• Tache d'huile (ou de soda...)

    Alors qu’une mosquée a été attaquée par un terroriste en Nouvelle-Zélande,

    un acte islamophobe a eu lieu à la mosquée de Moissy-Cramayel (77)

    Tache d'huile (et de soda)

    Aux antipodes de la France, en Nouvelle-Zélande, un déséquilibré un militant d'extrême-droite australien, radicalisé sur notre sol au contact de sympathisants du Front et du Rassemblement National et par la lecture intensive des œuvres complètes, livres et articles, de Renaud Camus, Eric Zemmour, Michel Houellebecq, Laurent Obertone, Alexandre del Valle, Michel Onfray, Alain Finkelkraut et Pierre Cassen ou Jeannette Bougrab (entre autres) ainsi que, et surtout, par la vision de ce que seraient devenus (selon lui...) certains quartiers de nos villes et villages, accompagné de quelques complices, a commis un attentat qui a privé de vie une cinquantaine de musulmans qui priaient dans deux mosquées de Christchurch ("Eglise du Christ", in french).

    Nul doute que la communauté musulmane néo-zélandaise aura à cœur de préciser que les assassins n'auront pas sa haine et que de nombreuses bougies, fleurs blanches et nounours en peluche viendront assurer l'ensemble de la population locale, nationale et internationale du pardon des victimes d'un acte individuel et isolé qui ne saurait jeter l'opprobre de l'amalgame stigmatisant sur tout un courant de pensée, mais qui salit l'ensemble des mouvements dits "de droite", nationalistes, patriotiques ou chrétiens...

    En même temps (), malgré la promesse de notre dégrisé ministre de l'Intérieur d'"assurer la sécurité des lieux de cultes", faisant "tache d'huile" tant redoutée, un attentat presque similaire a eu lieu dans notre pays prouvant, selon l'islamosphère de combats, encore une fois de plus ses tendances racistes et islamophobes: à Moissy-Cramayel, paisible cité de Seine-et-Marne, une odieuse agression anti-musulmans y a été perpétré ce vendredi 15 mars; on note cependant, pour preuve de l'efficacité de ces mesures à deux poids deux mesures que, exceptionnellement et depuis fort longtemps, aucun acte christianophobe n'a été signalé ces derniers jours dans l'Hexagone.

    Un acte islamophobe perpétré à la mosquée de Moissy-Cramayel *

    Tache d'huile (ou de soda...)

    Tache d'huile (et de soda)

    Ce vendredi, une femme a aspergé une mosquée de Seine-et-Marne d’alcool et crié des insultes islamophobes à l’encontre des fidèles présents sur place.

    L’appel d’un fidèle à ses coreligionnaires juste après la prière du vendredi fait froid dans le dos alors qu’une mosquée a été attaquée par un terroriste en Nouvelle-Zélande. Le CCIF confirme l’acte islamophobe: Abdelaziz Abderrahmane, président de l’association des musulmans de Moissy-Cramayel, était avec les membres du Collectif contre l’islamophobie en France: une voiture grise est arrivée et a ralenti devant la mosquée. "Une femme a commencé à insulter les fidèles et à asperger les fidèles avec de l’alcool. C’était prémédité, c’est sûr, on ne vient pas devant une mosquée avant la prière avec de l’alcool avec pour projet d’asperger les fidèles."(sic ?). Un responsable de la mosquée a confirmé que "La femme criait des insultes, elle disait ‘dégagez de France’ et ‘de toute façon on va vous dégager’." 

    source "le Muslimpost"

     

    * renseignements pris, l'"Association Culturelle et Éducative des Musulmans de Moissy", rétablit un début de vérité en reconnaissant que l'automobiliste se serait contentée de renverser une canette de soda sur la route avant de repartir... et de se livrer à la police avant d'être admise en hôpital psychiatrique...!

     

    « On The Road Againradicalisation »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Dimanche 17 Mars 2019 à 10:19

    C'est bien une disikilibri qui a jeté la canette de soda en passant du coq-à-light.

    2
    Kobus van Cleef
    Dimanche 17 Mars 2019 à 13:38
    Elle connaît la nocivité inhérente aux produits de l'agroindustrie
    C'est, clairement, un acte slamofob'
    Sauf s'il s'agit de mecacola
      • Dimanche 17 Mars 2019 à 14:46

        J'aime beaucoup le terme d'agroindustrie, mais je suis un peu vexé de ne pas y avoir pensé moi-même... ! aww

        L'islamophobie va également jusqu'à se manifester  dans le peu de succès que connaissent les versions halal (mise en bouteilles tournée vers la Mecque) du Coca-Cola mécréant des chiens infidèles...

        que ce soit Mecca-Cola, Qibla-Cola (de "qibla": "la Mecque, c'est bien par-là ?") ou même le Zamzam-Cola pourtant fabriqué avec l'eau miraculeuse de la source sacrée qui coule à la Mecque, merde, quoi, merde... (d'après https://www.liberation.fr/futurs/ )

        Sinon, il y aurait bien aussi ce projet:

        (voir aussi cet article )

    3
    Dimanche 17 Mars 2019 à 20:23
    Pangloss

    Je découvre qu'il existe un bled qui s'appelle Moissy-Cramayel (au sel de Guérande?) et j'apprends en même temps qu'il abrite une mosquée.

    Il serait plus facile de nous faire la liste des villes et villages où il n'y a pas (encore) de mosquée.

      • Dimanche 17 Mars 2019 à 21:18

        En fait, c'est à un peu plus d'un jet de canette de boisson énergisante au sang de porc de chez moi...

        Moissy-Cramayel est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France et rattachée à la communauté d'agglomération Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart depuis le 1er janvier 2016. Ses 17 000 habitants sont appelés les Moisséens.

        Moissy-Cramayel s'est construit autour de son cœur ancien, le quartier du centre ville dans le cadre de la ville nouvelle de Sénart. la topologie particulière des lieux a permis de passer en douceur de l'ancien au neuf.

        Créée en 1973, la Ville nouvelle de Sénart, regroupait 10 communes et s'étendait sur deux départements : la Seine-et-Marne (Moissy-Cramayel, Cesson, Combs-la-Ville, Lieusaint, Nandy, Réau, Savigny-le-Temple et Vert-Saint-Denis) et l'Essonne (Saint-Pierre-du-Perray et Tigery).

        Depuis le 1er janvier 2016, la ville nouvelle de Sénart a fusionné avec les intercommunalités voisines de l'Essonne, Evry et Corbeil au sein d'une nouvelle et grande agglomération "Grand Paris Sud-Seine-Essonne-Sénart" composée de 24 communes.

        Line Magne, retraitée de la fonction publique, en est la Maire (P.S.) depuis 2014.

        On peut s'y recueillir dans l"église "Notre -Dame-de-l'Assomption" ou a la nouvelle mosquée "En-nour" où enseigne(ait ?)  le célèbre prédicateur antioccidental et antisémite Nourredine Aoussat, inaugurée en 2016 par madame la Maire et par Olivier Faure (actuel premier secrétaire du Parti Socialiste)

         

    4
    Dimanche 17 Mars 2019 à 21:36

    Donc Olivier Faure a servi à quelque chose. Ils ont tous l'air content sur la photo. Je ne sais pas pourquoi Noureddine a l'air si furieux, alors qu'avec cette mosquée nouvelle il devrait avoir du groin à moudre.

      • Dimanche 17 Mars 2019 à 22:52

        Je veux, que tout le monde ait l'air content, et rien que du beau monde à l'air content: (Ici, de g. à dr. : le député de Seine-et-Marne Olivier Faure, la maire de Moissy-Cramayel, le président de l’ACEMM Abderrahmane Abdelaziz, et le secrétaire général de la préfecture de Seine-et-Marne Nicolas de Maistre) qui oeuvre ensemble pour une grande et belle tâche universelle sous l'égide de l'ACEMM, "convaincue de la nécessité pour les musulmans d’être acteurs de leur histoire en apportant leur pierre à l’édifice national français et à la construction européenne" selon la charte de l’association, celle-ci entend organiser régulièrement des journées portes ouvertes et des événements en partenariat avec le RAMS pour ancrer plus encore, et dans le cadre d'une coexistence apaisée, la présence musulmane dans le Sénart. (Saphir-News)

        Quant à Nourredine, il ne s'énerve pas, il explique le contenu de son livre "Le Vrai Visage du Propète (sic) Mohammed" (Ouvrage non destiné à la vente en réponse à la publication des caricatures en France) 

        bio express:

        Noureddine Aoussat est professeur, imam et prédicateur itinérant. Extrait d’une conférence donnée en 2015:

        "C’est Allah qui a envoyé son Messager, avec la religion de la vérité, afin qu’elle triomphe, qu’elle prenne le dessus sur tout, même si les polythéistes et les mécréants voudraient autre chose, voudraient l’arrêter, ils ne pourront pas le faire."

        Il prend la défense d’un imam du Bourget qui interdit l’écoute de la musique. Celui-ci diffuse sur son site à grand succès des hadiths appelant à tuer les apostats. Aoussat soutient aussi l’imam Houdeyfa pour qui les femmes non voilées ne doivent pas s’étonner d’être abusées. Il recommande de boire le remède préconisé par Mahomet, l’urine de chameau.

         

         

      • Lundi 18 Mars 2019 à 08:16

        C'est sûr qu'il apporte sa pierre (de lapidation) à l'édifice français et à la construction européenne.

      • Lundi 18 Mars 2019 à 11:41

        "...la nécessité pour les musulmans d’être acteurs de leur histoire en apportant leur pierre à l’édifice national français et à la construction européenne... "... c'est vrai que cette affirmation, faite dans un petit village de Seine-et-Marne, mais devant des représentants de la République peut paraître surprenante, c'est pourtant le sujet d'une réflexion déjà bien entamée : dès 2008 on pouvait assister à des conférences telles que "Rencontre-débat : L’islam dans la construction européenne", menées par "Valeurs et Spiritualité de l'Islam de France" et Erdogan affirme doctement que "L ’Europe sera musulmane, si c’est la volonté d’Allah" , explications à la clef : "...les musulmans sont l’avenir de l’Europe (...) La fortune et la richesse du monde se déplacent de l’Occident à l’Orient. L’Europe traverse une période que l’on peut qualifier d’extraordinaire. Sa population diminue et vieillit. Elle a une population très âgée. Et c’est pourquoi des personnes viennent de l’étranger pour y trouver du travail. Mais l’Europe a ce problème que tous les nouveaux arrivants sont musulmans. Ils viennent du Maroc, de la Tunisie, de l’Algérie, de l’Afghanistan, du Pakistan, de l’Irak, de l’Iran, de la Syrie et de la Turquie. Ceux qui viennent de ces pays sont musulmans. Nous en sommes arrivés au point que le nom le plus courant à Bruxelles, en Belgique, est Mohammed. Et le second nom plus répandu est Melih, le troisième Aisha."... Le tout au moment où Pierre Moscovici, qui est quand même commissaire européen déclare tout aussi publiquement qu'il ne croyait pas aux "origines chrétiennes de l'Europe" et où même le "pape" François, tout en reconnaissant leur existence s'en méfie et met les chrétiens contre une interprétation abusive et une exploitation "politicienne" et "colonialiste" de cette notion -presque hérétique aux yeux du successeur de saint Pierre-.

        Islam: des études statistiques confirment le futur islamique de l’Europe (à lire sur "Correspondance Européenne")

                                        

         

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :