• Ils mordraient, ces cons là...

     

    La catégorie socio-professionnelle qu'on a pris l'habitude de dénommer, faute de mieux, "journalistes" par analogie avec un métier disparu, viennent de s'apercevoir avec horreur et effroi que leurs rêves éveillés dont ils nous abreuvent ne sont pas la réalité qu'ils espèrent:

    Élections européennes : LREM et le Rassemblement national au coude-à-coude...

    "La "République en marche" et le "Rassemblement national" sont en tête des intentions de vote pour les élections européennes du 26 mai 2019. Les deux partis sont au coude-à-coude. Le parti présidentiel (pourtant associé au MODEM) récolte 21,5% des intentions de vote, tandis que 21% des sondés voteraient pour le parti de Marine Le Pen (à lui tout seul) si les élections avaient lieu dimanche prochain."

    Après les présumés dangers néo-fascistes consécutifs aux élections en Italie, en Hongrie, en Autriche, et ailleurs en terres gréco-latines et judéo-chrétiennes, le choc est rude pour les européanistes qui pensaient pouvoir contenir, dans l'Hexagone"®, les votes qui les contrarient. Surtout qu'aucune des sanctions financières ou politiciennes annoncées contre ces pays (à priori libres de leur sort) n'a pas découragé les électeurs suédois. Avec l’honnêteté qui leur fait cruellement défaut et le mépris qu'ils ont à revendr ces mêmes "journalistes" ont quand-même réussi à faire de la victoire évidente des "populistes" suédois une cuisante défaite en tentant de faire passer une progression réelle de 4 points (soit un score 18 % des voix) par rapport à la précédente élection pour un recul de 3 points "en comparaison du chiffre de plus de 20% annoncé pendant la campagne".

    Même le rédacteur en chef, un incertain Macron Emmanuel, y va de la voix en dénonçant sans vergogne les nationalismes réfractaires "...vous les voyez monter, comme une lèpre, un peu partout en Europe, dans des pays où nous pensions que c'était impossible de la voir réapparaître. Et des amis voisins, ils disent le pire et nous nous y habituons"..." Il faut se scandaliser contre le nationalisme qui renaît, contre l(es) frontière(s) fermée(s) que certains proposent "... peut-être regrette t-il la promesse non tenue du candidat Emmanuel Macron qui avait promis de "chasser le parti du mépris et ceux qui nous font honte." (à défaut d'exiler ses électeurs). Promesse non tenue, monsieur le président... mais tout n'est peut-être pas encore perdu pour vous, pour vos commanditaires et pour vos serviteurs: vos petites mains agissent en pleine lumière, bobardiers célèbres ou zélateurs anonymes, et en toute légalité en vertu de grands principes dévoyés:

    L'exposition de l'auteur de bandes dessinées Marsault, programmée au mois de septembre à Paris à la galerie Art Maniak a été annulée par mesure de précaution pour ne pas risquer de troubler l'ordre public suite à des menaces contre le dessinateur "politiquement incorrect", jugé "raciste", "misogyne", "homophobe" et "islamophobe" sur les réseaux sociaux par un groupe antifasciste qui aurait déjà menacé par le passé de lui couper les mains ou de les lui détruire à coups de masse. Il se définit lui-même comme "patriote, droitard et réactionnaire".

    La conférence de l'écrivain Laurent Obertone, prévue au théâtre de l'Atelier à Paris a été déprogrammée par mesure de précaution pour ne pas risquer de troubler l'ordre public suite à des menaces contre l'auteur des livres aussi "politiquement incorrects" et controversés que "La France orange mécanique", "La France big-brother" et son prochain "La France interdite", objet de cette conférence de présentation, suite à une mobilisation suscitée par un mouvement "antifa". C'est ce même éditeur qui avait publié "La France islamiste" de Alexandre Mendel.

    L'éditorialiste Eric Zemmour a été évincé une fois de plus des chroniques qu'il tenait tant bien que mal sur une radio "généraliste", plus en tant qu'alibi que comme reflet d'une opinion qui se généralise et s'affiche.. il aurait été "puni très légèrement" car "l’éditorialiste (mot poli pour propagandiste) a toujours eu plein de lucarnes pour s’exprimer: Le Figaro ou le FigMag, Valeurs actuelles, Causeur ou Spectacle du Monde, i>Télé, Canal+, RFO, France 2, M6 ou Paris Première..." déclare A.S. (sur É&R.) -un autre habitué des tribunaux... "Bien fait pour sa gueule et qu'il vienne pas se plaindre" semble t-il ajouter, en remarquant avec rage et amertume que le diabolique et agressif Goldnadel s'installe un peu partout dans les bottes encore tièdes de Zemmour.

    Le village touristique de Châteaudouble ("Les pieds en vallée du Rhône...et la tête dans le Vercors."), dans le Var, qui doit accueillir 72 migrants sub-sahariens, dans une ancienne résidence pour personnes âgées, pour une population de 200 habitants (sans compter les hameaux et les écarts) s'était levé contre cette décision "hors-sol" et toute parisienne, la municipalité allant jusqu'à annuler les festivités du 14 juillet pour protester contre cette venue. Marine Le Pen, qui y avait comptabilisé 45,5 % des voix au deuxième tour de l'élection présidentielle a voulu s'y rendre pour apporter un soutien symbolique . C'était sans compter sur une bonne dizaine "d'antis" locaux, hurlant et vociférant sans scrupule mais avec conviction feinte "Le village emmerde le Front (sic) National !"

    La librairie "La Nouvelle Librairie" venait d'ouvrir il y a quelques mois à Paris, en plein Quartier Latin, proposant des livres neufs et d'occasion de "toutes les voix dissidentes qui participent au renouveau idéologique actuel". Une initiative qui ne pouvait pas plaire à tout le monde, y compris à un de ces fameux "journalistes": Jérôme Dupuis du "journal" L'Express qui dénonçait "une librairie d’extrême droite  préparant un guérilla culturelle à l'assaut du Paris étudiant (.../...) [offrant] une cible de choix aux antifas de toutes obédiences". Dès le lendemain de cet article, quelques "antifas" sont venus dégrader la vitrine et menacer ce "salaud de fasciste " de gérant.

     

    Ils mordraient, ces cons là...

    L'énergie du désespoir ?

    Apparemment, l'ensemble des fanatiques de la bien-pensance se démène furieusement sur tous les fronts, à l’international comme au local...  Roquets à grande gueule, chiens de chasse, toutous de salon et cabots en tous genres continuent de s'exciter sur leur éternel nonos ... Mais il semble y avoir encore du boulot, d'autant que plusieurs jeunes chiots et chiottes médiatisés revendiquent et se disputent avec la même férocité le titre envié de "femâle dominant·e" !

     

     

     

     

     

     

     

    « "maintenant, quelques short news..."Le chevalier du ciel. »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Septembre à 19:01
    Pangloss

    La pensée dominante? Non! Dominatrice.

      • Dimanche 16 Septembre à 15:28

         

         

        C'est tout à fait ça...

         

        J'ai trouvé quelques articles qui vont dans le sens de votre commentaire

         

        http://www.medias-presse.info/la-dictature-de-la-pensee-unique-le-grand-cru-2017-analyse/75238/ qui se termine par "Conclusion: La France est entrée en dictature mais personne ne le sait parce que la télévision ne l’annonce pas" (même si c'est un peu tiré par les cheveux...)

        https://www.contrepoints.org/2016/07/09/259764-virus-de-pensee-unique extrait "Nous sommes bien loin, dans notre univers globalisé, du conseil que, dans les années 1680, donnait la Marquise de Sévigné dans une lettre à sa fille : "Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même !"

        http://lenouveaucenacle.fr/la-fabrique-spectaculaire-de-la-pensee-dominante avec cette définition des journalistes : "Ignorants du monde ouvrier, déconnectés des quartiers sensibles et incapables de penser hors des sentiers libéraux et libertaires, ils ne font que pérenniser un système de pensée partial."

         

        Cependant, il n'y a hélas rien de nouveau sous les lambris des palais...

        On se souvient peut être du merveilleux et triomphant "Vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaire"  (un député PS tout content de la victoire de la gôche en 1981, adressé à l'un de ses opposants) qui est plus que jamais d'actualité...

         

    2
    Samedi 15 Septembre à 19:22

    S'il apparait de plus en plus que les "anti-fa" se conduisent comme d'authentiques fascistes dans leur totalitarisme et leurs méthodes, je n'ai pas de sympathie pour nombre des autres, en dehors de Goldnadel qui s'élève régulièrement contre l'islamo-gauchisme.

      • Dimanche 16 Septembre à 16:28

         

        Le mot "fasciste" ou "fachiste" (obsolète) ou le familier "facho" a une valeur sentimentale très forte auprès des téléspectateurs et encore plus auprès des internautes, avec ou sans préfixe "néo-", "crypto-" ou surtout  "anti-" " islamo-" est rarement utilisé en présence du grand public)

        Comme à propos de l'anti-racisme partisan (Tin, Diallo, Obono, Bouteldja, etc,...) on peut affirmer que "les pires fascistes sont les anti-fascistes eux-memes"... et ils n'attirent et ne recherchent que la sympathie des médias qui n'ont que mépris pour leurs "adversaires".

         

        Dans un domaine plus politicien et public, en dehors de toute "sympathie" ou de défiance envers des programmes ou des mouvements politiques on pourrait parler de "justice" ou d' "équité", même si une certaine "légalité républicaine" est observée.

        Exemple, élections législatives de 2017, résultat des votes au 1er et 2me tour et nombre de sièges accordés (wiki) :

         

            Parti politique

            voix

          % expr

            voix

          % expr

        sièges

         

         La France insoumise

         

         2 497 622

          11,03

           883 786

           4,86

         17

         Front national

         2 990 454

          13,20

         1 590 858

           8,75

         

          8

         

         

         Parti communiste

         

           615 487

            2,72

           217 833

           1,20

         10

        sans aller jusqu'à l'adhésion aux idées on peut regretter une certaine impartialité (constitutionnellement justifiée) dans la représentativité populaire parlementaire...

         

      • Souris donc
        Lundi 17 Septembre à 12:05

        Goldnadel vient d'en débusquer une belle.

      • Lundi 17 Septembre à 15:14

         

        L'article de Goldanel est une parfaite illustration de l'islamo-gauchisme assumé, décomplexé et insolent, à l’œuvre jusque dans ce qui fut pendant des dizaines d'années (c'était mieux, avant ) le "quotidien du soir de référence". Le quotidien de référence est maintenant le mal-nommé presque ironiquement "Libération" qui forme des générations de pisse-copies clonés.

         

        Brèves défenses et illustrations de l'islamo-gauchisme :

        Médiapart :"Islamo-gauchistes" : une insulte ou un honneur ?

        Politis :" Islamo-gauchisme ": Un mot pour interdire le débat

        Vice :Que signifie le terme "islamo-gauchiste", l’insulte préférée des Français ?

        Et, après le fameuse cartographie de la facho-sphère, retrouvons celle de l'islamo-gauchisme pour s'y tenter de s'y retrouver ...  (L'article complet est sur le site "Lieux Commun" )

         

    3
    Souris donc
    Lundi 17 Septembre à 09:46

    Ils ne sont plus si dominants que ça. Formatés à la pensée unique dans les écoles de journalisme, ils ont une forte concurrence dans les réseaux sociaux et blogs désinhibés, d'une part. Et d'autre part, dans la présence médiatique de penseurs et de polémistes dans la filiation de Aron et Revel : Ph. Muray, Finkie, Zemmour...

    Chantal Delsol démontre que les journalistes n'analysent plus mais injurient. 

    Comme vous dites, Bedeau, ils mordent ces cons-là. Mais une tournure comme "faire société" fait zapper instantanément. Qui lit encore ces roquets ?

      • Lundi 17 Septembre à 14:29

         

         

        Je nuancerais assez largement !

         

        Si l'idéologie qu'ils défendent n'est plus dominante (mais dominatrice, comme dit Pangloss), leur nombre est largement dominant dans tous le médias. Et grâce à ce nombre, leurs façons de voir ont peu à peu métastasé presque tous les domaines sensibles et influents: éducation, milieu associatif et même le haut et bas clergé catholique et romain !

         

        Quant aux blogueurs nauséabonds, il y en a quelques rares -au moins parmi ma liste de liens méchants- qui commencent à se décourager et à vouloir lever (temporairement) le pied en même temps que les doigts du clavier.

        Et sur un des sites mis en lien ci-dessus, il y a justement un article de Emilie Defresne qui modère un peu l'impact des réseaux sociaux et des blogs :

        "C’est la révélation des présidentielles 2017: la dictature est en marche. Le contre-poids d’Internet n’était qu’une illusion, la pensée unique n’a plus de vecteur d’opposition en France.../...

        "C’était sans compter avec la démarche qui est volontaire sur Internet alors qu’elle est passive face à la télévision. Pour trouver sur Internet il faut chercher, il faut pianoter, il faut une série d’actes volontaires.../.... Tandis qu’il suffit de s’assoir dans son fauteuil et d’appuyer sur un bouton pour que la télévision déverse sa propagande, souvent insidieuse, et le plus souvent brutale.../...

        "Conclusion: La France est entrée en dictature mais personne ne le sait parce que la télévision ne l’annonce pas"

        C'était en 2017, je ne crois pas que la situation se soit améliorée depuis malgré le rejet provisoire de la loi macronienne contre les "fake news" et la chasse aux éditorialistes qualifiés d'incorrects fait toujours son lot de victimes et malgré un désamour apparent entre les blancs-bonnets de la politique et les bonnets-blancs des médias, médias qui veillent au grain avec la férocité d'un chien de garde de 1re catégorie.

         

    4
    Lundi 17 Septembre à 21:50

    #Zemmour

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :