• Venise ("que c'est triste... etc..")

    La Biennale de Venise est une exhibition internationale éphémère et incontournable de toutes les formes d'Art Contemporain dans la prestigieuse et Sérénissime Cité des Doges, depuis 1893.

    En 2019, les bobos et les gogos amateurs d'Art avaient pu découvrir, entre-autres modernités : une véritable et vénérable Chapelle catholique transformée en mosquée authentique avec décors et participants certifiés halal... ou la carcasse rouillée d'un rafiot ayant servi à tenter d'importer en Italie de vrais migrants en chair et en os et en djellaba (hélas) perdus en mer... ou une série de sculptures en forme de poignées de main et en forme de pont pour symboliser la merveilleuse rencontre des cultures...

    A part ça...

    Venise.

    A part ça :

    Zineb Sedira doit représenter la France en 2021 à la Biennale de Venise, un choix conjoint du Ministère de la Culture et du Ministère des Affaires Etrangères...

    Zineb Sedira est une artiste anglaise de nationalité franco-algérienne.

    Ses parents se sont battus pour l'indépendance algérienne aux côtés du FLN.

    Ils émigrèrent ensuite en France, au lendemain de l'indépendance, "pour un avenir meilleur (pour leur fille)"...

    Elle s'installera, plus tard et "par amour", en Grande-Bretagne.

    C'est à Londres, dit-elle, qu'elle a pris conscience de son africanité.

    Son œuvre en sera marquée à jamais par "la douleur et l'incommunicabilité de l'exil"

    Elle doit représenter la France en 2021 à la Biennale de Venise, un choix conjoint du Ministère de la Culture et du Ministère des Affaires Etrangères

    Une participation présentée comme "en rupture avec le machisme artistique habituel" et "l'affirmation de l'existence d'une République diverse et ouverte au monde".

    On dit d'elle qu'elle "s’intéresse à l’expression de l’intime, du personnel, du biographique, intégrée dans une problématique multiculturelle".

    On dit aussi d'elle qu'elle serait proche du mouvement pro-palestinien et antisémite BDS, déclaré illégal et interdit en France. rumeur démentie par les ministres sus-nommés... (Elle doit représenter la France en 2021 à la Biennale de Venise, un choix conjoint du Ministère de la Culture et du Ministère des Affaires Etrangères)

    Elle se définit elle-même comme "artiste de la mémoire algérienne" ("Une mémoire marquée par les traumatismes et les luttes des colonisés, des dominés", selon France-Culture) en particulier dans "Outside the lines", grâce à l'existence des photos de Mohamed Kouaci, grand témoin de "la décennie noire". (Dans les sous-titres de certaines de ses vidéos consacrées à cette période, elle traduit "harki" par "collabo"..)

    Venise. 

    Elle a réalisé plusieurs vidéos dont "A scream for liberation", un gros plan unique sur une bouche de femme, dont le cri rappelle le "youyou" traditionnel des femmes arabes pour exprimer leurs émotions lors de cérémonies  de naissances, de mariages, ou d'enterrements, ou comme cris d'alertes ou d'appels à la résistance pendant la guerre en Algérie.

    Elle s'est mise en scène dans des œuvres photographiques telles que "self-portraits of the virgin Mary" (il s'agit en fait d'un triptyque) ou  "self-portrait of the trinity"

    Venise.

         

    Venise.

    self-portrait of the virgin Mary       self-portrait of the trinity


    Elle doit représenter la France en 2021 à la Biennale de Venise, un choix conjoint du Ministère de la Culture et du Ministère des Affaires Etrangères :

    Pour un pays comme la France, qui n'a pas , n'a jamais eu et n'aura jamais de culture propre (ou du moins dont l'élite de ses élites ne l'a jamais rencontrée), qui a commis Crimes contre l'Humanité sur Crimes contre l'Humanité et exterminations sur génocides à l'encontre de ses anciennes colonies, et Shoah sur Shoah... vient le temps de toutes les humiliations et de toutes les repentances.

    Anglaise/franco-algérienne, africaniste, communautariste, antiraciste, pacifiste, universaliste, néo-féministe, elle semble avoir tout ce que souhaite le Monde-Nouveau pour représenter la France-Nouvelle qui marche à l'international.

    On avait eu précédemment le triste Bilal Hassani, transgenre LGBTI et queer franco-marocain, complotiste et antisémite, à l'Eurovision en 2019...  je note qu'on grimpe avec une certaine assurance dans les prétentions à la reconnaissance de nos nouvelles et futures valeurs artistiques.

    Il y a certains moments ou on sent poindre en soi des idées ou des pulsions peu avouables.

    Mais ce n'est qu'une question de temps, dans 10 ou 20 ans on rigolera de nos préjugés archaïques.

     

    PS. Ce qui attend la Vieille Europe (https://yaledailynews.com/blog/:)

    États-Unis : l’université de Yale supprime un cours d’histoire de l’art jugé trop centré sur les artistes blancs, masculins, hétérosexuels: "C’est rendre un mauvais service aux étudiants..."

     

     

     

    « [santé publique] (+MàJ importante.)Yes, le mec is dead...! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Février à 10:07
    Pangloss

    En attendant la Charia. Rectificatif: elle est déjà là.

      • Lundi 3 Février à 11:44

        @ Pangloss...!

        Ne nous plaignons pas trop...

        Pour l'instant, depuis quelques mamans anonymes sur la Place le la... République à Paris, et jusqu'aux "intervenants" et chroniqueurs officiels des radios et des télés (Karim Zeribi, RMC et CNews, par ex.), ils nous invitent -assez courtoisement d'ailleurs- tout simplement à quitter leur pays.

        Bien d'autres pays sont soumis à une charia plus rigoureuse.

    2
    Lundi 3 Février à 17:48

    Et bien merde alors !!!

      • Lundi 3 Février à 19:38

        @ Dr WO....

         

        "France, mère des arts, des armes et des lois, Tu m'as nourri longtemps du lait de ta mamelle :Ores, comme un agneau qui sa nourrice appelle, Je remplis de ton nom les antres et les bois. France, France, réponds à ma triste querelle. Mais nul, sinon Écho, ne répond à ma voix."

        NON... ! Faut que je me reprenne, moi, sinon je suis foutu... faut vivre avec son temps :

        "Nique la France et son passé colonialiste. Guerre raciale, guerre fatale. Par tous les moyens, il faut leur niquer leur mère. Flippe pour ta femme, tes enfants, ta race. On s’est installé ici, c’est vous qu’on va mettre dehors."

         

      • Souris donc
        Mardi 4 Février à 17:24

        Nique la France ? Nique leur mère ? Cf. Les boloss des belles lettres.

         

      • Mardi 4 Février à 18:47

        @ Souris donc...!

        Même là, ça leur passe à des lieues au dessus de la casquette vissée à l'envers (ou de la capuche).

                                                

        Mais les auto-élites de Rue89 n’appréciaient pas du tout, "entre malaise et blague potache", en expliquant doctement que  "ce phénomène de reprise du langage des 'dominés' par les 'dominants' n’a rien de neuf" et que "le public atteint, c’est celui des lettrés : ceux qui connaissent et ont lu les œuvres, qui sont en mesure de saisir chaque référence, qui peuvent apprécier les détournements opérés."

        Les bourgeois ont toujours adoré s’encanailler, du moment que leur statut n’était pas en danger. En l’occurrence, j’ai l’impression d’assister à un carnaval entre filles et fils à papa, qui pimentent leurs révisions des textes scolaires par une petite touche de déguisement racaille pour la soirée. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :