• Rencontre "littéraire".

     

    Rencontre littéraire.

    "Nous (aussi) sommes la Nation"

    Marwan Muhammad - Paru le 30 mars 2017 - Essai - 18 €

    Face aux nostalgiques qui érigent le passé en projet d'avenir, Marwan Muhammad propose de travailler à une société plus juste, plus optimiste, dans laquelle celles et ceux qui sont toujours mis au ban de la société sont sommés de rassurer les autres en répétant chaque jour : "Nous (aussi) sommes la Nation !"
    Une société où il ne viendrait plus à personne l'idée d'en douter.

     

    Rencontre littéraire.  

    Rencontre littéraire.

     

     

    Quelques jours après une "marche nationale contre l'islamophobie", le "militant associatif français" (d'origine égyptienne et algérienne) proche de Tariq Ramadan et des "milieux radicaux musulmans intégristes" à tendance "néo-salafistes", Marwan Muhhamad, l'un des instigateurs de cette marche ayant réussi à faire scander publiquement à des milliers de participants le cri de guerre des islamistes "Allahu Akbar", sera à Magnanville le 23 novembre pour y dédicacer un livre et animer une conférence, "ouverte à toutes et à tous": 

    "Nous (aussi) sommes la Nation"

    (J'ignore où se trouve la "rue des Pierrettes", à Magnanville,et à quelle adresse habitaient Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider...) 

    Pour mémoire, à Magnanville, il y a trois ans...:

    Attentat contre un policier et sa compagne à Magnanville, le 13 juin 2016

    L’État Islamique revendique l’assassinat d’un couple de policiers en banlieue parisienne

    Deux fonctionnaires de police ont été assassinés près de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines. Leur enfant de trois ans est indemne. L'État Islamique a revendiqué les deux meurtres.

    Rencontre littéraire.

    " Un commandant de police de 42 ans, Jean-Baptiste Salvaing, en poste aux Mureaux a été frappé à mort de neuf coups de couteaux lundi soir, devant son pavillon de Magnanville dans les Yvelines, alors qu’il rentrait en civil chez lui vers 20h30. L'agresseur s’est ensuite retranché au domicile de sa victime pour prendre en otage sa compagne Jessica Schneider et son fils. Les forces de l’ordre dépêchées sur les lieux avaient alors entamé des négociations, longues et difficiles dans une atmosphère très lourde. Des collègues des deux victimes ont assisté à la prise d’otage, puis à l’assaut donné lundi soir par les policiers du RAID quelques minutes avant minuit, au moment même où le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henri Brandet, s’exprimait auprès des journalistes, à quelques mètres des lieux."

    " L’agresseur a été tué dans l'assaut, et le corps de la compagne du policier assassiné, une femme de 36 ans, secrétaire administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie, a été découvert sur place avec une plaie au cou, selon une source proche de l'enquête. Le petit garçon du couple, âgé de trois ans, a été retrouvé choqué mais indemne."

    Le tueur déjà fiché S

    Rencontre "littéraire".

    " Le jeune homme de 25 ans, Larossi Abballa a créé en avril une entreprise de restauration rapide, Dr Food, dont le siège social est installé à son domicile à Mantes-la-Jolie, selon des documents du tribunal de commerce de Versailles. Larossi Abballa, était déjà surveillé pour radicalité, et avait déjà été condamné en 2013 pour participation à une filière djihadiste entre la France et le Pakistan. Jugé avec sept autres prévenus, il avait écopé de trois ans de prison dont six mois avec sursis pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes". Il avait été également placé tout récemment sous écoute judiciaire, sans résultat."


     

    "François Hollande a rendu un hommage national aux policiers Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, assassinés lundi 13 juin à leur domicile de Magnanvile (Yvelines). Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider ont été cités à l'Ordre de la Nation et le président les a faits Chevaliers de la Légion d'Honneur à titre posthume. Plusieurs centaines de policiers en uniformes, ainsi que des gendarmes et des pompiers assistaient à la cérémonie qui s'est tenue face à la cour d'honneur de la préfecture des Yvelines."
    "Lors de l'hommage à Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, les deux policiers tués à Magnanville, un policier a refusé de serrer la main à François Hollande, qui présidait la cérémonie, puis à Manuel Valls."

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est tout pour aujourd'hui.

     

    « Un jour, en Fronce.(question de place) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Mercredi 13 Novembre à 08:34

    Ils osent tout, et c'est même à ça qu'on les reconnait. Avec le cynisme le plus total, nos magistrats laxistes, occupés à la chasse au Zemmour, leur assurant l'impunité, ils nous agressent et se victimisent. Ils ont le vent dans les voiles qui les propulse à la une des médias.

    (Le voile, emblèmatique. Une condisciple de lycée, musulmane, portait autour du cou une chaînette avec une discrète main de Fatma, comme nous la médaille de baptême.)

      • Mercredi 13 Novembre à 10:53

        @ Souris donc...!

        Seuls, 2 ou 3 sites appartenant à la fachosphère se sont fait l'écho de cette abomination sans nom (plutôt que "connerie"), deux jours après une marche prétendant dénoncer le manque de liberté d'expression des mahométans et au jour du triste anniversaire de l'attentat du Bataclan. Rien, ailleurs...

        Ce n'est plus de l'indulgence ou de l'empathie de la part des médias, des politiciens et de la justice envers une communauté "martyrisée et stigmatisée", c'est une complicité avec l'ennemi, dont un des porte-parole déclarait(à propos d'un autre attentat, mais l'idée reste la même) : "On va me dire que je ne suis pas touché, pas ému... Du coup, je vais m’entraîner à pleurer"

         

      • Souris donc
        Jeudi 14 Novembre à 07:53

        Au Bataclan, ajouter : Charlie, Montrouge, l'Hyper-Casher, Magnanville, Nice, Saint-Etienne-du Rouvray, Trèbes, la Préfecture de Police de Paris. J'en suis à me demander si la seule solution n'est pas celle qu'on subi les pieds-noirs en 1962, "rapatriés" massivement.

      • Jeudi 14 Novembre à 16:11

        @ Souris donc...

         

        Un autre "rapatriement" (massif) est en cours, comme chacun sait:

        La Turquie met sa menace à exécution. Le renvoi des membres du groupe État islamique originaires de l'étranger a débuté. Pour le moment, 25 individus sont concernés par cette procédure d'expulsion, mais d'après la télévision publique, Ankara entend rapatrier près de 2 500 jihadistes, dont une majorité vers des pays de l'Union européenne. La France s'attend à en accueillir onze dès cette semaine. Qui sont-ils et comment s'organise leur rapatriement ? L'Europe peut-elle faire face ? (la presse)

        A côté de ce que ça laisse présumer, le Bataclan, Charlie, Montrouge, etc... feront bientôt figure de "point de détail" de l'histoire du djihad Faransa...

                              

        ...

         

    2
    Danny
    Mercredi 13 Novembre à 09:54

    Nous sommes les otages de cette course infernale à la victimisation entre juifs et musulmans... la première victime de tout ce cirque étant le Blanc autochtone, flingué, manipulé, trompé, sommé de s'émouvoir, d'accepter sans broncher d'être remplacé (interrogeons nous au passage sur la véritable nature des promoteurs de l'invasion) et, bien sûr, de cracher au bassinet.

    Pour élargir le champ de la réflexion des gens honnêtes.

    Marwan des Frères Soros 

    Je rappelle que Marwan Muhammad (l'ex DJ qui rêvait d'être le Malcom X français, d'où son sketch narcissique "Allah Akbar", hier, boulevard Magenta) n'est pas lié aux Frères musulmans mais à Georges Soros. Plus insidieux, plus sournois, plus dangereux à terme.

    Source : PANAMZA (panamza.com)

     

     

     

     

     

      • Mercredi 13 Novembre à 11:55

        @ Danny...?

        Je ne sais pas si on assiste d'avantage à une course "à la victimisation entre juifs et musulmans" qu'à une course "à la domination du monde entre un califat islamiste du Dar al-Islam, de la religion d'Amour, de Tolérance et de Paix et le reste de la civilisation ou Dar al-Harb : domaine de la guerre (ou Dar al-Koufr, des chiens d'infidèles) "

        Quant à la présence de George Soros (que les médias s'obstinent à appeler "le milliardaire philanthrope") et de son "Open Society Foundations", il est obligatoirement derrière la création et la survie du CCIF, comme il est derrière tout ce qui peut nuire aux sociétés occidentales, blanches, patriarcales, "démocratiques", "judéo-chrétiennes", etc... : submersions migratoires (Carola Rackete)... écologie punitive et décroissance (Greta Thunberg)... mondialisation et destruction des autonomies, des identités, des cultures et des économies nationales... mise à mal du christianisme ( Jorge Mario Bergoglio -dit le pape François 0) comprises... et j'en passe...

    3
    Danny
    Mercredi 13 Novembre à 13:16

    Je hais tous ces orientaux pouilleux et leurs jérémiades, ils me fatiguent, ils épuisent nos glandes lacrymales et notre patience. Seuls comptent à mes yeux les braves qui défendent notre race menacée d'extinction. Tout le reste n'est que posture attentiste ou baliverne intellectuelle inopérante destinée à passer le temps avant l'équarrissage. Il n'y a plus à tortiller, nous serons les derniers croisés ou nous mourrons.

    Le préalable à notre survie passe par l'effondrement de la république jacobine, cette prison universaliste antiraciste, que nous pousserons dans l'abîme sans remords avec l'Église de Bergoglio.

     

    Paris n'est plus Paris mais Paris(z)alem, Paris-el-oued... au régal des vermines !

     

    Qui doit commander ? Nous évidemment, les Blancs autochtones.

     

    Danny, Danny Boy, Daniel, un bon gars de l'Anjou industrieux et courageux.

      • Mercredi 13 Novembre à 14:26

        @ Danny...

        ...les haines, même apparemment ou prétendument justifiées ou légitimées, ne sont pas toujours de bonne compagnie ; pas plus que des admirations ou des sympathies aveugles... C'est juste mon point de vue qui me fait, quoi-qu'il arrive, passer aux filtres (tous relatifs et certainement imparfaits) de ma raison, de mes connaissances et de mon expérience une partie (une partie seulement...) de certains élans spontanés et pas toujours fondés. (D'où le titre de mon blog, relativement tout en nuances, mais loin du "en-même-temps" ambiant)

        Dans un monde moins complexe, je pourrais comprendre en partie votre opinion, mais je crois qu'un choix ou une hiérarchisation des problèmes s'impose pour ne pas se disperser... ou plus exactement "s'imposerait" si on veut ou si on peut croire encore à une survie plus ou moins possible et durable de notre civilisation. Le terme générique "orientaux" me gêne un peu : il y avait, je crois, beaucoup d'"occidentaux", blancs et -apparemment- autochtones, dans la "marche contre l'islamophobie" de ce dimanche, et visiblement pas parmi les moins motivés (voir les images sur mon article précédent)

        Voir http://aumilieuduvillage.eklablog.com/testament-a175094796.

        En résumé, pour reprendre votre expression, nous ne serons pas les derniers Croisés, et nous mourrons.... dans 6 mois ou dans 20 ans, nous mourrons... C'est écrit dans l'Histoire depuis la "révolution française" et les "lumières", entériné par l'instauration de la laïcité gratuite et obligatoire, par Vatican 2, par "les événements de mai" et par les politiques successives depuis la fin de la dernière (?) guerre et la fabrication de l'Europe à la sauce Jean Monnet and C°.

         

         

        (Lire ou relire aussi: http://aumilieuduvillage.eklablog.com/guerre-civile-et-knackis-de-volaille-a174760376 )

    4
    Mercredi 13 Novembre à 20:38
    Pangloss

    Si dans trente ou quarante ans, la France devient un pays musulman (et que je serai mort), j'espère que les non-musulmans (s'ils sont encore de ce monde) qui ont participé à la marche contre l'islamophobie seront contents d'eux.

      • Mercredi 13 Novembre à 21:45

        @ Pangloss...!

        Même si l'histoire ne se répète pas... Mais on peut s'espérer à rêver pour les mélenchons et autres plenels :

        Un ancien militant communiste iranien contraint, encore aujourd’hui, à l'extrême prudence et à la discrétion et qui a participé activement à la chute du shah d'Iran aux côté des musulmans, pour installer l'ayatollah Khomeini, "le chef spirituel suprême" et le père putatif de toutes les révolutions islamistes passée et à venir, s'est confié, 40 ans après, à un journaliste de "L'Orient - le jour"  :

        On ne pensait pas que la révolution allait se transformer en cauchemar islamiste.

        C’est un énorme gâchis… On ne pensait pas que la révolution allait se transformer en cauchemar islamiste, reconnaît-il aujourd’hui. On vivait dans l’illusion, on pensait qu’au final les islamistes n’auraient jamais la possibilité de s’approprier la révolution.  (...) Une des erreurs majeures que nous avons commises, c’est de ne pas voir que les islamistes n’étaient pas anti-occidentaux de la même manière que nous...Pour nous, la cible n’était pas la civilisation occidentale, mais les États capitalistes. Alors que le régime islamiste considérait l’Occident comme un ennemi civilisationnel. 

        Qui gagnera effectivement, dans 6 mois (he...!) ou dans 30 ou 40 ans ?... mektoub et inchâ'allâh, comme on dit...! car, bien sur, ce témoignage n'a pas valeur d'avertissement pour les mélenchons et autres plenels de l'Hexagone. Tant mieux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :