• le mardi, c'est (toujours ?) permis [2]

    Arrêtons de broyer du noir, de rire jaune et de voir rouge (en gros).

    La loi contre les contenus haineux sur Internet (dite "loi Avia") est une loi destinée à retirer, après dénonciation citoyenne, tous contenus inconvenants, haineux ou hostiles au "grand remplacement" des principaux réseaux sociaux, des plates-formes collaboratives et des moteurs de recherche, et d'en punir les auteurs, avec sévérité mais justice. Le texte avait été adopté par l'Assemblée nationale le 9 juillet 2019, puis par le Sénat le 17 décembre 2019. Le texte est maintenant définitivement adopté par l'Assemblée nationale le 13 mai 2020, date devenue "journée internationale française de la Mouche à l'rem".

    La législateure, dans sa grande mansuétude, a prévu qu'il sera néanmoins possible aux auteurs responsables de tels contenus (auteurs appelés parfois "haters", "trolls", "têtes d’œufs anonymes" en langage administratif) de retrouver -pour une période d'essai- l'usage de leur ordinateur et leur accès aux réseaux:

     

     

     

     voir aussi : http://aumilieuduvillage.eklablog.com/le-mardi-c-est-encore-permis-1

    « @ bedeaule mardi, c'est (encore...!) permis [1] »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Mai à 20:55

    Les décrets d'application ont-ils été promulgués? Sinon, profitez-en!

      • Mercredi 20 Mai à 15:29

        @ Pangloss...!

        Je n'avais pas signé les pétitions contre le loi Avia... donc mon adresse IP n'est a priori pas enregistrée comme suspecte et, a priori pas plus surveillée qu'une autre... (pour l'instant) yes...!

         

        (clin d’œil, j'ose même :  )

         

        à mardi prochain, j'espère...

         

    2
    Dithyrambe
    Mercredi 20 Mai à 04:21

    Vous parlez de "langage administratif". Moi je ne vois aucune raison de ne pas genrer et inclusiver (étonnant ces deux verbes sont surlignés en rouge) entre autres wo.mansuétude, auteur.e.s, hater.e.s, troll.e.s ....

    Ps. Un bon point pour la législateure (qui pourtant rougit, elle aussi). 

      • Mercredi 20 Mai à 15:56

        @ Dithyrambe...?

        Vous n'avez pas entièrement tord, mais

        Madame Avia, elle-même, dans sa déclaration avait employé ces mots au masculin, je n'ai pas osé aller contre une forme d'expression qui reflète, à n'en pas douter, la Vraie Vérité... D'ailleurs, madame Schiappa a souvent démontré que les hommes (surtout les "blancs" -ou "roses"- : couleur "coquille de d’œuf") sont souvent plus méchants et plus haineux que les gonzesses que les femmes... Quant aux "bis", "trans" et autres "Q+++", c'est une évidence citoyenne qu'ils n'en sont pas...

         

        PS; "qu'ils n'en sont pas" : ne sont pas des haters, des trolls, etc...

         

      • Dithyrambe
        Mercredi 20 Mai à 18:57

        @Bedeau

        Deux petites remarques

        D'abord je ne suis pas tordu, quoique ...

        Vous avez raisons de dire "qu'ils n'en sont pas". Car dire "qu'ils en sont" pourrait être mal interprété.

         

        @ Six of Borg

        Faut avouer que c'est du lourd. Que de questions fondamentales.

        Je me suis toujours demandé (avec angoisse) pourquoi on disait unE bite

        alors que c'est un attribut masculin.

        De même on devrait dire unE con, une attribute feminine qui  va si bien à la sucedite Typhaine B.

      • Mercredi 20 Mai à 20:31

        @ Dithyrambe...!

        Je n'ai jamais voulu (consciemment ou non...) suggérer que vous fussiez "tordu"(e)... Ni "tortu(e)", d'ailleurs...

        Quant à Typhaine B., son vrai nom est Tiphaine D. (avec un "D" pour "Duch", son patrony     son matronyme exact·e...: "Duch", comme le surnom de Kang Kek Ieu, l'une des principales figures des sinistres kmers rouges (meurtres, tortures, viols et crimes contre l'humanité·e comme si elle en pleuvaite)... mais ça n'a rien à voir, c'est juste un nom difficile à porter, et on se réfugie alors dans un monde à soi...

                             

        ...pas facile à réinventer pour autant...

         

    3
    Six of Borg
    Mercredi 20 Mai à 10:05

    Que nul[le] n'ail[le] rire de l'écriturE in[e]clusivE :

    https://www.causeur.fr/ecriture-inclusive-une-obsession-pathologique-176918

    Nouveau slogan des Borgs : "By hook or by crook, you will be included to our Collective. Resistance is futile."

      • Mercredi 20 Mai à 16:16

        @ Six of Borg...

        Je dirais même plus, que nul·e n'ironise sur tous les drames qui touchent toutes les minorités opprimées et discriminées de ce pays... Et même, j'y pense, des tous les autres pays, d'ailleurs... et d'ici quand-même.

        C'est une vigilance de tous les instants comme disait ce pauvre "monsieur X", qui a été obligé de choisir l'anonymat pour exprimer une évidence nauséabonde :

                 

         

         

      • Six of Borg
        Mercredi 20 Mai à 16:29

        Voici l'extrait du discours prononcé par "Malcolm X" le 13 décembre 1964 à Harlem : "The press is so powerful in its image-making role, it can make the criminal look like he's a the victim and make the victim look like he's the criminal. This is the press, an irresponsible press. It will make the criminal look like he's the victim and make the victim look like he's the criminal. If you aren't careful, the newspapers will have you hating the people who are being oppressed and loving the people who are doing the oppressing."

        La dernière phrase pourrait aisément devenir : "If you aren't careful, the newspapers will have you hating the people who are labelled as populists, and loving the people who are labelling others as populists."

        On peut mettre "macronists", mais ça marche un peu moins bien.

        Même l'avant-dernière phrase "It will make the criminal look like he's the victim and make the victim look like he's the criminal" pourrait aisément s'appliquer au traitement très "dix poids, dix mesures" de certaines anecdotes rapportées par la bonne presse. Ces criminels qui ont toutes les excuses quand ils sont [censuré], ces victimes un peu responsables et même coupables qui n'avaient qu'à ne pas être "au mauvais endroit au mauvais moment"... Je n'en dirai pas plus : je ne suis pas protégé par l'immunité aviatique.

        C'est très compliqué, d'écrire en Avianiais.

      • Mercredi 20 Mai à 17:55

        @ Six of Borg....

         

        On peut encore lire ça, malgré tout (à sauvegarder urgemment ?) :

        "À défaut de vous convaincre, ce gouvernement vous fera taire. Mathieu Bock-Côté explique une fois de plus brillamment les enjeux et menaces de la Loi Avia

                                                          "La loi Avia, une loi néosoviétique"

        "Cette loi s’inscrit dans le plus vaste projet d’un resserrement des conditions d’entrée dans l’espace public par le régime diversitaire, qui entend dominer la mise en récit de la vie collective.

        "Officiellement, elle prétend civiliser les réseaux sociaux en luttant contre la «haine» qui s’y déverse. Elle favorisera, plusieurs l’ont noté, une culture de la délation, chacun surveillant son prochain et étant invité à le dénoncer grâce à un bouton dédié, le citoyen éclairé prenant désormais les traits du délateur zélé. Les bandes militantes feront la loi à coups de signalements pour transformer leurs aversions idéologiques en interdictions.

         

        Avec ce genre de commentaires qui mériteraient 1 001 coups de fouets :

        - "Est ce que cette loi protège aussi les petits blancs français contre les attaques racistes anti blancs et anti chrétiens ? Ou est-elle faite dans un sens seulement ?"

        - "Imaginons une telle loi votée en Hongrie dirigée par le "dictateur populiste" Orban, comme le disent ces "démocrates" de l'UE. Aussitôt, il y aurait condamnation unanime, examen en vue sanctions par l'UE et concert d'insultes dans les médias. Et en France?: rien... tout va bien!."

         

        Mais aussi : celui-ci digne de recevoir la médaille du Mérite Emmanuelien :

        - "Si la loi Avia parvient à faire taire ce complotiste canadien, alors c'est une bonne loi."

         

        Ce qui prouve bien que...

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :