• Paddam Al-Gham

     

     

    Paddam Al-Gham

     

     

     

    et

    Paddam Al-Gham

    PRÉSENTENT: Paddam Al-Gham !

     

     

    Les faits bruts:

    Paddam Al-Gham

    Pour la **éme fois en ** jours, un nouvel attentat meurtrier vient de se produire, faisant ** morts et *** blessés dont plusieurs personnes au pronostic vital engagé.

    La méthode employée, hélas devenue classique est directement inspirée de certains versets du coran et des déclarations du porte- parole de l'état islamique: "Si vous pouvez tuer un infidèle américain ou européen - surtout un méchant et dégoûtant Français - ou un Australien ou un Canadien, ou n'importe quel autre infidèle parmi les infidèles qui nous font la guerre, incluant les citoyens des pays qui font partie de la coalition contre l'État islamique, remettez-vous en à Allah et tuez-le de quelque manière que ce soit"...."Si vous ne pouvez pas faire sauter une bombe ou tirer une balle débrouillez vous pour vous retrouver seul avec un infidèle français ou américain et fracassez-lui le crâne avec une pierre, tuez-le à coups de couteau, renversez-le avec votre voiture, jetez-le d'une falaise, étranglez-le, empoisonnez-le. Ne consultez personne et ne cherchez de fatwa de personne"..."Que l'infidèle soit combattant ou civil est sans importance. Leur sentence est la même: ce sont tous deux des ennemis. Leur sang est permis"

     

    Les choses vues par la "presse" Kommyfauh

    Paddam Al-Gham

    Une situation d'incident s'est  produite le *******, dans la ville de *******. Selon les informations dont nous disposons, ** personnes auraient perdu la vie au cours de cet incident et *** seraient victimes de blessures graves mais pas toutes désespérées. L'individu à l'origine de cet incident était vêtu à l'occidentale et

    - avait en sa possession un couteau de chasse de fabrication française

    - conduisait avec maladresse un véhicule de marque européenne.

    La piste terroriste semble exclue même si selon certaines sources non confirmées par le Ministère de la Vérité, l'individu était déjà connu de la police et des services de renseignements pour avoir eu des antécédents d'ordre psychiatrique et de petite délinquance et pour quelques actes de violence, mais rien ne laissait supposer un tel passage à l'acte selon les avis de sa maman et de son petit frère.

    Une marche blanche silencieuse ouverte à tous les représentants de toutes les communautés religieuses aura lieu etc... etc... etc... Inscription et renseignements sur mabougiedusouvenir.fr

     

    Paddam Al-Gham

    Je finis par me demander si les sites internet dits "parodiques" ne sont pas les plus près de la vérité officielle autorisée. Deux exemples de politiquement correct à l'insu du plein gré de Libé ou du Monde

    Paddam Al-Gham

    Les faits  vus par:

    Paddam Al-Gham

    Paddam Al-Gham

     

    Paddam Al-Gham

    Livrés à eux-mêmes, les Allemands régressent dans la barbarie

    BuzzBeed

    Livrés à eux-mêmes, les Allemands régressent dans la barbarie : c’est ce qu’a révélé une étude alarmante du journal allemand Zeilteu hier, statistiques du gouvernement à l’appui : les cas de magie noire, notamment de Vaudoo, ont augmenté de 145% au cours de l’année 2016 ; les cas de démembrements publics de 350% ; les cas de cannibalisme… de 235%. Quant aux viols, on sait qu’ils explosent, particulièrement les viols en tribu (multiples hommes violant une ou deux femmes isolées de la tribu ennemie).

    Ces cas démontrent bien que lorsque l’on laisse un peuple à lui-même, il se replie et régresse dans la pire des sauvageries. Mais la chancelière détient la solution : faire venir, l’année prochaine, plus de réfugiés :

    "Il faut continuer d’apporter à la population allemande une part bien souhaitable de renouvellement et de diversité, sinon nous continuerons à redevenir des barbares.", déclare-t-elle, brandissant les statistiques.

     

    J’en ai marre d’être traité de déséquilibré

    SECRETNEWS

    USA | Roger Jack a déjà tué plus de 50 personnes, son statut de terroriste n’est pas pris en compte par la justice et les médias. Il attend d’être reconnu par un organisme compétent, et se dit prêt à devenir musulman s’il le faut vraiment.

    Roger Jack, agriculteur dans l’Ohio, est atteint depuis son enfance de l’envie de tuer des gens innocents pour faire peur à la population, une particularité psychiatrique qui l’a poussé à faire carrière dans le terrorisme. Mais son statut peine à être reconnu dans les journaux et dans les tribunaux, car Roger est blanc.

    Il vient d’avoir une mauvaise surprise. L’administration pénitentiaire lui supprime son statut de terroriste ."Je n’ai pas la chance d’être musulman", s’insurge l’intéressé.

    Il y a près de trente ans, la justice l’avait classé en 2e catégorie terroriste, à l’époque. Depuis cette période, l’état de Roger s’est détérioré, il a tué de nombreuses personnes.

    La Maison  de District des Personnes Terroristes (MDPT) lui a accordé un statut semi-terroriste en septembre 2015  "La MDPT m’a accordé cette carte sans contrôler ma dangerosité,  simplement parce que je suis catholique et blanc de peau . Ma couleur de peau n’a rien avoir la dedans ! On aurait dû me donner une carte de couleur orange à 80 %  terroriste, minimum. J’en ai marre d’être traité de déséquilibré", insiste Roger Jack. Il n’a pas la confirmation de ce statut de terroriste par un organisme compétent. Roger se dit prêt à se convertir à l’Islam afin que son statut de terroriste soit reconnu par la justice et les médias. "S’il le faut vraiment, je le ferai ! "

     

    Abdel discriminé pour une barbe, une ceinture explosive et une kalachnikov

       le Gorafi   

    À l’heure où l’on assiste à une multiplication des actes racistes en France, nous avons choisi de recueillir le témoignage d’une victime d’une discrimination trop souvent passée sous silence.

    Lorsque nous le rencontrons, Abdel sort de garde à vue.
    C’est la troisième fois aujourd’hui: "Je me balade dans un centre commercial avec ma Kalachnikov et ma ceinture explosive, et là, les flics me tombent dessus ! Ils me font une clef de bras et m’embarquent au poste. Moi ! Comme par hasard, au milieu de 200 personnes !" nous confie-t-il la rage au ventre.

    Pour lui, cela ne fait aucun doute, c’est son style qui ne plaît pas, et surtout les préjugés qui l’accompagnent. Selon lui, "Ce n’est pas parce qu’on porte une ceinture explosive et une kalachnikov dans le métro qu’on va faire un attentat."

    Professionnellement, "c’est la galère" comme il le dit lui même. Un temps, il se voit devenir pilote de ligne mais il va vite comprendre que son style n’est pas compatible avec ses ambitions.
    Lorsque il se rend à son stage d’observation, il échoue au premier cordon de sécurité de l’aéroport et fait six mois de prison à Guantanamo.

    Abdel a décidé de continuer à porter son fusil mitrailleur et ses pains de plastique contre vents et marées. "Niveau style, je trouve ça plus grave de porter un T-Shirt avec une tête de loup ou un survêtement à pression. Pourtant ces gens peuvent circuler en toute liberté. C’est injuste." Lance-t-il d’une voix chevrotante.

    Lueur d’espoir dans ce sombre destin: Abdel a trouvé l’âme sœur. Il s’agit d’un membre des renseignements généraux dont il a fini par tomber amoureux au bout de son cinquantième interrogatoire musclé.
    Espérons maintenant que la belle famille accepte à son tour le style d’Abdel.

     

    Paddam Al-Gham

    « Forsane AlizzaPrizident... djamè dire ça !!! »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Avril à 16:58

    C'est tout! mais c'est déjà trop, les Abdel on ramasse à la pelle chez nous et ils tuent à la pelle aussi. On en a marre des padamalghame proférés par tous nos politiques "politiquement corrects !

    J'en ai marre aussi d'être traitée de "sous chiens et d'être devenue une probable chair "à camion"!

      • Dimanche 8 Avril à 20:19

        ... j'en ai marre, tu en as marre, il/elle en a marre, nous... vous... ils en ont marre... Mais il va falloir s'y faire:

        Il y a à peine plus d'un an:

        La confirmation est arrivée ces jours ci:

        Loi immigration: expulsion systématique des étrangers condamnés pour crimes et délits graves (88% des Français sont pour), l'amendement est rejeté par les députés L.R.E.M.

         

        comme en écho à cette déclaration de Marwan Muhammad:

        Marwan Muhammad, né le 13 septembre 1978 à Paris, est un ingénieur de formation et militant associatif français d'origine égyptienne.

        Trader pendant cinq ans au sein de la Société générale qu’il quitte pour des raisons d'éthiques personnelles, concepteur d’algorithmes, enseignant entre 2007 et 2009, Marwan Muhammad rejoint en 2009 l'association Collectif contre l'islamophobie en France et en devient le porte paroles entre 2010 et 2014. Puis il est conseiller spécial auprès du Bureau des institutions démocratiques et des droits humains de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe jusqu'en 2016. Le 1er mars 2016, il devient le directeur exécutif du Collectif contre l'islamophobie en France.

        Marwan Muhammad est une personnalité controversée. Certains observateurs, soulignant sa relation avec des milieux radicaux islamistes, le soupçonnent de porter un islam politique.

    2
    Lundi 9 Avril à 10:00
    Pangloss

    Padamalgam! N'amalgamons pas l'Islam et la France: le mélange ne prend pas.

    3
    Lundi 9 Avril à 13:29

    Vous êtes sûr que Macron a dit que de ne pas accepter le multiculturalisme est une trahison ? Une trahison de quoi ?

      • Lundi 9 Avril à 15:03

        Je n'y étais pas arf, mais de nombreux sites citent (sit'sit' ???) cette déclaration que j'ai essayé de recouper avec mes modestes moyens avant de la publier:

        Macreux a affirmé lors d’un de ses meetings de la campagne présidentielle que les Français doivent accepter l’Islam, et a ajouté, avec son art consommé de la formule creuse, que "le refus du multiculturalisme était une trahison". Trahison de qui, de quoi ? Mystère !

        (Macron et l'islam, le Daladier d'aujourd'hui)

        Cependant et pour être honnête, il faut aussi noter cette réflexion:

        Dans le Gatestone Institute, Yves Mamou écrit:

        "Emmanuel Macron n'est pas à proprement parler un allié de l'islamisme. C'est pire, il ne voit pas le problème"

         

        ... et certains semblent lui en être reconnaissant

         

        (je n'y étais pas non-plus)


                      

      • Souris donc
        Lundi 9 Avril à 16:50

        Ne pas mettre Chalghoumi dans le même panier.

        Imam de Drancy et pote à J-C Lagarde. Exemplaire. Chalghoumi s'est prononcé publiquement pour l'interdiction de la burka, les financements par les pétrogrolards, assiste aux commémorations de la Shoah (Drancy...), part en Israël avec les pires "racistes" (Finkie, Elisabeth Lévy...).

        Reçoit des menaces de mort et doit être protégé par des gardes du corps.

    4
    Lundi 9 Avril à 21:11

     

    A propos de "l'imam de Drancy"...

    L'imam le plus laïque et le plus Républicain qui soit, ouvert à tout et à à tous, un modèle pour tous les croyants de toutes les chapelles, etc...

    Entre parenthèse, je crois avoir lu qu'il n'était pas (ou plus) imam de Bobigny, mais "simple" recteur de la mosquée, même si les médias le présentent toujours comme tel pour "son indépendance, sa propension au dialogue interreligieux et sa défense d’un islam de France modéré."

    Mais la réalité semble plus complexe et son passé est assez flou :

    On néglige souvent son séjour de plusieurs années au Pakistan, où il a fréquenté école coranique ultra-fondamentaliste proche du mouvement Tabligh (la même mouvance qui influencera plusieurs terroristes "enfants perdus" de Lunel...) extrêmement rigoriste "Tabligh, c'est à dire : le vrai missionnaire d’Allah dont la mission est de réislamiser les banlieues: d’abord “éduquer” la population, et ensuite le régime deviendra forcement islamiste.".

    Son association, Al Hidaya Caravan, est citée dans Les Mosquée de Roissy, de Philippe de Villiers sur la pénétration islamique dans diverses entreprises. Lui-Même employé un temps à l’aéroport de Roissy il y a fait preuve d'un prosélytisme actif justifiant que son badge d’accès à la plateforme lui soit retiré pour "raisons de sûreté"

    En 2004, il aurait du être expulsé par le ministère de l’Intérieur français, mais il sera sauvé par l’intervention personnelle (auprès de Claude Guéant alors directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur et auprès du préfet de Seine-Saint-Denis) de Lhaj Thami Breze, alors président de l’UOIF liée aux frères musulmans.

    Tout cela lui vaut d’être inscrit sur la liste noire des services antiterroristes américains.

    On lui prête aussi des prêches très radicaux et fondamentalistes dont les enregistrements seraient toujours disponibles sur internet...

     

    La plupart de ces informations, disponibles sur wikipedia,  viennent d'anciens "proches" de l'imam... quelles sont les raisons qui les ont poussé à faire ces révélations ? Besoin de rétablir des vérités ? haines personnelles ? rivalités religieuses ou politique ? règlements de compte théologique ? jalousie médiatique ?

     

    Alors, il n'est pas non plus exclu que ce soient là des erreurs "de jeunesse", et qu'un sincère repentir soit venu le visiter et en ai fait ce musulman apprécié de tous les politiciens de tous bords, de tous les journalistes de toutes tendances, et de tous les religieux (sauf des islamistes...) de toutes les croyances, etc... par ses prises de position et ses actes présents.

     

    C'est une affaire à suivre, comme on dit dans les médias, quand on ne sait pas comment conclure.

     

     

      • Souris donc
        Mardi 10 Avril à 09:23

        La page wiki est un pointillisme de malveillances et probablement de ces bobards que la modernité appelle fake news . Dommage que Causeur n'ait plus de barre de recherche, on aurait pu lire le compte-rendu du voyage de Chalghoumi en Israël avec les nauséabonds.

      • Mardi 10 Avril à 11:22

        Tout cela est très possible et largement reconnu, d'ailleurs la page en question précise en fin d'article:

        Lors d'une interview pour le Jerusalem Post, Chalghoumi déclare avoir payé une société pour faire remettre à jour régulièrement sa page Wikipédia. Selon lui, elle serait hackée par les Frères musulmans"...ce qui est peut-être le fin du fin dans le genre "fausse nouvelle" !

        Je reste quand-même un peu étonné qu'il soit le seul imam de France (à ma connaissance) à défendre ouvertement ces positions de tolérance et de respect, alors que dans le meilleur des cas, les imams qui n'encouragent pas franchement ou la "radicalisation" gardent souvent un silence plus ou moins complice en faveur du salafisme. Le seul, ou presque, à offrir une image pacifiée et pacifique d'une religion qui est avant-tout conquérante et belliqueuse.

        Mais je dois devenir parano !

    5
    Mardi 10 Avril à 14:18

    Il est jonti, Chalghoumi... Toujours là dans tous les coups, en première ligne pour Charlie (informé par qui ?), moi il m'inspire une méfiance sans bornes, avec son sourire en biais. La takkiya, c'est pas fait pour les chiens, mais pour les muz qui veulent tromper les infidèles. Méfiance, méfiance.

      • Mardi 10 Avril à 17:07

        Méfiance... C'est exactement le mot qui convient.

        Méfiance aussi envers cette mère d'un soldat assassiné par Merah, qui trimbale son foulard islamique sur tous les plateaux de télévision au moment où on essaie de faire comprendre aux jeunes musulmanes que le voile est une abomination et une aliénation, entre autres incohérences... et que l'on voudrait proposer pour le prix Nobel de la Paix !

        Comme je dis sur ma page d'accueil "Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on a (souvent) raison de penser ce qu'on pense. Tout à fait autre-chose:

        L'enquête sur le double meurtre jihadiste d'un policier et de sa compagne à leur domicile de Magnanville (Yvelines) par Larossi Abballa, en juin 2016 a connu un nouveau rebondissement avec l'arrestation de six personnes, dont une policière et sa fille présentée comme radicalisée et d'autres personnes de leur entourage (le tout "au conditionnel") 

        Je sais pas où on va, mais on y va, je crois.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :