• Une journée ordinaire

    Puisque les miss et misters météo ne nous parlent que de la pluie et du beau temps, au lieu de nous renseigner sur les destinataires des embrassades du lendemain... 

    Aujourd'hui, 2 janvier, c'est la saint Basile...

    La saint Basile doit son nom à Basile de Césarée, dit Basile Le Grand, un évèque chrétien du début du IVme siècle, auteur d'une célèbre homélie contre les riches qu'aucun prêtre travailleur socio-culturo-religieux actuel n'oserait plus évoquer en chaire: Saint Basile y dénonce avec force l’avarice, l’abus de pouvoir des riches et la folle illusion dans laquelle ils s’entretiennent. Leur manque de compassion à l’égard de leur prochain les conduit droit à la damnation éternelle." 

    Le 2 janvier, en l'an de grâce 1492 après J.C. c'est enfin l'aboutissement de la Reconquista, menée par les "rois catholiques" -comme on dit- en Espagne, c'est à dire, pour parler cru: la fin de 8 siècles de présence et de domination musulmane dans ce pays, c'est à dire la fin des heures les plus sombres de ce morceau d'histoire-là marqué par Al Andalous, pendant lequel chaque espagnol était potentiellement considéré comme un étranger, voire comme un ennemi sur son propre sol, par les soldats de Mahomet, pas encore complètement organisés en DAESH. 

    Via Facebook, le parti politique espagnol "d'extrème droite" Vox évoque la Reconquista en fêtant la fin de l’occupation de l’Espagne par les Musulmans 

    No queremos, ni debemos olvidar, que hoy hace 527 años tuvo lugar la liberación de Granada por las tropas españolas de los Reyes Católicos, poniendo fin a ocho largos siglos de Reconquista contra el invasor musulmán.
     
    Nous ne voulons ni ne devons oublier qu'il y a aujourd'hui 527 ans, les troupes espagnoles des Rois catholiques ont procédé à la libération de Grenade, mettant ainsi fin à huit longs siècles de Reconquista contre l'envahisseur musulman.

     

    le 2 janvier, c'est aussi, pour faire dans le léger et le culturel, les jours anniversaires de la naissance de Henri Vincenot en 1912 et d'Isaac Assimov en 1920, de la mort d'Erroll Garner en 1977 (parmi d'autres !) 

     

    Pour en revenir au saint du jour, parmi les quelques Basile célèbres répertoriés, j'ai uniquement retenu Basile de Koch: ancien membre du GUD et collaborateur du "Club de l'horloge", frère de Karl Zéro (un "vrai" journaliste du "vrai journal") et mari de Frigide Barjot (une militante chrétienne, attachée à la défense de la famille et au sort des chrétiens d'Orient).

    Au XVIIème : “Ultime singularité de ce siècle : la culture française surclasse de loin tout le reste de la production mondiale et ce malgré l’absence de ministre dédié.”

     

    Il est co-fondateur avec les sus-nommés plus quelques amateurs de pastiches frappés (Albert Algoud, Philippe Vandel, Benoît Delépine,  Youri Ligotmi, Daisy d'Errata, Eva D'Anlemure, Agathe de Blouze, etc...) de "Jalons" qui a publié des parodies de notre Presse Nationale: Le Monstre, L'Aberration, Coin de rue-Images immondes ou Le Cafard acharné...

    Basile de Koch a également publié, pendant quelques numéros, des textes dans la revue "Défense de l'Occident" (un magazine "à prétention intellectuelle" -selon les avis autorisés les plus répandus- et destiné à diffuser "les idées fascistes" de son créateur, Maurice Bardèche) et, plus récemment, dans "Valeurs Actuelles" et dans "Causeur" (et aussi dans "Voici" !?)

     

    Et, pour terminer en chanson avec les Basile & c°

    Un titre qui frôlerait presque la nauséabonce gauloise

     

    Une journée ordinaire

     

     

    « 31/12/2018 - 20:00Les restos du chœur »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Nada
    Jeudi 3 Janvier à 00:14

    D'abord, selon la coutume, tous mes voeux pour vous et votre site.

    Amusante coïncidence : j'ai déjà évoqué ailleurs, à plusieurs reprises, le fameux G.I.C. *Jalons* maintenant presque oublié. Voici, aboitim -- pardon : verbatim -- ce que j'en écrivais à un camarade voici un an :

    "Ce Groupe d'Intervention Culturelle n'est plus aujourd'hui que l'ombre de lui-même, réduit qu'il est au seul
    président à vie Basile de Koch qui n'est pas sot, mais qui n'est pas aussi génial qu'il aime à le croire (il chronique maintenant chez *Valeurs Actuelles* et *Causeur*, au terme d'une chute qui vaut celle de Patrick Besson chroniquant dans *Le Point* après avoir joué au subversif communiste, ou encore celle de Dandrieu tombé de *Réaction* à la chronique cinéma et T.V. de *Valeurs Actuelles*). C'est la revue *Jalons* (une dizaine de numéros) qui pourrait susciter votre intérêt, quand on y lisait des articles prémonitoires sur l'intégration réussie
    des Français à Montfermeil et qu'on y trouvait notamment la signature d'Hubert Mensch (belle trouvaille !), Conducator de la section *Nazisme et Dialogue". Le sieur Tellenne, frangin de Karl Zéro, avait rassemblé autour de lui, je ne sais comment, une brillante équipe de très mauvais esprits, et chaque ligne, ou presque, du magazine comportait un clin d'oeil facétieux et malpensant. A cette grande époque, le groupe a commis quelques pastiches et ouvrages dont certains sont essentiels : parmi les plus réussis, outre ceux que je vous ai déjà cités
    (disponibles à la vente sur le site Jalons accessible via celui de Causeur, ce me semble) : *L'immonde*, *Le cafard acharné*, *Le Figagaro*, *Le monde d'Anne-Sophie*, *Les dossiers secrets des Renseignements Généraux*, *L'histoire de la pensée* ainsi que la *première* édition de *L'histoire de France* (les éditions suivantes *semblent* avoir été un peu caviardées, comme dans un autre registre les rééditions du *Baron noir* de Got et Petillon). Le sieur Roger de Sizif a fait un très bel éloge de la *Stochocratie*, publié aux Belles-Lettres. Le groupe semble avoir fait l'objet d'une auto-dissolution quasi-situationniste, et le sieur Basile continue apparemment tout seul, avec *nettement* moins de talent que la nébuleuse qu'il avait jadis réunie autour de lui. Je *suppose* que le vedettariat (avec celui de sa famille) lui est monté à la tête, qui a fini par indisposer ses amis (sa corruption démontrée a pu aussi accélérer les choses, d'ailleurs)."

    On pourra compléter avec la fiche de police abritée au sommier de kikipedia :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Basile_de_Koch

    qui oublie bien des choses (notamment sur les logements sociaux, façon Juppé ou Corbière, dans mon souvenir), mais mentionne cet intéressant "point de détail" :

    "Pour avoir bénéficié d'un emploi fictif au conseil général de l'Essonne, il est condamné avec Xavière Tibéri par la cours d'appel de Paris, le 15 janvier 2001, à une peine d'emprisonnement assortie d'un sursis."

     

    Comme quoi, on peut avoir eu un petit talent, on peut prétendre apprécier Chesterton et Leys, sans être pour autant fréquentable.


    P.S. : Pour le divertissement, voici la liste des principaux membres du Groupe d'Intervention Culturelle (quelques noms sont de belles trouvailles) :

    Elvire Adrouät
    Wasi Al Arash
    Wooden Ali
    Lauren Bancall
    Frigide Barjot -- Présidente du RaPouRi
    James Bean
    Nadine Bébec
    Shalom Bensalam
    Marie Bizard
    Dr Sam Bloch -- Porte-parole du Champ du Signe
    Agathe de Blouze
    Babette Bunker
    Al Capote
    René de Cessandre
    Anna Coluth
    Luc Cornillon
    Pierre Dangles
    Eva Danlemure
    Jacques Derridera
    Tramoué Désil
    Emmanuel Defileau
    Ivan Dressamer
    Olivier Dumondez
    Jean Dumont-Dentier
    Line Egalet
    Walter Ego
    Enguerrand d'Entelles
    Daisy d'Errata
    Anna Franil
    Désiré G. -- Porte-parole du Mouvement des Jeunes Crétins
    Rosy Glaucq -- Porte-parole de l'Union des Travailleurs Pauvres et
    Moyen-Pauvres de la Couche Inférieure
    Peter Gna
    Little Guddha
    Marie Honnete
    Aude Javel
    Gary Karaboudjian
    Marcel Kébir
    Basile de Koch -- Président du GIC
    Elie Kopter
    Catherine Labourée
    Raphaël Le Coelet
    Youri Ligotmy -- Président du Praesidium de Socialisme et Barbarie
    Jo Liqueur -- Président-fondateur du Centre Démocratique pour le Progrès
    et le Développement (CDPD)
    Fredo Manontropo -- Chanteur et parolier du groupe Jalons Goes To Montboudif
    Hubert Mensch -- Conducator de Nazisme & Dialogue
    Maire Michel
    Sarah Mitaine
    Tony Mozzarella -- Président (démissionnaire) de l'Intergroupe des
    Mécontents
    Sissi Nono
    François Nouvoualat -- Premier secrétaire de Vénération Mitterrand
    Ann O'Mally
    Jean-Loup Pazin -- Successeur de Jo Liqueur à la présidence du CDPD
    Virginia Plain
    Jean-Paul Polpote
    Abou Portan
    David Poumon
    Dolly Pran
    Prof '
    Ptikon L'Ancien
    Louis Philippe Télémaque, vicomte de Puypeu -- Directeur du Comité
    Directeur de Restauration Rapide
    Aldo Prisu
    Otto Psy
    Lili Purlène
    Francis Raël
    Yves Remords
    Fred Royer
    Angelo Saccado
    Garoslav Salmek
    Claudia Schuffler
    Roger de Sizif -- Président du Cercle philosophique d'Action
    Contemplative (CéPACon)
    Nick Tallop
    Dominique de Tamer
    Bruce Taylor
    Guy-Michel Terre
    Brice de Thet -- Successeur de Roger de Sizif à la tête du CéPACon
    Inès Tremis
    Yvon Toupiquer
    Minou Trouet
    Léo de Urlevan
    Katy Usha
    Sylvie Vatan
    Karl Zéro


      • Jeudi 3 Janvier à 15:35

        Merci pour vos compléments d'info et vos précisions concernant les Jalons... leur titre "Politique, mode d'emploi : comment gagner beaucoup d'argent, séduire toutes les filles et avoir des timbres gratuits" semble avoir suscité bien des vocations, même parmi ceux qui ne se limiteraient pas "aux filles", même de tous les genres ...

        Merci également pour vos vœux, que je retourne à tous à la manière de Cornillon:

         (enfin... rien n'est moins sur)

         

         

    2
    Jeudi 3 Janvier à 12:42
    Pangloss

    Les vieilles, elle n'avaient qu'à pas faire leurs mijaurées. Fallait se décider avant; maintenant, c'est trop tard.

      • Jeudi 3 Janvier à 15:52

        "...elles n'avaient qu'à pas faire leurs mijaurées."

        Ben... si vous le dites. 

        (Et effectivement, c'est surement trop tard !...)

         

      • Jeudi 3 Janvier à 16:12

        Oups...

        A moins que:

        (c'est la fatigue, certainement)

    3
    Souris donc
    Vendredi 4 Janvier à 12:37

    L'intégrale : https://fromageplus.wordpress.com/2015/11/27/lintegrale-de-jalons/

    2015. Déjà. FromagePlus s'est sabordé. J'en suis inconsolable. Les années passent.

    Bonne année 2019 à tous ! (Les années impaires sont de bons millésimes. Pour le bordeaux)

      • Vendredi 4 Janvier à 17:32

        Effectivement... 30 ans de parodies et 1,630 kg de lecture irrévérencieuse pour 39 €, frais de porcs compris, ce serait dommage de s'en priver...

        Sinon, on devrait pouvoir télécharger gratuitement le livre  "Politique Mode D'emploi: Comment Gagner Beaucoup D'argent Séduire Toutes Les Filles Et Avoir Des Timbres Gratuits" by  Basile de Koch sur le site 

        https://www.goodreads.com/book/show/7821005-politique-mode-d-emploi

        à noter, cependant, qu'il vous sera demandé de fournir votre numéro et code de Carte Bancaire oops ... qui ne sera promijuré pas débitée c'est assez drôle aussi, non ? sarcastic

        Drôle, aussi, un recueil de citations désopilantes:

        J’ai décidé de prendre une initiative politique en lançant le mouvement En Marche ! le 6 avril 2016 à Amiens, ma ville de naissance. Quelles qu’aient été les entraves rencontrées dans mon action, cette initiative ne s’est pourtant jamais construite «contre», mais «pour». «Le contre n’existe pas», disait justement Malraux. Je suis un homme du «pour». Pour tenter de dépasser les clivages politiques dont j’avais mesuré les conséquences négatives, pour essayer d’aller plus loin dans la nécessaire refondation du pays. Pour construire un projet, renouer le fil de notre Histoire et la dynamique du progrès, pour que nos enfants vivent mieux que nos parents. Pour saisir l’envie d’engagement qui irrigue la société française, pour faire émerger de nouveaux visages, de nouveaux talents.

        Refuser les changements du monde en nous contentant de rafistoler un modèle créé pour avant-hier, ce n’est pas la France. Oublier ce qui nous constitue, renier nos principes, nous affoler comme des papillons dans la lumière noire du terrorisme, ce n’est pas la France. Douter chaque jour un peu plus de nous-mêmes, n’avoir aux lèvres que des mots de rétractation, ce n’est pas la France.

        (un peu moins cher mais on doit s'en lasser plus vite)

    4
    Vendredi 4 Janvier à 17:18

    Il faut tout de même saluer le sérieux avec lequel Basile de Koch fait son exposé sur la défense des lapins.

      • Vendredi 4 Janvier à 17:57

        En excellent observateur de son époque il avait juste anticipé les combats de L214 ou de OABA et perpétué la lutte contre une stigmatisation inquiétante et inconvenante

                                       

        Quoi que...

        Dans son déménagement, Frigide Barjot oublie ses lapins Nicolas et François et son chat Connardo 

        Brigitte Bardot en aurait été toute émue. Le Parisien rapporte ce mercredi 5 novembre (2014) que l'ex-leader de la Manif pour tous Frigide Barjot a laissé "une petite ménagerie" dans l'appartement dont elle a été expulsée et qu'elle a vidé de ses meubles lundi.

        Selon le journal, au moment de la remise des clés au bailleur, l'huissier a eu la surprise de découvrir deux lapins, Nicolas et François (du nom des deux derniers présidents), et un chat, Connardo. Selon la source du Parisien, l'huissier a prévenu Frigide Barjot que ses animaux allaient finir à la SPA si elle ne venait pas les chercher.

        Le HuffPost avec AFP

    5
    Vendredi 4 Janvier à 22:47

    Bon, carton plein pour monsieur de Koch (Basile) mais quid de la Reconquista et de Le Cid Campeador ("guerier illustre") ou de Saint Jacques le Matamore ("le tueur de maures")

    LES ACTEURS DE LA RECONQUÊTE

     

     (ou alors, vivement la "Bonne Année 2819" après J.C.)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :