candidates à la couronne de Miss France 2019 sont noires, métisses ou issues de l’immigration. Près de 8 millions de téléspectateurs vont donc assister à un concours plus proche de la société telle qu’elle est alors que la télévision ne montre quasiment que des blancs. Cette soirée peut-elle porter un message ?

    Du côté des miss concernées, on n’en est pas convaincues. Miss Guadeloupe, Ophély Mézino, et Miss Picardie, Assia Kerim, partagent plutôt l’avis de Miss Guyane, Laureline Decocq, pour qui "C’est important d’être nombreuses parce que la France d’aujourd’hui c’est beaucoup de métissages. On montre toutes les facettes de la beauté française."

    Pour Miss Limousin, Aude Destour, mi-Ch’ti mi-Martiniquaise, l’intérêt c’est que "Nous ne sommes pas du tout les mêmes métisses. Par exemple, Miss Provence a des origines algériennes. C’est super bien pour le concours parce que ça représente la France d’aujourd’hui."

    "Les métisses sont un peu plus visibles cette année dans le concours et représentent une tendance de fond de la société française. C’est assez intéressant parce que ça montre la réalité de la société française qui est mélangée quoi qu’on veuille nous faire croire, issue de vagues d’immigration​ très anciennes. Un Français sur quatre a au moins un de ses grands-parents qui n’est pas né en France. C’est révélateur du métissage progressif de la société française."

    la suite et pas la fin sur  20minutes.fr 

    La promotion de cette année se distingue par sa diversité, la société Miss France s'en félicite.

    C’est la promo la plus métissée qu’on ait eue... La mixité, c’est ce qui fait la France d’aujourd’hui. Nous sommes le pays des Droits de l’Homme, une terre d’accueil et de contrastes. Nous nous devons d’être fières de nos métissages, assumer nos origines, ne pas avoir peur de l‘inconnu.

    "La mère de Miss Lorraine est sénégalaise. Celle de Miss Pays de la Loire, camerounaise. Miss Nord-Pas-de-Calais et Miss Limousin sont toutes deux martiniquaises par leur père et ch’ti côté maternel. Miss Provence et Miss Picardie ont les mêmes origines franco-algériennes. Miss Tahiti tient ses yeux bleus d’un aïeul irlandais. Miss Réunion est métropolitaine par son père, alors que Miss Guadeloupe est née à la Réunion, d’où vient son papa."

     

    Marlène Schiappa et Rokhaya Diallo en sont toutes moites...

    Mais vous, vous  souviendrez-vous alors, de ça, comme quand vous alliez acheter en cachette votre paquet de P4 [1], pour jouer au grand en feuilletant un vieux numéro de Paris-Hollywood [2] ?

    15 décembre: soirée télé... (bis)

    15 décembre: soirée télé... (bis) 

    parce que tout ça, c'est F,I.. fi, N,I... ni : fini...

     

     

     

     

     

    « 10 décembre, 20 hLong feu »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Décembre 2018 à 18:44

    Si ces filles noires ou métisses viennent des Antilles ou de la Calédonie ou de la Réunion...elles sont françaises et je ne vois pas pourquoi elles ne pourraient pas être miss France!

      • Mardi 11 Décembre 2018 à 20:38

        Ben oui... pourquoi pas ? mais sinon...

        Environ la moitié des candidates seraient "noires, métisses ou issues de l'immigration": il ne me semble pas que la moitié de la population française soit (pour le moment, du moins...) "noire, métisse ou issue de l'immigration", d'où un sentiment de sur-représentation inexplicable et à la limite un peu agaçante (je n'ose pas dire "stigmatisante", ce mot étant réservé pour d'autres occasions) et qui est en contradiction avec une parité représentative équitable ! 

        Que quelques jeunes femmes, "noires, métisses ou issues de l'immigration" représentent pour ce concours (qui par ailleurs ne m'intéresse pas du tout en soi...) la Bretagne ou l'Auvergne, la Savoie ou le Pays Basque, allons-y. et pourquoi pas (en restant à peu près dans la limite et les moyennes nationales que j'évoquais ci-dessus..). Mais que diraient les gens qui pensent bien comme il faut, si une jeune femme blonde aux yeux bleus était choisie pour représenter la Guyane ou Wallis-et-Futuna ?

        "Si ces filles viennent des Antilles ou de la Calédonie ou de la Réunion..", bien entendu qu'elles sont françaises. comme sont également françaises, celles dont l'un des parents pouvait être sénégalais, camerounais, algérien ou guatémaltèque... mais là n'est pas la question

        Ce choix des organisateurs n'est pas anodin et reflète bien la moraline ambiante, obligatoire et imposée: "si vous trouvez la moindre chose, même accessoire, à redire à notre décision, vous êtes -selon les situations- homophobe, islamophobe, xénophobe ou, dans le cas présent, raciste et suprémaciste blanc avec un vieux relent de colonialisme... ". Ce choix me rappelle le choix de la Jeanne d'Arc métisse des fêtes johanniques 2018 à Orléans, choix plus fait pour provoquer la "réacosphère" (piège dans lequel je n'étais pas tombé, au contraire de certains de mes amis blogueurs) que pour véritablement honorer une jeune fille, certes méritante, mais pas plus que des dizaines d'autres dans la ville

        Toutes proportions gardées (sans faire d'amalgame car ne souhaitant pas donner une image de vieux con pire que je ne suis !) je ne vois pas pourquoi, au nom de la diversité, de la tolérance et de l'ouverture d'esprit, etc...on ne verrait pas un(·e) candidat(·e) trans-genre dans une prochaine édition des Miss France ?

         

    2
    Mardi 11 Décembre 2018 à 21:16

    C'est la mondialisation voulu par tous les dirigeants occidentaux, cela équivaut à se tirer une balle dans la tête, mais ils s'en foutent tant que cela rapporte!

      • Mardi 11 Décembre 2018 à 22:16

        Je ne pense pas que ce soit la "mondialisation" qui soit à l'origine de ces manœuvres: elle a plus pour objectif des buts économiques ou financiers incommensurables sans rapport avec un spectacle de cirque pour bécasses savantes...

        Je résume: Il s'agit d'un tout autre problème, -à mon sens au moins grave-: c'est celui d'une déculturation (ou d'une acculturation) de la société dite occidentale, source de tous les maux de la planète selon certains, en procédant à un "métissage" TOTAL : races, couleurs, cultures, nations, religions, intellects, sexes et genres, etc... complètement uniformisé et indifférencié. 

        Les deux se rejoignent certainement quelque-part (voir le pacte de Marrakech), mais (pour moi, qui mange quand même à ma faim...) il est tout aussi difficile de se passer de la totalité ses racines que de pain.

         

    3
    Souris donc
    Mercredi 12 Décembre 2018 à 08:35

    Les blondes sont stupides, mais les métisses ne sont pas mieux. Quand un noir épouse une plus claire que lui, la famille appelle ça "améliorer la race". Et ben c'est faux. Comme le démontrent les prises de parole sur 20 Minutes.

    Boycotter cette manifestation du crétinisme formaté, allié à l'apparence.

      • Mercredi 12 Décembre 2018 à 13:59

        Dire qu'une blonde est conne, ça vous vaut la grosse colère de quelques néo-féministes (blondes, brunes ou rouquines) qui son trop connes pour imaginer que ça s'apparente à de l'humour; à une connerie, quoi...

        Dire qu'une métisse est c.... , ça vous attirerait immédiatement les foudres de toute la bien-pensance artistico-médiatico-politico-culturelle-progressiste de France, de Navarre et de Saint-Germain des Prés (sauf des blondes qui auraient pris ça pour une blague).

        (et je ne parle pas des cas désespérés :

        Quant à cette "manifestation", elle ne mérite même pas un boycott, et sans l'arrivée en masse des "noires, métisses ou issues de l'immigration", dans la jungle de Calais de Lille, du show-biz et du télévisuel réunis, je n'aurais jamais pensé en faire mention ici !

         

    4
    Mercredi 12 Décembre 2018 à 13:39
    Pangloss

    Où va se nicher le politiquement correct!

    Quoique je me demande si je n'aurais pas envie de me nicher là, moi aussi.

      • Mercredi 12 Décembre 2018 à 16:59

        Pangloss, attention...! Sinon...

         

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :