• Parcours Santé

     

    Et maintenant, une page de sports... 

    On dénonce, on recherche, on accuse, on juge, on condamne, et souvent ou parfois à très juste titre, tout ce qui ressemble à un harceleur, à un violeur ou à un pédophile, aujourd'hui dans monde du sport. Seraient concernés les milieux de la gymnastique, du patinage artistique, du tennis, du football, du basket, de la natation, et même du motocyclisme, etc... ( je ne sais pas pour la boxe, le rugby, le karaté ou l'haltérophilie; pour la lutte gréco-romaine, non plus...). On en parle, comme on en parlait hier ou avant-hier et sur le même sujet, dans les domaines de l'édition et de la littérature, du spectacle et du cinéma, dans l'Education Nationale ou encore dans l'Armée et jusque dans les médias et, bien sûr, dans l'Eglise catholique. Mais pas encore dans l'islam. Ça viendra. Ou pas...

    Comme disait l'oncle de mon ami Boris: "Y a quelque chose qui cloche là-dedans, J'y retourne immédiatement"

    On dénonce, on recherche, on accuse, on juge, on condamne, et souvent ou parfois à très juste titre, tout ce qui ressemble à un harceleur, à un violeur ou à un pédophile dans le sport, amateur ou professionnel, catégories cadets, juniors, ou "jeunes" seniors. Bref, tout ce qui peut perturber le développement harmonieux de jeunes gens encore extrêmement fragiles psychologiquement, sous la coupe d’entraîneurs ou de coachs indignes et tyranniques. On ne parle pas encore, dans le sport toujours (foot, essentiellement et sports de combat), de dirigeants de clubs, islamistes radicalisés, prosélytes zélateurs et de leurs discours qui peuvent perturber le développement de jeunes gens encore fragiles. Ça viendra. Ou pas...

    Comme disait l'oncle de mon ami Boris: "Y a quelque chose qui cloche là-dedans, J'y retourne immédiatement"

     

    A vous les studios.

    Et maintenant, une page de publicité...

    Parcours Santé

     

     

    « Yes, le mec is dead...!# Renaud Camus 05/02/2020 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Février à 09:20
    Pangloss

    Le sport, école de la vie.

      • Jeudi 6 Février à 13:18

        @ Pangloss...!!!

        "école"... "école de la vie"... 

        Dans mon club d'aquagym (j'ai droit à des séances à prix réduit par mon club du 3me âge) je suis tombé sur une maîtresse-nageuse gérontophile...!

        Alors "école"... "école"...  moi je veux bien, mais pas trop les travaux pratiques !

        winktongue intello...

         

    2
    Neositu
    Jeudi 6 Février à 12:07

    @bedeau : La *scandaleuse* (l'adjectif est pour montrer à sainte Avia que je pense bien) formule de l'oncle de votre ami Boris m'en rappelle une, comparable, dans une image de bande dessinée détournée à la manière situationniste : la case montre le visage un peu rêveur d'une jolie jeune femme élégante ; la bulle contient ce texte *abominablement* (toujours pour sainte Avia) provocateur "He may be a pervert... I need a second date... just to be sure". On pourrait penser que la dame, sans doute *aliénée* (toujours pour sainte Avia) n'est pas absolument choquée par cette hypothèse.

    La Gabriela Manzoni des *Comics retournés* n'a rien inventé -- même si elle a un certain talent dans le choix des images et légendes.

      • Jeudi 6 Février à 13:40

        @ Neositu...!

        ...mais cette Gabriela est la perversion incarnée...!

        ... à preuve, cette autre illustration qui aurait la prétention d'apporter des éléments inédits et un nouvel éclairage sur les affaires évoquées dans mon article :

                  

         

         

        (PS @ Neositu : vivement demain :

                    )

         

    3
    Neositu
    Jeudi 6 Février à 13:58

    Excellent. :) Je crois cette demoiselle Manzoni assez mal-pensante, bien que probablement gauchiste.

    AVIA, ce n'est pas "déjà demain" mais aujourd'hui, hélas : vos pages le démontrent. :-( Vous allez finir par être aussi déprimant que la consultation des titres d'fdesouche.

    Le slogan rappelle celui du laboratoire, dans le Muppet Show, "où l'avenir appartient déjà au passé". Que c'est loin...

      • Jeudi 6 Février à 15:13

        @ Neositu...?

        "déprimant", FDESOUCHE ? Oui, un peu...

        cry

         

        follement désopilant, MEDIAPART ! Oui, énormément...

        he

         

    4
    Souris donc
    Vendredi 7 Février à 12:03

    Le faux-cul focus braqué sur les affligeantes mœurs du mâle blanc, violeur, colonisateur, raciste et saccageur de planète, permet de détourner l'attention d'autres problèmes, disons plus exogènes exotiques.

      • Vendredi 7 Février à 13:02

        @ Souris donc...!

        C’est exactement ça: nos enrichisseurs socio-culturels exotiques:

        ne possèdent pas nos codes ou revendiquent naïvement et/ou férocement leurs ignorances (avec l'accord et l'appui de quelques autochtones, parfois blancs, mais ni violeurs, ni colonisateurs, ni raciste, ni saccageur de planète, etc...)...

        rejettent le peu qu'on a pu leur enseigner "au temps béni des Colonies" et dont il reste quelques traces (avec l'accord et l'appui de quelques autochtones, parfois blancs, mais ni violeurs, ni colonisateurs, ni raciste, ni saccageur de planète, etc...)...

        mais tendent et prétendent parfois à nous faire adopter -ou du moins accepter- les leurs avec leurs mœurs et leurs us et coutumes (avec l'accord et l'appui de quelques autochtones, parfois blancs, mais ni violeurs, ni colonisateurs, ni raciste, ni saccageur de planète, etc...)

        A la limite, je me demande lesquels sont les plus condamnables ?

         

      • Minos
        Vendredi 7 Février à 14:35

        "A la limite, je me demande lesquels sont les plus condamnables ?" : tous le sont au même degré mais pas pour le même motif. Que les uns soient responsables de la venue d'autres qui profitent de l'occasion ne rend pas ledits autres moins coupables que lesdits uns qui ont fait venir lesdits autres. Traîtres et profiteurs sont tous également méprisables, les premiers pour avoir ouvert la brèche, les seconds pour en profiter sans honte aucune avec une absence de dignité qui force la sidération. Pour les victimes mortes de la peste à Athènes, chercher à savoir qui était le plus condamnable, du virus ou du porteur du virus, relevait du byzantinisme avant la lettre.

      • Vendredi 7 Février à 15:47

        @ Minos...

        C'était, vous l'aurez compris, une question de pure forme... En réalité

        J'ai, disons... "moins de sympathie" (ou infiniment plus de mépris et de colère) envers les uns qui ouvrent béantes portes et fenêtres aux Grands Remplaçants, que envers les autres qui poussent les battants un peu plus fort et un peu plus loin.

        dit autrement:

        J'en voudrais un peu plus au djeune propriétaire d'un molosse qui ouvre la portière de son Audi ou de sa BMW à son chien, qu'au chien "de catégorie" qui ira attaquer des passants.

        J'en voudrais un peu plus au héros au sourire si doux qui lui donne quand même à boire, qu'à l'espèce de maure brisé et livide qui saisit un pistolet et le vise à la tête en criant "Caramba !"

        pour être clair:

        J'ai infiniment plus de mépris ou de colère envers Laurent Joffrin ou Edwy Plenel, que envers Marwan Muhammad ou Hassen Chalghoumi. C'est viscéral.(mais ils s'en foutent)...

         

         

      • Minos
        Vendredi 7 Février à 16:57

        J'avais bien compris, et je comprends bien (en tout cas je fais semblant). ;-) A mes yeux de simpliste, les deux catégories méritent le même châtiment, parce qu'ils savent parfaitement ce qu'ils font. L'heure n'est plus, ce me semble, aux distinctions subtiles et civilisées (quand on est le seul à jouer selon les règles, on perd). A condition d'avoir un Equalizer, évidemment, la première balle doit être pour le péril le plus urgent, et les suivantes pour ceux qui l'ont provoqué -- c'est toutefois aussi affaire d'opportunité.

        Pour reprendre votre image du molosse, Heinrich Schliemann racontait, dans *Une vie pour Troie*, avoir échappé aux crocs de quelques chiens méchants en suivant une recette indiquée par Homère. Je ne suis pas certain qu'elle fonctionnerait encore, même si elle est très moderne, qui consiste à s'asseoir et à ne plus bouger en espérant que l'animal changera d'idée. S'aplatir devant l'ennemi, une grande idée qui n'a pas trop réussi aux cathos -- Pauwels l'avait déjà noté.

         

      • Vendredi 7 Février à 18:23

         

        @ Minos

         

        C'est un point de vue qui se défend...

         

        Le tout est de tomber d'accord (si ça peut encore ne pas être complètement inutile) sur l'urgence : celui qui tient la porte grande ouverte, ou celui qui se glisse par l'ouverture ? (quoi que... quand on n'a plus de place libre pour soi et les siens, ni dans le salon, ni dans les chambres, ni même sous les combles ou dans la cabane à outils !... )

        Quant à s'aplatir devant l'ennemi, l'idée continue de ne pas déplaire à certains présumés cathos... enfin "ennemi", c'est un mot désuet et stigmatisant selon les mêmes et selon Le Premier d'entre-eux...

        "Si on te frappe sur la joue droite, tend bien ton cul pour la flagellation -faut bien rester correct-"  (François 6:29)

         

    5
    Vendredi 7 Février à 16:44

    Pour répondre à la question : je ne vois pas comment les femmes musulmanes dénonceraient leurs violeurs, car dans ce cas elles seraient amenées à l'épouser.

      • Vendredi 7 Février à 18:00

        @ Dr WO...

         

        Le viol considéré comme un petit dimanche (ou vendredi) de fiançailles... ?

                 

         

        Mais pas que :

        extrait d'un article de 2015 du très peu islamophobe "les Inrocks"

        "Je ne cessais de lui dire :ça fait mal, s’il vous plaît, arrêtez", témoigne une jeune fille âgée de 12 ans, violée par un combattant de l’Etat islamique. "Il m’a dit que selon l’islam, il était autorisé à violer une non-croyante. Il a dit qu’en me violant, il se rapprochait de Dieu".

        Elle raconte comment l’homme lui attacha les mains et la bâillonna. Puis il s’agenouilla à côté du lit et se prosterna dans la prière avant de se mettre sur elle. Le calvaire de la jeune fille terminé, il s’agenouilla pour prier à nouveau, mettant fin au viol par des actes de dévotion, affirmant ainsi qu’il a le soutien du Coran... Je lui ai dit : "Ce que vous me faites, c’est mal, ça ne vous rapprochera pas de Dieu". Et il a répondu : "Non, c’est autorisé. C’est halal"

         

         

      • Vendredi 7 Février à 18:31

        Il n'y a plus qu'à tirer la chasse d'eau. Mila n'a-t-elle pas dit que c'était une religion de merde ?

      • Vendredi 7 Février à 20:16

        @ Dr WO...!

        Et encore... d'après le site "planétoscope" : "Chaque seconde, dans les WC en France, ce sont 3 171 litres d'eau qui sont utilisés ; une surconsommation de 100 millions de m3 d'eau potable dans les WC due largement à des équipements trop gourmands ou obsolète."

        Restent les toilettes sèches, ou à compost, ou TLB (???), qui en plus d'être bonnes pour le climat et de faire faire pipi de joie à Greta, vous permettent de valoriser vos excréments...

        Et, peut-être même, sèches et à la turque !

        Greta n'a t'elle pas dit que c'était une science de merde ?

        Non... Ah bon...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :