• Mais, de quoi je me mêle ?

    Ou : "Quand tu ne sais plus trop à quoi occuper ton temps en attendant la fin de ton CDD..."

     

    Peine de mort : Emmanuel Macron exhorte à l’abolition universelle.

    Emmanuel Macron et Robert Badinter étaient réunis le 9 octobre au Panthéon à l'occasion du 40me anniversaire de l'abolition de la peine de mort en France. Ils ont lancé un vibrant appel à "l’abolition universelle" partout dans le monde. Le chef de l’État a annoncé une rencontre au plus haut niveau début 2022 pour convaincre les pays qui l’appliquent encore.

    « La France va relancer le combat pour l'abolition universelle de la peine de mort. Ce combat, nous le mènerons en Européens, encore et toujours. »

    Mais, de quoi je me mêle ?

    tags : moije monde  france  europe

     

     

     

     

    « ATTENTION : vidéo essentielle.[son linge sale en famille...] »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Lundi 11 Octobre à 10:31

    Oui mais les lois divines sont au-dessus des lois terrestres. C'est ainsi que le Coran prescrit la pendaison, la lapidation, la flagellation et même la décapitation (à 5 jours de la commémoration de celle de l'Infidèle Samuel Paty).

    Sans parler des attentats. Mais sur je ne sais quelle chaîne d'info en continu, une de ces mégères néoféministes parangon de vertu enjoint de distinguer islam et islamisme. Cépapareil.

      • Lundi 11 Octobre à 12:59

        @ Souris donc...!

        La Macronie (mais pas qu'Elle) est une curieuse chose...

        En même temps qu'elle prêche pour la variété, la pluralité et la diversité des cultures, y compris la mahométane qu'il nous faut intégrer à nos codes, nos mœurs et nos us et coutumes, (la culture "françouaise" n'étant qu'une vue de l'esprit jamais rencontrée officiellement) et pour la repentance à propos des excès de la colonisation, des évangélisations, de l'esclavagisme et autres crimes contre l'humanité, elle souhaite contraindre convaincre les nations étrangères autrefois souveraines à adopter la nouvelle doxa occidentale concernant, outre les modalités de sanction des crimes et des délits, l'acceptation de toutes les migrations éventuellement clandestines et "de remplacement" ainsi que celle de la reconnaissance et de l'admiration officielles de tou·te·s les LGBTQIABCDXYZ+++ et autres modernitudes universelles.

         

        "Du passé, faisons table woke !"

         

    2
    Le Page
    Lundi 11 Octobre à 11:32

    Je l'ai déjà dit par ailleurs car le sujet est récurrent. Donc, je pense que Badinter l'a joué petits bras, au lieu d'interdire la peine de mort pour les victimes, il l'a abrogée pour les assassins. On a donc épargné une crapule tous les cinq ans, mais dans le même temps des milliers de victimes étaient toujours  décomptées chaque année.

    Faire de lui un Grand Homme est une farce dont la société a le secret. Quant à Macron après cette esbrouffe il s'attaquera à l'éradication des Méchants dans le monde pour que tout le monde y soit gentil.

      • Lundi 11 Octobre à 13:12

        @ Le Page...!

        Roro le Baba a rajouté à la citation de Orwell "La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force.", la formule : "La victime, c'est le coupable. Le coupable, c'est la victime" qui a l'avantage de pouvoir s'appliquer à toutes les situations, passées, présentes et à venir jusque dans les sentiments d'insécurité face à un présumé ensauvagement parfois ressentis par les derniers des gaulois réfractaires...

        Se peut-il aussi que cette comédimémoration au Panthéon ait eu comme autre but de faire un état des lieux, une visite, avant de demander à Badinter (92 ans bien sonnés) quelle serait sa place de prédilection parmi les grand·e·s fommes honoré·e·s par les Valeurs de la République Reconnaissante... A côté de Simone Veil, de Victor Schœlcher ou de Joséphine Baker ?

         

        (NB. Macron a été fait président par Attali pour ça...)

         

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :