• Triple con (++)

    Où l'on voit que le mâle blanc dominant devrait faire preuve de modestie. 

    Triple con (++)

     

    Je ne sais pas pourquoi, ce matin, en attendant d'écouter de prétendues informations sur une radio commerciale et périphérique, je me suis soudain rendu compte, par la grâce de quelques "pauses publicitaires", à quel point je pouvais (nous pouvions, messieurs...) être con(s). Triple exemple:

    D'abord, un animateur qui vante aux auditeurs attentifs une marque de jambon [...il marque un long silence...] d'excellente qualité, à un prix défiant toute concurrence, dans telle ou telle enseigne et jusqu'à telle date; une intervenante lui demande alors la raison de ce long silence, et il explique "Ben ! regarde... C'est marqué, là, du jambon 'blanc', qui... etc... J'ai marqué un blanc !". Quel con...

    Ensuite, une jeune femme très au courant de l'actualité explique à son compagnon#1 qu'en ce moment on peut trouver, chez un certain fabricant automobile, un véhicule neuf, avec toutes les options actuelles souhaitables à un prix jamais vu, etc... "Ah... C'st une occasion à ne pas rater" dit-il, avant qu'on lui réexplique calmement que, "Non... c'est un véhicule neuf ! Neuf..." ...Quel con !

    Enfin, c'est un client qui se lamente de ne pas pouvoir trouver de viande à la fois saine, goûteuse, respectueuse de l'environnement et du bien-être animal, élevée nourrie et abattue en France, d'un prix abordable pour le consommateur tout en étant achetée au juste prix à l'éleveur... jusqu’à ce qu'une cliente avisée lui explique patiemment que le "Label Rouge", c'est tout ça et même plus. Quel con...

    Il en existe des tas d'autres, même à la télé:

    Par exemple, ce vieux bonhomme cacochyme dont l'épouse sensiblement du même âge randonne, monte les escaliers, fait du vélo, etc. le tout comme une jeunette, alors que lui souffle comme un bœuf à essayer vainement de la suivre: évidemment, il ne connait pas le produit miracle contre les affres de la vieillesse en vente dans toutes les bonnes para-pharmacies. Quel con!

    Ou encore, ce vieillard bougon, aigri, ronchon et entêté, méprisant et à la limite de l'agressivité, à qui sa belle-fille d'une patience d'ange explique inlassablement que sa banque propose à tous ses clients des services inédits, indispensables et gratuits dont il a forcément besoin, même si il ne le sait pas encore et même si on le lui répète sans arrêt et en vain depuis une éternité. Quel con...

    J'ose à peine imaginer les réactions outrées et courroucées de notre secrétaire nationale aux égalités femmes/hommes si un dans un semblant d'égalité hommes/femmes un publicitaire non conformiste présentait un clip où une connasse blonde confondrait son savon pour toilette intime avec son liquide-vaisselle devant sa famille rigolarde mais affligée... 

     

     

    Pourtant, il ne faut pas croire que le mâle des publicités a toujours un mauvais rôle:

    Parfois, on découvre un homme plutôt jeune, tendre et attentionné qui initie sa compagne ravie et éperdue de reconnaissance et de bonheur aux joies inégalées du partage en amoureux d'une pizza livrée à domicile et d'une boisson festive pour les soirées avec ses copains et leurs copains, mais aussi au confort du tout dernier matelas climatisé et à mémoire de forme ou au prestige d'une automobile dernier cri, à la fois sportive, utilitaire et -surtout- généreusement familiale. 

    A signaler, toutefois et simplement pour info, que le jeune homme en question (et ses copains et leurs copains) est alors presque systématiquement de type sub-méditerranéen, pan-africain ou néo-exotique tandis que la compagne est tout simplement et ordinairement caucasienne. Aucun autre mâle ne saurait lui apporter tant d'euphorie et de félicité. Quels cons.

     

     

     

    « A la mode de chez nousUn climat d'incertitudes glaçant »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Avril à 19:46
    Pangloss

    En ces temps d'incertitude sur les genres, il est bon de marquer la distinction: le mâle est plus foncé que la femelle.

      • Dimanche 7 Avril à 20:55

        Sinon, il reste encore quelques spécimens de "pâles mâles" qui, comme leur quasi homonyme les Pall-Mall sont infréquentables et nocifs et à écraser d'un talon mi-rageur mi-méprisant...

                                      

        ...tout comme ce qui pourrait rester de Gauloises...

        (à moins de les dissimuler à la vue des jeunes générations influençables derrière un habillage neutre et dévalorisant)

    2
    Mardi 9 Avril à 17:25

    Des exploits publicitaires (que l'on reconnait) bien et drôlement racontés.

      • Mardi 9 Avril à 20:43

         Dr WO: 

        Pour être honnête, je dois dire que j'ai aussitôt oublié le nom des produits concernés... 

         

        "C'est l'histoire d'un mec qui râle parce que la pub qu'il entend à l'air de le prendre pour un vieux débile ahuri...

        "- J'achèterais jamais ce produit-là... Ils ont l'air de me prendre pour un vieux débile ahuri !

        "- De quel produit tu parles, papie ?

        "- Euhhh... j'sais pas... j'ai pas fait attention, j'étais en train de me dire que je suis quand même pas un vieux débile ahuri..."

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :