• On en parle très peu...

    On en parle très peu...

    A part peut-être quelques habitants de Loire-Atlantique passionnés d'histoire locale et de patrimoine religieux, qui connait La Chapelle-Basse-Mer, ancienne commune rattachée à la "commune nouvelle" de la Divatte-sur-Loire, 6 000 habitants ?

    On en parle très peu dans les grands médias. Il ne s'y passe rien de remarquable.

    On en parle très peu dans les grands médias. ?

    Il ne s'y passe rien de remarquable ?

    Pourtant, depuis plus de 25 ans  il y a lieu un "grand chantier", doublé d'un "camp catholique", ayant pour but de reconstruire une chapelle qui fut une ruine enfouie sous les ronces. Chaque été des centaines de jeunes filles et des jeunes gens bénévoles travaillent à la restauration de cet ouvrage pendant les mois de juillet et d’août. 

     

    ILS REBÂTISSENT LE PASSÉ POUR CONSTRUIRE L’AVENIR…

    Est-ce que tu le sais ? 

    Cette chapelle est le chapelle Saint-Pierre-aux-Liens qui a connu une histoire tumultueuse:

    Située sur la rive gauche de la Loire, la chapelle Saint-Pierre-ès-Liens est la chapelle d'un prieuré bénédictin dépendant de l'abbaye de Marmoutier. Au XIIme siècle, avec le départ des moines, elle devient l'église paroissiale de La Chapelle Basse-Mer. Avec le déplacement du bourg au XIVme siècle, elle devient chapelle secondaire.

    À la Révolution, elle est saisie puis vendue à des particuliers qui la rendent à la paroisse. En 1797, elle est de nouveau nationalisée puis rachetée par la même famille, qui la restaure et la restitue pour la seconde fois à la paroisse. En mars 1794, en pleine Terreur, elle est transformée en lieu de massacre. Plusieurs dizaines de femmes, enfants et vieillards y sont brûlés vifs par la colonne infernale du général Cordelier.

    En 1905, à la suite de la nationalisation des biens du clergé, la chapelle en ruines est abandonnée et devient au fil du temps une décharge publique. Le 13 mai 1993, elle est rachetée par l'historien Reynald Secher - qui l'a découverte durant son adolescence grâce à l'abbé Henri Maisonneuve - et confiée à l’association "Mémoire du Futur", qui entreprend sa restauration à l'identique, sur la base de nombreux documents historiques et de fouilles archéologiques, avec plusieurs objectifs précis: la chapelle, la sacristie, la crypte, le cloître... et quelques aménagements répondant à des préoccupations plus contemporaines: la salle des généraux vendéens, une crypte octogonale et le mémorial des guerres de Vendée.

     

     

    A 17 ans, lors d’une promenade, Reynald Secher découvre les ruines d’une ancienne chapelle. Depuis 1993, chaque été, via son association "Mémoire du Futur", il consacre un mois à la restauration de cette chapelle des XIème et XVIème siècles à La Chapelle-Basse-Mer, son village natal, en Loire-Atlantique.

    Depuis maintenant 25 ans l'association Mémoire du Futur, présidée par Reynald Secher, restaure une chapelle du XIème siècle et construit un mémorial pour commémorer l'anéantissement et l'extermination de la Vendée en 1793-1794.

     

    On en parle très peu dans les grands médias. Il ne s'y passe rien de remarquable.

    en 2015: Une croix dégradée à la chapelle Saint-Pierre-ès-Liens

    Dans la nuit de samedi à dimanche, une croix de la chapelle Saint-Pierre-ès-Liens a été dégradée, recouverte de peinture rose. Pour Reynald Sécher, propriétaire de la chapelle qu'il restaure depuis 1993, ce n'est pas le fruit du hasard...

     

    liens:

    Souvenirs chouans de Bretagne

    L'affaire de La Chapelle-Basse-Mer, Reynald Secher riposte

    Vendée, le génocide est là ! par Reynald Secher

    Reynald Sécher réagit à l’émoi provoqué par les paroles de Patrick Buisson

    L’excellent projet mémoriel de Reynald Sécher

    mais aussi...

    La tradition hostile à l'esprit de 1789 continue de nourrir des controverses passionnées

    Secher, Zemmour et la comtesse – Balade à particule en Bretagne raciste

     

     

    « Mathématicien nigérian de génie, etc.Chansons pas bien. »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Octobre à 08:59
    Pangloss

    N'en parlons pas sinon les laïcards et les islamistes vont se déchaîner.

      • Dimanche 21 Octobre à 14:36

        Effectivement !

        Amis djihadistes qui passez sur mon blog:

        "Je déconne... C'est pour rire, ça existe même pas des chapelles ou des mosquées à marée basse !"

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :