• Al Zahïm, Herr !

     

    Al Zahïm, Herr !

    Mépris, indifférence, sénilité précoce ou lâcheté ?

     

    Nous sommes aujourd'hui le 14 novembre 2021 en fin d'après-midi...

    Le 13 novembre 2015, à Paris, plus de 130 personnes tombaient sous les balles de plusieurs commandos d'hommes armés de kalachnikovs et de ceintures d'explosif, aux abords du Stade de France, dans plusieurs rues de la capitale et à l'intérieur de la salle de spectacle du Bataclan.

    Depuis hier, des commémorations ont lieu et des hommages aux victimes de la folie terroriste sont rendus par l'ensemble de la classe politique française, voire internationale

    Par l'ensemble de la classe politique... excepté par celui qui devrait en être le premier représentant dans notre pays, monsieur le Président de la République Française.

    Rien, pas un mot sur le site officiel de l'Elysée...

    Rien, pas un mot sur le compte twitter officiel de l'Elysée..

    Ren, pas un mot sur le compte twitter officiel de Emmanuel Macron...

    Pourtant, on ne lui demandait même pas d'évoquer la réalité des faits, à savoir qu'il s'agissait d'attaques revendiquées par l'organisation terroriste de l'Etat Islamique, visant explicitement la France et ses valeurs et faisant suite (par exemple, mais pas que) à la tuerie dans les locaux de Charlie-Hebdo quelques mois auparavant et précédant divers autres motifs de sentiments d'insécurité palpables, le tout en "appel à la résistance islamique mondiale". Il y a un procès en cours et ce n'est peut-être pas son genre de sembler peser dans une décision de justice à venir, à monsieur le Président. On ne lui en aurait même pas voulu, ou en tout cas pas plus que d'habitude.

    Un oubli, certainement.

    Il faut préciser à sa décharge qu'il avait prévenu Son monde qu'Il ne s'enfermerait pas dans une "commémoration permanente" et qu'il a déjà participé à deux hommages emplis d'émotion retenue par le passé. En 2017 et en 2020, les prochaines fois devraient être en 2023 et en 2026, si tout se passe comme prévu.

    Al Zahïm, Herr !

    Al Zahïm, Herr !

     

     

     

      Vive la république... Vive la France... (ou pas.)   

     

     

     

     

     

    « Comprend qui veut. Comprend qui peut.Le boudin noir et l'UNESCO »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Novembre 2021 à 20:59
    Il doit commencer à fatiguer de toutes ces commémorations qui sont la marque de nos erreurs et de nos échecs...
      • Dimanche 14 Novembre 2021 à 21:54

        @ Fredi M...!

        Bon, c'est pas faux et comme il avait déjà commémoré récemment et à sa façon un bien bel hommage à Samuel Paty, victime du même genre de motivations et revendications religieuses, il suffisait à son service de comm' d'enlever les portraits de McFly et Carlito de son joli petit cadre doré et de les remplacer par celle des victimes du terrorisme aveugle ou par celle de la façade du Bataclan. Et tout le monde était content.

         

    2
    Dimanche 14 Novembre 2021 à 21:01

    L'histoire de France est si riche que l'on pourrait chaque jour commémorer quelque chose, d'autant plus que nous commémorons aussi bien les défaites que les victoires. Epuisant.

      • Dimanche 14 Novembre 2021 à 21:58

        @ Dr WO...!

        C'est vrai qu'il a pleuré toutes les larmes de son corps et a tout donné à l'occasion du 11 novembre : au moins quatre tweets en quelques heures à propos du dernier des Compagnons dont les braises ardentes sont à jamais entre nos mains, et sur le port du Bleuet de France pour les héros (et héroïnes intello ?) d'hier et d'aujourd'hui et de demain, et dessous l'Arc de Triomphe débâché et déchristoïsé juste à temps... Un minimum d'empathie, même feinte avec autant de talent que celle manifestée envers Hubert (on peut l'appeler Hubert ?), n'a jamais tué personne d'épuisement

         

    3
    Lundi 15 Novembre 2021 à 16:54

    Dans un pays sans mémoire de son histoire, les commémorations réécrivent l'Histoire.

      • Lundi 15 Novembre 2021 à 20:01

        @ Pangloss...!

        La "toute simple" écriture de l'Histoire n'est pas aussi simple que ça et plus l'histoire est récente et donc plus ou moins assujettie à la politique, plus son écriture est considérée comme délicate.

        Depuis l'avènement de la kulture woke, c'est devenu un sport de combat.

        Concernant justement le terrorisme islamique, pour un éminent directeur de recherche (sic) du CNRS (re-sic) : "Une part importante et essentielle qui constitue ce que l'on appelle (re-re-sic) le terrorisme islamique n'est qu'une contre-violence et la poursuite sur le terrain culturel (re-re-re-sic) de la dynamique de la décolonisation.../... la meilleure façon de combattre le djihadisme, c'est de cesser de fabriquer des djihadistes or la machine à à fabriquer de la radicalisation s'emballe en France" (monsieur François Burgat, sur la page twitter "justice et liberté")

        Allez savoir quoi commémorer, et comment et avec qui et pourquoi, après ça...

         

         

        séquence souvenir :

                                           

                                                                                                   (source)

         

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


/* Fleche haut et bas */ /* Fin Fleche haut et bas */