• Un climat d'incertitudes glaçant

    Marc Reisinger, psychiatre, psychothérapeute et anthropologue belge et auteur sur Causeur a voulu savoir si les jeunes acteurs des "grèves pour le climat" savaient de quoi ils parlaient... Il semble qu'il n'ait pas été déçu !
     
    Dans un premier temps, il a profité de l'une de ces "marches pour le climat" pour y interroger quelques participants, qu'il supposait fortement motivés et incollables sur leurs convictions et sur les tenants et les aboutissements de leurs actions:
     
    "...je me suis rendu compte qu’ils ne connaissaient pas le b-a ba de la cause pour laquelle ils manifestaient." 
     
    Une très... très longue minute d'hésitations joyeuses, de ricanements gênés et des moues juvéniles...
    Croyant peut-être à une compréhensible insouciance de la jeunesse, aveuglement confiante dans les arguments magistralement exposés par des spécialistes incontestables, il a posé le même genre de question à un professeur du secondaire et à qui un journal avait consacré un long article soulignant son investissement pour la cause en tant que soutien inconditionnel et avisé de ces manifestations hebdomadaires:
     
    un professeur qui encourageait ses élèves à manifester pour le climat n’en connaissait pas plus que les étudiants.
     
    L'histoire ne dit pas si cet enseignant tient devant ses élèves attentifs et devant les militants zélés le même discours et développe le même argumentaire expliquant que le gaz carbonique est à l'origine du trou dans la couche d'ozone ?
    Voulant définitivement connaitre les motifs et les objectifs réels de toutes ces manifestations, il s'est ensuite tourné pour l'interviewer vers la pasionaria du climat qui défie les riches et les puissants de la planète, l'initiatrice du mouvement, la jeune suédoise spécialiste du réchauffement climatique, future prix Nobel de la Paix, reçue d'égale à égal par tous les chefs d'état sensibilisés à la transition écologique et conférencière incontournable invitée à chaque réunion internationale d'importance sur le climat... The great Greta Thunberg herself...
     
     
    "J’aimerais avoir un petit entretien à ce sujet, si vous êtes d’accord"… 
    j’ai l’impression qu’elle dit "oui", mais pense "non".
    A ce moment, elle retire son bonnet. C’est un signal.
    Instantanément, une femme blonde d’une cinquantaine d’années qui suivait la scène derrière moi, s’interpose :
    "Hello, désolé, nous avons quelque chose à faire maintenant. Je dois l’emmener, merci…"
     

    Greta ne répondra à aucune question. L'auteur de l'article dit s'être "trouvé face à une petite fille éteinte, sans passion, une poupée dégonflable, manipulée par des gens inquiétants. Une enfant sous terreur (...) programmée pour des speechs apocalyptiques et provocants de quelques minutes devant les grands de ce monde [mais] qui n’accepte pas qu’on lui pose une question sur le climat. On peut seulement se prosterner...", un garde du corps habillé de noir les accompagne quelques mètres plus loin...

    Quelques heures plus tard, en repassant au même endroit, il constate que Greta est toujours là, parmi quelques personnes. Ses gardes du corps ont été remplacés par deux nouveaux gorilles.

    Sur un signe discret, il la voit aller chercher son panneau "SKOLSTREJK FÖR KLIMATET" (Grève pour le climat) et, comme un automate, s’installer contre la rambarde du fleuve pour une photo de groupe avec des enfants. 

    Un climat d'incertitudes glaçant

     

    Rien de nouveau, bien sur, et les éléments progressistes et alter-mondialistes de notre société continueront à défendre l'activiste verte et ses disciples pour nous alerter sur les dangers de notre mode de vie relativement à la planète, les écoliers continueront de faire l'école buissonnière avec l'assentiment émerveillé de leur instituteur, les politiciens continueront de prélever des taxes pour investir dans des solutions d'avenir douloureuses mais nécessaires pour nozenfan, et les industriels continueront de nous vendre des produits éco-responsables... tandis que les plus populistes et les autres conspirationnistes continueront de voir derrière tout ça une monstrueuse manipulation médiatique et commerciale, aux dépens d'une pauvre gamine autiste et de millions de naïfs scotchés, toutes générations confondues, soit devant BFM.TV soit sur leurs réseau social préféré...

    Un climat d'incertitudes glaçant

     

    Rien de nouveau, donc, mais il est toujours édifiant de voir une démonstration de l'aplomb avec lequel on nous prend pour de gros couillons, dans ce domaine précis de l'écologie de catastrophe, mais aussi (presque certainement) dans d'autres domaines de la vie publique et citoyenne...

    Je n'ai pas d'exemple précis, là, qui me viendraient à l'esprit.

    Suggestions et témoignages bienvenus...

     

     

    « Triple con (++)L'Eglise est en crise (dit-on...) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Avril à 17:19

    Intéressant et affligeant. De toute façon, une autiste n'a aucune empathie, cette enfant est probablement robotisée.

      • Mardi 9 Avril à 21:09

         @ Dr WO...

        Un·e robot·e (?) patiemment et efficacement programmé qui entraîne des milliers ou des millions de zombies efficacement décervelés:

        le 15 mars dernier, 190 000 manifestants en France, 150 000 rien qu’à Montréal, 50 000 au Royaume-Uni, autant en Australie, 30 000 à Bruxelles... des centaines de milliers de jeunes expriment leur colère face au changement climatique dans plus de 120 pays à travers le monde...

        (comme ils peuvent !)

    2
    Mercredi 10 Avril à 17:02
    Pangloss

    Elle fait peur, cette petite.

      • Mercredi 10 Avril à 18:33

         @ Pangloss

        Elle fait peur... mais elle n'est que l'aspect visible de ce qui fait encore plus peur:

        D'abord l'intrusion du "capitalisme vert", un capitalisme comme un autre, ni plus ni moins avide de bénéfices, dans un (éventuellement) juste combat contre la pollution et les gaspillages... comme la désormais fameuse start-up suédoise "wedonthavetime", principal sponsor de la gamine, et liée à une autre start-up (Laïka) spécialisée en communication et en conseil financiers...

        Pire, peut-être, l'endoctrinement de toute une génération, lobotomisée à la fois par les médis "main-stream" et les réseaux sociaux, désormais complètement incapable de penser par ses propres moyens, aussi bien à propos du réchauffement climatique que à propos de l'immigration sauvage, de l'islamisation galopante et de tout autre phénomène "sociétal", mais qui achète le dernier smartphone grand destructeur de gisements de métaux rares et des fringues fabriquées en Chine par des crève la faim mais importés à grand renfort de conteneurs flottants...

                                

        Un certain quotidien du soir qui fut "de référence" il y a un temps, continue néanmoins d'affirmer que la petite suédoise, jeune militante écologiste est victime des trolls...

         

         

    3
    jean-marc
    Jeudi 11 Avril à 13:48

    Ne pas oublier non plus"Extinction rebellion" parmi les manipulateurs de la gamine

      • Jeudi 11 Avril à 16:27

        @ jean-marc

        C'est exact... merci pour la précision...

        Il semble qu'on ne connaisse pas grand-chose de ce mouvement nouveau venu sur la grande scène des saints protecteurs de la planète: ses origines réelles, ses vrais fondateurs, son financement précis, sa philosophie exacte (un mélange de non-violence à la Gandhi et de d'activisme inspiré des mouvements afro-américain des années 1960), etc...seule sa profession de foi est clairement définie "Un monde beau et sain, où l’individualité et la créativité sont encouragées, où nous travaillons et résolvons des problèmes ensemble, où chacun·e trouve du sens, avec courage, force et amour. Cela reposera sur des cultures enracinées dans le respect de la nature, de véritables libertés et la justice sociale", comment même un débile léger pourrait-il être insensible à un tel élan du cœur  ?

        C'est beau comme du Aymeric Caron et son idyllique "Rassemblement des écologistes pour le vivant" qui ne désespère pas se présenter aux élections européennes...!

        Ceci dit, il y a tout lieu de croire que d'autres mouches vertes soient par l’odeur mellifère de Greta alléchées...

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :